Nous sommes le 23 oct. 2019, 12:46

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 565 messages ]  Aller à la page Précédente 133 34 35 36 37 38 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 15 sept. 2005, 11:14 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 juil. 2005, 13:44
Messages : 27
Localisation : Val d'oise
Citation :



Dans quelques années ce forum s'éteindra, faute d'interloculeurs, et les générations à venir, ne connaîtront même pas le nom de Ranucci, un pauvre garçon victime de lui-même et de la société.

Ainsi va la vie...
A compter de ce jour (en m'inspirant d'une chanson !!!!!) on se donne rendez-vous dans 30 ans même jour même heure (trou de mémoire zut!zut!)
Amicalement


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 15 sept. 2005, 11:17 
personnellement je n'ai lu que le livre de gilles perrault,plusieurs fois meme,mais j'ai trouvé qu'on y force un peu la these de l'innocence.
J'ai appris plus tard que l'auteur est plus ou moins d'extreme gauche,ce qui tend a penser qu'il y ai un certain parti pris contre la peine de mort et le gouvernement de l'epoque.
Le livre de boudalou semble diametralement opposé,mais ne l'ayant pas encore lu...
Tout ca pour dire qu'il faut se mefier de ce qu'on sort de ces ouvrages qui ne sont pas le dossier lui meme.
L'explication des aveux est tout a fait credible (les reponses a des phrases preparées ainsi que l'interpretation qu'en donnent les enqueteurs) mais CR n'est pas le seul a qui s'est arrivé,tout le monde y a droit en pareil cas.
Je suis convaincu que l'enquete a ete baclée mais ca n'innocente pas CR pour autant.Personne ici n'etait present lors des aveux,personne ne sait exactement si les aubert ont vu un gros paquet qui s'est transformé en fillette ou s'ils ont vu une fillette se faire assassiner et ne pas oser en parler tout de suite,c'est une zone d'ombre qui,si c'est le second cas le vrai,expliquerait par exemple que les enqueteurs n'ai pas pris plus de precaution pour le reste de l'enquete.
A mon avis il faut tout envisager,en tous cas aller plus loin que
1° CR est innocent c'est le POR qui a fait le coup
2°il n'y a pas de POR,CR est coupable.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 15 sept. 2005, 11:19 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 août 2005, 05:09
Messages : 574
Citation :
A compter de ce jour (en m'inspirant d'une chanson !!!!!) on se donne rendez-vous dans 30 ans même jour même heure (trou de mémoire zut!zut!)
Mêmes pommes :wink:


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 15 sept. 2005, 11:21 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 juil. 2005, 13:44
Messages : 27
Localisation : Val d'oise
Citation :
Citation :
A compter de ce jour (en m'inspirant d'une chanson !!!!!) on se donne rendez-vous dans 30 ans même jour même heure (trou de mémoire zut!zut!)
Mêmes pommes :wink:
Merci Chris


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 15 sept. 2005, 15:39 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :
personnellement je n'ai lu que le livre de gilles perrault,plusieurs fois meme,mais j'ai trouvé qu'on y force un peu la these de l'innocence.
J'ai appris plus tard que l'auteur est plus ou moins d'extreme gauche,ce qui tend a penser qu'il y ai un certain parti pris contre la peine de mort et le gouvernement de l'epoque.
Pour resituer le cadre de cette époque particulière : on entrait dans l'air du chômage de masse moins indemnisé (à l'époque en 1974, quand vous étiez licencié économique vous touchiez 80 pour cent de votre salaire pendant un an...), la politique de relance du gouvernement Chirac et de Jean-Pierre - pas Raffarin - Fourcade avait échoué, l'inflation était importante, plus de croissance, une espèce de morosité permanente. On ne parlait que de la "crise du pétrole", le pétrole était devenu cher, la société de consommation lassait les gens et on avait un gouvernement conservateur au sens propre du mot. L'air des réformes avait fait long feu.

En 1976, une fois Ranucci guillotiné, la première action du gouvernement Barre est de baisser la TVA pour contrer l'inflation. Je ne vous dit pas le résultat. Un bouquin qui coutait vingt francs, la baisse était de vingt centimes. Mais sur l'étiquette, c'était marqué 20 francs moins vingt centimes. : le gouvernement baisse la TVA. Trois mois après, l'inflation avait bouffé les vingt centimes depuis longtemps.

