Nous sommes le 24 nov. 2017, 21:18

Heures au format UTC+01:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 92 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6 7 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 sept. 2005, 08:51 
C'est le fait qu'il n'ait pas tué l'enfant qui reste à prouver.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 sept. 2005, 08:59 
A tort ou à raison, on l'a executé parce qu'il avait tué une enfant.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 sept. 2005, 10:15 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
antoroma a écrit :
Gihel a écrit :
Sikh a écrit :
Si, et c'est justement grâce à eux qu'on a retrouvé le corps.
Faux, cela c'est ce que prétend faussement Viala lors du procès. On a retrouvé l'enfant parce qu'on a fait une battue systématique. Les Aubert n'étaient pas présents.

On a fouillé systématiquement chaque recoin des Bouches-du-Rhône?


Non, on a fait une battue tout au long de la route, sur une distance de plusieurs centaines de mètres. Mais Aubert n'était pas présent. Donc on ne retrouve pas l'enfant sur ses indications à proprement parler.

Mieux encore, les gendarmes ne s'attendaient pas à retrouver le corps à cet endroit.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 sept. 2005, 10:20 
Les Aubert indiquent le lieu d'arrêt de la voiture de Ranucci, qui est le lieu à partir duquel il s'enfuit avec l'enfant dans les fourrés.
Les policiers font une battue à partir de cet endroit.
Ils retouveront l'enfant.

Donc, c'est grâce aux Aubert que la petite est retrouvée, même s'ils ne sont pas sur les lieux avec les policiers (d'ailleurs pourquoi le seraient-ils?).

Comme par un hasard facheux, le corps est retrouvé à quelques mètres du point d'arrêt de la voiture de Ranucci : coïncidence malheureuse pour Ranucci?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 sept. 2005, 10:21 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Sikh a écrit :
Faux : l'interview de Mme Aubert qui date du 05/06 parle d'un enfant, ce qui démonte de facto l'histoire du paquet.


Ben pas vraiment parce que le paquet cela date du matin, que les gendarmes l'écrivent noir sur blanc et que je suis prêt à parier que l'interview de Madame Aubert date de l'après-midi.

Notons qu'elle parle d'une porte arrière qui n'existe pas, donc on ne sait pas trop ce qu'elle a vu.

Notons qu'elle indique que Ranucci a arraché l'enfant de la voiture, ce qui contredit ses déclarations du lendemain.

Notons que la portière était bloqué par l'accident et que donc ce qu'elle décrit est impossible.


En fait si on devait choisir entre le mari qui déclare le matin qu'il n'a entendu aucun bruit et qu'il n'a eu aucune réponse après avoir vu un homme s'enfuir et la femme qui déclare avoir vu un homme arracher un enfant de la voiture, je choisis le premier parce que sinon, on ne comprend pas comment ils n'ont pas pu entendre l'enfant crier, hurler à la mort tandis qu'on la frappait à 2o mètres, et pourquoi surtout, ils ne sont pas intervenus.

On ne comprend pas non plus pourquoi les gendarmes ne réagissent pas le 4.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 sept. 2005, 11:18 
Cela prouve que c'est bien grâce aux Aubert qu'on retrouve le corps et que les Aubert parlent toujours d'un enfant.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 sept. 2005, 11:23 
Gihel a écrit :
On ne comprend pas non plus pourquoi les gendarmes ne réagissent pas le 4.
Dans votre thèse, on ne comprend pas surtout pourquoi les gendarmes réagissent le 5, puisqu'il ne s'est rien passé d'intéressant le 3 au carrefour de la Pomme hormis un banal accrochage, que personne n'a rien vu et que de toute facon la fillette était morte depuis longtemps avant l'accident ...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 sept. 2005, 13:02 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:07
Messages : 579
Localisation : AIX EN PROVENCE
Gihel écrit que les gendarmes n’ont pas réagi le 4 juin.
Voici ce qu’écrit le capitaine GRAS dans son rapport du 7 juin.

