Nous sommes le 17 juil. 2018, 15:11

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 54 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 Suivante
Auteur Message
MessagePosté : 30 janv. 2017, 13:51 
Hors ligne

Enregistré le : 17 avr. 2008, 09:55
Messages : 467
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
Affaire de Bruay-en-Artois : les révélations d’un contre-enquêteur

Daniel Bourdon, ancien flic de la BAC à Paris, aujourd’hui auteur touquettois, a mené une contre-enquête sur le meurtre de Brigitte Dewèvre en 1972 à Bruay-en-Artois. Plus d’un an de recherches et une rencontre, « une pépite », qui relance l’affaire même si le meurtre est prescrit. Son livre sort lundi.

Image

Brigitte Dewèvre, 16 ans à peine, a été assassinée à Bruay-en-Artois (aujourd’hui Bruay-La Buissière) en avril 1972. Son meurtrier n’a jamais été retrouvé. Plus de quarante ans plus tard, cette affaire passionne encore. Daniel Bourdon, Bruaysien de naissance, a été happé par ce fait divers il y a un an et demi.

L’ancien flic parisien, devenu auteur de polars, a mené une contre-enquête qui l’a porté jusqu’à une rencontre qui l’a bouleversé. Dans son ouvrage qui sort lundi, il affirme avoir retrouvé un personnage clé, un homme qui sait, qui parle et qui était là ce 6 avril 1972 pour transporter le corps sans vie de Brigitte Dewèvre. Cette révélation est « une pépite. Ma vie n’est plus la même après ça. Au départ, comme quelqu’un qui voit les extraterrestres, j’ai cru qu’on ne me croirait pas ».
Pour mener sa contre-enquête, le Bruaysien est reparti de zéro avec une piste inédite en tête et en écartant l’aspect politique qui, pour lui, a sacrifié Brigitte. Pour la première fois depuis 1972, cette contre-enquête a été menée par un enfant de Bruay. Sa connaissance du terrain et du caractère des gens du coron est infaillible. Ça l’a aidé.

« Quand j’ai commencé à m’intéresser à l’affaire, on m’a dit que j’allais avoir des ennuis »

Il le dit lui-même, « la moitié du livre est de notoriété publique ». Mais indéniablement, il intègre de nouveaux éléments, des témoins inédits qu’il a pris soin de protéger en leur garantissant l’anonymat : « Même quarante-cinq ans après, les gens ont peur de dire qui ils sont. » C’est aussi pour ça que Brigitte, histoire d’une contre-enquête est un roman. « Mais tout ce que je révèle est vrai. J’invente seulement les détails qui permettent de cacher les identités. »
Un bon moyen aussi de se protéger d’éventuels procès. Même si le meurtre est prescrit, le livre est passé entre les mains d’avocats. « Quand j’ai commencé à m’intéresser à l’affaire, on m’a dit que j’allais avoir des ennuis. » Mais ce gaillard né dans les corons et endurci par les nuits parisiennes s’est plongé jusqu’à l’enivrement dans cette contre-enquête.

Bonne piste

Deux moments forts ont marqué cette année de travail, deux rencontres. L’une après avoir répondu à l’invitation d’un inconnu. « Il m’a rassuré quand je suis rentré chez lui, mais je l’ai quand même laissé boire la première gorgée de café… »

Puis, il y a eu cette rencontre ultime avec cet homme qui déballe tout et qui confirme que Daniel Bourdon est sur la bonne piste, celle qui mène à un tueur qui n’a jamais été inquiété à l’époque et qui a étrangement disparu un an après les faits. L’ancien flic ne lâche pas l’affaire. « Le but est que certains sortent du bois » et que le tome 2 révèle de nouvelles surprises.

Chronologie des faits

5 avril 1972 : Bruay-en-Artois, Brigitte Dewèvre, 16 ans, est vue pour la dernière fois dans la soirée.

6 avril : son corps est découvert mutilé dans un terrain vague entre une villa bourgeoise et les corons.

7 avril : le juge Pascal se saisit de l’affaire.

