Dils-Heaulme - Page 2 -

Nous sommes le 16 août 2018, 05:56

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
MessagePosté : 10 févr. 2007, 18:21 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 03 févr. 2004, 00:53
Messages : 155
Comment un pantalon ayant appartenu à l'une des victimes se serait retrouvé dans les mains de F. Heaulmes?
Les deux enfants ont été retrouvés avec leur pantalon sur eux.

A part prouvé une fois de plus que F. Heaulmes était dans les parages "le jour" du crime en quoi peut-être intéressant la découverte des relevés bancaires?

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 10 févr. 2007, 18:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 03 févr. 2004, 00:53
Messages : 155
La famille Dils revenait de leur maison de campagne le jour du meurtre, est-ce qu'une enquête a été effectué pour établir l'heure de départ de cette maison?
Avec une enquête de témoignage, si c'était possible, ou une interrogation auprès d'EDF aurait pu conforter l'heure d'arrivée de la famille à Montigny-les-Metz

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 11 févr. 2007, 05:02 
Hors ligne

Enregistré le : 13 janv. 2007, 17:00
Messages : 74
Localisation : Nord de la France
Heaulme étant en examen pour cette affaire, et cette découverte venant d'être réalisée, on peut aussi retourner la question : Pourquoi la grand mère de Heaulme a t elle cachée dans une cloison les relevés bancaires relatifs au mois du meurtre des enfants, Heaulme n'etant pas suspecté à l'époque du crime ?
Pour le pantalon, en effet, sauf à imaginer que Heaulme a changé un pantalon d'un des garçons.... "peut être un trophée" ou autre, mais il est certain que si les recherches adn prouvent qu'il s'agissait du sang de l'un des enfants, ce sera un gros élément à charge.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 12 févr. 2007, 18:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 03 févr. 2004, 00:53
Messages : 155
C'est vrai que F. Heaulmes n'était pas suspecté et il y a une autre question me vient, pourquoi garder ça autant de temps.
Surtout que ce n'est pas chez lui mais chez un membre de sa famille, si la grand mère a caché ce pantalon et ses relevés de compte bancaire c'est qu'elle savait quelquechose.
Il aurait été plus logique de tout faire disparaitre, surtout le pantalon.

Mais c'est vrai que planquer les relevés de compte est étonnant, est-ce que F. Heaulmes a acheté quelquechose qui a eu un lien direct avec le meurtre?


Je serais très étonné si il était officialisé que le pantalon retrouvé était celui d'un enfant retrouvé mort. La famille qui les ont reconnus n'auraient pas raté ce détail très important. Ni même la défense de P. Dils quand celui-ci fut mis en cause.

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 15 nov. 2007, 20:00 
Hors ligne

Enregistré le : 30 janv. 2006, 20:04
Messages : 273
Localisation : RP 95
ce soir dans l'émission Envoyé Spécial, il est question du doux et délicat Francis Heaulme.

A t-il un lien avec le double meurtre de Montigny les Metz ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 17 nov. 2007, 20:56 
Hors ligne

Enregistré le : 24 juil. 2005, 16:25
Messages : 294
eric a écrit :
Précision sur le pantalon, il pourrait s'agir d'un pantalon ayant appartenu à l'un des enfants assassinés. Des analyses sont en cours.


Mais il me semble bien avoir entendu dire il y a déjà plusieurs mois que les analyses avaient démontré que l'ADN du pantalon ne correspondait à aucun des enfants assassinés. J'en suis même certaine. Ou alors, il s'agit d'une nouvelle découverte.

Le fait que l'ADN de ce pantalon ne soit pas celui des enfants ne me fait d'ailleurs en aucun cas remettre en question ma certitude de l'innocence de Patrick Dills. D'abord parce que, Heaulmes ayant tué tellement de personnes, nous n'avons malheureusement que l'embarras du choix en matière d'ADN.
Ensuite, parce que la présence de Heaulmes ensanglanté sur les lieux ce jour-là, attestée par 2 pêcheurs, est déjà assez éloquente en elle-même.
Sans compter que le timing du meurtre par Dills était déjà très peu crédible.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 nov. 2007, 01:17 
Hors ligne

Enregistré le : 14 déc. 2005, 15:55
Messages : 7
Le message d'Eric remonte au mois de février,juste aprés que l'on aie appris la découverte du pantalon :wink:


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 nov. 2007, 12:01 
Hors ligne

Enregistré le : 24 juil. 2005, 16:25
Messages : 294
Oui, j'avais reçu une notification de réponse et m'étais trompée dans l'identification de cette réponse, qui était de Jpasc et non d'Eric.

