Nous sommes le 24 févr. 2020, 23:57

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 96 messages ]  Aller à la page Précédente 13 4 5 6 7 Suivante
Auteur Message
Message non luPosté : 04 févr. 2020, 19:38 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1120
Citation :
Et pour couronner le tout Aubert et Alessandra ne sont même pas raccords sur la date de ce soit-disant coup de fil (le 4 pour l'un, le 5 pour l'autre) !
Oui, on voit bien là que Aubert ne dit pas la vérité. Et Alessandra ne la dit pas non plus. Le 5 juin, à l'Evéché, il n' reçu d'appel de personne . Ni de Martinez, ni de Aubert. Rien , il n'y a rien dans le dossier pénal qui corrobore cette information. Aubert et Martinez ont appelé les gendarmes et c'est "consigné" dans la synthèse du capitaine Gras. Dans celle d'Alessandra, rien, ni même dans les dépositions respectives des témoins.
En ce début d'après-midi du 5 juin, les policiers ignoraient tout de ce qui se passait du côté de Peypin. C'est à 16h que le commissaire Alessandra pat téléphone apprendra la découverte du corps. Dans sa synthèse, il ne parle pas du coup de téléphone, mais il écrit que le corps a été trouvé à 16h. 16h, c'est le moment où lui à appris.........
Le lendemain quand en fin d'après-midi il va s'adresser aux journalistes, il dira que le contact les Aubert a été établi en matinée. Oui, en matinée du 6.


Haut
   
Message non luPosté : 04 févr. 2020, 19:43 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1120
Citation :
Je leur réponds que s’ils peuvent me montrer une déclaration signée des époux Aubert faisant état d’un « paquet assez volumineux », point qui a suscité de très nombreux commentaires, je suis preneur.
Et on peut répondre au monsieur, que s'il peut nous montrer une pièce du dossier pénal qui fasse état d'un appel vers l'Evéché le 5 juin de la part de Martinez ou Aubert on sera preneur aussi.


Haut
   
Message non luPosté : 05 févr. 2020, 08:59 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 145
Citation :
Alors voilà ce qu'à écrit Vincent dans son livre, à propos des appels du 5 juin vers l'Evéché:fin matinée.JPG
Citation :
La version de Bouladou dans son premier livre:boul1.JPG
Citation :
La version de Bouladou dans son deuxième livre:boul2.JPG
Donc en fait Vincent n'aurait lu que la première version du livre de Bouladou ?! première version dans laquelle je suppose que l'itw de Aubert ne s'y trouve pas sinon ce serait également incompréhensible pour Bouladou d'écrire dans le même livre que les gendarmes ont demandé aux Aubert d'appeler la police.
Mais comment Vincent peut il écrire un livre sur l'affaire sans avoir lu l'itw de Aubert par Bouladou (même si pas mal de choses sont des inventions mais c'est une autre histoire) ?!


Haut
   
Message non luPosté : 05 févr. 2020, 09:11 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 145
Citation :
Oui, on voit bien là que Aubert ne dit pas la vérité. Et Alessandra ne la dit pas non plus. Le 5 juin, à l'Evéché, il n' reçu d'appel de personne . Ni de Martinez, ni de Aubert. Rien , il n'y a rien dans le dossier pénal qui corrobore cette information. Aubert et Martinez ont appelé les gendarmes et c'est "consigné" dans la synthèse du capitaine Gras. Dans celle d'Alessandra, rien, ni même dans les dépositions respectives des témoins.
On pourrait objecter que les gendarmes ont menti (la thèse Bouladou) et que les policiers ont oublié de tout consigner. Mais en fait ce qui emporte l'adhésion sur le fait que le rapport des gendarmes dit la vérité c'est le fameux article de Missen qui décrit bien l'état d'esprit de la police l'après-midi du 5: 1) ils n'ont aucune piste sérieuse avant 16h (Porte dit à Missen "rien encore") 2) Alessandra entend parler pour la première fois du lieu du crime à 16h ("ah là oui je vois sur la route de Gréasque") puisqu'à aucun moment il ne dira ensuite quelque chose comme "oui effectivement on avait eu l'appel d'un témoin hier / aujourd'hui concernant ce lieu".