13 avril : Pierre Leroy, notaire, est inculpé d’homicide involontaire.

Mai : naissance du Comité pour la vérité et la justice, groupe d’extrême gauche qui politisera l’affaire, symbole de la lutte des classes.

13 juillet : Monique Mayeur, maîtresse de Pierre Leroy et propriétaire de la villa, est inculpée pour complicité et homicide volontaire.

18 juillet : Pierre Leroy sort de prison, le juge Pascal est dessaisi deux jours plus tard.

29 juillet : Monique Mayeur est libérée.

18 avril 1973 : Jean-Pierre Flahaut, jeune voisin, s’accuse du meurtre. Emprisonné, il est relâché deux ans plus tard.

2005 : le crime est prescrit.


http://www.lavoixdunord.fr/103082/artic ... ntre-enque


Haut
   
MessagePosté : 30 janv. 2017, 15:11 
Hors ligne

Enregistré le : 19 juin 2014, 20:42
Messages : 24
Les deux personnes impliqués pourraient ètre Jean Pierre Dassonville et le fameux Patrick qui travaillait chez un maraicher et dont vous avez parlé dans d'autres discutions ?


Haut
   
MessagePosté : 30 janv. 2017, 15:54 
Hors ligne

Enregistré le : 17 avr. 2008, 09:55
Messages : 467
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Concernant Patrick cela pour moi ne fait aucun doute. Concernant Dassonville je serais moins catégorique. Apparemment, l'assassin de Brigitte est toujours demeuré dans la région alors que Dassonville en est parti. Jean Ker suppose qu'on l'aurait fait disparaître parce qu'il savait trop de choses.


Haut
   
MessagePosté : 30 janv. 2017, 18:15 
Hors ligne

Enregistré le : 19 juin 2014, 20:42
Messages : 24
ok, merci pour votre réponse
quant au livre je ne l'aurai que samedi prochain car ils ne l'avaient pas à Gilbert Joseph, alors ils me l'ont commandé


Haut
   
MessagePosté : 17 févr. 2017, 00:20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 sept. 2009, 23:29
Messages : 14
Bonjour Cyril,

Voilà bien longtemps que je n'avais pas consulté le Forum concernant l'affaire de Bruay en Artois.
J'ignorais que Daniel Bourdon avait écrit un ouvrage sur la dite affaire, donc voici une synthèse en quelque sorte ...
... [ Une enquête, à nouveau, qui lui permet d'arriver à une conclusion : il pense connaître l'identité de l'assassin. "Dans mon livre, j'ai utilisé un pseudonyme mais son nom apparaît dans l'enquête et tout le monde va le trouver. C'était quelqu'un d'anonyme, de bonne famille. Il était gardien de nuit dans une église, très intéressé par la religion", précise l'ancien policier. ]

Si mes souvenirs sont exactes, cela me fait penser à cet autre Jean-Pierre , non pas Flahaut, que Brigitte rencontrait de temps à autre dans une église (Il me semble que Jean Ker en parlait dans son livre), si Cyril peut confirmer . Et ce Jean Pierre n'était il pas surveillant dans le même Collège où étudiait Brigitte ?


Haut
   
MessagePosté : 18 févr. 2017, 01:09 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 mars 2010, 22:29
Messages : 197
Bonsoir Lafarge

vous avez raison , je viens de relire quelques passages du livre de Jean ker " le fou de Bruay " .

A vrai dire , Jean Ker ( avec la complicité de Leon Dewevre ) a mené de bonnes investigations pendant 30 ans .

