Nous sommes le 21 sept. 2017, 09:00

Heures au format UTC+02:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 86 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luMessage posté... : 21 mai 2017, 13:06 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1667
bernie a écrit :
Non, il semble pas, puisque personne n'a vu un enfant escalader le talus du lieu de crime, avec le conducteur de la 304 accidentée.

Puisqu'il est difficilement con-testable que les gendarmes se mettent à la recherche d'un enfant il est plus que probable que quelqu'un soit venu leur dire avoir aperçu un enfant escaladant le talus avec le conducteur de la voiture accidentée.
Ce quelqu'un(s) est le couple Aubert, mais qui est venu le rapporter le 5 en fin de matinée, mettant le feu à la maison poulaga?
-Martinez pourrait être cet informateur. Il est peu vraisemblable qu'il soit venu dire que: "contrairement à ...... il se pourrait qu'un enfant soit dans la voiture" , par contre le 5 à 10 heures, il est possible qu'il ait rappelé avoir parlé, dès le 3, d'un enfant.
Peut-être est aussi le gendarme de Gréasque du 3 qui réalise ce matin-là que l'enfant évoqué mais pas noté était une piste importante.
Mais topo pour celui de Roquevaire le 3 qui tenait l'information de Aubert, témoin qu'il avait éconduit....


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luMessage posté... : 30 mai 2017, 19:24 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 939
Arlaten a écrit :
Non, il semble pas, puisque personne n'a vu un enfant escalader le talus du lieu de crime, avec le conducteur de la 304 accidentée.
H m a écrit :
Puisqu'il est difficilement con-testable que les gendarmes se mettent à la recherche d'un enfant il est plus que probable que quelqu'un soit venu leur dire avoir aperçu un enfant escaladant le talus avec le conducteur de la voiture accidentée.
Pas plus que le nombre de gendarmes participants à la battue, le fait que cette battue soit organisée par rapport à l'enlèvement de Marseille, n'implique pas que les gendarmes aient reçu un témoignage confirmant la présence d'un enfant. Nous savons ce qui a déclenché l'organisation de la battue. C'est l'appel de Martinez et lui n'a pas vu d'enfant.


H m a écrit :
Ce quelqu'un(s) est le couple Aubert,
Déjà non, il ne s'agit pas du couple mais seulement de lui, Alain Aubert. Et là, pour notre "artiste" cela dépend des jours. Des fois Aubert a appeler, des fois, il n'a pas appeler.
Aubert a bien appeler, il a parler d'un paquet, pas d'un enfant. Il n'a jamais parlé de talus ni de fossé pour la simple raison que Ranucci s'est arrêté ailleurs qu'à l'aplomb du lieu de crime.


H m a écrit :
mais qui est venu le rapporter le 5 en fin de matinée, mettant le feu à la maison poulaga?
-Martinez pourrait être cet informateur. Il est peu vraisemblable qu'il soit venu dire que: "contrairement à ...... il se pourrait qu'un enfant soit dans la voiture" , par contre le 5 à 10 heures, il est possible qu'il ait rappelé avoir parlé, dès le 3, d'un enfant.
Il est peu vraisemblable...... il se pourrait qu'..... il est possible que.... élucubrations, rien d'avéré.


H m a écrit :
Peut-être est aussi le gendarme de Gréasque du 3 qui réalise ce matin-là que l'enfant évoqué mais pas noté était une piste importante.
Mais topo pour celui de Roquevaire le 3 qui tenait l'information de Aubert, témoin qu'il avait éconduit....
Pas noté parce que pas évoqué par Martinez. Le gendarme ne risquait pas de réaliser. Idem pour celui de Roquevaire à qui Aubert n'a pas parlé d'un enfant.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luMessage posté... : 30 mai 2017, 21:59 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1667
bernie a écrit :
Pas plus que le nombre de gendarmes participants à la battue, le fait que cette battue soit organisée par rapport à l'enlèvement de Marseille, n'implique pas que les gendarmes aient reçu un témoignage confirmant la présence d'un enfant. Nous savons ce qui a déclenché l'organisation de la battue. C'est l'appel de Martinez et lui n'a pas vu d'enfant.

