Nous sommes le 16 janv. 2021, 03:31

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 103 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 57 Suivante
Auteur Message
Message non luPosté : 28 janv. 2007, 20:42 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 juin 2005, 17:40
Messages : 338
Localisation : Cannes
Citation :
Se taire jusqu'à la guillotine ? Pour qui ? Pourquoi ?
Il n'avait rien d'autre à faire que de se taire.
Il ne risquait pas de dénoncer un complice, puisqu'il a enlevé et tué la petite fille seul.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 janv. 2007, 21:12 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Puisque vous le dites...

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 janv. 2007, 14:33 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 juil. 2006, 14:45
Messages : 1282
Localisation : Vitrolles
Gihel a dit
Citation :
C'est bizarre ce raisonnement, vous faites comme si c'était lui qui allait chercher Madame Mattéi. Or les choses ne se sont pas passées comme cela du tout, c'est Madame Mattéi qui est venue voir Mme Mathon.
Personne, me semble-t-il, n'est allé chercher personne : la rencontre entre Madame Mattéi et Madame Mathon est une coincidence (d'après ce que j'ai lu dans les cahiers de Ranucci). Et une chance, comme je l'ai dit, pour Ranucci.
Que lui et ses défenseurs ne sauront pas très bien (assez bien ?) exploiter...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 janv. 2007, 19:01 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 14:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
Citation :
[...]

Tout cela, c'est un mythe. Vous n'en savez en fait strictement rien. Vous préjugez de l'attitude des jurés en oubliant le contexte. Vous prétendez savoir ce qu'ils auraient fait dans le cas d'une reconnaissance de culpabilité, on ne sait pas.

Tout ce que l'on sait, c'est que l'administration judiciaire n'avait qu'une seule idée en tête : faire avaler la couleuvre d'une instruction bâclée. Le président dirige les débats de façon totalement partiale si on en croit les comptes rendus.

De plus, il n'y aurait pas eu Madame Mattéi, qu'il aurait tout de même trouvé un argument pour défendre son innocence, déjà. Et ensuite les jurés auraient-ils eu plus de pitié devant quelqu'un qui se repent ?

Je n'en suis nullement convaincu.
Que le Président ait été partial, il semble que ce soit le cas. Que le Procureur "s'enflamme" dans son réquisitoire, c'est tout à fait envisageable. Mais les neuf jurés??? Quel intérêt pour eux de condamner un innocent???

Ils ne sont pas si bêtes, ils n'ont pas été aveugles !!! La défense n'a pas bien exploitées les éléments de doute, c'est tout. Et Ranucci ne les a pas aidé. L'innoncence aurait pu se jouer, même dans le contexte, mais il aurait fallu être parfait.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 janv. 2007, 22:41 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Les jurés : Il y a avec eux trois magistrats professionnels qui sont là pour dire comment il faut voter.

De plus les jurés ont été pris dans un système dans lequel il est impossible de réfléchir sereinement.

Effectivement, vous avez raison, ce n'est pas de leur faute.

J'aimerais bien vous y voir dans le box des accusés : comment être parfait quand vous criez votre innocence à des gens qui ont décidé avant même que l'audience ne commence de vous condamner à mort ?

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 janv. 2007, 23:50 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 16 déc. 2006, 20:49
Messages : 638
Localisation : Verviers BELGIQUE
Citation :
[...]

Que le Président ait été partial, il semble que ce soit le cas. Que le Procureur "s'enflamme" dans son réquisitoire, c'est tout à fait envisageable. Mais les neuf jurés??? Quel intérêt pour eux de condamner un innocent???

Ils ne sont pas si bêtes, ils n'ont pas été aveugles !!! La défense n'a pas bien exploitées les éléments de doute, c'est tout. Et Ranucci ne les a pas aidé. L'innoncence aurait pu se jouer, même dans le contexte, mais il aurait fallu être parfait.
Il est certain que si la défence avait eu les PV soustrait au dossier et si il avaient fait plus attention a l'interview du commissaire Cubayne en date du 5 juin ou il déclare
"Il y a un mois deux fillettes étaient l'objet d'une tentative d'enlèvement à marseille... le motif choisi pour attirer ces deux enfants était le même que pour la petite M Dolorès , le chien noir. La corrélation que l'on peu faire entre les deux affaires semble confirmer autre chose: l'assassin a agi avec préméditation."
Ici le commissaire fait allusion a l'affaire Mattéi le subterfuge du chien est utilisé de façon semblable pour tenter d'enlever l'enfant.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 janv. 2007, 00:14 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4415
Localisation : Paris
Citation :
Les jurés : Il y a avec eux trois magistrats professionnels qui sont là pour dire comment il faut voter.

