Nous sommes le 19 févr. 2018, 19:53

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page 1 2 3 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Dils-Heaulme
MessagePosté : 09 nov. 2005, 12:11 
Hors ligne

Enregistré le : 08 sept. 2005, 15:49
Messages : 12
Dans cette affaire des deux pauvres gamins massacrés à coups de pierre à Montigny, je vous livre le témoignage de deux personnes a propos de ces meurtres :
" Ce soir là, alors qu'ils pechaient sur la rive de la meuse, ils ont vu un homme completement saoul endormi....ils se sont approchés de cet homme et craignant qu'il ne soit souffrant l'ont porté jusqu'a leur 4L puis conduit au domicile de sa grand mère....cet homme est resté inconscient un moment et a repris ses esprits plus tard dans la voiture. "

Cet homme bien sur était Francis Heaulme, routard du crime et alcoolique chronique. Alors je me pose la question suivante : si Heaulme, habitué à boire des doses dépassant notre entendement, est capable d'avoir des " pertes de connaissance " quand il se " biture " séverement, au point d'etre manipulé par deux bonshommes, déposé dans une voiture ( sur la banquette arriere ) sans se réveiller, pourquoi Ranucci qui n'en était pas a ce point là, ne pourrait pas lui aussi, en avoir été victime ? D'autant plus après avoir subit tous ces évenements ( éventuelle visite au père, accident ). Moi, ça ne me parait pas si farfelu comme explication de son " trou " de mémoire.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 09 nov. 2005, 21:51 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2005, 22:20
Messages : 63
Localisation : Sud-Ouest
Non, ce n'est pas farfelu du tout. C'est en tout cas possible. Mais était-ce vrai ? Là est toute la question...

( Je parle bien évidemment de l'affaire Ranucci)

Cordialement


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 févr. 2006, 11:17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 19 janv. 2006, 22:59
Messages : 27
Localisation : Région Lyonnaise
Un article de l'AFP, juste pour information.


PARIS (AFP) - Patrick Dils, poursuivi pour diffamation par un policier, relaxé



Patrick Dils, poursuivi pour diffamation par l'inspecteur de police qui a mené l'enquête sur le double meurtre de Montigny-les-Metz (Moselle) à l'origine de ses deux condamnations aux assises, a été relaxé vendredi par le tribunal correctionnel de Paris.

La 17e chambre a retenu l'"excuse de bonne foi" invoquée par Patrick Dils, acquitté après avoir été condamné deux fois pour ces crimes et passé 15 ans en prison, pour débouter Bernard Varlet, inspecteur à la police judiciaire de Metz lors de la découverte des corps de deux enfants en septembre 1986.

Le policier reprochait à Patrick Dils de nombreux passages de son livre "Je voulais juste rentrer chez moi", en particulier lorsqu'il y est présenté comme un "manipulateur" lui ayant "extorqué des aveux".

"Je maintiens tout ce que j'ai écrit. C'est ma vie. C'est à cause de M. Varlet en particulier que j'ai dû rentrer dans la peau d'un coupable", avait déclaré lors de l'audience le 6 janvier Patrick Dils qui était absent vendredi tout comme M. Varlet.

Le parquet n'avait pas suivi M. Varlet dans ses accusations estimant que "la diffamation et les injures" n'étaient pas constituées.

Si le procureur, Laurent Zuchowicz, avait expliqué que certains écrits "portent atteinte à l'honneur et à la considération" du policier, ils relevaient selon lui de "la bonne foi et de la subjectivité" de Patrick Dils dans le cadre d'un "régime de liberté d'expression".

M. Zuchowicz avait également insisté sur le "caractère exceptionnel" de l'histoire de M. Dils. Ce dernier avait en effet été acquitté en avril 2002 du meurtre des deux enfants. En 1989, alors qu'il était âgé d'un peu plus de 18 ans, il avait été condamné à la perpétuité, puis en 2001 à 25 ans de réclusion.

Dans son jugement, le tribunal a suivi l'avis du parquet et s'est également interrogé sur les méthodes du policier.

Dans un reportage diffusé à l'audience, on entendait ainsi M. Varlet s'exclamer "heureusement" quand est évoquée l'absence d'avocat lors de la garde à vue. Ou bien encore : "il vaut mieux un innocent en prison qu'un coupable en liberté!".

