Nous sommes le 21 juil. 2019, 14:33

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 436 messages ]  Aller à la page Précédente 126 27 28 29 30 Suivante
Auteur Message
Message non luPosté : 22 mars 2013, 20:15 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 15 mai 2011, 13:35
Messages : 381
Citation :
Sur une photo (que je ne retrouve plus), on la voit sur la droite de la 304, à peu près au même endroit que le journaliste
mais derrière elle, il y a des choses au sol, notamment une bouteille en plastique. Et ces choses, sont contre un mur..



Il suffit de demander, sur cette photo il y a, effectivement, un mur a gauche de Mme Mathon ; ce qui veut dire, cas droite il ni a strictement rien , pas de mur, le garages collectif, a l'époque n'était pas fermer comme il le son aujour d'huit.

Donc ou la 304 a était déplacé, dans le garage collectif , ou elle a était photographie a un autre endroit, a savoir dans le box personnelle de Ranucci .

Chercher l'erreur .....


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Message non luPosté : 22 mars 2013, 21:04 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3536
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
Citation :
Le gendarme lamda, il est comme vous et moi.

Alors là, je crois pas ! Nous sommes lambda vous et moi mais pas les képis. Ils causent pas ces gens et je rejoins l'avis de Moraucon sur ce point d'autant qu'il se trouvait un paquet de journalistes lors de la découverte de la pitchoune.
Citation :
Les instructions de la Juge, c'est de ne rien toucher à la scène de crime avant son arrivée.Le Capitaine Gras a pris l'initiative, de faire "mettre au chaud" le suspect N°1. Je ne vois pas en quoi cela pourrait avoir une conséquence néfaste sur le déroulement de l'enquête. En l'apprenant je pense plutôt que la Juge devait féliciter le Capitaine.
Oui, je suis d'ac avec vous sur la 1ère partie, on ne touche à rien jusqu'à son arrivée (de la juge) mais je pense aussi qu'ils devaient la boucler et attendre la suite dans la mesure où c'est l'Evêché qui a repris l'enquête.
Manque de bol, Gras a lâché un morceau et les journalistes étaient présents. Je ne vois pas en quoi la juge pouvait le féliciter.

Citation :
Sauf erreur de ma part, il n'est pas indiqué que Cubaynes s'adresse aux journalistes dès 19h30
Tiens, j'ai retrouvé ce morceau de la Marseillaise, j'en possède un autre où l'heure est précisée, je cherche ... :lol: pour l'heure je mets celui-ci :
Fichier(s) joint(s) :
cubaynes_a_129.jpg


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

_________________
Image


Haut
   
Message non luPosté : 22 mars 2013, 21:33 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3536
Localisation : Saint-Claude JURA (39)


Allez jeter 2 oeils sur ce fil là, bien qu'il existe une autre photo de mme Mathon avec une bouteille posée au sol, c'est celle qu'a postée Bruno mais avec un léger recul :



viewtopic.php?f=46&t=12524&start=90

_________________
Image


Haut
   
Message non luPosté : 23 mars 2013, 03:32 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 14:05
Messages : 1077
Citation :
Non, il là, faut arrêter. Les instructions de la Juge, c'est de ne rien toucher à la scène de crime avant son arrivée.
Le Capitaine Gras a pris l'initiative, de faire "mettre au chaud" le suspect N°1. Je ne vois pas en quoi cela pourrait avoir une conséquence néfaste sur le déroulement de l'enquête. En l'apprenant je pense plutôt que la Juge devait féliciter le Capitaine.
Les instructions étaient de tout laisser en l'état et d'attendre l'arrivée des OPJ de la Police marseillaise. La conséquence néfaste de l'initiative de Gras est qu'Alessandra et la sûreté marseillaise, désignés par la commission rogatoire de la juge qui en avertit personnellement Gras dès le début, se sont retrouvés avec un suspect dont le compteur de la garde à vue a commencé à tourner alors qu'ils sont à plus de 200 km de là.
Cette arrestation fut complètement incongrue. Depuis quand, un OPJ ( Gras l'est ), fait arrêter un suspect alors que les titulaires de la commission rogatoire ne savent encore rien du bonhomme ? Si l'affaire avait déjà pris un très mauvais pli sur les lieux même de la découverte du cadavre, là c'était le bouquet, le forcing obligatoire. A partir de ce moment, la dérive est courue d'avance. Cela n'excuse rien, bien sûr, mais ça explique assez bien la cascade de forfaitures qui va s'ensuivre. Pression de la rue, de la hiérarchie et les 24 heures de GAV déjà bien entamées quand tous débarquent à l'Évêché. La voiture mal saisie puis restituée à des journalistes avec la mère du suspect dedans pour être re-saisie puisque c'est l'arme d'un crime et un pantalon bleu qui apparaît en rajout, sans aucune annotation, dans la marge supérieure d'un PV, sont les premières conséquences de la bonne blague de Gras.