Daniel Bourdon a mené son enquête pendant 15 mois et elle est beaucoup plus poussée ... la raison ?? c'est un ancien flic de la Bac et surtout il natif de Bruay .

en clair , Jean Ker avait de très bonnes informations mais il ne les ai pas assez exploité


Haut
   
MessagePosté : 18 févr. 2017, 18:30 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 sept. 2009, 23:29
Messages : 14
Bonjour Michel62, bonsoir à tous,

Il me faut un certain temps afin de me remettre dans le bain, après ces quelques années comme
parmi d'autres 'Forumers" ont quelque peu décroché... Il me semble avoir lu, suite au récit de Daniel Bourdon, que ce n'était manifestement pas une Affaire Politique (impliquant donc de hautes personnalités). Donc l' assassin pourrait être un simple quidam habitant Bruay ou bien la région. Ce que je ne saisis pas, ce sont les précautions dont .fait preuve D Bourdon, même après toutes ces années passées (45 ans). Un réseau de personnalités importantes... je comprendrai.... Donc ce quidam aurait toujours un pouvoir de nuisance ?. Je m'exprime peut-être mal ... aussi excusez moi...


Haut
   
MessagePosté : 18 févr. 2017, 18:51 
Hors ligne

Enregistré le : 19 juin 2014, 20:42
Messages : 24
lafarge a écrit :
Bonjour Michel62, bonsoir à tous,

Il me faut un certain temps afin de me remettre dans le bain, après ces quelques années comme
parmi d'autres 'Forumers" ont quelque peu décroché... Il me semble avoir lu, suite au récit de Daniel Bourdon, que ce n'était manifestement pas une Affaire Politique (impliquant donc de hautes personnalités). Donc l' assassin pourrait être un simple quidam habitant Bruay ou bien la région. Ce que je ne saisis pas, ce sont les précautions dont .fait preuve D Bourdon, même après toutes ces années passées (45 ans). Un réseau de personnalités importantes... je comprendrai.... Donc ce quidam aurait toujours un pouvoir de nuisance ?. Je m'exprime peut-être mal ... aussi excusez moi...


Bonjour Lafarge
en fait,comme l'affaire est prescrite, il ne peut pas donner le véritable nom du tueur et de son complice; c'est ce qu'il m'avait dit sur facebook
En gros les deux personnes dont il est questions, peuvent dormir sur leurs deux oreilles, ils ne craignent plus rien et ça ce n'est pas juste


Haut
   
MessagePosté : 18 févr. 2017, 19:29 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 mars 2010, 22:29
Messages : 197
A savoir également que Daniel Bourdon poursuit son enquête et qu'il devrait publier une suite de son 1er bouquin


Haut
   
MessagePosté : 19 févr. 2017, 00:02 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 sept. 2009, 23:29
Messages : 14
Il faudrait pour cela que j'achète son livre, mais j'ai pas mal d'ouvrage(s) à lire en ce moment, un ami proche a sorti tout récemment son premier Roman "Le triomphe de Mai", j' ai acheté il y a peu de temps un livre de Jean-Louis David sur l'Affaire Dominici, l' assassinat des Drummonds en 1952, et enfin un livre de Frédéric Rouvillois "Etre Republicain". J'ai de quoi m'occuper. D'après ce que l'on peut lire sur le Forum, le livre de D Bourdon quoique légèrement romancé apporte des éléments très intéressants.

Michel62 cite,
[ en fait,comme l'affaire est prescrite, il ne peut pas donner le véritable nom du tueur et de son complice; c'est ce qu'il m'avait dit sur facebook]

Ce que je peux comprendre aisément. Un tueur et un complice. L'assassinat de Brigitte ressemble fort à une exécution. Pour quel motif ?. J'ai lu également que Brigitte aurait été une victime collatérale. Que faut il comprendre ?. Se serait-elle trouvée en ce 5 Avril 72, au mauvais endroit, au mauvais moment ?. Peu probable, elle se savait épiée. A t'elle payée la note pour d'autre(s) ?


