Nous sommes le 18 déc. 2017, 00:30

Heures au format UTC+01:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 100 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 57 Suivante
Auteur Message
Message non luMessage posté... : 19 sept. 2013, 12:40 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3495
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
Arlaten a écrit :
C'est le 6 juin à 14h et non pas le 7 juin.



Arlaten, relisez, j'ai bien noté le 6 juin et non le 7.


Jeudi 6 juin 1974
01h30, 1ère audition CR à l’Evêché, PV clos et signé à 2h30. Il nie être l’auteur de l’enlèvement et du meurtre de la fillette.
02h30 à 12h : RIEN DE CONSIGNE PAR PV, pas même les confrontations négatives.
Matinée : fin de l’autopsie de la fillette ?
Délivrance du certificat de décès pour l’obtention du permis d’inhumer.
10h30, Perquisition chez Mme Mathon, saisie et mise sous scellé unique du pantalon anthracite, du blazer marine et de la chemisette manches courtes, rayée bleu, PV signé à 12h30. (srpj Marseille antenne de Nice)
TAPISSAGE
9 témoins ne le reconnaissent pas (dont les enfants) dont Mme Mattéi et Mr Martel
12h30, PV transport Nice-Marseille Mme Mathon (Evêché)
12h50, Déposition Mme Aubert à l’Evêché
13h00, Déposition Mr Aubert «
14h00, Présentation directe de CR face aux Aubert dans le bureau d’Alessandra.
CR craque et passe des aveux.
14h00, Audition Mr Guazzone
« Mr Rahou
« Mlle Bonafos (fiancée Martinez)
16h00 « Mr Martinez

Dans l’après-midi, un gendarme du groupement capitaine Gras est dépêché à l’Evêché.

17h00, PV DES AVEUX SIGNE ET FIN DE LA GAV.
?? Mandat de dépôt signé par le J.I
17h15, PV courte audition Mme Mathon sur lequel figure la restitution de la 304, établi par Canonge.
17h30, Entrevue rapide de CR et sa mère qui reconnaît mal son fils (œil gauche qui saigne, ébouriffé …)
17h45, Visite médicale de fin de GAV, le Dr Vuillet examine CR
18h00, 1ère comparution de CR, sans conseil, à sa demande, devant le JI (couteau toujours pas trouvé)
19h/19h15, CR est conduit aux Baumettes.

19h25, DECOUVERTE D’UN COUTEAU à cran d’arrêt dans un tas de fumier de la champignonnière, proche de la galerie, « sur indication du suspect CR » alors qu’il n’est plus avec les enquêteurs.
20h15, Clôture du PV découverte du couteau (adj. Monnin d’Aubagne).
Les 5 scellés sont remis le 6 juin à Alessandra.

ABSENCE DE PLUSIEURS PV DE NON RECONNAISSANCE AU TAPISSAGE.
PV 610/7, inventaire des pièces à conviction (gendarmerie : Monnin)
Courrier CR au JI cf. désignation de ses défenseurs (daté du 6 et 7 juin, arrivé le 10 chez le juge).

_________________
Image


Haut
   
Message non luMessage posté... : 19 sept. 2013, 13:14 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 943
Anne a écrit :
Arlaten a écrit :
C'est le 6 juin à 14h et non pas le 7 juin.
Arlaten, relisez, j'ai bien noté le 6 juin et non le 7.


Relisez Anne, dans ce que j'ai écrit, c'est moi qui ai fait l'erreur. J'ai mis 7 juin au lieu de 6 juin.
Il faut donc lire:
Le 6 juin à 14h, Ranucci est dans le bureau de Porte qui "attaque" le PV des aveux.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 19 sept. 2013, 13:17 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 943
Et puisque nous parlons d'erreur de date, la 2eme commission rogatoire de Di Marino est du 6 juin, pas du 7.