On pouvait aussi y voir M. Varlet comparer des décisions de justice à des matchs de foot : "1er procès = perpétuité, 2e procès = 25 ans, 3e procès : acquittement. En foot, ça fait 2 à 1, qui gagne ?".

Il y affirmait également : "la plus grande erreur du siècle, c'est (Robert) Badinter (ancien garde des Sceaux, ndlr) qui l'a faite en supprimant la peine de mort".

Me Bertrand Becker, l'avocat de Patrick Dils, avait rappelé que "M. Varlet avait fait avouer deux autres personnes". "Ce procès en diffamation est indécent. Ce que M. Varlet veut, c'est une quatrième cour d'assises", avait-il lancé.

La journaliste qui a contribué à la rédaction de l'autobiographie et les éditeurs du livre ont également été relaxés.

Les gardiens du centre de détention de Toul (Meurthe-et-Moselle) que Patrick Dils avait qualifiés de "pervers" et de "tordus" dans le même livre, avaient porté plainte en diffamation. Ils avaient aussi été déboutés.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 févr. 2006, 11:48 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 14:12
Messages : 52
Localisation : baccarat
"Il vaut mieux un innocent en prison qu'un coupable en liberté"....

Moi je dis que s'il y a un innocent en prison c'est qu'il y a un coupable en liberté


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 févr. 2006, 12:03 
laurence a écrit :
Moi je dis que s'il y a un innocent en prison c'est qu'il y a un coupable en liberté.
Pas nécessairement. Il peut ne pas y avoir de coupable (accident, suicide, ...) ou le (ou les) responsable(s) des actes délictueux peu(ven)t ne pas être coupable(s) (personne mentalement non responsable de ses actes), le coupable peut être décédé, il peut être déjà en prison ou en institution psychiatrique ...


Haut
   
 Sujet du message : Re: Dils-Heaulme
MessagePosté : 14 févr. 2006, 15:07 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 26 janv. 2006, 18:20
Messages : 62
Localisation : Normandie
claudio a écrit :
Alors je me pose la question suivante : si Heaulme, habitué à boire des doses dépassant notre entendement, est capable d'avoir des " pertes de connaissance " quand il se " biture " séverement, au point d'etre manipulé par deux bonshommes, déposé dans une voiture ( sur la banquette arriere ) sans se réveiller, pourquoi Ranucci qui n'en était pas a ce point là, ne pourrait pas lui aussi, en avoir été victime ? D'autant plus après avoir subit tous ces évenements ( éventuelle visite au père, accident ). Moi, ça ne me parait pas si farfelu comme explication de son " trou " de mémoire.

Deux hommes pour mettre un gringalet comme Heaulme à l'arrière d'une Renault 4 qui a probablement 4 portes, ça n'est pas comme un seul homme pour mettre Ranucci à l'arrière d'une voiture 2 portes.

Je crois que cette manoeuvre est possible, malgré tout, contrairement à ce que dit François François sur son blog.

Hypothèse : Ranucci est assis au volant, évanoui. L'homme pousse Ranucci vers sa fenêtre, retire les appuie-tête (ou au moins celui côté conducteur), fait basculer en avant le siège passager, tire Ranucci vers lui de façon à lui mettre la tête derrière le siège passager, prend les jambes de Ranucci sous les genoux et les ramène vers lui, afin de faire passer les pieds au-dessus du siège conducteur qui n'a plus d'appuie-tête, relâche les jambes, pousse les hanches de Ranucci vers l'arrière et redresse le siège passager. Pas facile, j'imagine, mais pas impossible, car Ranucci n'est pas un géant et ne pèse pas 100 kg.

Si l'espace entre la banquette et les sièges est trop étroit pour y mettre un homme recroquevillé, alors il faut le mettre sur la banquette arrière, et ça peut se faire en reculant les sièges dans un premier temps. Je sais que certaines voitures deux portes permettent de reculer les sièges jusqu'à ce qu'ils touchent la banquette arrière.

