Nous sommes le 23 sept. 2018, 18:07

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 274 messages ]  Aller à la page Précédente 115 16 17 18 19
Auteur Message
Message non luPosté : 08 sept. 2012, 13:35 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :
Amen :D

L'affaire des ceriseraies n'a à voir avec l'affaire Ranucci que pour les personnes qui suivent la piste du pullover rouge comme un ultime rempart contre une culpabilité évidente à la vue de tous les faits accablant de cette affaire, pour les autres elle n'a rien à voir.

M. Martel dit devant la caméra que le pull trouvé dans la champignonnière et qu'on lui a présenté est le pull exact qu'il a vu sur l'homme qui agressait des gamines aux Cerisiers et cela n'aurait rien à voir ? Franchement.

Ha làlà Vincent, il faut toujours trouver des serviteurs à une institution qui pourrit par les pieds et dont les principales caractéristiques sont le totalitarisme et l'incompétence... Bon courage.
J'espère qu'on vous paie cher et même très cher pour ce boulot pas tellement évident.
Citation :
Et on peux maintenant voir aussi sur les archives de l'INA les belles housses toutes rouges de la voiture de Ranucci, cet homme réputé pour abhorrer le rouge. Des housses je dis, pas des sièges, ces éléments que l'on peut enlever en 2 secondes si on aime pas leur couleur.
Je ne vois pas le rapport entre le fait d'accepter que sa voiture arbore des housses de sièges rouges qu'on n'a pas choisies puisqu'il s'agit d'une voiture d'occasion et celui de ne pas acheter et porter de vêtements rouges. On peut avoir chez soi des sièges rouges et ne pas aimer porter des affaires rouges. Je ne vois pas le rapport même.

Ensuite je ne vois pas bien où vous voulez en venir puisque de deux choses l'une, soit le pull appartient à Christian Ranucci, or donc il n'a strictement aucune raison de le nier puisque vous dites dans le même temps que l'affaire des Cerisiers n'a rien à voir avec celle de Peypin. Si ces deux affaires n'ont rien à voir, c'est que ce n'est pas le même pull. Ou alors je n'ai rien compris.

Et si c'est le même pull, il ne peut pas appartenir à Christian Ranucci puisque M. Martel, encore lui, dit que Christian Ranucci et l'homme qu'il a vu sont deux personnes tout à fait différentes.
Citation :
Gihel, comment va tu ?
Moi cela va, c'est plutôt la République qui est vraiment malade, j'attends la condamnation de la France par la CEDH pour toutes les lois pourries et liberticides que les gouvernements et les parlements successifs ont mis en place. Et cela me fait plutôt sourire tellement on a affaire à une bande d'incompétents dangereux.
Citation :
Je repassais ici pour voir s'il y avait un thread sur l'affaire de la boucherie chevaline, et vla-ti-pas que je tombe sur toi :mrgreen:
Cette affaire me semble très intéressante et me rappelle que trop l'affaire Dominicci. Un couple d'anglais en vacance dans les alpes, en camping, une tuerie, une petite fille sur laquelle on s'acharne, et un mobile à trouver. C'est le début d'une affaire qui commence déjà à faire couler beaucoup d'encre. Vais pte aller sur les lieux ce week-end, je suis pas loin.
Si vous trouver un thread/forum qui en discute, merci de me l'indiquer
Avec un peu de chance on va tomber sur une remarquable erreur judiciaire. Mais laissons faire les ânes...

