Nous sommes le 30 nov. 2022, 04:17

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 8 messages ] 
Auteur Message
Message non luPosté : 26 mai 2022, 12:00 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1400
Un nouveau livre sur l'affaire.
Fichier(s) joint(s) :
coupe.JPG


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Message non luPosté : 26 mai 2022, 12:05 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1400
Ce livre a été édité en 11/2021. Je ne sais pas ce qui se passe, mais les grands distributeurs peinent à se le procurer.
C'est ma "petite libraire " qui a réussi en trois semaines à me le procurer.
Voilà le "programme":
Fichier(s) joint(s) :
coup1.JPG


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Message non luPosté : 26 mai 2022, 12:06 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1400
Et les remerciements:
Fichier(s) joint(s) :
coup2.JPG


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Message non luPosté : 03 août 2022, 14:17 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 août 2018, 11:15
Messages : 18
Bonjour Bernard,

Avec quelques mois de retards, je réponds a ton précèdent message concernant le livre de Clémence Elder. Je l'ai lu avec beaucoup d'intérêts. Déjà car une jeune femme brillante, qui s'intéresse encore a cette affaire ne peut être que digne d'intérêt. C'est très bien écrit, cohérent, sans parti pris. Elle expose les faits, rien que les faits. Pas de théorie, de scénario possible imaginé.
Et surtout, elle a mis le doigt sur quelque chose qui moi m'avait échappé, c'est que l'enquête a été confiée a la sureté marseillaise et non a la P.J qui d'habitude est sollicitée pour ce genre de crimes.
Et la sureté a une sorte de "complexe" et d'aigreur vis à vis de la P.J. Pour moi, ça explique tellement de choses !
Le manque de professionnalisme de l'enquête : absence de certains P.V (ou escamotages…?), aveux extorqués, embrouilles du couteau, le plan sois disant effectué spontanément par Ranucci, témoignages pour le moins fluctuant des époux Aubert et de Martinez etc...etc....j'en passe...
Ils étaient certains de tenir le meurtrier donc il fallait montrer que la P.J n'était pas supérieure à la sureté. Quitte à passer outre les procedures, arranger les témoignages pour que les pièces du puzzle qui leur convenait rentre dans leur enquête.
Le livre de Clémence démontre simplement cette réalité. Enquête bâclée et arrangée...instruction, n'en parlons pas, procès sur 2 jours... La justice rendue au nom du Peuple Français est parfois une loterie. Nous le savions, mais la démonstration faites dans ce livre est éblouissante !


Haut
   
Message non luPosté : 12 sept. 2022, 09:33 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 485
Citation :
elle a mis le doigt sur quelque chose qui moi m'avait échappé, c'est que l'enquête a été confiée a la sureté marseillaise et non a la P.J qui d'habitude est sollicitée pour ce genre de crimes.
Et la sureté a une sorte de "complexe" et d'aigreur vis à vis de la P.J. Pour moi, ça explique tellement de choses !
C'est décrit dans le livre de Karin Osswald (faire une recherche sur ce forum), effectivement la sûreté n'a pas la légitimité naturelle (/PJ) pour s'occuper d'une affaire d'un tel calibre et je suis également convaincu que cela a joué dans les dysfonctionnements. Ca et l'humiliation infligée initialement par la gendarmerie qui va mener ses investigations dans son coin et mettre la police devant le fait accompli (la découverte du corps et le coup de fil à Alessandra dans l'après-midi du 5 "comment, vous l'avez retrouvée [...] oui, c'est elle, sûrement elle")


Haut
   
Message non luPosté : 12 sept. 2022, 10:08 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 485
Ici https://www.justice-affairescriminelles ... 42&t=12258
Citation :
C'est la Sûreté Urbaine qui hérite de l'enquête. Ce service de la police nationale a compétence sur l'ensemble du territoire de la ville de Marseille. C'est lui qui traite les affaires courantes. Les hommes de la Sûreté n'aiment pas qu'on le leur rappelle. Bien qu'ils s'en défendent, ils nourrissent un vif ressentiment à l'égard de leurs collègues de la P.J., la police judiciaire, moins nombreux mais exclusivement sollicités pour les grandes affaires. C'est ce qu'on appelle la guerre des polices. A Marseille, elle alimente comme ailleurs les bruits de couloirs. D'un bâtiment à l'autre de l'Evêché - la P.J. est installée dans une autre aile de l'hôtel de police - , on se méprise cordialement. Les enquêteurs de la Sûreté se vengent comme ils peuvent. Notamment en entretenant des relations plus qu'amicales avec la presse locale, ce qui leur vaut d'avoir de temps à autre leur nom dans le journal.


Haut
   
Message non luPosté : 22 sept. 2022, 10:20 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1400
Citation :
Bonjour Bernard,
Avec quelques mois de retards, je réponds ....
Bonjour Claude, comme toi.....
L'expérience qu'a réalisée Clémence Eder me parait intéressante. Je parle de celle qui consiste à mettre du sang sur un couteau et de
placer le couteau dans du fumier. Le résultat de son expérience, montrerai que ce ne peut pas être Ranucci qui a mis le couteau où les gendarmes l'ont trouvé
cause du temps. Avec le temps, il y a une réaction qui fait que le sang disparaît. Je ne comprenais pas pourquoi la juge, quand elle montre le couteau à
Ranucci, lui demande s'il l'a essuyé. Maintenant, je comprends.


Haut
   
Message non luPosté : 29 nov. 2022, 13:26 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 485
Citation :
Je ne comprenais pas pourquoi la juge, quand elle montre le couteau à Ranucci, lui demande s'il l'a essuyé. Maintenant, je comprends.
Ce n'est pas anodin pour la JI, puisqu'on lit
Citation :
Nous présentons à l'accusé un couteau à cran d 'arrêt à ouverture automatique avec manche de nacre.

Ce couteau m'appartient, je le reconnais c'est le couteau dont je me suis servi pour frapper la fillette. [...] Je reconnais que la lame de ce couteau présente de légères taches brunes . Il est possible que ces légères traces brunes soient des traces de sang provenant du cou de la fillette que j'ai frappée avec le couteau.
Vous me demande si j'ai essuyé le couteau après les faits , je n'en sais plus rien, il est possible que j'ai essuyé le couteau en le plongeant dans la tourbe, mais les choses se confondent dans mon esprit.
Donc je ne vois pas 36 possibilités:
- la JI ne présente pas le couteau à Ranucci, ou bien lui présente le couteau sans tache, et le manipule pour qu'il reconnaisse avoir un vu un couteau taché lors de l'audition, mais il y a quand même le greffier qui serait témoin de cela,
- la JI présente le couteau taché à Ranucci mais est au courant qu'il n'y avait originellement pas de taches dessus au moment de sa découverte (elles ont donc été frauduleusement rajoutées entre la découvert et l'audition), dans ce cas il y a de grandes chances pour que personne en particulier le greffier ne soupçonne quelque chose.
Dans les 2 cas la JI est donc partie prenante d'une manipulation (= pas seulement la police) C'est inquiétant car que peut il y avoir d'autre, jusqu'où cela a t'il pu aller ?


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 8 messages ] 

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com