Nous sommes le 17 août 2018, 06:06

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 466 messages ]  Aller à la page Précédente 128 29 30 31 32 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 05 févr. 2010, 15:57 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 mars 2009, 15:04
Messages : 386
Localisation : grenoble
Bonjour. Je poste cette petite réflexion ici, ne sachant où la mettre.

Que peut on conclure du protocole de l'enlèvement? Que la personne qui enlève mdr ne semble pas redouter beaucoup d'être vue. Elle laisse un témoin direct, qui pourra parler bien qu'il soit jeune. Et elle se fait voir par d'autres gens. Nous ne savons pas combien.

Est ce que ça peut vouloir dire que le rapteur est du coin? Difficile à croire, car il prend un risque énorme. Est ce que ça peut signifier que le rapteur n'a pas de très mauvaises intentions? Possible.

Est ce que ça va plutôt dans le sens de la culpabilité ou de l'innocence?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 18 févr. 2010, 16:50 
cell a écrit :
Bonjour. Je poste cette petite réflexion ici, ne sachant où la mettre.

Que peut on conclure du protocole de l'enlèvement? Que la personne qui enlève mdr ne semble pas redouter beaucoup d'être vue. Elle laisse un témoin direct, qui pourra parler bien qu'il soit jeune. Et elle se fait voir par d'autres gens. Nous ne savons pas combien.

Est ce que ça peut vouloir dire que le rapteur est du coin? Difficile à croire, car il prend un risque énorme. Est ce que ça peut signifier que le rapteur n'a pas de très mauvaises intentions? Possible.

Est ce que ça va plutôt dans le sens de la culpabilité ou de l'innocence?


Selon moi, il est évident que le ravisseur n'est pas du coin et peut donc agir tranquillement sans redouter que quelqu'un de la cité puisse le reconnaitre de visu.
Ce 3 juin 74, beaucoup de gens de la cité sont partis à la plage. C'est donc calme et désert. Idéal pour commettre un délit aussi grave que celui d'enlever un enfant à l'abri des regards.
Quand on y pense, il a quand même eu un bol extraordinaire qu'un adulte ne soit pas apparu quand il discutait avec les enfants.
Si cela avait été le cas, cette personne aurait probablement parlé aux parents si elle n'osait pas aller à la police.
Selon moi, il n'a donc été vu de près que par deux personnes, Marie-Dolorès et Jean-Baptiste Rambla.

Pour ma part, je reste convaincu que le ravisseur était soit un pédophile soit un assassin, peut-être les deux. J'ai du mal à croire que l'on puisse faire 25 kms en voiture avec une petite fille juste pour l'emmener en ballade et la ramener ensuite au bercail.
Non, la fin ne pouvait être que tragique.
Celui qui est capable de faire cela a forcément le profil psychologique d'un détraqué qui a prémédité son acte. Quelqu'un qui se fout des conventions sociales, des interdits.

est ce que cela va dans le sens de la culpabilité ou de l'innocence de C Ranucci ?
D'après ce que l'on sait de C Ranucci, il n'a absolument pas ce profil là, c'est la raison pour laquelle je ne crois pas une seconde qu'il ait pu commettre un tel acte.
Ne jamais oublier qu'il n'a pas été reconnu par le petit frère et que la voiture ne correspond pas non plus au témoignage de M Spinelli.
On peut admettre que le petit garçon se trompe sur la désignation de la marque de la voiture. Ca me parait plus difficile pour un garagiste.
De même que j'ai du mal à croire que le petit témoin ne puisse pas reconnaitre une voiture à un mètre de lui lorqu'on lui présente le 6 juin dans la cour de l'Evêché si c'était bien celle qu'il a vue le 3 juin.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Les lieux de l'enlèvement
Message non luPosté : 03 janv. 2011, 09:09 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 02 janv. 2011, 13:34
Messages : 13
Localisation : isère
Bonjour,

bon moi je m'intéresse à l'affaire depuis peu donc avant d'avoir une opinion j'ai besoin de quelques éléments.Merci d'avance...
1)Par rapport au plan dessiné pas CR,ou était situé Spinelli,ou est son garage?
2)Si Spinelli a vu la voiture de derrière,cela veut-il dire que le ravisseur a remonté la rue en marche arrière pour se garer??
A quel endroit précis a été enlevé la petite ??
3)Apparemment le ravisseur n'avait pas de lunettes,est-ce que les lunettes foncées de CR prise dans sa voiture faisaient aussi fonction de lunettes de vue??Est-ce que CR pouvait enlever l'enfant sans ses lunettes.
Merci