« Le 4 juin 1974 à 15 h 10, ce témoin, monsieur AUBERT Alain, demeurant à Toulon avait contacté téléphoniquement la brigade de gendarmerie de Roquevaire en indiquant que la veille, vers 12 heures, il avait poursuivi l’auteur en fuite d’un accident de la circulation et que ce dernier, abandonnant son véhicule « Peugeot » gris métallisé, immatriculé 1369 SG 06 en bordure de la RN8 bis, s’était enfui dans les bois en transportant un paquet assez volumineux.
M. AUBERT ayant eu connaissance ce jour (le 4 juin) du rapt d’enfant à Marseille, pensait que les faits dont il avait été le témoin pouvaient avoir un rapport avec l’enlèvement.
La brigade de Roquevaire répercutait ces faits à celle de Gréasque territorialement compétente, déjà en possession de la plainte pour délit de fuite consécutif à l’accident.
Une patrouille était immédiatement dirigée sur les lieux signalés approximativement mais ne découvrait aucun indice positif.
Le même jour à 17 heures, M. GUAZZONE Henri, propriétaire d’une champignonnière située à 2 kms du carrefour de la Pomme en direction de Marseille, informait spontanément la brigade de Gréasque que la veille ( on est donc bien le 4 ) à 18 h il avait remorqué,à l’aide de son tracteur, un véhicule Peugeot 304 gris métallisé immatriculé 1369 SG 06 qui s’était embourbé dans une galerie.
Il donnait le signalement du conducteur seul présent qui avait quitté les lieux vers 18 h 30.
Les militaire de la patrouille se rendaient sur place, exploraient la galerie et ses abords, mais sans résultat.
Le 5 juin 1974, à 7 heures, les recherches en vue de retrouver le véhicule endommagé aux portières et l’aile arrière gauche ou son conducteur étaient reprises avec des moyens appropriés, aux abords et dans les nombreuses champignonnières et mines voisines, ainsi que sur la R.N.8 bis du carrefour de « La Pomme » au hameau du « Logis Neuf », commune de Marseille. »

Bien sûr, pour GIHEL ils n’ont pas réagi.

Mais pour ceux qui comprennent après avoir lu cela, que les gendarmes réagissent le 4 et très tôt dans la matinée du 5, il est évident qu’ils n’auraient pas effectué toutes ces recherches pour un paquet volumineux contenu dans une voiture ne correspondant pas à celle qui était recherchée (Simca 1100).
Pour eux cela ne correspondait pas du tout aux éléments de l’enlèvement sauf si les Aubert ont parlé d’un enfant.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 sept. 2005, 13:17 
Citation :
Ben pas vraiment parce que le paquet cela date du matin, que les gendarmes l'écrivent noir sur blanc et que je suis prêt à parier que l'interview de Madame Aubert date de l'après-midi.

Elle date du matin.

Citation :
Notons qu'elle indique que Ranucci a arraché l'enfant de la voiture, ce qui contredit ses déclarations du lendemain.

Ranucci a arraché l'enfant de la voiture et ils ont fuit vers le talus. Où est le problème?

Citation :
Notons que la portière était bloqué par l'accident et que donc ce qu'elle décrit est impossible.

La portière s'ouvrait de l'intérieur : plusieurs témoins le confirment et aucun rapport judiciaire ne l'infirme.

Citation :
On ne comprend pas non plus pourquoi les gendarmes ne réagissent pas le 4.

Ils réagissent le 4, car un homme a été vu à la Pomme en train de tirer une enfant dans les fourrés.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 sept. 2005, 13:20 
laurence a écrit :
Vous comprendrez en le lisant que Mr Bouladou ne peut avoir accès aux informations dont vous parlez.
Gérard B a écrit :
Voici ce qu’écrit le capitaine GRAS dans son rapport du 7 juin.

Vous voyez bien, Laurence, que notre Commandant a accès au dossier. Comme vous pouvez être mauvaise langue, parfois ...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 sept. 2005, 13:39 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Gérard B a écrit :
Gihel écrit que les gendarmes n’ont pas réagi le 4 juin.
Voici ce qu’écrit le capitaine GRAS dans son rapport du 7 juin.