Déjà vous ne savez rien..., de plus que d'autres.
Ce n'est pas l'appel de Martinez qui déclenche les recherches mais bien le témoignage du témoin 'Aubert' ; ça c'est la Capitaine Gras qui l'écrit:
.... qu'à la suite de renseignements téléphoniques émanant du témoin d'un accident matériel de la circulation, suivi d'un délit de fuite, survenu le 3 juin 1974 à 12h30, au carrefour des routes nationales 8bis et 96 au lieu dit "la pomme", un rapprochement pouvait être établi entre une partie de la relation des faits et le rapt d'enfant s'étant produit à Marseille le 3 juin 1974 à 11 heures.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luMessage posté... : 30 mai 2017, 22:25 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1667
bernie a écrit :
Pas plus que le nombre de gendarmes participants à la battue, le fait que cette battue soit organisée par rapport à l'enlèvement de Marseille, n'implique pas que les gendarmes aient reçu un témoignage confirmant la présence d'un enfant. quote]
C'est cela! ...., et la marmotte... 50 bonhommes et un chien venu de 100 bornes pour rechercher un paquet.... Vous prenez tout le monde pour des quiches?
Citation :
Il n'a jamais parlé de talus ni de fossé pour la simple raison que Ranucci s'est arrêté ailleurs qu'à l'aplomb du lieu de crime.

A environ 1 km, c'est ce que dit Aubert le 5 au matin, c'est aussi ce qu'il a rapporté à Martinez le 3 à midi. Le corps était à 670m du carrefour. Avec ce renseignement approximatif les gendarmes l'ont trouvé.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luMessage posté... : 31 mai 2017, 08:45 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 939
Arlaten a écrit :
Pas plus que le nombre de gendarmes participants à la battue, le fait que cette battue soit organisée par rapport à l'enlèvement de Marseille, n'implique pas que les gendarmes aient reçu un témoignage confirmant la présence d'un enfant. Nous savons ce qui a déclenché l'organisation de la battue. C'est l'appel de Martinez et lui n'a pas vu d'enfant.
H m a écrit :
Déjà vous ne savez rien..., de plus que d'autres.
Affirmation gratuite, forcément fausse et donc mensongère. Voilà une comparaison où "les autres" ne sont pas définis. La comparaison est donc forcément fausse.


H m a écrit :
Ce n'est pas l'appel de Martinez qui déclenche les recherches mais bien le témoignage du témoin 'Aubert' ;
Oui, c'est cela. A la suite de l'appel de Aubert le 4, des recherches ont lieu, avec les seuls moyens de la brigade de Gréasque. Avec l'appel de Martinez, Il y a appel de la hiérarchie pour mettre en place un dispositif plus conséquent et c'est bien de cela que l'on parle. C'est donc bien l'appel de Martinez qui est à l'origine de la battue.
Quand Aubert appelle Greasque le 5, il n'apporte rien de nouveau par rapport à ce qu'il a dit aux gendarmes de Roquevaire.


H m a écrit :
ça c'est la Capitaine Gras qui l'écrit:
.... qu'à la suite de renseignements téléphoniques émanant du témoin d'un accident matériel de la circulation, suivi d'un délit de fuite, survenu le 3 juin 1974 à 12h30, au carrefour des routes nationales 8bis et 96 au lieu dit "la pomme", un rapprochement pouvait être établi entre une partie de la relation des faits et le rapt d'enfant s'étant produit à Marseille le 3 juin 1974 à 11 heures.
Non, dans ce passage le capitaine "explique" le motif du possible rapprochement.





yargumo a écrit :
bernie a écrit :
Pas plus que le nombre de gendarmes participants à la battue, le fait que cette battue soit organisée par rapport à l'enlèvement de Marseille, n'implique pas que les gendarmes aient reçu un témoignage confirmant la présence d'un enfant. quote]
C'est cela! ...., et la marmotte... 50 bonhommes et un chien venu de 100 bornes pour rechercher un paquet.... Vous prenez tout le monde pour des quiches?
Citation :
Il n'a jamais parlé de talus ni de fossé pour la simple raison que Ranucci s'est arrêté ailleurs qu'à l'aplomb du lieu de crime.

