http://www.justice-affairescriminelles.org/forum/

la violance au Lycee
http://www.justice-affairescriminelles.org/forum/viewtopic.php?f=22&t=2294
Page 1 sur 2

Auteur :  vuongha [ 20 mars 2010, 14:05 ]
Sujet du message :  la violance au Lycee

Salut,
Actuellement, il y a beaucoup de situations de violance au lycees.
les lyceens dont les garcons et aussi les filles se battent au lieu public
(meme dedans ou hors du lycee).les cas sont meme tres graves qui donnent la mort
mais ils sont encore trop jeunes pour etre punis par la loi.
mais, est ce qu'il faut former un special loi dans le system lyceen?

Auteur :  Jacques B. [ 25 mars 2010, 01:43 ]
Sujet du message :  Re: la violance au Lycee

Eliminons les lycées, c'est le plus facile.

Auteur :  Jacques B. [ 25 mars 2010, 02:17 ]
Sujet du message :  Re: la violance au Lycee

Avant dans les lycées, ils voulaient faire l'amour avant de faire la guerre: c'était mal. Maintenant ils se battent, même les filles rendez-vous compte, c'est encore mal. Ce sont les jeunes qui sont mauvais. Éliminons-les. Vive les vieux!!!

Auteur :  Jacques B. [ 25 mars 2010, 02:20 ]
Sujet du message :  Re: la violance au Lycee

pardon, pour être constructif et rester dans le débat je propose un special system pour le lyceen loi, lol....

Auteur :  ludivine [ 25 mars 2010, 13:35 ]
Sujet du message :  Re: la violance au Lycee

Que d'idées foisonnent dans votre esprit fécond, Jacques :roll: :wink:

Auteur :  Abdes59 [ 25 mars 2010, 14:36 ]
Sujet du message :  Re: la violance au Lycee

ludivine a écrit :
Que d'idées foisonnent dans votre esprit fécond, Jacques :roll: :wink:


et le tout en pleine nuit !!

j'espère que c'est du second degré :mrgreen:

Auteur :  Jacques B. [ 25 mars 2010, 18:39 ]
Sujet du message :  Re: la violance au Lycee

Que de déductions hâtives! D'une part ma neurone baladeuse est très active même la nuit. D'autre part, il ne fait pas nuit en même temps pour tout le monde. La terre est ronde, rappellez-vous de quand vous alliez vous battre au lycée (ou y faire l'amour, tout dépend de la génération).
J'admets que mes tentatives d'apporter une solution à ce grave problème sont surement trop radicales. Alors, nuançons. Que diriez-vous de transformer les lycéens en ouvriers? Plus de lycées, des usines. Plus de lycéens, plus de problèmes. Ou peut-être les problèmes continueront dans les nouvelles usines? Bon, alors on envoie les CRS. Euh, ils se battent aussi.... C'est compliqué, quand-même, la politique. En fait, c'est peut-être vrai qu'il faille un special loi dans le system lyceen.

Auteur :  Cyril [ 29 mars 2010, 10:20 ]
Sujet du message :  Re: la violance au Lycee

Jacques B. a écrit :
Avant dans les lycées, ils voulaient faire l'amour avant de faire la guerre: c'était mal. Maintenant ils se battent, même les filles rendez-vous compte, c'est encore mal.


Bah, peut-être parce qu'avant tout, le lycée est un lieu où on n'est pas supposé se battre ni faire l'amour, mais plutôt... étudier...!

Jacques B. a écrit :
Ce sont les jeunes qui sont mauvais. Éliminons-les. Vive les vieux!!!


Tout être humain peut-être potentiellement mauvais, qu'il soit jeune ou vieux. L'essentiel est de revenir aux fondamentaux, en l'occurrence concernant ici les lycées supposés être des lieux d'étude, et non des champs de bataille ou des squats à partouzes.

Jacques B. a écrit :
J'admets que mes tentatives d'apporter une solution à ce grave problème sont surement trop radicales. Alors, nuançons. Que diriez-vous de transformer les lycéens en ouvriers?


Les lycéens auront largement l'occasion d'expérimenter par la suite la joyeuse entrée dans le monde du travail (ou du chômage) avec des centaines de candidatures rejetées et la cumulation des emplois précaires. Laissons leur encore la possibilité d'étudier...

Jacques B. a écrit :
Plus de lycées, des usines. Plus de lycéens, plus de problèmes. Ou peut-être les problèmes continueront dans les nouvelles usines? Bon, alors on envoie les CRS. Euh, ils se battent aussi.... C'est compliqué, quand-même, la politique. En fait, c'est peut-être vrai qu'il faille un special loi dans le system lyceen.


Et si on se mettait plutôt à adopter le système finlandais...?!

Auteur :  Jacques B. [ 31 mars 2010, 17:17 ]
Sujet du message :  Re: la violance au Lycee

On n'a pas assez de neige pour ça.

Auteur :  Cyril [ 01 avr. 2010, 09:46 ]
Sujet du message :  Re: la violance au Lycee

Si, il en reste dans les Alpes. Et là-bas, la neige ne fond que pendant les vacances d'été.