Haut
   
 Sujet du message : Re: Les lieux de l'enlèvement
Message non luPosté : 03 janv. 2011, 10:15 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 12:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
tummi a écrit :
[b]Bonjour,

bon moi je m'intéresse à l'affaire depuis peu donc avant d'avoir une opinion j'ai besoin de quelques éléments.Merci d'avance...
1)Par rapport au plan dessiné pas CR,ou était situé Spinelli,ou est son garage?


Bonjour et bienvenue,

Par rapport au plan, le garage de Spinelli est situé à peu près là où j'ai dessiné le cercle bleu. Spinelli se trouvait devant son garage. La distance entre l'entrée du garage et le bas de l'impasse Albe où il dit avoir vu la voiture (ligne verte) est d'environ 40 m.


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
 Sujet du message : Re: Les lieux de l'enlèvement
Message non luPosté : 03 janv. 2011, 10:22 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 12:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
tummi a écrit :
2)Si Spinelli a vu la voiture de derrière,cela veut-il dire que le ravisseur a remonté la rue en marche arrière pour se garer??


Spinelli dit qu'il a vu la voiture des 3/4 arrière. Il y a un doute sur l'endroit exact où il aurait garé sa voiture. Je me souviens d'une discussion où il était question que le ravisseur se soit garé normalement au bord du trottoir en bas de la rue, et non tout en bas de l'impasse Albe devant les trois garages, n'excluant pas l'hypothèse que le ravisseur serait venu d'en haut... Il faut que je retrouve le fil correspondant.

tummi a écrit :
A quel endroit précis a été enlevé la petite ??


Là aussi il y a un doute. Selon JB Rambla, le ravisseur "a garé son auto devant un des garages."

Spinelli, lui, dit avoir "aperçu au bas de la traverse Albe une voiture de marque simca 1100 de couleur gris clair."

Bien des années plus tard, JB Rambla aurait fini par dire à G Bouladou que la voiture n'était pas garée devant les garages mais au bas de la traverse Albe.

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
 Sujet du message : Re: Les lieux de l'enlèvement
Message non luPosté : 03 janv. 2011, 10:35 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 12:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
tummi a écrit :
3)Apparemment le ravisseur n'avait pas de lunettes,


En fait, ni Spinelli, ni JB Rambla n'indique que le ravisseur portait des lunettes ou pas, d'où l'on peu supposer ou conclure qu'il n'en portait pas puisqu'il s'agit d'un détail assez remarquable. Il est possible de ne pas avoir fait attention aux lunettes pour décrire une personne (je le sais d'expérience personnelle). Mais quand l'oubli touche deux personnes, surtout le gamin qui a vu le ravisseur de près, je ne pense pas que cela soit possible. Donc on peut être quasiment sûr que le ravisseur ne portait pas de lunettes, du moins au moment précis où il était sorti de sa voiture.

tummi a écrit :
est-ce que les lunettes foncées de CR prise dans sa voiture faisaient aussi fonction de lunettes de vue??


Pour les lunettes foncées je ne sais pas mais je ne pense pas qu'elles étaient munies de verres correcteurs. Que quelqu'un me dise si je me trompe.

tummi a écrit :
Est-ce que CR pouvait enlever l'enfant sans ses lunettes.