---

Mais le trou de mémoire ne sert pas Ranucci à 100%. Comme par hasard, il est sûr de ne pas avoir enlevé la petite, mais il ne sait pas ce qui se passe après l'accident. Accident qui, au lieu de le réveiller, l'endort pratiquement (pas facile avec le coeur qui bat à 150). Est-il impossible de conduire une voiture lors d'un trou de mémoire ? C'est possible pour un somnambule (j'ai vu à la télé l'arrestation d'un somnambule par la police américaine, si je me souviens bien), alors ça doit l'être aussi pour un homme ivre qui ne se souvient de rien le lendemain.

Je n'ai, heureusement, connu que deux trous de mémoire dus à l'alcool, quand j'avais une vingtaine d'années. Une première fois (c'était en boîte de nuit), on m'a raconté que j'avais secoué une amie par le col en l'insultant, et que c'était pour ça que son ami (qui a cessé d'être le mien pendant des années après ça) m'avait laissé sans chauffeur à 50 km de chez moi environ. J'ai repris mes esprits un peu plus tard, toujours dans la boîte de nuit, et je suis rentré en auto-stop et en marchant aussi pendant des heures. La seconde fois, je me souviens du moment où le serveur nous a sortis, mon pote et moi, de son bar, à trois kilomètres de chez moi, puis je me suis réveillé le lendemain matin dans mon lit avec une chaussure au pied : mon pote, pourtant ivre lui aussi, avait réussi à nous ramener, en me portant quasiment à la fin, et n'avait pas réussi à m'enlever ma deuxième chaussure en me mettant au lit ; il avait trouvé le chemin de son lit et s'était endormi en laissant la porte d'entrée non verrouillée.

J'imagine que je ne suis pas le seul ici à avoir des histoires de ce genre à raconter. Ce que je veux dire, c'est qu'on peut être tout autant actif que passif quand on connaît ce genre de trou de mémoire. La première fois, j'ai été violent (envers une amie d'enfance à qui je n'avais jamais manqué de respect) ; la deuxième fois, j'ai marché pendant trois kilomètres sur mes jambes sans m'en apercevoir.

Trou de mémoire dû à l'alcool ne veut pas dire sommeil.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 févr. 2006, 15:19 
Hors ligne

Enregistré le : 30 janv. 2006, 20:04
Messages : 273
Localisation : RP 95
Merci Arlaten pour cette article de l'AFP.
Varlet fait partie de cette vieille garde d'enquêteurs qui ne sont pas trop débordés par les scrupules. J'ose espèrer que les choses ont un peu changé.
Quand on lit les réflexions de cet homme, on comprend mieux comment ils pouvaient commettre des bourdes énormes.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 15 févr. 2006, 05:06 
Hors ligne

Enregistré le : 04 oct. 2004, 16:55
Messages : 7
jpasc95 a écrit :
Merci Arlaten pour cette article de l'AFP.
Varlet fait partie de cette vieille garde d'enquêteurs qui ne sont pas trop débordés par les scrupules. J'ose espèrer que les choses ont un peu changé.
Quand on lit les réflexions de cet homme, on comprend mieux comment ils pouvaient commettre des bourdes énormes.


Pourquoi les choses auraient-elle changées ?
La technique, la bourse, internet et le confort en général n'ont pas rendus les hommes meilleurs.

Ce compte rendu fait froid dans le dos, et cette accusation en diffamation paraît répugnante. Au vu des éléments apportés et des dires de ce flic.
Indécent est également un terme qui convient parfaitement.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 15 févr. 2006, 12:45 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 26 janv. 2006, 18:20
Messages : 62
Localisation : Normandie
Bernard Varlet a écrit :
Il vaut mieux un innocent en prison qu'un coupable en liberté !

Cette maxime de monsieur Varlet ne s'applique bien évidemment que si l'innocent n'est pas lui. ;)


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 02 mars 2006, 15:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 23 févr. 2006, 18:28
Messages : 11
Marc D. a écrit :
claudio a écrit :
Alors je me pose la question suivante : si Heaulme, habitué à boire des doses dépassant notre entendement, est capable d'avoir des " pertes de connaissance " quand il se " biture " séverement, au point d'etre manipulé par deux bonshommes, déposé dans une voiture ( sur la banquette arriere ) sans se réveiller, pourquoi Ranucci qui n'en était pas a ce point là, ne pourrait pas lui aussi, en avoir été victime ? D'autant plus après avoir subit tous ces évenements ( éventuelle visite au père, accident ). Moi, ça ne me parait pas si farfelu comme explication de son " trou " de mémoire.

