Nous sommes le 04 août 2020, 06:48

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 77 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 19 juin 2020, 10:47 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Citation :
Citation :
quand Aubert voit en pleine campagne la scène de l'homme qui monte le talus avec la voiture plus loin, il fait le lien entre les 2 et pour un simple délit de fuite ne se pose pas + de questions que cela (tout le monde aurait fait pareil): il regarde de loin au travers de la lunette arrière, ne distingue personne dans la voiture, au passage il voit ce qu'il y a sur la plage arrière, et il fait donc aussitôt demi-tour.
"il fait le lien entre les deux", mais c'est du Gihel ça aussi. Ranucci endormi dans sa voiture, c'est pour quand ?
Ca c'est Ranucci "lorsque, peu après, j'arrêtai ma 304, je tombai complètement dans les pommes, évanoui."
Citation :
Citation :
Guazzone dit en substance que "il n'a rien trouvé de suspect". Sauf qu'un pull over sans tache de sang n'a rien de particulièrement suspect à ce moment là ... il n'y a que la police de Marseille qui recherche un homme à pull over. Donc qu'il ait ou non trouvé le pull, Guazzone peut signer cette audition sans mentir.
Donc, qu'il ait ou non trouvé le pull, il n'a aucune raison d'en parler aux gendarmes. Circulez il n'y a rien à voir.
Guazzone est un fouineur et il a très bien pu remarquer que ce pull n'était pas là avant l'après-midi du 3, pas "crade" ni "posé là depuis bien longtemps" (cela se voit forcément à l'absence de poussière) et faire un lien avec Ranucci ("déjà que son histoire de pique-nique n'était pas crédible, maintenant c'est un pull qu'il a caché, pourquoi donc ?"), il peut tout à fait en parler aux gendarmes qui l'envoient certainement paître ("ce n'est qu'un banal pull")
Citation :
Les gendarmes, qui ne savent pas que la police de Marseille recherche un homme porteur d'un pull rouge, vont prévenir le procureur le 3 ou le 4 qu'ils ont trouvé un pull nickel....
Justement c'est bien tout le problème: quand le 5 les gendarmes préviennent le procureur de la découvert du corps (sachant qu'ils ne l'ont jamais appelé avant), dans la discussion qui suit vient forcément l'évocation des indices découverts et le pull désormais en devient un, et si le pull a été découvert avant le 5, fureur du procureur ("mais vous auriez pu nous en parler avant la police recherche un type à pull over depuis 2 jours !")
Citation :
les discordances que j'évoque sont à mettre sur le compte d'une défaillance de mémoire due au temps qui passe (trente ans). Les propos de Guazzone au moment des faits ne sont pas concernés par cette défaillance.
Sauf que ce ne serait pas le premier témoin qui mentirait dans cette affaire, donc ce ne peut pas être exclu.
Citation :
Citation :
Citation :
la battue a été déclenchée après l'appel de Martinez parce qu'il était la troisième personne à venir leur dire (aux gendarmes) qu'il y avait peut être un lien entre le conducteur de la Peugeot impliquée dans l'accident de la Pomme et l'enlèvement de la fillette à Marseille.
Oui, en supposant que le pull ait été découvert avant le 5 par Guazzone,
Non, cela est vrai même sans la découverte du pull , par n'importe qui, avant le 5.
Oui justement c'est bien ce que je voulais dire, pour moi aussi le déclenchement du ratissage est dû aux 3 témoignages successifs, à ce moment là (avant la découverte du corps) même si le pull a déjà été découvert il n'a pas d'importance pour les gendarmes.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 19 juin 2020, 11:19 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Citation :
il n'est pas dit que ce soit Ranucci qui a amené l'Opinel dans la discussion. Le 6 au matin, la juge s'est rendu à l'Evéché. Les policiers ont bien du lui montrer les éléments matériels recueillis. Elle a donc vu l'Opinel. L'après midi, au cours de l'interrogatoire, c'est elle qui s'est trompée et qui a fait marquer Opinel. Avant de signer, Ranucci a relu le PV et c'est lui qui a dû faire remarquer qu'il y avait une erreur.
En tout cas, cette correction sur le PV montre bien que la juge, durant l'interrogatoire n'était pas au courant qu'une recherche était en cours du côté de Peypin.
Je vois mal Ranucci faire remarquer cette erreur. Car que Ranucci soit on non le meurtrier, pourquoi irait il avouer avoir frappé la fillette avec un opinel devant la juge, et ensuite venir faire rectifier par la suite pour dire que finalement c'était avec un autre couteau ? parce que tout d'un coup il réalise avoir dit auparavant aux policier que c'était avec un couteau automatique ? franchement ce n'est pas très crédible ...
Citation :
En tout cas, cette correction sur le PV montre bien que la juge, durant l'interrogatoire n'était pas au courant qu'une recherche était en cours du côté de Peypin.
Où vous voulez en venir ? au fait qu'à ce moment là les policiers n'avaient pas encore décidés de lancer l'opération "redécouverte du couteau" ?


