Nous sommes le 24 nov. 2017, 10:22

Heures au format UTC+01:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 395 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 527 Suivante
Auteur Message
Message non luMessage posté... : 19 mai 2006, 11:49 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 mai 2006, 16:20
Messages : 62
Bonjour à tous,
j'avoue être plus que jamais perplexe. Je n'ai jamais eu de grandes certitudes sur l'innocence ou la culpabilité de Christian Ranucci.
Il est vrai que certains éléments avancés dans le livre du Pullover rouge paraissaient troublants et conduisaient facilement à pencher pour l'innocence.

Personnellement, j'avais beaucoup de mal à intégrer le problème du couteau dans la thèse de l'innocence (couteau trouvé selon ses indications et dont il n'a jamais nié en être le propritaire) et le problème du dessin du lieu du rapt (même si la police lui avait soufflé, il faudrait de la part de CR un grand esprit de coopération pour avoir été aussi précis sans avoir vu la cité).

Le livre de Perrault avançait quelques explications peu convaincantes sur le sujet, qui peuvent se résumer par un montage policier.

Reste le problème de la variabilité du témoignage des Auberts, de la simca versus peugeot 304, de la portière bloquée etc.

Les récentes révélations du père de la victime sur son blog et celles du site http://pulloverrouge.over-blog.com/categorie-282295.html -- si elles sont avérées -- donnent un sérieux coup de boutoir à la thèse de l'innocence.

La question est : "ces éléments sont-ils avérés et le site du cirque rouge est-il bien celui de Pierre Rambla ?"
Quand il est écrit que Jean Rambla n'a jamais mentionné de simca mais simplement une voiture grise, c'est encore un élément de la thèse de l'innocence qui s'envole. De même pour le témoignage des Auberts s'ils ont parlé d'une enfant immédiatement et s'ils ont reconnu CR dès la première entrevue.

Dans la perspective où les éléments donnés sur ces 2 sites seraient vrais, la thèse de l'innocence semblerait vraiment compromise.

Cela mis à part, il faut bien reconnaître que les explications communément avancées sur la machination de l'homme au pull rouge pour faire accuser CR -- sur la façon dont CR aurait pu être mis à l'arrière de la voiture, amené à la champignonière, son couteau trempé dans le sang etc -- paraissent peu crédibles.

S'il est difficile de se faire une opinion objective sur cette affaire, il est au moins une certitude : la thèse de l'innocence ressemble réellement à un numéro de contortionniste où pour expliquer des aveux on évoque une amnésie et une faiblesse psychologique de CR; pour expliquer la découverte du couteau une machination policière; pour expliquer la présence de CR dans la champignonière un état d'inconscience puis l'intervention de l'homme au pull rouge; pour expliquer le dessin du lieu du rapt toujours l'influence policière.

Tout cela à partir d'un pullover rouge dans la champignonière dont on ne sait pas s'il a un rapport avec le crime; d'un témoignage à géométrie variable des Aubert qui semblerait finalement avoir été plus constant que ne le dit le livre de Perault; de la confusion sur les modèles de voiture alors qu'il semblerait que les PV de Jean Rembla ne parleraient pas d'une simca; d'une portière côté conducteur qui ne s'ouvre pas mais qui s'ouvrirait peut-être de l'intérieur.

Décidément la thèse de l'innocence n'a pas la partie si facile ! Maintenant on peut à juste titre arguer qu'il n'aurait pas dû être guillotiné, c'est effectivement un autre débat.
Il reste que devant autant de difficultés à étayer une thèse, ne faut-il pas se demander si l'hypothèse de départ -- l'innocence de CR -- soutient l'épreuve des faits ?

J'ai vu des intervenants sur ce site convaincus avec passion de l'innocence comme je l'étais sans doute moi-même à la lecture du livre du "Pullover rouge" et après des émissions comme "Faites entrer l'accusé". Néanmoins, à bien y regarder, et comme le disait un de ses avocats, la thèse de l'innocence n'est pas facile à défendre et je comprends qu'à l'époque -- avec les passions du moment -- elle n'était pas défendable : les éléments de la défense étant si minces au vu de ceux -- écrasants -- de l'accusation.

