Nous sommes le 23 oct. 2018, 15:58

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 août 2005, 07:32 
Citation :
Ce n'est pas du tout le scénario de M. Pappalardo. Il n'y est jamais question de voiture. Et en fait il valait mieux puisqu'à l'époque, Christian Ranucci n'avait pas de voiture.
Qui a parlé de voiture? Je vous parle de l'elevement de MD, soyez plus perspicaces.
Il a bien entraîné l'enfant dans un garage à pied, non?
Citation :
Comment savez-vous que le moteur était éteint, ni les Aubert ni Ranucci ne parlent de ce point.

Concernant la signature des "enlèvements" de Ranucci je conforte ce que dit Gihel, il n'est jamais question de voyage en voiture dans l'épisode Pappalardo.
Qui a parlé de voiture? Je vous parle de l'elevement de MD, soyez plus perspicaces.
Si le moteur tournait, cela aurait été précisé dans le temoignage des Aubert et ils n'auraient pas pu converser avec Ranucci, ni entendre l'enfant.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 août 2005, 09:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
L'enfant est à quelques mètres d'eux et elle ne crierait pas ? et elle ne demanderait pas du secours ?

Je ne sais pas quelle thèse est stupide dans cette histoire.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 août 2005, 09:49 
Citation :
L'enfant est à quelques mètres d'eux et elle ne crierait pas ? et elle ne demanderait pas du secours ?

Je ne sais pas quelle thèse est stupide dans cette histoire.
Pour la enième fois, la fillette ne criait pas selon les témoins, NIselon Ranucci.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 août 2005, 10:02 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :
Citation :
L'enfant est à quelques mètres d'eux et elle ne crierait pas ? et elle ne demanderait pas du secours ?

Je ne sais pas quelle thèse est stupide dans cette histoire.
Pour la enième fois, la fillette ne criait pas selon les témoins, NIselon Ranucci.
Ben c'est justement cela qui n'a strictement aucun sens. Au bout d'une demi heure dans cette voiture, comment voulez-vous qu'elle ne soit pas terrorisée pour le moins ? Si elle vot les Aubert elle ne peut que crier pour demander du secours.

Ce que disent les Aubert aux policiers est frappé du sceau de l'incohérence la plus totale.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 août 2005, 20:08 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 22:53
Messages : 5704
Citation :
Qui a parlé de voiture? Je vous parle de l'elevement de MD, soyez plus perspicaces.
Vous parlez de signature, c'est un phénoméne que l'on retrouve à chaque fois logiquement, donc comme vous parlez de l'enlèvement de Maria Dolorès, ça voudrait dire que la voiture existait dans l'épisode Pappalardo.
Donc la promenade ne fait pas partie de la signature étant donné que pour Marie Dolorès, ils partent à la recherche du chien en voiture
Citation :
Si le moteur tournait, cela aurait été précisé dans le temoignage des Aubert et ils n'auraient pas pu converser avec Ranucci, ni entendre l'enfant
Le moteur de la voiture des Aubert est en marche quand l'enfant parle à Ranucci, et il est en marche encore quand Ranucci parle à Mr Aubert et pourtant Mr et Mme Aubert entendent ses paroles
Si Ranucci n'avoue pas avoir retiré ses clés, c'est qu'il les a laissées sur le contact et que le moteur tourne encore. A aucun moment Ranucci n'a avoué que le moteur était arrêté.

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 août 2005, 20:33 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 22:53
Messages : 5704
Citation :
Pour la enième fois, la fillette ne criait pas selon les témoins, NIselon Ranucci.
Selon Ranucci elle se met à crier en haut du talus.

