Nous sommes le 20 août 2018, 05:50

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 143 messages ]  Aller à la page Précédente 14 5 6 7 810 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 03 oct. 2005, 19:46 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 juil. 2005, 21:20
Messages : 853
Localisation : Sud-Ouest
Il y avait toujours le témoignage des Aubert, mais sans arme du crime et sans aveux, il aurait bénéficié du doute au procès.

Ceci expliquant peut-être cela.


Haut
   
 Sujet du message : Re: l'arret pause-cigarette
Message non luPosté : 04 oct. 2005, 02:43 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 juil. 2004, 03:29
Messages : 206
jean-michel a écrit :
et si on parlait de ce fameux arrêt pause-cigarette qui est dans la thèse officielle et dont on ne sait rien ou presque ? si CR est coupable et si cet arrêt a vraiment eu lieu, pourquoi n'apprenons-nous rien sur cet arrêt ? aucun élément nouveau rapporté par CR et ignoré des enquêteurs qui prouverait sans aucun doute sa culpabilité ? comme le dit très bien Gilles Perrault dans son livre, le ravisseur et sa victime ont forcément discuté ensemble et donc CR aurait pu rapporter le contenu de cette conversation prouvant qu'elle avait eu lieu, mais non rien de rien ...
personnellement s'il me venait l'idée d'enlever une petite fille, un arrêt pour faire une pause et fumer une cigarette serait la dernière chose à laquelle je penserais ...


Je plussois.
Cela n'est pas tellement compréhensible cette histoire de pause cigarette.
Perrault a bien posé le problème dans son bouquin. Entre l'heure de l'enlèvement et celui de l'accident, il y se passe peut-être une heure pour faire un trajet qui prend sans doute moins de temps que cela (combien pour faire le trajet "Ste Agnès - la Pomme" au juste ?) . D'où la question : qu'est-ce qu'il a bien se passer pendant cette heure ?
Cette question pose peut-être autant problème aux policiers (il y a un problème chronologique) qu'à Ranucci (il s'y passe peut-être des choses embarrassantes) et dès lors, cet arrêt cigarette m'a l'air d'être une sorte de compromis, de marché. Quelque chose comme "tu nous dis n'importe quoi et nous on fait semblant d'être convaincu car ça nous permet d'avancer sans laisser des béances manifestes" contre "j'accepte d'avouer un crime fortuit mais pas un mobile crapuleux, c'est ça ou rien"

Admettons que l'arrêt a eu lieu. Dans ce cas, cela exclut assez fortement un mobile crapuleux. Comme vous le dites bien, on n'imagine mal un type perpétrer sciemment un enlevement, puis s'arrêter au bord de la route pour taper la discute avec sa future victime. C'est pas loin d'être du même ordre que l'homme au pull over-rouge qui se ballade sur une départementale avec la victime et qui décide la tuer devant témoins. Si cet arrêt a eu lieu , c'est qu'il n'y a pas de mobile "grave", simplement une ballade en voiture, etc.

Le gros problème c'est le mode opératoire pour attirer la petite dans la voiture, c'est carrément un scénario de vieux pro de l'agression sur mineur (comme le fait remarquer également perrault).

Le deuxième problème est que si cet arrêt cigarette a lieu on ne voit pas bien pourquoi les policiers n'insistent pas pour faire rapporter à Ranucci la teneur de cette conversasion qui peut être un élément circonstancié déterminant.

Pour résumer : l'enlèvement de satyre suivi de la pose cigarette au bord de la route, ça ne colle pas. le mobile de "la ballade insouciante" avec un mode opératoire de criminel, ça ne colle pas non plus.

Donc, quoi ? je n'en sais rien, dès que j'essaie de prendre en compte cet arrêt cigarette, je suis dans le brouillard.

Sur cette question, la position de "l'innocence" est plus confortable, c'est certain ! (c'est après que ça devient plus délicat, par contre...)

J'avoue que oui, ça fait partie des trucs que je ne suis pas capable d'expliquer sauf à dire :

- ranucci est un grand pervers cynique qui a agi avec préméditation, il n'avoue pas son mobile et invente une histoire de ballade pour atténuer sa responsabilité (mais ça n'est pas étayé par grand chose, cela n'est pas satisfaisant)


Haut
   
 Sujet du message : Re: l'arret pause-cigarette
Message non luPosté : 04 oct. 2005, 03:49 
fab a écrit :
Cela n'est pas tellement compréhensible cette histoire de pause cigarette.

