Nous sommes le 16 déc. 2018, 09:05

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 218 messages ]  Aller à la page Précédente 111 12 13 14 15 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 13 juin 2005, 21:06 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 27 févr. 2004, 21:48
Messages : 115
Localisation : Région parisienne
Citation :
Cocotte,
Vous avez parfaitement le droit de donner votre avis, mais est-ce un avis que s'étonner, s'éffaroucher, que Spinelli n'était pas convoqué au procès ?
Ceci est de l'ordre du fait établi et non de la pensée subjective.
Vous pouvez vous tromper et être mal informé, ok, cela arrive, c'est tout à fait compréhensible
Mais d'où tenez-vous alors cette information erronée ??? J'aimerai bien le savoir....
Jamais personne n'a dit cela depuis 29 ans !!! (hormis le message précédent le votre, signé de Damien)

Comme indiqué par Gérard Bouladou dans son message suivant le votre, vous voyez bien qu'il n'y a aucune intox, ce fait, incontestable, est tout simplement repris par Gilles Perrault dans son livre.
Ceci n'est qu'un procès d'intention de votre part, dont la conclusion vous contredit...
Comme l'a dit Webrider, est-ce normal que la juge d'instruction n'entende pas ce témoin ? C'est le seul témoin adulte du rapt !
Au lieu de ça, on a fait dessiner à CR un plan, histoire d'apporter une "preuve" qu'il était venu sur les lieux de l'enlèvement... car ce dessin, il n'est pas venu par hasard. Si "on" lui "demande" de faire ce croquis, c'est "qu'on" sait très bien que les témoins du rapt n'ont pas identifé CR. Il fallait donc pouvoir se passer de ces témoins essentiels.
Et le plan dessiné arrive comme par enchantement.....


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 14 juin 2005, 16:54 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 janv. 2005, 17:47
Messages : 186
De toute façon , on a quand même le droit de s'étonner, s'éffaroucher et de questionner. On est ici pour apprendre des choses, alors on a quand même le droit à l'erreur mon petit Monsieur. Dans un forum, le but est de s'informer, de s'interroger.
De dire que personne n'ai jamais dit celà depuis 29 ans, je trouve ça un peu exagéré !
ALors, excusez nous si nous ne sommes pas parfaits et si notre connaissance sur l'affaire n'est pas parfaite .


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 00:29 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 03 avr. 2005, 15:42
Messages : 1
Je n'ai pas vu l'emission.

Par contre j'ai lu maintes fois le POR ,après chaque lecture la certitude d'un complot contre CR et le besoin de donner a l'opinion publique le meurtrier.

Après la lecture du livre de Gérard Bouladou le doute s'installe et une question me vient
-et si CR était vraiment coupable?

Gilles Perrault instruit a décharge ,Gérard Bouladou a charge.

La confrontation de ces 2 hommes passionnés troublent mon objectivité ,une révision,meme sans éléments nouveaux n'aiderait-elle pas a la recherche de la vérité afin de positionner définitivement le mot fin sur ce débat.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 07:50 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2004, 09:57
Messages : 443
Si. Sauf que "révision sans élément nouveau", ça n'existe pas. La justice ne fait pas de sentiment (et heureusement, cela dit). Il faut un élément nouveau, et pas un petit.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 08:00 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Tout à fait.

Mais la question que je me suis souvent posée, est: quel pourrait être cet élément nouveau?

On a appris tant de choses depuis un certain temps......


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 08:11 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :
Si. Sauf que "révision sans élément nouveau", ça n'existe pas. La justice ne fait pas de sentiment (et heureusement, cela dit). Il faut un élément nouveau, et pas un petit.

Attention Philippe, la loi ne dit rien quant à la grandeur que doit avoir :

- le fait nouveau

- l'élément inconnu de la juridiction au jour du procès

Il faut simplement dit la loi que cela crée un doute sur la culpabilité. Mais la loi ne dit rien sur l'importance de ce doute;

tout cela est laissé à l'appréciation des juges de la cour de cassation qui font une application fort restrictive, mais on va pouvoir juger de ce qu'il en est puisque par exemple Omar Raddad a porté le refus de la cour de révision devant la cour européenne.
On va voir si elle condamne la France ou non.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 13:21 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 oct. 2004, 12:44
Messages : 118
Ne soyez pas naïfs !! Même si un élément nouveau était versé au dossier, il n'y aurait pas révision du procès. D'ailleurs je ne sais pas ce que vous appelez 'élément nouveau'.

Imaginez un nouveau témoin qui sort de nul part et qui affirme ceci ou cela ... On l'enverrait balader, on refuserait de l'écouter, on douterait de son honnéteté.

Un élément matériel ... ce serait pareil ou même pire

Imaginez maintenant que le coupable se dénonce. C'est à présent un homme âgé qui veut 'libérer sa conscience' (expression bien connue dans cette affaire).