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
Message non luPosté : 08 sept. 2012, 13:47 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :
La thèse de la complicité offre une autre possibilité ; le rendez-vous ce week-end là était peut-être avec le satyre des cités.............
N'oublions pas que si nous avons une idée assez précise de son emploi du temps du lundi après-midi nous ne savons pas ce qu'il l'a conduit à Marseille ni quand il y est arrivé.
Il me semble que c'est clair, il venait à Allauch voir son père qu'il n'avait pas vu depuis 17 ans. Et c'est la sœur du père, soit sa tante qui le confirme en faisant des emberlificotades puisque leur silence a fait qu'il a été assassiné par Giscard et les autres.
Citation :
La thèse fantasmée du tueur qui aurait croisé un malheureux quidam et descendu la 304 et son propriétaire dans le tunnel étant définitivement abandonnée.
Ce n'est pas une thèse, c'est un fait parce que sinon le pull ne pourrait pas se trouver au même endroit que la voiture. Il a fallu que l'un et l'autre y soient au même moment.
Citation :
puisqu'on le voit mal réparer la roue (arrière) auparavant et faire marche arrière, pour mieux en repartir, sans doute, nous n'avons plus aucune raison de croire qu'il y est venu... Pour y faire quoi ? Pour y déposer un pull ? Dans quel but ? N'oublions pas que le chauffard pouvait avoir un solide alibi pour cette matinée.........
Si, il a une raison, déposer les vêtements inondés de sang (le fameux paquet assez volumineux). Et là, s'il l'a fait, il est entré bien plus profondément dans la galerie pour les cacher. Donc oui, il avait une raison... Je ne vois pas de ce qui ressort des éléments que l'on possède qu'on puisse en déduire qu'il a réparé avant de descendre - si ce sont les aveux, il vaut mieux tout remballer, ils sont faux du début à la fin - il a changé la roue dans le tunnel tout simplement. Et ce n'est pas cela le principal. Le principal c'est la conjonction du pull et de la 304. On ne peut pas expliquer la présence de Christian Ranucci dans ce tunnel autrement que par le fait que quelqu'un l'y a conduit.

Et cela ne se discute même pas.

La thèse de la complicité ne tient pas et ne peut pas tenir pour plusieurs raisons - il suffit de réfléchir - comment n'aurait-il pas révélé son existence, alors qu'il risquait l'échafaud ? comme il y a l'accident, il faut supposer que l'homme se trouve d'ores et déjà dans la voiture, mais alors que devient la simca ? Et comment se fait-il que M. Martinez ne l'ait pas vu ? Non décidément tout cela ne tient pas. Christian Ranucci n'a jamais connu de près ou de loin l'homme au pull rouge.

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
Message non luPosté : 08 sept. 2012, 15:56 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 22:05
Messages : 1686
Citation :
Il me semble que c'est clair, il venait à Allauch voir son père qu'il n'avait pas vu depuis 17 ans.
La thèse de la visite à son père ne tient pas et ne peut pas tenir pour plusieurs raisons - il suffit de réfléchir - comment n'aurait-il pas révélé son existence, alors qu'il risquait l'échafaud ?
Voyons soyons sérieux, tout le monde devait y penser et cette éventualité n'aurait pas été creusée par les défenseurs. Ça ne se discute pas !
Citation :
Ce n'est pas une thèse, c'est un fait parce que sinon le pull ne pourrait pas se trouver au même endroit que la voiture. Il a fallu que l'un et l'autre y soient au même moment.
Réfléchissez, même pull ne veut pas dire 'le même pull', de plus il pouvait être là avant la descente de ranucci ou mis après... et d'autres possibilités aussi........
Citation :
Je ne vois pas de ce qui ressort des éléments que l'on possède qu'on puisse en déduire qu'il a réparé avant de descendre - si ce sont les aveux, il vaut mieux tout remballer, ils sont faux du début à la fin - il a changé la roue dans le tunnel tout simplement. Le principal c'est la conjonction du pull et de la 304.
Son arrêt au bord de la route était pour réparer, il a pris ce chemin pour le faire et il l'a fait, il le dit et le répète, pourquoi mentirait-il dans ce cas..., croyons-le.
Il a descendu sa voiture dans le tunnel en marche arrière, nous le savons manœuvre malaisée, pour quelle raison, sinon pour pouvoir repartir plus facilement. Imaginez-vous sérieusement le tueur faire cela ? Pourquoi ?
Citation :
Et ce n'est pas cela le principal.
Svp laissez nous apprécier ce qui est le principal et ce qui ne l'est pas.....
Citation :
On ne peut pas expliquer la présence de Christian Ranucci dans ce tunnel autrement que par le fait que quelqu'un l'y a conduit.
Parce que vous ne chercher pas. Il y est descendu tout seul, peut-être que submergé par l'émotion il y est allé se reposer ou pour d’autres raisons inavouables.
Citation :
Et cela ne se discute même pas.
Amen.... Un dogme ? Non ?
Citation :
La thèse de la complicité ne tient pas et ne peut pas tenir pour plusieurs raisons - il suffit de réfléchir - comment n'aurait-il pas révélé son existence, alors qu'il risquait l'échafaud ? comme il y a l'accident, il faut supposer que l'homme se trouve d'ores et déjà dans la voiture, mais alors que devient la simca ? Et comment se fait-il que M. Martinez ne l'ait pas vu ?
Il est seul avec la petite au moment de l'accident et à fortiori sur le talus, pourquoi avouerait-il un scénario encore plus horrible en terme de préméditation et de prédation ?
En réfléchissant, vous verrez il y a des scénari possibles.
Citation :
Non décidément tout cela ne tient pas. Christian Ranucci n'a jamais connu de près ou de loin l'homme au pull rouge.
Peut-être..., peut-être pas..........