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 19 juin 2020, 14:00 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 28 avr. 2018, 15:16
Messages : 45
Réponse à ARLATEN.
Vous m écrivez: " Qui vous dit que je n ai pas trouvé ce que je cherchais?Si tel est le cas je vous félicite et je me permettrai de vous faire remarquer que ce site est principalement dédié à ceux qui doutent encore.
Lors de vos précédents mails vous me taxez de menteuse et d ignorante.Votre agressivité doublée d une ironie fort déplacée sur un site où il n est question que d un partage d opinions et de réflexions tendraient à prouver que mes convictions peuvent ne pas être totalement dénuées de quelque fondement. Vous pouvez évidemment ne pas les partager et dire pourquoi. Poliment. C est tout.

Arlaten a écrit: " Un couteau découvert dans la matinée du 5 juin ... aurait manqué de consistance pour que la gendarmerie lance une battue aussi conséquente."
" Dans les appels aux gendarmes il n est pas nécessaire de déclarer avoir vu un enfant pour qu au final la battue soit décidée."

Dans la seconde phrase, Arlaten reconnaît donc implicitement que les témoins n ont pas parlé d enfants.Maintenant libre à chacun de croire sur quel ou quels indices les gendarmes ont décidé cette battue. En tout état de cause il devait être probant. Quand à moi je maintiens qu il s agit du couteau ce qui est vraisemblable puisque les gendarmes utilisaient le détecteur depuis deux jours.

Concomitance?
Guazzone appelle la gendarmerie le 4 juin dans l après midi. Sa déposition fait état de cette nourrice blanche que CR traîne de sa cachette pour la hisser dans le coffre.

Devinez qui appelle les gendarmes pratiquement à la même heure? M. Aubert.
Et pour dire quoi?
Qu il a vu un individu tirer dans les buissons un objet encombrant de couleur blanche.
Bien étrange parallélisme!


Incohérence des aveux
Lors des premiers aveux CR parle de deux enfants, un garçon et une fille. Il a éloigné le garçonnet et pris la fillette.
Dans les aveux devant les psy les enfants sont si nombreux qu on ne peut les dénombrer. Et il les emmène tous! "les enfants étaient plusieurs à jouer. Puis je LES ( c est moi qui souligne )ai emmené balader "

A maintes et maintes reprises CR reconnaît tout ce qu on veut lui faire dire. Pourtant CR ne parle guère sinon par gestes ou monosyllabes.
Le Forsonney. _" Donc, Ranucci, c est bien ici que vous avez pris l enfant? a demandé le juge.
Il a fait oui de la tête.
_Et vous êtes reparti par là?
Encore oui de la tête.
Rapport du juge: " Sur indication de l inculpé, le conducteur du fourgon a fait un demi tour pour suivre le boulevard parallèle à la cité Sainte Agnès que Ranucci avait emprunté après l enlèvement pour sortir de Marseille"

On note ici l énorme décalage et ses implications ultérieures.

