Nous sommes le 08 mars 2021, 01:39

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 86 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luPosté : 21 mars 2017, 09:36 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1258
Citation :
Citation :
Les Aubert ont bien aperçu un enfant le 5 à midi avec le conducteur de la 304, pour s'en convaincre il suffit d'admettre que c'est bien à sa recherche qu'un dispositif sera monté le 3. Nous avons au dossier deux documents officiels qui le confirment.
Tout va bien Yargumo ? hmm:
Il va avoir bien du mal à nous montrer les deux documents "officiels" qui confirment cela.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luPosté : 21 mars 2017, 10:50 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1258
Citation :
Plus tard, concernant Me Leforsonnay, au moment des requêtes en révision, il ne les connaissait pas non plus. Sinon, c’est dire que volontairement, il aurait choisi……..mais ça, je vous laisse le dire.
Citation :
je ne peux que le dire..... Il est avocat, aussi. .
Je parle de Me Leforsonnay qui lors des requêtes aurait volontairement caché des éléments favorables à l'innocence de Ranucci. Vu que rien ne permet d'avancer une telle hypothèse, je vous laisse le dire.


Citation :
Le PV du capitaine n’est pas délirant, puisqu’il décrit exactement ce qui c’est passé.....
Citation :
Oui c'est ça; et ses hommes de Gréasque, à qui trois personnes sont venues dire un lien possible avec un enlèvement, se lèvent de bonne heure pour chercher la voiture accidentée et son conducteur, partis depuis deux jours, mais ne se préoccupent pas de la fillette, vous les prenez pour des demeurés?
"se lèvent de bonne heure", vous parlez du 5 juin à 7 heures. A ce moment là, ils ne sont pas 3 mais 2. Martinez n'a encore pas appelé.
Que la voiture et son conducteur soient partis depuis deux jours, nous le savons, mais les gendarmes ne le savaient pas.
Quant à les prendre pour des demeurés (les gendarmes), il me semble que c'est vous qui par des hypothèses farfelues abondez dans ce sens.

Citation :
Ces coups de téléphone du 5 juin, n’ont pas eu lieu et les Aubert n’ont pas vu d’enfant en compagnie de Ranucci. Le faux témoignage est évident. Au cours de la prochaine révision, la vérité sera établie
Citation :
Il n'y aura pas de prochaine révision.
Le décès de Mme Mathon rendait la chose peu probable. Avec la mise en évidence du faux témoignage, le décès de la mère de Ranucci n'est plus un obstacle à la révision, au contraire. D'ailleurs un "project" est en cours de montage.