Haut
   
Message non luPosté : 05 févr. 2020, 10:10 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 145
Citation :
Le lendemain quand en fin d'après-midi il va s'adresser aux journalistes, il dira que le contact les Aubert a été établi en matinée. Oui, en matinée du 6.
Je pense qu'Alessandra dans toutes ses versions (le 5 à 13h ou 13h30, la matinée du 6) ne dit pas la vérité concernant la date de ce premier contact avec Aubert. Cela ne peut pas être le 5 avant 16h pour les raisons évoquées. Mais je ne crois pas non plus une seconde que la police ait attendue la matinée du 6 pour avoir un premier contact avec Aubert. Pour 2 raisons:

1) le télégramme du 5 est très précis sur ce point, il enjoint à Alessandra de "se rendre à Toulon pour recevoir la déclaration du témoin" et "pour s'assurer de la personne de celui-ci", c'est on ne peut plus clair, et un flic exécute les ordres, d'autant qu'il n'a aucune raison de ne pas le faire dans le cas évoqué, bien au contraire même puisque l'urgence est de réparer la boulette de "la fillette" dans le télégramme.

2) de manière générale Alessandra n'aurait jamais pris le risque que des journalistes contactent avant lui des témoins. A fortiori s'il doit leur faire changer leur version (paquet vers enfant puisque fillette a du lui être refusé), il ne va pas attendre que les Aubert passent devant une haie de journalistes le 6 en arrivant à l'hôtel de police.

Et des itw ont bel et bien du être réalisées le soir du 5, après le passage d'Alessandra chez Aubert, Alessandra ayant ensuite probablement donné les coordonnées d'Aubert aux journalistes. L'itw de Chakra (qui est certes un gloubi-boulga des témoignages de Martinez et Aubert) et celle audio et jamais sourcée / datée ont été réalisées le soir du 5, j'en suis persuadé à cause notamment d'un élément: la fameuse porte arrière présente dans les 2 itw. Or la confusion règne certainement dans la soirée du 5 sur la voiture (le télégramme mentionnant même une 204), Alessandra n'a probablement découvert / réalisé qu'à Nice en début de nuit que la voiture était un coupé. Et Aubert non plus ne l'avait pas réalisé car il a très certainement contrairement à ce qu'il dit réalisé son demi tour sans dépasser la voiture de Ranucci (il ne décrira que la plage arrière et jamais les sièges rouges).


Haut
   
Message non luPosté : 07 févr. 2020, 10:09 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1120
Citation :
Donc en fait Vincent n'aurait lu que la première version du livre de Bouladou ?!
Non, Vincent parle bien d'un appel de Martinez et de Aubert et cela correspond davantage au deuxième livre de Bouladou.
Citation :
version dans laquelle je suppose que l'itw de Aubert ne s'y trouve pas non plus,
Non,dans la première version de Bouladou, il y a bien l'itw de Aubert dans lequel Bouladou évoque sa surprise:
Fichier(s) joint(s) :
AAgendarme.JPG
Citation :
sinon ce serait également incompréhensible pour Bouladou d'écrire dans le même livre que les gendarmes ont demandé aux Aubert d'appeler la police.
C'est pourtant ce qu'il a fait:
Citation :
Mais comment Vincent peut il écrire un livre sur l'affaire sans avoir lu l'itw de Aubert par Bouladou (même si pas mal de choses sont des inventions mais c'est une autre histoire) ?!
Rien ne dit qu'il ne l'a pas lu. Lorsqu'il passe sous silence certaines choses, cela ne veut pas dire qu'il ne les connait pas, mais plus simplement qu'il ne veut pas en faire état.