On dirait que c'est un vieux fou qui raconte n'importe quoi pour se rendre intéressant. Si vraiment il insiste et apporte des preuves de sa culpabilité (le comble, quoi!), on le ferait taire. Soyez-en sûr.

C'est l'institution dans son ensemble qui est mise en cause dans cette affaire. On le voit bien dans le livre de Gérard Bouladou. Il essaie (très maladroitement) de réhabiliter ce petit monde. Mais le mieux serait de garder le silence et faire profil bas comme Mademoiselle Ilda.

On n'a ainsi de comptes à rendre à personne... sauf peut-être à sa propre conscience et de ce côté-là, ça doit être très dur, très très dur.

Moi, si j'avais participé de près ou de loin à cette mascarade de justice, j'aurais honte, très honte. J'aurais l'impression que mes enfants ou mes petits-enfants en me regardant seraient constamment en train de me demander : "Mais comment as-tu pu faire ça ?"

VIC


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 15:30 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 27 févr. 2004, 21:48
Messages : 115
Localisation : Région parisienne
VIC,
Tu oublies le cas Patrick Dils....
Certes, pour Dils, la réparation a été possible puisqu'il n'a écopé "que" d'une peine de prison (et tout ce que ça comporte comme humiliations, menaces, tortures...)
Si je me souviens bien, l'un des enquêteurs principaux croit dur comme fer que Dils est coupable.
Comme quoi.... je n'ai pas l'impression que ça posera un problème de conscience si l'innocence de Ranucci était avérée.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 15:36 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Tu sais Fresh73, 30 ans c'est peu et c'est beaucoup.

En l'occurence, c'est peu.

Une enfant est décédée et un homme est mort.

Si je prends un scénario catastrophe de l'innocence de Ranucci:

Le véritable assassin qui court toujours et un homme sacrifié.....

Tout ça pour dire que si j'étais d'accord avec Vic au sujet de Ranucci, je penserai comme il/elle.

Je l'ai pensé à une époque, mais chut, c'est un secret. :P


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 18:23 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :
Ne soyez pas naïfs !! Même si un élément nouveau était versé au dossier, il n'y aurait pas révision du procès. D'ailleurs je ne sais pas ce que vous appelez 'élément nouveau'.

Imaginez un nouveau témoin qui sort de nul part et qui affirme ceci ou cela ... On l'enverrait balader, on refuserait de l'écouter, on douterait de son honnéteté.

Un élément matériel ... ce serait pareil ou même pire

Imaginez maintenant que le coupable se dénonce. C'est à présent un homme âgé qui veut 'libérer sa conscience' (expression bien connue dans cette affaire).

On dirait que c'est un vieux fou qui raconte n'importe quoi pour se rendre intéressant. Si vraiment il insiste et apporte des preuves de sa culpabilité (le comble, quoi!), on le ferait taire. Soyez-en sûr.
Je ne crois pas que les choses se passent tout à fait comme vous dites. Que les institutions campent sur leurs positions jusqu'à ce que cela devienne intenable, c'est évident.

Mais vous oubliez à mon sens que la révision est une décision politique, pas du tout judiciaire.

Vous oubliez aussi qu'on ne part pas de rien et que les témoignages, cela se recoupe et cela se vérifie, qu'on ne juge pas sur un élément du dossier mais sur un ensemble.

Aujourd'hui, on sait ce qu'il en est des "preuves" de la culpabilité : on a trouvé le couteau le 5 avant le pull dit le gendarme, et on a été le remettre le 6 pour faire croire que Ranucci indiquait lui-même l'endroit, et comme ce n'était pas tout à fait à la même place, le gendarme n'arrêtait pas de dire : il est où le couteau ? Sous-entendu, certes vous êtes venu le remettre "à la même place", mais pour vous c'est où la même place ?

Pour le pantalon, on sait qu'il n'a pas été saisi le soir du 5 et que c'est pour cette raison qu'on a rendu la voiture à Mme Mathon en ayant fait un double des clés et qu'on est venu le dimanche soir en douce récupérer et la bagnole et le pantalon.

Vous mettez cela dans une requête en révision, je vous assure que les juges seront tout de même génés aux entournures. La preuve, cela ne s'est pas encore fait. Il doit bien y en avoir à la cour de cassation pour veiller au grain. Ne vous inquiétez pas.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 19:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 mai 2005, 21:47
Messages : 194
N'empêche 1 chose: si la justice avait commis une faute, quand Badinter était garde des sceaux il aurait fait qqchose en 1981 et années suivantes: Badinter était membre du comité pour la réhabilitation de CR. alors pourquoi ce silence?

