Nous sommes le 24 mai 2018, 09:51

Heures au format UTC+02:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 158 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 511 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : hypothèse
Message non luMessage posté... : 26 nov. 2005, 22:34 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Bonsoir,

J’aimerais vous soumettre une hypothèse. Etant innocentiste convaincue, il convient en ce qui me concerne d’émettre des suggestions quant à l’emploi du temps de CR et ce qui l’a amené à croiser la route du meurtrier.
Je vous propose cette hypothèse ; n’ayant pas une connaissance précise des faits ni des lieux, elle peut sembler très générale puisque n’entrant pas dans le détail. Vous jugerez par vous-mêmes de ce qu’elle vaut, et je vous remercie des commentaires que vous en ferez.

Hypothèse : (mais peut-être ai-je trop d’imagination …)

1) - Durant la nuit ou la matinée passée à Marseille, CR entre en possession d’une « chose » ou d’un paquet blanc (comment en prend-il possession ? De quel gabarit est ce paquet ?) qui renferme un contenu illicite (drogue, fausse monnaie, recel de vol, …). Ce paquet ne devrait pas être en sa possession d’après les propriétaires dudit paquet, ou bien devait-il remettre ce paquet à d’autres personnes, ce qu’il n’a pas fait (ou pas pu faire). Toujours est-il que le contenu du paquet est suffisamment illicite pour qu’il se retrouve poursuivi par ces gens, et est obligé de se cacher une partie de la nuit et/ou de la matinée (ce qui expliquerait pourquoi personne ne semble l’avoir vu fréquenter les bars de Marseille comme il le prétend).
Compte tenu du fait que sa tante admet l’avoir vu près du domicile de Jean Ranucci, on pourrait même penser que c’est son père qui le lui aurait remis cela pour une « course » à faire. D’après ce que j’ai lu quelque part, Jean Ranucci aurait eu de petits démêlés avec la police, et ce serait pour cette raison qu’il n’aurait pas parler plus tard de la visite de son fils ; toujours est-il qu’il serait intéressant de connaître les motifs de ces petits démêlés.

2) - En fin de matinée du 3 juin, CR parvient à quitter Marseille et prend la route à toute vitesse, ce qui expliquerait également la raison pour laquelle il a cet accrochage. Le délit de fuite s’ensuit pour éviter de perdre du temps ou se faire rattraper. Dans l’affolement, il reprend en fait la route d’où il vient en sens inverse et donc risque de rencontrer ses éventuels poursuivants. Là on peut prévoir deux scénarios :
a) – Il s’arrête un km plus loin pour se débarrasser du paquet gênant. Il ne remarque pas les Aubert puisque ceux qui sont sensés le rechercher viendraient plutôt face à lui, et n’ont pas de raison d’être derrière son véhicule.
Il grimpe le talus, et c’est là que les Aubert l’aperçoivent avec un « paquet blanc », comme ils l’ont dit à leur première déclaration.
Ensuite, il ne reste plus à CR qu’à trouver un coin pour se cacher. Reprenant la route, il découvre un peu plus loin un petit chemin qui conduit à une cavité dans le paysage, c’est l’entrée de la champignonnière.
b) – Il s’arrête certes à environ un km plus loin, mais en fait il s’agit de l’entrée de la champignonnière comme il le dit dans la déposition du 5 juin à Nice ; ce n’est donc pas lui que les Aubert voient le long de la route, mais plutôt une simca (cf la porte arrière droite dont parle Mme Aubert). Même au moment du demi-tour, les Aubert ne vont pas assez loin pour le voir.

Il décide de s’y mettre à l’abri pendant plusieurs heures, le temps de permettre à ses éventuels poursuivants de s’évanouir dans la nature ou de le rechercher ailleurs. Soit même il est passé par la 1ère entrée et a dû faire une manœuvre en marche arrière ; à moins qu’il ne soit passé par l’autre entrée (plus simple dans la manœuvre) un peu plus loin et s’est retrouvé face à la 1ère entrée, comme l’ont trouvé messieurs Guazzone et Rahou.

