Nous sommes le 14 déc. 2017, 21:33

Heures au format UTC+01:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 109 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 58 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : ranucci : un vrai faux mensonge
Message non luMessage posté... : 09 févr. 2015, 09:39 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 sept. 2012, 10:20
Messages : 226
Ranucci : un vrai faux mensonge.

Je rapporte ici des observations que nous avons eu ( le trio ) lors d’une longue discussion concernant le dossier.
Il s’agissait pour notre part en tout cas d’une approche différente du dossier.
Voici l’affirmation de ranucci extrait du pv d’audition du 05 juin 1974 brigade de nice ( cadre délit de fuite ) !
« à cet endroit , un chemin se trouvait sur ma droite , fermé par une barrière .je suis descendu de voiture pour ouvrir cette barrière et , après être remonté en voiture j’ai dirigé celle-ci dans le chemin ».
Notre première constatation est que cette affirmation est fausse et totalement impossible !
Pourquoi ? : ranucci contredit totalement la seule affirmation objective et corroborée du couple aubert a savoir le fait qu’ils ont rapportés le numéro de plaque de la voiture de ranucci a martinez.
En effet ranucci ne donne pas le temps aux aubert de pouvoir relever ce numéro car nous savons que les aubert ont démarrés la poursuite entre une minute et une minute trente après son départ du carrefour de la pomme ( voir éventuellement nos constatations à ce sujet dans le forum ).
Pourquoi a-t ’il menti ?
La première supposition qui s’impose à l’esprit est parce qu’il est coupable tout simplement mais cela n’est pas si évident non plus car si il est coupable il fait un mensonge inutile .
En effet il manque dans la déclaration « j’ai été inspecter le chemin à pied d’abord car s’agissant d’une propriété privée je voulais être certain de la faisabilité d’y faire entrer mon véhicule »
Là il donne le temps aux aubert de relever son numéro et adopte une ligne de défense qui est tenable ( du moins à court terme ).
La seule raison valable de ne pas donner ce temps aux aubert est qu’à ce stade ( délit de fuite ) les aubert n’existes pas dans la procédure et bien que « coupable » il est inutile pour ranucci de chercher une excuse au fait que ce couple a relever son numéro de plaque .
Mais pourrait-il être innocent ?
Oui dans un seul cas , il ne se souvient de rien et il faut bien trouver une explication logique à son arrivée dans cette champignonnière.
Affirmer « je me suis réveiller au fin fond d’une champignonnière » est totalement aberrant surtout à ce stade de la procédure et si ranucci est innocent son cerveau imagine une arrivée réaliste a cet endroit .
Ce qui est très intéressant ici c’est que en dehors de la culpabilité possible la seule et unique option d’innocence est bien celle que nous avons refoulée depuis deux ans à savoir la syncope réelle sur le bord de la route.
Ce simple mensonge élimine toutes les autres théories d’innocence aussi abracadabrante les unes que les autres .
Le fait que ranucci déclare dans cette première audition qu’il pense que l’accident a eu lieux vers 16h00 est troublant pour ne pas en dire plus .
Au vus de l’angle de l’accident et si ranucci est saoul il est aussi possible que sa tête a heurter d’une manière très violente sa vitre ce qui pourrait expliquer une syncope sept cent mètres plus loin.
Commissariat central de Marseille le 06 juin à 01h30.
Ici le commissaire alessandra tend inconsciemment la perche a ranucci et en toute logique il devrait fournir un mensonge utile mais …
« vous me précisez que deux témoins ont affirmé m’avoir vu par la suite sortir de mon véhicule avec une enfant « et ranucci qui pourtant la doit bien se douter qu’il s’agit de ce couple qu’il a vu et avec qui il a même dialoguer continue inlassablement à faire exactement le même mensonge , comme si ce couple n’existai pas .
« après avoir immobilisé ma voiture , j’ai soulevé une barrière qui fermait un chemin , puis j’ai repris le volant et j’ai conduit ma voiture sur trois cent mètres etc….etc…. ».
Le problème est exactement le même , il ne donne pas aux aubert le temps matériel de faire leurs constatations !
Voilà un coupable qui n’est pas très malin ou un innocent qui pédale totalement dans la semoule !
A l’examen du dossier et des circonstances la syncope est -elle possible ?
Oui si au moment où il s’arrête sur le bas-côté de la route la petite s’étant enfuie ( chemin de la doria ) traverse la route et s’engouffre côté passager dans son véhicule .
L’homme qui la poursuit arrive exactement au véhicule de ranucci au moment où les aubert arrivent …il contourne et comme l’a si bien dit madame aubert a la radio et il arrache la petite du véhicule.
Est-ce possible ?
Oui la coïncidence de l’arrêt , de la syncope , de l’arrivée de la petite est infime mais n’est pas impossible .
Ce qui l’est moins c’est la prise en main du véhicule par le meurtrier pour mener ce véhicule au fond de la champignonnière.
Il suffit de regarder un téléfilm de maigret tourner dans une 304 pour comprendre qu’il va être difficile de balancer ranucci sur les sièges arrières vu l’étroitesse et la place disponible à l’avant .
Si sa portière est réellement bloquée l’opération est encore plus délicate mais pas impossible.
A ce moment des faits la petite n’aurai reçu que les coups de pierre car dans le cas contraire l’homme aurai mis du sang partout dans le véhicule de ranucci.
Comment savoir si ranucci ment car il est coupable ou s’il ment car justement il est innocent ?
Nous devons trouver un élément dans le dossier qui tend vers l’une ou l’autre de ses hypothèses .
Cet homme qui aurait emmené ranucci et sa voiture au fond de la champignonnière n’aurait certainement pas changer sa roue crevée sur l’esplanade avant l’entrée de la galerie .
Dans un premier temps il faut donc savoir avec une certitude absolue ou ce changement a eu lieux .
Il est peut être possible de le définir grâce au dépliant photographique que les gendarmes on fait des traces de pneus dans la champignonnière….
Hormis les photos des pneus et des moulages ce dépliant est introuvable et invisible ( comme par Hazard ) .
Innocent ou coupable ? le doute plane toujours .
Le trio