De plus les jurés ont été pris dans un système dans lequel il est impossible de réfléchir sereinement.

Effectivement, vous avez raison, ce n'est pas de leur faute.

J'aimerais bien vous y voir dans le box des accusés : comment être parfait quand vous criez votre innocence à des gens qui ont décidé avant même que l'audience ne commence de vous condamner à mort ?
Et il y a l'article 353 du Code Procédure pour les "responsabiliser" peut être, mais surtout pour leur assurer le tranquillité d'esprit...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 janv. 2007, 11:34 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 14:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
Citation :
Les jurés : Il y a avec eux trois magistrats professionnels qui sont là pour dire comment il faut voter.

De plus les jurés ont été pris dans un système dans lequel il est impossible de réfléchir sereinement.

Effectivement, vous avez raison, ce n'est pas de leur faute.

J'aimerais bien vous y voir dans le box des accusés : comment être parfait quand vous criez votre innocence à des gens qui ont décidé avant même que l'audience ne commence de vous condamner à mort ?
Gihel, je ne parle pas de Ranucci comme étant la "défense". Ranucci est l'accusé, on ne peut pas vraiment lui demander quelle compétence que ce soit. Mais les avocats, eux sont trois, et l'un deux est considéré comme un ténor. Ils n'ont pas été parfaits, loin de là, et pour commencer, auraient dû canaliser Ranucci pour ne pas qu'il explose comme il l'a fait. C'est leur première erreur et il y en a eu d'autres. Donc, je confirme que l'innocence aurait pu se jouer si tout avait été bien huilé. Mais ce ne fut pas le cas.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 janv. 2007, 14:07 
Citation :
[...]

Gihel, je ne parle pas de Ranucci comme étant la "défense". Ranucci est l'accusé, on ne peut pas vraiment lui demander quelle compétence que ce soit. Mais les avocats, eux sont trois, et l'un deux est considéré comme un ténor. Ils n'ont pas été parfaits, loin de là, et pour commencer, auraient dû canaliser Ranucci pour ne pas qu'il explose comme il l'a fait. C'est leur première erreur et il y en a eu d'autres. Donc, je confirme que l'innocence aurait pu se jouer si tout avait été bien huilé. Mais ce ne fut pas le cas.


Je pense comme toi, Jayce, que Lombard a une grande reponsabilité dans ce fiasco de la défense.
Je trouve qu'on peut à bon droit lui reprocher d'avoir accepté "à reculons" la défense de CR.
D'avoir, pour préserver son image, confié une affaire d'une telle gravité à un jeune avocat sans expérience. Lombard n'est entré activement dans l'affaire qu'au bout de plusieurs mois (et encore, s'il faut en croire Gilles Perrault, sur ultimatum de Jean-François Le Forsonney, qui ne pouvait plus tenir seul). Il n'a donc pas eu le temps de contruire avec CR une relation de confiance qui, si elle avait existé, aurait certainement pu le convaincre soit de plaider coupable avec circonstances atténuantes (affolement, non préméditation, enfance et jeunesse chamboulée, absence de casier judiciaire), soit de plaider l'innocence (il y avait suffisamment de points obscurs qui, mieux exploités, auraient pu au moins semer le doute) mais en donnant de lui une image sympathique, plus émouvante, plus crédible, qui aurait pu, dans le doute, aboutir à un verdict de perpétuité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 janv. 2007, 14:38 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 17:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
Citation :
[...]