L'opinion que j'exprime dans mon post demeure valable malgré tout.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 nov. 2007, 19:24 
Hors ligne

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 137
Danou a écrit :
Ensuite, parce que la présence de Heaulmes ensanglanté sur les lieux ce jour-là, attestée par 2 pêcheurs, est déjà assez éloquente en elle-même.

15 ans après les faits c'est quant même très douteux ...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 20 nov. 2007, 09:58 
Hors ligne

Enregistré le : 30 janv. 2006, 20:04
Messages : 273
Localisation : RP 95
Audition de F Heaulme ci dessous :
Il était présent sur les lieux semble t-il.
Plus tard, il dira qu'il avait été continuellement harcelé par la police qui voulait absolument qu'il avoue le meurtre des enfants.
Le jour de la reconstitution, il niera tout en bloc.
Pourtant, à un juge, il aura cette réflexion en guise d'introduction qu'il a faite systématiquement pour les autres meurtres qu'il a avoués :
"J'y étais...."

Image


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 11 déc. 2007, 11:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 03 févr. 2004, 00:53
Messages : 155
http://fr.news.yahoo.com/afp/20071211/t ... 567_2.html

PARIS (AFP) - Le procureur de Metz Joël Guitton requiert un non-lieu en faveur de Francis Heaulme, mis en examen pour homicides volontaires dans le double meurtre de Montigny-lès-Metz (Moselle), rapporte l'Est Républicain dans son édition de mardi.

Selon le journal, dans le "réquisitoire définitif" qu'il vient d'adresser aux deux magistrats instructeurs, Joël Guitton estime que les charges susceptibles d'être retenues contre Francis Heaulme ne sont pas "suffisantes" pour justifier son renvoi devant une cour d'assises.

Cyril Beining et Alexandre Beckrich, deux garçonnets de huit ans, ont été retrouvés le 28 septembre 1986, le crâne fracassé à coups de pierres, sur une voie ferrée à Montigny-lès-Metz.

Déjà condamné à six reprises pour meurtre, Francis Heaulme a été mis en examen en juin 2006 pour homicides volontaires dans cette affaire, pour laquelle Patrick Dils avait été condamné par deux fois avant d'être acquitté à Lyon par la cour d'assises du Rhône, le 24 avril 2002.

Devant les assises du Rhône, une enquête de synthèse de la gendarmerie avait conclu que le double meurtre de Montigny portait la "quasi-signature criminelle de Francis Heaulme".

Le juge Thierry Monfort, qui instruit le double meurtre, avait déclaré en avril qu'il allait "bien être obligé de faire un non-lieu".

"C'est triste à dire, mais je n'ai plus de piste. Je crois bien que c'est cuit", avait estimé le magistrat, qui avait assuré avoir "tout tenté" pour parvenir à la manifestation de la vérité.

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 déc. 2007, 14:03 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 14 mai 2005, 16:23
Messages : 136
Localisation : belgique
Heaulme disculpé, Dils garde son innocence

MARC METDEPENNINGEN

mardi 18 décembre 2007, 21:55
CONDAMNÉ deux fois pour le meurtre des garçonnets, Dils avait été acquitté. C’est au tour de Francis Heaulme.
*

AFP

Les meurtres de deux garçonnets de huit ans, assassinés sur une voie ferrée de Montigny-lès-Metz (est de la France) le 29 septembre 1986, sont appelés à demeurer l’un des plus pesants mystères de l’histoire criminelle française, à l’égal du meurtre du petit Gregory, retrouvé noyé dans la Vologne (Vosges). Mardi, le juge d’instruction de Metz Thierry Montfort, conformément aux réquisitions du procureur de la République Joël Guitton, a rendu une ordonnance de non-lieu au bénéfice du tueur en série Francis Heaulme, déjà condamné pour six assassinats et qu’une enquête tardive de la gendarmerie incrimina dans la mise à mort de Cyril Beining et d’Alexandre Beckrich, tous deux tués à coups de pierre, il y a plus de dix-huit ans.

Ce double meurtre sordide, attribué à Patrick Dils, qui fut finalement acquitté au terme de trois procès d’assises, n’est donc plus imputable à quiconque. Les familles des victimes, désemparées par cette décision de non-lieu à laquelle elles s’attendaient, comptent poursuivre la procédure et obtenir, si une loi permettant une révision des procès criminels se terminant par l’acquittement d’un accusé est adoptée, une nouvelle comparution de Patrick Dils, dont elles ont toujours été convaincues de la culpabilité.