A environ 1 km, c'est ce que dit Aubert le 5 au matin, c'est aussi ce qu'il a rapporté à Martinez le 3 à midi. Le corps était à 670m du carrefour. Avec ce renseignement approximatif les gendarmes l'ont trouvé.
D'abord, la touche "aperçu" n'est pas faite pour les chiens. Cela démontre une certaine fébrilité sûrement du à la précipitation.
Et une marmotte maintenant. Non, il n'y avait pas de marmotte lors de la battue. Mais demain, il va nous dire que c'est dans un PV.



Arlaten a écrit :
Il n'a jamais parlé de talus ni de fossé pour la simple raison que Ranucci s'est arrêté ailleurs qu'à l'aplomb du lieu de crime.
H m a écrit :
A environ 1 km, c'est ce que dit Aubert le 5 au matin, c'est aussi ce qu'il a rapporté à Martinez le 3 à midi. Le corps était à 670m du carrefour. Avec ce renseignement approximatif les gendarmes l'ont trouvé.
Oui mais avec ce renseignement tellement approximatif, puisqu'il y était question d'un "paquet assez volumineux" et que le véhicule ne correspondait pas, le chien a été mis en piste à la champignonnière et la battue a démarré au carrefour. Ce qui montre bien que les informations apportées par Aubert, n'ont pas été prises en compte par les gendarmes.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luMessage posté... : 31 mai 2017, 18:43 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1667
bernie a écrit :
Oui, c'est cela. A la suite de l'appel de Aubert le 4, des recherches ont lieu, avec les seuls moyens de la brigade de Gréasque. Avec l'appel de Martinez, Il y a appel de la hiérarchie pour mettre en place un dispositif plus conséquent et c'est bien de cela que l'on parle. C'est donc bien l'appel de Martinez qui est à l'origine de la battue.Quand Aubert appelle Greasque le 5, il n'apporte rien de nouveau par rapport à ce qu'il a dit aux gendarmes de Roquevaire.

Non ce n'est pas ce qu'écrit le Capitaine Gras: ce sont bien les renseignements communiqués par le témoin de l'accident (Aubert donc) vers 12heures30 ce 5 juin, qui établissent le rapprochement entre l'accident du 3 et l'enlèvement de la petite le même jour. La hiérarchie, qui va fournir le dispositif, n'est mise au courant qu'à 13h15; on ne peut pas affirmer que c'est l'appel de Martinez à 10 heures qui provoque la battue plus de 3 heures après. Faut croire que ces renseignements de Aubert étaient suffisamment 'importants' pour sonner le branle-bas.
bernie a écrit :
Oui mais avec ce renseignement tellement approximatif, puisqu'il y était question d'un "paquet assez volumineux" et que le véhicule ne correspondait pas, le chien a été mis en piste à la champignonnière et la battue a démarré au carrefour. Ce qui montre bien que les informations apportées par Aubert, n'ont pas été prises en compte par les gendarmes.

