Nous sommes le 23 juil. 2018, 11:51

Heures au format UTC+02:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 91 messages ]  Aller à la page Précédente 13 4 5 6 7 Suivante
Auteur Message
Message non luMessage posté... : 28 mai 2013, 19:05 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3519
Localisation : Saint-Claude JURA (39)


Bonsoir Pat 31, il s'agit de votre seconde proposition qui nous intéresse.

Mais curieusement, autant sur le document du TCommerce reçu, il y a bien le nom d'une personne que vous citez alors que la personne à qui j'ai phonée m'avait dit que le proprio était une dame (voir le début du fil)

_________________
Image


Haut
   
Message non luMessage posté... : 29 mai 2013, 17:55 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 611
Je dois souligner que je ne maîtrise pratiquement pas tout ce qui se rapporte à la sphère juridique des choses.
Pour avancer quelque peu, j’ai décidé dans une première étape de relire toutes les pages de ce sujet pour voir ce que les autres forumeurs ont découvert lors de leur recherche. Voici ce que j’ai pu retenir.
Citation :
Syd :
voila a l emplacement de la chapignonniere de valdonne ce que nous avons depuis 1975...

Fichier(s) joint(s) :
Informations juridiques champignonnières.JPG

Fichier(s) joint(s) :
Informations juridiques champignonnières bis.JPG


Les 2 documents parlent des champignonnières Midi Provence
En observant le 2ème document, on voit bien que les recherches de Syd débouchent, géographiquement parlant sur un lieu se situant à l’emplacement géographique où était la champignonnière qui nous concerne. Donc Syd a bien trouvé la fiche juridique de la champignonnière du contremaître H. Guazonne.

Premier écueils de compréhension, si je puis dire, c’est le fait que sur le document 1, il est dit que l’entreprise Midi Provence a été créée en 1975, alors que sur l’Indicateur Marseillais, la création de l’entreprise Midi Provence est plus ancienne.
Citation :
Syd :
ce qui m etonne, c'est la date de creation de cette "champignonniere" 1 janvier 1975........

Citation :
Anne :
En fait, il est dit que l'activité de cette champi a démarré en 1971, qu'elle a été immatriculée en mai 1975.

Ce que vous dites Anne colle maintenant parfaitement avec ce qui se trouve sur l’Indicateur Marseillais, puisque dans l’Indicateur de 71, il est notifié ‘’Champignonnière de Provence’’ et sur l’Indicateur de 72 ‘’Champignonnières de Midi-Provence’’. Mais quand on sait que l’Indicateur d’une année, n’est ni plus ni moins qu’une mise à jour de l’Indicateur de l’année précédente, le changement d’appellation de ‘’Champignonnières de Provence’’ en ‘’Champignonnières de Midi Provence’’ se serait effectué au cours de l’année 1971, et cela coinciderait avec un nouveau redémarrage de la culture du champignon. Je dois préciser que sur l’Indicateur de 1968 la culture du champignon dans la champignonnière d’E. Guazzone existait déjà en 1968, étant assurée déjà par les ‘’Champignonnières de Provence''.

2éme écueil de compréhension pour moi.
Je note les champignonnières [ au pluriel] de Midi-Provence. Et là, je m’interroge. Une Champignonnière c’est plusieurs galeries contiguës et reliées entre elles. Comme chaque fois il est question de champignonnières au pluriel, cela veut dire que chaque entreprise qui cultivent le champignon a au moins à leur disposition deux réseaux de galeries bien distincts (qui ne communiquent pas entre eux) pour assurer la culture du champignon. D’où les champignonnières [au pluriel] de Midi Provence. Donc sur la commune de Peypin, plus précisément sur le territoire de Valdonne, en 1974, on trouve au niveau du virage en épingle, l’entreprise qui dans mon post précédent apparait sous le nom de ‘’Champignonnières de Valdonne’’ (dixit l’Indicateur Marseillais). Guazzone H. serait le contremaître des champignonnières de Midi Provence. S’ajouterait sur la commune de Peypin une 3ème entreprise de culture du champignon, celle que l’Indicateur Marseillais nomme les ‘’Champignonnnières de Royannez André.
Citation :
Anne :
Mais curieusement, autant sur le document du TCommerce reçu, il y a bien le nom d'une personne que vous citez alors que la personne à qui j'ai phonée m'avait dit que le proprio était une dame

3ème écueil d’incompréhension de ma part.
Sur l’Indicateur Marseillais, les Champignonnières de Midi Provence ont comme responsable un certain Lombrage et compagnie. Pour moi, çà c’est en quelque sorte le patron des bâtiments et peut-être des galeries. La dame dont vous parlez est peut-être la propriétaire du reste du terrain en surface, sur une partie duquel se trouvent les bâtiments d’exploitation des champignonnières proprement dites. Mais je dois avouer que je n’en suis pas sûr à 100%.