Mais au fait que reconnaît il Ranucci?
Imaginons le dialogue suivant:
_ce couteau est il à vous.?
_Non
_Voyons Ranucci, vous avez déclaré: " j ai utilisé un couteau automatique que j avais depuis un an"
Vous avez donc bien dit aux psy que ce couteau vous appartient, n est ce pas? Vous le reconnaissez?
_Oui
Fort bien , notons: 'le couteau m appartient . Je le reconnais. "
Ambiguïté sur le point de reconnaissance: je reconnais avoir dit que ce couteau m appartient ne signifie pas que ce couteau m appartient.
Il en va de même pour la reconnaissance du plan , de la découverte du couteau...
Les premiers aveux l ont piégé irrémédiablement.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 19 juin 2020, 14:21 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 28 avr. 2018, 15:16
Messages : 45
Petit oubli. "je le reconnais " il faudrait en outre savoir si le pronom "le " représente le couteau ou s il s agit d un pronom neutre qui reprend toute la proposition énoncée précedemment.
Je reconnais le couteau : je le reconnais
Vous reconnaissez avoir dit aux psy... oui je le reconnais, je reconnais cela.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 19 juin 2020, 15:03 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Citation :
Mais au fait que reconnaît il Ranucci?
Imaginons le dialogue suivant:
_ce couteau est il à vous.?
_Non
_Voyons Ranucci, vous avez déclaré: " j ai utilisé un couteau automatique que j avais depuis un an"
Vous avez donc bien dit aux psy que ce couteau vous appartient, n est ce pas? Vous le reconnaissez?
_Oui
Fort bien , notons: 'le couteau m appartient . Je le reconnais. "
Ambiguïté sur le point de reconnaissance: je reconnais avoir dit que ce couteau m appartient ne signifie pas que ce couteau m appartient.
Il en va de même pour la reconnaissance du plan , de la découverte du couteau...
Les premiers aveux l ont piégé irrémédiablement.
Arlaten refuse d'admettre que les aveux sont retravaillés par la juge, il part du principe que Ranucci a prononcé cette phrase textuellement.
Sauf que tout le reste des aveux montre que les aveux sont retravaillés: "Comme je vous l'ai déjà déclaré, ..." "Vous me demandez si ...", " je prends acte de ce que vous m'indiquez.", "Vous me faites remarquer " ...
Avec Arlaten un achat à la boulangerie doit être assez surréaliste :
"Vous désirez ? une baguette ?"
"Vous me demandez si je désire une baguette, je vous indique que oui"
"excusez moi je n'ai pas bien entendu"
"Comme je vous l'ai déjà déclaré, je désire une baguette"
"elle est bien cuite"
" je prends acte de ce que vous m'indiquez."


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 19 juin 2020, 15:35 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 28 avr. 2018, 15:16
Messages : 45
Tout à fait d accord. Et c est la raison pour laquelle les aveux sont incohérents. Il y a discordance entre celui qui parle, quand il parle, et celui qui écrit et qui manie parfaitement la langue.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 22 juin 2020, 13:26 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 28 avr. 2018, 15:16
Messages : 45
Un autre témoignage m incite à croire que le couteau a été découvert le 5 juin.
M. Vuillet: " M. Porte m a téléphoné. Il m a dit: "Qu est ce que c est ? Et je lui ai dit: Mais ce n est pas avec une pierre, c est à coups de couteau. Et M. Porte me dit: " Je suis rentré dans le bureau et j ai dit à Ranucci: " Qu est ce que tu as fait du couteau? "
" Alors que jusque là on tournait , on tournait en rond. "
La scène se passe durant l aveu de CR aux policiers. Ceux ci pensent que l enfant a été tuée avec les pierres tachées de sang que les gendarmes ont découvertes. Bouladou. AUTOPSIE .