100 mètres à la sortie d'un virage à environ 1 km du carrefour, à mon avis ce n'est pas si approximatif. Les gendarmes cherchent à partir de 14 heures le long de cette route dans les bois qui la bordent. Ils ont l'information que le chauffard y est monté avec l'enfant et vu qu'il était seul à la galerie ils subodorent que la petite (son corps) est là dans les environs.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luMessage posté... : 01 juin 2017, 08:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 939
Arlaten a écrit :
Oui, c'est cela. A la suite de l'appel de Aubert le 4, des recherches ont lieu, avec les seuls moyens de la brigade de Gréasque. Avec l'appel de Martinez, Il y a appel de la hiérarchie pour mettre en place un dispositif plus conséquent et c'est bien de cela que l'on parle. C'est donc bien l'appel de Martinez qui est à l'origine de la battue.Quand Aubert appelle Greasque le 5, il n'apporte rien de nouveau par rapport à ce qu'il a dit aux gendarmes de Roquevaire.
H m a écrit :
Non ce n'est pas ce qu'écrit le Capitaine Gras: ce sont bien les renseignements communiqués par le témoin de l'accident (Aubert donc) vers 12heures30 ce 5 juin, qui établissent le rapprochement entre l'accident du 3 et l'enlèvement de la petite le même jour.
Rien à voir entre la citation et la réponse. De plus, lorsque j'écris:
"Non, dans ce passage le capitaine "explique" le motif du possible rapprochement",
je dis la même chose que cette réponse là.



H m a écrit :
La hiérarchie, qui va fournir le dispositif, n'est mise au courant qu'à 13h15;
Non, c'est faux. Ce n'est qu'une interprétation abusive.
Dans le PV 602, le capitaine écrit:
A 13 heures 15, au reçu d’informations concordantes émanant du commandant de brigade de Gréasque nous avons ordonné l’application des mesures suivantes :
Ordre est donné au maximum de personnel des brigades de la Compagnie de se rassembler dans les meilleurs délais, en tenue de combat au carrefour des R.N.8 bis et 96 en vue du ratissage d’une zone de fourrés en bordure de la R.N.8 bis .
Une équipe est chargée de la mise en œuvre de l’appareil de détection électromagnétique.
Donc 13h15, c'est le moment où les instruction sont données. Ce n'est pas du tout le moment où le capitaine apprend que à Greasque.
D'ailleurs il (Hm) l'a bien compris
Fichier(s) joint(s) :
yarg3.JPG


H m a écrit :
on ne peut pas affirmer que c'est l'appel de Martinez à 10 heures qui provoque la battue plus de 3 heures après.
Bien sûr que si et d'ailleurs il l'a lui même écrit:
Fichier(s) joint(s) :
yarg5.JPG
Les 3 heures ne sont pas imputables à la gendarmerie. Le capitaine prévenu, demande à ce qu'il y ait "un complément d'informations". C'est la brigade de Greasque qui est chargée de cette mission. La battue est décidée, mais ce qui est attendue, ce sont les informations du témoin Aubert. Un peu avant 13h15, Greasque rend compte au capitaine de l'appel de Aubert et tout ce met en place.

H m a écrit :
Faut croire que ces renseignements de Aubert étaient suffisamment 'importants' pour sonner le branle-bas.
Sûrement pas puisqu'il n'en a pas été tenu compte.


Arlaten a écrit :
Oui mais avec ce renseignement tellement approximatif, puisqu'il y était question d'un "paquet assez volumineux" et que le véhicule ne correspondait pas, le chien a été mis en piste à la champignonnière et la battue a démarré au carrefour. Ce qui montre bien que les informations apportées par Aubert, n'ont pas été prises en compte par les gendarmes.
H m a écrit :
100 mètres à la sortie d'un virage à environ 1 km du carrefour, à mon avis ce n'est pas si approximatif.
C'est bien lui qui a écrit,, juste là au-dessus:
A environ 1 km, c'est ce que dit Aubert le 5 au matin, c'est aussi ce qu'il a rapporté à Martinez le 3 à midi. Le corps était à 670m du carrefour. Avec ce renseignement approximatif les gendarmes l'ont trouvé.
Tout est son contraire.



H m a écrit :
Les gendarmes cherchent à partir de 14 heures le long de cette route dans les bois qui la bordent
Oui, les gendarmes cherchent le long de la route, en partant du carrefour. C'est bien qu'il ne tiennent pas compte des distances fournies par Aubert.


