Nous sommes le 20 juil. 2019, 09:27

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 74 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 févr. 2006, 22:18 
Citation :
Citation :
Une fois qu'il a toute sa tête, il réfléchit. Que faire pour s'en sortir ? Dire à nouveau la vérité, et risquer une peine plus grave ? En effet, les policiers, pour le faire signer, lui ont servi une version où il n'y a pas préméditation.
Ils lui ont peut-être servi une version sans préméditation, certes, mais qui l'a conduit malgré tout à l'échafaud ! Je ne sais pas quelle peine plus grave aurait pu lui être infligée ?
Vous confondez plusieurs choses. Même le procureur Viala a admis que si Ranucci avait montré des regrets et s'était conduit de manière plus humble au cours de son procès, le jury aurait admis un moment d'égarement et ne se serait pas opposé aux circonstances atténuantes. Il ne tenait qu'à Ranucci de plaider dans ce sens. Par contre le moment d'égarement aurait été impossible à plaider s'il avait été établi que le rapt était un acte prémédité d'une bande organisée.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 févr. 2006, 23:10 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 26 janv. 2006, 16:20
Messages : 3096
Localisation : Normandie
Citation :
concernant les voitures, je vous parlais des témoignages lors de l'enlèvement et pas de l'accident du carrefour de la Pomme. Evidemment qu'au carrefour il s'agit d'une peugeot, je n'ai jamais dit qu'il pouvait s'agir d'une simca.
Les témoignages du jour de l'enlèvement et antérieurs au 3 juin ne parlent qu'une d'une simca.
Votre thèse pourrait être crédible si on avait des témoignages parlant d'une simca et d'une peugeot ayant été vues à la cité ste agnès et des cerisiers.
comprenez vous ?
Je comprends surtout que vous parlez d'autre chose, comme Antoroma vous le signale. Où ai-je écrit que la Peugeot et la Simca étaient garées côte à côte, ou assez proches ? De toute façon, même dans ce cas (admettons, mais ça n'est pas dans ma thèse), Spinelli n'y fait pas attention parce qu'il regarde la Simca, et Jean voit la Simca arriver, mais ne remarque pas la Peugeot, déjà garée. Donc même dans ce cas absurde il n'y aurait aucune impossibilité.

Je vous rappelle tout de même en passant que dans ma thèse, la Peugeot attend dans un garage, et personne ne la voit à Sainte-Agnès. Si le garage est loin, on peut avoir prévu un Mobylette (je parle de la vraie Mobylette, de Motobécane) pour que Ranucci le rejoigne.

http://i15.ebayimg.com/03/i/03/f8/34/96_1_b.JPG

Les témoignages antérieurs dont vous parlez m'importent peu habituellement. A présent que je m'y intéresse, dans cette thèse, ils ne posent aucun problème, car dans les autres tentatives, homme au pull over-rouge est seul, dans sa Simca 1100. Et c'est bien parce qu'il n'y arrive pas tout seul qu'il fait appel à des accolytes. Allez, on peut même imaginer que Gringalet est déjà du coup les fois précédentes, et qu'il attend caché à l'arrière de la Simca, ou au garage, destiné dans un premier temps à changer les plaques, sans plus. S'adjoindre Ranucci et sa Peugeot permet d'améliorer la fuite. On rencontre Ranucci le 2, on lui paye à boire, et en lui promettant une assez grosse somme d'argent (pas énorme non plus), on l'entraîne dans l'affaire. Ranucci, gagner 6 ou 12 mois de salaire en 40 km, ça l'intéresse.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 févr. 2006, 23:38 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 août 2005, 05:09
Messages : 574
Citation :
Citation :
Citation :
Une fois qu'il a toute sa tête, il réfléchit. Que faire pour s'en sortir ? Dire à nouveau la vérité, et risquer une peine plus grave ? En effet, les policiers, pour le faire signer, lui ont servi une version où il n'y a pas préméditation.
Ils lui ont peut-être servi une version sans préméditation, certes, mais qui l'a conduit malgré tout à l'échafaud ! Je ne sais pas quelle peine plus grave aurait pu lui être infligée ?
Vous confondez plusieurs choses. Même le procureur Viala a admis que si Ranucci avait montré des regrets et s'était conduit de manière plus humble au cours de son procès, le jury aurait admis un moment d'égarement et ne se serait pas opposé aux circonstances atténuantes. [...]
En quelque sorte, faire bonne figure devant la smala aurait pu lui sauver la peau !
Je pensais qu'on était jugé sur les actes commis, pas sur son comportement au cours de son procès.
Car il y a quand même un monde entre une peine d'emprisonnement (même encore plus lourde si on veut saquer la personne pour arrogance) et une condamnation à mort.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 févr. 2006, 23:49 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 26 janv. 2006, 16:20
Messages : 3096
Localisation : Normandie
Citation :
Une version où il est le seul acteur est bcp plus risqué qu'à plusieurs
Il risque la peine de mort même sans préméditation et vous le savez bien.
Donc il ne peut pas risquer une peine plus grave !
En expliquant qu'il est complice d'un enlèvement mais qu'il n'a jamais voulu que la petite se fasse tuer, il pouvait s'en sortir. Le meurtre est l'acte de Gringalet qui est un taré incontrôlable.
J'ai réécrit les aveux, je ne sais pas si vous l'avez vu (c'est sur la première page). J'ai également ajouté un petit paragraphe à la suite d'une astérisque, qu'apparemment ni vous, ni Dalakhani n'avez lu (Dalakhani me répond à ce qui précède sans en tenir compte). Le revoici :