Qu est ce qui empêchait l 'inspecteur Porte de croire que le meurtre avait été commis avec des pierres?Tout simplement parce que le 6 juin il savait déjà qu un couteau avait été trouvé la veille! Mais il ne savait pas quel rôle avait joué ce couteau dans le meurtre. Et comme manifestement CR n en parlait pas , de ce couteau....
D où le soulagement de l inspecteur après la précision donnée par Vuillet .


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 23 juin 2020, 08:46 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Je ne crois pas à la découverte du couteau avant l'après-midi du 5 pour les raisons déjà évoquées:
1) on a vu que le couteau a été très difficile à "re-retrouver" même avec le détecteur, alors sans cela me paraît impossible ... c'est probablement la combinaison chien+détecteur qui a permis de le retrouver le 5,
2) le procureur aurait été informé d'une telle découverte or on sait que jamais les gendarmes ne l'ont appelé avant la découverte du corps,
3) la découverte aurait forcément été communiquée aux dizaines de gendarmes qui ont effectué le ratissage, cela me semble impossible d'imaginer conserver ensuite un tel secret avec tant de personnes impliquées,
4) le témoignage de Vuillet à Bouladou est à prendre avec des pincettes, il ne semble pas très réaliste (en particulier tel qu'il rapporte les propos de Porte), en effet il s'est déplacé le soir du 5 et a forcément vu les coups de couteaux portés, ce que l'on pense peut-être à ce moment là c'est que ce sont les pierres qui ont provoquées la mort mais on sait déjà qu'un couteau est impliqué, les policiers sont forcément au courant et peuvent déjà interroger leur suspect sur ce point. La version de Vuillet est je pense surtout opportune pour ne pas laisser penser qu'on aurait découvert le couteau dans l'AM du 5.

En revanche, pour le pull découvert avant le 5 oui ce serait tout à fait possible, car les gendarmes ne savent pas qu'un homme est recherché à Marseille, et ont donc pu de bonne foi négliger l'importance de cet indice.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 23 juin 2020, 11:57 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1141
Citation :
Citation :
"il fait le lien entre les deux", mais c'est du Gihel ça aussi. Ranucci endormi dans sa voiture, c'est pour quand ?
Ca c'est Ranucci "lorsque, peu après, j'arrêtai ma 304, je tombai complètement dans les pommes, évanoui."
Bien sur que c'est Ranucci, mais vous vous en dites quoi ?

Citation :
Citation :
Donc, qu'il ait ou non trouvé le pull, il n'a aucune raison d'en parler aux gendarmes. Circulez il n'y a rien à voir.
Guazzone est un fouineur et il a très bien pu remarquer que ce pull n'était pas là avant l'après-midi du 3, pas "crade" ni "posé là depuis bien longtemps" (cela se voit forcément à l'absence de poussière) et faire un lien avec Ranucci ("déjà que son histoire de pique-nique n'était pas crédible, maintenant c'est un pull qu'il a caché, pourquoi donc ?"), il peut tout à fait en parler aux gendarmes qui l'envoient certainement paître ("ce n'est qu'un banal pull")
"Il a très bien pu,", peut être que, ou pas. Vous n'en savez rien.
"Il peut tout à fait" ou pas. Pareil, vous n'en savez rien.
Citation :
Citation :
] Les gendarmes, qui ne savent pas que la police de Marseille recherche un homme porteur d'un pull rouge, vont prévenir le procureur le 3 ou le 4 qu'ils ont trouvé un pull nickel....
Justement c'est bien tout le problème: ....
Non le problème: c'est que vous avez écrit
Citation :
Car si les gendarmes avaient prévenu le procureur le 3 ou le 4 de la présence du pull, tout de suite le lien aurait été fait avec une personne qui était recherchée à ce moment là. ....
le problème il est bien là. Les gendarmes ne savaient pas.



Citation :
quand le 5 les gendarmes préviennent le procureur de la découvert du corps (sachant qu'ils ne l'ont jamais appelé avant),
Ce ne sont pas "les" gendarmes qui ont appelé le procureur.