Citation :
On pourrait objecter que les gendarmes ont menti (la thèse Bouladou) et que les policiers ont oublié de tout consigner.
Le mensonge des gendarmes se serait qu'on leur aurait parlé d'un enfant et que le Capitaine Gras aurait transformé en "paquet" cinq jour après dans sa synthèse, pour couvrir une hypothétique manque de réactivité de ses hommes.
L'article de Missen met à mal les appels de Martinez et Aubert vers Alessandra en début d'après midi du 5 juin. Par contre, l'intervention du même Missen sur RTL le soir du 5 qui confirme le "paquet", ainsi que les articles de journaux du 6 au matin qui font état de "colis" ou "paquet" de la bouche de Aubert, mettent à mal les élucubrations de Bouladou.
Bouladou avait carrément occulté les articles de journaux évoquant un colis. Vincent ne les occulte pas, il s'en sert même pour dire que Aubert a bien parlé de "paquet" mais qu'il fallait comprendre autre chose.
Citation :
Je pense qu'Alessandra dans toutes ses versions (le 5 à 13h ou 13h30, la matinée du 6) ne dit pas la vérité concernant la date de ce premier contact avec Aubert.
L'important c'est de voir à quel moment les choses sont dites. En fin de journée du 6 Juin, Alessandra n'a rien à cacher. Ce n'est pas du tout le même contexte lorsqu'il sera interrogé plusieurs années après. Il semble qu'au procès, ce qui a réduit à néant le "paquet assez volumineux", c'est bien l'évocation des appels de Martinez et Aubert vers Alessandra. Pourquoi changer quelque chose qui a marché ?
Citation :
Mais je ne crois pas non plus une seconde que la police ait attendue la matinée du 6 pour avoir un premier contact avec Aubert. Pour 2 raisons:

1) le télégramme du 5 est très précis sur ce point, il enjoint à Alessandra de "se rendre à Toulon pour recevoir la déclaration du témoin" et "pour s'assurer de la personne de celui-ci", c'est on ne peut plus clair, et un flic exécute les ordres, d'autant qu'il n'a aucune raison de ne pas le faire dans le cas évoqué,
Le télégramme écrit par un "contrôleur" est un document d'information interne à la police. Il ne constitue pas un "ordre" donné à l'intention d'Alessandra.

Citation :
bien au contraire même puisque l'urgence est de réparer la boulette de "la fillette" dans le télégramme.
Pas du tout. L'urgence, c'était d'aller à Nice pour ramener Ranucci à Marseille. Ce que curieusement le télégramme ne dit pas.
La boulette "de la fillette".... quelle boulette. Le 5 juin dans l'après midi, la "fillette" du télégramme n'est pas une boulette puisque c'est bien le corps d'une fillette qui vient d'être retrouvé et que personne ne sait ce qu'on vu les Aubert. D'ailleurs même le 6 lorsqu'Alessandra s'adressera aux médias, il parlera d'une fillette.

Que les policiers ai eu l'intention de se rendre chez les Aubert est tout à fait possible, Qu'ils l'aient fait est tout à fait autre chose.
Il n'y a aucune trace, nulle part, de ce passage policier chez les Aubert et question de timing, ils (les policiers) n'avaient pas le temps de faire un détour et un arrêt par Toulon.
Et puis on pourrait s'étonner que Vincent qui a rencontré Alessandra n'en face pas état, même si cela ne s'est pas passé.
Citation :
Et des itw ont bel et bien du être réalisées le soir du 5, après le passage d'Alessandra chez Aubert, Alessandra ayant ensuite probablement donné les coordonnées d'Aubert aux journalistes.
Non, impossible.
Citation :
L'itw de Chakra (qui est certes un gloubi-boulga des témoignages de Martinez et Aubert) et celle audio et jamais sourcée / datée ont été réalisées le soir du 5, j'en suis persuadé à cause notamment d'un élément: la fameuse porte arrière présente dans les 2 itw.
J'ai déjà donné sur le sujet. L'histoire de la portière arrière n'est pas suffisamment pertinent pour affirmer que l'enregistrement est du 5.
Citation :
Or la confusion règne certainement dans la soirée du 5 sur la voiture (le télégramme mentionnant même une 204),
Rien d'étonnant à cela
Citation :
Alessandra n'a probablement découvert / réalisé qu'à Nice en début de nuit que la voiture était un coupé.
Oui, possible, mais lorsqu'il a vu la voiture la nuit été déjà bien avancée
Citation :
Et Aubert non plus ne l'avait pas réalisé car il a très certainement contrairement à ce qu'il dit réalisé son demi tour sans dépasser la voiture de Ranucci (il ne décrira que la plage arrière et jamais les sièges rouges).
Un peu court pour affirmer cela. Ranucci ne s'est pas arrêté là où l'ont dit les Aubert.


