Nous sommes le 15 déc. 2017, 05:20

Heures au format UTC+01:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 100 messages ]  Aller à la page Précédente 13 4 5 6 7
Auteur Message
Message non luMessage posté... : 04 oct. 2013, 19:53 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2071
Localisation : Normandie
Yargumo soyez si gentil, d'aller lire les fils, que j'ai trouvé à l'instar d'Arnaud sous discussions non-publiques.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
Message non luMessage posté... : 04 oct. 2013, 21:58 
yargumo a écrit :
J'ai un sentiment mêlé de nausée et de vertige.


Bonsoir
Jolie Stand-up! D’autant plus appréciable que je suis à 100% avec vous.
Il serait absurde d’imaginer que les avocats de Ranucci n’ai mentionné et exploité cette histoire de témoignage évolutif lors du procès. Si la banderille n’a pas fait mouche au procès, c’est bien que Mr Aubert était crédible. En faire une des pierres angulaires de l’argumentaire en faveur de l’innocence de Ranucci, a posteriori, révèle le talent de propagandiste de Perrault qui n’a rien à envier à « Monsieur le Docteur » !
Bien amicalement,


Haut
   
Message non luMessage posté... : 05 oct. 2013, 10:06 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 15 mai 2011, 14:35
Messages : 381
yargumo a écrit :
Bruno
Citation :
Vous oubliez, sans vergogne, le télégramme du 5 juin 1974 .


Merci de me rappeler ce télégramme, une preuve de plus que dès le 5 les Aubert ont bien parlé d'une fillette aux policiers …, au moins.
Dans ce télégramme il est donc écrit que la fillette a été entraînée par la main, ce renseignement vient des Aubert, j'en prends note.
Avec ou sans vergogne je serais curieux de savoir si 'nos auteurs' ,en parle ? Ça m'étonnerait, je parierai bien un petit billet que non. Il ne me semble pas l'avoir repéré chez peyro, vous serez t-il possible de m'indiquer à quelle page lemeur, l'évoque ? Merci.

Si ce témoignage vient bel et bien du couple Aubert, alors il et plus que probable qu'ils ne se sont jamais approchés aussi près qu'ils le prétendent du véhicule stationné et n'en ont pas fait le tour.

A une certaine distance , une 304 et une 204 ne peuvent être différenciées , tellement elles se ressemblent ; on peut même dire qu'elles sont sœurs jumelles. Les Aubert sont donc restés sur l'information fausse reçue de Mr Martinez sur le type de voiture : une 204.

On ne peut différencier ces deux types de voiture que si on en fait le tour. Les Aubert ne pouvaient donc pas commettre cette grossière erreur si on se réfère à leur témoignage .

Si les Aubert avaient parlé d'une fillette le 5 juin 1974 lors de ce télégramme, alors dans leurs différentes déclarations dressées sur leur PV le 6 juin 1974 il y aurait dû sans aucune hésitation y être portée la même information ; ce qui n'est absolument pas le cas en ce qui concerne le sexe de l'enfant qu'ils ont vue ou pas


Haut
   
Message non luMessage posté... : 05 oct. 2013, 19:03 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 22:41
Messages : 3714
Localisation : Paris
yargumo a écrit :

Dans la discussion sur l'évolution des demandes de révision, je ne sais plus si c'est Florant ou Le Her (grand spécialiste.. lol) qui émettait l'avis qu'un élément nouveau, normalement inconnu au moment du procès, donc absent du dossier, pourrait être aussi un élément inexploité mais présent au dossier...


Il s'agit de Maître Florand, oui. Il a formulé cette proposition.
Par contre, désolée, mais votre ironie dirigée envers Denis LE HER-SEZNEC me semble particulièrement malvenue. Je ne crois pas utile de remettre en cause ici l'honnêteté et la sincérité du combat familial qui est le sien. En plus, on est quand même un peu hors sujet.
Que vous ne soyez pas dévolu à la cause de son grand père, c'est bien évidemment votre droit le plus absolu et je sais que vous avez des tas d'arguments à lui opposer.
Du reste, quand vous l’écoutez dans son audition à la commission des lois, il ne prétend nullement être un spécialiste et le reconnait bien volontiers. Si son intervention est parfois longue et hors sujet, il l'a admis bien volontiers, par ailleurs soucieux de contenir au mieux son emotion.

Par contre, ce que vous ajoutez au sujet de cette proposition est intéressant (sur le plan des risques encourus).
Vous écrivez en effet :
Citation :
Je vous laisse réfléchir à ça..... quelques secondes....
Par exemple avec ce cas (si réellement non débattu) ce PV oublié, pourquoi pas pour des raisons tactiques par l'avocat, pourrait être représenté, (dans un contexte plus favorable), si cette stratégie s'était révélée désastreuse......, pour son client.