Deux hommes pour mettre un gringalet comme Heaulme à l'arrière d'une Renault 4 qui a probablement 4 portes, ça n'est pas comme un seul homme pour mettre Ranucci à l'arrière d'une voiture 2 portes.

Je crois que cette manoeuvre est possible, malgré tout, contrairement à ce que dit François François sur son blog.

Hypothèse : Ranucci est assis au volant, évanoui. L'homme pousse Ranucci vers sa fenêtre, retire les appuie-tête (ou au moins celui côté conducteur), fait basculer en avant le siège passager, tire Ranucci vers lui de façon à lui mettre la tête derrière le siège passager, prend les jambes de Ranucci sous les genoux et les ramène vers lui, afin de faire passer les pieds au-dessus du siège conducteur qui n'a plus d'appuie-tête, relâche les jambes, pousse les hanches de Ranucci vers l'arrière et redresse le siège passager. Pas facile, j'imagine, mais pas impossible, car Ranucci n'est pas un géant et ne pèse pas 100 kg.

Si l'espace entre la banquette et les sièges est trop étroit pour y mettre un homme recroquevillé, alors il faut le mettre sur la banquette arrière, et ça peut se faire en reculant les sièges dans un premier temps. Je sais que certaines voitures deux portes permettent de reculer les sièges jusqu'à ce qu'ils touchent la banquette arrière.



En 1974 très peu de voitures avaient des appuis-tête.
Ceci étant, c'est quand même assez compliqué, comme méthode... Motivé, l'HPOR!

Le problème de la perte de connaissance par coma éthylique, c'est qu'un coma éthylique laisse des traces.... Surtout pour quelqu'un comme Ranucci qui n'est pas habitué à boire. Donc si vraiment on le bascule à l'arrière sans le réveiller, et qu'on l'emmène dans la galerie de la champi Rahou à son insu, alors à 17 h il ne peut pas être le jeune-homme calme, propre sur lui et à l'allure impeccable décrit par les témoins.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 02 mars 2006, 17:13 
ca j'ai déja essayé mais personne ne veut me croire.
Non buveur +1l de whisky+tournee des bars toute la nuit+2 nouveaux whisky au p'tit dej-une nuit de sommeil=surement pas le ranucci vu par Guazzonne et Rahou.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 01 oct. 2006, 10:44 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 19 janv. 2006, 22:59
Messages : 27
Localisation : Région Lyonnaise
Ce matin dans mon quotidien:

Reconstitution mardi avec Francis Heaulme
Le tueur en série Francis Heaulme participera mardi à une reconstitution filmée, vingt ans après les faits, des meurtres de deux garçonnets à Montigny-les¬Metz (Moselle).
Environ 150 gendarmes seront mobilisés pour isoler les lieux.
Francis Heaulme, 47 ans, qui purge à Metz une peine de réclusion criminelle à perpétuité, avait été mis en examen en juin dernier pour le double meurtre d'Alexandre Beckrich et de Cyril Beyning, âgés de huit ans en 1986, une affaire pour laquelle Patrick Dils avait été condamné par deux fois avant d'être acquitté par la cour d'assises du Rhône en avril 2002.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 01 oct. 2006, 15:53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 232
Localisation : Ile de France
Il faudrait dire à Mle Di Marino que l'on peut faire une reconstitution même lorsqu'il y a des risques (cf la "reconstitution éclair" de l'enlèvement). Il suffit seulement de s'entourer d'un certain nombre de précautions.

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 07 févr. 2007, 08:21 
Hors ligne

Enregistré le : 13 janv. 2007, 17:00
Messages : 74
Localisation : Nord de la France
Un pantalon taché de sang, et des relevés de carte bancaire ont été retrouvés dans une cloison cachée de la maison de la grand mère de Heaulme. Des analyses sont en cours. Ces relevés datent de l'affaire de Montigny les Metz, dans laquelle P Dils avait été condamné puis acquitté du meurtre des deux enfants.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 07 févr. 2007, 09:03 
Hors ligne

Enregistré le : 13 janv. 2007, 17:00
Messages : 74
Localisation : Nord de la France
Précision sur le pantalon, il pourrait s'agir d'un pantalon ayant appartenu à l'un des enfants assassinés. Des analyses sont en cours.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page 1 2 3 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com