3) - Lorsqu’il veut repartir, il avance de quelques mètres dans le sol humide, mais sa voiture s’embourbe. On connaît la suite.

Cette hypothèse explique également :
1) qu’il se soit intéressé au journal du lendemain ;
2) qu’il ne se soit pas débarrassé de ce qui traînait dans sa voiture, tous ces objets qui ont concouru à le faire accusé dans le meurtre de la petite Rambla et qui n’ont cependant absolument rien à voir avec ce crime auquel il est étranger. (les vêtements qu’il porte lorsqu’il rencontre les Guazzone et Rahout ne sont ni tâchés, ni imprégnés d’une odeur d’essence ; par ailleurs, seule de l’eau ne peut détacher correctement le sang. La quantité de sang qui l’incrimine sur l’autre pantalon n’est pas vraiment non plus en rapport avec le fait d’avoir donné 14 coups de couteau dans un corps humain).
3) L’amnésie dont il fait état ; après une amnésie suite à un abus d’alcool, on finit par se souvenir surtout au bout de deux ans. Les amnésies de longue durée sont généralement liées à de graves traumatismes (accidents, comas suite à des tentatives de suicide, …). Dans son cas, il refuserait tout simplement de parler.
4) Qu’il n’évoque aucunement ces événements, car ils représentent un danger vital pour lui ; ses poursuivants appartiennent sans doute à des groupes de malfaiteurs organisés (voire même mafia, s’agissant de drogue notamment), et CR risque sa vie dans ce coup-là.
5) De sa cellule, il ne pouvait plus en faire état, son courrier départ et arrivée étant vérifié.
6) Son idée de partir au Venezuela et rapidement après son acquittement de manière à échapper à ses poursuivants qui doivent l’attendre dehors. L’Amérique du Sud n’est-elle pas le lieu privilégié pour disparaître ?
7) Qu’il ne raconte rien à sa mère non plus, jusqu’à l’ultime moment, car elle serait elle-même en danger

et bien d’autres choses certainement !! J’ai naturellement quelques idées en la matière, mais je préfère que vous me proposiez les vôtres

Ce serait bien entendu le hasard, toute une suite de petits incidents, qui aurait fait se croiser le chemin de CR et celui du meurtrier. Certains ne croient pas aux coïncidences, surtout lorsqu’elles sont aussi surprenantes, et pourtant !

Et cela me rappelle une phrase d’une des chansons de Jacques Brel
« Je sais depuis déjà que l’on meure de hasard en allongeant le pas » !!


Peut-être ai-je vraiment trop d’imagination, mais celle-ci ne se tire-t-elle pas le plus souvent de faits ou d’anecdotes bien tangibles !!!

Je vous remercie d’avoir lu mon post jusqu’à la fin et vous souhaite à tous une excellente soirée.
Didi


Haut
   
 Sujet du message : Re: hypothèse
Message non luMessage posté... : 26 nov. 2005, 23:17 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 août 2005, 06:09
Messages : 574
didi a écrit :
[...] ce n’est donc pas lui que les Aubert voient le long de la route, mais plutôt une simca (cf la porte arrière droite dont parle Mme Aubert). Même au moment du demi-tour, les Aubert ne vont pas assez loin pour le voir.

Bonsoir didi.
C'est un joli récit que vous faites là, seulement juste une première question : comment expliquer que c'est le numéro de plaque minéralogique de CR que les Aubert ont relevé ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 nov. 2005, 23:20 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 20 avr. 2005, 22:35
Messages : 227
Comment peut t'on dire "je suis innocentiste convaincue", et , dans la phrase suivante ajouter "n'ayant pas une connaissance précise des faits, ni des lieux." ? C'est paradoxal.
Cela dit , vous proposez une hypothèse , c'est bien, mais comme vous le reconnaissez vous même, vous avez peut-être un peu trop d'imagination.


