Nous sommes le 25 mai 2018, 03:25

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 71 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5
Auteur Message
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 avr. 2009, 20:05 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Copie de la lettre de R. Agret à M. Anzani du 11/04/2009




Roland Agret le 11 avril 2009.
70 av. Victor Hugo

26000 Valence



Madame Martine Anzani

Présidente de la commission des
Révisions



Objet : film documentaire sur l’affaire Leprince, réalisé par Bernard Nicolas, diffusé au soir du 10 avril 2009, sur Canal +.



Madame la Présidente ,



Je vous avais informée du remarquable travail d’enquête de Bernard Nicolas,

DVD joint, en voici le résultat.

Déjà, nous avons beaucoup de réactions et d’observations :


- Le procureur Thin a bien volontairement pollué la presse et conséquemment l’opinion publique, en affirmant que Dany Leprince avait tout avoué et que des éléments confortaient ses aveux.

- Lorsque l’on entend la greffière en voix off, à propos du couteau gravé Leprince retrouvé par l’entreprise Divare en 1999, dire qu’elle ne le retrouve pas plus que les PV d’auditions, que probablement les recherches n’ont pas permis de l’attribuer à l’affaire Leprince, de quelles recherches parle-t-elle ?

A la SOCOPA ? Scientifique ? A qui il pouvait appartenir ? Néant.

On peut penser que cette pièce très importante a fait également l’objet de destruction, accompagnée des PV allant avec, puisqu’elle reste introuvable sans aucune mention aux Greffes du TGI du Mans, selon la Greffière.

Si tel est le cas, c’est la manifestation de la vérité et la défense de Dany Leprince qui ont été gravement entravées.

Le Colonel Lambert, qui dirigeait les premières investigations, pour la première fois accepte de donner des explications, sans langue de bois.

- « Sur cette affaire, il y avait une telle pression qu’au bout de 5 jours j’avais des crampes alors que j’étais un sportif confirmé…garde à vue rude, mes hommes ne pouvaient pas faire autrement…s’ils n’avaient pas vu les cadavres, ils ont vu les photos…je n’ai jamais su que la presse avait titré qu’il avait avoué les 4 meurtres, c’est vrai que ce n’est pas anodin…je ne savais pas que Martine Compain avait travaillé à la découpe de viande à la SOCOPA …un puzzle incomplet…des manques importants…Je me souviens des premières déclarations de madame Hatton et de ses coups de téléphone, mais on n’a pas pu vérifier »…Confirmation d’une enquête sous pression et bien indigente dans le contexte d’une telle tragédie.

S’ajoutant aux récentes déclarations des gendarmes chargés des premiers constats, qui pendant une semaine ont tout perquisitionné selon eux, passant à côté d’un escalier escamotable, d’un grenier, d’une cave sanitaire extérieure sans les remarquer, qui à l’époque, avaient été jusqu’à déléguer un jardinier pour aller récupérer une supposée arme du crime…C’est de l’amateurisme coupable et indécent dans un tel massacre.

Madame la Juge Céline Brunetière, est déconcertante :

- « dans cette affaire, personne ne parle », ce qui est faux. Si l’on sait les différentes déclarations des Hatton, Froger, Martine et même Célia. Non seulement elles parlent volontiers et même bien trop, mais elles font parler Solène ! Omniprésentes dans l’instruction, elles suggèrent, induisent à volonté.

- « Je ne pouvais pas inventer des ADN », on lui demandait seulement pourquoi elle n’avait pas élargies ses comparaisons réduites à deux seulement.

-« J’ai organisé une reconstitution… » Pour vérifier quoi ? S’il y avait un angle mort dans lequel Martine aurait pu se dissimuler toute la nuit de la vue de sa fille ? Au point qu’elle ne l’ait même pas entendu crier ?

Dans le reportage reconstituant les aveux extorqués à Dany Leprince, confrontés aux faits, nous constatons qu’ils sont d’une incohérence absolue.

- « Je n’avais rien me permettant de mettre Martine en examen… » Ses traces de pas, ses contradictions avec Célia, l’abandon de la petite Solène au milieu des cadavres, ne pas avoir donné l’alerte immédiatement…Il n’y avait pas là matière à une mise en examen ?