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Message non luPosté : 07 févr. 2020, 11:51 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 145
Citation :
Que les policiers ai eu l'intention de se rendre chez les Aubert est tout à fait possible, Qu'ils l'aient fait est tout à fait autre chose.
Il n'y a aucune trace, nulle part, de ce passage policier chez les Aubert et question de timing, ils (les policiers) n'avaient pas le temps de faire un détour et un arrêt par Toulon.
Et puis on pourrait s'étonner que Vincent qui a rencontré Alessandra n'en face pas état, même si cela ne s'est pas passé.
Si on part de l'hypothèse que je fais, c'est à dire que la subornation de (des) Aubert a eu lieu dés le soir du 5, Alessandra ne va certainement pas dire qu'il est passé voir Aubert (s'il s'agissait juste de lui dire de venir le lendemain à Marseille et rien d'autre, il n' avait pas besoin de faire ça).

Au niveau timing, si on en croit les PV les policiers ont mis 2h30 entre leur départ de Nice (23h) et le début de l'audition de Ranucci à Marseille (1h30), sachant qu'ils sont entretemps passés perquisitionner et récupérer la voiture de Ranucci (sur leur chemin de retour). Pour un trajet d'environ 200km. Ranucci donne une durée de trajet similaire même s'il semble s'être embrouillé dans les horaires (départ à 20h du commissariat, arrivée à l'hôtel de police "vers les 22 à 23h")
On voit déjà qu'ils n'ont pas trainés.

Si on un essaye de reconstituer grossièrement l'emploi du temps avec un passage chez Aubert:
16h00 - 17h00 trajet de l'hôtel de police vers les lieux du crime via Gardanne (Missen), c'est faisable je pense (Missen: "le petit convoi des voitures de police traverse la ville [Marseille] en trombe"),
17h00 - 18h30 arbitrairement je compte 1h30 sur place (Missen: "au fil des minutes, puis des quarts d'heures"), malheureusement on a pas l'heure de départ des policiers en tout cas je ne l'ai pas trouvée,
18h30 - 19h30 trajet vers le domicile d'Aubert (la Mercedes est sans doute récupérée en chemin),
19h30 - 20h30 au domicile d'Aubert, avec hypothèse itw téléphoniques réalisées durant cette période,
20h30 - 22h00 trajet vers Nice (150km), avec la Mercedes.

Donc pour moi c'est faisable, c'est serré mais les policiers ont une telle pression qu'ils ne peuvent pas se permettre de perdre une seule minute.

Et sinon raisonnement par l'absurde: si les policiers sont arrivés à Nice à 22h en partant des lieux du crime, cela parait très long, qu'auraient ils bien pu faire durant tout ce temps ? il ne leur aurait pas fallu plus de 2h pour un tel trajet donc cela veut dire un départ après 20h. Comme Missen est parti en même temps que les policiers un tel horaire de départ semble difficilement compatible avec la sortie de son papier.