Une autre erreur, le 10 juin, lors de la confrontation chez la juge, Me Chiappe et Le Forsonney étaient bien présents.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 19 sept. 2013, 15:36 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3495
Localisation : Saint-Claude JURA (39)


Apparemment, elle en a délivré une le 6 juin et 2 autres le 7 :roll:



viewforum.php?f=155

_________________
Image


Haut
   
Message non luMessage posté... : 19 sept. 2013, 19:28 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 943
Anne a écrit :
Apparemment, elle en a délivré une le 6 juin et 2 autres le 7 :roll:
Vous avez écrit:
Citation :
Vendredi 7 juin 1974
2ème comparution de CR chez le JI SANS CONSEIL (cv et couteau présenté mais pas le pantalon foncé) aucune heure de précisée
Etablissement d’une 2ème commission rogatoire.
et moi je vous parle bien de la même:
Citation :
la 2eme commission rogatoire de Di Marino est du 6 juin,
Tout cela est logique. Le mardi 4 juin, la Juge rentre du long week-end de Pentecôte et "récupère" cette affaire d'enlèvement. Elle établie la première commission rogatoire.
Avec la découverte du corps de l'enfant, il fallait une autre commission rogatoire. Elle aurait pu l'établir dès le 5 au soir. Elle l'a établie le 6.
Vous parlez de deux autres commissions établies le 7. Il y a effectivement celle adressée au Doyen de Nice. Elle est bien du 7 juin.
Il y en a une autre, concernant une demande spécifique à propos des mains courantes du cas Papalardo. Elle est du 27 juin.
Vous en connaissez une autre qui serait du 7 juin ?


Haut
   
Message non luMessage posté... : 19 sept. 2013, 20:37 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3495
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
viewtopic.php?f=155&t=12174



Celle ci-dessus itou celle dessous

viewtopic.php?f=155&t=12124


En fait, j'en ai oublié une sad: à corriger sur ma chrono :wink:

_________________
Image


Haut
   
Message non luMessage posté... : 19 sept. 2013, 20:47 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3495
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
"Une autre erreur, le 10 juin, lors de la confrontation chez la juge, Me Chiappe et Le Forsonney étaient bien présents."

Arlaten, je veux bien l'admettre sans problème mais où avez-vous pêché cette info ?

Sur la totalité des auditions/audiences envers les enquêteurs y compris l'instructrice en chef, il me semblait avoir lu que CR avait été plus souvent seul qu'accompagné de ses conseils. :roll:

Le 7 juin, il comparaît chez di Marino seul puisque Jean-François LeForsonney vient quasiment pleurer son permis de visite, donc l'avocat est seul itou CR pour son CV et l'histoire du couteau.
Je précise que sur les pv, aucune heure n'est indiquée pour ces 2 audiences, c'est pratique en fin de compte.

_________________
Image


Haut
   
Message non luMessage posté... : 20 sept. 2013, 08:17 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 943
Anne a écrit :
En fait, j'en ai oublié une à corriger sur ma chrono
Comme je n'ai pas accès aux "viewtopic", pouvez-vous me donner l'objet de l'autre commission rogatoire datée du 7 juin.

Arlaten a écrit :
Une autre erreur, le 10 juin, lors de la confrontation chez la juge, Me Chiappe et Le Forsonney étaient bien présents.
Anne a écrit :
Arlaten, je veux bien l'admettre sans problème mais où avez-vous pêché cette info ?
Où j'ai pêché l'info ?, ben tout simplement sur le PV de la confrontation.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 20 sept. 2013, 11:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3495
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
"Donnons commission rogatoire à Monsieur Le Doyen des Juges d'Instruction de Grenoble à l'effet de procéder aux opérations ci-dessous indiquées.
Disons que les prcès verbaux dressés nous seront transmis avec une copie certifiée dans les meilleurs délais.
Fait en notre cabinet le 7 juin 1974.
Le juge d'instruction."


Voilà, voilà !

Vérifier, interroger et fournir tout renseignement concernant le CV déclaré par CR.

Je pars faire les corrections.

_________________
Image


Haut
   
Message non luMessage posté... : 20 sept. 2013, 23:35 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1667
Arlaten
Citation :
A l'évidence, Alessandra ne raconte pas ce qui c'est passé. Il fait arriver les Aubert à13h alors que dès 12h50 Porte prend la déposition de Mme Aubert. Il ne parle pas du moment que nous connaissons tous, à savoir celui où dans son bureau, sous la pression de la dame Aubert, Ranucci va craquer. Lui, il fait craquer Ranucci à 14h, et nous savons que ce n'est pas possible.
D'après les journalistes, les Aubert sont arrivés à l'Evéché "légèrement" après midi. Il y a eu tapissage et ils ne l'ont pas reconnu. C'est à ce moment que Alessandra organise la confrontation dans son bureau. C'est là, entre "midi quelque chose" et 12h50 que Ranucci va craquer. A partir du moment où il reconnait les faits, les Aubert change de "statut". Avant, ils ne sont que les témoins d'un accident de voiture. Ranucci reconnaissant les faits ils deviennent témoins dans l'affaire que les policiers marseillais instruisent précisément. Leurs dépositions ne présentent un intérêt que dans la mesure où Ranucci est impliqué et cela ne devient une certitude qu'à partir du moment où il reconnait les faits.