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
Message non luPosté : 23 mars 2013, 06:54 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1097
Citation :
Il suffit de demander, sur cette photo il y a, effectivement, un mur a gauche de Mme Mathon ;
Merci, bruno.
J'avais la photo en mémoire, mais je ne me souvenais pas que c'était une "capture" de la vidéo publiée par RTL-TVI.
Il faut donc croire que le photographe de Nice-Matin avait aussi une caméra avec lui. J'ai regardé à nouveau la vidéo, mais nous ne voyons pas grand chose.


Haut
   
Message non luPosté : 23 mars 2013, 07:56 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1097
Citation :
Citation :
Le gendarme lambda, il est comme vous et moi.
Alors là, je crois pas ! Nous sommes lambda vous et moi mais pas les képis. Ils causent pas ces gens et je rejoins l'avis de Moraucon sur ce point d'autant qu'il se trouvait un paquet de journalistes lors de la découverte de la pitchoune. .
Votre argument ne tient pas. Vous ne pouvez pas avancer que la gendarmerie ne parle pas pour dire que les gendarmes niçois n'ont pas pu renseigner les journalistes locaux et dire en même temps, et pour la même journée (5 juin), que le Capitaine Gras a trop parlé au journalistes.

Vous évoquez l'avis de Moraucon, comme vous l'avez fait dans un autre message:
Citation :
Comme le disait Moraucon plus haut, le cap. Gras a du se faire souffler dans les bronches en fin d'aprème du 5 juin. .
et qu'est-ce qu'il disait plus haut Moraucon ?
Citation :
Les journalistes étaient présents sur les lieux du crime avec la juge, les OPJ de la Sûreté et Gras. Il n'y a rien d'étonnant à ce qu'ils aient pu apprendre que ce dernier, en dépit des ordres de la juge, avait ordonné l'arrestation de Ranucci à Nice. D'ailleurs, ça dû chauffer un peu pour les oreilles de Gras, cet après-midi là.
Il ne parle pas de propos qu'aurait pu tenir le Capitaine avec des journalistes. Le reproche, c'est l'initiative de l'arrestation de Ranucci.
Citation :
Oui, je suis d'ac avec vous sur la 1ère partie, on ne touche à rien jusqu'à son arrivée (de la juge) mais je pense aussi qu'ils devaient la boucler et attendre la suite dans la mesure où c'est l'Evêché qui a repris l'enquête. . .
Mais il n'y a pas eu de transfert d'enquête. Le capitaine Gras et ses gendarmes n'ont reçu aucune mission d'enquête. Au retour du WE de Pentecôte, donc le 4 juin, un Juge d'instruction a été nommé et Melle Di Marino a émis une commission rogatoire au motif d'enlèvement, non pas aux policiers qui avaient travaillés la veille sur l'affaire, mais à Alessandra.
Dès la découverte du corps, il fallait changer de commission rogatoire, Melle Di Marino ne le fera que le lendemain.
Si le Capitaine Gras n'avait pas fait arrêté Ranucci, vu le changement de juridiction et le compliqué de la procédure, il est probable que la Juge lui aurait demandé de le faire.
Citation :
Manque de bol, Gras a lâché un morceau et les journalistes étaient présents. .
Ce n'est que votre avis, pas celui de Moraucon.
Mais dites nous, quel est ce morceau que le Capitaine aurait lâché aux journalistes ?
Vous avez des articles de journaux qui en font état ?
Citation :
Je ne vois pas en quoi la juge pouvait le féliciter. .
Je vous l'ai dit, c'est pour avoir fait mettre rapidement Ranucci "au chaud".