Haut
   
 Sujet du message : Re: hypothèse
Message non luMessage posté... : 26 nov. 2005, 23:47 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
chris2701 a écrit :

Bonsoir didi.
C'est un joli récit que vous faites là, seulement juste une première question : comment expliquer que c'est le numéro de plaque minéralogique de CR que les Aubert ont relevé ?


En fait je me base sur une remarque de Gilles Perrault en page 418 du POR où il rapporte une déclaration de M Martinez "J'ai demandé à un automobiliste de passage de le prendre en chasse car je n'étais pas sûr du numéro minéralogique relevé", donc il le possédait sans doute. M Aubert n'a fait que le lui confirmer
exemple :
Martinez " c'est bien le 1369 SG 06, n'est-ce pas ?"
Aubert "oui, oui bien sûr"
je n'appelle pas cela rapporter un numéro d'immatriculation.

En tout état de cause, vous pouvez prendre la version où les Aubert voient CR monter le talus avec ce paquet blanc, c'est le 2)a.

Merci en tout cas de m'avoir lu


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 nov. 2005, 23:54 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
jack a écrit :
Comment peut t'on dire "je suis innocentiste convaincue", et , dans la phrase suivante ajouter "n'ayant pas une connaissance précise des faits, ni des lieux." ? C'est paradoxal.


Je voulais dire que je n'ai pas de connaissances sur les points très détaillés que sont le couteau, le pantalon, et d'autres éléments bien précis qui représentent à eux seuls la moitié des posts de ce forum et sur lesquels je ne suis pas capable de discuter.
En revanche, je commence par le commencement :
ni JR, ni M Spinelli n'ont reconnu CR comme celui qui a enlevé l'enfant (Rosanno pour moi arrive bien trop tard pour être crédible). Donc s'il n'est pas le ravisseur, il n'est pas le meurtrier. Il s'est donc trouvé par hasard sur la route de ce meurtrier.
Vous allez peut-être juger ma conviction bien simpliste ; je la considère seulement logique. Et la logique, c'est surtout ce qui a le plus manqué dans toute cette affaire.


Haut
   
 Sujet du message : Re: hypothèse
Message non luMessage posté... : 27 nov. 2005, 00:22 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 août 2005, 06:09
Messages : 574
didi a écrit :
chris2701 a écrit :

Bonsoir didi.
C'est un joli récit que vous faites là, seulement juste une première question : comment expliquer que c'est le numéro de plaque minéralogique de CR que les Aubert ont relevé ?


En fait je me base sur une remarque de Gilles Perrault en page 418 du POR où il rapporte une déclaration de M Martinez "J'ai demandé à un automobiliste de passage de le prendre en chasse car je n'étais pas sûr du numéro minéralogique relevé", donc il le possédait sans doute. M Aubert n'a fait que le lui confirmer
exemple :
Martinez " c'est bien le 1369 SG 06, n'est-ce pas ?"
Aubert "oui, oui bien sûr"
je n'appelle pas cela rapporter un numéro d'immatriculation.


Martinez se rappelait uniquement des chiffres à savoir : 1369 et 06, mais pas des deux lettres (voir interview télévisée, ou Martinez le dit en personne)


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 nov. 2005, 00:27 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 août 2005, 06:09
Messages : 574
De plus, si les Aubert avaient vu l'autre voiture, ni les chiffres ni les lettres n'auraient correspondu avec la plaque de CR. (l'autre voiture dans cette affaire était immatriculée dans le département 54)


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 nov. 2005, 00:35 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
D'accord, alors CR s'est bien arrêté sur le bord de la route et a emmené un "paquet blanc" dans les fourrés ; vous pouvez alors reprendre à partir de 2)a ; ça continue de se tenir malgré tout ma petite hypothèse même si en ce qui vous concerne vous préférez supprimez le 2)b

Amicalement


Haut
   
 Sujet du message : Re: hypothèse
Message non luMessage posté... : 27 nov. 2005, 05:48 
didi a écrit :
Et cela me rappelle une phrase d’une des chansons de Jacques Brel
« Je sais depuis déjà que l’on meure de hasard en allongeant le pas » !!