Haut
   
Message non luPosté : 07 févr. 2020, 14:49 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 145
Citation :
Le mensonge des gendarmes se serait qu'on leur aurait parlé d'un enfant et que le Capitaine Gras aurait transformé en "paquet" cinq jour après dans sa synthèse, pour couvrir une hypothétique manque de réactivité de ses hommes.
L'article de Missen met à mal les appels de Martinez et Aubert vers Alessandra en début d'après midi du 5 juin. Par contre, l'intervention du même Missen sur RTL le soir du 5 qui confirme le "paquet", ainsi que les articles de journaux du 6 au matin qui font état de "colis" ou "paquet" de la bouche de Aubert, mettent à mal les élucubrations de Bouladou.
Citation :
Il semble qu'au procès, ce qui a réduit à néant le "paquet assez volumineux", c'est bien l'évocation des appels de Martinez et Aubert vers Alessandra.
Missen ne peut tenir la mention du "paquet volumineux" que de ce qu'il entend des discussions sur les lieux du crime (donc pas directement d'Aubert), et l'info originelle vient des gendarmes. De même que dans les autres journaux l'info du paquet / colis ne vient pas (c'est ma conviction) directement d'Aubert. A ce moment une manipulation des gendarmes pour se couvrir reste théoriquement possible. Sauf que, comme vous le rappelez vous-même, l'insistance d'Alessandra à prétendre avoir eu un contact avec Aubert le 5 à 13h30 (articles du Provençal -pas l'article de Missen- et de Nice matin), alors que le papier de Missen démolit complètement cette thèse, cette insistance cache forcément quelque chose: pourquoi prétendre avoir eu Aubert au téléphone le 5 si ce n'est pour pouvoir faire accepter l'idée que dés le départ Aubert avait bien parlé d'"une fillette" (et que donc soit les gendarmes mentent soit racontent n'importe quoi), même si au final les Aubert ne concéderont que "un enfant".

Alessandra en a trop fait, il n'aurait pas menti en inventant ce "coup de fil des Aubert", sa version de "la fillette" aurait été finalement plus crédible.


Haut
   
Message non luPosté : 07 févr. 2020, 15:04 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 145
Et dans la même série "je me tire une balle dans le pied", Aubert cherche à se défaire de la mention du paquet en prétendant à Bouladou n'avoir jamais eu de discussion avec les gendarmes, n'avoir jamais laissé ses coordonnées, ne les avoir jamais rappelés. Soit, acceptons cette affirmation. Mais c'est le sparadrap du capitaine Haddock, car si Aubert n'a jamais eu de discussion avec les gendarmes, pourquoi ceux-ci auraient ils alors été inventer une histoire de paquet dans leur rapport ? cela n'a strictement aucun sens. Il leur suffisait juste de mentionner dans leur rapport qu'Aubert était venu leur déclarer "à hauteur de La Pomme, un accident de voiture" comme il le prétend à Bouladou, et les gendarmes n'avaient strictement rien à se reprocher.
Là encore à trop vouloir en faire on démolit soi-même sa propre version.


Haut
   
Message non luPosté : 07 févr. 2020, 16:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 145
Citation :
Le télégramme écrit par un "contrôleur" est un document d'information interne à la police. Il ne constitue pas un "ordre" donné à l'intention d'Alessandra.
Le télégramme en question ne constitue effectivement pas en soi un ordre (c'est une information à destination des préfets et des services centraux de la police, c'est à dire les organes proches du pouvoir) mais il est rédigé par un contrôleur général dont la fonction (en tout cas de nos jours) n'est pas réduite forcément à du contrôle. Et c'est un poste de haut fonctionnaire nommé directement par le niveau politique. Je vois mal Alessandra déroger au contenu de ce télégramme qui a du reprendre un ordre qui lui a été donné
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTe ... 0006055611
Citation :
les nominations aux emplois d'inspecteur général et de contrôleur général sont prononcées par arrêté du ministre de l'intérieur.
Citation :
Les contrôleurs généraux des services actifs de la police nationale assurent notamment, en matière de sécurité intérieure, des missions de direction opérationnelle des services. Ils peuvent également être en charge de la stratégie, du pilotage et de l'animation des services ou de fonctions de contrôle, de conseil ou d'expertise.