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 août 2005, 23:38 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 juil. 2005, 21:20
Messages : 853
Localisation : Sud-Ouest
Le petit Pappalardo a reconnu Ranucci ? Depuis quand ? Hier ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 août 2005, 07:13 
Citation :
Vous parlez de signature, c'est un phénoméne que l'on retrouve à chaque fois logiquement, donc comme vous parlez de l'enlèvement de Maria Dolorès, ça voudrait dire que la voiture existait dans l'épisode Pappalardo.
Donc la promenade ne fait pas partie de la signature étant donné que pour Marie Dolorès, ils partent à la recherche du chien en voiture
Refechissez un peu avant de poster, c'est la promenade avec un enfant : se promener avec un enfant qu'il ne connait pas = aborder un enfant et faire un tour à pied ou en voiture avec un enfant qu'il ne connait pas.
D'ailleurs, personne ne parle de voiture dans l'épisode Pappalardo, donc on peut fortement penser à Ranucci.
Citation :
Le moteur de la voiture des Aubert est en marche quand l'enfant parle à Ranucci, et il est en marche encore quand Ranucci parle à Mr Aubert et pourtant Mr et Mme Aubert entendent ses paroles
Si Ranucci n'avoue pas avoir retiré ses clés, c'est qu'il les a laissées sur le contact et que le moteur tourne encore. A aucun moment Ranucci n'a avoué que le moteur était arrêté.
Il n'avoue pas car sinon il sait que son histoire d'evanouissement ne sera pas crue, tout simplement.
Citation :
Selon Ranucci elle se met à crier en haut du talus.
Oui, en haut du talus et pas en sortant de la voiture.
De plus, Ranucci lui attrappe alors violement le cou et lui met la main sur la bouche, ce qui a du attenuer la chose.
Citation :
Le petit Pappalardo a reconnu Ranucci ? Depuis quand ? Hier ?
C'est son père et son frère ainé qui l'ont reconnu. Relisez le dossier...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 août 2005, 07:33 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 22:53
Messages : 5704
Citation :
Il n'avoue pas car sinon il sait que son histoire d'evanouissement ne sera pas crue, tout simplement.
Oui enfin dans ces conditions on peut très bien se dire que les aubert ne disent pas que le moteur tournait parceque personne n'allait les croire, un type qui s'enfuit et qui laisse les clés sur sa voiture :shock:
Ou aussi que la scène leur a complètement tourné l'attention du moteur qui tournait
Citation :
Citation :
Selon Ranucci elle se met à crier en haut du talus.
Oui, en haut du talus et pas en sortant de la voiture.
De plus, Ranucci lui attrappe alors violement le cou et lui met la main sur la bouche, ce qui a du attenuer la chose.
Et vous oubliez qu'il la poignarde, avec quelle main?

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 août 2005, 08:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Sikh met le doigt sur les incohérences de ces aveux.

Lisons attentivement ce qui est écrit :

"Arrivés sur le talus, l'enfant s'est mise à crier, elle ne voulait plus me suivre, elle devait être effrayée par l'accident."


Rappelons que les Aubert sont à dix mètres. Et ils n'entendraient pas la gamine crier ? Cela ne se peut pas.

La gamine ne peuty pas ne pas avoir vu la voiture des Aubert. Donc si elle devait faire quelque chose, c'est appeler au secours. Mais surtoutelle ne le fait pas, alors qu'on prétend qu'elle est effrayé.

Ah ben alors, et par quoi est-elle effrayée ? Par l'accident. Mais c'est curieux, elle n'est pas effrayée par l'accident en bas du talus, mais elle est soudain effrayée par l'accident en haut du talus ? Comment est-ce possible ?

Les policiers de la sûreté de Marseille ont inventé le "talus de la révélation". En bas, elle ne comprend rien, il y a les Aubert à quelques mètres mais elle ne crie pas pour les appeler au secours et en haut, soudain, la voix lui revient.
C'est quand même formidable.

Mais ce qui est encore plus fort que midable c'est que les Aubert, ce cri, ils ne l'entendent pas. Les Aubert soudain, sont devenus sourds. C'est incroyable.

Alors le fait qu'oon l'enlève de chez elle, qu'on l'emmène dans cette espèce de garrigue, qu'on fasse une demi-heure de trajet, ça, ce n'est pas du tout effrayant, mais alors pas du tout. Et quand elle a un accident, elle a de la frayeur à retardement.

Les policiers de la sûreté de Marseille viennent d'inventer la "frayeur à retardement." C'est extraordinaire.