- « Martine en état de sidération » : Joli terme psychiatrique, mais pour celui qui connaît le dossier, cela pourrait expliquer ces deux années d’entrelacs et de déclarations contradictoires ? C’est en effet bien sidérant.

- Quant à son récit sur l’audition de Solène, freudien à fond mais juridiquement parfaitement nul.

Aujourd’hui la petite, seule partie civile à l’époque par son tutorat, n’a plus deux ans et peut-être qu’enfin, on pourrait lui donner la parole plutôt que de jouer toujours et encore à être son haut parleur.


Nous comprenons pourquoi les journalistes sont restés 3 ans sans nouvelles de l’affaire, comme en atteste Christine Corre de Ouest France dans le reportage. Et que selon Philippe Lavergne, du Maine Libre, les « bruits de bout de couloir du Palais de Justice, annonçaient la condamnation à perpétuité avant le procès ».

Forcément.

Telle enquête imbriquée dans une telle instruction ne pouvait aboutir qu’à une catastrophe qui, je le rappelle, porte à sept les nombre des victimes : Brigitte, Christian, Sandra, Audrey, les pauvres massacrés. Le père Papillon, mort de chagrin un an après. Renée Leprince ; suicidée de désespoir et Dany, à 15 ans d’incarcération alors qu’il est non coupable.

Et je suis bien loin d’être le seul à en être convaincu.



Dans l’affaire Leprince, au-delà de la Justice , c’est la morale de la recherche de la vérité et la mémoire des victimes qui sont bafouées.

Les faits sont ce qu’ils sont, ici largement démontrés, personne ne les a inventés et l’évidence est aussi cruelle que terrifiante.

A plus forte raison que le verdict ne pouvait même pas être frappé d’appel, immédiatement englouti par la sacro sainte « chose jugée ».

Je pense avec horreur que si la peine de mort n’avait pas été abolie, elle serait probablement entrée dans la Cour d’Assises de la Sarthe et que la tête de Dany Leprince serait tombée.



Ce film documentaire, réalisé à partir d’un gros travail de terrain par Bernard Nicolas, à l’origine de « l’affaire Borrel » entre autre, porte à l’opinion publique une bonne part de réalité quant à cette terrible affaire, ce dont elle a manqué le plus. Il participera, c’est certain, à propager le consensus qui s’est largement étendu autour de l’innocence de Dany Leprince.


Une centaine de ce DVD pourront bientôt être livrés à un grand nombre de magistrats, d’avocats, de journalistes etc…Réalisé après une solide étude du dossier (qui hante également Bernard Nicolas) et un travail d’investigations mordant dans l’authentique, ce film est incontestablement un énorme révélateur. Une pièce à conviction probante par ses nouveaux témoignages révélés, qui met en évidence la nécessité absolue d’une révision de procès.

Cette présente, sans autre prétention que de vous apporter des informations.


Veuillez croire, madame la Présidente , en mes sentiments respectueux.



Roland Agret


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 29 avr. 2009, 18:24 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
SAMEDI 2 MAI SUR FRANCE 2 à 13 heures 55

FAITS DIVERS LE MAG

Pour tous ceux qui étaient présents à la diffusion du film de Canal+ à Thorigné sur Dué lundi 27 Avril 2009, vous avez tous remarqué la présence de caméras de Télévision.

Il s'agissait d'une équipe de France Télévision pour diffuser une émission le

Samedi 2 Mai 2009, Faits divers Le Mag sur France 2, à 13 heures 55

Soyez tous devant votre télévision, parlez en autour de vous!!!!!!


Source : Sophie Hémonnet pour le Groupe Renée Leprince


Haut
   
 Sujet du message : /////////:
MessagePosté : 06 mai 2009, 22:02 
Hors ligne

Enregistré le : 05 mars 2007, 22:06
Messages : 3
Localisation : le mans
Bonsoir a tous, comme vous le savez certainement, la projection a Thorigne sur Due a ete un franc succes....tant mieux..pour autant il faut rester mobiliser car Dany a besoin du soutien de tout le monde....merci à tous ceux qui font vivre ce forum et qui continue de penser à Dany.

