Nous sommes le 16 déc. 2018, 04:33

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 220 messages ]  Aller à la page Précédente 110 11 12 13 14 15 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 18 oct. 2006, 06:17 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 12 août 2006, 12:18
Messages : 1509
Citation :
Syd, je ne suis pas convaincu par l'explication de Gérard sur le paquet, en fait. C'est le principal point faible de son livre, je pense.

Il écarte l'hypothêse du mensonge des Aubert sur le paquet en disant : "c'est fuir le loup pour se jeter dans le griffes du tigre", puisqu'ils finissent par dire que c'était un enfant. Mais je crois que c'est ce qu'ils ont fait, pourtant, et cela, parce que le tigre a promis de ne pas les griffer. Je vais réétudier tout ça en détail, car il y a tout un tas de coups de fil à  partir de 10 heures, ce jour-là  (5 juin). Il me semble bien que c'est Alessandra qui a fini par tirer les vers du nez de monsieur Aubert, et le forcer à  oublier son bobard à  propos du paquet.
voila Marc, pour vous le Commissaire Alessandra fait craque les Auberts pour qu ils avouent bien avoir vu un enfant (verite pour vous) alors que pour les innocentistes les Auberts acceptent de voir un enfant pour les besoins de l enquete...

et Gérard Bouladou ds son livre n apporte aucune precision sur ce fait important...donc tant que les auberts maintiendront qu ils n ont jamais parle de paquet, il y aura cette suspition.....et si il y a doute....il y a innocence...euh d apres moi c'est ce qu il y a marque ds les lois francaises


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 18 oct. 2006, 10:24 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 13:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
Quoiqu'on pense, on ne peut pas nier que le témoignage des Aubert contient de nombreuses failles par rapport aux aveux de Ranucci :

- Mme Aubert dit être passée assez prês de la voiture de Ranucci pour entendre distinctement ce qu'avait pu dire la fillette d'une "voix fluette", hors, dans les aveux, Ranucci précise qu'il "ignorait être poursuivi". Bon là , il faudra m'expliquer comment c'est possible. Mais ça a l'air de défier un peu les lois de la physique cette histoire.

- Mme Aubert dit que Ranucci est sorti par sa portiêre gauche, hors celle-ci est bloquée. Rien n'a permis d'affirmer avec certitude qu'elle aurait pu s'ouvrir une fois ou deux aprês l'accident.

- L'histoire du paquet... Ils sont quand même imaginatifs ces gendarmes, vous ne trouvez pas? Et en plus ils ont de l'humour, ils savent se distraire...

- L'arrêt de la 304 ne correspond pas à  l'empreinte de sabot retrouvée, et ça pose deux problêmes. Premiêrement, est-ce que c'est la fillette qui a laissé cette empreinte? Deuxiêmement, si oui, la 304 aurait été sationné en toute sortie de virage et les Aubert n'aurait pas eu le temps de se ralentir assez pour entendre la fillette et voir distinctement la scêne qu'il rapporte, la visibilité étant réduite.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 oct. 2006, 01:56 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 26 janv. 2006, 16:20
Messages : 3096
Localisation : Normandie
Citation :
voila Marc, pour vous le Commissaire Alessandra fait craque les Auberts pour qu ils avouent bien avoir vu un enfant (verite pour vous) alors que pour les innocentistes les Auberts acceptent de voir un enfant pour les besoins de l enquete...
Et qu'est-ce qui vous parait le plus vraisemblable ? On transforme un paquet en enfant qui parle et marche pour les besoins d'une enquête, histoire de bien enfoncer un jeune homme qui n'avait qu'un paquet avec lui, ou bien on pousse des témoins à  tout dire de ce qu'ils ont vu en leur promettant de ne pas les charger pour non assistance à  personne en danger ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 oct. 2006, 02:13 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 26 janv. 2006, 16:20
Messages : 3096
Localisation : Normandie
Citation :
Quoiqu'on pense, on ne peut pas nier que le témoignage des Aubert contient de nombreuses failles par rapport aux aveux de Ranucci :

- Mme Aubert dit être passée assez prês de la voiture de Ranucci pour entendre distinctement ce qu'avait pu dire la fillette d'une "voix fluette", hors, dans les aveux, Ranucci précise qu'il "ignorait être poursuivi". Bon là , il faudra m'expliquer comment c'est possible. Mais ça a l'air de défier un peu les lois de la physique cette histoire.
5 juin : "Je ne me souviens pas avoir été poursuivi par un témoin."
6 juin, 1 h 30 : "Je n'ai même pas remarqué que j'étais poursuivi par une voiture."
6 juin, 14 h : "J'étais affolé et je ne me rendais pas compte que quelqu'un me suivait."