"En disant qu'il ne faisait que transporter un enfant pour le compte de quelqu'un, il doit taire l'existence d'une seconde voiture, alors qu'on arrivera peut-être à démontrer l'existence de cette seconde voiture. De plus, il doit dénoncer cette personne, et cette personne doit à la fois avouer le meurtre et dire que Ranucci n'était qu'un pigeon pour qu'on commence à croire à cette version, ce qui est loin d'être gagné (on s'attend plutôt à ce que Gringalet, que personne n'a vu, mette tout sur le dos de Ranucci). Avouer être impliqué est trop risqué."

[Pour être exact : les Aubert ont vu Gringalet dans la thèse, mais ont reconnu Ranucci à la place, par auto-persuasion, au moment où on leur a présenté le chauffeur de la voiture dont ils avaient noté le numéro.]

Il ne suffit pas de sortir une version pour qu'on vous croie, surtout si tout est contre vous. Et vous ne pouvez pas dire que vous ne voulez pas dénoncer cette personne, puisque c'est un assassin et que vous n'avez rien fait (soi-disant).

Quant aux aveux, il lui semble que cette version peut lui permettre de ne prendre que quelques années de prison.

Je vais vous dire : si Ranucci est vraiment coupable, et le seul coupable, c'est bien pour cette raison qu'il pond ces aveux déformés dont certains aspects font bondir les innocentistes : il veut échapper à la peine capitale. Il aurait dû s'en tenir aux aveux. Il serait sorti au bout de 15-20 ans. C'était vraiment une connerie de se rétracter. Mais n'oublions pas qu'il était important pour lui d'être innocent aux yeux de sa mère. C'est sûrement à cause d'elle qu'il se rétracte.

Après, comme Antoroma l'a dit, c'est son comportement au procès qui le condamne.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 21 févr. 2006, 23:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 10 janv. 2006, 21:54
Messages : 81
Localisation : Paris
Citation :
Même le procureur Viala a admis que si Ranucci avait montré des regrets et s'était conduit de manière plus humble au cours de son procès, le jury aurait admis un moment d'égarement et ne se serait pas opposé aux circonstances atténuantes.
Un procureur qui affirme pouvoir prévoir le comportement du jury dans le cas d'un changement de mode de défense de l'accusé, voilà une notion intéressante et pour le moins nouvelle dans le droit français...

