Nous sommes le 15 déc. 2017, 05:39

Heures au format UTC+01:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 93 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 57 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Ne jamais désespérer
Message non luMessage posté... : 21 nov. 2014, 15:24 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 17:13
Messages : 1664
Pat 31 a écrit :
Citation :
jpasc95:
si la justice l'ordonne, c'est tout à fait envisageable.
Il faut d'abord faire expertiser le pull et si l'on trouve une trace adn, alors on peut commencer par la famille Rambla, Madame ou ses enfants pour voir si ça correspond.
Si ça ne correspond pas, il faut exhumer C Ranucci ou sa mère pour faire la comparaison.

Il faudra que les experts prennent en compte que l'on a peut-être fait enfiler le pull rouge à C Ranucci lors de l'interrogatoire. D'ailleurs est-ce seulement dans le film de Drach que C Ranucci enfile le pull, ou bien est-vraiment arrivé dans la réalité ?

Dans le dossier pénal, je n'ai lu nulle part que C Ranucci avait enfilé ce pull.

Dans le POR de G Perrault, on lit les propos rapportés de Le Forsonney :
". Si le vêtement lui avait appartenu, il l'aurait dit à Porte le jour de ses aveux. Je me disais qu'un type qui avoue avoir enlevé et tué une fillette, s'il dit qu'un pull-over n'est pas à lui, c'est que c'est vrai. On le lui a d'ailleurs fait enfiler et il n'était pas du tout à sa taille. Et quel intérêt aurait-il eu à nier que le vêtement lui appartenait? Quelle importance? Non, il y avait un mystère derrière ce pull-over rouge, mais je ne voyais pas par quel bout le prendre. »


Citation :
jpasc95:
Si ça ne correspond pas à ces personnes, alors vérifier dans le fichier des empreintes génétiques.
Doornroosje:
Bien que je serais curieuse de savoir, j'ai pas de grandes espérances, que ça nous avancera. Mais de toute façon, si l'ADN appartenait à un criminel dans le fichier ADN, ça serait un point de départ.

Pat 31 a écrit :
Surtout que maintenant les experts disposent d'une corde de plus à leur arc. Il s'agit de la recherche par ADN parentèle. La recherche par ADN parentèle a déjà d'ailleurs porté ses fruits ces derniers temps en France, concernant certaines affaires irrésolues qui menaçaient de devenir des colds cases.

j'ai en tête l'affaire Yves Montand qui a permis de de conclure que celle qui prétendait être sa fille ne l'était finalement pas.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Ne jamais désespérer
Message non luMessage posté... : 21 nov. 2014, 17:21 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2071
Localisation : Normandie
On fait des recherches parentales sur le ADN masculin; c'est à dire le chromosome Y, qui est pareil pour tout les hommes descendants d'un même ancêtre masculin.
Tous les enfants d'une mère ont par contre le même ADN ribosomal.
Je pense que le père de Ranucci est décédé. Il avait un demi-frère je pense, mais Mor a raison il vaudrait mieux, que la Justice reconnaisse, que l’enquête, n'a pas respecté les droits de l'inculpé et a violé la présomption d'innocence.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
 Sujet du message : Re: Ne jamais désespérer
Message non luMessage posté... : 21 nov. 2014, 17:42 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 17:13
Messages : 1664
Dans son Récapitulatif, C Ranucci écrit :
"Lorsque tout fut terminé, le commissaire sortit et revint un instant plus tard en tenant à la main un pull-over rouge vif. « C'est à vous ? me demanda-t-il. - Non, ce n'est pas à moi, lui dis-je. - Nous l'avons trouvé dans le tunnel. » II n'insista pas."

Selon C Ranucci, il n'a manifestement pas essayé ce pull.