Je pense comme toi, Jayce, que Lombard a une grande reponsabilité dans ce fiasco de la défense.
Je trouve qu'on peut à bon droit lui reprocher d'avoir accepté "à reculons" la défense de CR.
D'avoir, pour préserver son image, confié une affaire d'une telle gravité à un jeune avocat sans expérience. Lombard n'est entré activement dans l'affaire qu'au bout de plusieurs mois (et encore, s'il faut en croire Gilles Perrault, sur ultimatum de Jean-François Le Forsonney, qui ne pouvait plus tenir seul). Il n'a donc pas eu le temps de contruire avec CR une relation de confiance qui, si elle avait existé, aurait certainement pu le convaincre soit de plaider coupable avec circonstances atténuantes (affolement, non préméditation, enfance et jeunesse chamboulée, absence de casier judiciaire), soit de plaider l'innocence (il y avait suffisamment de points obscurs qui, mieux exploités, auraient pu au moins semer le doute) mais en donnant de lui une image sympathique, plus émouvante, plus crédible, qui aurait pu, dans le doute, aboutir à un verdict de perpétuité.
Vous avez (tous deux...ne pensez pas que je me mets à vous vouvoyer :wink: ) tous deux raison, je suis d'accord.

_________________
My soul is painted like the wings of butterflies


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 janv. 2007, 21:20 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Citation :
[...]

Gihel, je ne parle pas de Ranucci comme étant la "défense". Ranucci est l'accusé, on ne peut pas vraiment lui demander quelle compétence que ce soit. Mais les avocats, eux sont trois, et l'un deux est considéré comme un ténor. Ils n'ont pas été parfaits, loin de là, et pour commencer, auraient dû canaliser Ranucci pour ne pas qu'il explose comme il l'a fait. C'est leur première erreur et il y en a eu d'autres. Donc, je confirme que l'innocence aurait pu se jouer si tout avait été bien huilé. Mais ce ne fut pas le cas.
Je vais vous dire une chose et vous révéler quelque chose que vous ne soupçonnez pas. C'est bien pire que ce que vous dites.

Les avocats n'ont pas le droit en France de remettre en cause une enquête de police.

Si jamais il vous arrive d'être confronté à une enquête de police bidonnée, vous ne trouverez pas un seul avocat sur la place pour vous défendre. C'est totalement exclu. Il fera semblant.

Et c'est ce que l'on constate dans cette affaire : ils ont fait semblant parce qu'il était interdit pour eux de remettre l'enquête en cause.

La seule défense que Maître Lombard s'accorde : c'est celle de faire des pieds et des mains pour délocaliser le procès, et Perrault le raconte, il use d'entregents, qui finalement ne servent à rien.

Donc rassurez vous, si les avocats par exemple ne sont pas dans le bureau de la juge quand on parle du couteau, c'est qu'ils en ont reçu l'ordre et qu'ils obéissent à cet ordre.

Alors je ne vous dirai pas d'où il vient, mais croyez-moi, si vous considérez avec raison qu'ils n'ont pas assuré la défense comme il se devait, ce n'est pas seulement de la négligence.

M. L'avocat, les policiers m'ont torturé en garde-à-vue : ah excusez-moi, je ne suis pas là. J'ai rien entendu. Tachez de ne jamais vous retrouver dans cette situation. Vous allez comprendre ce qu'est la démocratie française.

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 janv. 2007, 21:23 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Citation :
[...]

Je pense comme toi, Jayce, que Lombard a une grande reponsabilité dans ce fiasco de la défense.
Je trouve qu'on peut à bon droit lui reprocher d'avoir accepté "à reculons" la défense de CR.
D'avoir, pour préserver son image, confié une affaire d'une telle gravité à un jeune avocat sans expérience. Lombard n'est entré activement dans l'affaire qu'au bout de plusieurs mois (et encore, s'il faut en croire Gilles Perrault, sur ultimatum de Jean-François Le Forsonney, qui ne pouvait plus tenir seul). Il n'a donc pas eu le temps de contruire avec CR une relation de confiance qui, si elle avait existé, aurait certainement pu le convaincre soit de plaider coupable avec circonstances atténuantes (affolement, non préméditation, enfance et jeunesse chamboulée, absence de casier judiciaire), soit de plaider l'innocence (il y avait suffisamment de points obscurs qui, mieux exploités, auraient pu au moins semer le doute) mais en donnant de lui une image sympathique, plus émouvante, plus crédible, qui aurait pu, dans le doute, aboutir à un verdict de perpétuité.
On ne peut pas préjuger de ce que va décider une cour d'assises; vous ne pouvez pas savoir ce qu'il y a dans la tête des juges et des jurés.