Citation :
Les Aubert ont bien aperçu un enfant le 5 à midi avec le conducteur de la 304, pour s'en convaincre il suffit d'admettre que c'est bien à sa recherche qu'un dispositif sera monté le 3. Nous avons au dossier deux documents officiels qui le confirment.
Vous l'avez déjà dit, le dispositif a été monté suite à l'appel de Martinez et lui, nous en sommes sûr, il n'a pas vu d'enfant. Et là lorsqu'il appelle les gendarmes de Greasque, il ne dit pas que les Aubert lui ont parlé d'un enfant.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luPosté : 21 mars 2017, 17:15 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1694
Citation :
Je parle de Me Leforsonnay qui lors des requêtes aurait volontairement caché des éléments favorables à l'innocence de Ranucci. Vu que rien ne permet d'avancer une telle hypothèse, je vous laisse le dire.
C'est Leforsonney.
Il est plus que probable qu'il ait entendu parler et même peut-être lu l'ouvrage de Perrault. 'Le fameux paquet' fait parti, en bonne place, de la panoplie de notre 'trublion préféré'.
Favorable à l'innocence c'est à voir. En gros ce bobard est facilement démontable; suffit de quelques interrogatoires, résultat: jamais dit paquet toujours dit 'enfant', fillette, gamine, môme, minot ..... aperçu avec le conducteur de la 304 escaladant la colline, donc......
Jamais à court de ressource, les faibles du ciboulot nous ressortiront l'histoire du salto arrière du conducteur endormi et de son ravisseur qui descend la Peugeot en marche arrière, dans le trou après avoir changé la roue.....
Citation :
"se lèvent de bonne heure", vous parlez du 5 juin à 7 heures. A ce moment là, ils ne sont pas 3 mais 2. Martinez n'a encore pas appelé.
Que la voiture et son conducteur soient partis depuis deux jours, nous le savons, mais les gendarmes ne le savaient pas.
Quant à les prendre pour des demeurés (les gendarmes), il me semble que c'est vous qui par des hypothèses farfelues abondez dans ce sens.
Deux ou trois la belle affaire, c'est toujours ... beaucoup trop, la vie d'une fillette est en jeu.
Pendant que les quelques militaires de la Brigade font du tourisme le long de la route, d'autres pourraient se préoccuper du conducteur et pensaient à vérifier si des fois la bagnole ne serait pas dans son box..., sauf que vu qu'ils sont cachotiers..., ils font tout à l'envers; c'est ballot.
Citation :
Vous l'avez déjà dit, le dispositif a été monté suite à l'appel de Martinez et lui, nous en sommes sûr, il n'a pas vu d'enfant. Et là lorsqu'il appelle les gendarmes de Greasque, il ne dit pas que les Aubert lui ont parlé d'un enfant.
Pour la deuxième partie c'est moins sûr. Il semble avéré que les gendarmes (lesquels; Gréasque, Aubagne ou Marseille?) essayent de joindre Aubert pour avoir une localisation plus précise et c'est bien pour la recherche de la petite (vraisemblablement de son corps après deux jours) qu'un important dispositif est mis en place. Le bord de la route est ratissé conformément aux déclarations de Aubert.
Citation :
Le décès de Mme Mathon rendait la chose peu probable. Avec la mise en évidence du faux témoignage, le décès de la mère de Ranucci n'est plus un obstacle à la révision, au contraire. D'ailleurs un "project" est en cours de montage.
'Le faux témoignage' ? IL me semble que c'est pas vraiment nouveau, il y a quelques décennies que les témoins sont chahutés, non?
Le dossier est pourri mais il est coupable du meurtre de la petite fille. Doit-on réhabiliter un tueur d'enfant condamné (certes lourdement et hélas définitivement) sur ce dossier pourri? Ne doit-on pas chercher de comprendre pourquoi une affaire relativement simple au départ a ainsi dérapé?


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luPosté : 22 mars 2017, 12:57 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 648
Citation :
yargumo:
Il n'y aura pas de prochaine révision.
Et si ma tente en avait ... elle s'appellerait Trigano


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luPosté : 23 mars 2017, 10:19 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1258
Citation :
Je parle de Me Leforsonnay qui lors des requêtes aurait volontairement caché des éléments favorables à l'innocence de Ranucci. Vu que rien ne permet d'avancer une telle hypothèse, je vous laisse le dire.
Citation :
Il est plus que probable qu'il ait entendu parler et même peut-être lu l'ouvrage de Perrault. 'Le fameux paquet' fait parti, en bonne place, de la panoplie de notre 'trublion préféré'.
Mais je ne parle pas de ça. Je parle des articles de journaux locaux parus le 6 juin et qui font état du "paquet".

Citation :
Favorable à l'innocence c'est à voir.
C'est tout vu. Et cela l'est tellement que vous parlez d'autre chose.

Citation :
En gros ce bobard est facilement démontable; suffit de quelques interrogatoires, résultat: jamais dit paquet toujours dit 'enfant', fillette, gamine, môme, minot ..... aperçu avec le conducteur de la 304 escaladant la colline, donc......
Tellement facile que plusieurs années après, Aubert dit qu'il n'a jamais téléphoné aux gendarmes et Martinez ne parle plus de son appel du 5 juin à la gendarmerie de Greasque qu'il remplace par un appel, à la même heure, aux policiers marseillais. Appel qui n'a jamais eu lieu.

Citation :
Jamais à court de ressource, les faibles du ciboulot nous ressortiront l'histoire du salto arrière du conducteur endormi et de son ravisseur qui descend la Peugeot en marche arrière, dans le trou après avoir changé la roue.....
Quel rapport avec la discussion ? et pourquoi me parler de cela à moi ?