Jusque là , il ne nie pas avoir été poursuivi. Il ne rejette pas cette possibilité.

6 juin, 18 h : "Pensant que l'on pouvait me poursuivre, j'ai quitté mon véhicule en bordure de la route."

Ah, c'est tout de suite autre chose.

7 juin (aux psychiatres) : "Je ne me suis pas trop rendu compte qu'on me poursuivait."

Retour à  la case départ, avec une nuance : pas trop, ça veut dire un petit peu, quand même. ;)

10 juin : "Je ne sais pas si je me retournais pour regarder le véhicule avec lequel le choc avait eu lieu. Aujourd'hui, je ne me souviens pas avoir été pris en chasse par un automobiliste aprês l'accident. Je ne peux pas expliquer pourquoi malgré cela, aprês l'accident, je suis reparti à  vive allure."

Là , on est bien revenu à  la premiêre déclaration. Il ne sait pas pourquoi il a foncé, mais il a foncé.
Citation :
- Mme Aubert dit que Ranucci est sorti par sa portiêre gauche, hors celle-ci est bloquée. Rien n'a permis d'affirmer avec certitude qu'elle aurait pu s'ouvrir une fois ou deux aprês l'accident.
Rien n'a permis d'affirmer non plus qu'elle avait été bloquée par l'accident. A part Ranucci, personne n'en parle dans les premiers jours. Ensuite, il semblerait qu'on ait établi que la portiêre était bloquée, mais on est en droit d'avoir des doutes concernant les heures qui suivent l'accident, car rien ne va dans ce sens (Rahou, Guazzone, Leonetti).


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 oct. 2006, 06:36 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 12 août 2006, 12:18
Messages : 1509
Citation :
Citation :
voila Marc, pour vous le Commissaire Alessandra fait craque les Auberts pour qu ils avouent bien avoir vu un enfant (verite pour vous) alors que pour les innocentistes les Auberts acceptent de voir un enfant pour les besoins de l enquete...
Et qu'est-ce qui vous parait le plus vraisemblable ? On transforme un paquet en enfant qui parle et marche pour les besoins d'une enquête, histoire de bien enfoncer un jeune homme qui n'avait qu'un paquet avec lui, ou bien on pousse des témoins à  tout dire de ce qu'ils ont vu en leur promettant de ne pas les charger pour non assistance à  personne en danger ?
Biensur qu avant de m interesser vraiment al affaire, je me suis dit, les auberts ont vu l enfant, et le commissaire leur a bien dit vous ne risquer pas de tomber sous le chef d inculpation "d assistance en personne en danger", l enfant est surement encore vivante, grace a vous on va la retrouver.....

Mais voila, les declarations des AUberts qui maintiennent depuis 30ans qu ils ont tjrs vu un enfant et que les gendarmes ont ecris et dit n importe quoi, vont a l encontre de ce que vous exposez....

et curieusement, Gérard Bouladou aurait pu mettre tout le monde d accord en expliquant la these de la non assistance...mais il renforce l idee du temoignage monté de tout piece..... 250 pages et il me fait pencher vers l innocentisme a force de voloir detruire l "ecrivain" il commet des erreurs que j ai deja mentionné un peu partout, ca me gene...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 oct. 2006, 09:11 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 13:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
Citation :
Citation :
Quoiqu'on pense, on ne peut pas nier que le témoignage des Aubert contient de nombreuses failles par rapport aux aveux de Ranucci :

- Mme Aubert dit être passée assez prês de la voiture de Ranucci pour entendre distinctement ce qu'avait pu dire la fillette d'une "voix fluette", hors, dans les aveux, Ranucci précise qu'il "ignorait être poursuivi". Bon là , il faudra m'expliquer comment c'est possible. Mais ça a l'air de défier un peu les lois de la physique cette histoire.
5 juin : "Je ne me souviens pas avoir été poursuivi par un témoin."
6 juin, 1 h 30 : "Je n'ai même pas remarqué que j'étais poursuivi par une voiture."
6 juin, 14 h : "J'étais affolé et je ne me rendais pas compte que quelqu'un me suivait."