Difficile à dire. Ranucci était myope de - 3 dioptries. Moi par exemple le suis de -5. Or sans mes lentilles je peux marcher sans problème dans la rue. Je distingue nettement les voitures, les gens, la route etc. Je vois simplement flou, et très très flou au loin. Ranucci pouvait donc s'approcher des enfants sans ses lunettes, les aborder, leur parler etc. De toute façon plus il s'approchait d'eux, mieux il les voyait. Par contre sa myopie l'empêchait de voir nettement ce qui se passait au loin, donc il ne pouvait pas savoir si on l'observait à une centaine de mètres. Je ne sais pas s'il aurait été en mesure d'apercevoir Spinelli.

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
 Sujet du message : Re: Les lieux de l'enlèvement
Message non luPosté : 03 janv. 2011, 12:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 02 janv. 2011, 13:34
Messages : 13
Localisation : isère
re-

Encore merci pour la rapidité et la clarté des réponses,cela me donne envie de creuser encore cette affaire et d'aller voir les autres points du forum....pour me faire une opinion!


Haut
   
 Sujet du message : Re: Les lieux de l'enlèvement
Message non luPosté : 16 sept. 2012, 10:04 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 sept. 2012, 16:38
Messages : 58
Localisation : La Penne sur Huveaune
Bonjour tout le monde et bon dimanche ...

Je mets ici cette petite réflexion qui m'interpelle au sujet de l'endroit exact où Christian "aurait" garé sa voiture ...

M. Spinelli déclare qu'il a vu la voiture du ravisseur "de 3/4 arrière", ce qui paraît logique puisqu' il l'a vue le long du trottoir d'en face,
à environ 40 m. de distance, plus bas dans la rue ....

Quand on évoque ici ou là une ressemblance entre un coupé 304 et une Simca 1100, on ne parle que de la PARTIE ARRIERE de ces voitures.
Or, sur le croquis "réalisé" par Christian on voit qu'il a représenté son coupé avec l'AVANT dirigé vers le rond-point... ( J'ai d'ailleurs pu lire que certains ici imaginaient que s'était pour fuir plus rapidement après l'enlèvement !!!!!!!!!!!!!!!!!!!)
Si, (je dis bien "SI"), M. Spinelli avait vu la 304 de l'avant, alors là, d'accord, plus de doute possible : la Simca avait des phares ronds et la Peugeot des phares rectangulaires, voire légèrement trapézoïdaux.....
Il aurait vu l'une OU l'autre......

Mais nous sommes tous d'accord, je pense, pour dire qu'à cause du muret, d'éventuels véhicules garés le long du trottoir, et de la position
de la Peugeot telle qu'elle apparaît sur le plan, IL ETAIT IMPOSSIBLE A QUICONQUE, M. Spinelli ou pas, ébloui par le soleil ou pas, de voir qui que ce soit monter dans le coupé 304.....

Autre point qui fait que je m'interroge sur la position de la 304 sur le plan, c'est que Christian déclare qu'il s'était garé là (devant les garages) pour rechercher à pied l'adresse de son copain de régiment Benvenutti.....

Qui d'entre nous décidant de chercher à pied l'adresse d'un ami aurait laissé sa voiture juste devant trois garages, au risque de gêner plusieurs personnes, alors qu'un jour férié il devait certainement y avoir des places pour se garer comme il faut ...
De là à dire que ce plan dessiné à l'échelle du 1/2500e (qui est l'échelle des plans cadastraux) a été "plus que suggéré" à Christian, il n'y a qu'un pas à faire, et j'ai déjà un pied en l'air ....

C'était juste ma réflexion du dimanche matin et je vous la livre comme elle m'est venue ....

Bonne journée à toutes et tous

Gilbert


P.S. : Rappelons-nous que Patrick Dils aussi avait avoué un crime horrible "parce qu'il voulait juste rentrer chez lui".......
Et que cherche Christian en disant : " Ca ne peut être que moi, c'est obligatoirement moi " ?????
Si ce n'est à SE PROUVER A LUI-MEME ce dont on lui a "imprégné" le cerveau : c'est lui l'assassin.....

