Nous sommes le 18 mai 2021, 03:06

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 178 messages ]  Aller à la page Précédente 14 5 6 7 812 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 01 juil. 2020, 17:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 28 avr. 2018, 15:16
Messages : 47
Comme par hasard l assassin aurait achevé son forfait et serait descendu au moment même où les Aubert arrivaient? Il transporterait avec lui un sac avec des habits de rechange ? Curieux tout de même...


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 02 juil. 2020, 08:24 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 462
Citation :
Comme par hasard l assassin aurait achevé son forfait et serait descendu au moment même où les Aubert arrivaient?
Non le meurtre a eu lieu bien avant l'arrivée de Ranucci (la pause cigarette a été ajoutée dans les aveux de Ranucci pour en tenir compte), le meurtrier ne descend ni "par hasard" ni parce que la voiture d'Aubert arrive, il descend parce que la voiture de Ranucci est arrivée et qu'il comprend que le conducteur va stationner là (Ranucci a du couper le contact et s'affaler dans le véhicule)
Citation :
Il transporterait avec lui un sac avec des habits de rechange ? Curieux tout de même...
C'est la seule explication qu'on peut imaginer pour ce fichu paquet ...


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 07 sept. 2020, 09:57 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2109
Localisation : Normandie
Citation :
Je ne pense pas qu on déploie des dizaines de gendarmes sans motif sérieux. A ce moment personne n a témoigné avoir vu CR avec un enfant. Maintenant on peut se demander ce qu a remarqué Guazzone de suspect dans la galerie ou ses environs pour avoir immédiatement fait le lien avec l enlèvement. Ce pourrait être des vêtements ou des chiffons souillés de traces récentes de sang ou autre.

Moi aussi je pense que quelque chose manque. De quel indice pensent les gendarmes qu'il y avait un corps quelque part dans les parrages ? Car une fille vivante serait toujours à trouver probablement à Nice. Pourquoi ne sont-ils pas allés à Nice au plus vite pour savoir si "la fillette/paquet" n'était pas par hasard la cousine du conducteur ?

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 07 sept. 2020, 10:31 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2109
Localisation : Normandie
Citation :
Citation :
nous savons tout cela. Guazzone après avoir rangé son tracteur, est allé "inspecté" la galerie et il n'a rien trouvé.
Guazzone dit en substance que "il n'a rien trouvé de suspect". Sauf qu'un pull over sans tache de sang n'a rien de particulièrement suspect à ce moment là ... il n'y a que la police de Marseille qui recherche un homme à pull over. Donc qu'il ait ou non trouvé le pull, Guazzone peut signer cette audition sans mentir.
D'accord. Le lendemain les gendarmes n'auraient regardé derriere la porte non plus. ? C'est vrai que la "découverte" du pull peut toujours être anodin le matin. Mais ils n'ont pas inspecté les galeries une seconde foi l'après-midi de ce que je sache. L'instant où ils se rendent compte de l'importance rélative du pull il est découvert ? Ou bien le pull n'y était pas la veille ?

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 07 sept. 2020, 10:54 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2109
Localisation : Normandie
Citation :
Rien à voir puisque le détail en question, ce n'est pas Ranucci qui le donne.

Arlaten a égalent écrit
"Sur le Virginia, le cran de sureté est cassé"
Ça a été visible sans manipulation du VI ?

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 07 sept. 2020, 11:10 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2109
Localisation : Normandie
Citation :
La plante du pied de l enfant était il griffée?
Vuillet n'en dit rien ; Il parle d'égratignures au niveau des mollets et des chevilles pas plus bas. Sur les photos on n'en voit rien non plus, mais les photos sont de très mauvaise qualité.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 07 sept. 2020, 13:41 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2109
Localisation : Normandie
Citation :
Bien sûr je n'écarte pas du tout l'idée que la rédaction du rapport du MC ait été orientée a posteriori: notamment le fait qu'on ne trouve pas d'indication sur l'origine de la trace suivie par le chien. Et de plus la rédaction du rapport n'est pas datée (ce doit être la procédure gendarmesque). le rapport a sans doute été écrit lors du retour à Arles (supposition), mais quand on ne sait pas ...
Vous affirmez que le rapport du MC n'est pas daté ? Ici on n'avait qu'une transcription, on n'a donc pas été au courant. Je pense que Arlaten m'a mise à ma place, quand j'ai pris une autre date pour la date du rapport du maître-chien. Je me demande pourquoi on n'a jamais pu trouver un maître-chien qui corrobore que'il est normal de ne pas mentionner de quoi on a mis un chien en piste, mais seulement d'où.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 07 sept. 2020, 14:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 462
Citation :
Vous affirmez que le rapport du MC n'est pas daté ? Ici on n'avait qu'une transcription, on n'a donc pas été au courant. Je pense que Arlaten m'a mise à ma place, quand j'ai pris une autre date pour la date du rapport du maître-chien.
Je n'avais lu que les retranscriptions, mais sur le fac-similé qui circule désormais le rapport indique le 6 juin (en haut à droite) comme date de rédaction. Cette date n'est pas incohérente pour un gendarme qui doit repartir à Arles en fin d'AM du 5. Mais dans le même temps cette date laisse donc la possibilité d'une manipulation (dans l'hypothèse où les policiers décident d'escamoter le pull, c'est forcément dans la nuit du 5 au 6 que cela s'est produit, quand ils réalisent que Ranucci ne peut être le propriétaire du pull, il est donc possible de faire pression -via le procureur- sur les gendarmes pour que ceux-ci évitent de mentionner le pull dans le PV)