Je me rappelle la blague de Coluche dans Charlie Hebdo, il tenait une rubrique qui s'appelait : le journal des cons et des mal-comprenants. Au dessus de lui : il y avait "Dieu existe" et "Barre lance son huitième plan contre le chômage" et la bulle qui sortait de la bouche de Coluche disait : "voyant que les sept premiers plans contre le chômage avaient échoué, Dieu a donné la force à Raymond Barre d'en faire un huitième, merci Dieu."

C'est dans cette atmosphère que Ranucci a été guillotiné. Alors dire que Perrault serait "d'extrême-gauche" - sur quels éléments vous basez vous pour émettre cela - n'est pas opérant, ce n'était pas le but de ce livre et aucune opinion politique n'y apparaît et il n'y avait pas besoin de taper sur le gouvernement pour qu'il soit impopulaire. Barre était impopulaire, dès 1978 : on fermait les mines, les usines d'acier, on licenciait à tour de bras dans les vieillesrégions industrielles du nord et de l'est. C'était extrêmement pénible.
En 1978 il y avait d'ailleurs des législatives, le bouquin de Perrault n'a pas du tout interféré là-dessus. On parlait des "socialo-communistes", dans la bouche des hommes de droite, c'était le refrain permanent : les socialo-communistes en appuyant bien sur le deuxième terme et il y avait à l'époque "le programme commun" et les lendemains quipourraient peut-être chanter...

Ce qui apparaît c'est cette paresse, cette lassitude minable qui gouvernait cette époque. Et puis l'archaisme de l'administration judiciaire française qui ne s'est finalement jamais aperçu que Napoléon III avait été fait prisonnier à Sedan en 1870.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 15 sept. 2005, 16:59 
Le livre de Perrault a un but clair : sensibiliser les gens sur la peine de mort.
C'est clairement pour cela que le livre a été écrit au fond.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 15 sept. 2005, 18:06 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Non, c'était sensibiliser les gens sur une affaire qui concentrait une somme d'erreurs et de négligences assez significative et qui avait eu une issue particulièrment tragique.

Ce n'est pas le thème du livre, et ce qui est apparu plutôt c'est le côté définitif de la peine de mort confronté à la fragilité d'une enquête. Effectivement, le livre a eu un effet rapide et saisissant à ce titre.

On s'est aperçu qu'on pouvait exécuté un homme sur la base d'une enquête tronquée, tout simplement.

D'ailleurs, après la publication de cet ouvrage, on n'a plus jamais exécuté quelqu'un dans ce beau pays.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2005, 08:00 
Citation :
Un interlocuteur a éclaboussé ce forum par sa classe, sa haute tenue intellectuelle, ses propos courtois et rationnels, sa façon de démontrer et de démonter l'absurde, sa démonstration logique des faits que certains nient contre l'évidence : j'ai nommé Monsieur Nicolas Bernard. Du grand, très grand art!! Chapeau bas Monsieur!
C'est vrai que leur absence nous manque cruellement, Monsieur Bernard, ses éclaboussures et ses éloges dithyrambiques sur le livre "absolument dé-vas-ta-teur" (http://dossierranucci.org/phpBB2/viewto ... ght=#17927) écrit par notre Commandant. Parviendrons-nous à nous en remettre?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2005, 09:05 
Que reprochez vous au livre de G. Bouladou?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2005, 09:58 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 juil. 2005, 13:44
Messages : 27
Localisation : Val d'oise
Citation :
Que reprochez vous au livre de G. Bouladou?
Personnellement je pense que son livre est une interprétation du livre de Gilles Perrault mais cette fois dans le sens de la culpabilité, d'ailleurs la fin le prouve puisqu'il cite Gilles Perrault pour le contre dire.
En fait on reprends le livre de Gilles Perrault mais dans le sens inverse!!! Donc rien de nouveau :(
Ma déception est grande car j'attendais quelque chose qui puisse enfin me faire dire SANS L'OMBRE D'UN DOUTE c'est lui, c'est Christian, le meutrier!!!!
Amicalement


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2005, 10:15 
Le livre soulève des faits inconnus comme :
- l'identification de la voiture du ravisseur de Maria Dolores par son frère Jean par et le garagiste Eugène Spinelli comme étant une Simca 1100 (Ranucci, lui, avait un coupé Peugeot 304)alors que c'est totalement faux;