_________________
Chacun sa route, chacun son chemin, passe les virages au frein à main ...!!!


Haut
   
 Sujet du message : Re: Les lieux de l'enlèvement
Message non luPosté : 28 juin 2013, 12:16 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 15:05
Messages : 611
Citation :
Lemeur:
« Gérard Bouladou, qui avait aussi pu s'entretenir avec Jean Rambla, m'a confirmé que la "Direction prise par le garçon", indiquée par CR sur son croquis, est conforme à la réalité. Le petit Jean Rambla est donc parti dans ce sens, et a tourné à gauche à l'extrémité du bloc d'immeuble. Il est revenu à l'endroit initial par l'autre côté du bloc, en descendant des escaliers.

Lorsque le kidnappeur s’adresse à JB Rambla afin qu’il l’aide à retrouver son chien noir, celui-ci indique à l’enfant de prendre une certaine direction.
En y regardant de plus près, la direction que le ravisseur choisi de montrer à l’enfant parait aller à l’encontre de la logique du plan d’ensemble que le kidnappeur a mis en place
Le garçonnet qui doit-être éloigné doit l’être le plus rapidement possible. Cela induit que plus vite l’homme et la fillette qui doit-être kidnappée disparaîtront du regard du petit garçon, et plus vite le ravisseur pourra faire monter la fillette à bord de son véhicule, démarrer et s’éloigner des lieux du rapt.
La logique voudrait donc que le ravisseur indique au petit JB de prendre dans la direction du platane. Pourtant il indique l’autre direction, celle de la montée de la traverse Albe.
Essayons en s’aidant de la vue de Google de la résidence St Agnès (même si cela est un peu moins précis que le plan cadastral de cette même résidence) de déterminer la longueur et la largeur du bâtiment ‘’A’’.
En positionnant la vue d’en haut sur l’avant dernière graduation avant l’agrandissement maxi, on trouve pour la largeur 2 cm et pour la longueur 8,5 cm. Le repère gradué en bas à gauche nous indique qu’à cette échelle 10m = 2,5 cm
1) Largeur du bâtiment ‘’A’’ :
2 x 10 : 2,5 = 8 mètres
2 ) Longueur du bâtiment ‘’A’’ :
8,5 x 10 : 2,5 = 34 mètres

Dans un des sujets réservé au témoignage Spinelli, j’ai mis en ligne un document montrant certains résultats issus de tests en laboratoire concernant la marche d’un enfant de 7 ans. Il en résultait entre autre que la vitesse de marche dynamique moyenne d’un enfant de 7 ans était d’environ 1,05 m/s.
Citation :
Pat 31:
Que je sache, le petit JB Rambla ne souffrait pas d’une maladie ou d’une infirmité physique qui puisse altérer ses capacités de marche. Comme JB Rambla est âgé de 6 ans et demi et qu’il apparait ainsi qu’à 6 mois près les deux jeunes enfants ont le même âge, on peut raisonnablement faire l’hypothèse que JB Rambla devait posséder (en théorie) une vitesse de marche dynamique de 1,05 mètres par seconde…

Calculons maintenant le temps (théorique) qu’il aurait fallu à JB Rambla pour disparaître à la vue du ravisseur et de sa sœur s’il avait pris en direction du platane :
8m x 1s : 1,05m = ≈7,5 secondes
Poursuivons en calculant combien de temps a mis (toujours en théorie) JB Rambla pour disparaître du champs de vision de sa sœur et du kidnappeur en prenant la montée de la rue des Linots.
Mais pour cela, n’oublions pas que cette rue est assez fortement en pente.
Citation :
Pat 31 :
… La topographie du terrain
C’est ici je pense le seul élément qui puisse altérer, et ce dès le départ, les capacités de vitesse de marche moyenne de JB Rambla. En effet dès le début, la rue des Linots monte et la pente est assez prononcée.
Sans avoir de connaissance précise sur le sujet, je pense que les 1,05 m/s de vitesse de marche moyenne doivent être ramené entre 0,90 m/s et 0,70m/s. Mais il faut penser que JB Rambla a du adopter, tout au moins dans les premières dizaines de mètres une allure de marche rapide et non dynamique, car il s’est certainement senti très impliqué dans la recherche du petit chien noir et donc que pour lui il fallait le retrouver le plus vite possible.