Je m'étonne que Le Forsonney ait, selon G Perrault dans le POR, rapporté les propos suivants :
"Si le vêtement lui avait appartenu, il l'aurait dit à Porte le jour de ses aveux. Je me disais qu'un type qui avoue avoir enlevé et tué une fillette, s'il dit qu'un pull-over n'est pas à lui, c'est que c'est vrai. On le lui a d'ailleurs fait enfiler et il n'était pas du tout à sa taille. Et quel intérêt aurait-il eu à nier que le vêtement lui appartenait? Quelle importance? Non, il y avait un mystère derrière ce pull-over rouge, mais je ne voyais pas par quel bout le prendre.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Ne jamais désespérer
Message non luMessage posté... : 21 nov. 2014, 18:26 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 17:13
Messages : 1664
Doornroosje a écrit :
On fait des recherches parentales sur le ADN masculin; c'est à dire le chromosome Y, qui est pareil pour tout les hommes descendants d'un même ancêtre masculin.
Tous les enfants d'une mère ont par contre le même ADN ribosomal.
Je pense que le père de Ranucci est décédé. Il avait un demi-frère je pense, mais Mor a raison il vaudrait mieux, que la Justice reconnaisse, que l’enquête, n'a pas respecté les droits de l'inculpé et a violé la présomption d'innocence.

de quels moyens disposons nous aujourd'hui pour inverser le jugement dans cette affaire ?

- la commission de révision : il faut apporter un élément nouveau qui fasse naitre un moindre doute sur la culpabilité du condamné.
1- il y a le croquis probablement calqué sur le plan cadastral de l'époque
2- il reste la question des yeux ouverts à vérifier avec des références récentes.
3- le mensonge du Dr Vuillet. Dans son rapport d'expertise biologique, contrairement à ce qu'il écrit, il était tout à fait possible en 1974 de réaliser une analyse sanguine approfondie et aller au delà du simple groupe sanguin.

- La saisine de la Cour Européenne des Droits de l'Homme est soumise à plusieurs conditions de recevabilité :
* le requérant doit être personnellement et directement victime de la violation alléguée et il doit avoir subi un préjudice important ;
* les voies de recours internes doivent avoir été épuisées (la CourEDH n’intervient qu’à titre subsidiaire) ;
* la saisine doit intervenir dans les 4 mois suivant la dernière décision de justice concernant l’affaire.

- reste la cour de justice de l'union européenne.
La France est souvent condamnée par la Cour européenne des droits de l'homme à cause de son système judiciaire. Comme toute l'Europe. Lire l'article suivant :
http://www.slate.fr/monde/82129/cour-eu ... s-de-homme


Haut
   
 Sujet du message : Re: Ne jamais désespérer
Message non luMessage posté... : 21 nov. 2014, 19:20 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 590
Citation :
Doornroosje:
C'est effrayant: cry: seule différence cette fois, c'est que la pause cigarette est faite en compagnie des enquêteurs............


Et le coupe-choux géant aussi


Haut
   
 Sujet du message : Re: Ne jamais désespérer
Message non luMessage posté... : 21 nov. 2014, 19:23 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 590
Pardon j'aurais rajouter
... Et le coupe-choux géant aussi, qui n'existe plus maintenant


Haut
   
 Sujet du message : Re: Ne jamais désespérer
Message non luMessage posté... : 21 nov. 2014, 19:35 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 590
Citation :
Pat 31 a écrit :
Surtout que maintenant les experts disposent d'une corde de plus à leur arc. Il s'agit de la recherche par ADN parentèle. La recherche par ADN parentèle a déjà d'ailleurs porté ses fruits ces derniers temps en France, concernant certaines affaires irrésolues qui menaçaient de devenir des colds cases.
jpasc95:
j'ai en tête l'affaire Yves Montand qui a permis de de conclure que celle qui prétendait être sa fille ne l'était finalement pas.