Le 29 septembre 1986, les corps de Cyril Beining et d’Alexandre Bekrich sont retrouvés, le crâne fracassé, sur la voie ferrée qui jouxte leur quartier ouvrier de Montigny-lès-Metz. L’enquête, menée par l’inspecteur Varlet, débouche, le 28 avril suivant, sur l’interpellation de Patrick Dils, un apprenti cuisinier alors âgé de 16 ans, qui admet avoir commis le double crime, sans pouvoir en expliquer les mobiles. Dils, un adolescent gauche et taiseux, réitère ses aveux à six reprises. Il donne des détails sur les pierres utilisées pour mettre à mort les deux enfants. Et lors d’une reconstitution organisée le 7 mai sur les lieux du double crime, il fournit encore des détails qui confortent la conviction des magistrats, des enquêteurs et des familles des victimes : ils tiennent le double meurtrier ! C’est aussi l’opinion des jurés de la Cour d’assises pour mineurs du département de la Moselle qui le condamne, le 27 janvier 1989, à la réclusion criminelle à perpétuité. Lors de ce premier procès, Dils ne semble pas vouloir se défendre. Il ne prend pas la parole. Il n’explique rien. Il garde la tête basse, comme un nouvel aveu.

Ses avocats demandent aussitôt la révision de son procès. Peine perdue. François Mitterrand, le président de la République, lui refuse sa grâce en mai 1994, signifiant aux parents des victimes que jamais il « ne gracierait un assassin d’enfants ». Des indices incriminant le tueur en série Francis Heaulme, rassemblés par le gendarme Jean-François Abgrall, sèment le doute au sein de la Commission de révision de la Cour de cassation, qui décide, en 1999, de rouvrir l’enquête. En 2001, un nouveau procès, tenu devant les assises de la Marne, conclut une nouvelle fois à la culpabilité de Patrick Dils, qui ne se défend, une nouvelle fois, que mollement. Condamné à 25 ans de réclusion, il interjette appel, comme le permet alors une nouvelle disposition du Code pénal.

Lorsque ce procès s’ouvre à Lyon en avril 2002, Patrick Dils apparaît plus combatif, sorti de la timidité maladive qui avait sans doute contribué à ses condamnations antérieures. Mais il perd vite son statut de « vedette » du procès lorsque le gendarme Abgrall et ses collègues viennent affirmer à la Cour et aux jurés que le crime des deux garçonnets de Montigny-lès-Metz porterait la « quasi-signature criminelle de Francis Heaulme ». Heaulme, le tueur en série, déjà condamné à six reprises et soupçonné d’autres crimes, nie son implication. Mais les jurés, impressionnés par la longue démonstration des gendarmes, finissent par acquitter Dils. L’avocat général avait lui-même fait part de ses doutes face à la démonstration des gendarmes, invitant toutefois Patrick Dils à « demeurer humble et à ne pas fanfaronner ». Les familles des victimes s’étaient érigées contre ce revirement d’une vérité judiciaire déjà deux fois établie. Elles avaient déclaré ne pas « vouloir d’un coupable de substitution ». Elles confirmèrent que les charges pesant sur Dils étaient autant de certitudes, qu’il était bien le meurtrier des deux enfants.

Le non-lieu prononcé en faveur de Heaulme anéantit l’hypothèse qui permit l’acquittement de Dils, rouvrant ainsi la voie à la suspicion qui ne peut plus légalement être reportée sur Patrick Dils, définitivement acquitté.

Patrick Dils, fort de son acquittement et de ses quinze années passées en prison, est devenu une vedette médiatique. Il a obtenu un million d’euros d’indemnités du gouvernement français, a publié un livre ainsi qu’une chanson dans laquelle il hurle son innocence

www.lesoir.be


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 20 déc. 2007, 08:39 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 14 mai 2005, 16:23
Messages : 136
Localisation : belgique
Les familles des victimes demandent maintenant un quatrième procès pour Dils.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 avr. 2008, 11:09 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Madame Gabrielle Beining en accord avec son avocat Me Boh-Petit a décidé de faire appel contre le non-lieu accordé à F Heaulme. La prochaine échéance judiciaire pour cette affaire aura lieu le 18 novembre 2008 à 8 heures 30


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 avr. 2008, 14:02 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 232
Localisation : Ile de France
MARATHON a écrit :
Madame Gabrielle Beining en accord avec son avocat Me Boh-Petit a décidé de faire appel contre le non-lieu accordé à F Heaulme. La prochaine échéance judiciaire pour cette affaire aura lieu le 18 novembre 2008 à 8 heures 30


Intéressant ! A suivre ...

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com