Citation :
dans la discussion qui suit vient forcément l'évocation des indices découverts et le pull désormais en devient un, et si le pull a été découvert avant le 5, fureur du procureur ("mais vous auriez pu nous en parler avant la police recherche un type à pull over depuis 2 jours !")
Non, pas "forcement". De plus, la conversation entre le Capitaine Gras a été très brève, puisqu'elle s'est poursuivie avec la juge Di Marino.



Citation :
Citation :
Les gendarmes, qui ne savent pas que la police de Marseille recherche un homme porteur d'un pull rouge, vont prévenir le procureur le 3 ou le 4 qu'ils ont trouvé un pull nickel....
Justement c'est bien tout le problème: ....
Non le problème: c'est que vous avez écrit
Citation :
Car si les gendarmes avaient prévenu le procureur le 3 ou le 4 de la présence du pull, tout de suite le lien aurait été fait avec une personne qui était recherchée à ce moment là. ....
le problème il est bien là. Les gendarmes ne savaient pas.


Citation :
Citation :
Citation :
Citation :
la battue a été déclenchée après l'appel de Martinez parce qu'il était la troisième personne à venir leur dire (aux gendarmes) qu'il y avait peut être un lien entre le conducteur de la Peugeot impliquée dans l'accident de la Pomme et l'enlèvement de la fillette à Marseille.
Oui, en supposant que le pull ait été découvert avant le 5 par Guazzone,
Non, cela est vrai même sans la découverte du pull , par n'importe qui, avant le 5.
Oui justement c'est bien ce que je voulais dire,
Oui, mais justement vous avez exactement écrit le contraire.

Citation :
Citation :
il n'est pas dit que ce soit Ranucci qui a amené l'Opinel dans la discussion. Le 6 au matin, la juge s'est rendu à l'Evéché. Les policiers ont bien du lui montrer les éléments matériels recueillis. Elle a donc vu l'Opinel. L'après midi, au cours de l'interrogatoire, c'est elle qui s'est trompée et qui a fait marquer Opinel. Avant de signer, Ranucci a relu le PV et c'est lui qui a dû faire remarquer qu'il y avait une erreur.
En tout cas, cette correction sur le PV montre bien que la juge, durant l'interrogatoire n'était pas au courant qu'une recherche était en cours du côté de Peypin.
Je vois mal Ranucci faire remarquer cette erreur. Car que Ranucci soit on non le meurtrier, pourquoi irait il avouer avoir frappé la fillette avec un opinel devant la juge, et ensuite venir faire rectifier par la suite pour dire que finalement c'était avec un autre couteau ?
Continuez à vous masturber; Je n'ai pas du tout écrit cela.


Citation :
Citation :
En tout cas, cette correction sur le PV montre bien que la juge, durant l'interrogatoire n'était pas au courant qu'une recherche était en cours du côté de Peypin.
Où vous voulez en venir ? au fait qu'à ce moment là les policiers n'avaient pas encore décidés de lancer l'opération "redécouverte du couteau" ?
Si vous connaissiez mieux l'affaire, vous seriez de quoi je parle.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 23 juin 2020, 12:03 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1141
Citation :
Vous m écrivez: " Qui vous dit que je n ai pas trouvé ce que je cherchais?Si tel est le cas je vous félicite et je me permettrai de vous faire remarquer que ce site est principalement dédié à ceux qui doutent encore.
Affirmation erronée. Le site est ouvert à tout le monde.
Citation :
Lors de vos précédents mails vous me taxez de menteuse et d ignorante.
Non, je ne vous ai jamais traité de menteuse. Mais si vous ne me montrez pas ou, je pourrais le faire. Ignorante non plus. Dire de quelqu'un qu'il connait pas bien l'affaire Ranucci, ce n'est pas dire que c'est un ignorant.

Citation :
Votre agressivité doublée d une ironie fort déplacée sur un site où il n est question que d un partage d opinions et de réflexions tendraient à prouver que mes convictions peuvent ne pas être totalement dénuées de quelque fondement.
Alors là, pas du tout. Je connais "incontestablement " l'affaire mieux que vous et je peux dire que vous écrivez beaucoup de bêtises. Mais si cela peut vous consoler, vous n'êtes pas la seule.