Haut
   
Message non luPosté : 23 mars 2013, 08:03 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1097
Citation :
Les instructions étaient de tout laisser en l'état et d'attendre l'arrivée des OPJ de la Police marseillaise. La conséquence néfaste de l'initiative de Gras est qu'Alessandra et la sûreté marseillaise, désignés par la commission rogatoire de la juge qui en avertit personnellement Gras dès le début, se sont retrouvés avec un suspect dont le compteur de la garde à vue a commencé à tourner alors qu'ils sont à plus de 200 km de là.
Qui a pris l'initiative de prononcer le régime de la garde à vue ?
La gendarmerie n'a arrêté Ranucci que pour le delit de fuite.
La prolongation de garde à vue, en 74 cela existait aussi.


Haut
   
Message non luPosté : 23 mars 2013, 08:14 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1097
Citation :


Allez jeter 2 oeils sur ce fil là, bien qu'il existe une autre photo de mme Mathon avec une bouteille posée au sol, c'est celle qu'a postée Bruno mais avec un léger recul :

viewtopic.php?f=46&t=12524&start=90
Anne, je ne comprends pas ce que vous avez voulu me montrer.
Le fil vers lequel vous me dirigez, je le connais et la photo de Bruno, je l'a connait aussi puisque je l'ai évoquée.


Haut
   
Message non luPosté : 23 mars 2013, 09:30 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 15 mai 2011, 13:35
Messages : 381
Citation :
Citation :
Les instructions étaient de tout laisser en l'état et d'attendre l'arrivée des OPJ de la Police marseillaise. La conséquence néfaste de l'initiative de Gras est qu'Alessandra et la sûreté marseillaise, désignés par la commission rogatoire de la juge qui en avertit personnellement Gras dès le début, se sont retrouvés avec un suspect dont le compteur de la garde à vue a commencé à tourner alors qu'ils sont à plus de 200 km de là.
Qui a pris l'initiative de prononcer le régime de la garde à vue ?
La gendarmerie n'a arrêté Ranucci que pour le délit de fuite.
La prolongation de garde à vue, en 74 cela existait aussi.
Moi, je pense qu'Alessandra aurais voulut êtres le premier sur le dos de Ranucci ; Gras, lui a donc couper l' herbe sur sous le pied.

Sinon vos deux raisonnement, Moraucon, et Arlaten son tout aussi bien valable .


Haut
   
Message non luPosté : 23 mars 2013, 13:13 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 14:05
Messages : 1077
Citation :
Qui a pris l'initiative de prononcer le régime de la garde à vue ?
La gendarmerie n'a arrêté Ranucci que pour le delit de fuite.
La prolongation de garde à vue, en 74 cela existait aussi.
« Nous trouvant au bureau de la brigade de Nice Ouest (Alpes Maritimes), faisons comparaitre devant nous la personne ci-après nommée qui, entendue aussitôt, et séparément nous déclare à dix neuf heures:
[...]
Vu les articles 63 et 65 du code de procédure pénale:
Pour les nécessités de l'enquête, nous estimons devoir retenir Ranucci Christian, au bureau de la brigade de Nice-ouest. Cette mesure de garde à vue prend effet le 5 juin 1974 à 18 h15, heure à laquelle il a été inercepté à son domicile.
De l'audition effectuée, il ressort qu'à l'encontre de Ranucci Christian ont été réunis des indices graves et concordants de nature à motiver son inculpation pour délit de fuite, délit prévu et réprimé par l'article 12 du code de la route.
Par ailleurs, cette affaire faisant l'objet d'une commission rogatoire de M. le juge d'instruction DI MARINO, du Tribunal de Grande Instance de Marseille, délivrée à M. le commissaire Alessandra, du service régional de police judiciaire de Marseille, et sur les instructions de M. le Procureur de la République à Nice, nous déferons l'intéressé à la salle des gardés à vue de Gioffrédo.
Nous faisons parvenir directement à ce magistrat la procédure constituée en double exemplaire, telle que le détail en figure au bordereau d'envoi.