Comme vous y allez : 'Avant, ils ne sont que les témoins d'un accident de voiture'. Il ne faut pas exagérer, les Aubert ne sont pas convoqués à l’Évêché ce midi-là comme témoins d'un accident de le circulation et vous l'avez oublié comme témoins d'un délit de fuite. Ils étaient surtout les témoins d'un arrêt du véhicule du chauffard au bord de la route et de son escalade du talus et d'ailleurs qu'importe à ce moment si c'était avec un enfant ou avec 'un paquet assez volumineux'.
Leurs premières déclarations ont conduit, certes avec retard, les gendarmes à une opération en vue de trouver quelques indices aux abords de cette route. Si nous savons maintenant que le ratissage a conduit à la découverte, effectivement, du corps de la petite, rien ne laissait présager pareille issue au moment où il était mis en place. En effet, puisqu'il s'agissait bien de lui, il aurait pu tout aussi bien redescendre avec la petite vivante, du talus, une fois les Aubert repartis ou avoir déplacer le corps.

Citation :
'Leurs dépositions ne présentent un intérêt que dans la mesure où Ranucci est impliqué et cela ne devient une certitude qu'à partir du moment où il reconnait les faits'.

Bien sur que si, leurs dépositions présentent un immense intérêt avant les aveux. Même si elles n'ont pas conduit à trouver le corps directement puisque le ratissage a démarré au carrefour , c'est bien à quelques centaines de mètres qu'il se trouvait (comme indiqué) et avec des caractéristiques complètement compatibles avec la scène qu'avaient vu le Aubert ; c'est à dire celles d'un meurtre dans l'affolement provoqué par l'accident et la fuite.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 20 sept. 2013, 23:35 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1667
Arlaten
Citation :
A l'évidence, Alessandra ne raconte pas ce qui c'est passé. Il fait arriver les Aubert à13h alors que dès 12h50 Porte prend la déposition de Mme Aubert. Il ne parle pas du moment que nous connaissons tous, à savoir celui où dans son bureau, sous la pression de la dame Aubert, Ranucci va craquer. Lui, il fait craquer Ranucci à 14h, et nous savons que ce n'est pas possible.
D'après les journalistes, les Aubert sont arrivés à l'Evéché "légèrement" après midi. Il y a eu tapissage et ils ne l'ont pas reconnu. C'est à ce moment que Alessandra organise la confrontation dans son bureau. C'est là, entre "midi quelque chose" et 12h50 que Ranucci va craquer. A partir du moment où il reconnait les faits, les Aubert change de "statut". Avant, ils ne sont que les témoins d'un accident de voiture. Ranucci reconnaissant les faits ils deviennent témoins dans l'affaire que les policiers marseillais instruisent précisément. Leurs dépositions ne présentent un intérêt que dans la mesure où Ranucci est impliqué et cela ne devient une certitude qu'à partir du moment où il reconnait les faits.

Comme vous y allez : 'Avant, ils ne sont que les témoins d'un accident de voiture'. Il ne faut pas exagérer, les Aubert ne sont pas convoqués à l’Évêché ce midi-là comme témoins d'un accident de le circulation et vous l'avez oublié comme témoins d'un délit de fuite. Ils étaient surtout les témoins d'un arrêt du véhicule du chauffard au bord de la route et de son escalade du talus et d'ailleurs qu'importe à ce moment si c'était avec un enfant ou avec 'un paquet assez volumineux'.
Leurs premières déclarations ont conduit, certes avec retard, les gendarmes à une opération en vue de trouver quelques indices aux abords de cette route. Si nous savons maintenant que le ratissage a conduit à la découverte, effectivement, du corps de la petite, rien ne laissait présager pareille issue au moment où il était mis en place. En effet, puisqu'il s'agissait bien de lui, il aurait pu tout aussi bien redescendre avec la petite vivante, du talus, une fois les Aubert repartis ou avoir déplacer le corps.