Jusque là , il ne nie pas avoir été poursuivi. Il ne rejette pas cette possibilité.

6 juin, 18 h : "Pensant que l'on pouvait me poursuivre, j'ai quitté mon véhicule en bordure de la route."

Ah, c'est tout de suite autre chose.

7 juin (aux psychiatres) : "Je ne me suis pas trop rendu compte qu'on me poursuivait."

Retour à  la case départ, avec une nuance : pas trop, ça veut dire un petit peu, quand même. ;)

10 juin : "Je ne sais pas si je me retournais pour regarder le véhicule avec lequel le choc avait eu lieu. Aujourd'hui, je ne me souviens pas avoir été pris en chasse par un automobiliste aprês l'accident. Je ne peux pas expliquer pourquoi malgré cela, aprês l'accident, je suis reparti à  vive allure."

Là , on est bien revenu à  la premiêre déclaration. Il ne sait pas pourquoi il a foncé, mais il a foncé.
Citation :
- Mme Aubert dit que Ranucci est sorti par sa portiêre gauche, hors celle-ci est bloquée. Rien n'a permis d'affirmer avec certitude qu'elle aurait pu s'ouvrir une fois ou deux aprês l'accident.
Rien n'a permis d'affirmer non plus qu'elle avait été bloquée par l'accident. A part Ranucci, personne n'en parle dans les premiers jours. Ensuite, il semblerait qu'on ait établi que la portiêre était bloquée, mais on est en droit d'avoir des doutes concernant les heures qui suivent l'accident, car rien ne va dans ce sens (Rahou, Guazzone, Leonetti).
.

Soyons clairs à  nouveau, car j'ai l'impression que vous cherchez à  interpréter mes propos. Mme Aubert dit entendre la voix fluette de la fillette, elle est même capable de dire que la fillette était calme, et qu'elle a demandé "Qu'est-ce qu'on fait?". Donc on peut conclure que dans ce cas de figure, la voiture des Aubert arrive au pas, et que Ranucci et l'enfant sont encore tout prês de la 304. Oublions le bruit du moteur, parce que sinon, on ne s'en sort pas. Donc il semble absolument impensable que Ranucci n'est pas remarqué cette voiture, vous ne croyez pas?

Alors on peut tout dire à  partir des aveux de Ranucci, mais leur manque de cohérence frappe. Ranucci ne remarque pas la voiture des Aubert qui est pourtant bien proche de lui, puisque Mme Aubert réussit à  répéter textuellement une phrase dites par Marie-Dolores, bien qu'elle n'est pas pu affirmer au passage si c'est une fille ou un garçon (la reconnaissance par les cheveux longs me paraît d'ailleurs três évidente) et bien que le moteur de sa voiture tournait. Ma question est simple? Comment est-ce possible??? Marc, faites un test, essayer de parler à  quelqu'un qui se trouve à  3 ou 4 mêtres de vous alors que vous êtes dans votre voiture le moteur tournant. Vous verrez que vous devez sérieusement élever la voix... Donc pour ce qui est de la voix fluette, excusez-moi, mais là  encore, ça défie un peu les lois de la physiques...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 oct. 2006, 09:26 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 31 janv. 2005, 22:46
Messages : 98
Les déclarations des Aubert sont sujettes à  une grande suspicion.
Qu'ont-ils vu, et surtout qu'ont-ils entendu?
La vérité, je pense, se trouve dans les déclarations du truculent Guazzone, page 284 du livre de G. Bouladou :
Alors, cette dame, elle a vu Ranucci qui descendait de la voiture avec la petite. La petite criait : "Qu'est-ce que vous allez me faire?" Alors, le mari de Mme Aubert, qui est un bonhomme qui n'était pas três grand, et elle non plus, a voulu suivre Ranucci. Sa femme lui a dit : "N'y va pas, il va te faire un mauvais coup." Mais ça, je crois qu'elle ne l'a dit à  personne, parce que plus personne ne l'a plus interrogée, dame. Plus personne ne lui a rien demandé. On lui a demandé l'accident et tout, puis vite fait, bien fait, c'est tout. Et cette dame, elle me l'a dit à  moi quand on est rentrés, le jour du procês.