Je pensais surtout aux exemples où à partir du codage de l'Adn on ne peut pas connaître le coupable parce qu'il n'est pas dans le FNAEG. Mais que par contre une personne qui a un lien de parenté avec lui est dans le FNAEG. Il suffit alors d'interroger ce parent pour remonter jusqu'aux coupables.
La première affaire en France résolue avec ce procédé est l'Affaire Elodie Kulick
Citation :
Extrait de Wikipédia:
En janvier 2012, quelques jours après une marche blanche en mémoire d'Élodie pour le 10e anniversaire du drame9, un des agresseurs est identifié par recoupement avec le fichier national automatisé des empreintes génétiques, où figure l'ADN de son père10 alors emprisonné pour une affaire d'agression sexuelle sur mineurs11 : une première en France pour cette technique venue des États-Unis et qui se base sur l'ADN nucléaire12.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Ne jamais désespérer
Message non luMessage posté... : 21 nov. 2014, 19:40 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 15:05
Messages : 1077
À part la voie juridique, il y a aussi la politique. Dans un débat public sur l'importance de la propreté des procédures, l'affaire Ranucci pourrait à nouveau être exhibée comme le paradigme de ce que l'on ne peut faire ni laisser faire. Les tribulations juridiques de M. Courtois, qui l'a échappé belle mais y a surement laissé beaucoup de plumes, nous montrent que ce débat est non seulement nécessaire mais aussi très urgent.

Mais il faudra d'abord se débarrasser de la manie de vouloir démontrer à tout prix le degré d'implication réelle des condamnés ou des relaxés dans les faits reprochés. Dans le cas de Ranucci, chercher à démontrer son innocence est une erreur grave qui ne fait que donner des billes aux partisans du statu quo puisqu'il est déjà démontré que l'accusation n'a pas su démontrer sa culpabilité et a obtenu la condamnation par le biais de manoeuvres illégales maintenant parfaitement documentées. Dans le cas de M. Courtois, il pourrait se retrouver avec un forum de passionnés de Justice tentant de démontrer n'importe quoi, aux fesses.

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Ne jamais désespérer
Message non luMessage posté... : 21 nov. 2014, 19:58 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 mai 2008, 12:23
Messages : 1775
moraucon a écrit :
Mais il faudra d'abord se débarrasser de la manie de vouloir démontrer à tout prix le degré d'implication réelle des condamnés ou des relaxés dans les faits reprochés. .


C'est pourtant parfaitement humain d'avoir ces "manies"!

_________________
La justice, c'est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s'installe


Haut
   
 Sujet du message : Re: Ne jamais désespérer
Message non luMessage posté... : 21 nov. 2014, 19:59 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 590
Citation :
Pat 31:
Il faudra que les experts prennent en compte que l'on a peut-être fait enfiler le pull rouge à C Ranucci lors de l'interrogatoire. D'ailleurs est-ce seulement dans le film de Drach que C Ranucci enfile le pull, ou bien est-vraiment arrivé dans la réalité ?

jpasc95:
Dans son Récapitulatif, C Ranucci écrit :
"Lorsque tout fut terminé, le commissaire sortit et revint un instant plus tard en tenant à la main un pull-over rouge vif. « C'est à vous ? me demanda-t-il. - Non, ce n'est pas à moi, lui dis-je. - Nous l'avons trouvé dans le tunnel. » II n'insista pas."

Selon C Ranucci, il n'a manifestement pas essayé ce pull.

Je m'étonne que Le Forsonney ait, selon G Perrault dans le POR, rapporté les propos suivants :
"Si le vêtement lui avait appartenu, il l'aurait dit à Porte le jour de ses aveux. Je me disais qu'un type qui avoue avoir enlevé et tué une fillette, s'il dit qu'un pull-over n'est pas à lui, c'est que c'est vrai. On le lui a d'ailleurs fait enfiler et il n'était pas du tout à sa taille. Et quel intérêt aurait-il eu à nier que le vêtement lui appartenait? Quelle importance? Non, il y avait un mystère derrière ce pull-over rouge, mais je ne voyais pas par quel bout le prendre.