Citation :
'Leurs dépositions ne présentent un intérêt que dans la mesure où Ranucci est impliqué et cela ne devient une certitude qu'à partir du moment où il reconnait les faits'.

Bien sur que si, leurs dépositions présentent un immense intérêt avant les aveux. Même si elles n'ont pas conduit à trouver le corps directement puisque le ratissage a démarré au carrefour , c'est bien à quelques centaines de mètres qu'il se trouvait (comme indiqué) et avec des caractéristiques complètement compatibles avec la scène qu'avaient vu le Aubert ; c'est à dire celles d'un meurtre dans l'affolement provoqué par l'accident et la fuite.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 21 sept. 2013, 00:58 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3495
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
Citation :
Alessandra ne raconte pas ce qui c'est passé. Il fait arriver les Aubert à13h alors que dès 12h50 Porte prend la déposition de Mme Aubert. Il ne parle pas du moment que nous connaissons tous, à savoir celui où dans son bureau, sous la pression de la dame Aubert, Ranucci va craquer. Lui, il fait craquer Ranucci à 14h, et nous savons que ce n'est pas possible.



@ Arlaten :
Voulez-vous dire qu'Alessandra prend le temps de "brieffer" notre couple en attendant de le présenter directos au suspect ?

_________________
Image


Haut
   
Message non luMessage posté... : 21 sept. 2013, 10:44 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1667
Je sais que la question ne m'est pas adressée mais vous touchez là à un point extrêmement important et si je peux aider en suggérant quelques idées.
Tout d'abord force est de reconnaître que si briefing il y eut, les Aubert ne se sont pas accordé sur leurs déclarations à venir qui présenteront toujours de petites notes dissonantes. C'est d'ailleurs ce qui fait leur charme et renforce plutôt leur sincérité, teintée il est vrai de possibles 'petits arrangements'. Rassurez-vous, ces 'petits mensonges' ne changent rien au fond, ils ont juste modifié la perception (la notre) de la scène qu'ils ont vues......
Mettez-vous à leur place, depuis 24 heures ils savent qu'ils ont assisté, à 20 m de distance, à un drame. Chacun, à sa façon, a déjà commencé depuis la veille, à minimiser une scène qui présentait un caractère plus violent qu'ils voudront bien le dire par la suite. La déclaration de Mme Aubert au téléphone en est l’illustration et en l'écoutant on se demande bien pourquoi ils n'ont pas été plus réactifs. Ils pouvaient par exemple arrêter des automobilistes de passage et gravir cette colline pour voir ce qui se passait exactement.
« Il a arraché la petite de la voiture, l'a plaquée contre lui et a gravi le sentier ». C'est clair il portait la petite dans ces bras, elle ne montait pas vers sa mort en gambadant. C'est compréhensible que dans ces conditions Mr Aubert ne distingue pas bien si c'était un garçon ou une fille.
Ils ont cru à un jeune papa ou grand frère, voleur de voiture, qui filait fissa à leur approche dans les bois et après tout, vu l'urgence de la situation, n'est-ce pas ainsi que l'on pouvait évacuer son fils ou son cadet dont les témoins aurait mal apprécié l'age ?
Mme Aubert parle depuis la veille de 'petite voix fluette'.
Mr Aubert tiendra à préciser que la petite n'avait pas encore subi de violence à ce moment......
…..../.......


Haut
   
Message non luMessage posté... : 21 sept. 2013, 13:01 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3495
Localisation : Saint-Claude JURA (39)


Yargumo, quand donc allez-vous comprendre qu'il n'y a aucune trace de l'enfant dans la 304 ?

Comment pouvez-vous croire la fable des Aubert ? hmm:

_________________
Image


Haut
   
Message non luMessage posté... : 21 sept. 2013, 13:06 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2071
Localisation : Normandie
Tiens, le sept juin le POR a toujors été important;
Citation :
-Faire rechercher si ces derniers temps Ranucci a été vu porteur d'un pull over rouge boutonné sur l'epaule ou tout au moins s'il a acheté un pareil pull over

On n'a vraisemblablement pas encore eu l'idée que le chien a suivi un gendarme.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 100 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 57 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com