Haut
   
Message non luMessage posté... : 12 févr. 2015, 07:36 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 sept. 2012, 10:20
Messages : 226
un choc a la tete provoque l'evanouissement et l'evanouissement provoque le coma ethylique...
il ne faut pas grand chose en taux d'alcool a quelqu'un comme ranucci qui n'est pas habitué de boire.
effectivement le coma ne dure que quelques heures suivant le taux.
donc cet état n'est pas impossible.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 12 févr. 2015, 08:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 17:13
Messages : 1664
phidek a écrit :
A l’examen du dossier et des circonstances la syncope est -elle possible ?
Oui si au moment où il s’arrête sur le bas-côté de la route la petite s’étant enfuie ( chemin de la doria ) traverse la route et s’engouffre côté passager dans son véhicule .
L’homme qui la poursuit arrive exactement au véhicule de ranucci au moment où les aubert arrivent …il contourne et comme l’a si bien dit madame aubert a la radio et il arrache la petite du véhicule.
Est-ce possible ?
Oui la coïncidence de l’arrêt , de la syncope , de l’arrivée de la petite est infime mais n’est pas impossible .

vous reprenez une thèse que j'ai présentée il y a quelques années sur ce forum et rejetée car considérée comme trop romanesque.
Je continue de croire que c'est une thèse possible. Cela pourrait expliquer que l'un des cheveux retrouvés dans la 304 soit peut-être celui de la petite même s'il n'y a aucune certitude à ce sujet.

