Nous sommes le 17 août 2019, 14:54

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 118 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 68 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Assurance voiture de ranucci
Message non luPosté : 31 janv. 2017, 09:24 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 12:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
Sûrement pas. Le fait qu'une voiture n'est pas signalée volée, ne signifie pas que celui qui la conduit en soit le propriétaire. De plus rien ne dit que Aubert savait que la voiture n'était pas volée. En tous cas, plusieurs années après, il dit bien qu'il est allé à la gendarmerie de Roquevaire parce qu'il croyait le véhicule volé.
Aubert croit au véhicule volé, il ne voit pas bien le conducteur, il n'y a aucun PV qui indique qu'il a formellement reconnu Ranucci au tapissage, etc. on connaît la chanson. Quoi qu'il en soit, il est établi que c'est bien Ranucci qui était au volant de son véhicule en fuite, lui-même ne l'a jamais nié.
Citation :
Tu veux dire que quelqu'un d'autre "pourrait supposer" (ce que tu ne suppose pas), mais que c'est à moi (qui ne le suppose pas non plus) que tu demandes de t'expliquer. Pas très cohérent tout cela.
Ça devient confus tu ne trouves pas ? Je disais tout simplement que comme il s'agissait du véhicule de Ranucci et qu'il n'avait pas été volé, la seule chose qui aurait empêché de déduire que c'était bien Ranucci qui fuyait dans les fourrés aurait été de supposer qu'après l'accident au carrefour de la Pomme il aurait eu le temps de confier son véhicule à une autre personne qui se serait arrêtée plus loin pour s'enfuir dans les fourrés...
Citation :
Je te rappelle que tu a quand même écrit:
"et peut-être permettre aux gendarmes de retrouver la trace d'une voiture peut-être volée et la restituer à son propriétaire."
Ben oui, peut-être, car si rien ne permet d'affirmer que Martinez croit à une voiture volée, rien ne permet de l'infirmer non plus. Aubert croit à une voiture volée (tu l'as dit toi-même), il a dû très probablement le dire à Martinez. Mais il est évident que ce dernier n'a pas à le préciser dans son dépôt de plainte à la gendarmerie.

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
 Sujet du message : Re: Assurance voiture de ranucci
Message non luPosté : 31 janv. 2017, 09:37 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 12:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
C'est Bouladou qui raconte cela. Il le fait dire à Martinez.
Martinez le dit lui-même. A partir de quels éléments tu déduis que c'est Bouladou qui le lui fait dire ?
Citation :
De mémoire, il me semble que lors de ses sorties médiatiques, Martinez ne parle pas de cela. Il parle plutôt de l'enfant qu'il a vu, oui vu.
Avant ou après la découverte de l'enfant ?

S'il dit qu'il a vu l'enfant aux journaux admettons. Mais dans son dépôt de plainte il dit le contraire.
Citation :
Mais donnes nous les éléments que tu retiens pour vérifier la crédibilité de cette explication. Je te dirai les éléments que tu as oubliés de prendre en compte.
Toi-même tu dis "De plus rien ne dit que Aubert savait que la voiture n'était pas volée. En tous cas, plusieurs années après, il dit bien qu'il est allé à la gendarmerie de Roquevaire parce qu'il croyait le véhicule volé"

Alors Aubert croit que c'est une voiture volée, il retourne au carrefour de La Pomme et parle avec Martinez. Pourquoi il ne lui dirait pas ?