Fabrice


Haut
   
Message non luMessage posté... : 19 mai 2006, 12:26 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4407
Localisation : Paris
oostfab a écrit :
J'ai vu des intervenants sur ce site convaincus avec passion de l'innocence comme je l'étais sans doute moi-même à la lecture du livre du "Pullover rouge" et après des émissions comme "Faites entrer l'accusé". Néanmoins, à bien y regarder, et comme le disait un de ses avocats, la thèse de l'innocence n'est pas facile à défendre et je comprends qu'à l'époque -- avec les passions du moment -- elle n'était pas défendable : les éléments de la défense étant si minces au vu de ceux -- écrasants -- de l'accusation.

Fabrice



En fait aucun argument de l'accusation, aucun, ne repose sur une preuve tangible...

Le couteau par exemple ne révèle pas grand chose. Les tâches de sang peuvent provenir de la victime, mais ce n'est pas certain. Par conséquent rien ne prouve qu'il est l'arme du crime. Il appartenait peut etre à Ranucci, mais on ne l'a jamais vérifié...

Le pantalon ? la provenance du sang : incertaine. Les tâches de terre : on ne sait pas si c'est la terre de la champignonnière... En plus il s'avère qu'il a té rajouté sur le PV de saisie...

Tout cela, les jurés ne le savaient pas


Haut
   
Message non luMessage posté... : 19 mai 2006, 12:38 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4407
Localisation : Paris
oostfab a écrit :
J'ai vu des intervenants sur ce site convaincus avec passion de l'innocence comme je l'étais sans doute moi-même à la lecture du livre du "Pullover rouge" et après des émissions comme "Faites entrer l'accusé". Néanmoins, à bien y regarder, et comme le disait un de ses avocats, la thèse de l'innocence n'est pas facile à défendre et je comprends qu'à l'époque -- avec les passions du moment -- elle n'était pas défendable : les éléments de la défense étant si minces au vu de ceux -- écrasants -- de l'accusation.

Fabrice



Juridiquement, il n'y a pas nécessité d'une "these" de l'innocence. L'innocence se présume. En cas de doute, elle prévaut.

La culpabilité, elle, dans un état de droit se démontre quelque peu.

Dans cette affaire, la certitude de la culpabilité a été définitivement établie dès que la police a fait la relation entre l'accident de la Pomme et la découverte du corps de la victime.

Ce n'est pas moi qui le dis, c'est M.Bouladou "Dès que C.Ranucci fut interpellé et qu'il fut [b]établi qu'il avait enlevé Marie Dolorès Rambla avec son coupé Peugeot 304 gris métallisé, Eugène Spinelli revint au commissariat central de Marseille. Il ne reconnut pas l'auteur de l'enlèvement qui lui fut présenté au milieu d'autres inspecteurs..."[/b]

Si ce ne sont pas des contorsions, ça y ressemble beaucoup.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 19 mai 2006, 12:44 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
oostfab a écrit :
De même pour le témoignage des Aubert s'ils ont parlé d'une enfant immédiatement et s'ils ont reconnu CR dès la première entrevue.

On possède quand même des éléments officiels qui prouvent que les Aubert n'ont jamais parlé d'enfant à Martinez, d'ailleurs même quand ils disent avoir vu un enfant ils ne se douteront jamais que c'était une fille.

Pour la confrontation c'est la même chose, dans la déposition des Aubert il est dit que Ranucci était seul donc que ça la soit première ou une autre c'est plutôt le fait que Ranucci était seul qui rend cette authentification caduque.

Et ça ce sont des éléments du dossier écrit noir sur blanc, il peut avoir des interprétations mais ça ne change rien aux faits.