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 14 juil. 2014, 14:32 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 611
Je met ci-dessous le lien d'un doc assez récent qui parle de l'organisation des deux réseaux de champignonnières que sont ceux de Peypin et de Belcodène. La personne qui a rédigé ce document connait l'affaire Ranucci puisqu'il y fait brièvement allusion. On y apprend également qu'il était possible de naviguer dans ce réseau de galerie assez vastes, pour rentrer et sortir d'un point à un autre.

http://tchorski.morkitu.org/14/peypin-01.htm


Haut
   
Message non luMessage posté... : 14 juil. 2014, 15:21 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3519
Localisation : Saint-Claude JURA (39)


En fait Pat 31, on fait des recherches dans un vrai labyrinthe assez stressant :( au vu des photos sur le lien posté.

Au départ, je me souviens avoir répondu à un msg de Webrider dont la question était de savoir le nombre d'employés dans la champi où Guazzone officiait en tant que contre-maître.

Suivant les indications fournies par le site mentionné par vos soins, on apprend différentes choses notamment la hauteur minimale et maxi de ces galeries.
Alors autant celle où s'est garé CR me paraissait basse de plafond autant aujourd'hui, je me dis que pour y rentrer un tracteur, cette galerie ne devait pas être si basse et sans déclivité importante.

Jusqu'à présent, impossible d'obtenir une réponse concernant le nombre d'employés.

_________________
Image


Haut
   
Message non luMessage posté... : 14 juil. 2014, 16:21 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 611
Citation :
Anne :
... je me souviens avoir répondu à un msg de Webrider dont la question était de savoir le nombre d'employés dans la champi où Guazzone officiait en tant que contre-maître.
... Jusqu'à présent, impossible d'obtenir une réponse concernant le nombre d'employés...


En faisant les recherches sur l'usine Pechiney où travaillait Moussy, j'ai fais connaissance avec quelqu'un qui habite à Gardanne. Cette personne m'a certifiée connaître d'anciens ouvriers de la champignonnière qui nous concerne. Il m'a dit que celle-ci employait beaucoup de marocains et qu'il allait me mettre en relation avec certains. Mais voilà, cela fait trois fois que je le rappelle, et chaque fois il se trouve dans un bar, rempli de monde, avec un brouhaha pas possible, et passablement émêché, si ce n'est pas pour dire complètement.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 14 juil. 2014, 17:57 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2093
Localisation : Normandie
Anne a écrit :


En fait Pat 31, on fait des recherches dans un vrai labyrinthe assez stressant :( au vu des photos sur le lien posté.

Alors autant celle où s'est garé CR me paraissait basse de plafond autant aujourd'hui, je me dis que pour y rentrer un tracteur, cette galerie ne devait pas être si basse et sans déclivité importante.

Ces temps là, les tracteurs standards n'avaient pas de cabine je pense. Fallait juste incliner la tête. cool:

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
Message non luMessage posté... : 13 sept. 2015, 16:57 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 611
Voici une série de documents relatant l'évolution, au niveau du parcellaire, de la champignonnière et du lieu du crime

Série 1

Citation :
L'intitulé de la chemise renfermant la feuille cadastrale de la section A de la commune de Peypin et édité en 1930 :
Fichier(s) joint(s) :
DSC00266.JPG


L'inventaire du parcellaire de la champignonnière et autour d'elle dressé en 1930 en cours de révision :
Fichier(s) joint(s) :
DSC00272.JPG


L'inventaire du parcellaire du lieu du crime et autour de lui dressé en 1930 en cours de révision :
Fichier(s) joint(s) :
DSC00264.JPG



Série 2

Citation :
L'intitulé de la chemise renfermant la feuille cadastrale de la section A de la commune de Peypin édité en 1933 :
Fichier(s) joint(s) :
DSC00267.JPG


L'inventaire du parcellaire de la champignonnière et autour d'elle après révision en 1933 :
Fichier(s) joint(s) :
DSC00273.JPG


L'inventaire du parcellaire du lieu du crime et autour de lui après révision en 1933 :
Fichier(s) joint(s) :
DSC00265.JPG


A suivre ...