Citation :
"se lèvent de bonne heure", vous parlez du 5 juin à 7 heures. A ce moment là, ils ne sont pas 3 mais 2. Martinez n'a encore pas appelé.
Citation :
Deux ou trois la belle affaire, c'est toujours ... beaucoup trop, la vie d'une fillette est en jeu.
Non, c'est faux. Même au moment du déclenchement de la battue, personne n'a dit aux gendarmes, qu'avec certitude, il y avait un enfant dans la voiture du fuyard. En plus, cette voiture ne correspondait pas à celle recherchée.


Citation :
Quant à les prendre pour des demeurés (les gendarmes), il me semble que c'est vous qui par des hypothèses farfelues abondez dans ce sens.
Citation :
Pendant que les quelques militaires de la Brigade font du tourisme le long de la route, d'autres pourraient se préoccuper du conducteur et pensaient à vérifier si des fois la bagnole ne serait pas dans son box..., sauf que vu qu'ils sont cachotiers..., ils font tout à l'envers; c'est ballot.
C'est bien ce que je disais.

Citation :
Vous l'avez déjà dit, le dispositif a été monté suite à l'appel de Martinez et lui, nous en sommes sûr, il n'a pas vu d'enfant. Et là lorsqu'il appelle les gendarmes de Greasque, il ne dit pas que les Aubert lui ont parlé d'un enfant.
Citation :
Pour la deuxième partie c'est moins sûr.
Non, c'est tout à fait sûr puisque confirmé dans un PV de gendarmerie, donc écrit par un OPJ et qui fait parti des pièces du dossier.

Citation :
Il semble avéré que les gendarmes (lesquels; Gréasque, Aubagne ou Marseille?) essayent de joindre Aubert pour avoir une localisation plus précise et c'est bien pour la recherche de la petite (vraisemblablement de son corps après deux jours) qu'un important dispositif est mis en place.
Non, il ne semble pas. C'est les gendarmes de Greasque qui appellent ceux de Toulon. C'est écrit dans un PV de gendarmerie qui figure au dossier.
Citation :
Le bord de la route est ratissé conformément aux déclarations de Aubert.
Faux, absolument faux.
Citation :
Le décès de Mme Mathon rendait la chose peu probable. Avec la mise en évidence du faux témoignage, le décès de la mère de Ranucci n'est plus un obstacle à la révision, au contraire. D'ailleurs un "project" est en cours de montage.
Citation :
'Le faux témoignage' ? IL me semble que c'est pas vraiment nouveau, il y a quelques décennies que les témoins sont chahutés, non?
Non, là il est question de révision. Je suis sûr que le faux témoignage n'a jamais été abordé au cours des demandes de révision précédentes.


Citation :
Le dossier est pourri mais il est coupable du meurtre de la petite fille.
Cette appréciation sur le dossier, le Juge Michel l'avait faite. Mais lui, il avait donné la raison pour laquelle il le croyais coupable. Pour lui, c'était le fait que Ranucci avait indiqué l'emplacement du couteau. Or, nous le savons maintenant , cette information est fausse.

