Nous sommes le 19 nov. 2019, 06:07

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 303 messages ]  Aller à la page Précédente 111 12 13 14 1521 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 26 janv. 2007, 12:40 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3531
Citation :
Bonjour Henri,
j'étais dans la version où les Aubert prévenant Roquevaire le 4 (qui transmet à Gréasque) parlent d'un enfant plaqué contre l'homme un peu comme un paquet. Par téléphone (même s'il n'est pas arabe) cela se transforme à Gréasque en "ils nous ont dit qu'un type était parti dans les fourrés avec un paquet" ...
Et comme jpasc je n'arrive pas à croire les Martinez mentant ou se trompant sur ce que leur a rapporté Aubert de retour au carrefour.
Bonjour Jean-Jacques,
Je comprends ce que tu veux dire, mais, pour moi, un "enfant plaqué contre l'homme un peu comme un paquet" ça reste avant tout un enfant et c'est bien ça qui a disparu et qu'on recherche activement.
Concernant Martinez, je pense que la confusion pourrait venir d'une discussion téléphonique qu'il pourrait avoir eu avec Alain Aubert le 4 ou le 5 juin. Ce n'est qu'une hypothèse bien sûr.
Par ailleurs, Jean-Pascal soulignait récemment l'incohérence pour Alain Aubert de parler d'un enfant à Martinez et d'un paquet à Roquevaire.
Et Alain Aubert dira en 2004 qu'il n'a jamais parlé de paquet ni même téléphoné du tout le 4 juin à Roquevaire.
Savez quoi ? Je vais m'acheter un bon bouquin sur les échecs et changer de forum :wink:

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 26 janv. 2007, 12:45 
Citation :
Par ailleurs, Jean-Pascal soulignait récemment l'incohérence pour Alain Aubert de parler d'un enfant à Martinez et d'un paquet à Roquevaire.
Jpasc est plutôt partisan de "les Aubert ont vu une scène violente" => ils parlent de l'enfant à Martinez, mais le 4 avec la connaissance de l'enlèvement, ils veulent "adoucir" la scène pour leur pb de non assistance et introduisent le paquet.

Bon courage pour les échecs ...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 26 janv. 2007, 13:56 
Citation :
[...]

Jpasc est plutôt partisan de "les Aubert ont vu une scène violente" => ils parlent de l'enfant à Martinez, mais le 4 avec la connaissance de l'enlèvement, ils veulent "adoucir" la scène pour leur pb de non assistance et introduisent le paquet.

Bon courage pour les échecs ...
disons que je pense que les Aubert ont vu un type s'enfuir avec un enfant.

Jean-François Le Forsonney lui parkle d'une "scène grave".

Il faut essayer de comprendre le cheminement de la pensée qui a mené M Martinez à rappeler Gréasque le 5 juin 74 à 10h.

Croyez vous que M Martinez aurait rappelé pour signaler une possible présence d'un enfant dans la 304 juste en faisant le lien entre l'enlèvement et l'accident au carrefour si M Aubert ne lui avait rien dit ?
Moi je n'y crois pas. Ca me parait trop léger.

Selon moi, il y a eu un élément déclencheur qui a conforté M Martinez dans l'idée qu'il pouvait y avoir un enfant dans la 304, même si lui ne l'a pas vu. C'est ce que lui a dit M Aubert en revenant au carrefour : "le type s'est enfui dans la colline avec un gosse".
Là, on peut comprendre la réaction de M Martinez qui, apprenant la nouvelle de l'enlèvement durant la journée du 4, se décide à rappeler Gréasque le lendemain matin.
A t-il eu une conversation téléphonique avec M Aubert avant d'appeler Gréasque ? ce serait une question à poser à M Aubert ou M Martinez.
Si c'est le cas, alors M Aubert lui a forcément confirmé qu'il avait bien vu un type s'enfuir avec un enfant.
Et là, M Martinez n'hésite plus et rappelle Gréasque.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 26 janv. 2007, 14:12 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3531
Citation :
A t-il eu une conversation téléphonique avec M Aubert avant d'appeler Gréasque ? ce serait une question à poser à M Aubert ou M Martinez.
pour s'entendre répondre "non" à coup sûr ?
Citation :

Si c'est le cas, alors M Aubert lui a forcément confirmé qu'il avait bien vu un type s'enfuir avec un enfant.
Mais non, pas "forcément confirmé".
Ca peut être la première fois qu'Aubert parle d'un enfant à Martinez.
Citation :
Et là, M Martinez n'hésite plus et rappelle Gréasque.
Et pourquoi donc ? C'est un témoin de deuxième main et il le sait.
Si Aubert lui a parlé d'un enfant, Martinez doit penser qu'Aubert en a déjà parlé aux enquêteurs.