Lorsque Ranucci est arrêté par les gendarmes de Nice pour qu'il s'explique sur son délit de fuite, il comprend forcément que des témoins ont relevé son numéro d'immatriculation et pourtant il déclare chez eux et chez la juge qu'il n'a vu personne le poursuivre en voiture.
on peut en déduire que :
- soit les Aubert ont menti et n'ont jamais relevé son numéro ce qui est difficile à avancer si l'on tient compte du témoignage de M Martinez.
- soit ils l'ont bien fait mais à l'insu de Ranucci qui ne les a jamais vus ce qui peut faire valoir la thèse de l'évanouissement quelque part sur la rn8bis.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 12 févr. 2015, 23:14 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 sept. 2012, 10:20
Messages : 226
exactement et nous avons lus votre thèse du chemin de la doria.
il y a deux ans elle nous semblaient trop irréaliste mais au final notre conclusion est que s'il y a une innocence de ranucci elle est forcement reliée a une syncope et un coma éthylique.
le fait de dire qu'il pense que l'accident a eu lieux vers 16 h est impressionnant !
comme si cet accident avait eu lieux très peut de temps avant son réveil.
a cet instant nous sommes certains qu'il dit ce qu'il pense car il n'y a aucunes influences autre que le délit de fuite.
pourquoi dire 16h00... cela n'a vraiment aucunes incidence sur le dossier du délit de fuite sauf s'il pense vraiment ce qu'il dit
la juge d'instruction était forcement au courant de cette infime possibilité sinon pourquoi saborder la reconstitution de son départ du carrefour de la pomme!
elle fait s’élancer les aubert immédiatement derrière lui alors qu'il a fallu entre 1 min et 1 min 30 pour qu'ils démarres.
elle sait qu'il y a une possibilité d’innocence dans cette petite minute et il faut immédiatement fermer cette porte.
le dossier et le témoignage de martinez et des aubert disent le contraire de la reconstitution....
ce camion qui disparaît comme par magie alors que les aubert sont coincés derrière...la petite discussion entre aubert et martinez... a la trappe aussi...il ne faut pas laisser une seule fraction de seconde a ranucci...
l'ombre de la guillotine planait déjà au dessus de ce carrefour .


Haut
   
Message non luMessage posté... : 21 févr. 2015, 16:50 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2071
Localisation : Normandie
Bonjour Phidek,
Merci pour ce travail sincère. J'ai quelques remarques, car je ne suis pas tout á fait d'accord avec vos considérations.
Citation :
« à cet endroit , un chemin se trouvait sur ma droite , fermé par une barrière .je suis descendu de voiture pour ouvrir cette barrière et , après être remonté en voiture j’ai dirigé celle-ci dans le chemin ».
Notre première constatation est que cette affirmation est fausse et totalement impossible !
Pourquoi ? : ranucci contredit totalement la seule affirmation objective et corroborée du couple aubert a savoir le fait qu’ils ont rapportés le numéro de plaque de la voiture de ranucci a martinez.
En effet ranucci ne donne pas le temps aux aubert de pouvoir relever ce numéro car nous savons que les aubert ont démarrés la poursuite entre une minute et une minute trente après son départ du carrefour de la pomme

Vous avez raison que selon cette affirmation la voiture de Ranucci devrait être disparu, après une minute, mais vous faites une simplification et le même qui Ranucci ait pu faire. Ce "mensonge" n'est selon mois pas plus, qu'une simplification de Ranucci et qui sait, même de celui qui a écrit le PV. Avant de partir chercher un endroit pour les réparations il fallait sortir du véhicule( la vache il est impossible d'ouvrir la portière). Sortir donc de l'autre coté, faire le tour de la voiture conclure, que ce n'était pas seulement un cas de redresser l'aile et qu'il fallait trouver un endroit non seulement plus discret mais aussi plus sécuritaire. Regarder autour de lui, voir la barrière, y aller...... je ne pense pas qu'il est si impossible, que ça a pris une minute ou même plus et que les Aubert sont arrivés en ce moment précis. N'a-t-il vraiment pas entendu les Aubert, même si monsieur n'a rien demandé ? Il me semble pas très vraisemblable, car il devrait compter avec l'arrivée de Martinez. On ne saura donc jamais, s'il les a vu et qu'il s'est caché et répondu, ou qu'il ne s'est rendu compte de rien à cause du stress, ou qu'il a simplement oublié. Comme vous le dites c'est inutile de nier avoir vu/entendu les Aubert, qui ont la preuve d'avoir vu sa voiture. Il semble donc sincère et pas mensongère.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
Message non luMessage posté... : 21 févr. 2015, 18:59 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2071
Localisation : Normandie
Citation :
Ce qui est très intéressant ici c’est que en dehors de la culpabilité possible la seule et unique option d’innocence est bien celle que nous avons refoulée depuis deux ans à savoir la syncope réelle sur le bord de la route.