« La ville s’endormait », que vous évoquez n’est pas précisément ce que Brel a écrit de mieux. Ne se poursuit-elle pas par :

« Mais les femmes toujours
Ne ressemblent qu`aux femmes
Et d`entre elles les connes
Ne ressemblent qu`aux connes
Et je ne suis pas bien sûr
Comme chante un certain
Qu`elles soient l`avenir de l’homme
»

Donc, Ranucci s’accuserait (au cours de sa garde à vue, devant le juge et devant les psychiatres) du crime le plus horrible qui soit (l’enlèvement et le sauvage assassinat d’une fillette) pour dissimuler aux enquêteurs le transport d’un paquet. Et pendant deux ans, il a jubilé dans le couloir de la mort en se disant : « Je les ai bien attrapés, ces bandits. Je vais me faire guillotiner, comme ça ils ne pourront pas me faire de mal. Je suis vraiment très fort! Et puis j’ai quand même une réputation à défendre, moi ! Je ne veux pas que ma mère puisse s’imaginer que je transporte des paquets. Pouah! Quelle horreur! Je préfère de loin que tout le monde croie que j’égorge des fillettes dans les bois ».

Ceci dit, je vous rappelle quand même que la fillette a été retrouvée sur indications des Aubert qui déclarent avoir vu un homme sortir de la Peugeot (qu’ils ont identifiée non seulement par sa plaque d’immatriculation, mais également par le fait que son aile gauche était accidentée), qu’ils l’ont vu faire le tour de la voiture, extirper de la voiture quelque chose (un enfant en short blanc, même si les premiers rapports parlent d’un paquet) , affirment avoir entendu parler cet enfant et affirment avoir parlé à l’homme (qui leur a répondu). De tout cela, vous ne retenez que le paquet. Les Aubert ont menti sur tout … sauf sur le paquet. Et c'est pour retrouver un paquet qu'on mobilise 80 gendarmes pour fouiller le secteur centimètre par centimètre pendant des heures.

didi a écrit :
Il s’arrête un km plus loin pour se débarrasser du paquet gênant. Il ne remarque pas les Aubert puisque ceux qui sont sensés le rechercher viendraient plutôt face à lui, et n’ont pas de raison d’être derrière son véhicule.

Après tout ce périple, 20 secondes après avoir frôlé la mort dans un accident, après avoir échappé à ses poursuivants, il se trouve enfin tiré d’affaire. Il a le paquet (qui a plus de valeur que sa propre vie), la voie est libre, il n’y a personne en vue (il a bien les Aubert qui lui courent au cul, mais il ne les remarque pas, le grand distrait), la vie est belle ! La première chose qui lui vient ensuite à l’esprit est … de « se débarrasser du paquet gênant ». C’est vrai qu’il y a beaucoup de gens comme ça, qui ont l’esprit sportif, qui sont plus intéressés par le fait de gagner que par le gain lui-même, qui jouent pendant 40 ans au loto et qui, dès qu’ils voient enfin les chiffres gagnants apparaître sur leur récepteur de télévision, s’empressent de jeter leur bulletin gagnant à la corbeille dans un grand geste sportif qui les honore!

didi a écrit :
Ensuite, il ne reste plus à CR qu’à trouver un coin pour se cacher.

Se cacher de quoi ? De ses poursuivants ? Tiens, ils sont revenus ceux-là? Et ils l’auraient donc vu se débarrasser du paquet mais ils n’ont pas remarqué qu’il était en voiture (sinon, pourquoi auraient-ils quitté sa voiture des yeux suffisamment longtemps pour que Ranucci puisse la subtiliser dans la champignonnière à leur insu) ?