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 26 janv. 2007, 15:55 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 16 déc. 2006, 19:49
Messages : 638
Localisation : Verviers BELGIQUE
Citation :
[...]

Marc Ciomey, le journaliste du Méridional n'a pas écrit cela.
Il a écrit:
Image


"Après l'annonce de la mort de Marie Dolores" ne figure pas dans l'article.

Quand Aubert dit (d'après le journaliste), "Mais jamais je ne me serais douté qu'il s'agissait d'un enfant.", on peut penser qu'il sait que le corps a été retrouvé.

Bonjour Arlaten

Cette phrase avec "Après la m......
Elle se trouve sur www.affairecriminelle.org affaireranucci


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 26 janv. 2007, 16:22 
Citation :
[...]

Jpasc est plutôt partisan de "les Aubert ont vu une scène violente" => ils parlent de l'enfant à Martinez, mais le 4 avec la connaissance de l'enlèvement, ils veulent "adoucir" la scène pour leur pb de non assistance et introduisent le paquet.

Bon courage pour les échecs ...

Je pense également que les Aubert ont vu un type ( Ranucci ou non ) s'enfuir dans les fourrés tenant un enfant dans les bras.
Cette scene leur aura sans doute paru étrange sur le coup, mais ne les pas inquietés outre mesure.
C'est sans doute par la suite, apprennant qu'une enfant, sans aucun doute celle qu'ils avaient vu, avait été sauvagement assassiné pratiquement devant eux qu'ils se sont rendus compte de l'importance de cette scène.
Et qui sait, peut etre se sentent ils encore plus coupables s'ils s'imaginent que la petite a été tuée a cause de leur intervention ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 26 janv. 2007, 16:40 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 nov. 2006, 12:21
Messages : 48
Localisation : Russie
« Henri » a écrit:
Citation :
Savez quoi ? Je vais m'acheter un bon bouquin sur les échecs et changer de forum
Henri, ne partez pas! Qui alors prouvera l'innocence CR ?! :wink: :)


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 26 janv. 2007, 20:12 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3531
Citation :
« Henri » a écrit:
Citation :
Savez quoi ? Je vais m'acheter un bon bouquin sur les échecs et changer de forum
Henri, ne partez pas! Qui alors prouvera l'innocence CR ?! :wink: :)
Mais non, je plaisantais :wink: :lol:

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 26 janv. 2007, 20:14 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3531
Citation :
Je pense également que les Aubert ont vu un type ( Ranucci ou non ) s'enfuir dans les fourrés tenant un enfant dans les bras.
Claude, comment expliques-tu alors les incohérences qui en découlent ?

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 26 janv. 2007, 20:23 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 nov. 2006, 12:21
Messages : 48
Localisation : Russie
« Henri » a écrit:
Citation :
Mais non, je plaisantais Wink Laughing
Moi aussi!
Amicalement


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 janv. 2007, 06:40 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 16:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
Citation :
[...]


Je pense également que les Aubert ont vu un type ( Ranucci ou non ) s'enfuir dans les fourrés tenant un enfant dans les bras.
Cette scene leur aura sans doute paru étrange sur le coup, mais ne les pas inquietés outre mesure.
C'est sans doute par la suite, apprennant qu'une enfant, sans aucun doute celle qu'ils avaient vu, avait été sauvagement assassiné pratiquement devant eux qu'ils se sont rendus compte de l'importance de cette scène.
Et qui sait, peut etre se sentent ils encore plus coupables s'ils s'imaginent que la petite a été tuée a cause de leur intervention ?
Mon sentiment s'approche assez bien du tien, Claudio. Je ne peux m'empêcher de penser que ces gens ne tiennent en aucun cas à reparler de cette affaire, non pas pour avoir la paix mais par sentiment de culpabilité (c'est tout relatif, mais le mot est bien défini dans ton post)...