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 mai 2006, 12:57 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4407
Localisation : Paris
Qu'il ait fallu noircir Ranucci pour qu'il colle au personnage d'assassin n'en fait pas un saint... un délit de fuite quand on est cuité, c'est pas bien...

Quant aux policiers et aux experts, sous la direction d'une justice peu regardante, ils n'ont tout simplement pas fait leur travail dasn des dispositions conformes à la Loi.

Ca n'en fait pas des monstres. Mais les conséquences sont énormes : 30 ans après le jugement, il ya encore des doutes.

Fratacci et G.Bouladou sont bien obligés d'en convenir.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 mai 2006, 14:07 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 29 oct. 2005, 09:32
Messages : 791
webrider a écrit :
Ca n'en fait pas des monstres. Mais les conséquences sont énormes : 30 ans après le jugement, il ya encore des doutes.

Les doutes ne viennent pas de l'affaire, mais d'un petit groupe ayant souscrit à la thèse du complot énoncée en dépit du bon sens.
Ne mélangez pas tout.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 19 mai 2006, 14:09 
A noter aussi pour FF, que le commissaire Cubaynes a dés le 5 établi la chose suivante : "A partir du moment où l'individu interpellé reconnait l'accident au carrefour de la Pomme, le reste coule de source"

Vous n'avez pas l'impression qu'à ce moment là, les jeux sont faits ?


Haut
   
Message non luMessage posté... : 19 mai 2006, 14:15 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4407
Localisation : Paris
François François, il est important car:

- il met en évidence que l'accusation ne repose sur aucun fait ni aucun témoignage. Au contraire, pour imposer leur point de vue, les policiers ont dû disqualifier les deux témoins de l'enlèvement qui n'étaient d'accord ni sur la personne de Ranucci, ni sur la voiture utilisée.

- il démontre que la présomption d'innocence n'a pas été respectée.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 mai 2006, 14:19 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4407
Localisation : Paris
Il est dommage que G.Bouladou ait écrit si tard... Avec cette affirmation que les policiers avaient préétabli le 5 juin la culpabilité de Ranucci, il était difficile de condamner G.Perrault et Alfonsi pour leurs propos sur le plateau de FR3 le 27 juin 85.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 19 mai 2006, 14:25 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 mai 2006, 16:20
Messages : 62
Dalakhani a écrit :
On possède quand même des éléments officiels qui prouvent que les Aubert n'ont jamais parlé d'enfant ...

...
Et ça ce sont des éléments du dossier écrit noir sur blanc, il peut avoir des interprétations mais ça ne change rien aux faits.


Justement ce qui me gêne un peu est qu'il semblerait -- j'emploie bien évidemment le conditionnel -- que ce ne soit pas si bien écrit noir sur blanc.
Du moins selon les dires des sites que j'ai mentionné.
J'ai lu également :
webrider a écrit :
Juridiquement, il n'y a pas nécessité d'une "these" de l'innocence. L'innocence se présume. En cas de doute, elle prévaut.

Ce en quoi on ne peut être que d'accord juridiquement parlant. Ce qui m'interpelle en revanche c'est la certitude -- parfois même sans mesure -- que certains peuvent afficher envers la thèse de l'innocence car, quoi qu'on en dise, 2 thèses s'opposent : culpabilité ou innocence.

Il est évident qu'il y a doute sinon ce forum n'aurait pas lieu d'être mais ne pensez-vous pas que la thèse de l'innocence semble parfois difficile à confronter aux faits ?

Regardons comment on en vient à expliquer la présence de Ranucci dans la champignonière qui suppose ivresse, amnésie, intervention du meurtier !
Et comment expliquons-nous la découverte du couteau selon les indications de Ranucci ! C'est un mélange de montage policier, d'erreur de PV, d'aveux sous contrainte.
On me rétorquera : rien ne prouvait que c'était l'arme du crime. Soit ! Mais dans ce cas pourquoi s'en être débarassé dans un tas de tourbe ? Il est irréfutable que l'arme lui ait appartenu. Ranucci l'a toujours reconnu. C'est un fait incontrounable.
Voyons également comment expliquer le schéma du lieu du rapt ! Il y faut quasiment accuser la police de l'avoir dicté à Ranucci.
Comment expliquons-nous le silence de Ranucci pendant plusieurs semaines avant la reconstitution où il a basculé et est revenu sur ses aveux ? Il faut avoir recours à une amnésie, un état second qui l'aurait privé des moyens de clamer son innocence.