Haut
   
Message non luPosté : 08 sept. 2012, 18:35 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :
La thèse de la visite à son père ne tient pas et ne peut pas tenir pour plusieurs raisons - il suffit de réfléchir - comment n'aurait-il pas révélé son existence, alors qu'il risquait l'échafaud ?
Voyons soyons sérieux, tout le monde devait y penser et cette éventualité n'aurait pas été creusée par les défenseurs. Ça ne se discute pas !
Excusez-moi mais j'ai expliqué sur un autre fil pourquoi les défenseurs n'ont pas travaillé sur ce dossier. Car la seule à avoir eu cette pensée, c'est Mme Mathon et comme ça se trouve, personne n'a songé à l'écouter, pas plus qu'on ne l'a écoutée lorsqu'elle a parlé de l'accident de vélomoteur le 6 avril.
On ne va pas revenir là-dessus, on n'est pas dans un système accusatoire comme aux Etats-Unis ou en Angleterre, mais un système inquisitoire où le juge est responsable de l'enquête. Là on devrait plutôt dire irresponsable et criminel...

Donc disons que Mme Di Marino n'a pas fait son travail - elle était nulle qu'est-ce que vous voulez et pour elle la vie d'un homme ne comptait pas beaucoup, c'est comme ça et puis c'est tout, elle n'a pas cherché à savoir s'il pouvait y avoir une autre raison au fait que Christian Ranucci se trouvait sur cette route à ce moment précis. Il se trouve que c'est à quelques kilomètres seulement du domicile de son père, et c'est une raison qui balaie pas mal d'arguments.

Maintenant, pourquoi il ne l'a pas dit et n'a pas permis ainsi à ses défenseurs de pouvoir contrer les aveux, je pense que c'est parce que ce qu'il n'avait pas pu le dire à sa mère et qu'il a dû penser que ce serait inacceptable pour elle. Il ne lui avait pas montré non plus les lettres qu'il lui écrivait. Une chose transparaît, il voulait le voir.
Donc il a cru qu'il pourrait s'appuyer sur les témoignages de Mme Mattéi et de M. Martel, il n'a pas pensé que l'institution judiciaire n'était pas là pour faire la vérité, mais pour les saboter et faire croire qu'ils ne comptaient pas.


Citation :
Réfléchissez, même pull ne veut pas dire 'le même pull', de plus il pouvait être là avant la descente de ranucci ou mis après... et d'autres possibilités aussi....
Ah ce n'est pas ce que dit M. Martel, avec ses mots à lui il dit que c'est le MEME PULL, pas un qui serait de même forme, non c'est le même : écarlate avec de gros boutons dorés sur l'épaule. Non non, il n'y en a qu'un c'est celui que portait le meurtrier de la gamine et l'agresseur des fillettes aux cerisiers et aux tilleuls.
Maintenant, effectivement, vous pouvez continuer à faire comme si vous n'aviez pas entendu M. Martel mais à la télévision en 1979, il dit quoi :

Paul Martel : - Ah le pullover qu’ils m’ont présenté, c’était le pullover exact qui était sur ce type là que j’ai vu… le pullover rouge…

Moi je comprends : c'était le même, c'était bien celui là, je l'ai reconnu. Mais enfin, on peut prendre les gens pour des cons aussi.