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 14 sept. 2015, 19:53 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 611
Série 3

Citation :
L'intitulé de la chemise renfermant la feuille cadastrale de la section A de la commune de Peypin édité en 1955 :
Fichier(s) joint(s) :
DSC00269.JPG



L'inventaire du parcellaire de la champignonnière et autour d'elle après révision en 1955 :
Fichier(s) joint(s) :
DSC00274.JPG



L'inventaire du parcellaire du lieu du crime et autour de lui après révision en 1955 :
Fichier(s) joint(s) :
DSC00268.JPG


A suivre ....


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 16 sept. 2015, 21:51 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 611
Série 4 :

Citation :
L'intitulé de la chemise renfermant la feuille cadastrale de la section A de la commune de Peypin édité en 1975 :
Fichier(s) joint(s) :
DSC00271.JPG


L'inventaire du parcellaire de la champignonnière et autour d'elle après révision en 1975 :
Fichier(s) joint(s) :
DSC00275.JPG


L'inventaire du parcellaire du lieu du crime et autour de lui après révision en 1975 :
Fichier(s) joint(s) :
DSC00270.JPG


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 21 sept. 2015, 21:52 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 22:41
Messages : 3715
Localisation : Paris
Merci à vous pour votre démarche et votre partage.
amicalement

_________________
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillants avant d'avoir l'air con".
"comment se fait-il que certains paraissent si cons même sans lumière ? C'est de la métaphysique pure."
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image

Image


Haut
   
Message non luMessage posté... : 27 févr. 2018, 09:23 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 17:13
Messages : 1677
Bonjour,

Il y a u élément qui m'intrigue depuis longtemps. Je ne sais pas si cela a déjà été discuté et j'avoue ne pas avoir cherché car je suis très feignant.
C Ranucci a quitté Peypin le 3 juin vers 18h.
Le 5 juin, il déclare aux gendarmes qu'il est parti directement à Nice et qu'il est arrivé vers 22h chez sa mère.
Ca fait 4 heures pour parcourir environ 200 kms ce qui me parait long. Il aurait roulé à 50 kms/h ?!

A t-il emprunté des voies secondaires, départementales, nationales ?
Etonnant, non ?


Haut
   
Message non luMessage posté... : 27 févr. 2018, 13:52 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 611
N'oubliez pas que sa voiture était accidentée. La tôle froissée au niveau de l'aile, sommairement réparée.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 28 févr. 2018, 02:11 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3519
Localisation : Saint-Claude JURA (39)


Ce que rappelle Pat 31 est vrai mais il me semble de mémoire l'avoir entendu dire (l'avoir lu) que lorsqu'il est arrivé chez lui,
le film était déjà commencé et qu'il a mangé de bon appétit. Ou bien ma mémoire me trompe alors qu'il s'agit des dires de Mme Mathon.

Je n'aurais pas indiqué une heure aussi tardive car il s'agissait quasiment de la fin du film (un western, si je ne me trompe pas) et à cette époque, les films commençaient à 20 h30 puisque beaucoup moins de pub, les films et autres émissions de divertissements.
A l'aise une bonne heure de moins, vers 9 h, je vais rechercher demain dans mon dossier.

Quoiqu'il en soit, il a du rouler moins vite effectivement compte tenu de la tôle amochée qui risquait d'endommager la roue de secours.

_________________
Image


Haut
   
Message non luMessage posté... : 28 févr. 2018, 09:04 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1017
Un petit coup "d’itinéraire" :
Fichier(s) joint(s) :
PeypinNice.JPG


Voilà, Peypin/Nice 178kms 4h10 en passant par la nationale, la N7 bien sûr.
Il y avait bien l'autoroute, à partir de Saint Maximin, mais je ne vois pas Ranucci la prendre alors que rien ne le pressait et aussi, vu l'aspect financier.
Il faut penser aussi que ce jour là (le 3 juin) n'était pas un jour ordinaire. C'était la fin du long week-end de Pentecôte, avec les habituels retours de plages ou autres.


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 02 mars 2018, 22:20 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 611
Citation :
Anne
... Je n'aurais pas indiqué une heure aussi tardive car il s'agissait quasiment de la fin du film (un western, si je ne me trompe pas) ...