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 07 sept. 2020, 14:34 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 462
Citation :
je pense que quelque chose manque. De quel indice pensent les gendarmes qu'il y avait un corps quelque part dans les parages ? Car une fille vivante serait toujours à trouver probablement à Nice. Pourquoi ne sont-ils pas allés à Nice au plus vite pour savoir si "la fillette/paquet" n'était pas par hasard la cousine du conducteur ?
Non Ranucci était seul dans la galerie les gendarmes le savent, et on ne voit pas bien pourquoi il aurait demandé à "une cousine" de se cacher. Ce que doivent imaginer les gendarmes c'est que, selon Martinez le 5 "un enfant avait pu se trouver dans le véhicule tamponneur" et que celui-ci a réussi à s'échapper (dans la galerie par exemple). Mais les gendarmes sont certains via Guazzone que la voiture ne contient pas l'enfant (puisque même le coffre est ouvert) et que Ranucci repart sans enfant à bord.
Donc dans l'esprit des gendarmes, si un enfant avait pu être présent dans la voiture de Ranucci au moment de l'accident, il n'y est plus lors de l'épisode de la galerie et Ranucci repart seul. Donc si enfant il y a il est forcément toujours dans les parages.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 07 sept. 2020, 14:38 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2109
Localisation : Normandie
Citation :

Citation :
Mais Vuillet avait la compétence et en + à l'époque on ne protégeait pas particulièrement les lieux du crime ni les corps (pas de recherche ADN), donc il a pu facilement accéder au corps et faire un premier examen.
Non, cela ne c'est pas du tout passé comme ça. Quand le capitaine Gras a eu au téléphone la juge d'instruction, elle lui a demandé à ce que rien ne soit touché. Les gendarmes (et là c'est Monnin) se sont exécutés. Donc Vuillet n'a pas pu "facilement accéder au corps". Par contre, une fois que le corps a été déposé dans le camion des pompiers, c'est bien Vuillet qui s'est occupé de nettoyer le visage de la gosse, avant que le corps soit présenté au père.
Vuillet a bien du voir le crane fracassé de la gosse, et il a certainement vu les pierres ensanglantées. Il a pu se faire une première idée de la cause de la mort.
Je vous assure que les coupures sur le bord de la mâchoire ont été beaucoup plus ressortant, que les plaies sous le cuir chevelu. Quand Vuillet a nettoyé le visage il a dû les voir. Mais a-t-il en parlé aux gendarmes ou la police ? Pour lui ça a été peut-être tellement évident qu'il ne s'est pas rendu compte.



Arletan a écrit
Citation :

Sur le lieu du crime, la question ce n'est pas de savoir ce que Vuillet a vu. La question est de savoir ce que Vuillet a dit aux personnes présentes, et force est de constater qu'il n'y a rien qui montre que les journalistes ou les gendarmes et les policiers ont été prévenu que l'enfant avait reçu des coups de couteau. C'est dans ce sens que les deux affaires ce ressemblent.