« Le 4 juin 1974 à 15 h 10, ce témoin, monsieur AUBERT Alain, demeurant à Toulon avait contacté téléphoniquement la brigade de gendarmerie de Roquevaire en indiquant que la veille, vers 12 heures, il avait poursuivi l’auteur en fuite d’un accident de la circulation et que ce dernier, abandonnant son véhicule « Peugeot » gris métallisé, immatriculé 1369 SG 06 en bordure de la RN8 bis, s’était enfui dans les bois en transportant un paquet assez volumineux.
M. AUBERT ayant eu connaissance ce jour (le 4 juin) du rapt d’enfant à Marseille, pensait que les faits dont il avait été le témoin pouvaient avoir un rapport avec l’enlèvement.
La brigade de Roquevaire répercutait ces faits à celle de Gréasque territorialement compétente, déjà en possession de la plainte pour délit de fuite consécutif à l’accident.
Une patrouille était immédiatement dirigée sur les lieux signalés approximativement mais ne découvrait aucun indice positif.
Le même jour à 17 heures, M. GUAZZONE Henri, propriétaire d’une champignonnière située à 2 kms du carrefour de la Pomme en direction de Marseille, informait spontanément la brigade de Gréasque que la veille ( on est donc bien le 4 ) à 18 h il avait remorqué,à l’aide de son tracteur, un véhicule Peugeot 304 gris métallisé immatriculé 1369 SG 06 qui s’était embourbé dans une galerie.
Il donnait le signalement du conducteur seul présent qui avait quitté les lieux vers 18 h 30.
Les militaire de la patrouille se rendaient sur place, exploraient la galerie et ses abords, mais sans résultat.
Le 5 juin 1974, à 7 heures, les recherches en vue de retrouver le véhicule endommagé aux portières et l’aile arrière gauche ou son conducteur étaient reprises avec des moyens appropriés, aux abords et dans les nombreuses champignonnières et mines voisines, ainsi que sur la R.N.8 bis du carrefour de « La Pomme » au hameau du « Logis Neuf », commune de Marseille. »

Bien sûr, pour GIHEL ils n’ont pas réagi.

Mais pour ceux qui comprennent après avoir lu cela, que les gendarmes réagissent le 4 et très tôt dans la matinée du 7, il est évident qu’ils n’auraient pas effectué toutes ces recherches pour un paquet volumineux contenu dans une voiture ne correspondant pas à celle qui était recherchée (Simca 1100).
Pour eux cela ne correspondait pas du tout aux éléments de l’enlèvement sauf si les Aubert ont parlé d’un enfant.


Selon ce que rapporte le capitaine Gras, c'est M. Aubert qui fait, le 4, la connexion avec l'enlèvement. Cela donne quoi ? une estafette et quatre gendarmes le soir du 4.

La déclaration de M. Guazzone donne lieu au même déploiement : il a vu un type dans une voiture au fond d'une galerie.

Si M. Aubert le matin du 4 avait dit au capitaine gras que l'homme tirait un enfant : ben on envoyait, non pas une estafette avec 4 pandores mais toute la brigade avec 80 personnes pour ratisser le coin.

Or cela ne se passe pas le 4, mais le 5 et pour cela, il a fallu que Martinez dise le matin du 5 : "contrairement à ce que j'avais déclaré deux jours avant, une enfant aurait pu se trouver à bord."

Donc je maintiens, si j'ai dit que les gendarmes ne font rien, c'est une exagération que je regrette, je veux dire qu'ils ne font pas du tout ce qu'ils feront le lendemain : un ratissage en règle.

Conclusion, le 4, M. Aubert ne parle pas d'une enfant mais bel et bien d'un paquet, ce qui n'émeut pas tellement la gendarmerie, qui par ailleurs cherche une simca : elle envoie une estaffette le soir du 4 et une autre à tout hasard le matin du 5.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 sept. 2005, 13:51 
Gihel a écrit :
Selon ce que rapporte le capitaine Gras, c'est M. Aubert qui fait, le 4, la connexion avec l'enlèvement. Cela donne quoi ? une estafette et quatre gendarmes le soir du 4.

La déclaration de M. Guazzone donne lieu au même déploiement : il a vu un type dans une voiture au fond d'une galerie.