En tout cas merci d'avoir pris sur votre temps pour ''éplucher'' ces 2 documents afin de répondre à ma question.
On a donc deux versions différentes. C'est quand même diablement important. Imaginez qu'au yeux de la justice la version selon laquelle C Ranucci a enfilé le pull soit vrai mais ne s'impose pas face à l'autre version qui elle serait fausse. On va donc trouver certainement de l'ADN de C Ranucci sur le pull. Imaginons également que le propriétaire du pull soit mort. Même si son ADN est majoritaire, impossible de le questionner pour le confondre. C Ranucci va être reconnu au moins complice, voire continuera tout seul à porter le chapeau pour le crime de MD Rambla qu'il n'a jamais commis . Des deux versions, comment savoir laquelle est la bonne?


Haut
   
 Sujet du message : Re: Ne jamais désespérer
Message non luMessage posté... : 21 nov. 2014, 20:07 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 17:13
Messages : 1664
oui bon quand je disais inverser le jugement dans cette affaire, je parlais surtout d'apporter des éléments nouveaux pouvant faire naitre le moindre doute sur la culpabilité de C Ranucci.

dans les éléments à présenter devant la commission de révision, on pourrait y faire figurer une expertise du pull si elle apporte quelque chose de concluant dans la démarche.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Ne jamais désespérer
Message non luMessage posté... : 21 nov. 2014, 20:19 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 17:13
Messages : 1664
Pat 31 a écrit :
Citation :
Pat 31:
Il faudra que les experts prennent en compte que l'on a peut-être fait enfiler le pull rouge à C Ranucci lors de l'interrogatoire. D'ailleurs est-ce seulement dans le film de Drach que C Ranucci enfile le pull, ou bien est-vraiment arrivé dans la réalité ?

jpasc95:
Dans son Récapitulatif, C Ranucci écrit :
"Lorsque tout fut terminé, le commissaire sortit et revint un instant plus tard en tenant à la main un pull-over rouge vif. « C'est à vous ? me demanda-t-il. - Non, ce n'est pas à moi, lui dis-je. - Nous l'avons trouvé dans le tunnel. » II n'insista pas."

Selon C Ranucci, il n'a manifestement pas essayé ce pull.

Je m'étonne que Le Forsonney ait, selon G Perrault dans le POR, rapporté les propos suivants :
"Si le vêtement lui avait appartenu, il l'aurait dit à Porte le jour de ses aveux. Je me disais qu'un type qui avoue avoir enlevé et tué une fillette, s'il dit qu'un pull-over n'est pas à lui, c'est que c'est vrai. On le lui a d'ailleurs fait enfiler et il n'était pas du tout à sa taille. Et quel intérêt aurait-il eu à nier que le vêtement lui appartenait? Quelle importance? Non, il y avait un mystère derrière ce pull-over rouge, mais je ne voyais pas par quel bout le prendre.


En tout cas merci d'avoir pris sur votre temps pour ''éplucher'' ces 2 documents afin de répondre à ma question.
On a donc deux versions différentes. C'est quand même diablement important. Imaginez qu'au yeux de la justice la version selon laquelle C Ranucci a enfilé le pull soit vrai mais ne s'impose pas face à l'autre version qui elle serait fausse. On va donc trouver certainement de l'ADN de C Ranucci sur le pull. Imaginons également que le propriétaire du pull soit mort. Même si son ADN est majoritaire, impossible de le questionner pour le confondre. C Ranucci va être reconnu au moins complice, voire continuera tout seul à porter le chapeau pour le crime de MD Rambla qu'il n'a jamais commis . Des deux versions, comment savoir laquelle est la bonne?

la version qui s'impose est celle du dossier. Rien n'indique que l'on a fait essayer ce pull à C Ranucci.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Ne jamais désespérer
Message non luMessage posté... : 22 nov. 2014, 02:08 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 15:05
Messages : 1077
jacquesdevillejuif a écrit :
moraucon a écrit :
Mais il faudra d'abord se débarrasser de la manie de vouloir démontrer à tout prix le degré d'implication réelle des condamnés ou des relaxés dans les faits reprochés. .
C'est pourtant parfaitement humain d'avoir ces "manies"!