Citation :
Doit-on réhabiliter un tueur d'enfant condamné (certes lourdement et hélas définitivement) sur ce dossier pourri?
Mais ce n'est pas la réhabilitation d'un tueur d'enfant qui sera demandée. C'est celle d'un innocent.
Pouvait-on envoyer à la mort ce garçon sur un dossier pareil ? Non, c'est évident.
Citation :
Ne doit-on pas chercher de comprendre pourquoi une affaire relativement simple au départ a ainsi dérapé?
Mais, cela, nous le savons déjà.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luPosté : 24 mars 2017, 22:16 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1694
Citation :
Non, c'est tout à fait sûr puisque confirmé dans un PV de gendarmerie, donc écrit par un OPJ et qui fait parti des pièces du dossier.
Citation :
Non, il ne semble pas. C'est les gendarmes de Greasque qui appellent ceux de Toulon. C'est écrit dans un PV de gendarmerie qui figure au dossier.
Vous faites mine d'accorder une grande confiance dans le PV du Capitaine Gras mais reconnaissez qu'il ne ferait, en admettant qu'il dise la vérité quant-au déroulé des faits, que synthétiser les dires de ses subalternes de Gréasque puisqu'officiellement il n'est au courant de toutes les opérations des 3, 4 et du 5 au matin qu'en début d'après-midi.
Vous savez comment sont les militaires; ils consignent tout, ils rendent compte, ils font des rapports. Ne croyez-vous pas qu'il manque un document joint aux deux PV du Capitaine? Evidemment que si. Seule la plainte de Martinez y est jointe.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luPosté : 25 mars 2017, 08:44 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1694
Citation :
Mais ce n'est pas la réhabilitation d'un tueur d'enfant qui sera demandée. C'est celle d'un innocent.
Pouvait-on envoyer à la mort ce garçon sur un dossier pareil ? Non, c'est évident.
Aux toutes premières heures, celles des 5 et 6, il est normal de considérer le jeune niçois comme suspect; c'est sa présence et son comportement sur les lieux ( du carrefour à la galerie) qui amène à la découverte du corps de la petite dans les taillis au bord de cette route, autant d'endroits signalés par les témoins: Martinez, Guazzone, Aubert. Ceci est incontestable.
Les premières déclarations du suspect et la fouille de la voiture apporteront des charges accablantes avant les aveux réitérés pendant plusieurs mois.
En 1974, pour tout le monde, y compris pour les défenseurs, il est coupable.
Il ne me semble pas que cela soit le dossier qui envoie ce garçon à la guillotine. En effet, celui-ci en faisant l'impasse sur le mobile de l'enlèvement prive le tribunal d'un élément de compréhension primordial.
Certes on ne peut éliminer la balade amical mais c'est tout le volet sur la présence à Marseille du jeune homme qui devait être établi.
Le mode opératoire du meurtre pose aussi question; "est-ce que cela allait si vite que prétendu"?
Juré, j'aurais été bien en peine de me prononcer mais tout de même: coupable, assurément, circonstances atténuantes bien évidemment au vu de l'enfance massacrée du prévenu, dont l'évidence sautait aux yeux de toute l'assistance: "il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez ces deux-là" soupira Pottecher....

L'action des défenseurs est discutable tout au long de l'affaire; peu d'assistance à l'instruction, abandon avant le procès, stratégie désastreuse au procès, une sorte de roulette russe (belge?) avec cinq balles dans la barillet.....


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luPosté : 25 mars 2017, 09:12 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1258
Citation :
Vous faites mine d'accorder une grande confiance dans le PV du Capitaine Gras mais reconnaissez qu'il ne ferait, en admettant qu'il dise la vérité quant-au déroulé des faits, que synthétiser les dires de ses subalternes de Gréasque puisqu'officiellement il n'est au courant de toutes les opérations des 3, 4 et du 5 au matin qu'en début d'après-midi.
C'est tout à fait ça. Un PV de synthèse, ça synthétise.
Citation :
Vous faites mine d'accorder une grande confiance dans le PV du Capitaine Gras
Je ne fais pas mine. J'accorde et j'assume.
Citation :
que synthétiser les dires de ses subalternes de Gréasque
de Greasque et de Roquevaire (sans c).
Citation :
puisqu'officiellement il n'est au courant de toutes les opérations des 3, 4 et du 5 au matin qu'en début d'après-midi.
Non, c'est faux et vous le savez.
Citation :
Vous savez comment sont les militaires; ils consignent tout, ils rendent compte, ils font des rapports. Ne croyez-vous pas qu'il manque un document joint aux deux PV du Capitaine? Evidemment que si.
Evidement que non.