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
 Sujet du message : Re: Assurance voiture de ranucci
Message non luPosté : 02 févr. 2017, 09:18 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1097
Citation :
Seuls 304/paquet volumineux déclenchent les recherches ?
Non, c'est un peu court comme affirmation. Que ce soit pour l'envoie de la patrouille l'après midi du 4, ou des "moyens appropriés" du 5 juin à 7 heures, ou même de la battue, c'est parce que des "témoins" ont fait part aux gendarmes d'une histoire qui pourrait avoir un lien avec l'enlèvement de Marseille.
Les gendarmes savent qu'un enfant a été enlevé avec une Simca 1100. Là, on leur parle d'une 304 et d'un paquet assez volumineux. Il n'y a pas d'enfant dans l''histoire qui leur est rapportée et la voiture ne correspond pas.
Citation :
Une battue est mise en place , c'est donc que la cap. Gras pense que la vie d'un enfant est en danger ,
Non, c'est faux. C'est incontestablement l'appel de Martinez qui va entrainer le déclenchement de la battue. Or Martinez ne dit pas qu'il a vu un enfant, ni que le témoin Aubert lui a parlé d'un enfant. Non, Martinez dit seulement qu' "il pensait qu'un enfant avait pu se trouver dans le véhicule tamponneur.".En clair, cela signifie que le 5 juin au moment où la battue est mise en route, il n'y a aucune certitude qu'un enfant soit impliqué dans cette histoire de 304 accidentée.

Citation :
dans ce cas , en simultané des recherches ,et le plus rapidement possible , pourquoi ne pas s'intèresser à celui qui est scencé savoir ou est l'enfant ?
Parce qu'à ce stade là, le conducteur de la 304 n'est absolument pas suspecté d'avoir enlevé un enfant. Il le sera seulement une fois que le corps a été retrouvé et l'ordre de l'intercepté sera donné.
Citation :
Ils ont déjà une raison d'aller faire sa connaissance :délit de fuite .
C'est faux. J'ai déjà répondu la dessus. Prenez des notes.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Assurance voiture de ranucci
Message non luPosté : 02 févr. 2017, 09:26 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1097
Citation :
Aubert croit au véhicule volé, il ne voit pas bien le conducteur, il n'y a aucun PV qui indique qu'il a formellement reconnu Ranucci au tapissage, etc. on connaît la chanson. Quoi qu'il en soit, il est établi que c'est bien Ranucci qui était au volant de son véhicule en fuite, lui-même ne l'a jamais nié.
Oui, mais cela n'a plus rien à voir avec ce que tu avais écrit:
"Et comme c'est la voiture de Ranucci, et qu'elle n'a pas été volée, ça ne peut être que Ranucci qui fuyait dans les fourrés."

En disant "qu'il est établi que" tu introduit un élément nouveau. Cet élément, il faut admettre aussi que le 6 juin à l'Evéché, Aubert en a été informé.
Mais là, maintenant, tu ne fais que confirmer ce que j'ai écrit:
"c'est bien par déduction logique qu'il va incriminer Ranucci, non pas par rapport à la poursuite, mais par le simple fait que Ranucci qui lui est présenté n'a jamais contesté être responsable de l'accident."
Citation :
Ça devient confus tu ne trouves pas ? Je disais tout simplement que comme il s'agissait du véhicule de Ranucci et qu'il n'avait pas été volé, la seule chose qui aurait empêché de déduire que c'était bien Ranucci qui fuyait dans les fourrés aurait été de supposer qu'après l'accident au carrefour de la Pomme il aurait eu le temps de confier son véhicule à une autre personne qui se serait arrêtée plus loin pour s'enfuir dans les fourrés...
Non, ce n'est pas exact. D'abord, au moment de sa déclaration chez les policiers, Aubert ne sait pas si le véhicule a été volé ou pas. Les policiers lui ont peut être dit que le véhicule n'était pas "déclaré" volé. Ce qui ne signifie pas forcement qu'il n'était pas volé. D'autre part, sans que le véhicule soit volé, il peut y avoir un conducteur différent du propriétaire au volant. Et tout cela, Aubert ne peut pas le savoir.
Tout cela pour dire, qu'il faut "mesurer" le propos de Aubert, en tenant compte du moment ou il le tient et à partir des informations qu'il est sensé connaître.
Citation :
Ben oui, peut-être, car si rien ne permet d'affirmer que Martinez croit à une voiture volée, rien ne permet de l'infirmer non plus. Aubert croit à une voiture volée (tu l'as dit toi-même), il a dû très probablement le dire à Martinez. Mais il est évident que ce dernier n'a pas à le préciser dans son dépôt de plainte à la gendarmerie.
C'est ce que je disais.
Citation :
Martinez le dit lui-même. A partir de quels éléments tu déduis que c'est Bouladou qui le lui fait dire ?
C'est évident. Le(s) livre(s) ont été écrit par Bouladou. Il rapporte ce que Martinez est sensé lui avoir dit. Le problème c'est que ce n'est corroboré par rien. Ni par Martinez lui même, ni par exemple par le gendarme Subercase, celui qui est mis en cause. Et pourtant Bouladou l'a soit disant rencontré.
Citation :
Avant ou après la découverte de l'enfant ?
Non, bien des années après.
Citation :
S'il dit qu'il a vu l'enfant aux journaux admettons. Mais dans son dépôt de plainte il dit le contraire.
Cela montre bien que Martinez est un affabulateur.

