Nous sommes le 19 août 2017, 05:42

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3
Auteur Message
 Sujet du message : Re: estelle Mouzin
MessagePosté : 23 mai 2010, 17:19 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 14 mai 2005, 16:23
Messages : 136
Localisation : belgique
Fourniret a-t-il tué Estelle Mouzin ?
Le 9 janvier 2003, non loin de Paris, disparaissait la jeune Estelle Mouzin, alors âgée de 9 ans. Ce jour-là, elle portait des bottes blanches à lacets blancs et des gants de ski noirs. Or, des morceaux de lacets blancs et des gants noirs avaient été retrouvés lors de la saisie au domicile de Fourniret en 2003. Coïncidence ? La famille d’Estelle aimerait en avoir le cœur net…



Cette info en vidéo
Le nom de Michel Fourniret ressurgit dans un dossier de ...

BELGIQUE - FAITS DIVERS sam 22 mai, 20:08
L'avocat de la famille d'Estelle Mouzin a demandé à la justice d'expertiser trois scellés provenant du dossier du tueur en série Michel Fourniret, espérant ainsi relancer l'enquête sur la disparition de la fillette en Seine-et-Marne en 2003, indique-t-il dans Le Parisien de vendredi. Les scellés concernent des morceaux de lacets blancs et de gants noirs, fournis par les autorités belges après l'arrestation de Michel Fourniret, qui a été condamné en mai 2008 à perpétuité pour sept meurtres de jeunes filles entre 1987 et 2001.

Le jour de sa disparition, le 9 janvier 2003, Estelle Mouzin portait "des bottes blanches à doubles lacets, également blancs" et des gants noirs sont mentionnés sur l'avis de recherche de la fillette, alors âgée de 9 ans.



Des éléments troublants…

Pour l'avocat de la famille Mouzin, Me Didier Seban, il s'agit "d'éléments troublants". Les pièces figurant aux scellés Fourniret n'ont jamais été exploitées et "une expertise dira si, oui ou non, elles appartiennent bien à la tenue que portait Estelle Mouzin et, si oui, pourquoi on les retrouve au domicile du couple Fourniret", déclare Me Seban au Parisien.

Egalement interrogé, le procureur de Meaux, Christian Girard, assure que "le juge d'instruction ne laissera pas sans réponse cette initiative", tout en demandant d'éviter "tout emballement prématuré".



Une disparition toujours inexpliquée

Depuis le début de l'enquête, aucune piste n'a abouti. Aux enquêteurs qui l'ont interrogé après son arrestation en juin 2003, à la suite d'un enlèvement raté, Michel Fourniret a expliqué qu'il se trouvait en Belgique le jour de la disparition d'Estelle.

source : http://www.rtlinfo.be/info/belgique/fai ... le-mouzin-


Haut
   
 Sujet du message : Re: estelle Mouzin
MessagePosté : 09 janv. 2011, 19:44 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 14 mai 2005, 16:23
Messages : 136
Localisation : belgique
Zoom
ENQUÊTE
Disparition d’Estelle Mouzin : la piste Fourniret relancée
Huit ans après la disparition de la fillette, de nouvelles expertises génétiques de milliers d’éléments prélevés dans une camionnette de Michel Fourniret relancent l’espoir d’élucider le mystère.
25 réactions | Réagir DAMIEN DELSENY | 08.01.2011, 07h00
Comme chaque année, une marche est organisée aujourd’hui en mémoire d’Estelle Mouzin, disparue le 9 janvier 2003. Le cortège s’élancera à 16 heures de la place du Temps-Perdu à Guermantes (Seine-et-Marne), où la fillette de 9 ans a été vue pour la dernière fois. L’enquête, elle, continue et s’oriente aujourd’hui vers une piste déjà explorée : celle du tueur en série Michel Fourniret.


MULTIMÉDIA
Video : Eric Mouzin : «Je me suis battu sans la mère d'Estelle»

EN SAVOIR PLUS
VIDEOS. L'insoutenable attente depuis huit ans
Des expertises sont en cours et d’autres sont à l’étude concernant des scellés constitués par les policiers belges dans une voiture et au domicile de l’Ogre des Ardennes. Des recherches coûteuses mais la justice semble décidée à ne rien négliger pour tenter de percer le mystère de cette disparition.

Des soupçons dès 2006

En 2006, le procureur de la République de Charleville-Mézières, où est instruite l’enquête sur les crimes de Fourniret, prévient la chancellerie que celui-ci « peut raisonnablement être suspecté dans la disparition d’Estelle ». En juin 2007, le tueur en série lui-même demande dans une lettre à rencontrer le père d’Estelle. Manœuvre d’un manipulateur ? En novembre, les policiers vont l’entendre en prison, mais Fourniret nie. L’hypothèse se heurte aussi à un coup de fil passé par l’intéressé le soir de la disparition d’Estelle. Le 9 janvier 2003 à 20 heures, Michel Fourniret téléphone à son fils depuis son domicile belge à 267 km de Guermantes. S’il a réellement passé cet appel, il ne peut être l’auteur de l’enlèvement d’Estelle, vers 18 heures. Les investigations n’ont pas permis de mettre en doute la version de Fourniret.

Des vêtements d’enfant en cours d’analyse

En juin 2003, lorsque les policiers belges interpellent Michel Fourniret à Sart-Custinne, des milliers de prélèvements et de saisies sont effectués, dont certains n’ont jamais été exploités. Au printemps dernier, Me Seban, l’avocat du père d’Estelle, a demandé que trois scellés soient soumis à des expertises. Il s’agit de morceaux de lacets blancs, de gants noirs en polaire et d’un jean taille enfant susceptibles de correspondre aux vêtements portés par la fillette le jour de son enlèvement. Ces trois scellés sont en cours d’analyse à l’Institut génétique Nantes Atlantique (Igna).

Des milliers de prélèvements dans une fourgonnette

La juge d’instruction en charge de l’enquête à Meaux s’intéresse aussi à un utilitaire Citroën modèle Jumpy que Michel Fourniret avait acquis en octobre 2002 et avec lequel il circulait au moment de la disparition d’Estelle. Une fourgonnette qui correspond au signalement d’un véhicule suspect décrit lors de l’enlèvement. Les policiers belges y ont prélevé « entre 3 000 et 9 000 poils, cheveux ou fibres de vêtements, conditionnés sur 163 bandes collantes », relate une source proche du dossier. Des éléments que la justice a décidé de faire analyser malgré le coût très important que cela représente.

Des expertises évaluées à un demi million d’euros

Un premier devis transmis en fin d’année dernière par l’Igna prévoyait un budget avoisinant les 500000 € pour trier les prélèvements puis les analyser un par un afin d’y rechercher l’ADN d’Estelle. Pour alléger la facture, le laboratoire nantais a pris contact avec la police belge et devrait procéder à un tri préalable des scellés en fonction de leur emplacement dans la fourgonnette, en privilégiant par exemple la partie arrière du véhicule. Le devis, encore à l’étude, devrait rester élevé. Mais une source à la chancellerie promet que « l’effort financier sera fait pour ce dossier ».
AUDIO. Eric Mouzin : «Je me suis battu tout seul»


Source : http://www.leparisien.fr/faits-divers/d ... 218030.php


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com