Si M. Aubert le matin du 4 avait dit au capitaine gras que l'homme tirait un enfant : ben on envoyait, non pas une estafette avec 4 pandores mais toute la brigade avec 80 personnes pour ratisser le coin.

Or cela ne se passe pas le 4, mais le 5 et pour cela, il a fallu que Martinez dise le matin du 5 : "contrairement à ce que j'avais déclaré deux jours avant, une enfant aurait pu se trouver à bord."

Donc je maintiens, si j'ai dit que les gendarmes ne font rien, c'est une exagération que je regrette, je veux dire qu'ils ne font pas du tout ce qu'ils feront le lendemain : un ratissage en règle.

Conclusion, le 4, M. Aubert ne parle pas d'une enfant mais bel et bien d'un paquet, ce qui n'émeut pas tellement la gendarmerie, qui par ailleurs cherche une simca : elle envoie une estaffette le soir du 4 et une autre à tout hasard le matin du 5.


C'est faux : et pour prouver que vous avez tort, je vous renvoie aux différents documents vidéos que vous pouvez voir par exemple dand "Faites Entrer L'Accusé", "le Droit de Savoir" ou bien "Secrets d'Actualité".

Vous y verrez une brigade de gendarmerie avec maîtres-chiens en train de rechercher la petite aux abords de la champignonière et pas une estafette avec 4 gendarmes. Cette recherche sera infructueuse, malheureusement. Ce n'est que plus tard, lorsque les Aubert désigneront le point exact d'arrêt que les gendarmes retrouveront le corps :
et ce point d'arrêt correspond à quoi? Je vous le donne Emile, il correspond au point d'arrêt de la voiture de Ranucci immatriculée 1369 SG 06, peu avant qu'il ne fuit dans les fourrés avec une enfant.

On dirait que la réalité des faits vous contredit...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 sept. 2005, 13:56 
Gihel a écrit :
Donc je maintiens, si j'ai dit que les gendarmes ne font rien, c'est une exagération que je regrette, je veux dire qu'ils ne font pas du tout ce qu'ils feront le lendemain : un ratissage en règle.
Conclusion, le 4, M. Aubert ne parle pas d'une enfant mais bel et bien d'un paquet, ce qui n'émeut pas tellement la gendarmerie, qui par ailleurs cherche une simca : elle envoie une estaffette le soir du 4 et une autre à tout hasard le matin du 5.
Gihel, pourriez-vous nous expliquer une bonne fois pour toutes ce qui, selon vous, a incité les autorités, le 5 juin, à envoyer toute une brigade avec 80 personnes pour ratisser le coin et comment il s'est avéré que le coin ratissé était effectivement le bon?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 sept. 2005, 14:02 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
antoroma a écrit :
Gihel a écrit :
On ne comprend pas non plus pourquoi les gendarmes ne réagissent pas le 4.
Dans votre thèse, on ne comprend pas surtout pourquoi les gendarmes réagissent le 5, puisqu'il ne s'est rien passé d'intéressant le 3 au carrefour de la Pomme hormis un banal accrochage, que personne n'a rien vu et que de toute facon la fillette était morte depuis longtemps avant l'accident ...



Ben si, voir plus haut, M. Aubert est intrigué par ce qu'il a vu, donc aussitôt après l'accident il va à la gendarmerie d'Auriol, il dit à G Bouladou qu'il a déposé sur le pas de la porte et qu'on le renvoie à une autre, celle de Roquevaire.

A ce moment là l'enlèvement n'est pas encore signalé et comme il a l'immatriculation de la voiture, il n'y a pas de problème pour retrouver la voiture.

Comment les gendarmes réagissent ? Bonne question.

Le 4 au matin Guazzone est passé à la gendarmerie de Gréasque pour signaler l'histoire de la voiture. Et on lui répond : on cherche une simca, pas une peugeot.

Le 4 au matin, l'enlèvement fait la une de tous les quotidiens, dificile dans la région d'y échapper.

C'est que le 4, également, Aubert les contacte et leur dit : j'ai poursuivi un type dans une voiture et quand je suis arrivé la voiture était arrêtée et un homme s'enfuyait dans la colline en portant un paquet.