Citation :
Martinez n'avait pas remarqué la présence d'enfant dans la voiture mais les Aubert à leur retour de la course poursuite lui auraient dit qu'ils avaient vu un enfant. Lors du dépôt de plainte, Martinez aurait voulu préciser ce détail aux gendarmes, mais ceux-ci l'auraient coupé en lui disant que ce n'était pas important (il n'était question alors que d'un accident de voiture suivi de délit de fuite). C'est ce qu'explique Martinez 30 ans plus tard à Gérard Bouladou.
Cette explication, qui est tardive et ne figure pas dans le dossier, vaut ce qu'elle vaut. C'est à chacun de voir si elle paraît crédible, perso je ne me prononce pas car je n'en sais rien.
Citation :
Mais donnes nous les éléments que tu retiens pour vérifier la crédibilité de cette explication. Je te dirai les éléments que tu as oubliés de prendre en compte.
Citation :
Toi-même tu dis "De plus rien ne dit que Aubert savait que la voiture n'était pas volée. En tous cas, plusieurs années après, il dit bien qu'il est allé à la gendarmerie de Roquevaire parce qu'il croyait le véhicule volé"
Alors Aubert croit que c'est une voiture volée, il retourne au carrefour de La Pomme et parle avec Martinez. Pourquoi il ne lui dirait pas ?
Mais nous ne parlons pas de Aubert. Nous parlons de Martinez et de son explication.
C'est sur cela que je te demande "Mais donnes nous les éléments que tu retiens pour vérifier la crédibilité de cette explication. Je te dirai les éléments que tu as oubliés de prendre en compte.".


Haut
   
 Sujet du message : Re: Assurance voiture de ranucci
Message non luPosté : 02 févr. 2017, 12:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 09:28
Messages : 742
Citation :
Citation :
Seuls 304/paquet volumineux déclenchent les recherches ?
Non, c'est un peu court comme affirmation. Que ce soit pour l'envoie de la patrouille l'après midi du 4, ou des "moyens appropriés" du 5 juin à 7 heures, ou même de la battue, c'est parce que des "témoins" ont fait part aux gendarmes d'une histoire qui pourrait avoir un lien avec l'enlèvement de Marseille.
Les gendarmes savent qu'un enfant a été enlevé avec une Simca 1100. Là, on leur parle d'une 304 et d'un paquet assez volumineux. Il n'y a pas d'enfant dans l''histoire qui leur est rapportée et la voiture ne correspond pas.
C'est bien ce que je dis , des témoins font déclencher des recherches pour seuls 304/paquet .
Perso, je dirais que SEULS ces éléments sont courts pour déclencher une battue .
Citation :
Une battue est mise en place , c'est donc que la cap. Gras pense que la vie d'un enfant est en danger ,
Non, c'est faux. C'est incontestablement l'appel de Martinez qui va entrainer le déclenchement de la battue. Or Martinez ne dit pas qu'il a vu un enfant, ni que le témoin Aubert lui a parlé d'un enfant. Non, Martinez dit seulement qu' "il pensait qu'un enfant avait pu se trouver dans le véhicule tamponneur.".En clair, cela signifie que le 5 juin au moment où la battue est mise en route, il n'y a aucune certitude qu'un enfant soit impliqué dans cette histoire de 304 accidentée.