J'ai regarder rapidement les dépositions de Mme Mathon et le premier tiers du Pull-over rouge. On parle bien de l'heure du retour de C Ranucci, mais pas que le film à la télé était un western.

Citation :
Déposition de Mme Mathon du 06 juin 1974 :
… A son retour au domicile, le lundi soir vers 21 heures, je n’ai rien remarqué d’anormal dans son comportement ...

Déposition de Mme Mathon du 13 juin 1974 :
… A son retour le lundi de Pentecôte, vers 21 heures, il ne m’a fait aucun commentaire sur son week-end. Il était fatigué et s’est couché après avoir mangé un brin …

Déposition de Mme Mathon du 17 juin 1974 :
... Mon fils est revenu comme prévu le lendemain de son départ le 3 juin vers 21 heures. Je suis sûre de l'heure à un quart d'heure près car le film venait de commencer à la télévision ...


Extraits du ‘’ Pull-Over rouge’’ (édition livre de poche):
Page 88 : … elle [Mme Mathon] s’écrie  : « Ce n’est pas possible ! Il ne peut pas avoir fait ça ! » Le policier se fait confirmer l’emploi du temps de Cxhristian:départ de Nice le dimanche 2 juin après le déjeuner retour le lundi 3 vers neuf heures du soir …

Page 90 : … Il demeure que quand les journalistes lui demande : « Qu’à fait votre fils lorsqu’il est rentré à Nice après le crime ? », ils s’étonnent de l’ entendre [Mme Mathon] répondre placidement : « Il avait très faim et il a mangé … [ ] … Ensuite nous avons regardé ensemble le film à la télévision ».


Ce ne serait pas dans un des quotidiens Marseillais que vous auriez lu cela concernant le film? ... Ou bien est-ce dans un document officiel et dans ce cas, je ne vois pas lequel?

Je vous demande cela, car depuis la toute fin du mois de mai, le service audiovisuel était en grève. Mais jusqu'au dimanche soir, la grève dure (programmes minimums) ne concernait que la radio. Mais dans le quotidien '' La Dépêche du Midi '' du 03 juin 74, dans la page qui concerne les programmes de la télévision, on peut lire cet entrefilet:

Citation :
Communiqué de l'ORTF relayé par la Dépêche du Midi :
Les techniciens et agents administratifs de l'ORTF sont en grève depuis le 30 mai et sont décidés à poursuivre le mouvement jusqu'à satisfaction de leurs revendications.
Jusqu'à présent c'est la radiodiffusion qui a été surtout perturbée dans ses programmes. mais la télévision également est amenée à changer ses programmes en dernières minutes. Nous donnons, ici le détail des trois chaînes sous toutes réserves, le service de presse de l'ORTF n'étant pas en mesure de nous communiquer les horaires et les émissions définitives. La grève pourrait rebondir à partir du 5 juin, date à laquelle le préavis de grève lancé par le syndicat CFDT prend effet et pour une durée indéterminée également


Il y a donc annoncé dans le quotidien concerné:
- Sur la 1ère chaîne, de 20h15 à 20h30 ''Nans le berger'', de 20h30 à 21h35 ''La maison des bois de Maurice pialat, de 21h35 à 22h25 ''les bonnes adresses du passé'', et à partir de 22h25 ''24 heures dernière''.
- Un programme commun pour la 2ème et 3ème chaînes, entre 20h35 et 22h20 un film qui est '' un hold-up extraordinaire'' (prévue initialement sur la 3ème) avec Shirley Mac Laine Mickael Caine, puis entre 22h20 et 23h00 ''Le Défi qui est une émission de variété (prévue initialement sur la 2ème), et pour finir à 23h00 INF 2.

Par contre, le lendemain, le 04 juin, les grilles de programmes affichées sont tout à fait normales. La grève dure, tout au moins dans le service télévisuel de l'ORTF, a l'air de n'avoir été qu'un feu de paille.
Et c'est ce jour là, sur la 2ème chaîne, que dans ''Les dossier de l'écran'', pour illustrer le thème qui sera débattu en seconde partie de soirée et qui est '' la splendeur immortelle de l'or '', est en préambule donné à voir le western intitulé '' Le trésor de la Sierra Madré''.
Les dossiers de l'écran commencent à 20h35 pour se terminer à 22h55, le film proprement dit durant 02h06 en tout et pour tout.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 91 messages ]  Aller à la page Précédente 13 4 5 6 7 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com