http://www.justice-affairescriminelles.org/Dossierranucci/phpBB2/

couteaux
http://www.justice-affairescriminelles.org/Dossierranucci/phpBB2/viewtopic.php?f=58&t=11926
Page 10 sur 11

Auteur :  thomas [ 08 août 2006, 17:12 ]
Sujet du message : 

Avant de quitter la champi,il dit a Rahou qu'il tient a remercier Guazzonne,il part le chercher et revient bredouille.

Qui sait ce qu'il a pu reellement faire a ce moment là?
Il a tre bien pu chercher en vain le couteau ou cacher d'autres fringues.

Auteur :  jpasc95 [ 08 août 2006, 17:16 ]
Sujet du message : 

on a retrouvé le couteau, mais pas les fringues alors !

pas de chance, décidément !

Auteur :  thomas [ 08 août 2006, 17:18 ]
Sujet du message : 

La chance n'a rien a voir la dedans,le couteau a ete retrouvé grace a Ranucci,s'il n'a rien dit sur les fringues,impossible de remettre la main dessus.

Auteur :  jpasc95 [ 08 août 2006, 17:26 ]
Sujet du message : 

Citation :
La chance n'a rien a voir la dedans,le couteau a ete retrouvé grace a Ranucci,s'il n'a rien dit sur les fringues,impossible de remettre la main dessus.
les fringues, vous n'avez qu'à aller les chercher là bas, elles y sont surement encore !

Quant au couteau, si c'est bien lui qui l'a enterré, c'est uniquement parce qu'il l'a retrouvé dans son coffre et qu'il l'a découvert en se réveillant dans la gallerie après s'être reposé.

Sinon, il y a aussi la révélation accidentelle de Fratacci concernant la présence des deux couteaux découverts dans le coffre de la voiture de Ranucci lors de la fouille qui reste très troublante.

Auteur :  thomas [ 08 août 2006, 17:27 ]
Sujet du message : 

Il faut regarder les choses en face,Ranucci etait bien dans cette galerie,il etait bien au volant de sa 304 lors de l'accident,il etait bien a Marseille la veille et le jour de l'enlevement et il n'a pas d'alibi.
Theoriquement,rien ne permet d'affirmer qu'il n'est pas le coupable,encore moins des suppositions sur ce qu'il aurait du faire et ne pas faire.

Auteur :  thomas [ 08 août 2006, 17:30 ]
Sujet du message : 

La revelation accidentelle dont vous parlez n'est pas mentionnée sur un pv mais sur un bouquin ecrit par un flic des annees plus tard.
Pourquoi exigez vous des PV quand on ne peut pas vous en donner et acceptez vous des documents qui n'en sont pas quand ca vous arrange?

Auteur :  jpasc95 [ 08 août 2006, 17:31 ]
Sujet du message : 

Thomas , vous vous contentez de suppositions ; on accuse sur des preuves, pas des suppositions...

Auteur :  Marc D. [ 08 août 2006, 17:33 ]
Sujet du message : 

Citation :
Sinon, il y a aussi la révélation accidentelle de Fratacci concernant la présence des deux couteaux découverts dans le coffre de la voiture de Ranucci lors de la fouille qui reste très troublante.
Pour ceux qui prennent une phrase maladroite pour une preuve, et un PV de découverte de couteau pour un mensonge, oui.

Auteur :  Gihel [ 16 août 2006, 21:09 ]
Sujet du message : 

Le problème, c'est que là, ils ne sont pas du tout circonstanciés.

Et en plus, ils ne sont pas cohérents. Sans cohérence, on ne peut plus rien faire.

Cela ne m'amuse pas de dire que l'on va jeter les aveux à la poubelle, mais je ne vois pas ce qu'on peut en faire, puisque même la motivation qui s'y trouve n'est pas bonne. Et que le reste est incohérent : l'arrêt pipi délirant (surtout qu'il est situé dans la garrigue, là où elle a dû être la plus terrorisée), la gamine pas effrayée après l'accident, le couteau qu'on jette sans motif sans sortir de la voiture et j'en passe...

Auteur :  thomas [ 16 août 2006, 21:35 ]
Sujet du message : 

le couteau qu'on jette sans motif sans sortir de la voiture ?????????????

Auteur :  Gihel [ 16 août 2006, 22:04 ]
Sujet du message : 

Citation : "Je me suis remis au volant de ma voiture et, après un parcours, je me suis engagé dans la piste qui donne accès à la galerie. Le long de cette piste se trouve une espèce de place où est étalée de la tourbe. C'est à cet endroit que je me suis débarrassé du couteau. Je l'ai jeté à terre et j'ai donné un coup de pied dedans."