Haut
   
Message non luPosté : 10 févr. 2020, 09:10 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 145
Citation :
L'urgence, c'était d'aller à Nice pour ramener Ranucci à Marseille. Ce que curieusement le télégramme ne dit pas.
La boulette "de la fillette".... quelle boulette. Le 5 juin dans l'après midi, la "fillette" du télégramme n'est pas une boulette puisque c'est bien le corps d'une fillette qui vient d'être retrouvé et que personne ne sait ce qu'on vu les Aubert.
Le fait que le télégramme ne mentionne pas le fait de ramener Ranucci s'explique pour moi simplement par le fait que les policiers ne veulent pas être à la remorque de l'enquête de gendarmerie et veulent mener l'enquête par eux-même (ils viennent de se prendre une double humiliation 1) 3 témoins qui appellent les gendarmes et pas la police, 2) les gendarmerie qui les mettent devant le fait accompli de la découverte d'un corps alors qu'ils mènent des recherches depuis un bon moment)
Pour moi cela renforce d'autant le fait que la mention de la fillette dans le télégramme est une confusion (probablement dans la précipitation liée à la pression) et non une extrapolation volontaire.

Par ailleurs le télégramme n'est pas horodaté mais il a été rédigé bien avant que la gendarmerie ait eu confirmation de
Citation :
A 19h30, la brigade de gendarmerie de Nice Ouest nous informe que Ranucci Christian reconnaît être l’auteur de l’accident ainsi que du délit de fuite, et avoir été présent dans la champignonnière où son véhicule était embourbé.
puisque le télégramme mentionne "l'identification [du corps] est en cours", or d'après la gendarmerie
Citation :
A 19 heures, Mr Rambla identifie le corps comme étant celui de sa fille, Rambla Marie Dolores
Cette dernière mention nous informe également qu'à 19h, la police est encore sur les lieux, puisque Missen rapporte que la police ramène Pierre Rambla à Marseille. Toutefois rien ne dit que tous les policiers soient restés ensemble pour un retour commun, Missen rapporte "le brave Porte et ce géant de Brignone ont pris Pierre par les aisselles" mais ne parle pas d'Alessandra (est-il encore sur les lieux ? est il déjà parti dans la Mercedes ? on ne sait pas) Sachant qu'à Nice Alessandra est bien présent (PV + récapitulatif Ranucci) mais qu'on ne sait pas qui sont les autres policiers présents ("des policiers en civil" dit Ranucci)


Haut
   
Message non luPosté : 10 févr. 2020, 16:51 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1120
Citation :
Si on part de l'hypothèse que je fais, c'est à dire que la subornation de (des) Aubert a eu lieu dés le soir du 5, Alessandra ne va certainement pas dire qu'il est passé voir Aubert (s'il s'agissait juste de lui dire de venir le lendemain à Marseille et rien d'autre, il n' avait pas besoin de faire ça).
Oui, mais l'hypothèse est erronée tout simplement parce que le 5 juin la subornation ne s'impose pas puisque pour les policiers, les toulonnais ont vu une fillette.
Citation :
Si on un essaye de reconstituer grossièrement l'emploi du temps avec un ........malheureusement on a pas l'heure de départ des policiers en tout cas je ne l'ai pas trouvée,
C'est pourtant assez simple. Il suffit de savoir quels sont les policiers qui ont fait le déplacement à Nice, puis de voir l'emploi du temps de ces même policiers dans l'après midi du 5 juin. A partir de là, on peut avancer que lorsque les policiers ont quitté Marseille, il faisait pratiquement nuit. Ce qui rend le passage et l'arrêt par Toulon impossible.

Citation :
Et sinon raisonnement par l'absurde: si les policiers sont arrivés à Nice à 22h en partant des lieux du crime,
Non, le 5 juin, Alessandra n'est pas allé sur les lieux du crime, donc raisonnement vraiment absurde.