Je ne pense pas, que c'est la seule option d'innocence. Une syncope réelle n'est pas la seule raison possible pour une amnésie partielle, l'ivresse et la fatigue en soi sont suffisant pour causer des trous noirs.
Citation :
il ne donne pas aux aubert le temps matériel de faire leurs constatations !
Voilà un coupable qui n’est pas très malin ou un innocent qui pédale totalement dans la semoule !

Le problème est que objectivement le vrai/faux mensonge de Ranucci implique également le mensonge des Aubert. Car si Ranucci est toute de suite sorti de la voiture avec l'enfant, il devrait avoir disparu dans les bossages avec elle après une minute. Au premier cas donc plus de voiture, au deuxième cas une voiture, mais plus un homme sortant avec un enfant.
Citation :
Cet homme qui aurait emmené ranucci et sa voiture au fond de la champignonnière n’aurait certainement pas changer sa roue crevée sur l’esplanade avant l’entrée de la galerie .

Donc dans l'infime possibilité, que la fille ait tapé sur sur le vitre du coté gauche, ait contourné la voiture et était en train de monter quand le ravisseur l'a rattrapé et qu’a cet instant précis les Aubert soient arrivés et elle s'est laissée emmener sans protester et que les Aubert n'ont également pas vu, qu'il y avait quelqu'un dans la voiture, la crédibilité de ce scénario dépend de l'endroit où le pneu est changé. Je ne vois vraiment pas pourquoi le fait que Ranucci ait changé la roue dans la champi après s'éveiller, soit une indice de son innocence. Et le contraire de sa culpabilité.
Pour cette affirmation il faut supposer, que le vrai coupable était sur place, mais en effet on n'en sait rien. Les cheveux dans la voiture ne sont même pas comparés à ceux de Ranucci, donc encore moins intéressant que l'empreinte du sabot.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
Message non luMessage posté... : 23 févr. 2015, 07:38 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 sept. 2012, 10:20
Messages : 226
la petite fille ne c'est pas laissée emmenée sans criée ou prostester !
la description de ce moment par me aubert est trés claire ( la petite a été arrachée du véhicule ! )
si ensuite ce moment c'est adouçi dans les pv c'est pour éviter aux aubert la non assistance a personne en danger !
ce deal a été fait cher les aubert le 05 au soir ( visite pj toulon + peut etre la presence de la pj de marseille )
aprés son témoignage trés détaillé a la radio les aubert n'ont plus beaucoup le choix c'est ou la reconaissance formelle du suspect ou la non assistance a personnes en danger!


Haut
   
Message non luMessage posté... : 23 févr. 2015, 12:40 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 15:05
Messages : 1077
phidek a écrit :
la petite fille ne c'est pas laissée emmenée sans criée ou prostester !
la description de ce moment par me aubert est trés claire ( la petite a été arrachée du véhicule ! )

Problème : ce témoignage est impossible*. Poudre aux yeux que ce prétendu deal qui aurait évité, aux témoins, une accusation de non assistance à personne en danger. À peine bonne à tenter de masquer les incohérences multiples et insolubles de la version finalement retenue par l'accusation; celle d'un crime commis juste après l'accident et au bout d'une course-poursuite de 600 mètres.

* Tout cela est largement démontré tout au long des interminables discussions sur ce forum. À quoi sert de discuter entre trois dans la même tête ?

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 24 févr. 2015, 07:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 17:13
Messages : 1664
phidek a écrit :
exactement et nous avons lus votre thèse du chemin de la doria.
il y a deux ans elle nous semblaient trop irréaliste mais au final notre conclusion est que s'il y a une innocence de ranucci elle est forcement reliée a une syncope et un coma éthylique.
le fait de dire qu'il pense que l'accident a eu lieux vers 16 h est impressionnant !
comme si cet accident avait eu lieux très peut de temps avant son réveil.
a cet instant nous sommes certains qu'il dit ce qu'il pense car il n'y a aucunes influences autre que le délit de fuite.
pourquoi dire 16h00... cela n'a vraiment aucunes incidence sur le dossier du délit de fuite sauf s'il pense vraiment ce qu'il dit
la juge d'instruction était forcement au courant de cette infime possibilité sinon pourquoi saborder la reconstitution de son départ du carrefour de la pomme!
elle fait s’élancer les aubert immédiatement derrière lui alors qu'il a fallu entre 1 min et 1 min 30 pour qu'ils démarres.
elle sait qu'il y a une possibilité d’innocence dans cette petite minute et il faut immédiatement fermer cette porte.
le dossier et le témoignage de martinez et des aubert disent le contraire de la reconstitution....
ce camion qui disparaît comme par magie alors que les aubert sont coincés derrière...la petite discussion entre aubert et martinez... a la trappe aussi...il ne faut pas laisser une seule fraction de seconde a ranucci...
l'ombre de la guillotine planait déjà au dessus de ce carrefour .