Auteur :  jpasc95 [ 16 août 2006, 22:11 ]
Sujet du message : 

Citation :
Citation : "Je me suis remis au volant de ma voiture et, après un parcours, je me suis engagé dans la piste qui donne accès à la galerie. Le long de cette piste se trouve une espèce de place où est étalée de la tourbe. C'est à cet endroit que je me suis débarrassé du couteau. Je l'ai jeté à terre et j'ai donné un coup de pied dedans."
c'est vrai que c'est insensé.

Pour certains, ça va sans dire qu'il est probablement sorti de son véhicule, mais ça va quand même mieux en le disant.

Après on va nous dire que c'est grâce aux indications de Ranucci que l'on a trouvé le couteau !

Auteur :  Gihel [ 16 août 2006, 22:16 ]
Sujet du message : 

Je ne sais pas si c'est insensé, mais en tous cas, ce n'est pas vraiment circonstancié : on n'a ni les causes, ni les gestes exacts, ni rien.

Il aurait peut-être mieux valu le laisser dormir et prendre son temps. Mais c'est un luxe que la sûreté n'avait pas.

Auteur :  Marc D. [ 17 août 2006, 00:48 ]
Sujet du message : 

Le fait qu'il soit sorti de sa voiture pour cacher le couteau est obligatoire, puisqu'il ne peut pas donner un coup de pied dedans à travers sa portière.

Quant à l'arrêt pipi, qui est en fait un arrêt cigarette, et qui n'en est peut-être pas tout à fait un non plus, mais un arrêt pendant lequel il tente de rassurer la petite tout en fumant une cigarette (qui n'était pas obligatoirement la raison de l'arrêt), il ne se déroule pas dans la garrigue, semble-t-il :

Aveux 1 : "Après avoir roulé une dizaine de kilomètres au plus sur cette route, j'ai arrêté la voiture sur un espace situé à droite de la route. L'endroit ne m'a pas paru très vaste. Je me souviens également avoir traversé une petite agglomération. Quand nous nous sommes arrêtés, la petite est descendue de la voiture et s'est assise au bord de la route. J'ai allumé une cigarette et nous avons parlé."

Aveux 2 : "A un moment donné, je me suis arrêté sur le bord de la route pour fumer une cigarette et j'ai bavardé de choses et d'autres avec la petite fille, lui demandant par exemple si elle allait à l'école. Je ne saurais préciser le nom de l'endroit où je me suis arrêté, je le reconnaîtrais peut-être si j'y retournais."

Je m'étonne d'ailleurs que l'on ne se soit pas donné la peine de lui demander d'indiquer ce lieu lors de la journée de reconstitution.

Il semble bien que ce soit un bas-côté un peu dégagé. Il aurait été intéressant de chercher sur place le mégot ou toute autre trace du passage de Ranucci.

Auteur :  Dalakhani [ 23 sept. 2006, 21:13 ]
Sujet du message : 

Citation :
et qu'il ne l'achete que le lendemain du meurtre, ce qui laisse a penser qu'il se tient informé de l'enquete.
S'il cherche un élément quelconque du meurtre et si il voit que la presse n'arrête pas d'en parler, comment cela se fait-il qu'il n'arrive pas à réfléchir à une version qui tient vraiment la route pour son accident, son délit de fuite.....

Il voit que "tout le monde" cherche l'enfant qu'il a tué et lui attend les flics sagement. Drôle de coïncidence le fait que Ranucci s'intéresse à ce qu'il a fait sans pour autant essayer de s'en protéger
Citation :
C'est a ce moment là qu'il achete le journal, chose qu'il ne fait pas d'habitude,
On ne peut pas trouver une habitude dans dix jours seulement.

Citation :
Dans le journal du 5, il ne trouve rien sur le meurtre,il decide donc de se debarrasser de tous ses objets bizarres le lendemain, a savoir le six, ou apres sa journee de travail il compte bien faire un tour a la decharge ou ailleurs, manque de pot les flics debarquent.
S'il ne trouve rien concernant le meurtre pourquoi s'en débarasser c'est plutot s'il voyait qu'on le "recherchait" qu'il allait s'en débarasser.
Citation :
Si j'achète le journal pour la première fois de ma vie exactement le lendemain de l'enlèvement d'une petite fille de 8 ans
Une sacré carricature quand même non?

Page 10 sur 11 Heures au format UTC
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Limited
https://www.phpbb.com/