_________________
My soul is painted like the wings of butterflies


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 janv. 2007, 10:30 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 12 août 2006, 12:18
Messages : 1509
Citation :
Citation :
[...]

Jpasc est plutôt partisan de "les Aubert ont vu une scène violente" => ils parlent de l'enfant à Martinez, mais le 4 avec la connaissance de l'enlèvement, ils veulent "adoucir" la scène pour leur pb de non assistance et introduisent le paquet.

Bon courage pour les échecs ...
disons que je pense que les Aubert ont vu un type s'enfuir avec un enfant.

Jean-François Le Forsonney lui parkle d'une "scène grave".

Il faut essayer de comprendre le cheminement de la pensée qui a mené M Martinez à rappeler Gréasque le 5 juin 74 à 10h.

Croyez vous que M Martinez aurait rappelé pour signaler une possible présence d'un enfant dans la 304 juste en faisant le lien entre l'enlèvement et l'accident au carrefour si M Aubert ne lui avait rien dit ?
Moi je n'y crois pas. Ca me parait trop léger.

Selon moi, il y a eu un élément déclencheur qui a conforté M Martinez dans l'idée qu'il pouvait y avoir un enfant dans la 304, même si lui ne l'a pas vu. C'est ce que lui a dit M Aubert en revenant au carrefour : "le type s'est enfui dans la colline avec un gosse".
Là, on peut comprendre la réaction de M Martinez qui, apprenant la nouvelle de l'enlèvement durant la journée du 4, se décide à rappeler Gréasque le lendemain matin.
A t-il eu une conversation téléphonique avec M Aubert avant d'appeler Gréasque ? ce serait une question à poser à M Aubert ou M Martinez.
Si c'est le cas, alors M Aubert lui a forcément confirmé qu'il avait bien vu un type s'enfuir avec un enfant.
Et là, M Martinez n'hésite plus et rappelle Gréasque.
Jp,

pour te repondre, je ne pesnes pas qu il y ait eu un contact telephonique entre les 2 couples apres l accident...
j ai deux avis completement differents sur lappel de Martinez:
1 er avis comme le tien :Les auberts lui parlent de l enfant en revenant de la poursuite, ca le conforte ds l idee que le chauffard n etait pas seul, il appelle la police le 05 juin apres l appel a temoin meme si ds cet appel on recherche une simca... mais pour cela faut donc imaginer que lors de sa premiere deposition, il ne parle pas d enfant (alors pk n en parle t il pas? comme nous dit Gérard Bouladou il en a parler mais le gendarme ne l a pas note car ce n est pas important pour l assurance??...pourquoi appelle t il que le 05 et non le 04????)
2 eme avis : il ne sait pas qu il y avait un enfant, mais cette disparition lui semble louche mais encore moins que cet homme qui lui hante ses pensees qui s enfuit l avant veille au carrefour de la pomme, il ne peut s empecher de penser que cet homme avait quelque chose a se repprocher ou a cacher..... la mort de l enfant ou peut etre meme qu elle etait encore vivante lors de l accident de plus il etait sur la route de marseille.... sa conscience lui dit d appeler la police....il ne tient pas compte de l appel a temoin qui relate la simca grise....

les 2 avis sont tout aussi valables...mais en tout cas ds les 2 cas il omet le fait qu on recherche une simca grise...
curieusement le 04 juin Guazzone appele pour dire qu il a vu un homme etrange ds la champi avec une peugeot grise et la on s enfout... le lendemain la voiture n a plus d importance


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 janv. 2007, 18:53 
Citation :
Croyez vous que M Martinez aurait rappelé pour signaler une possible présence d'un enfant dans la 304 juste en faisant le lien entre l'enlèvement et l'accident au carrefour si M Aubert ne lui avait rien dit ?
Moi je n'y crois pas. Ca me parait trop léger.
Guazzone n’a pas vu les Aubert,. On est sur qu’il ignore totalement la possible présence d’un enfant. Pourtant il fera le rapprochement avec l’enlèvement de Marseille et il en avisera les gendarmes de Gréasque.
Citation :
Là, on peut comprendre la réaction de M Martinez qui, apprenant la nouvelle de l'enlèvement durant la journée du 4, se décide à rappeler Gréasque le lendemain matin.
Eh non justement, si Aubert lui a parlé d’un enfant, dès l’instant où il apprend l’enlèvement de Marseille et qu’il fait le rapprochement, il doit contacter la gendarmerie où il a déposé plainte.
C’est donc le 4 qu’il aurait du appeler Gréasque, pas le 5.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 janv. 2007, 19:17 
Citation :
[...]
Eh non justement, si Aubert lui a parlé d’un enfant, dès l’instant où il apprend l’enlèvement de Marseille et qu’il fait le rapprochement, il doit contacter la gendarmerie où il a déposé plainte.
C’est donc le 4 qu’il aurait du appeler Gréasque, pas le 5.
désolé mais je ne crois pas que l'on puisse comparer la situation de M Guazzone et celle de M Martinez.