Pierre Rambla le disait lui même: s'il y avait eu un doute, soit vraiment qqchose d'arbitraire ds cette affaire, l'équipe socialiste d'après Giscard aurait tenté de faire lever le voile. or il n'y a rien eu de leur côté, et cela a convaincu pierre rambla que le seul coupable était cr.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 19:59 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 05:45
Messages : 4412
Localisation : Paris
Citation :
Pierre Rambla le disait lui même: s'il y avait eu un doute, soit vraiment qqchose d'arbitraire ds cette affaire, l'équipe socialiste d'après Giscard aurait tenté de faire lever le voile. or il n'y a rien eu de leur côté, et cela a convaincu pierre rambla que le seul coupable était cr.

Il reste une certaine probabilité que la première contradiction soit chez les Rambla et que JR ait toujours su que CR n'était pas l'homme au chien noir "Assez! Basta! de toute façon on ne le fera pas sortir de terre"

(l'express, 3 mars 2005) reprenant une interview TF1


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 juin 2005, 22:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :
N'empêche 1 chose: si la justice avait commis une faute, quand Badinter était garde des sceaux il aurait fait qqchose en 1981 et années suivantes: Badinter était membre du comité pour la réhabilitation de CR. alors pourquoi ce silence?

Pierre Rambla le disait lui même: s'il y avait eu un doute, soit vraiment qqchose d'arbitraire ds cette affaire, l'équipe socialiste d'après Giscard aurait tenté de faire lever le voile. or il n'y a rien eu de leur côté, et cela a convaincu pierre rambla que le seul coupable était cr.
Il a fait quelque chose Badinter, il a nommé le Bruchec qui a mené une enquête qui a abouti à établir que le témoignage Moussy, contrairement à ce qu'avance Gérard B dans son bouquin est totalement recevable mais en plus qu'il apparaît que les enquêteurs l'ont bien rencontré durant les premières semaines de l'enquête. Cela a abouti a une requête en révision.

Oui mais problème, elle est examinée en 86 tandis que Chalandon est garde des sceaux, et c'est une décision politique.


Ce qui n'est pas étonnant, c'est que personne n'a envie d'aller chercher l'homme au pull rouge. On pourrait le trouver, il suffirait de regarder le fichier des cartes grises du 54 avec un 8 dans le numéro. Visiblement, ni à droite, ni à gauche n'a envie. C'est ce qu'on appelle la pensée unique.

Qu'il n'y ait pas véritablement d'ardeur chez les ministres de la justice de tout bord, ce n'est pas étonnant, ils ont en dessous un corps professionnel, et puis la cinquième république c'est comme qui dirait Mitterrand, le coup d'état permanent. Entre tout ce beau monde, on ne va pas empêcher le copinage.


En 91 rebelote, mais la loi a changé, les politiques se sont débarassés du bâton merdeux et ont confié à la cour de cassation le soin de faire le tri. Ce n'est pas une bonne idée, c'est la cour de cassation qui a piétiné le droit pour faire assassiner Ranucci, elle ne va pas quand même, avec Mme Di Marino en son sein, faire de la peine à ces braves jurés qui tuent à l'insu de leur plein gré.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 juin 2005, 06:58 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Citation :
Citation :
Pierre Rambla le disait lui même: s'il y avait eu un doute, soit vraiment qqchose d'arbitraire ds cette affaire, l'équipe socialiste d'après Giscard aurait tenté de faire lever le voile. or il n'y a rien eu de leur côté, et cela a convaincu pierre rambla que le seul coupable était cr.

Il reste une certaine probabilité que la première contradiction soit chez les Rambla et que JR ait toujours su que CR n'était pas l'homme au chien noir "Assez! Basta! de toute façon on ne le fera pas sortir de terre"

(l'express, 3 mars 2005) reprenant une interview TF1

Bonjour webrider, cette phrase énigmatique de Jean Rambla m'a fait une toute autre impression:

J'ai pour ma part trouvé Jean, disons: usé, fatigué, j'avais l'impression qu'il était mal à l'aise, qu'il n'avait pas envie d'en parler.

Ce que l'on peut comprendre.

Et quand, par la suite, j'appris, comme tout le monde, ce qui s'était passé, je ne fus du coup, pas étonnée.

Comprenez, il se retrouvait dans le camp des personnes qui ont commis un méfait (que je ne juge pas, ce n'est pas l'endroit).

Sans compter que l'interview a probablement duré plus longtemps que ce que l'on en a vu.

Amitiés. L


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 juin 2005, 08:15 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 mai 2005, 21:47
Messages : 194
Citation :

Ce qui n'est pas étonnant, c'est que personne n'a envie d'aller chercher l'homme au pull rouge. On pourrait le trouver, il suffirait de regarder le fichier des cartes grises du 54 avec un 8 dans le numéro. Visiblement, ni à droite, ni à gauche n'a envie. C'est ce qu'on appelle la pensée unique.
A mon avis, c'était tache impossible, même à cet époque... rendez-vous compte du nombre? et à l'époque on avait pas l'informatique...
non votre démarche est totalement illusoire


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 218 messages ]  Aller à la page Précédente 111 12 13 14 15 Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com