Citation :
Comme Missen est parti en même temps que les policiers un tel horaire de départ semble difficilement compatible avec la sortie de son papier.
Non, cela est faux. En étant à Marseille vers 20h, Missen avait le temps de poser son papier pour qu'il soit publié dans la version du matin le lendemain

Citation :
Missen ne peut tenir la mention du "paquet volumineux" que de ce qu'il entend des discussions sur les lieux du crime (donc pas directement d'Aubert), et l'info originelle vient des gendarmes.
C'est exact. Et il le tient d'une "première main" en la personne du capitaine Gras (enregistrement RTL).
Citation :
De même que dans les autres journaux l'info du paquet / colis ne vient pas (c'est ma conviction) directement d'Aubert.
Qu'est ce qui permet de "croire" cela? Et si ce n'est pas Aubert cela viendrait des gendarmes, or il y a des informations dans ces articles que les gendarmes ne connaissaient pas.
Citation :
A ce moment une manipulation des gendarmes pour se couvrir reste théoriquement possible.
Il ne faut pas mettre cela sur le dos "des gendarmes". Seul le capitaine Gras est concerné et le 5 au soir il n'y a rien à couvrir.
Citation :
pourquoi prétendre avoir eu Aubert au téléphone le 5 si ce n'est pour pouvoir faire accepter l'idée que dés le départ Aubert avait bien parlé d'"une fillette" (et que donc soit les gendarmes mentent soit racontent n'importe quoi),
Oui, c'est tout à fait cela, et ça suffit, la preuve cela à marché.
Citation :
Le télégramme en question ne constitue effectivement pas en soi un ordre.
C'est ce que je disais.
Citation :
Je vois mal Alessandra déroger au contenu de ce télégramme qui a du reprendre un ordre qui lui a été donné
Dans cette affaire, les instructions, Alessandra, il les recevait de la juge Di Marino. Il est clair que l'urgence c'était bien d'aller récupérer Ranucci. Le temps de garde à vue est en train de courir. Pour faire cela, il fallait que la juge émette une commission rogatoire pour que les policiers marseillais puissent intervenir dans une autre juridiction. Elle l'a fait.
Par contre, elle n'en a pas fait pour que les mêmes policiers puissent se rendre à Toulon pour entendre Aubert. Tout cela est assez clair. Avancer une visite des policiers marseillais le 5 au soir chez les Aubert, ne repose sur rien.


Haut
   
Message non luPosté : 10 févr. 2020, 17:18 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1120
Citation :
Le fait que le télégramme ne mentionne pas le fait de ramener Ranucci s'explique pour moi simplement par le fait que les policiers ne veulent pas être à la remorque de l'enquête de gendarmerie et veulent mener l'enquête par eux-mêmes (ils viennent de se prendre une double humiliation 1) 3 témoins qui appellent les gendarmes et pas la police, 2) les gendarmerie qui les mettent devant le fait accompli de la découverte d'un corps alors qu'ils mènent des recherches depuis un bon moment)
Non, rien à voir. Ce n'est pas une question de susceptibilité. Les informations, Alessandra les a eu de la juge et/ou du procureur. Pour aller chercher Ranucci, il fallait non seulement avoir la confirmation que les gendarmes l'avaient arrêté et suite à cela que la juge ai adressé une commission rogatoire au doyen des juges d'instruction de Nice. Ces informations, Alessandra ne les a pas eu tout de suite, ce qui suffit à expliquer pourquoi il n'est pas question du déplacement à Nice dans le télégramme.
Citation :
Pour moi cela renforce d'autant le fait que la mention de la fillette dans le télégramme est une confusion (probablement dans la précipitation liée à la pression) et non une extrapolation volontaire.
L'information, c'est Alessandra qui l'a donnée. Et le lendemain devant les médias il parlera encore de la fillette.
Citation :
Par ailleurs le télégramme n'est pas horodaté mais il a été rédigé bien avant que la gendarmerie ait eu confirmation de
Bien avant la confirmation de l'arrestation de Ranucci ? Je suis d'accord.
Citation :
Missen rapporte "le brave Porte et ce géant de Brignone ont pris Pierre par les aisselles" mais ne parle pas d'Alessandra (est-il encore sur les lieux ? est il déjà parti dans la Mercedes ? on ne sait pas)
Il ne pouvait pas être encore sur les lieux puisqu'il n'y a pas été. Donc, nous savons et pour la Mercedes aussi.
Citation :
Sachant qu'à Nice Alessandra est bien présent (PV + récapitulatif Ranucci) mais qu'on ne sait pas qui sont les autres policiers présents ("des policiers en civil" dit Ranucci)
Si on le sait. Vincent, lui, ne le sait pas.