Ces paroles de Guazzone changent tout. Car on est loin de : " Et maintenant qu'est-ce qu'on fait?" de la petite.
J'irai même plus loin : je suis persuadé que les Aubert ont entendu la petite crier dans les broussailles.
Autrement dit les Aubert ont minimisé leur déclaration pour ne pas être poursuivi pour non assistance à  personne en danger.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 oct. 2006, 09:31 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 13:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
Citation :
Les déclarations des Aubert sont sujettes à  une grande suspicion.
Qu'ont-ils vu, et surtout qu'ont-ils entendu?
La vérité, je pense, se trouve dans les déclarations du truculent Guazzone, page 284 du livre de G. Bouladou :
Alors, cette dame, elle a vu Ranucci qui descendait de la voiture avec la petite. La petite criait : "Qu'est-ce que vous allez me faire?" Alors, le mari de Mme Aubert, qui est un bonhomme qui n'était pas três grand, et elle non plus, a voulu suivre Ranucci. Sa femme lui a dit : "N'y va pas, il va te faire un mauvais coup." Mais ça, je crois qu'elle ne l'a dit à  personne, parce que plus personne ne l'a plus interrogée, dame. Plus personne ne lui a rien demandé. On lui a demandé l'accident et tout, puis vite fait, bien fait, c'est tout. Et cette dame, elle me l'a dit à  moi quand on est rentrés, le jour du procês.
Ces paroles de Guazzone changent tout. Car on est loin de : " Et maintenant qu'est-ce qu'on fait?" de la petite.
J'irai même plus loin : je suis persuadé que les Aubert ont entendu la petite crier dans les broussailles.
Autrement dit les Aubert ont minimisé leur déclaration pour ne pas être poursuivi pour non assistance à  personne en danger.
Oui, effectivement, ça change tout. Et il convient d'être vigilant. Car ces modifications supposées des propos de Mme Aubert accablerait le couple. Mais aucun fait n'est avéré à  ce niveau. Dês lors, ou ils ont entendu crier (et ils semblent impensable qu'ils n'aient pas bougé), ou il n'ont rien vu ni entendu.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 oct. 2006, 10:48 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 juin 2005, 16:40
Messages : 337
Localisation : Cannes
Merci Gil pour ces précisions intéressantes.
Citation :
Oui, effectivement, ça change tout. Et il convient d'être vigilant. Car ces modifications supposées des propos de Mme Aubert accablerait le couple.
Cela accablerait surtout ... Ranucci!


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 oct. 2006, 10:56 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 13:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
Citation :
Merci Gil pour ces précisions intéressantes.
Citation :
Oui, effectivement, ça change tout. Et il convient d'être vigilant. Car ces modifications supposées des propos de Mme Aubert accablerait le couple.
Cela accablerait surtout ... Ranucci!
Oui dv, mais aussi le couple Aubert... Dês lors, il faut rester prudent. Ranucci est condamné par la Justice, mais les Aubert ne sont que témoins dans cette affaire. Et ce genre de déclaration change la perception que l'on peut avoir de ce couple. Il ne faut pas accepter de laisser peser de telles charges sans fondement.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 oct. 2006, 10:59 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3530
Citation :
Les déclarations des Aubert sont sujettes à  une grande suspicion.
Qu'ont-ils vu, et surtout qu'ont-ils entendu?
La vérité, je pense, se trouve dans les déclarations du truculent Guazzone, page 284 du livre de G. Bouladou :
Alors, cette dame, elle a vu Ranucci qui descendait de la voiture avec la petite. La petite criait : "Qu'est-ce que vous allez me faire?" Alors, le mari de Mme Aubert, qui est un bonhomme qui n'était pas três grand, et elle non plus, a voulu suivre Ranucci. Sa femme lui a dit : "N'y va pas, il va te faire un mauvais coup." Mais ça, je crois qu'elle ne l'a dit à  personne, parce que plus personne ne l'a plus interrogée, dame. Plus personne ne lui a rien demandé. On lui a demandé l'accident et tout, puis vite fait, bien fait, c'est tout. Et cette dame, elle me l'a dit à  moi quand on est rentrés, le jour du procês.