mais pensez vous que le vrai meurtrier s'est emparé de la 304 avec C Ranucci à l'arrière pour l'emmener dans la galerie de la champignonnière ?


Haut
   
Message non luMessage posté... : 26 févr. 2015, 11:42 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 sept. 2012, 10:20
Messages : 226
nous y avont déja répondu en partie ( voir message initial du sujet )
balançer ranucci de la place conducteur sur le siége arriére n'est certainement pas une tache aisée mais n'est peut etre pas impossible !


Haut
   
Message non luMessage posté... : 26 févr. 2015, 11:55 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3495
Localisation : Saint-Claude JURA (39)




Je vous rappelle que l'habitacle d'un coupé 304 est tout petit et très bas.

Assise à l'arrière, ma tête touchait la lunette, mes genoux le siège avant et je ne mesure pas 1m74 :wink:

_________________
Image


Haut
   
Message non luMessage posté... : 26 févr. 2015, 13:09 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 17:13
Messages : 1664
phidek a écrit :
nous y avont déja répondu en partie ( voir message initial du sujet )
balançer ranucci de la place conducteur sur le siége arriére n'est certainement pas une tache aisée mais n'est peut etre pas impossible !

en fait, vous reprenez l'hypothèse de gihel qui n'est pas la mienne en ce qui concerne l'embarquement de la 304 par le meurtrier dans la galerie de la champignonnière.
Outre l'étroitesse du véhicule, il y a aussi le risque énorme pour le meurtrier que C Ranucci se réveille et/ou qu'il croise quelqu'un dans la champignonnière. Ca la fiche mal d'avoir quelqu'un allongé à l'arrière d'un véhicule dont le côté gauche est défoncé, vous ne croyez pas ?
alors ensuite, vous pensez que le meurtrier est remonté à pied pour récupérer sa voiture ?
tout cela me parait bien inutile et très risqué.
il était plus sûr de déguerpir une fois le meurtre commis.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 26 févr. 2015, 13:11 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 17:13
Messages : 1664
Anne a écrit :

je vous rappelle que l'habitacle d'un coupé 304 est tout petit et très bas.

Assise à l'arrière, ma tête touchait la lunette, mes genoux le siège avant et je ne mesure pas 1m74 :wink:

avez vous essayé de vous allonger sur la banquette arrière ?


Haut
   
Message non luMessage posté... : 26 févr. 2015, 19:54 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 05 nov. 2010, 14:48
Messages : 290
Localisation : 74
avez vous essayé de vous allonger sur la banquette arrière ?[/quote]
:roll: picb

_________________
l'évidence :
« Le premier était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie que je ne la connusse évidemment être telle ; c'est-à-dire, d'éviter soigneusement la précipitation et la prévention, et de ne comprendre rien de plus en mes jugements que ce qui se présenterait si clairement et si distinctement à mon esprit, que je n'eusse aucune occasion de le mettre en doute. »

René Descartes (préceptes de la méthode)


Haut
   
Message non luMessage posté... : 27 févr. 2015, 00:03 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3495
Localisation : Saint-Claude JURA (39)


Non Jpasc95, assise avec mon nourrisson dans les bras et ma tête dans la lunette arrière me suffisait, mais je vous garantis que si CR s'y est trouvé, il ne pouvait se tenir qu'en "mini chien de fusil" avec son 174 cm.

Limite, je dirais que l'arrière prend 1 place 1/2 sous condition de ne pas être bien épais.

Très honnêtement, je crois quasiment impossible de faire basculer un corps inerte de l'avant à l'arrière.

Vous imaginez les manip sans réveiller le quidam dans un espace aussi exigu ?

_________________
Image


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 109 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 58 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com