Haut
   
Message non luPosté : 10 févr. 2020, 19:10 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 145
Citation :
Non, le 5 juin, Alessandra n'est pas allé sur les lieux du crime, donc raisonnement vraiment absurde.
Vous dites que Alessandra ne s'est pas présenté sur les lieux du crime le 5 juin ? mais dans ce cas qui est le commissaire dont parle Missen dans la voiture ?
Citation :
Pierre interroge [...] "les chaussures M le Commissaire, les chaussures comment sont elles ?"
Citation :
Dans cette affaire, les instructions, Alessandra, il les recevait de la juge Di Marino. Il est clair que l'urgence c'était bien d'aller récupérer Ranucci. Le temps de garde à vue est en train de courir.
Comme vous le dites le temps court, mais dans ce cas comment expliquer que les policiers n'arrivent à Nice qu'à 22h ? vous sous-entendez qu'ils seraient tous rentrés à Marseille avant de repartir à Nice ? même si l'on se doute que certains ont forcément dû rentrer pour ramener Pierre Rambla et Missen. Mais pourquoi perdre inutilement du temps en repartant vers Marseille ?
Citation :
C'est pourtant assez simple. Il suffit de savoir quels sont les policiers qui ont fait le déplacement à Nice, puis de voir l'emploi du temps de ces même policiers dans l'après midi du 5 juin.
Qui étaient les policiers présents à Nice accompagnant Alessandra ? et quelle est la source de cette info ?
Citation :
L'information, c'est Alessandra qui l'a donnée. Et le lendemain devant les médias il parlera encore de la fillette.
VOus sous-entendez que c'est Alessandra qui de bonne foi a tranformé le paquet en fillette ? et que l'info de la fillette dans le télégramme provient d'Alessandra ?


Haut
   
Message non luPosté : 11 févr. 2020, 09:47 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1120
Citation :
Vous dites que Alessandra ne s'est pas présenté sur les lieux du crime le 5 juin ? mais dans ce cas qui est le commissaire dont parle Missen dans la voiture ? Pierre interroge [...] "les chaussures M le Commissaire, les chaussures comment sont elles ?"
Faut relire l'article de Missen. Lorsque Pierre Rambla pose la question, ils ne sont pas sur le lieu du crime, ni même dans une voiture.
Citation :
Comme vous le dites le temps court, mais dans ce cas comment expliquer que les policiers n'arrivent à Nice qu'à 22h ? vous sous-entendez qu'ils seraient tous rentrés à Marseille avant de repartir à Nice ? même si l'on se doute que certains ont forcément dû rentrer pour ramener Pierre Rambla et Missen. Mais pourquoi perdre inutilement du temps en repartant vers Marseille ?
Ceux qui ont ramené Pierre Rambla à son domicile nous les connaissons et Missen n'en fait pas parti.

Citation :
Qui étaient les policiers présents à Nice accompagnant Alessandra ? et quelle est la source de cette info ?
Alessandra, bien sûr, Ott qui raménera la 304, Grivel et Porte. La source ? Le seul policier qui ayant participé à l'enquête, a écrit un livre.
Citation :
VOus sous-entendez que c'est Alessandra qui de bonne foi a tranformé le paquet en fillette ? et que l'info de la fillette dans le télégramme provient d'Alessandra ?
C'est pourtant assez clair. Après la découverte du corps, le capitaine Gras va avertir les "autorités" (15h50). Tout de suite après (16h), le commissaire Alessandra reçoit l'appel qui le prévient de la découverte d'un corps. C'est bien Alessandra qui va "apporter", au sein de l'Evéché, les informations concernant ce qui ce passe du côté de Peypin. Et le lendemain en fin d’après-midi, c'est encore lui qui parle de la fillette.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 96 messages ]  Aller à la page Précédente 13 4 5 6 7 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com