En faisant la synthèse de tout ceci, est-ce raisonnable d'abaisser la vitesse de marche de JB Rambla ce jour là à 0,80 m/s?
Donc…
34m x 1s : 0,8 m = ≈42,5 secondes


En conclusion, dans l’option choisie par le ravisseur, JB Rambla met 35 secondes de plus pour disparaitre hors de sa vue, que s’il avait opté pour l’autre direction d’éloignement.
Pourquoi avoir donc choisi cette option ?
- On peut toujours se dire que le ravisseur a choisi complètement au hasard dans quelle direction le petit JB Rambla doit s’éloigner. Pourquoi pas ? Mais alors, l’image que dégage ce type de ravisseur est la vision d’un kidnappeur qui agit avec une imprudence extrême.
- On peut également considérer que le prédateur a parfaitement intégrer la disposition des lieux et que son choix est pour lui tout à fait logique. Dans ce cas, Il y aurait donc, sur les lieux de l’enlèvement un élément qui aurait poussé le kidnappeur a indiquer au petit JB Rambla de prendre la direction de la montée de la rue des Linots plutôt qu’en direction du platane. Pour moi, cet élément ne pourrait-il pas être la présence constante lors d’une grande partie de la matinée du pizzaiolo Rosanno devant les 3 garages du Bâtiment ‘’B’’
Citation :
Extrait de la Marseillaise du 05 juin 1974:
[Rosano]: « Nous sommes restés là de 9h00 à midi.

En fait, le ravisseur ne craignait-il pas que sitôt après avoir dépassé le platane, le petit JB Rambla ne se dirige vers Rosanno pour lui demander s’il n’avait pas vu le chien noir. Rosanno aurait-pu interroger brièvement l’enfant qui lui aurait parlé de l’homme à la voiture grise. En une poignée de secondes Rosanno était à même d’aller se positionner en direction de l’angle que forme le bas du bâtiment ‘’A’’ pour voir qui était cet homme dont lui parlait le jeune garçon. Imaginons qu’entre temps MD Rambla ait eu quelques réticences à vouloir monter dans la voiture grise. Et dans ce cas là le kidnappeur avait tout faux !
Si c’est effectivement la présence de Rosanno qui dérange le ravisseur, alors cela semble indiquer une assez grande connaissance des ‘’us et coutumes’’ de la résidence. Soit alors, le ravisseur est un habitant même des lieux de l’enlèvement, où alors plus raisonnablement est-ce une personne qui a eu la possibilité de venir souvent sur les lieux pour s’imprégner du cadre général. Inutile de souligner alors que dans les 2 cas, C Ranucci ne peut-être le ravisseur en question, ce qu’a d'ailleurs déjà démontrer l’histoire du plan calqué.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Les lieux de l'enlèvement
Message non luPosté : 28 juin 2013, 16:42 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3521
Localisation : Saint-Claude JURA (39)



Alors là, encore une fois, chapeau bas pour votre démo et vos réflexions sur le sujet.

Citation :
Pourquoi avoir donc choisi cette option ?
- On peut toujours se dire que le ravisseur a choisi complètement au hasard dans quelle direction le petit JB Rambla doit s’éloigner. Pourquoi pas ? Mais alors, l’image que dégage ce type de ravisseur est la vision d’un kidnappeur qui agit avec une imprudence extrême.
- On peut également considérer que le prédateur a parfaitement intégrer la disposition des lieux et que son choix est pour lui tout à fait logique. Dans ce cas, Il y aurait donc, sur les lieux de l’enlèvement un élément qui aurait poussé le kidnappeur a indiquer au petit JB Rambla de prendre la direction de la montée de la rue des Linots plutôt qu’en direction du platane. [b]Pour moi, cet élément ne pourrait-il pas être la présence constante lors d’une grande partie de la matinée du pizzaiolo Rosanno devant les 3 garages du Bâtiment ‘’B’’


Mais alors, cà voudrait dire que Spinelli a bien assisté à l'enlèvement puisque le p'tit Jean a du grimper la rue des Linots, (effectivement très pentue) mais vu sa taille, il a pu être caché par d'éventuels camions de Spinelli, garés le long du trottoir et compte tenu de la chaleur du jour, il semble évident que l'enfant ait pu marcher moins vite et sans se retourner agissant en toute confiance.

