Nous sommes le 17 nov. 2018, 22:06

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté : 25 mars 2007, 11:24 
Hors ligne

Enregistré le : 13 janv. 2007, 17:00
Messages : 74
Localisation : Nord de la France
Les détentions provisoires
s'allongent de plus en plus

NOUVELOBS.COM | 24.03.2007 | 10:27



Le rapport de la Commission nationale de suivi de la détention provisoire vient largement contredire celui de l'Administration pénitentiaire, paru mi-mars.



La Commission nationale de suivi de la détention provisoire constate une "tendance de long terme" à l'augmentation de la durée de la détention provisoire (ordonnée durant une enquête), malgré la prise de conscience des abus constatés lors de l'affaire d'Outreau, dans son rapport annuel obtenu vendredi 23 mars par l'AFP.
Le rapport, remis récemment à la Chancellerie, tempère les chiffres officiels de l'Administration pénitentiaire, qui indiquait le 15 mars que le nombre de prévenus (détenus en attente de jugement, ndlr) est passé de 21.749 au 1er janvier 2004 à 18.483 au 1er janvier 2007.
La Commission, organe créé par la loi du 15 juin 2000 et présidée par le conseiller d'Etat Jean-Marie Delarue, ne constate de son côté "pas de brutal renversement de tendance".

Outils statistiques incomplets

Déplorant le "caractère très incomplet et insuffisant" des outils statistiques sur le sujet, le rapport souligne que les instructions judiciaires et les comparutions immédiates, c'est-à-dire "l'ensemble des poursuites pouvant donner lieu à une détention provisoire, est en hausse depuis 2001 (environ +16%)".
Mais le constat le plus marquant du rapport est celui d'une "tendance de long terme d'accroissement de la durée moyenne de détention provisoire".
En 2004, la durée moyenne des détentions provisoires était de 4,1 mois pour un délit (3,8 en 2003, 3 en 1984) et de 24,3 mois en matière criminelle (23,9 en 2003, 21 en 1984).
L'allongement est encore plus prononcé dans le cas des détentions provisoires d'un an ou plus, pour crimes ou délits, qui "ont augmenté de 67% entre 1984 et 2004, passant en chiffres absolus de 3.168 à 5.297".
La détention provisoire est appliquée avec d'autant plus de force qu'elle vise des personnes soupçonnées d'infractions sexuelles. Dans ce domaine, "le nombre annuel de condamnations précédées d'une détention de durée supérieure ou égale à un an est passé de 550 en 1984 à 1.422 en 2004 (+ 158%)". (AFP)


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 25 mars 2007, 18:04 
Hors ligne
administrateur
Avatar du membre

Enregistré le : 12 mars 2005, 23:41
Messages : 616
C'est particulièrement inquiétant mais cela ne me surprend guere au fond.
Quand on sait le nombre de dossiers à traiter en même temps par les juges et l'habitude à placer les mis en examen trop facilement en détention...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 25 mars 2007, 23:01 
Hors ligne

Enregistré le : 13 janv. 2007, 17:00
Messages : 74
Localisation : Nord de la France
et bien évidemment le surpeuplement dans les maisons d'arret ne va pas s'aranger. nunu


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com