Ces paroles de Guazzone changent tout. Car on est loin de : " Et maintenant qu'est-ce qu'on fait?" de la petite.
J'irai même plus loin : je suis persuadé que les Aubert ont entendu la petite crier dans les broussailles.
Autrement dit les Aubert ont minimisé leur déclaration pour ne pas être poursuivi pour non assistance à  personne en danger.
Tout ça c'est bien joli mais c'est surtout totalement invérifiable ...

Plus de 3 décennies aprês les faits, n'importe qui peut dire n'importe quoi ...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 oct. 2006, 18:05 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Citation :
La vérité, je pense, se trouve dans les déclarations du truculent Guazzone, page 284 du livre de G. Bouladou :
Alors, cette dame, elle a vu Ranucci qui descendait de la voiture avec la petite. La petite criait : "Qu'est-ce que vous allez me faire?" Alors, le mari de Mme Aubert, qui est un bonhomme qui n'était pas três grand, et elle non plus, a voulu suivre Ranucci. Sa femme lui a dit : "N'y va pas, il va te faire un mauvais coup." Mais ça, je crois qu'elle ne l'a dit à  personne, parce que plus personne ne l'a plus interrogée, dame. Plus personne ne lui a rien demandé. On lui a demandé l'accident et tout, puis vite fait, bien fait, c'est tout. Et cette dame, elle me l'a dit à  moi quand on est rentrés, le jour du procês.

Ces paroles de Guazzone changent tout. Car on est loin de : " Et maintenant qu'est-ce qu'on fait?" de la petite.
J'irai même plus loin : je suis persuadé que les Aubert ont entendu la petite crier dans les broussailles.
Autrement dit les Aubert ont minimisé leur déclaration pour ne pas être poursuivi pour non assistance à  personne en danger.
Mais qu'a-t-il bien pu entendre M Guazzone, il n'était même pas là  à  ce moment-là  ?
Il rapporte des paroles, des on-dit, mais certainement pas ce qu'il a entendu !!! Cela est sûr !

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 oct. 2006, 18:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 31 janv. 2005, 22:46
Messages : 98
Didi a écrit :
Citation :
Mais qu'a-t-il bien pu entendre M Guazzone, il n'était même pas là  à  ce moment-là  ?
Il rapporte des paroles, des on-dit, mais certainement pas ce qu'il a entendu !!! Cela est sûr !
Vous enfoncez des portes ouvertes, Guazzone rapporte des propos, et je n'ai pas dit le contraire non plus. Je trouve ce témoin três crédible, c'est tout.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 oct. 2006, 18:47 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Crédible lorsqu'il rapporte ce qui s'est passé dans la champignonniêre, tout à  fait d'accord

Crédible pour rapporter ce qu'ont vu d'autres personnes, alors que lui n'étaient pas sur les lieux ? Permettez-moi de douter de sa crédibilité.

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 oct. 2006, 19:37 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 juil. 2006, 13:45
Messages : 1282
Localisation : Vitrolles
Citation :
Citation :
Merci Gil pour ces précisions intéressantes.
Citation :
Oui, effectivement, ça change tout. Et il convient d'être vigilant. Car ces modifications supposées des propos de Mme Aubert accablerait le couple.
Cela accablerait surtout ... Ranucci!
Oui dv, mais aussi le couple Aubert... Dês lors, il faut rester prudent. Ranucci est condamné par la Justice, mais les Aubert ne sont que témoins dans cette affaire. Et ce genre de déclaration change la perception que l'on peut avoir de ce couple. Il ne faut pas accepter de laisser peser de telles charges sans fondement.
Bah, ils ne craignent plus rien : il y a prescription, si ce n'est pour leur renomée...


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 220 messages ]  Aller à la page Précédente 110 11 12 13 14 15 Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com