Je ne voudrais pas faire trop de prosélytisme, mais dans la troisième version, nul n’est besoin d’une pause cigarette. Cette heure est mise à profit pour permettre:
- au ravisseur de rejoindre en Simca un lieu secret où se trouve également la Peugeot de Ranucci
- à Ranucci de rejoindre à pied ce lieu secret depuis son poste d'observation où l'a vu Rosanno
- aux deux hommes de transférer l’enfant (et le pull !) de la Simca à la Peugeot
- au trio de repartir


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 04 oct. 2005, 08:00 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 11 févr. 2005, 22:20
Messages : 666
citation:
Entre l'heure de l'enlèvement et celui de l'accident, il y se passe peut-être une heure pour faire un trajet qui prend sans doute moins de temps que cela (combien pour faire le trajet "Ste Agnès - la Pomme" au juste ?)
Entre l'heure de l'enlèvement et celui de l'accident, il y se passe peut-être une heure pour faire un trajet qui prend sans doute moins de temps que cela (combien pour faire le trajet "Ste Agnès - la Pomme" au juste ?)
*********************
Vous n'apprendrez rien de ce coté là !
la fourchette va de 20 a 40 mn (selon que l'on n'est cupa ou inno)
comme la fourchette du rapt va de 10h50 a 11h25 on n'est bien avancé !!!


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 16 janv. 2006, 23:01 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
antoroma a écrit :
Dalakhani a écrit :
Si on suit ses aveux, et pour lesquels il a été inculpé, il veut juste lui faire faire un tour et la ramener, il ne préparait donc rien du tout
Selon moi, il n'a pas été inculpé pour ses aveux. Son sort était scellé à la seconde ou on a retrouvé le cadavre. (On aurait même arrêté les recherches avec le chien dès qu'on a retrouvé le corps. J'en parlerai ailleurs) Le témoignage des Aubert, des Martinez et de Guazzone était suffisant pour l'inculper. S'il n'avait eu ni couteau, ni aveux, ni pantalon, il est probable qu'il aurait quand même été condamné.Dans ma thèse, c'est d'ailleurs pour ca qu'il passe partiellement aux aveux: en espérant qu'on retrouve sur le couteau des empreintes qui ne lui appartenaient pas.


Ce qui l'a fait inculpé et condamné, c'est bien sa présence au bord de la route, aperçue par les Aubert.

Je vous cite : "son sort était scellé à la seconde où on a vu le cadavre"

En conséquence, seule sa présence aux abords des lieux de la découverte du cadavre en fait le coupable. Point final.

Mais si personne ne le reconnaît sur les lieux de l'enlèvement, ni lui ni sa voiture ; si par ailleurs, les Martinez n'ont vu personne dans la voiture, comment a-t-il pu se trouver en présence de la fillette et la tuer.

Il convient de prouver qu'il l'a donc ramassée sur le bord de la route entre La Pomme et les fourrés.

Amicalement


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 janv. 2006, 06:39 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Salut Didi, comment vas-tu?

Je trouve que ce que tu as écris est une manière très réductrice de considérer l'affaire.

Personne n'a reconnu Ranucci sur les lieux de l'enlèvement, d'accord,

mais l'un est à 40m et l'autre a 6 ans.

As-tu chronométré ce que représente la conversation entre Jean et le ravisseur?: une vingtaine de secondes!

Tu l'as entendu parler dans le magnéto? c'est pas du tout celui du film, je suis même sûr qu'il ont utilisé un gamin plus âgé.

Et là, on va me dire:"c'est qu'un film"! oui, c'est qu'un film mais relatant un fait dramatique........censé faire connaitre aux gens ce qui c'est probablement passé depuis 1974.

Alors, il faut se coller au plus près de la vérité.

Tu dis qu'il n'y avait pas d'enfant vu par Martinez.

Martinez a eu un accident, il aurait pu y laisser sa peau.

On va pas le blâmer de ne pas connaitre la couleur du slip de Ranucci.

Pour le reste, Aubert indique l'endroit peu ou prou ou Ranucci s'est arrêté avec la gosse.

On retrouve ladite gosse morte en haut du talus.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 janv. 2006, 09:26 
laurence a écrit :
Je trouve que ce que tu as écris est une manière très réductrice de considérer l'affaire.
Dans cette affaire, si je peux me permettre, c’est plutôt la bascule à Charlot qui a été réductrice.

laurence a écrit :
Personne n'a reconnu Ranucci sur les lieux de l'enlèvement, d'accord, mais l'un est à 40m et l'autre a 6 ans.
Je vous suivrais bien volontiers dans votre raisonnement si ces témoins avaient déclaré « je n’ai rien vu » ou « je suis incapable de vous répondre parce que je suis trop jeune » ou « je suis incapable de vous répondre parce que j’étais trop loin ». Au contraire, ils déclarent : « oui, je me souviens parfaitement de l’homme qui a enlevé Marie-Dolorès Rambla, je suis parfaitement capable de vous le décrire et oui, je suis formel, il ne s’agit pas de ce Christian Ranucci que vous me présentez en insistant lourdement pour que je le reconnaisse ». Il y a quand même une légère nuance, ne trouvez vous pas ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 janv. 2006, 09:52 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Non Antoroma.

Entre Spinelli qui précise bien qu'il ne sera pas en mesure de reconnaitre l'individu au cas où il lui serait présenté et Jean qu'on a interrogé à la "pousse-toi de là, que j'm'y mette". Hum.

En plus, jean dit: "il était pas habillé pareil"....

J'ai cru entendre que les enfants ne retenaient qu'une seule chose à la fois, que la mémoire s'inscrit au delà de 7 ans et qu'ils ne sont attirés que par une chose parmi tant d'autres.