Le groupe des amis de Dany.
http://lesamisdedany.wifeo.com/

_________________
qui vivra verra


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 31 mai 2009, 21:09 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Plainte de Dany Leprince contre Roger-Marc Moreau

- Le Groupe Renée Leprince signale que le 5 mars 2008, Dany a été dans l'obligation de déposer une plainte pour abus de confiance contre le détective Roger-Marc Moreau, auprès du Procureur de la République de Chalon sur Saône.
Bien que monsieur Moreau, par voie de médias et site internet, pour certainement soigner sa publicité, se revendique toujours de l'affaire, nous renouvelons qu'il a été congédié depuis presque 4 ans et n'a jamais apporté les justificatifs de son intervention approximative, y compris sur les quelques 15 000 euros qu'il a reçu. C'est pourtant ce à quoi il s'était engagé auprès de Renée Leprince et des membres du Comité, lors de réunions.
Il faut savoir que le travail duquel il se réclame comportait de graves inexactitudes, qu'il n'a absolument servi à rien, puisqu'il a fallu tout reprendre pour le valider auprès de la Commission des Révisions et découvrir ensuite les témoignages et éléments déterminants qui étaient restés en rade.
Cela nous apparaît comme inacceptable compte tenu de ses engagements vis à vis de nous et de la somme qu'il a encaissée pour ses dites prestations.
C'est pourquoi Dany Leprince a été contraint de déposer cette plainte, pour la mémoire de sa mère qui avait procédé au réglement, pour son épouse Béatrice et les membres du Groupe qui ont droit à recevoir des comptes.

Source : Groupe Renée Leprince



Pour avis : Il ne s'agit pas de 15 000 euros que monsieur Moreau a encaissé, mais 18 250, après vérifications bancaires. Nous n'avons toujours de rapport d'enquête ni de justificatifs.

Cette plainte est en cours de requalification chez l'avocat de Dany, pour "tromperie", avec constitution de partie civile. Elle sera très rapidement adressée au T.G.I de Chalon sur Saône


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 juin 2009, 08:08 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
dany-leprince Jeudi 18 juin 2009

Affaire Dany Leprince



Roland Agret communique à tous ses amis :

A compter de ce jour, je ne m’occupe plus du tout de l’affaire Dany Leprince.

En voici les principales raisons :



Dans ma propre affaire, ô combien lourde et douloureuse, comme dans d’autres combats judiciaires, avec Marie-Jo, nous n’avons jamais eu à subir autant de basses saloperies.

Depuis à présent six ans, je me suis battu à l’extrême pour Dany Leprince qui, selon sa femme, exprime sa force dans son inertie.

Je n’ai pas lésiné en rien ni sur rien. Cela doit se savoir. D’ailleurs, sans l’aide précieuse des amis journalistes qui se reconnaîtront, nous n’aurions jamais pu porter cette affaire à la Commission des Révisions, au Ministère et à l’Elysée.

Comme nous n’avons pas d’échelle assez grande pour aller taper directement à la porte du Bon Dieu…Nous sommes donc restés en rade devant l’imposante porte de la Cour de Cassation, à attendre comme tout le monde.

Mais aujourd’hui, je refuse de descendre aux plus bas étages dans lesquels certains, depuis plus d’un an, veulent me vautrer.

Je veux parler de quelques blogueurs, spécialistes des contres enquêtes, dont quelques uns manquent peut-être d’un peu de discernement et d’humilité, mais pas de certitudes ni de verbiages gras. Par contre, ceux et celles qui m’ont soutenu, je les remercie bien sincèrement.

Les dernières injures datent d’hier : Le livre que j’ai coécrit avec Nicolas Poincaré « n’est qu’un bouquin de supermarché, pour tromper le monde et faire de l’argent sur le dos de pauvres gens ». Ne venant que de là, c’est presque rassurant, si l’on sait que la presse avisée a été unanime.