Exactement
Je me pose une question différente Personne n'a parlé d'un mare de sang au lieu du crime. La petite est exsangué. On n'a pas pu savoir ça avant l'autopsie, mais plus tard personne n'a envisagé la possibilité qu'elle soit tuée ailleurs. Le sang a dû attirer des mouches comme le dépouille de la fille. Il devrait alors y avoir un endroit en mouvement par des asticots. De l'autre coté les pierres et la branche sont sur place et comme son crâne est fracassé avant le gros saignement il faut supposer que le lieu du crime n'est pas une mise en scene.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 07 sept. 2020, 14:57 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2109
Localisation : Normandie
Citation :
Citation :
je pense que quelque chose manque. De quel indice pensent les gendarmes qu'il y avait un corps quelque part dans les parages ? Car une fille vivante serait toujours à trouver probablement à Nice. Pourquoi ne sont-ils pas allés à Nice au plus vite pour savoir si "la fillette/paquet" n'était pas par hasard la cousine du conducteur ?
Non Ranucci était seul dans la galerie les gendarmes le savent, et on ne voit pas bien pourquoi il aurait demandé à "une cousine" de se cacher. Ce que doivent imaginer les gendarmes c'est que, selon Martinez le 5 "un enfant avait pu se trouver dans le véhicule tamponneur" et que celui-ci a réussi à s'échapper (dans la galerie par exemple). Mais les gendarmes sont certains via Guazzone que la voiture ne contient pas l'enfant (puisque même le coffre est ouvert) et que Ranucci repart sans enfant à bord.
Donc dans l'esprit des gendarmes, si un enfant avait pu être présent dans la voiture de Ranucci au moment de l'accident, il n'y est plus lors de l'épisode de la galerie et Ranucci repart seul. Donc si enfant il y a il est forcément toujours dans les parages.
Je suis d'accord quand les Aubert ont parlé de paquet volumineux, car le paquet aurait pu contenir une fillette morte. Mais les Aubert parlent d'une fille vivante. Pourquoi ne serait-il possible que Ranucci l'a dit d'attendre dans les parages pendant qu'il cherche aide pour réparer sa voiture ? Ou bien s'il était le ravisseur; de l'avoir attaché à un arbre ou caché dans un autre galérie. Je sais que c'est farfelu, mais ils avaient l'immatriculation rien ne les a empeché de entrepedre les deux activités en même temps. Merci pour votre réponse à propos du rapport de MC.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 07 sept. 2020, 15:24 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 462
Citation :
Pourquoi ne serait-il possible que Ranucci l'a dit d'attendre dans les parages pendant qu'il cherche aide pour réparer sa voiture ? Ou bien s'il était le ravisseur; de l'avoir attaché à un arbre ou caché dans un autre galerie. Je sais que c'est farfelu, mais ils avaient l'immatriculation rien ne les a empêché d'entreprendre les deux activités en même temps.
Il n'y a pas vraiment de logique à demander à un proche de se cacher.
Et concernant le fait que les gendarmes n'ont jamais essayé de joindre Ranucci: celui-ci ne leur aurait de toute façon pas appris grand chose, en tout cas pas dans un délai raisonnable (car n'oublions pas qu'à ce moment la fillette est par défaut considérée comme toujours vivante), en effet le 4 et le 5 au matin il y a 3 possibilités :
- Ranucci n'était pas dans la voiture (= voiture volée et Guazzone a vu qqun d'autre): il ne pourra pas dire grand chose,
- Ranucci était dans la voiture mais n'est pas le meurtrier: idem,
- Ranucci était dans la voiture et est le meurtrier: via Guazzone les gendarmes savent que Ranucci a pris le thé avec les Rahou et qu'il a fait preuve d'un sang froid et détachement exceptionnels après un meurtre aussi horrible: donc a fortiori 2 jours après il y a très peu de chances qu'il "craque" rapidement, il niera forcément devant les gendarmes sachant que personne n'a déclaré l'avoir vu formellement avec un enfant, il n'y a que le "un enfant avait pu se trouver" de Martinez (au passage le fait que les gendarmes ne cherchent pas à prendre contact avec Ranucci est donc bien cohérent avec le fait que Aubert n'a jamais dit aux gendarmes ce qu'il y a dans son audition aux policiers)


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 07 sept. 2020, 15:36 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 462
Citation :
Je vous assure que les coupures sur le bord de la mâchoire ont été beaucoup plus ressortant, que les plaies sous le cuir chevelu. Quand Vuillet a nettoyé le visage il a dû les voir. Mais a-t-il en parlé aux gendarmes ou la police ?
Si Vuillet a vu des coupures il en a forcément parlé aux policiers. Les a t'il vues à ce moment-là c'est toute la question. Je suis très sceptique sur le fait que sur le lieu du crime il n'ait rien vu des blessures dues au couteau mais on ne le saura sans doute jamais, car les journalistes ne parlent pas des blessures, en particulier le papier de Missen. Pour ce dernier qui a suivi les policiers toute la journée du 5 et repart dans une de leur voiture on ne peut pas imaginer qu'il ne leur ait pas posé la question. Donc s'il n'en parle pas est-ce pour ne pas tomber dans le voyeurisme, pour respecter le secret de l'enquête, parce que les policiers ne lui ont rien répondu, ... ? on ne sait pas.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 08 sept. 2020, 17:27 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2109
Localisation : Normandie
Citation :