Sous réserve, je n'y connais rien en psy infantile.

Mais je reste persuadée qu'on a mal interrogé c't'enfant.

On ne sait toujours pas le faire aujourd'hui.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 janv. 2006, 10:16 
laurence a écrit :
J'ai cru entendre que les enfants ne retenaient qu'une seule chose à la fois, que la mémoire s'inscrit au delà de 7 ans et qu'ils ne sont attirés que par une chose parmi tant d'autres.
Un enfant serait donc incapable de parler avant l'âge de sept ans? Car pour parler, il faut au moins connaître deux mots, non?
Et, selon vous, un enfant de moins de sept ans ne peut etre "attiré" que soit par son père soit par sa mère (mais jamais les deux en même temps) soit par une tierce personne (mais dans ce dernier cas, il ne peut en aucun cas être "attiré" ni par son père ni par sa mère), c'est ça?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 janv. 2006, 10:18 
laurence a écrit :
J'ai cru entendre que les enfants ne retenaient qu'une seule chose à la fois, que la mémoire s'inscrit au delà de 7 ans et qu'ils ne sont attirés que par une chose parmi tant d'autres.
Un enfant serait donc incapable de parler avant l'âge de sept ans? Car pour parler, il faut au moins connaître deux mots, non?
Et, selon vous, un enfant de moins de sept ans ne peut etre "attiré" que soit par son père soit par sa mère (mais jamais les deux en même temps) soit par une tierce personne (mais dans ce dernier cas, il ne peut en aucun cas être "attiré" ni par son père ni par sa mère), c'est ça?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 janv. 2006, 10:26 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Vous faites une interprétation toute personnelle de ce que je dis.

Utilisez votre intelligence et votre vivacité d'esprit à bon escient, et là, je serai peut-être impressionnée.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 janv. 2006, 10:59 
laurence a écrit :
Vous faites une interprétation toute personnelle de ce que je dis.
Utilisez votre intelligence et votre vivacité d'esprit à bon escient, et là, je serai peut-être impressionnée.
J'ai beau utiliser toute l'intelligence dont je suis capable (je vous assure que je suis à fond, là), mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi je suis le seul à comprendre différemment de la masse ce que vous entendez par une phrase telle que "J'ai cru entendre que les enfants ne retenaient qu'une seule chose à la fois, que la mémoire s'inscrit au delà de 7 ans et qu'ils ne sont attirés que par une chose parmi tant d'autres", phrase que vous prétendez tellement explicite pour tout le monde excepté votre serviteur, chère Laurence, que je n'ose même pas vous demander d'élaborer votre concise pensée.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 janv. 2006, 11:14 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Je pense qu'il est possible de ne pas reconnaitre une personne:

qu'on a vu quelques secondes, 2 jours auparavant, au milieu d'autres hommes

ce qui est d'autant plus vrai quand on a 6 ans.

Je pense que Jean a été attiré par les couleurs:

chien noir, costume gris, voiture grise, cheveux noirs, "il n'était pas habillé pareil".

Et qu'on aurait dû se servir de ses qualités où pour le moins de ce qu'il avait lui, retenu, pour l'interroger....


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 janv. 2006, 13:30 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 août 2005, 05:09
Messages : 574
Le contact entre JR et l'homme n'a pas duré longtemps.
JR dit qu'il pense pouvoir reconnaître le monsieur, qu'il avait les cheveux noirs et courts. Il regardait donc bien sa tête.
Pourtant à aucun moment il ne parle de lunettes.
Et celles de CR étaient pour le moins visibles !
Sans entrer dans les détails de la couleur des montures, de la forme des verres..., si l'homme avait porté des lunettes JR n'aurait pu que les voir et le dire.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 janv. 2006, 14:30 
Chris a écrit
"Pourtant à aucun moment il ne parle de lunettes.
Et celles de CR étaient pour le moins visibles ".

On va nous dire que l'on rabache toujours les memes choses, mais ça, cette histoire de lunettes reste pour moi quelquechose d'invraisemblable.
On ne m'a toujours pas expliqué comment le seul témoin qui ait parlé au ravisseur, ne dise jamais que le monsieur au chien noir portait des lunettes !Que ce témoin ait 6 ans ne change rien a mon avis et je dirai presque bien au contraire car c'est un élément ( les lunettes ) que n'aurait pas manqué de préciser un gamin, j'en suis pratiquement sur.
Au pire, s'il l'avait oublié, je pense que forcément les flics posent des questions, alors comment imaginer qu'ils n'aient pas posé celles ci : le monsieur il était grand, petit, brun, blond, cheveux longs, courts, il était vieux, jeune, ILS AVAIT DES LUNETTES ?
Gérard m'avait répondu un jour que ni Rahou, ni Guazone n'ont parlé de lunettes quand ils ont vu Ranucci, mais a eux, leur a t'on posé la question ?
Ou alors il faudrait croire certains qui disent que Ranucci n'était pas si myope que ça. Mais je me demande si ce n'est pas parceque ça les arrange quelque peu qu'ils disent ça.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 143 messages ]  Aller à la page Précédente 14 5 6 7 810 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com