Sur la conclusion qui serait : "cela aurait mérité un second procès, une révision, loin des passions, malheureusement la peine de mort appliquée a définitivement coupée la recherche de vérité", certes ! Mais j'aurais trouvé également mal venu qu'on le relâche purement et simplement au bénéfice du doute. Certain éléments à charge sont très lourds -- reconnaissons-le. D'où ma perplexité quand je vois certains posts tellement péremptoires sur l'innocence.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 mai 2006, 14:25 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
François François a écrit :
Les doutes ne viennent pas de l'affaire, mais d'un petit groupe ayant souscrit à la thèse du complot énoncée en dépit du bon sens.
Ne mélangez pas tout.

Là c'est vous qui mélangez tout, les doutes proviennent du dossier en lui même et de rien d'autre

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 mai 2006, 14:34 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 mai 2006, 16:20
Messages : 62
Si on fait abstraction des aveux qui peuvent être sujets à caution, ayez au moins l'honnêteté de reconnaître qu'il y a le schéma des lieux du rapt.

En toute rigueur, comment pouvez-vous l'écarter et vous attacher à cette certitude que RIEN ne le prouve ?


Haut
   
Message non luMessage posté... : 19 mai 2006, 14:47 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
oostfab a écrit :
Justement ce qui me gêne un peu est qu'il semblerait -- j'emploie bien évidemment le conditionnel -- que ce ne soit pas si bien écrit noir sur blanc.
Du moins selon les dires des sites que j'ai mentionné.

C'est écrit noir sur blanc, si les dires sont différents c'est qu'ils s'en font une fausse lecture

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 mai 2006, 14:55 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
oostfab a écrit :
Si on fait abstraction des aveux qui peuvent être sujets à caution, ayez au moins l'honnêteté de reconnaître qu'il y a le schéma des lieux du rapt.

En toute rigueur, comment pouvez-vous l'écarter et vous attacher à cette certitude que RIEN ne le prouve ?

C'est vrai il y a le schéma du lieu du rapt, mais moi aussi je peux faire le schéma et pourtant je n'ai rien à voir dans cette affaire.

Vous ne trouvez pas étonnant que rien sur le plan est inconnu des enquêteurs?

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 19 mai 2006, 15:00 
oostfab a écrit :
Si on fait abstraction des aveux qui peuvent être sujets à caution, ayez au moins l'honnêteté de reconnaître qu'il y a le schéma des lieux du rapt.

En toute rigueur, comment pouvez-vous l'écarter et vous attacher à cette certitude que RIEN ne le prouve ?


S'il y avait eu le camion de M Rosano le pizzaiolo présent ce 3 juin 74 dessiné sur le plan , alors j'aurais eu plus de doutes !
Vous sacez pourquoi il n'y était pas ? parce que les policiers ignoraient cet élément ! ils ne pouvaient donc pas lui suggérer. Seul le ravisseur connaissant cet élément l'aurait dessiné.

En outre, M Rosano a déclaré aux journalistes le lendemain qu'il n'avait rien pu voir de la scène de l'enlèvement.

Pourtant, 30 ans après, il déclare qu'il a vu Ranucci appuyé contre un poteau électrique en face du lieu de l'enlèvement ! vous ne trouvez pas cela curieux ? C'est Gérard Bouladou qui a obtenu cet aveu !

Fab, le croquis fait partie intégrante des aveux. On va dire pour être gentil que les policiers ont aidé Ranucci à se "souvenir" !


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 395 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 527 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com