Fait et clos à Nice, le 5 juin 1974, à 20 heures 30.
»
viewtopic.php?f=128&t=12005

Donc, la garde à vue a commencé dès que l'ordre de Gras fut exécuté, à 18h15. La motivation en est un délit contre le code de la route et la commission rogatoire de la Juge Di Marino qui désigne Alessandra et concerne évidemment l'enlèvement et le meurtre de la fillette. Le capitaine Gras a appris l'existence de cette commission rogatoire de la bouche même de la juge avant de faire arrêter Ranucci, comme le montre le PV 610/1, de synthèse, du même capitaine.

« A 15h50, Mr Le Procureur de la République à Marseille est avisé de la découverte du corps ; il nous indique qu’une information est ouverte.
Melle Di Marino Juge d’instruction nous prescrit de laisser les lieux en l’etat en attendant son arrivée, celle du médecin légiste et des fonctionnaires de police porteurs d’une commission rogatoire.
Il est simultanément rendu compte de nos opérations et constatations au colonel, commandant le groupement de gendarmerie des Bouches du Rhône.

[...]
A 15 h 55, un message radio est adressé à la gendarmerie de Nice en vue d’appréhender Ranucci Christian auteur du délit de fuite et soupçonné du meurtre de la jeune Rambla. »

D'autre part, le terme prolongation confirme que la durée régulière d'une garde à vie était de 24 h. De plus, il ne faut pas oublier que dans une affaire autant médiatisée, toute la région est sur les dents, une prolongation aurait été vécue comme un échec de la part des enquêteurs. On a là la deuxième cause des forfaitures qui vont suivre : dessin décalqué, couteau baladeur, violences ( mais bon, il paraît que c'est normal et inévitable ), violence de la part d'un témoin ( encore plus compréhensible qu'on nous dit ), etc...

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
Message non luPosté : 23 mars 2013, 13:20 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 14:05
Messages : 1077
garde à vie, on dirait une coquille mais, en y réfléchissant bien, ça a du sens.

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
Message non luPosté : 23 mars 2013, 19:55 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 14:52
Messages : 2095
Localisation : Normandie
Une chose est certaine: Les OPJ ont eu de la chance, que personne n'a envoyé des journalistes à Mme Mattei ou M. Martel le 5 juin. Et qu'au procès personne ne s'est rendu compte, que Cubaynes a déjà confirmé la crédibilité de Mme Mattei le soir du 5 juin.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
Message non luPosté : 25 mars 2013, 07:43 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1097
Citation :
Citation :
Qui a pris l'initiative de prononcer le régime de la garde à vue ?
« Nous trouvant au bureau de la brigade de Nice Ouest (Alpes Maritimes), faisons comparaitre devant nous la personne ci-après nommée qui, entendue aussitôt, et séparément nous déclare à dix neuf heures:
[...]
Le PV que vous cité a été fait en trois temps. Pour les deux premières parties, celle close à 19h et celle close à 20h, nous voyons bien qu'il s'agit de l'audition de Ranucci. Le gendarme s'adresse à lui.
Dans le dernier paragraphe, à aucun moment le gendarme s'adresse à Ranucci. S'il y ait bien question d'une mesure de garde à vue, aucune mention ne précise que cette mesure a été notifié à l'intéressé. C'est pourtant cela qui rend une garde à vue effective.

Dans ce paragraphe ont apprend que le Procureur de Nice a donné, avant 20h30, des instructions aux gendarmes pour que Ranucci soit déféré à Gioffredo.
Qui a prévenu le Procureur de Nice ?
Citation :
Le capitaine Gras a appris l'existence de cette commission rogatoire de la bouche même de la juge avant de faire arrêter Ranucci, comme le montre le PV 610/1, de synthèse, du même capitaine.
Nous pouvons tout autant dire qu'il l'a appris de la bouche du Procureur.
Une chose est sure, c'est qu'au cours de ce même coup de téléphone, il a eu le Procureur et la Juge, la plus haute hiérarchie sur le plan judicaire, de l'affaire.