M Guazzone lui n'a rien vu du tout de l'accident. Il ne fait que supposer qu'il puisse y avoir un lien entre l'enlèvement et la présence de C Ranucci dans la galerie parce qu'il est plutôt étrange de venir séjourner dans un endroit pareil.

Pour M Martinez, c'est plus compliqué car lui a percuté la 304 mais n'a pas vu d'enfant dedans. C'est ce qu'il déclare le jour même à Gréasque.
Le 4 juin, M Martinez travaille. Il entend parler de l'enlèvement dans la journée et a forcément cogité. Il se souvient de ce que lui a dit M Aubert en revenant au carrefour, mais a du mal à conclure rapidement qu'il y avait forcément un enfant dans la 304 car il est certain avec sa fiancée de ne pas en avoir vu. Il a probablement beaucoup réfléchi avant de de se décider à rappeler car il doit se douter quand même que ce qu'il va dire à Gréasque est lourd de conséquence. En effet, il s'agit d'accuser le conducteur d'enlèvement d'enfant.

D'après toi, M Aubert n'a jamais parlé d'un type s'enfuyant dans la colline avec un gosse en revenant au carrefour.
On peut donc alors se demander pourquoi M Martinez ne rappelle pas le 4 quand il entend parler de l'enlèvement.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 sept. 2008, 15:11 
M Aubert a déclaré le 6 juin 74 à l'Evêché :
"La personne que vous me présentez et que vous me dites se nommer RANUCCI Christian est bien celle qui était à bord du coupé Peugeot 304, de couleur gris métallisé au moment où l’accident s’est produit à proximité de Peypin le 3 juin 74, vers 12 heures 15. Il n’y a aucun doute possible à ce sujet. "

On pourrait y voir une certaine subtilité dans cette déclaration.
Mais ce n'est juste qu'un trompe l'oeil.
On veut nous faire croire que comme C Ranucci était assurément au carrefour de La Pomme (ce qu'il n'a jamais nié lui-même), alors il coule de source que celui qu'ils ont aperçu sur la rn8bis ne pouvait être que le même homme s'enfuyant avec un gosse dans la colline.
Dans ce cas, on aurait du s'attendre à lire qch comme :
"Parmi les hommes que vous me présentez derrière une vitre, je reconnais bien celui qui était à bord du coupé Peugeot 304, de couleur gris métallisé au moment où l’accident s’est produit à proximité de Peypin le 3 juin 74, vers 12 heures 15. C'est bien ce même homme que j'ai vu s'enfuir avec un enfant dans une colline le long de la rn8bis. Il n’y a aucun doute possible à ce sujet."

Là c'était imparable, c'était du béton !
Mais la déclaration que l'on connait nous fait comprendre que les Aubert n'ont pas désigné C Ranucci aux policiers mais l'inverse.
Voilà qui est impropre dans une procédure de tapissage car c'est aux témoins de désigner le suspect. Depuis quand les policiers sont ils censés aider les témoins pour ce faire ?
C'est inadmissible.
En tout cas, on comprend mieux pourquoi il n'y a pas de PV de tapissage et pourquoi des journalistes ont pu écrire le lendemain que les Aubert n'avaient pas reconnu le suspect. Non pas qu'ils avaient eu accès à cette déclaration le jour même, mais probablement parce que l'information était venue d'un policier.

Les Aubert ont probablement fait un témoignage de complaisance envers les policiers, tellement complaisant qu'il sera suffisant pour envoyer C Ranucci à la guillotine, mais finalement peut-être n'ont ils pas tout accepté ?


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 303 messages ]  Aller à la page Précédente 111 12 13 14 1521 Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com