Nous sommes le 17 déc. 2017, 05:24

Heures au format UTC+01:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page 1 2 3 Suivante
Auteur Message
Message non luMessage posté... : 26 août 2010, 15:46 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 16:31
Messages : 2686
Pour que le débat sur la localisation exacte des différents éléments entre le carrefour de la Pomme et Valdonne, puisse être suivi par le plus de personnes possibles, j'ouvre ce fil pour partager les quelques connaissances en topographie qui me restent. Pour ne pas dériver vers une nouvelle polémique, je me contenterai de parler du terrain et le moins possible de l'affaire.

Alors d'abord quelques précisions. Lire une carte topographique n'est pas comme lire un plan de métro. Une carte topographique n'est pas un plan en 2 dimensions, elle reflète le relief grâce aux courbes qui lient entre eux tous les points à la même altitude. Ce relief peut se percevoir de manière presque immédiate, comme si on tenait une maquette entre les mains, avec un peu de pratique. D'ailleurs, afin d'aider dans ce but, les cartes modernes présentent des zones plus sombres (d'ombre) qui facilitent cette perception rapide.

Voici une carte 1/15.000, de la zone comprise entre La Pomme et Valdonne :

Image

Sur le terrain la première chose à faire est d'orienter la carte. Le nord de la carte est toujours vers le haut de la feuille quand celle-ci est placée de manière à en lire les indications normalement, c'est à dire horizontalement. Ensuite il faut repérer les grands accidents de terrain qui conforment le relief général de la zone. Pour la carte qui nous occupe nous avons:

- une descente des eaux principales qui croise toute la zone du nord au sud (de haut en bas) et que rejoignent toutes les autres. Les descentes des eaux et leur sens est souligné par les flèches bleues

- 4 élévations qui entourent cette descente des eaux générales et qui sont d'ouest en est (gauche à droite):

* la cote 367, dans un creux de laquelle se trouve la champignonnière de Guazzone
* une élévation dont on ne voit pas le sommet (au dessus de 350 m) au pied de laquelle se trouve le virage en épingle et l'entrée principale de la champignonnière du Vallon
* la cote 357 (entre La Pomme et Le Vallon) qui descend d'abord un peu brusquement puis doucement vers Valdonne.
* la cote 312 qui descend vers Valdonne. La Doria est sur cette pente. Cette cote forme avec la 357 un petit col que la route franchit aux alentours du croisement qui mène à La Doria.

Sur chaque élévation, j'ai placé une flèche marron pour marquer la pente principale et le sens de celle-ci.

En voici le résultat :

Image

Quand on passe successivement d'une photo à l'autre, on peut arriver à percevoir le relief sur la carte propre de la manière presque instinctive dont je parlais. Surtout pour la zone nord-ouest de la carte (en haut à gauche) où les zones d'ombres sont plus marquées. Que ceux qui n'y parviennent pas ne désespère pas. Au moment le moins attendu, le relief peut sauter aux yeux soudainement.

Si le sujet intéresse quelqu'un, je peux continuer en précisant beaucoup plus. Il est bon aussi d'utiliser la maquette en 3D présente dans les outils. Bien que ce soit pas un outil de précision, combinée avec la carte, elle donne un bon aperçu du relief.

Pour aider, un lexique de topographie assez bien fait (j'ai tenté d'employer des mots courants mais il n'est pas inutile de savoir ce que veut dire talweg, par exemple, qui s'écrit plus vite qu'écoulement des eaux) http://www.aftopo.org/FR/LEXIQUE/Termes ... aphie-7-81

_________________
« Les malheurs particuliers font le bien général ; de sorte que plus il y a de malheurs particuliers, et plus tout va bien » Pangloss.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 août 2010, 17:38 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 janv. 2006, 17:10
Messages : 1863
Citation :
Si le sujet intéresse quelqu'un, je peux continuer en précisant beaucoup plus. Il est bon aussi d'utiliser la maquette en 3D présente dans les outils. Bien que ce soit pas un outil de précision, combinée avec la carte, elle donne un bon aperçu du relief.
Ne te gène pas, on ait a l'écoute

_________________
"Aimons-nous vivants, n'attendons pas que la mort nous trouve du talent." ( Pierre Delanoë)
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 août 2010, 18:01 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 16:31
Messages : 2686
Merci pour l'intérêt, Bruno. Je vais préparer quelques dessins supplémentaires concentrés sur la portion de route de la Pomme à l'épingle. En attendant, si quelqu'un a des questions, j'essayerai d'y répondre le mieux possible.

_________________
« Les malheurs particuliers font le bien général ; de sorte que plus il y a de malheurs particuliers, et plus tout va bien » Pangloss.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 août 2010, 21:57 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 16:31
Messages : 2686
Si on zoome sur la portion de route comprise entre la Pomme et l'entrée de la champignonnière du Vallon qui traverse la pente sud (en bas) de la cote 357, on obtient:

Image

Pour aider à la visualisation du relief, j'ai colorié l'intérieur des courbes, en partant du marron foncé (plus d'altitude) jusqu'au marron clair (moins d'altitude).