Citation :
Vous pouvez évidemment ne pas les partager et dire pourquoi. Poliment. C est tout.
Mais c'est ce que je fais. Peut-être un peu sèchement, mais pas sans manque de politesse.

Citation :
Citation :
a écrit: " Un couteau découvert dans la matinée du 5 juin ... aurait manqué de consistance pour que la gendarmerie lance une battue aussi conséquente."
" Dans les appels aux gendarmes il n est pas nécessaire de déclarer avoir vu un enfant pour qu au final la battue soit décidée."
Dans la seconde phrase, Arlaten reconnaît donc implicitement que les témoins n ont pas parlé d enfants. Maintenant libre à chacun de croire sur quel ou quels indices les gendarmes ont décidé cette battue. En tout état de cause il devait être probant.
J'assume totalement.

Citation :
Quand à moi je maintiens qu il s agit du couteau ce qui est vraisemblable puisque les gendarmes utilisaient le détecteur depuis deux jours.
Et vous persistez dans votre erreur alors que je vous ai expliqué pourquoi matériellement cela était impossible.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 23 juin 2020, 12:07 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1141
Citation :
Arlaten refuse d'admettre que les aveux sont retravaillés par la juge,
Le message ne m'était pas adressé, mais comme, sans conteste il me concerne, je me permet d'y répondre.
Sur l'usage d'une reformulation des aveux par la juge, je n'ai écrit qu'un message:
Fichier(s) joint(s) :
reformulation.JPG
Il est donc faux, faux et mensonger d'affirmer que je refuse d'admettre que "les aveux sont retravaillés par la juge".
Citation :
il part du principe que Ranucci a prononcé cette phrase textuellement.
Ce n'est pas une question de principe. C'est une simple constatation. Dans la même situation, si on me présente un couteau, je peux être amené à dire exactement la même chose.
Citation :
Sauf que tout le reste des aveux montre que les aveux sont retravaillés: "Comme je vous l'ai déjà déclaré, ..." "Vous me demandez si ...", " je prends acte de ce que vous m'indiquez.", "Vous me faites remarquer " ...
Non, pas "tout le reste des aveux". On arrive a identifier "des passages" qui sortent du langage courant et qui montre une reformulation par la juge, mais là, justement l'expression "Ce couteau m'appartient, je le reconnais" appartient au langage courant et ne montre aucune reformulation.



Citation :
Avec Arlaten un achat à la boulangerie doit être assez surréaliste :
Caricatural et "à côté de la plaque" dans la conception. Rien ne permet de dire que dans ma vie courante j'utilise la formulation employé par les juges.


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 23 juin 2020, 12:10 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1141
Citation :
Qu est ce qui empêchait l 'inspecteur Porte de croire que le meurtre avait été commis avec des pierres?
Mais justement rien ne permet d'imaginer que Porte ne croyait pas à la mort due aux coups de pierre.
Citation :
Tout simplement parce que le 6 juin il savait déjà qu un couteau avait été trouvé la veille! Mais il ne savait pas quel rôle avait joué ce couteau dans le meurtre. Et comme manifestement CR n en parlait pas , de ce couteau....
Impossible et je vous ai déjà dit pourquoi.
Citation :
D où le soulagement de l inspecteur après la précision donnée par Vuillet .
Rien ne permet de dire que Porte était "soulagé".


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 23 juin 2020, 12:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1141
Citation :
1) on a vu que le couteau a été très difficile à "re-retrouver" même avec le détecteur, alors sans cela me paraît impossible ... c'est probablement la combinaison chien+détecteur qui a permis de le retrouver le 5,
Mais rien, absolument rien ne permet d'imaginer que le chien à fait un détour. Ce n'est qu'une des divagation de Gihel.