En clair, tout ce qui a été fait jusqu’à ce jour avec de nombreux amis, n’est qu’un brouet mercantile et insipide…

Demandez à la famille Leprince où j’en suis avec mon portefeuille et à Nicolas, combien il a déboursé pour s’investir dans cette affaire.

Quant au livre, avant même qu’il soit publié, nous avions décidé avec la famille, que les droits d’auteurs payeraient les avocats.


Même la famille Hemonnet, des vaillants avec 15 ans de bagarre, qui animent le Groupe Renée Leprince, sans qui bien des choses n’auraient pas pu se faire, n’ont pas été épargnés d’humiliations et d’injures. Ecoeurant.

D’un autre côté, Dany, son épouse et « Les amis de Dany » ont créé un comité sur facebook, pour le faire libérer.

Enfin une relève qui tombe à point nommé, parce qu’à force de porter un flambeau, on se rend compte quelquefois que le manche se vérole à force de méchantes critiques…

Aujourd’hui, c’est irrespirable.

J’ai écrit aux avocats que je restais à leur disposition.

Ça y est…Notre temps ne sera plus confisqué dans sa majorité pour l’affaire Leprince, avec Marie-Jo, nous sommes déjà comme libérés, soulagés.


Je souhaite seulement aux presque 600 amis de Dany, déclarés sur facebook à ce jour (avec autant de potes, il doit s’en sortir, j’en beaucoup moins) de permettre que le « Condamné à tort » soit demain, libre grâce à eux.


Le 17 Juin 2009.

Roland Agret

Juste avant de boucler mes bagages, dernières informations de la Commission des Révisions que je puisse vous donner :

- Martine Leprince et sa fille Célia ont été entendues par la Commission : à priori, c’est toujours le manque « de flashs »…

- Dany Leprince a été entendu par Madame la Présidente Anzani. Il n’a pu que confirmer qu’il ne savait rien sur le drame, puisqu’il n’était pas là.


- Les comparaisons ADN de Claude Bobet…ne sont pas compatibles avec les analyses effectuées par la Commission des Révisions.


- Le fameux couteau de boucher gravé « Leprince » retrouvé un an après la condamnation de Dany dans une carrière par l’entreprise Divare a été retrouvé grâce, il faut bien le dire, aux recherches de la Présidente de la Commission.

Des analyses seraient en cours…


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 juin 2009, 20:38 
Hors ligne

Enregistré le : 30 janv. 2006, 20:04
Messages : 273
Localisation : RP 95
merci Marathon pour ces infos

vous écrivez : "- Martine Leprince et sa fille Célia ont été entendues par la Commission : à priori, c’est toujours le manque « de flashs »…"

Ca veut dire quoi ? qu'elles ne se souviennent de rien ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 juin 2009, 22:59 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Effectivement lors de son interrogatoire par la commission Martine Leprince a été incapable de donner d'autres précisions et aucune nouvelle info que celles données lors de ses gardes à vue.( il faut dire que ça commence à dater.) D'autre part donner plus de précisions l'entrainerait peut-être vers la case prison. Pourtant il y a de quoi se poser beaucoup de questions à son sujet.

ci-dessous les observations de Roland Agret, les erreurs constatées dans le déroulement de l'enquête et les questions restées sans réponses
. ( voir son livre )



Martine Leprince, dans une dernière version hallucinante, affirmera que le soir du drame : Dany est rentré vers 21 heures 30. Il s’est assis en coin de table pour consommer son repas. Dés qu’il a terminé, elle se lève pour aller porter les reliefs à ses chiens, dans le garage, à quelques mètres. Elle entend alors crier et elle voit Dany frapper son frère. Elle lui hurle d’arrêter et va en courant dans la maison de Christian. Elle découvre alors les cadavres de Brigitte et de ses 2 filles. Elle ne pense qu’à sauver Solène et, enjambant les corps mutilés, elle se précipite dans la chambre de la petite qui est bien là, endormie. Elle constate qu’elle a du sang sur elle et elle décide d’aller la laver chez elle. A quelques 20 mètres de là, sur les lieux, dans la maison du tueur. Ensuite, elle dit s’être rendue chez ses beaux-parents pour leur dire que leur fils est devenu fou, qu’ils doivent garder la petite. Ils lui auraient alors répondu d’aller remettre Solène dans son lit, pour sauver Dany. Elle s’exécute et l’emmène. Elle va changer sa couche et l’aider à s’endormir. Ensuite, et c’est la 4ème fois qu’elle enjambe les cadavres, elle va aller rejoindre « le monstre » qui dort paisiblement et se coucher à côté de lui. Sans alerter qui que ce soit.