Donc ,de ce que vous dites ,il faut déduire que le cap. Gras mettait en place une battue + chien mais de l'enfant ,on ne savait pas s'il y avait eu présence ?
J'en reviens à mon idée 1ère , n'y aurait-il pas eu UN autre élément déclencheur , non cité ds les rapports ?
Citation :
dans ce cas , en simultané des recherches ,et le plus rapidement possible , pourquoi ne pas s'intèresser à celui qui est scencé savoir ou est l'enfant ?
Parce qu'à ce stade là, le conducteur de la 304 n'est absolument pas suspecté d'avoir enlevé un enfant. Il le sera seulement une fois que le corps a été retrouvé et l'ordre de l'intercepté sera donné.

Je le pense aussi , peut ètre pas pour les mèmes raisons que vous .

Donc Gras et les gendarmes s'inquiètent pour un enfant qui n'a pas été vu , pas de suspect , mais on met en place un lourd dispositif ? curieux !

quote="maril85"] Ils ont déjà une raison d'aller faire sa connaissance :délit de fuite .
C'est faux. J'ai déjà répondu la dessus. Prenez des notes.[/quote]


Haut
   
 Sujet du message : Re: Assurance voiture de ranucci
Message non luPosté : 02 févr. 2017, 12:18 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 09:28
Messages : 742
Ben voilà, une fois de + mon non savoir faire fait que ma réponse au dessus est brouillon . DESOLEE :oops: :oops:


Haut
   
 Sujet du message : Re: Assurance voiture de ranucci
Message non luPosté : 02 févr. 2017, 14:50 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1097
Bon, le ménage qui s'imposé, est fait.
Citation :
Seuls 304/paquet volumineux déclenchent les recherches ?
Citation :
Non, c'est un peu court comme affirmation. Que ce soit pour l'envoie de la patrouille l'après midi du 4, ou des "moyens appropriés" du 5 juin à 7 heures, ou même de la battue, c'est parce que des "témoins" ont fait part aux gendarmes d'une histoire qui pourrait avoir un lien avec l'enlèvement de Marseille.
Les gendarmes savent qu'un enfant a été enlevé avec une Simca 1100. Là, on leur parle d'une 304 et d'un paquet assez volumineux. Il n'y a pas d'enfant dans l''histoire qui leur est rapportée et la voiture ne correspond pas.
Citation :
C'est bien ce que je dis , des témoins font déclencher des recherches pour seuls 304/paquet .
Perso, je dirais que SEULS ces éléments sont courts pour déclencher une battue .
Non, la battue est déclenchée par l'appel du 5 de Martinez, qui n'apporte aucun élément nouveau.

Citation :
Une battue est mise en place , c'est donc que la cap. Gras pense que la vie d'un enfant est en danger ,
Citation :
Non, c'est faux. C'est incontestablement l'appel de Martinez qui va entrainer le déclenchement de la battue. Or Martinez ne dit pas qu'il a vu un enfant, ni que le témoin Aubert lui a parlé d'un enfant. Non, Martinez dit seulement qu' "il pensait qu'un enfant avait pu se trouver dans le véhicule tamponneur.".En clair, cela signifie que le 5 juin au moment où la battue est mise en route, il n'y a aucune certitude qu'un enfant soit impliqué dans cette histoire de 304 accidentée.
Citation :
Donc ,de ce que vous dites ,il faut déduire que le cap. Gras mettait en place une battue + chien mais de l'enfant ,on ne savait pas s'il y avait eu présence ?
Avec certitude, exactement.
Citation :
J'en reviens à mon idée 1ère , n'y aurait-il pas eu UN autre élément déclencheur , non cité ds les rapports ?
L'élément déclencheur, c'est l'appel de Martinez. Troisième personne en moins de 24 h, qui appelle pour dire que................
Et il se suffit à lui même.
Citation :
dans ce cas , en simultané des recherches ,et le plus rapidement possible , pourquoi ne pas s'intèresser à celui qui est scencé savoir ou est l'enfant?
Citation :
Parce qu'à ce stade là, le conducteur de la 304 n'est absolument pas suspecté d'avoir enlevé un enfant. Il le sera seulement une fois que le corps a été retrouvé et l'ordre de l'intercepté sera donné.
Citation :
Je le pense aussi , peut ètre pas pour les mèmes raisons que vous .