On voit que vous n'avez jamais eu affaire à un innocent emprisonné à tort, par expérience je peux vous dire que ce que vous avancez est de l'angélisme : quand un prisonnier a décidé d'une stratégie, il est impossible à quiconque de l'en faire changer. C'est l'une des conséquences de l'emprisonnement.

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 31 janv. 2007, 10:21 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 14:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
Citation :
Citation :
[...]

Gihel, je ne parle pas de Ranucci comme étant la "défense". Ranucci est l'accusé, on ne peut pas vraiment lui demander quelle compétence que ce soit. Mais les avocats, eux sont trois, et l'un deux est considéré comme un ténor. Ils n'ont pas été parfaits, loin de là, et pour commencer, auraient dû canaliser Ranucci pour ne pas qu'il explose comme il l'a fait. C'est leur première erreur et il y en a eu d'autres. Donc, je confirme que l'innocence aurait pu se jouer si tout avait été bien huilé. Mais ce ne fut pas le cas.
Je vais vous dire une chose et vous révéler quelque chose que vous ne soupçonnez pas. C'est bien pire que ce que vous dites.

Les avocats n'ont pas le droit en France de remettre en cause une enquête de police.

Si jamais il vous arrive d'être confronté à une enquête de police bidonnée, vous ne trouverez pas un seul avocat sur la place pour vous défendre. C'est totalement exclu. Il fera semblant.

Et c'est ce que l'on constate dans cette affaire : ils ont fait semblant parce qu'il était interdit pour eux de remettre l'enquête en cause.

La seule défense que Maître Lombard s'accorde : c'est celle de faire des pieds et des mains pour délocaliser le procès, et Perrault le raconte, il use d'entregents, qui finalement ne servent à rien.

Donc rassurez vous, si les avocats par exemple ne sont pas dans le bureau de la juge quand on parle du couteau, c'est qu'ils en ont reçu l'ordre et qu'ils obéissent à cet ordre.

Alors je ne vous dirai pas d'où il vient, mais croyez-moi, si vous considérez avec raison qu'ils n'ont pas assuré la défense comme il se devait, ce n'est pas seulement de la négligence.

M. L'avocat, les policiers m'ont torturé en garde-à-vue : ah excusez-moi, je ne suis pas là. J'ai rien entendu. Tachez de ne jamais vous retrouver dans cette situation. Vous allez comprendre ce qu'est la démocratie française.
Ce que vous m'affirmez, pour être franc, je ne le savais pas. Mais ce n'est pas sur ce point que je reconnais que la défense fut loin d'être parfaite.

Déjà, l'idée de laisser Me LeForsonney se dépatouiller de haut de son inexpérience face à cette affaire ne fut pas la meilleure idée de Me Lombard... Me LeForsonney est presque irréprochable dans cette affaire, tant il a été livré à lui-même. Je n'en dirai pas de même pour Me Lombard.

La défense fut inefficace, et maladroite, je reste sur ma conviction qu'ils auraient dû canaliser Ranucci avant le procès. Ce fut un échec. Et ce ne fut pas le seul.


Haut
   
 Sujet du message : L'affaire, je l'ai vécue.
Message non luPosté : 09 févr. 2007, 16:52 
Citation :
[...]