Et le plan? Et le couteau? Et le pantalon?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 nov. 2005, 05:49 
jack a écrit :
Comment peut t'on dire "je suis innocentiste convaincue", et , dans la phrase suivante ajouter "n'ayant pas une connaissance précise des faits, ni des lieux." ? C'est paradoxal.

Ca ce n’est pas encore trop grave. Vous vous souvenez de tous les détails de l’affaire Dreyfus, vous ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 nov. 2005, 06:01 
didi a écrit :
En revanche, je commence par le commencement :
ni JR, ni M Spinelli n'ont reconnu CR comme celui qui a enlevé l'enfant (Rosanno pour moi arrive bien trop tard pour être crédible). Donc s'il n'est pas le ravisseur, il n'est pas le meurtrier. Il s'est donc trouvé par hasard sur la route de ce meurtrier.
Vous allez peut-être juger ma conviction bien simpliste ; je la considère seulement logique. Et la logique, c'est surtout ce qui a le plus manqué dans toute cette affaire.

Pourquoi donc tous ces "donc"? Si vous vous érigez en arbitre des élégances de la logique, commencez donc par ne pas relier par des "donc" des propositions qui n'ont aucun rapport entre elles. "Ne pas être le ravisseur" n'implique pas nécessairement "ne pas être le meurtrier". "Ne pas être le meurtrier" n'implique pas nécessairement "se trouver là par hasard".


Haut
   
 Sujet du message : Re: hypothèse
Message non luMessage posté... : 27 nov. 2005, 07:42 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4407
Localisation : Paris
didi a écrit :
chris2701 a écrit :

Bonsoir didi.
C'est un joli récit que vous faites là, seulement juste une première question : comment expliquer que c'est le numéro de plaque minéralogique de CR que les Aubert ont relevé ?


En fait je me base sur une remarque de Gilles Perrault en page 418 du POR où il rapporte une déclaration de M Martinez "J'ai demandé à un automobiliste de passage de le prendre en chasse car je n'étais pas sûr du numéro minéralogique relevé", donc il le possédait sans doute. M Aubert n'a fait que le lui confirmer
exemple :
Martinez " c'est bien le 1369 SG 06, n'est-ce pas ?"
Aubert "oui, oui bien sûr"
je n'appelle pas cela rapporter un numéro d'immatriculation.

En tout état de cause, vous pouvez prendre la version où les Aubert voient CR monter le talus avec ce paquet blanc, c'est le 2)a.

Merci en tout cas de m'avoir lu



M.Martinez avait les chiffres, il lui manquait les lettres.


Haut
   
 Sujet du message : Re: hypothèse
Message non luMessage posté... : 27 nov. 2005, 08:07 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 août 2005, 06:09
Messages : 574
webrider a écrit :
M.Martinez avait les chiffres, il lui manquait les lettres.

chris2701 a écrit :
Martinez se rappelait uniquement des chiffres à savoir : 1369 et 06, mais pas des deux lettres (voir interview télévisée, ou Martinez le dit en personne)

Et oui ! :D


Haut
   
 Sujet du message : Re: hypothèse
Message non luMessage posté... : 27 nov. 2005, 08:30 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4407
Localisation : Paris
chris2701 a écrit :
webrider a écrit :
M.Martinez avait les chiffres, il lui manquait les lettres.

chris2701 a écrit :
Martinez se rappelait uniquement des chiffres à savoir : 1369 et 06, mais pas des deux lettres (voir interview télévisée, ou Martinez le dit en personne)

Et oui ! :D


G.Bouladou écrit le contraire, mais il a convenu qu'il avait commis une erreur.


Haut
   
 Sujet du message : Re: hypothèse
Message non luMessage posté... : 27 nov. 2005, 08:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 août 2005, 06:09
Messages : 574
webrider a écrit :
G.Bouladou écrit le contraire, mais il a convenu qu'il avait commis une erreur.

Juste une ? :D


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 158 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 511 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com