Je comprends votre argument, mais ne pensez vous pas qu'il pourrait également être reproché à la justice de ne pas avoir pris la décision à l'instruction ( quels qu'en soient les motifs d'ailleurs) d'approfondir les éléments figurant dans ce PV oublié afin de ne laisser planer aucun doute sur la culpabilité et sur le contenu du pv et de ne pas avoir pris la peine de compléter ou blinder son dossier?
Car il faudra tout de même bien que surgisse de ce PV un élément inexploité également par la justice pour que la perspective d'une révision soit ouverte dans ce cas de figure.
Et pourquoi, si des éléments peuvent être tirés d'un pv oublié, les a-t-elle, elle aussi, ignorés?
Pourquoi ne pourrait-on pas, dans ce cas de figure, en débattre objectivement ?

_________________
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillants avant d'avoir l'air con".
"comment se fait-il que certains paraissent si cons même sans lumière ? C'est de la métaphysique pure."
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image

Image


Haut
   
Message non luMessage posté... : 06 oct. 2013, 09:00 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1667
Ludivine
Sur la première partie je vais vous répondre sur l'espace Seznec.......
Je reviendrais, si..... pour la deuxième partie.......


Haut
   
Message non luMessage posté... : 09 oct. 2013, 08:06 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 943
Citation :
Vous l'avez remarqué nous connaissons la source de ce passage, ce n'est pas Mr Aubert qui parle au journaliste. Pour une fois c'est sans équivoque car c'est même écrit dans l'article. Un passage que vous n'avez pas recopié, c'est bien dommage pour la compréhension :

J'ai vu, dira-t-il plus tard aux gendarmes d'Aubagne...., l'homme sortir de sa 304 grise. Il tenait dans ses bras une forme blanche. J'ai cru qu'il s'agissait d'un paquet dont il voulait se débarrasser en cachette ....... Mais jamais je ne me serais douté qu'il s'agissait d'un enfant ! D'ailleurs, j'interpellais l'homme plusieurs fois......
C'est clair la source est la capitaine Gras........


L'expression que vous avez mise "en gras" n'indique en aucune façon que ce n'est pas Aubert qui parle au journaliste et que la source ce serait le Capitaine Gras. D'ailleurs, le contenu du paragraphe indique bien le contraire et prouve que ce que vous dites est faut.
Aubert n'a pu dire:
Citation :
"J'ai cru qu'il s'agissait d'un paquet dont il voulait se débarrasser en cachette ."
mais aussi :"
Citation :
Mais jamais je ne me serais douté qu'il s'agissait d'un enfant !"
qu'à partir du moment où il a eu connaissance que le corps avait été retrouvé. Il n'a donc pas pu dire cela à un gendarme et de ce fait, le Capitaine Gras ne peut avoir connaissance de ce propos.


Le journaliste met aussi "dans la bouche" d'Aubert: "
Citation :
D'ailleurs, j'interpellais l'homme plusieurs fois......"

et cela, si Aubert en a bien parlé aux policiers, il ne l'a pas dit aux gendarmes.

Pas de doute, vous devenez spécialiste des manipulations "made in Bouladou". Ailleurs, vous avez parlé d'ignominie, là, vous avez fait ce qu'il fallait pour mériter le même qualificatif.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 09 oct. 2013, 08:28 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 943
yargumo a écrit :
Sur le coup, la scène qu'ils ont vue les a stupéfiés
D'une part vous n'en savez rien, et d'autres parts, les Aubert n'ont, à ma connaissance, jamais déclaré quelque chose qui permettrait de le penser.

yargumo a écrit :
mais il ne semble pas qu'ils en aient mesuré la gravité, (un enlèvement est un événement, heureusement rare).
Ils n'en ont pas mesuré la gravité, mais ils ont été stupéfiés......!!! Vous racontez bien n'importe quoi.


yargumo a écrit :
Je tiens pour vrai leur arrêt à la gendarmerie de Rocquevaire, juste après la scène du talus, où le planton, pressé de finir son repas, les a rabroués au motif de compétence territoriale (il m'est arrivé la même chose il y a bien longtemps).
Là aussi, si Mme Aubert a bien parlé de la gendarmerie de Roquevaire, nous ne savons rien de l'heure à laquelle Aubert s'est présenté à cette gendarmerie. Alors d'où sortez-vous, cette histoire de repas que le gendarme aurait été pressé de finir ?. J'ai comme l'impression que vous mélangez un peu tout.


yargumo a écrit :
Le gendarme a-t-il minimisé leur stupeur comme il le dise maintenant ?
Ah bon, ils disent cela maintenant ? mais où disent-ils cela ? Ils ne disent plus qu'ils n'ont jamais téléphoné aux gendarmes ?



yargumo a écrit :
Toujours est-il que les Aubert semblent reprendre leur activités sans plus se préoccuper de cet épisode au point de ne pas surveiller les informations pour trouver un écho.
Un écho de quoi ? D'un accident avec seulement tôles froissées suivi de délit de fuite ?




yargumo a écrit :
Ainsi il resterait (ce couple) au courant de l'enlèvement maintenant, taraudé par l'inquiétude, par un mauvais pressentiment , presque une journée, encore, sans crier aux gendarmes : 'mais bougez-vous mon dieu'.
Non, il ne c'est pas passé "presque une journée" entre le moment où Mme Aubert apprenant l'enlèvement, fait le rapprochement et le moment où Aubert appelle les gendarmes de Roquevaire ?
Et vous trouvez anormal que , à un certain moment, ils n'appellent pas les gendarmes. Ben c'est ce qu'ils ont fait.