Gihel, je ne parle pas de Ranucci comme étant la "défense". Ranucci est l'accusé, on ne peut pas vraiment lui demander quelle compétence que ce soit. Mais les avocats, eux sont trois, et l'un deux est considéré comme un ténor. Ils n'ont pas été parfaits, loin de là, et pour commencer, auraient dû canaliser Ranucci pour ne pas qu'il explose comme il l'a fait. C'est leur première erreur et il y en a eu d'autres. Donc, je confirme que l'innocence aurait pu se jouer si tout avait été bien huilé. Mais ce ne fut pas le cas.
J'ai vécu l'affaire, j'étais journaliste et présente lors du procès. Ca fait trente ans que j'essaye d'échapper à un cauchemar qui me hante. Une atmosphère putride. Lombard qui se défausse en envoyant au feu Le Forsonney, dont c'est la première affaire. Des trous partout dans le dossier. Des évidences de possibilité de cassation non acceptée car malheureusement le procès avait lieu dans la zone du crime (Aix n'est pas si loin de Marseille) au lieu d'avoir été délocalisé pour empêcher une condamnation "sous la pression" de la haine, palpable partout (n'oubliez pas le poids de l'affaire Patrick Henry).
Un avocat de la partie civile qui ne demande pas la tête de Ranucci, et c'est tout à son honneur. Les jurés? Difficile de les accabler dans une telle atmosphère. Sauf s'il y avait eu une majorité d'entre eux à 100% contre la peine de mort.
Tout ce petit récapitulatif pour dire que, au finish, trois personnes seulement savent. Marie-Dolorès, morte; Christian Ranucci, mort et Jean-Baptiste Rambla, actuellement sous les verrous pour meurtre (c'est dire si l'affaire Ranucci a fusillé bien des vies). S'il décidait de parler, il serait très certainement le seul élément nouveau accepté. 30 ans après?
Mais Fraticelli avait "senti" juste. On ne pouvait faire autrement que d'aller dans son système de défense. Ce devait ne pas être assez "brillant" pour Lombard. Pensez: plaider la culpabilité avec circonstances atténuantes! Un ténor du barreau! Sa responsabilité dans ce drzame est immense. Le "gros lot du malheur" tiré par Ranucci (citation d'une lettre à sa mère), pour moi cela englobe aussi Lombard, les dépêches de l'AFP qui s'emmêlent et la lâcheté de Giscard.


Haut
   
 Sujet du message : pas si sûr
Message non luPosté : 09 févr. 2007, 17:04 
Citation :
[...]
Je vais vous dire une chose et vous révéler quelque chose que vous ne soupçonnez pas. C'est bien pire que ce que vous dites.

Les avocats n'ont pas le droit en France de remettre en cause une enquête de police.

Si jamais il vous arrive d'être confronté à une enquête de police bidonnée, vous ne trouverez pas un seul avocat sur la place pour vous défendre. C'est totalement exclu. Il fera semblant.

Et c'est ce que l'on constate dans cette affaire : ils ont fait semblant parce qu'il était interdit pour eux de remettre l'enquête en cause.

La seule défense que Maître Lombard s'accorde : c'est celle de faire des pieds et des mains pour délocaliser le procès, et Perrault le raconte, il use d'entregents, qui finalement ne servent à rien.

Donc rassurez vous, si les avocats par exemple ne sont pas dans le bureau de la juge quand on parle du couteau, c'est qu'ils en ont reçu l'ordre et qu'ils obéissent à cet ordre.

Alors je ne vous dirai pas d'où il vient, mais croyez-moi, si vous considérez avec raison qu'ils n'ont pas assuré la défense comme il se devait, ce n'est pas seulement de la négligence.

M. L'avocat, les policiers m'ont torturé en garde-à-vue : ah excusez-moi, je ne suis pas là. J'ai rien entendu. Tachez de ne jamais vous retrouver dans cette situation. Vous allez comprendre ce qu'est la démocratie française.
Certes. Même si certains avocats brisé cet interdit. Toutefois, la responsabilité de Lombard, c'est de n'avoir pas suivi le conseil de Fraticelli. On ne pouvait jouer la tête de Ranucci d'avance. Qu'il aît chercher à faire délocaliser le procès, ok, il n'y avait que cela à faire, mais vu l'ambiance, c'était perdu d'avance. Lombard a été au-dessous de tout.

On sait bien que tout est affaire de clans. Police qui ne soutiendra toujours, justice à l'écoute qui ne se déjugera jamais.
Pour le pantalon bleu, vous avez raison. C'est le seul ADN exploitable. Et Jean-Baptiste Rambla, sous les verrous, reste, trente ans après le seul être encore vivant à "savoir".


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 103 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 57 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com