- Ranucci n'était pas dans la voiture (= voiture volée et Guazzone a vu qqun d'autre): il ne pourra pas dire grand chose,
- Ranucci était dans la voiture mais n'est pas le meurtrier: idem,
- Ranucci était dans la voiture et est le meurtrier: via Guazzone les gendarmes savent que Ranucci a pris le thé avec les Rahou et qu'il a fait preuve d'un sang froid et détachement exceptionnels après un meurtre aussi horrible: donc a fortiori 2 jours après il y a très peu de chances qu'il "craque" rapidement, il niera forcément devant les gendarmes sachant que personne n'a déclaré l'avoir vu formellement avec un enfant, il n'y a que le "un enfant avait pu se trouver" de Martinez (au passage le fait que les gendarmes ne cherchent pas à prendre contact avec Ranucci est donc bien cohérent avec le fait que Aubert n'a jamais dit aux gendarmes ce qu'il y a dans son audition aux policiers)
Je suis d'accord Aubert a donc parlé d'un paquet volumineux. :wink:

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 09 sept. 2020, 15:30 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 462
Citation :
Je suis d'accord Aubert a donc parlé d'un paquet volumineux. :wink:
Pour moi ce que racontent les gendarmes dans leur PV est bien la réalité, ce qui n'empêche pas qu'il y a certainement eu de leur part des mensonges, l'épisode de la découverte du couteau en particulier.
On peut aussi se demander s'il n'y a pas des mensonges par omission quand on lit la chronologie du PV 610-2 :
Citation :
A 15 heures 15, le propriétaire du véhicule 1369 SG 06 auteur du délit de fuite est identifié. Il s’agit de RANUCCI Christian [...]
A 15 heures 20, un pull-over rouge est découvert, dissimulé dans la galerie d’une champignonnière où l’auteur du délit de fuite avait caché son véhicule peu après l’accident.
A 15 heures 35, un message de recherches est adressé à la brigade de Gendarmerie de Nice pour audition de Ranucci Christian sur sa participation au délit de fuite.
A 15 heures 40, le chien policier arrive sur place ; il est immédiatement mis en piste à partir de la galerie où le pull over a été découvert.
A 15 heures 45, le corps mutilé d’une enfant de sexe féminin [...] est découvert
La chronologie du PV laisse penser que la découverte du pull déclenche une demande d'audition de Ranucci.
Or à ce moment là les gendarmes n'ont aucun moyen de savoir si ce pull est lié ou non à l'affaire ou à Ranucci (et sur ce dernier point on verra justement que ce ne sera pas le cas)
Mais admettons que la demande d'audition puisse être la suite logique de l'identification du propriétaire du véhicule, identification réalisée avant, le tout sans lien avec la découverte du pull.

Toutefois plus loin il est indiqué que le chien est "mis en piste à partir de la galerie où le pull over a été découvert": pourquoi ne pas avoir écrit "mis en piste à partir de la galerie où la voiture appartenant à Ranucci a été vue", puisque toute l'opération de ratissage a été déclenchée par la présence d'un homme circulant dans cette voiture dans les parages du crime. Sachant que Gras soutiendra des années après que le chien a été mis en piste à partir de la voiture (qui n'était plus présente le 5) puis de traces de pneus (!) de cette même voiture, et donc pas à partir du pull.

Cette curieuse chronologie et rédaction des événements laisse penser qu'il y a des choses qui ont été escamotées lors de la rédaction du PV.
Pourquoi attacher une telle importance au pull alors qu'à ce moment là les gendarmes ne peuvent faire un lien entre le pull et l'affaire ? ce pull qu'aucun témoin n'a vu être porté, semble avoir une importance considérable au point que les gendarmes en font leur scellé n°1.
N'y aurait il tout simplement pas eu d'autres effets dissimulés avec ce pull, des effets ensanglantés ceux-là car ils auraient été portés lors du meurtre ? un pantalon « inondé de sang » par exemple.
Car dans le PV une fois remplacé pull par "divers effets dont certains ensanglantés" , toute la rédaction devient logique. Des effets ensanglantés dont les policiers s'apercevront dans la nuit du 5 au 6 qu'ils ne peuvent appartenir à Ranucci. Et qui, contrairement au pull présenté à Ranucci, pouvaient eux être facilement escamotés puisque à part gendarmes et policiers personne ne les a vus.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 178 messages ]  Aller à la page Précédente 14 5 6 7 812 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com