- les époux Aubert, principaux témoins à charge, ont d'abord déclaré avoir vu le ravisseur s'enfuir en tenant un "paquet volumineux"; en fait ils ont toujours parlé d'un enfant;

- c'est seulement au cours de leur seconde confrontation avec Ranucci au commissariat qu'ils l'ont identifié comme étant le ravisseur; or, ils ne l'ont vu qu'une seule fois et l'ont reconnu tout de suite;

- avant de monter à l'échafaud, Ranucci a lancé à son avocat Me Lombard: "Réhabilitez-moi!"; c'est tout à fait inexact: le condamné n'a pas prononcé un mot.

- Gilles Perrault a fait parler dans son livre des personnes qui, en fait, ont refusé de s'entretenir avec lui, tel M. Spinelli, qui a expliqué à Gérard Bouladou: " Perrault, je l'ai mis dehors tout de suite, il n'est pas rentré dans le garage."

- les témoignages Mattéi-Barraco étaient faux.

- les photos du pantalon et du plan sont publiées.

-...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2005, 10:37 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 juil. 2005, 13:44
Messages : 27
Localisation : Val d'oise
C'est bien ce que je disais + haut, les éléments que vous considérez comme étant nouveau, ne sont en fait que des éléments repris dans le contexte de la culpabilité cette fois. Car dans cette version l'avocat maître Lombard ment, les Auberts ne mentent pas, Mattei et Barraco mentent, et on reprend les même élements dans le contexte de Gilles Perrault on n'arrive à l'avocat ne ments pas, les Aubert mentent, et enfin Mattei et Barraco ne mentent pas, si pour vous se sont de nouveaux éléments pour moi non, on reprends ce qu'a écrit Gilles Perrault et on dit l'inverse
amicalement


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2005, 12:51 
Citation :
Que reprochez vous au livre de G. Bouladou?
Je ne lui reproche rien (bien au contraire) et je le conseille très vivement à tout le monde. Je signale d’ailleurs à tous ceux d’entre vous qui disposent de 21 euros et qui n’ont pas encore réussi à se le procurer qu’il serait plus prudent de le réserver dès maintenant; les fêtes de Noël approchent à grands pas et tout le monde va se jeter sur le stock restant à cette occasion, je le sens.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2005, 13:06 
Citation :
Le livre soulève des faits inconnus comme :
Vous êtes trop modeste; vous oubliez le plus grand moment du bouquin où notre Commandant, après une carrière de trente ans dans la Police nationale, et plusieurs années passées dans des services d'investigation, notamment dans la fameuse Brigade de répression du banditisme à Paris, a fait preuve de sa maîtrise parfaite des techniques les plus pointues de l'enquête policière et des règles de la procédure pénale pour nous démontrer de manière magistrale que Ranucci mentait quand il disait ne pas aimer les biscuits. Cette preuve en a été apportée par notre Commandant en n’hésitant pas à retrouver des écrits de Ranucci dans lesquels celui-ci affirmait ... avoir laissé de côté les biscuits qui étaient à sa disposition!
Par contre, pas un mot du rapport du maître-chien, dommage. J’attends avec impatience le tome 2.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 sept. 2005, 13:12 
Citation :
C'est bien ce que je disais + haut, les éléments que vous considérez comme étant nouveau, ne sont en fait que des éléments repris dans le contexte de la culpabilité cette fois. Car dans cette version l'avocat maître Lombard ment, les Auberts ne mentent pas, Mattei et Barraco mentent, et on reprend les même élements dans le contexte de Gilles Perrault on n'arrive à l'avocat ne ments pas, les Aubert mentent, et enfin Mattei et Barraco ne mentent pas, si pour vous se sont de nouveaux éléments pour moi non, on reprends ce qu'a écrit Gilles Perrault et on dit l'inverse
amicalement
Et les photos du plan et du pantalon, vous les connaissiez?

Le fait que G. Bouladou apporte les preuves des mensonges pour Barraco et Mattei, c'est un fait nouveau.
Le fait qu'il dévoile des PV ne figurant pas dans le POR est un fait nouveau.
Les ITW à la fin du livre sont inédites.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 565 messages ]  Aller à la page Précédente 133 34 35 36 37 38 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com