On devrait pouvoir gagner du temps en demandant directement l'anticipation du verdict au procureur, cela permettrait d'économiser l'argent des contribuables.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 févr. 2006, 00:04 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 26 janv. 2006, 16:20
Messages : 3096
Localisation : Normandie
Citation :
En quelque sorte, faire bonne figure devant la smala aurait pu lui sauver la peau !
Je pensais qu'on était jugé sur les actes commis, pas sur son comportement au cours de son procès.
Car il y a quand même un monde entre une peine d'emprisonnement (même encore plus lourde si on veut saquer la personne pour arrogance) et une condamnation à mort.
Etant certainement persuadés de la culpabilité de Ranucci en fonction de ce qu'ils avaient entendu au procés (qui avait tourné très nettement en faveur de l'accusation), il ne restait plus aux jurés qu'à décider de retenir ou non les circonstances atténuantes ; l'arrogance et les mensonges manifestes (à leurs yeux) de Ranucci l'ont désigné comme un meurtrier sans scrupules, et ils l'ont condamné à mort.

Ce n'était pas son arrogance qui faisait de lui un meurtrier, mais le reste.

Cela dit, je crois que nous sommes tous d'accord pour dire que le procès a été un échec, car l'accusé n'a pas pu se défendre correctement. Ça n'est pas la faute des jurés.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 févr. 2006, 00:10 
Citation :
Citation :
Même le procureur Viala a admis que si Ranucci avait montré des regrets et s'était conduit de manière plus humble au cours de son procès, le jury aurait admis un moment d'égarement et ne se serait pas opposé aux circonstances atténuantes.
Un procureur qui affirme pouvoir prévoir le comportement du jury dans le cas d'un changement de mode de défense de l'accusé, voilà une notion intéressante et pour le moins nouvelle dans le droit français...

On devrait pouvoir gagner du temps en demandant directement l'anticipation du verdict au procureur, cela permettrait d'économiser l'argent des contribuables.
1. Le jury est quand même influencé par la plaidoirie du procureur. Dans le cas contraire, on devrait pouvoir gagner du temps en demandant directement au jury de requérir à la place du procureur, cela permettrait d'économiser l'argent des contribuables.

2. Viala n'a jamais "affirmé pouvoir prévoir". Il a donné son sentiment. De même qu'un infirmier aux urgences depuis 30 ans peut, par expérience, déteminer dans la plupart des cas l'état de santé des gens qui se présentent aux urgences, même s'il ne remplace pas les médecins urgentistes, il est quand même du métier, comme on dit. Autant qu'un juré d'assises l'est, en tout cas.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 févr. 2006, 00:13 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 22:53
Messages : 5704
Citation :
Les Aubert ont avoué ???
Oui les Aubert reconnaissent pour vrai ce qu'ils ont vu

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 févr. 2006, 00:20 
Citation :
En quelque sorte, faire bonne figure devant la smala aurait pu lui sauver la peau !
Une condamnation poursuit deux buts: sanctionner le coupable et protéger la société d'éventuelles récidives. Il est évident que quelqu'un qui est très content de ce qu'il a fait et ne pense qu'a recommencer à la première occasion représente un danger plus grand pour la société que celui qui admet sincèrement le fait qu'il a commis une erreur.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 févr. 2006, 00:22 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 22:53
Messages : 5704
Citation :
J'ai réécrit les aveux, je ne sais pas si vous l'avez vu (c'est sur la première page). J'ai également ajouté un petit paragraphe à la suite d'une astérisque, qu'apparemment ni vous, ni Dalakhani n'avez lu (Dalakhani me répond à ce qui précède sans en tenir compte). Le revoici :

"En disant qu'il ne faisait que transporter un enfant pour le compte de quelqu'un, il doit taire l'existence d'une seconde voiture, alors qu'on arrivera peut-être à démontrer l'existence de cette seconde voiture. De plus, il doit dénoncer cette personne, et cette personne doit à la fois avouer le meurtre et dire que Ranucci n'était qu'un pigeon pour qu'on commence à croire à cette version, ce qui est loin d'être gagné (on s'attend plutôt à ce que Gringalet, que personne n'a vu, mette tout sur le dos de Ranucci). Avouer être impliqué est trop risqué."
J'avais pris connaissance de ce passage. Il ne remet pas en cause ce que je vous ai répondu.

Ranucci peut parler de l'autre voiture et dire que celle-ci est tombée en panne, ou que la petite trouvait plus jolie celle de Ranucci. Pour le nom rien n'empêche Ranucci d'en inventer un, vous avez bien inventé des lieux pour la fuite de l'homme au pull over rouge.