Citation :
Son arrêt au bord de la route était pour réparer, il a pris ce chemin pour le faire et il l'a fait, il le dit et le répète, pourquoi mentirait-il dans ce cas...,
Pendant les aveux, les flics écrivent n'importe quoi, donc poubelle. Non, il dit après à ses avocats qu'il s'est endormi, qu'il était HS. Alors maintenant pourquoi le commissaire Alessandra n'a pas voulu le retranscrire alors que Christian Ranucci signale qu'il lui a bien donné cette explication. Eh bien, il faut le demander au commissaire Alessandra.
Citation :
croyons-le.
Ah non, dans cette affaire, je ne crois plus la police et c'est la police qui a écrit cela : il y a deux faux en écriture publique dans la procédure. Dans un pays démocratiques, les policiers auraient fait de la taule pour ça.
Citation :
Il a descendu sa voiture dans le tunnel en marche arrière, nous le savons manœuvre malaisée, pour quelle raison, sinon pour pouvoir repartir plus facilement. Imaginez-vous sérieusement le tueur faire cela ? Pourquoi ?
Parce que tout simplement il comptait repartir avec la bagnole aller chercher la sienne qui se trouvait dans le chemin de la Doria : 2 km en voiture, c'est mieux qu'à pieds non ?

Citation :
Svp laissez nous apprécier ce qui est le principal et ce qui ne l'est pas.....
Si vous justifiez en quoi c'est principal, il n'y a pas de problème. Mais ce n'est pas une question d'appréciation, c'est une question de logique de raisonnement.

Citation :
Parce que vous ne cherchez pas. Il y est descendu tout seul, peut-être que submergé par l'émotion il y est allé se reposer ou pour d’autres raisons inavouables.
Vous pouvez me donner toutes les raisons que vous voulez et qui d'ailleurs ne tiennent pas la route, parce qu'il suffit de se placer à l'entrée du chemin pour échapper aux regards des voitures de la nationale et qu'il n'est nul besoin de s'engager dans ce chemin invraisemblable.

J'ai eu cette chance de visiter les lieux et je peux vous dire une chose, si on ne connaît pas on ne peut pas trouver ce tunnel. C'est rigoureusement impossible. Il faut que quelqu'un qui vous accompagne vous dise : c'est par là et c'est par là. Le lieu n'est pas repérable, il faut le connaître. Ranucci lui ne le connaissait pas. Donc de toute façon oui, quelqu'un a conduit la voiture à cet endroit, quelqu'un qui connaissait et avait l'habitude de ce terrain et ce quelqu'un n'est pas Ranucci.
Citation :
Amen.... Un dogme ? Non ?
La conclusion qui s'impose quand on constate la typologie des lieux et le fait que Ranucci ne peut pas découvrir seul cet endroit. C'est tout.
Citation :
Il est seul avec la petite au moment de l'accident et à fortiori sur le talus, pourquoi avouerait-il un scénario encore plus horrible en terme de préméditation et de prédation ?
En réfléchissant, vous verrez il y a des scénari possibles.
J'attends que vous me les proposiez, jusqu'à présent, ils ne tenaient pas deux minutes. Le problème de votre scénario, c'est l'accident, et le fait qu'il s'est retrouvé à cet endroit par un malheureux hasard, sa voiture aurait rippé un peu moins et il partait vers Aix...
Citation :
Peut-être..., peut-être pas..........
Oui, ben écoutez, à un moment donné, on a fini de retourner le problème et on comprend qu'il n'y a pas trente six solutions.

Si je compte bien on a quatre éléments matériels ou de témoignage. Mince ils sont tous truqués. C'est pas de chance :

- le plan ? c'est un décalque d'une photographie du cadastre, au muret près ! Ah ben alors on comprend, c'est la police qui l'a dessiné. Eh ben voilà, il fallait le dire.
- le pantalon ? Il ne sortait pas du garage individuel depuis l'accident de mobylette le 6 avril. Ah mince faux en écriture publique parce qu'on va prendre la voiture en douce dans le garage pour récupérer le dit pantalon. Mais aujourd'hui on sait que le meurtrier ne pouvait pas porter ce pantalon.
- le couteau ? On le retrouve grâce au chien et à l'appareil à détecter les métaux dès le 5 juin et on le replante dans la tourbe le 6 pour faire croire que c'est Ranucci qui a reconnu l'endroit.
- et les Aubert ? C'est pas de chance, ils voient la gamine à 2 mètres et elle ne se rue pas sur eux pour demander du secours. À n'y rien comprendre. Des témoins menteurs.

Ah c'est vrai que tuer un jeune homme avec de telles façons de faire, ce n'est pas joli joli, c'est même ignoble.

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 274 messages ]  Aller à la page Précédente 115 16 17 18 19

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com