H m a écrit :
Ils ont l'information que le chauffard y est monté avec l'enfant et vu qu'il était seul à la galerie ils subodorent que la petite (son corps) est là dans les environs.
Non, absolument non, personne ne leur a parlé de la présence d'un enfant. Seul Aubert leur a dit qu'il avait vu l'individu s'enfuir avec un "paquet assez volumineux".


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luMessage posté... : 01 juin 2017, 19:17 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1667
bibiche a écrit :
Non, c'est faux. Ce n'est qu'une interprétation abusive.Dans le PV 602, le capitaine écrit:A 13 heures 15, au reçu d’informations concordantes émanant du commandant de brigade de Gréasque nous avons ordonné l’application des mesures suivantes : Ordre est donné au maximum de personnel des brigades de la Compagnie de se rassembler dans les meilleurs délais, en tenue de combat au carrefour des R.N.8 bis et 96 en vue du ratissage d’une zone de fourrés en bordure de la R.N.8 bis . Une équipe est chargée de la mise en œuvre de l’appareil de détection électromagnétique.Donc 13h15, c'est le moment où les instruction sont données. Ce n'est pas du tout le moment où le capitaine apprend que à Greasque. D'ailleurs il (Hm) l'a bien compris

Quest-ce que c'est ces sornettes? Un coup de chaud sans doute!
Dans le PV 610 Gras écrit: "Le 5 juin 1974 à 13 heures 15, nous sommes informés par le gendarme commandant temporairement la brigade de Gréasque, ......
Comment pouvez-vous croire une seule seconde que le Capitaine soit aussi cachotier que ses subordonnés de Gréasque. Il ne sont pas tous débiles les gendarmes des BDR. Vous imaginez bien que s'il était prévenu dans la matinée il se serait préoccupé du conducteur/chauffard, il avait la plainte de Martinez pour justifier une opération auprès des collègues niçois. Le rapprochement possible avec le rapt entrainait aussitôt, avant midi, de communiquer les éléments receuillis avec les services de justice saisis de l'affaire d'enlèvement.
Citation :
Bien sûr que si et d'ailleurs il l'a lui même écrit:

Si Martinez vient dire le 5 à 10 heures qu'il avait bien parlé de l'enfant aperçu par les Aubert le 3, on comprend mieux le bordel provoqué et les 3 heures supplémentaires de perdues.
Citation :
Les 3 heures ne sont pas imputables à la gendarmerie. Le capitaine prévenu, demande à ce qu'il y ait "un complément d'informations". C'est la brigade de Greasque qui est chargée de cette mission. La battue est décidée, mais ce qui est attendue, ce sont les informations du témoin Aubert. Un peu avant 13h15, Greasque rend compte au capitaine de l'appel de Aubert et tout ce met en place.

Attendez 'bouffon', on parle ici de l'enlèvement d'une petite fille et de son probable meurtre, alors 'le complément d'informations' vous savez où......
Faut arrêté la moquette.... Bon il a ses renseignement complémentaires, admettons approximatifs, il y va quand même. Mobilisation générale il va chercher la petite, son corps (?) avec 50 bonhommes et un chien sans se préoccuper du suspect.... Vous voulez faire gober ça à qui? Aux gogos?
Tient d'un seul coup Gréasque rend compte...., c'est nouveau ça? Ca fait plus de 24 heures qu'ils sont muets et là 'ils rendent compte'. C'est au tour de Gras et ses supérieurs de Marseilles de faire la tombe une partie de l'aprèm.... Cachotiers les phocéens.
Citation :
Oui, les gendarmes cherchent le long de la route, en partant du carrefour. C'est bien qu'il ne tiennent pas compte des distances fournies par Aubert.

Le rendez-vous était au carrefour est-ce que les recherches y ont démarré ?
Citation :
Non, absolument non, personne ne leur a parlé de la présence d'un enfant. Seul Aubert leur a dit qu'il avait vu l'individu s'enfuir avec un "paquet assez volumineux".