Donc Gras et les gendarmes s'inquiètent pour un enfant qui n'a pas été vu , pas de suspect , mais on met en place un lourd dispositif ? curieux !
Trois appels pour dire que peut être, il y a un rapport entre le jeune à la 304 et l'enlèvement de Marseille. Les gendarmes ont déjà commencé à chercher avec une patrouille, le 4, après l'appel de Aubert. Le 5 au matin ils reprennent les recherches avec l'effectifs de la brigade. Normal qu'après l'appel de Martinez, ils demandent du monde.
Les gendarmes n'ont aucune certitude que l'enfant est dans le secteur, pourtant ils vont faire des recherches avec un dispositif conséquent. Et il y en a qui voudrait faire croire qu'ils n'ont pas été réactifs.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Assurance voiture de ranucci
Message non luPosté : 02 févr. 2017, 21:00 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 09:28
Messages : 742
Arlaten , merci d'avoir fait "le ménage qui s'imposait" sad:


Haut
   
 Sujet du message : Re: Assurance voiture de ranucci
Message non luPosté : 03 févr. 2017, 18:26 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 22:05
Messages : 1693
Citation :
Trois appels pour dire que peut être, il y a un rapport entre le jeune à la 304 et l'enlèvement de Marseille. Les gendarmes ont déjà commencé à chercher avec une patrouille, le 4, après l'appel de Aubert. Le 5 au matin ils reprennent les recherches avec l'effectifs de la brigade. Normal qu'après l'appel de Martinez, ils demandent du monde.
Les gendarmes n'ont aucune certitude que l'enfant est dans le secteur, pourtant ils vont faire des recherches avec un dispositif conséquent. Et il y en a qui voudrait faire croire qu'ils n'ont pas été réactifs.
Voyons un peu ce PV
Le 5 juin 1974 à 13 heures 15, nous sommes informés par le gendarme commandant temporairement la brigade de Gréasque, qu'à la suite de renseignements téléphoniques émanant du témoin d'un accident matériel de la circulation, suivi d'un délit de fuite, survenu le 3 juin 1974 à 12h30, au carrefour des routes nationales 8bis et 96 au lieu dit "la pomme", un rapprochement pouvait être établi entre une partie de la relation des faits et le rapt d'enfant s'étant produit à Marseille le 3 juin 1974 à 11 heures.
Il semble donc que ce sont les renseignements fournis par le témoin (Aubert) qui, définitivement, établissent le rapprochement.

Le 4 juin 1974 à 15 heures 10, ce témoin, M. Aubert Alain, demeurant à Toulon avait contacté téléphoniquement la gendarmerie de Roquevaire en indiquant que la veille vers 12 heures 30, il avait poursuivi l'auteur en fuite d'un accident de la circulation et que ce dernier abandonnant son véhicule "Peugeot" gris métallisé, immatriculé 1369 SG 06, en bordure de la RN8bis, s'était enfui dans les bois en transportant un paquet assez volumineux.
Monsieur Aubert ayant eu connaissance ce jour du rapt d'enfant à Marseille, pensait que les faits dont il avait été témoin, pouvaient avoir un rapport avec l'enlèvement.
La brigade de Roquevaire répercutait ces faits à celle de Gréasque territorialement compétente, déjà en possession de la plainte pour délit de fuite consécutif à l'accident.

[/color][/i] Le distrait planton de Rocquevaire ne pense pas à prendre les coordonnées du témoin. Ils répercute à Gréasque mais pas à Aubagne, c'est vrai on ne dérange pas ses supérieurs pour une broutille: le lien possible avec.....
Une patrouille était immédiatement dirigée sur les lieux signalés approximativement, mais ne découvrait aucun indice positif.
Comme des chiens fous ils foncent ... approximativement sur les lieux mal signalés alors qu'un coup de fil à Aubert......
Le même jour, à 17 heures, MR GUAZZONE Henri, propriétaire de la champignonnière située à 2 kms du carrefour de la Pomme, en direction de Marseille, informait spontanément la brigade de Gréasque que la veille à 18 heures, il avait remorqué à l'aide de son tracteur un véhicule "Peugeot 304", gris métallisé, immatriculé 1369 SG 06 qui s'était embourbé dans une galerie.
Il donnait le signalement du conducteur seul présent qui avait quitté les lieux vers 18 heures 30.
Les militaires de la patrouille se rendaient sur place, exploraient la galerie et ses abords, mais aucun résultat.