Il y a peu vous avez écrit:
"Il est d'usage que chaque intervention soit consignée dans le registre dont c'est la fonction. Il y a des recherches à faire de ce côté."
L'information est donc dans un registre que vous n'avez pas eu l'occasion de consulter.
Il se trouve que la juge n'a pas demandé de copie de ce registre, et rien ne lui imposait de le faire. Ce n'est pas une faiblesse de sa part puisque dans l'histoire Pappalardo, elle a demandé une copie de la "main courante".
Citation :
Seule la plainte de Martinez y est jointe.
Cela aussi est faux.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luPosté : 25 mars 2017, 09:59 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1694
Citation :
yargumo a écrit :
puisqu'officiellement il n'est au courant de toutes les opérations des 3, 4 et du 5 au matin qu'en début d'après-midi.
Non, c'est faux et vous le savez.
Ainsi, vous concédez que les PV de Gras ne sont pas l'entière vérité, c'est bien on avance...
Citation :
Il se trouve que la juge n'a pas demandé de copie de ce registre, et rien ne lui imposait de le faire. Ce n'est pas une faiblesse de sa part puisque dans l'histoire Pappalardo, elle a demandé une copie de la "main courante".
Tout le monde s'est mis d'accord pour ne pas élucider l'imbroglio des premiers jours; le manque de réaction des gendarmes de Gréasque et des recherches déclenchées en catimini le 5 à 13h15 sans prévenir le Parquet.
Les défenseurs ont très peu exploité le fameux 'paquet' du Capitaine, pourquoi voulez-vous qu'elle tire au clair ce pataquès?
Le fait que deux OPJ lui fournissent des PV contradictoires est certes cocasse mais ce n'est sans doute pas la première fois, elle ne va pas alimenter 'la guerre des polices' .
Ceci dit; elle a fait une erreur de ne pas faire la lumière sur cet épisode. Il a eu plusieurs incidences notamment celui de raccourcir la GAV avec le tour de passe-passe niçois de la soirée. Les enquêteurs auraient bénéficié de plus de temps pour la recherche du couteau par exemple, mais sur d'autres points qui ne seront jamais éclaircis. En entendant, très vite le suspect, une fois de graves charges retenues contre lui et des aveux circonstanciés, elle semble se contenter d'un scénario qui restera mal ficelé.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luPosté : 31 mars 2017, 08:54 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1258
Citation :
Aux toutes premières heures, celles des 5 et 6, il est normal de considérer le jeune niçois comme suspect; c'est sa présence et son comportement sur les lieux ( du carrefour à la galerie) qui amène à la découverte du corps de la petite dans les taillis au bord de cette route, autant d'endroits signalés par les témoins: Martinez, Guazzone, Aubert. Ceci est incontestable.
Non, ce n'est pas cela. Avant que le corps soit trouvé, Martinez n'a parlé que du croisement, Guazzone n'a parlé que de la champignonnière et Aubert n'a pas désigné le lieu du crime comme étant l'endroit où il avait vu la 304 arrêtée.
Citation :
En 1974, pour tout le monde, y compris pour les défenseurs, il est coupable.
Ranucci disait aussi que c'était obligatoirement lui.

Citation :
Les premières déclarations du suspect et la fouille de la voiture apporteront des charges accablantes avant les aveux réitérés pendant plusieurs mois.
Les premières déclarations, quelles premières déclarations ?
Quelles sont les charges accablantes amenées par la fouille ?

Citation :
Il ne me semble pas que cela soit le dossier qui envoie ce garçon à la guillotine. En effet, celui-ci en faisant l'impasse sur le mobile de l'enlèvement prive le tribunal d'un élément de compréhension primordial.
Non, c'est bien l'état du dossier qui aurait du empêcher la condamnation à mort.

Citation :
Juré, j'aurais été bien en peine de me prononcer mais tout de même: coupable, assurément, circonstances atténuantes bien évidemment au vu de l'enfance massacrée du prévenu, dont l'évidence sautait aux yeux de toute l'assistance: "il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez ces deux-là" soupira Pottecher....
Pottecher a eu un autre "mot" à propos des Aubert.