Nous n'aurons qu'un mot : bravo.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 août 2005, 08:59 
Citation :
Oui enfin dans ces conditions on peut très bien se dire que les aubert ne disent pas que le moteur tournait parceque personne n'allait les croire, un type qui s'enfuit et qui laisse les clés sur sa voiture
Ou aussi que la scène leur a complètement tourné l'attention du moteur qui tournait
N'allez pas chercher trop loin, tout de même.
Citation :
Et vous oubliez qu'il la poignarde, avec quelle main?
Avec la main qui lui serre le cou.
C'est sur qu'il aurait été plus facile de le dire si Me Chiappe n'avait pas dit "non" à Ranucci lors de la reconstitution...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 août 2005, 09:04 
Citation :
Rappelons que les Aubert sont à dix mètres. Et ils n'entendraient pas la gamine crier ? Cela ne se peut pas.
Citation :
J'affirme que la petite fille m'a suivi sans rien dire.
Je l'ai tirée par la main et je lui ai fait sauter une sorte de caniveau se trouvant à cet endroit. J'ai sauté après elle et je l'ai tirée par le bras en haut du talus bordant la route. A un moment donné, la petite fille n'a plus voulu avancer. Elle s'est mise à crier. Je l'ai serrée au cou et je lui ai porté plusieurs coups de couteau.
Citation :
La gamine ne peuty pas ne pas avoir vu la voiture des Aubert. Donc si elle devait faire quelque chose, c'est appeler au secours. Mais surtoutelle ne le fait pas, alors qu'on prétend qu'elle est effrayé.
Elle n'a pas vu la voiture des Aubert, reflechissez, comment voulez-vous qu'elle la voit?
Citation :
Ah ben alors, et par quoi est-elle effrayée ? Par l'accident. Mais c'est curieux, elle n'est pas effrayée par l'accident en bas du talus, mais elle est soudain effrayée par l'accident en haut du talus ? Comment est-ce possible ?
Elle pleure parce qu'elle a mal, pas par peur (relisez le rapport d'autopsie).
Citation :
Mais ce qui est encore plus fort que midable c'est que les Aubert, ce cri, ils ne l'entendent pas. Les Aubert soudain, sont devenus sourds. C'est incroyable.
Tout est expliqué plus haut.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 août 2005, 09:10 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Mais la suite est encore mieux, pour dire l'intelligence de cette affaire :

"Je l'ai empêchée de crier en lui serrant le cou avec ma main gauche."


C'est la première fois qu'on voit ça. Pour empêcher quelqu'un de crier, on lui met la main sur la bouche, pas sur le cou. Sur le cou ce n'est que moyennenment efficace.

"L'enfant se débattait. Je vous précise que tout est confus dans ma mémoire parce que les choses se sont passées très vite."


14 coups de couteau, cela se passe très vite ? Non, c'est au contraire très long. Une agonie c'est toujours long. Mais heureusement, si les aveux sont confus, ce n'est pas parce que les policiers inventent n'importe quoi, c'est parce que la "mémoire de Ranucci est confuse", heureusement. Qu'est-ce que ce serait si elle ne l'était pas. On n'ose même pas l'imaginer.

Donc l'enfant a crié, elle se débat, mais les Aubert n'entendent strictement rien de tout cela. Ah j'oubliais, ils sont partis faire demi-tour. Pas de chance. Ah pardon, 30 ans après, ils disent le contraire à Bouladou, ils étaient bien là mais ils sont devenus sourds tout d'un coup.

"J'ai pris un couteau automatique qui se trouvait dans la poche de mon pantalon, j'ai ouvert ce couteau en appuyant sur le bouton et j'ai frappé la petite à plusieurs reprises."


Alors là, on comprend que le couteau n'est pas à lui. Si c'était son couteau, il dirait : j'ai pris mon couteau à cran d'arrêt qui se trouvait dans ma poche, ou bien même : j'ai pris Le couteau cran d'arrêt que j'avais acheté en Allemagne, ou bien encore : j'avais mon couteau dans la poche, je l'ai pris et j'ai appuyé sur le bouton.

Là c'est j'ai pris "UN couteau", un indéfini, celui qui s'est trouvé comme cela, par hasard, dans ma poche.

Selon la police de Marseille, les couteaux arrivent dans la poche par magie, vous vous retournez, et hop, vous avez un couteau à cran d'arrêt dans la poche. Oh ben mince alors...