Avec un enfant


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luMessage posté... : 02 juin 2017, 08:30 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 939
Arlaten a écrit :
Non, c'est faux. Ce n'est qu'une interprétation abusive.Dans le PV 602, le capitaine écrit:A 13 heures 15, au reçu d’informations concordantes émanant du commandant de brigade de Gréasque nous avons ordonné l’application des mesures suivantes : Ordre est donné au maximum de personnel des brigades de la Compagnie de se rassembler dans les meilleurs délais, en tenue de combat au carrefour des R.N.8 bis et 96 en vue du ratissage d’une zone de fourrés en bordure de la R.N.8 bis . Une équipe est chargée de la mise en œuvre de l’appareil de détection électromagnétique.Donc 13h15, c'est le moment où les instruction sont données. Ce n'est pas du tout le moment où le capitaine apprend que à Greasque. D'ailleurs il (Hm) l'a bien compris
H m a écrit :
Quest-ce que c'est ces sornettes?
Ce ne sont pas des sornettes, puisque c'est exactement ce que l'on trouve dans le PV 610-2 (et non pas 602). PV également écrit par le capitaine.
Fichier(s) joint(s) :
610deux.JPG

Ce ne sont pas des sornettes, puisque c'est bien comme cela que lui aussi l'a compris, puisqu'il a écrit
Fichier(s) joint(s) :
yarg4.JPG




H m a écrit :
Dans le PV 610 Gras écrit: "Le 5 juin 1974 à 13 heures 15, nous sommes informés par le gendarme commandant temporairement la brigade de Gréasque, ......
Avec le PV de synthèse 610-1, le capitaine ne dit pas autre chose. A 13h15 Greasque vient de l'appeler pour lui confirmer les dernières déclarations du témoins Aubert. Ce qui montre bien que le capitaine avait été prévenu par Greasque depuis bien longtemps, juste après l'appel de Martinez. La décision de la battue est prise. Le capitaine Gras s'organise pour la mettre en place, mais il attend d'avoir les précisions que pourrait apporter Aubert, pour donner le "top départ". Aubert va appeler Greasque, qui va répercuter auprès du capitaine.



H m a écrit :
Comment pouvez-vous croire une seule seconde que le Capitaine soit aussi cachotier que ses subordonnés de Gréasque. Il ne sont pas tous débiles les gendarmes des BDR.
Mais personne ne croit à ses délires.



H m a écrit :
Vous imaginez bien que s'il était prévenu dans la matinée il se serait préoccupé du conducteur/chauffard, il avait la plainte de Martinez pour justifier une opération auprès des collègues niçois. Le rapprochement possible avec le rapt entrainait aussitôt, avant midi, de communiquer les éléments receuillis avec les services de justice saisis de l'affaire d'enlèvement.
Non, rien à voir, puisqu'à ce moment là, aucun lien avéré entre l'accident.......bla..bla..bla





H m a écrit :
Si Martinez vient dire le 5 à 10 heures qu'il avait bien parlé de l'enfant aperçu par les Aubert le 3, on comprend mieux le bordel provoqué et les 3 heures supplémentaires de perdues.
Mais justement le 5, Martinez n'a pas dit cela.
Et même s'il avait dit cela, le bordel ne serait pas compréhensible, puisqu'il n'a pas existé.
Pas plus que le retard de trois heures qui n'est du, dans sa majeure partie,qu'au temps de réponse de Aubert vers la gendarmerie de Greasque.