Image

On peut ensuite placer à nouveau les écoulements des eaux et signaler ceux, moins marqués, qui apparaissent maintenant plus clairs :

Image

Pour compléter, on peut tracer quelques lignes de crêtes (la ligne au long de laquelle, quand il pleut, les eaux se divisent) :

Image

On a maintenant un bon premier topo des différents accidents de terrain de cette zone. Il y a un endroit très curieux, une sorte d'anomalie pas trè courante. Il se trouve la où est le D de D908. A cet endroit les eaux viennent d'un peu plus haut et devraient prendre le talweg qui descend vers le sud-ouest (vers le bas-gauche) mais une descente s'échappe et coupe longitudinalement l'éperon qui avance vers le sud (vers le bas) en croisant la route, formant ainsi deux lignes de crêtes (peu marquées mais aisément repérables) sur le même éperon. Ce qui résulte en une forme des courbes peu courante: une concave (talweg ou écoulement des eaux) se trouve en face d'une convexe (butte ou bosse).
On peut voir comme le virage sur cet éperon est le meilleur endroit pour choisir d'avoir un accident et sortir de la route. Avant ce virage, la route est longée au sud par une ravine assez profonde (flèche bleue).

Si quelqu'un veut des précisions ou discuter un point en particulier pour ma part aucun problème.

_________________
« Les malheurs particuliers font le bien général ; de sorte que plus il y a de malheurs particuliers, et plus tout va bien » Pangloss.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 août 2010, 22:07 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 22:41
Messages : 3714
Localisation : Paris
Jacques B. a écrit :
Merci pour l'intérêt, Bruno. Je vais préparer quelques dessins supplémentaires concentrés sur la portion de route de la Pomme à l'épingle. En attendant, si quelqu'un a des questions, j'essayerai d'y répondre le mieux possible.


et...merci à vous pour le travail.

_________________
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillants avant d'avoir l'air con".
"comment se fait-il que certains paraissent si cons même sans lumière ? C'est de la métaphysique pure."
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image

Image


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 août 2010, 22:50 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3530
Merci Jacques !
Vous êtes professeur de topographie ?

Je pense qu'il faut laisser un peu de temps aux néophytes dont je fais partie pour acquérir un minimum de "visualisation" des éléments dont vous parlez.

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 août 2010, 22:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 16:31
Messages : 2686
Commencez pas, vous aussi. Je ne suis professeur de rien. ;)

_________________
« Les malheurs particuliers font le bien général ; de sorte que plus il y a de malheurs particuliers, et plus tout va bien » Pangloss.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 août 2010, 22:59 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3530
:lol:

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 août 2010, 23:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 16:31
Messages : 2686
Rigolez et je vous flanque quatre heures de colle.

Le principe de base de la lecture du relief est simple. Quand les courbes de moindre altitude entourent celle de plus d'altitude, ça monte donc c'est une butte. Quand c'est le contraire c'est un creux.

Les formes se combinent entre elles et donne lieu à des formes composées caractéristique, comme par exemple un col (exemple tiré de la page dont j'ai donné le lien):

Image

La cote 737 (qui n'est pas une butte) est le point le plus bas entre les deux buttes, c'est donc un col. que l'on peut traverser en remontant un talweg puis en descendant celui qui démarre de l'autre côté.

Les courbes sont équidistantes en altitude, c'est à dire que deux courbes successives ont toujours et sur toute carte le même écart en altitude entre elles. Pour la carte au 1/15.000, l'équidistance est de 10 m.

_________________
« Les malheurs particuliers font le bien général ; de sorte que plus il y a de malheurs particuliers, et plus tout va bien » Pangloss.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 août 2010, 23:44 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 22:41
Messages : 3714
Localisation : Paris
Jacques B. a écrit :
Rigolez et je vous flanque quatre heures de colle.

gloops, il est pas commode le professeur esick

Moi, je retourne près du radiateur. m???:

_________________
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillants avant d'avoir l'air con".
"comment se fait-il que certains paraissent si cons même sans lumière ? C'est de la métaphysique pure."
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image

Image


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 août 2010, 23:49 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3530
Jacques B. a écrit :
Rigolez et je vous flanque quatre heures de colle.

J'ai rien fait 'sieu eangel

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 août 2010, 23:58 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 16:31
Messages : 2686
Bon. Si vous avez écouté vous pourrez donc résoudre ce petit problème :

Un jour, entre Maldonne et la Cogne à Pépin, une Simca 204/304, coupé 4 portes, plus ou moins grise passait...

Quel est l'âge du chien ?

Envoyez votre copie à l'Évêché, il n'y a que là-bas que tout s'explique.

_________________
« Les malheurs particuliers font le bien général ; de sorte que plus il y a de malheurs particuliers, et plus tout va bien » Pangloss.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 août 2010, 00:07 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3530
Jacques B. a écrit :
Les courbes sont équidistantes en altitude, c'est à dire que deux courbes successives ont toujours et sur toute carte le même écart en altitude entre elles. Pour la carte au 1/15.000, l'équidistance est de 10 m.

Est-ce que ça permet de calculer la distance entre deux points ?

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 août 2010, 00:09 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3530
Jacques B. a écrit :
Bon. Si vous avez écouté vous pourrez donc résoudre ce petit problème :

Un jour, entre Maldonne et la Cogne à Pépin, une Simca 204/304, coupé 4 portes, plus ou moins grise passait...

Quel est l'âge du chien ?

Envoyez votre copie à l'Évêché, il n'y a que là-bas que tout s'explique.

Un indice 'sieu, un indice siouplait

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 août 2010, 00:10 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 16:31
Messages : 2686
Il a reniflé un truc pourri et ne s'en est jamais remis.

_________________
« Les malheurs particuliers font le bien général ; de sorte que plus il y a de malheurs particuliers, et plus tout va bien » Pangloss.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page 1 2 3 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com