Visiblement par ailleurs, ce que Ranucci raconte ne correspond pas du tout aux constatations : pour qu'il frappe la gamine au cou, il ne peut pas la serrer précisément là, il va se piquer la main si on suit les aveux, il faut qu'elle soit tombée, et les pierres ? Où sont les pierres qui ont servi a estourbir l'enfant ? Pas de pierres dans les aveux.

Tout cela est d'une précision remarquable, d'une justesse phénoménale.
Donc la gamine ne tombe pas, on la frappe debout, je laisse imaginer l'acrobatie inventée par les enquêteurs : il la tient d'un côté, il sort son couteau de l'autre.

Ben non, elle a été frappée une fois à terre visiblement.

C'est ça les aveux. Bravo la police. Chapeau.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 août 2005, 09:15 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :
Elle n'a pas vu la voiture des Aubert, reflechissez, comment voulez-vous qu'elle la voit?
La question est inverse : comment voulez-vous qu'elle ne la voit pas puisque les Aubert sont à quelques mètres. Comment voulez-vous qu'ils ne l'entendent pas crier ? Et comment voulez-vous qu'elle n'essaie pas de les rejoindre ?

C'est INCOHERENT. Ca ne tient pas une minute. C'est un scénario stupide. Véritablement stupide.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 23 août 2005, 09:24 
Citation :
C'est la première fois qu'on voit ça. Pour empêcher quelqu'un de crier, on lui met la main sur la bouche, pas sur le cou. Sur le cou ce n'est que moyennenment efficace.
Faux, surtout si l'on est dans un moment de panique.
Citation :
14 coups de couteau, cela se passe très vite ? [...]

Donc l'enfant a crié, elle se débat, mais les Aubert n'entendent strictement rien de tout cela. Ah j'oubliais, ils sont partis faire demi-tour. Pas de chance. Ah pardon, 30 ans après, ils disent le contraire à Bouladou, ils étaient bien là mais ils sont devenus sourds tout d'un coup.
15 coups de couteau, cela se passe très vite, pourquoi le nier (moins de 30 secondes).
Entendre quoi? Les coups de couteau? Soyez serieux...
Citation :
Alors là, on comprend que le couteau n'est pas à lui. Si c'était son couteau, il dirait : j'ai pris mon couteau à cran d'arrêt qui se trouvait dans ma poche, ou bien même : j'ai pris Le couteau cran d'arrêt que j'avais acheté en Allemagne, ou bien encore : j'avais mon couteau dans la poche, je l'ai pris et j'ai appuyé sur le bouton.

Là c'est j'ai pris "UN couteau", un indéfini, celui qui s'est trouvé comme cela, par hasard, dans ma poche.
Si la phrase est écrite comme cela, c'est pour pouvoir décrire le couteau : Ranucci a du dire "J'ai pris mon couteau et..." et les inspecteurs lui ont fait préciser.
S'ils avaient laissé cela, des mauvaises langues auraient surment dit : "Mais ca ne prouve rien! Il dit que c'est son couteau alors qu'il n'est pas capable de le décrire...".
Relisez le POR, lorsque Perrault explique le langauge sur les PV.
Citation :
Visiblement par ailleurs, ce que Ranucci raconte ne correspond pas du tout aux constatations : pour qu'il frappe la gamine au cou, il ne peut pas la serrer précisément là, il va se piquer la main si on suit les aveux, il faut qu'elle soit tombée, et les pierres ? Où sont les pierres qui ont servi a estourbir l'enfant ? Pas de pierres dans les aveux.

Tout cela est d'une précision remarquable, d'une justesse phénoménale.
Donc la gamine ne tombe pas, on la frappe debout, je laisse imaginer l'acrobatie inventée par les enquêteurs : il la tient d'un côté, il sort son couteau de l'autre.
C'est vrai qu'il eut été plus facile de reconstituer le meurtre si Me Chiappe n'avait pas fait "non" à Ranucci pendant la reconstitution.
L'enfant a été poignardée au visage (comme la mère de Ranucci, ca prouve bien sa culpabilité et son ignominie!!!) en étant tenue par les cheveux, puis Ranucci l'a laissé tomber sur les pierres.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com