Citation :
2) le procureur aurait été informé d'une telle découverte or on sait que jamais les gendarmes ne l'ont appelé avant la découverte du corps,
Non, j'ai déjà dit que cette idée était sans fondement. Avant la découverte du corps, rien ne laisse supposer que l'enfant est dans les parages, ni même qu'elle est morte. De ce fait, personne ne sait comment elle est morte. Donc, même si un couteau avait été retrouvé, rien ne dit qu'il ai un rapport avec l'enlèvement de Marseille et donc aucune raison d'en informer le procureur.
Citation :
3) la découverte aurait forcément été communiquée aux dizaines de gendarmes qui ont effectué le ratissage, cela me semble impossible d'imaginer conserver ensuite un tel secret avec tant de personnes impliquées,
Le même raisonnement interdit toute découverte, à un autre moment que la découverte officielle.

Citation :
4) en effet il s'est déplacé le soir du 5 et a forcément vu les coups de couteaux portés, ce que l'on pense peut-être à ce moment là c'est que ce sont les pierres qui ont provoquées la mort mais on sait déjà qu'un couteau est impliqué, les policiers sont forcément au courant et peuvent déjà interroger leur suspect sur ce point.
Nullement avéré. Le fait est que à aucun moment dans la nuit, les policiers n'ont posé de question à Ranucci sur l'utilisation d'un couteau. Et pourtant, ils avaient en main l'Opinel. Non, Vuillet n'a pas forcement vu les coups de couteau. Dans l'affaire Valentin, le légiste venu sur le lieu du crime a vu des morsures de chien sur le coup du jeune garçon. Ce n'est que le lendemain lors de l'autopsie qu'il verra qu'il s'agissait de coups de couteau.


Citation :
La version de Vuillet est je pense surtout opportune pour ne pas laisser penser qu'on aurait découvert le couteau dans l'AM du 5.
Sauf que Vuillet n'en a rien à foutre que le couteau ait pu être découvert à un autre moment. On peut pas en dire autant de Bouladou et en fait, c'est lui qui raconte tout ça.
Citation :
En revanche, pour le pull découvert avant le 5 oui ce serait tout à fait possible, car les gendarmes ne savent pas qu'un homme est recherché à Marseille, et ont donc pu de bonne foi négliger l'importance de cet indice.
Même raisonnement pour le couteau. Les gendarmes ne savent pas.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 23 juin 2020, 13:46 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Citation :
Non, Vuillet n'a pas forcement vu les coups de couteau.
15 coups de couteaux et Vuillet n'en aurait vu aucun ? j'ai du mal à croire à cela. Or il suffit d'un seul coup de couteau porté, même non mortel, pour interroger un suspect sur l'endroit où il s'est débarrassé de cette arme ...
Citation :
Nullement avéré. Le fait est que à aucun moment dans la nuit, les policiers n'ont posé de question à Ranucci sur l'utilisation d'un couteau. Et pourtant, ils avaient en main l'Opinel.
Cela s'explique assez bien si le couteau est déjà en leur possession car déjà retrouvé. Car supposons Ranucci meurtrier, s'il avoue la suite logique c'est évidemment la recherche de l'arme du crime sur ses indications dés la matinée du 6, or problème si le couteau n'y est plus (et pas possible d'aller le replacer en pleine nuit) ... et Ranucci peut se rétracter, le fait qu'il indique l'endroit de dissimulation du couteau était vu comme la preuve ultime.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 23 juin 2020, 13:50 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Citation :
Citation :
la découverte aurait forcément été communiquée aux dizaines de gendarmes qui ont effectué le ratissage, cela me semble impossible d'imaginer conserver ensuite un tel secret avec tant de personnes impliquées,
Le même raisonnement interdit toute découverte, à un autre moment que la découverte officielle.
Non différent pour un banal pull justement, vous vous contredisez vous-même. Il est peu probable que les dizaines des gendarmes du ratissage aient été informés de la découverte d'un pull.
Je ne dis pas que le pull a forcément été retrouvé avant le 5 mais c'est un hypothèse possible.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 77 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com