Arlaten a écrit :
Les 3 heures ne sont pas imputables à la gendarmerie. Le capitaine prévenu, demande à ce qu'il y ait "un complément d'informations". C'est la brigade de Greasque qui est chargée de cette mission. La battue est décidée, mais ce qui est attendue, ce sont les informations du témoin Aubert. Un peu avant 13h15, Greasque rend compte au capitaine de l'appel de Aubert et tout ce met en place.
H m a écrit :
on parle ici de l'enlèvement d'une petite fille et de son probable meurtre, alors 'le complément d'informations' vous savez où......
Mais justement, pour la mise en place d'une battue efficace, il était nécessaire d'avoir certaines informations.
Le capitaine à bien écrit:
Citation :
A 10 heures 30, afin d'avoir des précisions sur le lieu où le témoin avait aperçu le véhicule "Peugeot" arrêté en bordure de la RN8bis , la brigade de Gréasque alertait celle de Toulon, d'avoir à contacter Mr Aubert, afin qu'il se mette dès que possible en relation téléphonique avec Gréasque.
Madame Aubert pouvait enter en relation avec son mari qui, à 12 heures 30, donnait au commandant de brigade de Gréasque les précisions suivantes:




H m a écrit :
Tient d'un seul coup Gréasque rend compte...., c'est nouveau ça? Ca fait plus de 24 heures qu'ils sont muets et là 'ils rendent compte'. C'est au tour de Gras et ses supérieurs de Marseilles de faire la tombe une partie de l'aprèm.... Cachotiers les phocéens.
Grand délire, et ça parle de moquette.


Arlaten a écrit :
Oui, les gendarmes cherchent le long de la route, en partant du carrefour. C'est bien qu'il ne tiennent pas compte des distances fournies par Aubert.
H m a écrit :
Le rendez-vous était au carrefour est-ce que les recherches y ont démarré ?
Question stupide. Ce qui est sûr, c'est qu'elle n'ont pas démarrées à un endroit désigné par Aubert



Arlaten a écrit :
Non, absolument non, personne ne leur a parlé de la présence d'un enfant. Seul Aubert leur a dit qu'il avait vu l'individu s'enfuir avec un "paquet assez volumineux".
H m a écrit :
Avec un enfant
Tiens encore un mensonge............C'est son fond de commerce.


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luMessage posté... : 02 juin 2017, 22:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1667
bernie a écrit :
Avec le PV de synthèse 610-1, le capitaine ne dit pas autre chose. A 13h15 Greasque vient de l'appeler pour lui confirmer les dernières déclarations du témoins Aubert. Ce qui montre bien que le capitaine avait été prévenu par Greasque depuis bien longtemps, juste après l'appel de Martinez. La décision de la battue est prise. Le capitaine Gras s'organise pour la mettre en place, mais il attend d'avoir les précisions que pourrait apporter Aubert, pour donner le "top départ". Aubert va appeler Greasque, qui va répercuter auprès du capitaine.