Donc le 4 on a repéré la voiture de Ranucci, on sait que c'est à Nice etc et on transmet l'info à la brigade de Nice.

Tout cela ne donne lieu qu'à une visite de la galerie, à cause de Guazzone et d'une estafette et quatre gendarmes qu'on envoie regarder sur la rn8bis, le 4 au soir ou dans l'après-midi.

Le lendemain matin du 5, on refait une visite avec l'estafette.

Mais cette fois c'est Martinez qui appelle (il vient d'apprendre l'enlèvement) et là, tout bascule parce que lui déclare qu'un enfant pouvait se trouver à bord de la peugeot.

Donc on rappelle Aubert qui parle toujours d'un paquet, mais cette fois les choses ont changé : et si l'enfant était là ? On prend en compte le témoignage de Martinez.

Et là à 14h30 on déploie tout ce qui est disponible et on ratisse. Tout cela est parfaitement logique si on y réfléchit.

Aubert dit "paquet" certes, mais si Martinez dit enfant, alors là, mettons y les moyens. Et c'est le ratissage qui est payant. Ce n'est pas Aubert qui a dit : l'enfant est là, soulevez.

Donc voilà expliqué comment un banal accrochage va conduire les gendarmes à déployer tout cet arsenal le 5.

Vous comprenez bien que si Aubert avait dit le 4 : il y a un enfant. Vu les manchettes qui s'étalent dans toute la presse et le barouf que fait cet enlèvement, ni une, ni deux, ils envoyaient l'escouade.

Mais ce n'est pas ce qu'ils ont fait, donc Aubert n'a pas parlé d'un enfant, tout du moins pas avant sa découverte.

Que mme Aubert soit plus aventureuse, c'est bien possible, et j'ose comprendre que c'est la raison pour laquelle M. Aubert ne changera plus jamais d'avis, il la protège, mais il est à peu près sûr, c'est mon opinion, que la déclaration qu'il faut prendre en compte est celle qui est faite aux gendarmes : ils ont vu une voiture à 100 mètres, un homme qui s'enfuyait, l'espace de deux secondes (ce qui explique que le journalistede Nice Matin, celui de France-Soir et un autre, mentionnent qu'ils n'ont pas reconnu Ranucci lors de la première présentation), M. Aubert s'est avancé à pied en essayant d'interpeller le conducteur, ni bruit, silence, ni réponse, il a fait demi-tour et il est reparti en se demandant ce qui arrivait.

Les Aubert à 20 mètres d'une gamine vivante, qui un coup se révolte, l'autre coup est en promenade, et surtout qu'on n'entend pas crier et qui ne demande pas du secours. Désolé, je trouve cette hypothèse proprement stupide.

Pour moi, quand les Aubert arrivent la gamine est morte depuis une demi-heure au bas mot.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 sept. 2005, 14:06 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
antoroma a écrit :
Gihel, pourriez-vous nous expliquer une bonne fois pour toutes ce qui, selon vous, a incité les autorités, le 5 juin, à envoyer toute une brigade avec 80 personnes pour ratisser le coin et comment il s'est avéré que le coin ratissé était effectivement le bon?



Parce que lorsqu'on ratisse de façon systématique, on finit par trouver, c'est comme pour les avalanches, il faut y aller en rang avec les piques.

Pour moi, ce qui incite les autorités, en fait la gendarmerie, à déployer toute une armada de gendarmes, c'est le coup de téléphone de Martinez le matin du 5 : ouh là, une enfant pouvait donc se trouver à bord ? Alors là ce n'est plus l'estafette, c'est toutes les brigades du coin et on ratisse.

Tant qu'Aubert ne parle que d'un homme qui s'enfuit, d'un paquet, cela ne les intéresse que dans la mesure de vérifications sommaires. Une estaffette dans cet espace, c'est maigre commissaire, c'est maigre.

Et le 5 tout change, dès qu'on a eu Aubert pour confirmation à 13h, c'est parti. Mais vous remarquerez qu'on n'exige pas sa présence. C'est donc que l'on considère ses déclarations comme assez floues encore.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 92 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6 7 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com