Nous sommes le 17 oct. 2017, 22:19

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté : 16 juin 2017, 10:44 
Hors ligne

Enregistré le : 17 avr. 2008, 09:55
Messages : 450
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
Affaire Grégory : l’oncle et la tante de Jean-Marie Villemin déférés au parquet général

Marcel et Jacqueline Jacob, oncle et tante du père du petit Grégory, ont été déférés devant le parquet général de Dijon, en vue de leur présentation à un juge d’instruction.


Après avoir été placés en garde à vue, mercredi 14 juin, dans un spectaculaire rebondissement de l’affaire Grégory, plus de trente-deux ans après les faits, deux membres de la famille Villemin, Marcel et Jacqueline Jacob, ont été déférés vendredi matin devant le parquet général de Dijon, en vue de leur présentation à un juge d’instruction, a fait savoir une source proche du dossier.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/police-justice/ar ... PmrJM2z.99

Marcel Jacob est l’oncle maternel de Jean-Marie Villemin, le père du petit Grégory, et Jacqueline son épouse, tous deux septuagénaires. Soupçonnés de complicité d’assassinat, de non-dénonciation de crime, de non-assistance à personne en danger et d’abstention volontaire d’empêcher un crime, ils avaient été interpellés mercredi dans le village d’Aumontzey (Vosges), tandis que Ginette Villemin, veuve de Michel Villemin – le frère de Jean-Marie – était interpellée à Arches, à moins de 30 kilomètres de là. Cette dernière a, elle, été remise en liberté jeudi en fin d’après-midi.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/police-justice/ar ... PmrJM2z.99

De leur côté, les grands-parents paternels de Grégory, Monique et Albert Villemin, avaient été entendus à leur domicile comme simples témoins en raison de leur grand âge et de l’état de santé de Mme Villemin.

Jacqueline mutique en garde à vue

De source proche du dossier, Jacqueline Jacob est restée mutique durant sa garde à vue et Marcel Jacob s’est contenté d’affirmer qu’il ne se rappelait rien.
Parallèlement à ces gardes à vue, une petite dizaine d’auditions ont été menées par les gendarmes pour confirmer les soupçons des enquêteurs, a-t-on précisé de même source.

Ces gardes à vue relancent une des plus grandes énigmes de l’histoire criminelle française. Marcel Jacob et Michel Villemin, frère de Jean-Marie et défunt époux de Ginette, étaient très liés à Bernard Laroche, premier suspect de l’affaire, libéré puis tué en 1985 par Jean-Marie Villemin, son cousin.

A ce stade, « les investigations montrent que plusieurs personnes ont concouru à la réalisation du crime », a déclaré jeudi Jean-Jacques Bosc, le procureur général de Dijon, devant la presse.

De nouvelles expertises d’une lettre de menaces, manuscrite et anonyme, adressée en 1983 au père de Grégory, orientent les soupçons sur Jacqueline Jacob. Selon une source proche du dossier, des documents écrits par la grand-tante de Grégory « ont été retrouvés en perquisition » à des fins de comparaison.
Les enquêteurs s’étaient aussi penchés à de nombreuses reprises, dans le passé, sur un mystérieux « corbeau » ayant revendiqué le meurtre de l’enfant, en invoquant une « vengeance » dans une lettre postée apparemment avant la découverte du corps, en 1984.

Si les expertises n’ont pas permis d’en identifier l’auteur, « on peut cependant observer une similitude importante des termes » utilisés dans ce document avec la lettre de 1983, a relevé le procureur général.

La mère de Grégory un temps soupçonnée

Le corps sans vie de Grégory Villemin, 4 ans, avait été retrouvé au soir du 16 octobre 1984, pieds et poings liés dans les eaux d’une rivière, la Vologne. Cette découverte avait marqué le début de l’affaire Grégory, qui reste l’une des grandes affaires criminelles non résolues du XXe siècle.
Bernard Laroche, un cousin de Jean-Marie Villemin, le père du petit Grégory, avait d’abord été soupçonné : inculpé pour assassinat, un temps incarcéré, il avait été remis en liberté le 4 février 1985. Convaincu de sa culpabilité, Jean-Marie Villemin l’abat d’un coup de fusil de chasse. M. Villemin sera condamné pour ce meurtre à quatre ans de prison en 1993.

En juillet 1985, le juge Jean-Michel Lambert opère un spectaculaire revirement : il porte ses soupçons vers la mère du garçonnet, Christine Villemin, qui sera totalement innocentée en 1993 au terme d’un non-lieu retentissant pour « absence totale de charges », formule inédite aux accents d’excuses et d’aveux d’erreur judiciaire.

L’affaire a été rouverte en 1999, puis en 2008, pour tenter de confondre d’hypothétiques traces d’ADN sur les scellés. En 2013, la mise au jour de nouvelles traces d’ADN sur les cordelettes ayant servi à entraver le corps de l’enfant avait relancé l’affaire.
Mais le procureur général de la cour d’appel de Dijon, Jean-Marie Beney, avait ensuite annoncé que les analyses effectuées ne permettaient pas de mettre un nom sur les profils des ADN relevés. Il y a « toujours un espoir, dans la mesure où le dossier n’est pas fermé. Mais, d’un point de vue scientifique, l’espoir s’éloigne », avait-il alors déclaré.