Comme le commérage et la connerie beaufesque, oui. Mais il n'y a qu'une justice basée sur le droit qui puisse permettre l'accès à la vérité concernant ces faits et elle aussi est humaine.

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Ne jamais désespérer
Message non luMessage posté... : 22 nov. 2014, 09:07 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 mai 2008, 12:23
Messages : 1775
moraucon a écrit :
jacquesdevillejuif a écrit :
moraucon a écrit :
Mais il faudra d'abord se débarrasser de la manie de vouloir démontrer à tout prix le degré d'implication réelle des condamnés ou des relaxés dans les faits reprochés. .
C'est pourtant parfaitement humain d'avoir ces "manies"!

Comme le commérage et la connerie beaufesque, oui. Mais il n'y a qu'une justice basée sur le droit qui puisse permettre l'accès à la vérité concernant ces faits et elle aussi est humaine.

Moi ce qui m'horripile c'est les "comités de soutien" pour X ou pour Y qui se font en fonction de la popularité ou de la notabilité d'un individu et qui n'ont d'autre but que d'infléchir la Justice au détriment de son déroulement normal.

_________________
La justice, c'est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s'installe


Haut
   
 Sujet du message : Re: Ne jamais désespérer
Message non luMessage posté... : 22 nov. 2014, 09:24 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1667
Jpasc
Citation :
Je m'étonne que Le Forsonney ait, selon G Perrault dans le POR, rapporté les propos suivants :
"Si le vêtement lui avait appartenu, il l'aurait dit à Porte le jour de ses aveux. Je me disais qu'un type qui avoue avoir enlevé et tué une fillette, s'il dit qu'un pull-over n'est pas à lui, c'est que c'est vrai. On le lui a d'ailleurs fait enfiler et il n'était pas du tout à sa taille. Et quel intérêt aurait-il eu à nier que le vêtement lui appartenait? Quelle importance? Non, il y avait un mystère derrière ce pull-over rouge, mais je ne voyais pas par quel bout le prendre".
Disons que sur ce coup là, l'avocat aurait raconté n'importe quoi et que s'il constate un mystère, il ne fait rien pour résoudre l'énigme. En fait, il faudrait dans cette affaire un 'Maître Langlois' , un protagoniste qui se dise à un moment: "il y a des limites, bon maintenant c'est fini les conneries...!'
Il y a certainement aussi un 'dossier secret ranucci'.
Revenons au pull. Il semble qu'il soit de taille M ou L, c'est-à-dire plus ou moins de la taille du suspect. Pour le film de Drach, c'est probablement un XXXL qui a été enfilé par le comédien et on imagine un satyre de 110 kg écumant les cités.....
C'est de la blague, la preuve aussi que tout ce petit monde sait très bien à quoi s'en tenir, car ne nous leurrons pas; eux ils savent.....
Citation :
Je me disais qu'un type qui avoue avoir enlevé et tué une fillette, s'il dit qu'un pull-over n'est pas à lui, c'est que c'est vrai.

C'est surtout vrai que l'avocat était bien jeune.......
Le suspect livre une version édulcorée des faits reprochés, nous voyons bien qu'il ne veut pas s'étendre sur le but de sa ballade, son arrivée à Marseille, sa soirée, le mobile de l'enlèvement, le mode opératoire du meurtre. Comme pour le couteau, dont le suspect ne se souvient plus de la provenance (pourquoi ne pas le dire là-aussi?), il est possible que celle du pull eut été problématique....

Nous le savons les policiers ont trouvé très vite dans le portefeuilles du suspect l'adresse de Daniel Moussy, elle sera escamoté, nous en comprenons bien la raison...., et ce n'est pas une histoire de chien écrasé (là aussi il y a à dire). En lieu est place celle de Bienvutti y sera glissée, le (pas plus) copain d'armée surpris, n'était pas chez ses parents, ce point sera vérifié de suite........


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 93 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 57 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com