Citation :
L'action des défenseurs est discutable tout au long de l'affaire; peu d'assistance à l'instruction, abandon avant le procès, stratégie désastreuse au procès, une sorte de roulette russe (belge?) avec cinq balles dans la barillet.....
Que de bonnes raisons pour aller en révision.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luPosté : 31 mars 2017, 09:01 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1258
Citation :
puisqu'officiellement il n'est au courant de toutes les opérations des 3, 4 et du 5 au matin qu'en début d'après-midi.
Citation :
Non, c'est faux et vous le savez.
Citation :
Ainsi, vous concédez que les PV de Gras ne sont pas l'entière vérité, c'est bien on avance...
Ce qui est faux, c'est ce que vous dites. Pas ce qu'a écrit le capitaine. Je ne concède rien. Vous ne comprenez pas ce que vous lisez.
Citation :
Il se trouve que la juge n'a pas demandé de copie de ce registre, et rien ne lui imposait de le faire. Ce n'est pas une faiblesse de sa part puisque dans l'histoire Pappalardo, elle a demandé une copie de la "main courante".
Citation :
Tout le monde .....................contre lui et des aveux circonstanciés, elle semble se contenter d'un scénario qui restera mal ficelé.
Aucun rapport entre la citation et la réponse faite. Il ne fallait pas utiliser cette citation, qui montre que votre histoire de document manquant dans le dossier de gendarmerie, n'existe pas.
Citation :
Tout le monde s'est mis d'accord pour ne pas élucider l'imbroglio des premiers jours; le manque de réaction des gendarmes de Gréasque et des recherches déclenchées en catimini le 5 à 13h15 sans prévenir le Parquet.
Encore tout faux. Un complot pour un "imbroglio" qui n'a jamais existé..........

Citation :
Les défenseurs ont très peu exploité le fameux 'paquet' du Capitaine, pourquoi voulez-vous qu'elle tire au clair ce pataquès?
Ce fut vrai lors du procès et nous savons pourquoi. Au cours de l'instruction, ben ils ont surtout brillé par leur absence.

Citation :
Le fait que deux OPJ lui fournissent des PV contradictoires est certes cocasse mais ce n'est sans doute pas la première fois, elle ne va pas alimenter 'la guerre des polices' .
Si les PV sont contradictoires, c'est parce que le témoin dit des choses contradictoires. La guerre des polices n'a rien à voir. C'est avec le témoin qu'elle aurait du éclaircir cette affaire. Si elle l'avait fait Ranucci n'aurait sûrement pas été condamné.
Citation :
Ceci dit; elle a fait une erreur de ne pas faire la lumière sur cet épisode. Il a eu plusieurs incidences notamment celui de raccourcir la GAV avec le tour de passe-passe niçois de la soirée.
Faux. Vous parlez de GAV raccourcie, mais vous ne démontrez rien. Si du temps a été perdu dans l'épisode niçois, il est a mettre à l'actif des policiers. Ceux-ci, n'ont pas exploité la totalité de la durée de la GAV et la juge avait aussi la possibilité de faire une prolongation de GAV. Chose qu'elle n'a pas demandé. Vous racontez n'importe quoi.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luPosté : 31 mars 2017, 09:03 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1258
Citation :
Les enquêteurs auraient bénéficié de plus de temps pour la recherche du couteau par exemple,
Très drôle quand on sait comment cela c'est passé, mais faux.
Citation :
mais sur d'autres points qui ne seront jamais éclaircis.
"imbitable" poubelle.
Citation :
En entendant, très vite le suspect, une fois de graves charges retenues contre lui et des aveux circonstanciés, elle semble se contenter d'un scénario qui restera mal ficelé.
Un scénario mal ficelé le "mot" est faible.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luPosté : 02 avr. 2017, 12:16 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1694
Citation :
Ranucci disait aussi que c'était obligatoirement lui.
Ne croyez-vous pas qu'il est temps d'abandonner la légende pour ne retenir que l'avéré?
Cette citation émane d'un homme certainement respectable mais, qui, par sa fonction, n'est pas tenu à l'objectivité. Certes il bénéficie de notre indulgence , au vu de son inexpérience à l'époque et de la tutelle de son patron, mais nous savons qu'il ne faut pas prendre tous ses dires ultérieurs pour argent comptant. Surtout qu'il ne semble pas assuré, lui-même, ni assurant sur l'innocence du client de son cabinet d'alors.
D'ailleurs se n'est pas le problème d'un défenseur: qu'un client soit innocent ou coupable il a droit a une assistance correcte; c'est loin d'être le cas dans cette affaire. Un fiasco total!
Citation :
Aucun rapport entre la citation et la réponse faite. Il ne fallait pas utiliser cette citation, qui montre que votre histoire de document manquant dans le dossier de gendarmerie, n'existe pas.
Je ne réponds pas 'point par point', je sais que vous aimez saucissonner moi, moins? Et cela n'a aucune importance ......... à ce stade.
Je sais que par votre position assumée vous ne lâcherez rien. Je ne cherche pas à vous convaincre, votre manichéisme est si manifeste que ce serait peine perdue et franchement j'en ai rien à .... 'battre'.......