Il pourrait le décrire et cette description pourra être renforcée par celle de Jean Rambla

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 févr. 2006, 00:35 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 22:53
Messages : 5704
Citation :
Citation :
PV n° 828/10 pour la deuxième audition de RANUCCI Christian, le 6 Juin 1974 à 14h
Si Ranucci avoue à 16h comment les policiers peuvent-ils le savoir à 14h?
Ils ne le savent pas à 14h00. L'audition commence à 14h00.
Citation :
A midi, on descend Christian Ranucci dans les geôles de l'Evêché pour qu'il y prenne son déjeuner. Il est environ 13 h 30 lorsqu'il en remonte. Les auditions reprennent à 14 h. C'est au cours de cette seconde partie que nous le présentons une nouvelle fois aux époux Aubert. Cette seconde confrontation a raison de sa résistance. Il craque. Il est 16 h.
Dans ce PV il n'y a que les aveux, c'est étonnant. Ca voudrait dire que pendant 2 heures personne n'a rien dit.
Et pourquoi le commencer à 14 heures? Et pourquoi ne pas en avoir fait un à 11h ou 15h?

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 févr. 2006, 00:39 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 26 janv. 2006, 16:20
Messages : 3096
Localisation : Normandie
Citation :
J'avais pris connaissance de ce passage. Il ne remet pas en cause ce que je vous ai répondu.

Ranucci peut parler de l'autre voiture et dire que celle-ci est tombée en panne, ou que la petite trouvait plus jolie celle de Ranucci. Pour le nom rien n'empêche Ranucci d'en inventer un, vous avez bien inventé des lieux pour la fuite de l'homme au pull over rouge.

Il pourrait le décrire et cette description pourra être renforcée par celle de Jean Rambla
Ça serait encore TRES faible, j'en ai bien peur. "C'est pas moi. Il se peut que le véritable assassin habite rue du Ruisseau-Mirabeau."

Dalakhani, j'espère que vous ne vous trouverez jamais dans la même situation que Ranucci, que ce soit celui de ma thèse, d'une autre, ou le vrai. Parce que, même innocent, vous allez direct à l'échafaud.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 févr. 2006, 00:42 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 26 janv. 2006, 16:20
Messages : 3096
Localisation : Normandie
Citation :
Il pourrait le décrire et cette description pourra être renforcée par celle de Jean Rambla
Il est vrai que les descriptions de Jean Rambla sont d'une précision étonnante et ne changent jamais (Simca Chrysler = Ford Capri).


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 févr. 2006, 00:48 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 22:53
Messages : 5704
Je ne parle pas de la voiture. Je parle de l'homme.

Vous avez les documents où Jean dit reconnaitre la Simca Chrysler ou la Ford Capri?

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 févr. 2006, 00:49 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 10 janv. 2006, 21:54
Messages : 81
Localisation : Paris
Citation :
Viala n'a jamais "affirmé pouvoir prévoir". Il a donné son sentiment. De même qu'un infirmier aux urgences depuis 30 ans peut, par expérience, déteminer dans la plupart des cas l'état de santé des gens qui se présentent aux urgences, même s'il ne remplace pas les médecins urgentistes, il est quand même du métier, comme on dit. Autant qu'un juré d'assises l'est, en tout cas.
C'est un peu dommage de déformer ce que vous aviez si bien écrit et nul besoin d'une réinterprétation à la sauce hospitalière de ce qui, personnellement, me semble limpide :
Citation :
Même le procureur Viala a admis que si Ranucci avait montré des regrets et s'était conduit de manière plus humble au cours de son procès, le jury aurait admis un moment d'égarement et ne se serait pas opposé aux circonstances atténuantes.
Utiliser les mots d'un Procureur sortant manifestement de son rôle (si ces propos sont avérés) pour légitimer un raisonnement ou pire un sentiment, me semble discutable, c'est tout ce que je voulais dire.
Citation :
Le jury est quand même influencé par la plaidoirie du procureur.
Sans blague ? Vous avez remarqué vous aussi ? Mais je ne saisis pas bien le rapport avec un éventuel changement d'attitude de Ranucci et de son interprétation par le jury.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 74 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com