D'autre part, cà peut également vouloir dire que le prédateur pouvait demeurer dans la cité Bât A, même depuis peu, ayant une vue imprenable côté cour, et c'est ce que je pense depuis le début.
Ma théorie du voisinage tient la route, mine de rien :wink:


_________________
Image


Haut
   
 Sujet du message : Re: Les lieux de l'enlèvement
Message non luPosté : 28 juin 2013, 21:45 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 15:05
Messages : 611
J'ai longtemps hésité à mettre ce post dans le sujet consacré à E. Spinelli, car il y avait quelques chances qu'un(e) forumeur(euse) me réponde et que sa réponse parle du témoignage du carrossier. D'un autre côté, si personne ne répond à mon post ou bien répond sans faire allusion au témoignage Spinelli, alors que serait venu faire mon post dans le sujet consacré à Spinelli.
Donc, j'ai choisi de placer mon post dans le sujet s'intitulant ''Les lieux de l'enlèvement''.

Citation :
Anne:
Mais alors, cà voudrait dire que Spinelli a bien assisté à l'enlèvement puisque le p'tit Jean a du grimper la rue des Linots, (effectivement très pentue) mais vu sa taille, il a pu être caché par d'éventuels camions de Spinelli, garés le long du trottoir et compte tenu de la chaleur du jour, il semble évident que l'enfant ait pu marcher moins vite et sans se retourner agissant en toute confiance.


Pour cette partie de votre post, il est logique que je vous réponde dans le sujet consacré au témoignage d'E Spinelli.

Citation :
Anne:
D'autre part, cà peut également vouloir dire que le prédateur pouvait demeurer dans la cité Bât A, même depuis peu, ayant une vue imprenable côté cour, et c'est ce que je pense depuis le début.
Ma théorie du voisinage tient la route, mine de rien

Il faut quand même avoir beaucoup de cran pour kidnapper un enfant sur les lieux même où l'on habite. D'un autre côté, avec les détraqués sexuels, tout est possible.
De mon côté, et comme je l'ai suggéré plus haut, j'opterai plutôt pour une personne qui avant de passer à l'acte a eu la possibilité de pouvoir se rendre plusieurs fois sur place à toutes heures en semaine et le week-end, ceci pour s'imprégner de l'ambiance et de la configuration des lieux.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Les lieux de l'enlèvement
Message non luPosté : 28 juin 2013, 23:59 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3521
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
Citation :
Il faut quand même avoir beaucoup de cran pour kidnapper un enfant sur les lieux même où l'on habite. D'un autre côté, avec les détraqués sexuels, tout est possible.



Pat, j'ai pris soin de préciser dans mon précédent post, que le prédateur pouvait demeurer dans la cité depuis peu, donc quasiment inconnu sur les lieux, excepté de la fillette.

_________________
Image


Haut
   
 Sujet du message : Re: Les lieux de l'enlèvement
Message non luPosté : 09 déc. 2013, 08:59 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1017
Le garage de Spinelli a disparu. Disons qu'il n'existe plus.

En flânant sur une certaine page FBBoul j'ai trouvé des photos récentes, mélangées à des photos extraites de Google.

Fichier(s) joint(s) :
sainteA12.JPG

Sur cette photo aérienne de Google, nous voyons bien qu'il n'y a plus rien à l'emplacement du garage.