Haut
   
MessagePosté : 20 févr. 2017, 17:32 
Hors ligne

Enregistré le : 17 avr. 2008, 09:55
Messages : 467
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
lafarge a écrit :
Bonjour Cyril,

Voilà bien longtemps que je n'avais pas consulté le Forum concernant l'affaire de Bruay en Artois.
J'ignorais que Daniel Bourdon avait écrit un ouvrage sur la dite affaire, donc voici une synthèse en quelque sorte ...
... [ Une enquête, à nouveau, qui lui permet d'arriver à une conclusion : il pense connaître l'identité de l'assassin. "Dans mon livre, j'ai utilisé un pseudonyme mais son nom apparaît dans l'enquête et tout le monde va le trouver. C'était quelqu'un d'anonyme, de bonne famille. Il était gardien de nuit dans une église, très intéressé par la religion", précise l'ancien policier. ]

Si mes souvenirs sont exactes, cela me fait penser à cet autre Jean-Pierre , non pas Flahaut, que Brigitte rencontrait de temps à autre dans une église (Il me semble que Jean Ker en parlait dans son livre), si Cyril peut confirmer . Et ce Jean Pierre n'était il pas surveillant dans le même Collège où étudiait Brigitte ?


Bonjour Lafarge,

Oui, ça fait à peine deux ou trois semaines que l'on a presque tous ici entendu parler de ce livre scoop (que je n'ai pas encore lu).

En effet, Brigitte avait connu un Jean Pierre, de même c'est aussi avec un Jean Pierre que le mystérieux Patrick disait avoir déplacé le corps de Brigitte.

La description "très intéressé par la religion" renvoie forcément à Jean Pierre Dassonville qui avait disparu peu après le meurtre et dont j'avais résumé l'histoire dans cette partie du forum : viewtopic.php?f=174&t=2410


Haut
   
MessagePosté : 20 févr. 2017, 17:42 
Hors ligne

Enregistré le : 17 avr. 2008, 09:55
Messages : 467
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Nicole a écrit :
Bonjour Lafarge
en fait,comme l'affaire est prescrite, il ne peut pas donner le véritable nom du tueur et de son complice; c'est ce qu'il m'avait dit sur facebook
En gros les deux personnes dont il est questions, peuvent dormir sur leurs deux oreilles, ils ne craignent plus rien et ça ce n'est pas juste


En effet ce n'est pas juste. Puisqu'il ne risque plus rien, la moindre des choses serait que l'assassin se dénonce lui-même, explique les raisons de ses actes, lève ainsi tous les mystères qui entourent cette affaire.

Le fait qu'il ne se soit jamais manifesté et ait gardé ainsi ce crime pour lui montre qu'il n'était pas torturé par la conscience et qu'il avait bien peu d'égard pour la victime.


Haut
   
MessagePosté : 20 févr. 2017, 18:56 
Hors ligne

Enregistré le : 19 juin 2014, 20:42
Messages : 24
Cyril a écrit :
Nicole a écrit :
Bonjour Lafarge
en fait,comme l'affaire est prescrite, il ne peut pas donner le véritable nom du tueur et de son complice; c'est ce qu'il m'avait dit sur facebook
En gros les deux personnes dont il est questions, peuvent dormir sur leurs deux oreilles, ils ne craignent plus rien et ça ce n'est pas juste


En effet ce n'est pas juste. Puisqu'il ne risque plus rien, la moindre des choses serait que l'assassin se dénonce lui-même, explique les raisons de ses actes, lève ainsi tous les mystères qui entourent cette affaire.

Le fait qu'il ne se soit jamais manifesté et ait gardé ainsi ce crime pour lui montre qu'il n'était pas torturé par la conscience et qu'il avait bien peu d'égard pour la victime.


je pense qu'il ne se dénoncera jamais. Ca fait 40 ans qu'il cache son secret. Si il avait voulu parler, je pense qu'il l'aurait fait beaucoup plus tot


Haut
   
MessagePosté : 20 févr. 2017, 21:05 
Hors ligne

Enregistré le : 19 juin 2014, 20:42
Messages : 24
pour infos Danièl Bourdon sera l'invité de faites entrer l'accusé qui reprendra le 5 mars avec une émission sur cette affaire


Haut
   
MessagePosté : 20 févr. 2017, 21:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 mars 2010, 22:29
Messages : 197
Nicole a écrit :
pour infos Danièl Bourdon sera l'invité de faites entrer l'accusé qui reprendra le 5 mars avec une émission sur cette affaire


Merçi Nicole de cette info

cry: cry: je serai absent le soir du 5 mars mais normalement l'émission doit être dispo en replay


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 54 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com