Ceci dit revenons à l'essentiel: Je pense, vous l'avez compris ,qu'une partie de la solution à cette énigme tient au fait 'd'un retard à l'allumage des gendarmes de Gréasque et que par la suite cette négligence a été escamotée par les autorités.
Je parle bien de négligence, de passivité et non de complot ou autres. Le Meur évoque, je crois, la possibilité d'un gendarme pédophile, pourquoi pas?, mais à quoi bon rajouter du 'délire' (quoique?); je pense qu'on a dépassé notre quota depuis 40 ans.

A lire certains, des personnes lambda se seraient transformés en d'affreux faux-témoins, instruments d'une horrible machination pour envoyer un jeune homme à l'échafaud. Bon , il est vrai qu'il peut paraître malaisé de prendre la défense de ces citoyens, qui n'ont eu le seul tort que de se trouver à proximité du lieu où sera découvert le corps de la petite fille et d'être les observateurs d'événements qui amèneront à cette découverte.
Leurs déclarations serait suspectent d'évolutions; 'paquet, fillette', d'impossibilités; 'portière, distances etc.'.
Disons le clairement il n'y a au dossier aucun document relatant le 'paquet assez volumineux', qui en soit ne serait pas une excuse pour ne pas intervenir, avant le PV de synthèse du Capitaine Gras du 7 juin. Il faut noter que le Capitaine n'a jamais été en contact avec ces témoins et ne fait que rapporter les dires de ses subalternes de Gréasque. Le Capitaine relate, dans ces PV, des opérations sensées avoir été menées les 4 et 5 au matin par ces mêmes gendarmes se fiant, vraisemblablement, là-aussi, au récit du gendarme commandant provisoire de la Brigade de Gréasque. Aucun document relatif à ces opérations, à ces contacts téléphoniques ou physique n'est joint au PV de synthèse du 7 juin, seule la plainte de Martinez du 3 est présente ainsi que les déclarations de Guazzone et Rahou du 5 après midi, je crois.
Nous le savons les gendarmes, militaires, en plus de rendrent compte consignent tout et il s'agit pas de 'main courante' qui n'est pas utilisée dans cette situation.
Sur 'les évolutions' des témoignages de notre couple ne pourrait-on pas essayer de comprendre?: Visiblement ils n'ont pas pris la mesure de la gravité de la situation le 3. Voleur de voiture, 'avec son enfant', ....'petit frère?
Il est possible qu'ils se soient lancer à la poursuite du chauffard avec plus de réticence qu'ils ne le diront par la suite: ' pas besoin de se mêler de ça'...., 'on va être en retard...' .
Toujours est-il qu'ils ont bien aperçu un enfant le 3 avec le conducteur de la voiture accidentée.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luPosté : 03 avr. 2017, 15:42 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 sept. 2012, 10:20
Messages : 233
Toujours est-il qu'ils ont bien aperçu un enfant le 3 avec le conducteur de la voiture accidentée.

il y a juste le mot "conducteur" qui fait défaut !


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Télégramme
Message non luPosté : 04 avr. 2017, 09:49 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1258
Citation :
Ranucci disait aussi que c'était obligatoirement lui.
Citation :
Ne croyez-vous pas qu'il est temps d'abandonner la légende pour ne retenir que l'avéré?
Mais, c'est ce que je fais et que vous vous ne faites pas. Suffit de regarder ce que vous écrivez.

Citation :
Cette citation émane d'un homme certainement respectable mais, qui, par sa fonction, n'est pas tenu à l'objectivité. Certes il bénéficie de notre indulgence , au vu de son inexpérience à l'époque et de la tutelle de son patron, mais nous savons qu'il ne faut pas prendre tous ses dires ultérieurs pour argent comptant.
Objectivité, voila bien un mot que vous galvaudez allégrement. Le "obligatoirement moi" du défenseur de Ranucci est crédible parce que corroboré par d'autres éléments. Par un PV de Mme la juge en autre.