Voici deux photos prisent du bas de la rue des Linots:
En comparant les deux photos, nous voyons bien qu'à la place du garage de Spinelli, il y a un autre bâtiment.
Fichier(s) joint(s) :
sainteA2.JPG

Fichier(s) joint(s) :
sainteA14.JPG

Voyons maintenant la discussion des "experts" de la page FBBoul

Citation :
Stéphane Roger Paul-Henri. L'emplacement du garage de Spinelli est situé plus haut. ce garage existe toujours mais il est fermé.
Stéphane Roger Paul-Henri. Si nous prenons l'hypothèse que Monsieur Spinelli a bien vu la scène de l'enlèvement placé ou il était, autrement dit la voiture de Ranucci aurait été positionnée au même endroit ou se trouve le véhicule Renault à quelques mètres près, de toute évidence, Ranucci aurait déplacé son véhicule. Ce déplacement n'est pas insensé quoiqu'en disent certains. Regardez la distance sur la photo des 2 emplacements éventuels de la 304 que vous mentionnez, le déplacement ne demande pas beaucoup de temps, tout au plus 2 minutes (j'ai moi-même fait le test). Ranucci pourrait très bien avoir garé dans un premier temps sa voiture devant les garages (emplacement dessiné sur le plan) ou il aborde les enfants. Ranucci se retrouve alors au niveau du muret sur le trottoir avec les 2 enfants. Il demande à Jean de remonter "la rue qui monte" (impasse Albe, actuellement rue des Linots), se trouve alors avec Marie Dolorès à qui il demande de rester quelques instants seule, le temps de déplacer son véhicule en bas de l'impasse Albe (au même niveau que la Renault sur la photo).
Paul-Henri Neuenschwander 2 mn pour faire la manœuvre ? Cher Stéphane, je vous trouve très généreux. 45 secondes me suffiraient amplement ! Honnêtement, je n'ai pas vu qu'un garage existait encore. Pour moi, le garage Spinelli a été remplacé par un immeuble de société. Mais je ne vous contesterai pas, n'étant plus sûr de moi .
Stéphane Roger Paul-Henri. Permettez-moi une petite correction. Le garage de Spinelli n'est pas remplacé par l'immeuble de société présent sur votre photo. Il est comme je vous le disais bien plus haut. Sur un de vos clichés, on le distingue encore
.

Si on ne garde que l'essentiel, cela devient:
SR: L'emplacement du garage de Spinelli est situé plus haut. ce garage existe toujours mais il est fermé.
P-HN: Honnêtement, je n'ai pas vu qu'un garage existait encore. Pour moi, le garage Spinelli a été remplacé par un immeuble de société. Mais je ne vous contesterai pas, n'étant plus sûr de moi .SR: Permettez-moi une petite correction. Le garage de Spinelli n'est pas remplacé par l'immeuble de société présent sur votre photo. Il est comme je vous le disais bien plus haut. Sur un de vos clichés, on le distingue encore.

Visiblement, il y en a un qui y est allé récemment et l'autre pas. Et celui qui y est allé, ne conteste pas, parce qu'il n'est pas sûr de lui, enfin de ce qu'il a vu.

Hilarant......................


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Les lieux de l'enlèvement
Message non luPosté : 09 déc. 2013, 09:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 oct. 2013, 17:12
Messages : 967
"Hilarant", dites-vous.
Comme à votre habitude, votre seule réponse est l'ironie.
Déjà, je n'ai pas dit que "je n'étais pas sûr de moi", mais que "je n'étais plus sûr de moi"
Vous qui semblez si attentionné à la langue française et qui reprenez constamment Yargumo en ironisant, vous devriez savoir qu'il y a une nuance très importante entre les locutions adverbiales ne pas et ne plus !
Je ne vous ferai donc pas l'injure de vous l'expliquer.

Dans la Rue des Linots, je me suis placé à l'endroit où se trouvait Spinelli afin de vérifier la visibilité qu'il avait d'une voiture stationnée devant les garages.
1°) C'est clair, il ne pouvait rien voir.
2°) Le garage Spinelli, sur la photo Google (qui doit un peu dater) occupait le "trou" qu'il y a entre les maisons au toit rouge, à gauche, et l'immeuble d'habitation, à droite. Aujourd'hui, à cet endroit, il y a un immeuble de société.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Les lieux de l'enlèvement
Message non luPosté : 12 déc. 2013, 08:37 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1017
Citation :
"Hilarant", dites-vous.
Oui, hilarant, je maintiens, parce qu'à la lecture de ce "dialogue" de "proclamés experts" qui veulent en apprendre à tout le monde, sur l'affaire Ranucci, je me suis bien marré. Mais je comprends parfaitement que vous, cela ne vous amuse pas.