A peine rentrés du talus, ils foncent à la galerie..... Aucun résultat, une habitude? Autre habitude prévenir Aubagne; pourquoi faire?
Le 5 juin 1974, à 7 heures, les recherches en vue de retrouver le véhicule endommagé aux portières et l'aile arrière gauche , ou son conducteur, étaient reprises avec des moyens appropriés , aux abords et dans les nombreuses champignonnières et mines voisines, ainsi que sur la RN8 bis du carrefour de la 3pomme" au hameau du "Logis neuf", commune de Marseille.
Le summum! Consciencieux, ils repartent de bon matin (.....) inutile et trop facile, ici, de faire de l'ironie, le capitaine ne s'en sort décidemment pas. Quand même; ils cherchent la voiture accidentée ou son conducteur? Les deux?? La bagnole est partie depuis deux jours, le nom et l'adresse du conducteur est au fichier des cartes grises.... Les moyens appropriés du brigade c'est combien d'hommes combien de véhicules? Une poignée de militaires, deux ou trois 4L?

Tout cela n'a aucun sens. Si c'est Aubert, contacté à midi, qui établi le rapprochement, le plus vraisemblable est qu'il confirme bien la présence d'un enfant ou éventuellement un paquet suffisamment volumineux pour être un enfant.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Assurance voiture de ranucci
Message non luPosté : 06 févr. 2017, 10:12 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1097
Citation :
Il semble donc que ce sont les renseignements fournis par le témoin (Aubert) qui, définitivement, établissent le rapprochement.
Bien sûr que non, il ne semble pas, nous sommes sûrs.
Le capitaine Gras indique: "un rapprochement pouvait être établi entre une partie de la relation des faits et le rapt d'enfant s'étant produit à Marseille le 3 juin 1974 à 11 heures."
Le rapprochement, c'est entre le rapt d'enfant de Marseille et "une partie de la relation des faits".
Il est évident que ce sont les faits qui ce sont produits sur la nationale, qui ont amené ce rapprochement. Le seul qui a été témoin de ces faits et qui les a rapportés aux gendarmes, c'est Aubert. Il est donc normal que le capitaine indique cela dans l'exposé des faits.
Le 5, lorsqu'il appelle la gendarmerie de Greasque, Aubert ne donne pas plus d'informations qu'il n'en a donné la veille à la brigade de Roquevaire.
Citation :
Comme des chiens fous ils foncent ... approximativement sur les lieux mal signalés alors qu'un coup de fil à Aubert......
Sous la plume du capitaine Gras, ce sont les lieux qui sont signalés approximativement. Donc manipulation grossière et stupide parce que foncer approximativement...........
Citation :
A peine rentrés du talus, ils foncent à la galerie.....
Les faits rapportés concernent la journée du 4 juin et ce jour là, le "talus" n'existait encore pas.