De mai 1981 à mai 1983
Un mystérieux corbeau a harcelé Albert Villemin, le grand-père de Grégory, de centaines d’appels malveillants évoquant des secrets de famille.

16 octobre 1984
Le corbeau s’est ensuite tu, jusqu’au 16 octobre 1984 où, il a appelé Michel Villemin, oncle de Grégory, pour revendiquer l’assassinat du petit garçon moins d’une heure après sa disparition : « Je me suis vengé. J’ai pris le fils du “chef”. Je l’ai mis dans la Vologne. »
Grégory Villemin avait 4 ans et semblait assoupi quand les gendarmes ont repêché, vers 21 h 15, son petit corps vêtu d’un anorak bleu, pieds et poignets entravés par des cordelettes, plaqué contre un barrage de la Vologne, une rivière vosgienne.
Une lettre du corbeau arrivera le lendemain chez Jean-Marie Villemin, le père de Grégory : « J’espère que tu mourras de chagrin, le chef. Ce n’est pas ton argent qui pourra te redonner ton fils. Voilà ma vengeance, pauvre con. »

5 novembre 1984
Bernard Laroche, cousin germain de Jean-Marie Villemin, est arrêté et inculpé du meurtre de son neveu, Grégory, sur la foi des déclarations de sa belle-sœur, Murielle Bolle, alors âgée de 15 ans. Un temps incarcéré, il est remis en liberté le 4 février 1985.

29 mars 1985
Vers 12 h 30, Jean-Marie Villemin, jeune contremaître de 26 ans, convaincu qu’il tenait là le responsable de la mort de son fils Grégory, tue d’un coup de fusil Bernard Laroche, 30 ans, contremaître, lui aussi, dans une entreprise de tissage.

5 juillet 1985
Alors que son mari est inculpé de l’assassinat de Bernard Laroche, Christine Villemin, la mère de Grégory, est elle-même désignée comme un possible corbeau par des expertises graphologiques. Elle est inculpée et incarcérée. Libérée onze jours plus tard sous contrôle judiciaire, elle a bénéficié le 3 février 1993 d’un non-lieu retentissant pour « absence totale de charges ».

16 décembre 1993
Jean-Marie Villemin est condamné à cinq ans d’emprisonnement, dont un avec sursis, pour l’assassinat de Bernard Laroche. Ayant purgé l’essentiel de sa peine en détention préventive, il est libéré deux semaines plus tard.

1999
L’affaire a été rouverte en 1999, puis en 2008, pour tenter de confondre d’hypothétiques traces d’ADN sur les scellés.

2004
En février, la dépouille de Grégory est exhumée du cimetière de Lépanges et incinérée à Epinal, le couple Villemin ayant conservé la moitié des cendres. En juin, l’Etat est condamné à verser à chacun des époux Villemin 35 000 euros pour dysfonctionnement de la justice. Aujourd’hui âgés de 56 et 58 ans, ils sont installés en région parisienne et ont trois autres enfants.

Décembre 2008
Devançant la prescription de l’affaire qui s’annonçait pour avril 2011, Jean-Marie et Christine Villemin obtiennent de la cour d’appel de Dijon la réouverture de l’enquête pour de nouvelles recherches d’ADN, après l’échec des précédentes menées en 2000-2001.

2010
Michel Villemin, oncle de Grégory et frère de Jean-Marie, meurt .

2013
La mise au jour de nouvelles traces d’ADN sur les cordelettes ayant servi à entraver le corps de l’enfant relance l’affaire. Mais le procureur général de la cour d’appel de Dijon, Jean-Marie Beney, avait ensuite annoncé que les analyses effectuées ne permettaient pas de mettre un nom sur les profils des ADN relevés.

14 juin 2017
Soupçonnés de complicité d’assassinat, de non-dénonciation de crime, de non-assistance à personne en danger et d’abstention volontaire d’empêcher un crime, Marcel Jacob, l’oncle maternel de Jean-Marie Villemin, et son épouse, Jacqueline, septuagénaires, sont interpellés dans le village d’Aumontzey (Vosges), tandis que Ginette Villemin, veuve de Michel Villemin, est interpellée à Arches, à moins de 30 km de là. De leur côté, les grands-parents paternels de Grégory, Monique et Albert Villemin, sont entendus à leur domicile comme simples témoins en raison de leur grand âge et de l’état de santé de Mme Villemin. Parallèlement, Murielle Bolle est convoquée à la gendarmerie de Bruyères (Vosges), où elle a fait l’objet d’un prélèvement ADN avant de ressortir libre.


http://www.lemonde.fr/police-justice/ar ... 53578.html


Haut
   
MessagePosté : 16 juin 2017, 10:45 
Hors ligne

Enregistré le : 17 avr. 2008, 09:55
Messages : 450
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Pour suivre en direct les derniers rebondissements: http://www.francetvinfo.fr/faits-divers ... 39139.html


Haut
   
MessagePosté : 16 juin 2017, 11:15 
Hors ligne

Enregistré le : 17 avr. 2008, 09:55
Messages : 450
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Image


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com