Vous prétendez, à partir d'un extrait du PV 610/1 du Capitaine Gras que c'est lui qui a eu l'initiative de l'arrestation de Ranucci.
Si le Capitaine Gras avait appelé les gendarmes de Nice, avant d'appeler le Procureur, il pourrait être envisagé que ce soit effectivement le cas.
Si le Capitaine Gras avait appelé les gendarmes de Nice, un "certain temps" après avoir appeler le Procureur, cela pourrait être aussi envisagé, mais sans certitude aucune.

Mais nous apprenons par l'extrait de PV, que le Capitaine Gras a appelé le Procureur et qu'il a eu en même temps la Juge. Juste après cette communication, la première chose qu'il fait, c'est d'appeler les gendarmes de Nice. Cela montre que l'initiative de l'arrestation vient plutôt du Procureur, voire de la Juge et non pas du Capitaine Gras.
Et cela ne peut être que le Procureur de Marseille qui de son côté va prévenir celui de Nice, pour qu'il organise la suite des opérations, conformément aux procédures.

Pour revenir sur la garde à vue, c'est à l'Evéché dans la nuit qu'elle sera notifiée à Ranucci, par les policiers.
Citation :
De même suite, pour les nécessités de l’exécution de la commission rogatoire, notifions à l’intéressé qu’il est placé sous le régime de la garde à vue à compter de ce jour à 18 heures ou plus exactement compter du 5 juin à 18 heures.
Dont mention de l’intéressé signe avec nous après lecture faite par lui même, sans formuler d’objection.
18 heures, pour le policier, la garde à vue commence à 18h.
Ranucci est sensé avoir été mis en garde à vue avant même d'avoir été arrêté par les gendarmes.
Cela montre que la durée de la garde à vue, n'était pas la préoccupation première des policiers.
Citation :
D'autre part, le terme prolongation confirme que la durée régulière d'une garde à vie était de 24 h.
Oui, et alors.
Citation :
De plus, il ne faut pas oublier que dans une affaire autant médiatisée, toute la région est sur les dents, une prolongation aurait été vécue comme un échec de la part des enquêteurs.
Vous nous parlez de quoi là ? Des états d'âme des policiers sur la qualité de leur travail ?
Vous la connaissez bien la qualité de leur travail.
Je vous cite:
On a là la deuxième cause des forfaitures qui vont suivre : dessin décalqué, couteau baladeur, violences ( mais bon, il paraît que c'est normal et inévitable ), violence de la part d'un
témoin ( encore plus compréhensible qu'on nous dit ), etc...

Et les policiers la connaissent aussi.


Haut
   
Message non luPosté : 25 mars 2013, 11:49 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 14:05
Messages : 1077
C'est quoi, cette salade, Arlaten ? Je passe car je n'y comprends pas grand chose. Mon message était pourtant tout ce qu'il y a de plus clair. Je ne prétends que savoir lire et le PV 610/1 expose clairement la chronologie des actes de Gras. S'il avait reçu un ordre, celui-ci serait consigné. L'initiative d'arrêter Ranucci est de son chef, il le reconnaît lui-même. Je veux bien que ce soit un menteur pour arranger vos affaires, mais le début de preuve de ce mensonge, où serait-il ?
Quant aux états d'âme et tout ça, ne tirez pas trop fort sur ma barbichette. Attrapez celle d'un autre, ce sera le mieux.

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
Message non luPosté : 25 mars 2013, 12:07 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 14:05
Messages : 1077
Le plus grave dans votre réaction, Arlaten, est que tergiversez complètement le sens du PV de la première audition de Ranucci par les gendarmes. Ce PV est ouvert à 19h et clos à 20h30. Les trois temps auxquels vous vous référez ne sont que le produit de votre imagination. D'autre part, l'heure du début d'une garde à vue est l'heure de l'interpellation et conduction du suspect dans les locaux de la force publique. Exactement comme il fut notifié à Ranucci. D'ailleurs, il lui ont fait cadeau d'un quart d'heure. Vous seriez bien gentil d'étayer vos dires, la prochaine fois que vous décidez de me sauter sur le paletot.

Lectures pour tous ( il n'y a qu'à demander à l'administration un passe pour y accéder ) : Procès verbal d'audition de personne gardée à vue

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 436 messages ]  Aller à la page Précédente 126 27 28 29 30 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com