Citation :
Le summum! Consciencieux, ils repartent de bon matin (.....) inutile et trop facile, ici, de faire de l'ironie, le capitaine ne s'en sort décidemment pas.
Le capitaine ?, le 5 juin à 7 h ? n'importe quoi..............puisqu'il n'a été prévenu de ce qui se passait à Greasque que dans la fin de la matinée.
Citation :
Le distrait planton de Rocquevaire ne pense pas à prendre les coordonnées du témoin.
Imagination toujours. Le capitaine écrit:" Le 4 juin 1974 à 15 heures 10, ce témoin, M. Aubert Alain, demeurant à Toulon avait contacté téléphoniquement la gendarmerie de Roquevaire".
L'identité de l'homme qui appelle Roquevaire a bien été notée. Les gendarmes sont sûr que l'appelant est bien la même personne que le "témoin" de l'accident. L'adresse exacte de Aubert n'est pas citée dans le PV de synthèse et pourtant nous sommes sûr que les gendarmes en disposaient dès le 3 juin.
Citation :
Ils répercute à Gréasque mais pas à Aubagne, c'est vrai on ne dérange pas ses supérieurs pour une broutille: le lien possible avec....
Le lien possible......la belle blague. Ce n'est pas la voiture recherchée et il n'y a pas d'enfant. Donc le lien possible non..........
Citation :
Tout cela n'a aucun sens. Si c'est Aubert, contacté à midi, qui établi le rapprochement, le plus vraisemblable est qu'il confirme bien la présence d'un enfant ou éventuellement un paquet suffisamment volumineux pour être un enfant.
Rien à voir avec ce qui est écrit dans le PV de synthèse.
Le rapprochement dont il est question, c'est celui fait par les gendarmes, faisant suite aux informations données par Aubert le 4, pas le 5.
Il n'y a rien d'invraisemblable à ce que les gendarmes fassent un rapprochement pour comme l'a signalé Aubert, un paquet assez volumineux.
Par contre, il est invraisemblable qu'un paquet suffisamment volumineux pour être un enfant, laisse une trace de sabot au sol.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Assurance voiture de ranucci
Message non luPosté : 06 févr. 2017, 13:21 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 09:28
Messages : 742
Arlaten écrit:
"le lien possible non ; ce n'est pas la voiture recherchée et il n'y a pas d'enfant ".

Donc , comment comprendre que le capitaine Gras met en place une battue (50 hommes + chien) avec si peu d'éléments et ne correspondants pas avec l'enlèvement ?
Et que finalement le corps de l'enfant est bien là ?

Est ce qu'il serait possible que les Aubert aient vu la 304 stationnée quelque part ,qu'ils en aient relevé les N°s , et que , ils auraient vu un autre véhicule (simca ) aussi stationné quelque part ( ou ?) et que la scène du paquet est à mettre avec ce véhicule simca + le type qui s'enfuit dans les fourrés ?
Et qu'ils auraient fait un rapprochement avec 2 véhicules ,sans doute , "volés" ?

Mme Aubert dit bien (il me semble 2 fois) "porte arrière ".


Haut
   
 Sujet du message : Re: Assurance voiture de ranucci
Message non luPosté : 06 févr. 2017, 17:56 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1097
Citation :
Donc , comment comprendre que le capitaine Gras met en place une battue (50 hommes + chien) avec si peu d'éléments et ne correspondants pas avec l'enlèvement ?
L'explication a déjà été donnée, mais manifestement vous ne voulez pas l'entendre.
Au moment où Martinez va appeler la gendarmerie de Greasque, tout l'effectif de la gendarmerie est sur le terrain en train de chercher. Martinez est la troisième personne (en moins de 24h) qui appelle pour dire que , peut être, il pourrait y avoir un lien entre son accident et l'enlèvement de Marseille. Pour les gendarmes, les trois personnes n'habitent pas au même endroit et à priori ne se connaissent pas.
Vous rabâchez que vous avez l'impression qu'il manque un élément. Pourquoi les gendarmes n'auraient-ils pas eu la même impression ? Pourquoi les gendarmes n'auraient pas pu avoir l'impression que les trois témoins, auraient pu voir quelque chose dont ils n'auraient pas parlé.
A partir de là, il est normal que le dispositif de recherche soit monté en puissance, d'ou le dispositif que nous connaissons.

Citation :
Et que finalement le corps de l'enfant est bien là ?
Pour évoquer cela, il faut montrer une coïncidence de temps et de lieu. Ce qui n'est absolument pas le cas.

Citation :
Est ce qu'il serait possible que les Aubert aient vu la 304 stationnée quelque part ,qu'ils en aient relevé les N°s , et que , ils auraient vu un autre véhicule (simca ) aussi stationné quelque part ( ou ?) et que la scène du paquet est à mettre avec ce véhicule simca + le type qui s'enfuit dans les fourrés ?
Non. Vu l'endroit où Ranucci s'est arrêté et vu la configuration des lieux, impossible.
Citation :
Et qu'ils auraient fait un rapprochement avec 2 véhicules ,sans doute , "volés" ?
Vous voulez dire qu'ils auraient pris la plaque d'un véhicule et le paquet de l'autre ? Non, il faut être sérieux.
Citation :
Mme Aubert dit bien (il me semble 2 fois) "porte arrière ".
Non, à ma connaissance , elle ne le dit qu'une fois (dans l'enregistrement).