Citation :
Je ne réponds pas 'point par point', je sais que vous aimez saucissonner moi, moins? Et cela n'a aucune importance ......... à ce stade.
Mais il ne s'agit pas de cela. Encore une réponse hors du sujet.

Citation :
Je sais que par votre position assumée vous ne lâcherez rien. Je ne cherche pas à vous convaincre, votre manichéisme est si manifeste que ce serait peine perdue et franchement j'en ai rien à .... 'battre'.......
"Votre manichéisme", vous parlez de qui ? De vous assurément.
Citation :
Ceci dit revenons à l'essentiel: Je pense, vous l'avez compris ,qu'une partie de la solution à cette énigme tient au fait 'd'un retard à l'allumage des gendarmes de Gréasque et que par la suite cette négligence a été escamotée par les autorités.
Depuis "des lustres", je maintiens que vos "griefs" à l'encontre des gendarmes ne sont qu'affabulation.

Citation :
Je parle bien de négligence, de passivité et non de complot ou autres.
De la négligence, c'est cela oui. Lorsque vous écrivez:" Tout le monde s'est mis d'accord pour ne pas élucider l'imbroglio des premiers jours;" c'est par négligence qu'ils se sont mis d'accord.................?

Citation :
Le Meur évoque, je crois, la possibilité d'un gendarme pédophile, pourquoi pas?, mais à quoi bon rajouter du 'délire' (quoique?); je pense qu'on a dépassé notre quota depuis 40 ans.
Question délire, vous le valez bien ce, comment vous dites......Le Meur ?

Citation :
A lire certains, des personnes lambda se seraient transformés en d'affreux faux-témoins, instruments d'une horrible machination pour envoyer un jeune homme à l'échafaud.
Nous parlons de personnes identifiées, donc en aucun cas de personnes lambda. Ces gens là, sous serment, devant le tribunal d'Aix en Provence, ont fait des déclarations que même vous, vous savez fausses. Ce qu'ils ont fait, en français, cela s'appelle un faux témoignage. Et dans leur comportement, il n'y a pas l'ombre d'une machination.

Citation :
Bon , il est vrai qu'il peut paraître malaisé de prendre la défense de ces citoyens, qui n'ont eu le seul tort que de se trouver à proximité du lieu où sera découvert le corps de la petite fille et d'être les observateurs d'événements qui amèneront à cette découverte.
Rien à voir. D'abord il n'est pas question que des Aubert, et à cela, il ne leur est pas reproché de "s'être trouvé là".


Citation :
Disons le clairement il n'y a au dossier aucun document relatant le 'paquet assez volumineux', qui en soit ne serait pas une excuse pour ne pas intervenir, avant le PV de synthèse du Capitaine Gras du 7 juin. Il faut noter que le Capitaine n'a jamais été en contact avec ces témoins et ne fait que rapporter les dires de ses subalternes de Gréasque.
Le PV de synthèse du Capitaine a été écrit après les faits. Etonnant......
La presse locale confirme le "paquet" dès le matin du 6 juin, avec notamment l'entretien de François Missen (le Provençal) avec le Capitaine Gras.


Citation :
Le Capitaine relate, dans ces PV, des opérations sensées avoir été menées les 4 et 5 au matin par ces mêmes gendarmes se fiant, vraisemblablement, là-aussi, au récit du gendarme commandant provisoire de la Brigade de Gréasque.
Aucun document relatif à ces opérations, à ces contacts téléphoniques ou physique n'est joint au PV de synthèse du 7 juin, seule la plainte de Martinez du 3 est présente ainsi que les déclarations de Guazzone et Rahou du 5 après midi, je crois.
Rahou, non certainement pas. Si ces documents ne sont pas joints au PV de synthèse, c'est que la procédure ne le demande pas.

Citation :
Sur 'les évolutions' des témoignages de notre couple ne pourrait-on pas essayer de comprendre
Ne vous fatiguez pas. C'est tout compris.

Citation :
Toujours est-il qu'ils ont bien aperçu un enfant le 3 avec le conducteur de la voiture accidentée.
Vous savez que c'est faux donc vous mentez, comme tout ceux qui veulent faire croire à la culpabilité de Ranucci.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 86 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 6 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com