Auteur :  Jacques B. [ 02 avr. 2010, 15:03 ]
Sujet du message :  Re: la violance au Lycee

On se replie dans les Alpes et on laisse toute la plaine aux vandales, c'est ça? Ça fait suisse, cette solution.

Auteur :  Cyril [ 06 avr. 2010, 09:59 ]
Sujet du message :  Re: la violance au Lycee

Le problème, c'est qu'on n'a pas de frontières avec la Finlande, à moins d'annexer l'Allemagne, la Pologne, les pays baltes et une partie de la Russie.

Il n'empêche que le système d'éducation finlandais est à ma connaissance le meilleur au monde: la méthode de pédagogie est telle là-bas qu'il n'y a aucun échec scolaire. Et en France, on se trouve à des milliers d'années-lumière de ce système.

Auteur :  Jacques B. [ 06 avr. 2010, 15:52 ]
Sujet du message :  Re: la violance au Lycee

Je veux bien vous croire sur parole. Il se peut que le système finlandais soit extraordinairement bien adapté à la réalité finlandaise. Mais, ce système résisterait-il aux tensions qui existent dans le périphéries des grandes villes françaises et qui se reflètent logiquement partout et donc dans les écoles ? Peut-être que, au lieu de réclamer des lois spéciales, on devrait se pencher sur les vrais problèmes et la source de ceux-ci qui a beaucoup à voir avec l'exclusion sociale dans tous les cas, quelles que soient les filles qui se battent, Aïcha ou Bernadette. Des lois spéciales pour des lycées déjà spéciaux où se rendent des élèves considérés comme spéciaux ne peut donner que de mauvais résultats bien connus dans l'histoire.
Pour résumer, pourquoi la violence omniprésente dans une société et reflétée logiquement dans toutes les activités, y compris les éducatives, devrait trouver une solution dans un encadrement spécial pour chacune d'elles ? Réclamer un durcissement du système en général est un signe des temps, à mon humble avis, clairement suicidaire. On voyait le problème venir il y a 40 ans, il nous submerge de plus en plus, mais on continue à essayer d'endiguer la marée avec des lois spéciales, des cordons de CRS ou des éducateurs.

Auteur :  Cyril [ 06 avr. 2010, 17:25 ]
Sujet du message :  Re: la violance au Lycee

Justement, dans le système finlandais, il n'y a pas ce recours à des lois spéciales ou ces mesures sécuritaires évoquées, qui sont d'ailleurs inefficaces. C'est tout le fondement même de notre école qui est à revoir, et c'est surtout le mythe "du bon élève qui réussira dans la vie à l'inverse du vilain cancre qui est un abruti irrémédiablement raté" qu'il faut jeter à la poubelle. Car le système pédagogique finlandais ne voit pas de cancres, ni de prodiges, mais il voit des intelligences individuelles, qui ont chacun une manière bien particulière d'assimiler les leçons. Et les enseignants adaptent leurs cours en fonction de cela.

Aucun élève n'est par exemple plus nul qu'un autre en math, mais il aura plus de mal à comprendre cette matière si on la lui enseigne de manière standard. Il lui faudra juste plus de temps pour comprendre, en appliquant un autre raisonnement. C'est là tout l'intérêt du système finlandais. Et c'est ainsi que des élèves, qui ont des difficultés dans certaines matières, et qui se retrouveraient en situation d'échec scolaire en France en raison du fait qu'ils seraient aussitôt catalogués comme "cancres" et "bons à rien", s'en sortent très bien en Finlande et obtiennent même des résultats brillants.

Maintenant, quant à savoir si cela règlerait le problème des tensions, notamment dans les écoles et lycées de banlieue, c'est une toute autre histoire. Concernant le problème à la source de la violence qui ne touche pas que l'école, mais tout l'ensemble de la société, je suis d'accord que c'est surtout sur celui-là qu'il faut se focaliser, encore faut-il bien le cerner. Car je pense qu'il y a plusieurs facteurs qui sont à la source de ce problème.

Auteur :  Jacques B. [ 06 avr. 2010, 18:55 ]
Sujet du message :  Re: la violance au Lycee

N'ayons pas peur des mots. Quand on vante le système finlandais, on envie, en fait, la composition de la population finlandaise. Moins d'exclus sociaux, moins de métissage, moins de problèmes pour implémenter un système éducatif moins répressif. Et maintenant qu'est-ce qu'on fait ? Les problèmes français sont des produits de l'histoire de France et du manque de vue de ses dirigeants donc, il faut bien le dire, des votants qui ont placé ceux-ci aux commandes. Ce constat n'est pas une piste vers une solution du genre: rejetons à la mer les indésirables et corsetons le reste de la racaille avec un "special loi system". C'est juste une petite piste vers où peuvent être les vrais problèmes. Encore faut-il qu'on ait envie de les voir avant d'essayer de les solutionner.

Page 1 sur 2 Heures au format UTC+02:00
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Limited
https://www.phpbb.com/