Citation :
Comme à votre habitude, votre seule réponse est l'ironie.
Affirmation évidemment fausse puisque je ne réponds à personne.
Quant à l'ironie, bien que ce ne soit pas le cas ici, je ne vois pas ce qui vous autorise à me le reprocher, vous qui en faites usage, si souvent.

Citation :
Vous qui semblez si attentionné à la langue française et qui reprenez constamment Yargumo en ironisant,
Je reprends constatant yargumo parce que ce qu'il dit, mérite d'être repris.
Dire que je le reprends constamment en ironisant, est excessif voire mensonger.



Citation :
Déjà, je n'ai pas dit que "je n'étais pas sûr de moi", mais que "je n'étais plus sûr de moi"
Vous qui semblez si attentionné à la langue française et qui reprenez constamment Yargumo en ironisant, vous devriez savoir qu'il y a une nuance très importante entre les locutions adverbiales ne pas et ne plus ! Je ne vous ferai donc pas l'injure de vous l'expliquer.
Des locutions adverbiales..... c'est cela, oui. Vous allez avoir beaucoup de mal à expliquer quelque chose.
Par contre, je suis dubitatif à propos de la nuance très importante entre ne pas et ne plus, dans le cas précis qui nous intéresse.
Lorsqu'on dit, qu'on est pas sûr de quelque chose, cela veut bien dire que, au moment où on dit cela, on ne sait pas. Ma formulation n'est donc pas erronée.
Par contre, lorsque vous écrivez: "Ils nous "empruntent" même des photos. Bon, il est vrai qu'elles servent à un certain Arlaten," ce que vous dites est faux puisque je n'ai "emprunté" qu'une seule photo.


Citation :
Dans la Rue des Linots, je me suis placé à l'endroit où se trouvait Spinelli afin de vérifier la visibilité qu'il avait d'une voiture stationnée devant les garages.
1°) C'est clair, il ne pouvait rien voir.
Démonstration intéressante, pour répondre à une question que vous êtes le seul à vous poser.
Dans ses dépositions, Spinelli n'a jamais dit que la voiture était devant les garages.



Citation :
2°) Le garage Spinelli, sur la photo Google (qui doit un peu dater) occupait le "trou" qu'il y a entre les maisons au toit rouge, à gauche, et l'immeuble d'habitation, à droite. Aujourd'hui, à cet endroit, il y a un immeuble de société.
Tiens, ça y est, vous vous y retrouvez..................vous êtes de nouveau sûr de vous.
Si, sur la photo Google, je me mets face au garage Spinelli, les maisons au toit rouge sont à ma droite et l'immeuble est à ma gauche. C'est donc l'inverse de ce que vous dites.
Vous auriez un problème de "latéralisation".
Cela me permet de citer un autre de vos dialogue:
Citation :
Stéphane Roger Petite précision. Le garage de Spinelli est à hauteur du 3ème arbre sur la photo en montant à gauche.
Paul-Henri Neuenschwander J'avais mal lu. Vous avez écrit que le garage se trouvait en montant à gauche. Etes vous sùr ? Il me semblait avoir vu une photo de 1974 où le garage était à DROITE.
Stéphane Roger Milles excuses, Paul-Henri. Le garage de Spinelli était bien situé à DROITE, au niveau du 3ème arbre sur votre cliché
.
Là, on constate que votre interlocuteur a aussi un problème de latéralisation. Etonnant non ? Vous voudriez montrer qu'il n'y a, dans cette discussion, qu'une seule et même personne, que vous ne vous y seriez pas pris autrement.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 466 messages ]  Aller à la page Précédente 128 29 30 31 32 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com