Haut
   
 Sujet du message : Re: Assurance voiture de ranucci
Message non luPosté : 06 févr. 2017, 18:02 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 12:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
Est ce qu'il serait possible que les Aubert aient vu la 304 stationnée quelque part ,qu'ils en aient relevé les N°s , et que , ils auraient vu un autre véhicule (simca ) aussi stationné quelque part ( ou ?) et que la scène du paquet est à mettre avec ce véhicule simca + le type qui s'enfuit dans les fourrés ?
Et qu'ils auraient fait un rapprochement avec 2 véhicules ,sans doute , "volés" ?
J'avoue avoir du mal à comprendre votre scénario. Ils auraient vu une Simca et ils ne l'auraient pas mentionné ?!

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
 Sujet du message : Re: Assurance voiture de ranucci
Message non luPosté : 06 févr. 2017, 19:39 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 09:28
Messages : 742
Je veux dire que , je me pose la question : seuls les éléments 304/paquet déclencheraient la battue ?
Perso , je trouve ça court .

D'où je dis que les Aubert auraient pu voir 2 voitures (simca -304 ) dans 2 endroits différents , au bord de route . Pourquoi pas ?
La simca avec son homme qui s'enfuit avec le paquet .
En allant faire demi tour , La 304 vue + loin , avec personne autour .
Aubert met Martinez au courant ,1 simca ,une 304 , confusionne , des "jeunes voleurs de voitures ".
Du coup martinez téléphone également .
Gazzone lui , est pote avec les gendarmes , donc il signale ....


Les Aubert entendant parler du rapt à Marseille font le lien .
SI , ils en parleraient aux gendarmes de la simca ,c'est bien ce qui les feraient se déplacer le 4 et 5 au matin ;
mais vu la suite , il y a plutot avantage à ne plus parler de la simca , car cuilà , on le retrouvera JAMAIS ( simca volée).
Du coup , on trouve l'autre avec sa 304 .....parfait . Il était là ,le 3 ,lui aussi .

Je dirais surtout que les Aubert n'ont pas tout capté .... et qu'on les a aidé .....à ne pas comprendre .
Je rabache mon blabla .....à 2 sous , ça on me le fait comprendre.

Si les Aubert n' ont vu que ranucci , se cacher , portant une serviette (ou peignoir) enveloppant sa carabine ,par exemple , comment les Aubert peuvent faire le lien avec le rapt ?
Et par miracle ,ils avaient raison ....?


Haut
   
 Sujet du message : Re: Assurance voiture de ranucci
Message non luPosté : 07 févr. 2017, 06:07 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 22:05
Messages : 1693
Le plus vraisemblable est que les Aubert ont ben aperçu le conducteur de la voiture accidentée s'enfuir dans la colline avec un enfant ou pourquoi pas avec un paquet suffisamment volumineux pour être le corps d'un enfant après son arrêt au bord de la route. Ils relèvent le n°, il n'y a pas d'autres voitures signalées ...etc. Je crois que nous avons là une bonne base de réflexion. Je ne comprends pas pour quelles raisons objectives ce scénario, à priori le plus simple serait balayé par d'obscures auto-persuasions.
Pendant des décennies on nous a bassiné avec le mec qui s'évanoui dans sa bagnole alors que l'autre, garé tout près fait son trafic avant de réparer la roue puis descendre la 304 dans le trou. Bon, le ridicule ne tue pas...,mais un peu de sérieux.
Je le répète, alertés par Aubert, par Guazzone dès le 4 les gendarmes devaient s'intéresser au conducteur; ils avaient une bonne raison de le faire, deux même: on vient leur dire le lien possible (ce n'est pas rien)et ils ont la plainte pour refus de priorité et délit de fuite et il faudra bien y donner suite.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 118 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 68 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com