C'est nouveau ça? C'est tout ce que cous avez trouvé? Assez pitoyable comme le coup des pompiers; un naufrage.
Ainsi donc, le capitaine Gras, OPJ, en plus d'avoir eu des informations concernant une affaire d'enlèvement et de meurtre probable d'une enfant plusieurs heures sans en référer aux services judiciaires saisis, aurait attendu que le gendarme commandant provisoire de Gréasque, son subordonné, apporte quelques précisions, sans doute en rangeant son bureau.
Tout cela n'a aucun sens, je rappelle que cette affaire avait mis toute la région en émoi.
Résumons: le conducteur/chauffard est dans le collimateur des gendarmes depuis 10 heures du matin et l'étau va se resserrer sur lui dans les heures suivantes. Des renseignements imprécis seraient recueillis qui conduisent malgré tout aux recherches avec un important dispositif et il faut attendre le début de ces recherches pour s'intéresser enfin au suspect, pour l'identifier et la découverte du corps de la petite pour s'assurer de sa personne deux heures plus tard.
Idem pour les témoins; joint à 12h30, Mr Aubert, pouvait être amené sur cette route pour le début des recherches à 14 heures. Oui mais voila comme pour le suspect, sans prévenir le Parquet, les gendarmes n'ont pas les coudées franches, ils ne peuvent pas s'immiscer dans uns procédure ouverte par ailleurs.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luMessage posté... : 30 juin 2017, 18:14 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 939
Arlaten a écrit :
Avec le PV de synthèse 610-1, le capitaine ne dit pas autre chose. A 13h15 Greasque vient de l'appeler pour lui confirmer les dernières déclarations du témoins Aubert. Ce qui montre bien que le capitaine avait été prévenu par Greasque depuis bien longtemps, juste après l'appel de Martinez. La décision de la battue est prise. Le capitaine Gras s'organise pour la mettre en place, mais il attend d'avoir les précisions que pourrait apporter Aubert, pour donner le "top départ". Aubert va appeler Greasque, qui va répercuter auprès du capitaine.
H m a écrit :
C'est nouveau ça? C'est tout ce que cous avez trouvé? Assez pitoyable comme le coup des pompiers; un naufrage.
L'imbécile, nul de chez nul..........
D'abord ce n'est pas nouveau puisque c'est "tiré" de ce qu'a écrit le capitaine Gras en 1974.
Ce n'est pas nouveau puisque j'ai toujours fait opposition lorsque Hm avançait que le capitaine n'avait été prévenu, par Greasque que vers les 13h15.
De façon plus générale, relevons l'absurdité qui consiste pour s'opposer à un argument de le caricaturer. Et des absurdités dans ce genre, il y en a d'autre.
L'histoire des pompiers en est un magnifique exemple. Le fait que les pompiers locaux n'aient pas étés sollicités, montre bien que les gendarmes n'avaient aucune certitude quant à la présence d'un enfant dans la voiture du fuyard. Ceci n'est qu'un argument "secondaire". D'autres arguments, allant dans le même sens, confirment que personne n'a dit avoir vu un enfant dans la voiture de Ranucci, ni en sa compagnie.
L'affaire des pompiers ....un naufrage ?
Voyons ses interventions concernant les pompiers:
D'abord celle là
Fichier(s) joint(s) :
pompiers.JPG

puis celle là, où il détourne le sujet.
Fichier(s) joint(s) :
pompiers2.JPG

Manifestement c'est bien un naufrage, mais ........le sien.

H m a écrit :
Ainsi donc, le capitaine Gras, OPJ, en plus d'avoir eu des informations concernant une affaire d'enlèvement et de meurtre probable d'une enfant plusieurs heures sans en référer aux services judiciaires saisis, aurait attendu que le gendarme commandant provisoire de Gréasque, son subordonné, apporte quelques précisions, sans doute en rangeant son bureau.
Tout cela n'a aucun sens, je rappelle que cette affaire avait mis toute la région en émoi.
C'est ce qu'il écrit là, qui n'a pas de sens. Avant de "lancer les instructions", le capitaine attend d'avoir les informations que Aubert a donné à Greasque. C'est logique et de bon sens. C'est le contraire qui ne l'aurait pas été.


H m a écrit :
Résumons: le conducteur/chauffard est dans le collimateur des gendarmes depuis 10 heures du matin et l'étau va se resserrer sur lui dans les heures suivantes. Des renseignements imprécis seraient recueillis qui conduisent malgré tout aux recherches avec un important dispositif et il faut attendre le début de ces recherches pour s'intéresser enfin au suspect, pour l'identifier et la découverte du corps de la petite pour s'assurer de sa personne deux heures plus tard.
Oui, des renseignements imprécis dans lequel personne ne dit avoir vu un enfant et le véhicule suspecté ne correspond pas au véhicule recherché. De bonnes raisons pour ne s'intéresser sérieusement au propriétaire de la voiture qui n'est pas forcement le conducteur), qu'après avoir un élément montrant le rapprochement certain avec l'enlèvement de Marseille.


H m a écrit :
Idem pour les témoins; joint à 12h30, Mr Aubert, pouvait être amené sur cette route pour le début des recherches à 14 heures. Oui mais voila comme pour le suspect, sans prévenir le Parquet, les gendarmes n'ont pas les coudées franches, ils ne peuvent pas s'immiscer dans uns procédure ouverte par ailleurs.
Rien d'anormal à tout cela puisque le lien certain avec l'enlèvement, à ce moment là, n'est toujours pas établi.


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 86 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com