yargumo a écrit :
Ne serait-il pas logique dans cette situation que ce couple appelle les policiers de Marseille dont le numéro était dans tous les journaux.
Les Aubert n'ont jamais appelé l'Evêché. De plus, contrairement à ce que vous dites, le No de téléphone à contacter n'est apparu que le 5 juin. Ce qui est tout à fait logique, puisque Alessandra n'a été missionné par Di Marino que dans la journée du 4. Donc quand Aubert apprend pour l'enlèvement, il va appeler les gendarmes et à choisir, il va appeler ceux avec qui il a déjà eu un contact.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 11 oct. 2013, 18:43 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 943
yargumo a écrit :
Pas de doute, vous devenez spécialiste des manipulations "made in Bouladou". Ailleurs, vous avez parlé d'ignominie, là, vous avez fait ce qu'il fallait pour mériter le même qualificatif.
yargumo a écrit :
Si ne pas être en accord avec votre lecture de ces éléments mérite d'être qualifié d'ignoble et de manipulateur ….... Faudrait peut-être un peu de mesure, que les mots gardent un sens.
D'abord, je ramène votre réponse dans le bon fil. Ce n'est pas votre désaccord qui mérite le qualificatif, mais plutôt le "moyen" que vous utilisez pour défendre votre point de vue. Il n'y a aucune ambigüité la dessus. Là, vous avez fait comme si les lecteurs, tous les lecteurs, avaient une connaissance "sommaire" de notre langue.


yargumo a écrit :
Au pire je me trompe mais vous n'êtes pas du tout convaincant
Non, le pire c'est justement lorsque vous ne vous trompez pas, et puis, je ne suis pas là pour vous convaincre. Mission impossible, très peu pour moi.


yargumo a écrit :
et si nous ne connaissons pas précisément votre position nous voyons bien quelles sont vos motivations.
Pour ma position, je peux vous assurer que je ne suis concerné, ni de près , ni de loin, par cette affaire. Quand à mes motivations, je doute que vous les connaissiez.


yargumo a écrit :
Vous ne voulez rien lâcher au sujet des déclarations, qu'auraient faites les Aubert aux gendarmes, aux policiers, aux journalistes le 5...... Vous savez bien que le mythe de l'innocence repose sur ce point aussi...., entre autres...
Je ne lâche rien parce qu'il n'y a rien à lâcher. La conclusion de toutes les informations relatives au paquet ou colis, c'est que Aubert a bien vu quelque chose qu'il n'a pas pu identifié. Quelque chose qui en aucun cas ne pouvait être confondu avec un enfant de huit ans. Donc, les Aubert n'ont pas vu d'enfant.

yargumo a écrit :
Vous connaissez les miennes, de motivations, je voudrais vraiment que nous avancions dans la compréhension de cette énigme.
Pour moi, il n'y a plus d'énigme.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 11 oct. 2013, 20:06 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1667
Citation :
Pour moi, il n'y a plus d'énigme.

Pourriez-vous nous faire un petit exposé de l'histoire telle que vous la voyez svp ?


Haut
   
Message non luMessage posté... : 20 déc. 2013, 18:35 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2071
Localisation : Normandie
Doornroosje a écrit :
Yargumo a écrit,
Citation :
Bingo, voilà un point de plus éclairci..... C'est vrai qu'il n'y a pas de tapissage pour Martinez, à la réflexion à quoi bon, ranucci a fini par reconnaître l'accident (après l'avoir contesté un moment), il ne fait aucun doute qu'il était le chauffeur percuteur au volant de sa voiture, il ne peut y avoir confusion. Est-ce la même logique pour le couple Aubert, Là aussi ils voient le conducteur s'enfuir avec un enfant, ce conducteur tout le monde sait qu'il s'agit de ranucci, il est probable qu'il n'y a pas eu de tapissage.

Mais si, pour un délit de fuite il suffit d'avoir la déclaration de la victime, que c'était bien le suspect, qui était au volant.
C'est exactement en ce moment que les choses commencent à déraper.
Déjà Martinez ne risquait pas beaucoup en reconnaître le conducteur qui ressemblait beaucoup à l'auteur du délit. Pour les Aubert c'était pareil;s'ils ont vu une personne de loin, personne ne conteste que c'était Ranucci. Il n'y avait simplement pas une autre possibilité.
Mais là on commence à raisonner à l'envers. Les Aubert ont emprunté toute leur crédibilité de ce fait déjà avéré avant leur arrivée. La petite est trouvée à 20 m de la route et c'était Ranucci qu'ils ont vu, donc plus de doutes sur le reste de leurs déclarations, ni sur la présence d'un enfant , ni sur l'endroit. Plus de soucis sur le tapissage fichu; si en effet il y en a eu un.

Gerard Bouladou vient de convenir mes remarques ci dessus. Sous "Verités et Mensonges"bien entendu. Et pas le dernier alinéa évidemment.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 100 messages ]  Aller à la page Précédente 13 4 5 6 7

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com