Par contre, elle s’est vite attelée à faire des lessives alors qu’elle est la seule à savoir les atrocités qui sont derrière la porte, juste en face d’elle. Elle tentera même d’entrer lorsque le lendemain le massacre sera découvert. Pour justifier ses traces de pas ? Elle demandera même à la nounou de Solène de l’aider à rechercher la petite dans un champ de tournesols… Bien curieuse, mais révélatrice démarche.

Les péripéties nocturnes de Martine Leprince sont l’axe principal de l’accusation ! C’est grave, parce que pour donner du crédit à cette dernière version, il faut se cramponner dans une sacrée construction intellectuelle !

- Remarque : sa fille Célia corrobore partiellement cette version, la contredisant en mettant en évidence « une absence de sa mère ». Si l’on connaît les lieux, il est impossible de ne rien voir et de ne rien entendre. Quant à la seconde fille… qui a obligatoirement au moins entendu, elle ne veut rien dire et on ne lui en demande pas plus.

Reprenons sa version et ses énormités :

- Elle est rentrée dans la chambre de Solène…

Et elle n’a pas laissé la moindre trace de ses pas, alors qu’elle vient de marcher dans le sang des victimes à quatre reprises ?

- Solène a du sang sur elle…

Pas la moindre trace dans sa chambre ni sur ses draps…

- Elle veut « la soustraire au monstre » selon ses propos…

Et elle va laver la petite à 10 mètres de là, sous ses yeux ?

- Elle dit s’être rendue chez les parents de Dany qui ont toujours démenti d’ailleurs, et elle aurait ramené Solène sur les lieux de l’horreur, pour « sauver Dany » ?

Mais cela peut sauver qui ? Qu’on m’explique.

- Dany rentre vers 21 heures 30. Il mange, se lève, selon lui va se coucher car il se lève à 2 heures 30 du matin pour aller travailler. Selon elle, le temps qu’elle se rende au garage, quelques secondes après qu’il se soit levé de table, elle entend crier et le voit frapper son frère. Elle court dans la maison de Christian et découvre 3 cadavres

Question : Qui les a tués ?

Cela ne peut pas être Dany puisqu’il vient d’arriver.

Nous savons que Christian a été assassiné devant chez lui, devant la boîte aux lettres plus précisément et que son corps a été traîné dans la maison, placé les jambes à cheval sur le corps de l’une de ses filles.

Et aucune empreinte, aucune trace pour confondre Dany Leprince ?

Ni sur lui, ni sur les lieux ?

L’enquête a fait preuve d’un laxisme et d’une incompétence rare. Surtout, d’une volonté acharnée à travestir Dany Leprince en coupable.

L’instruction, une vraie débâcle où la gabegie judiciaire prend le pas sur les évidences, pourtant déjà à portée d’investigations.

Aujourd’hui, devant les caméras, la juge argumente ainsi : des années après, la petite Solène s’est souvenu et elle a tout vu ! Elle accuse son oncle… Quel bricolage intellectuel !

Si la petite Solène avait tout vu, les assassins l’auraient également vue et ne l’auraient sûrement pas épargnée.

Et en vérité, que dit-elle, des années après ?

- Tonton Dany méchant, frapper maman, moi cachée dans le grenier ».

Elle ajoute quelques dessins suggérés par la psychologue.

C’est tout, rien de plus, rien de moins.

Si l’on sait que pendant des années, cette petite a été littéralement pilonnée par des « Dany est un assassin, il a tué tes parents et tes sœurs »…il ne faut pas être un fin analyste pour dire que ses propos ont été fortement suggérés.


Quelques pitoyables ratés d’une enquête incohérente :

- A-t-on réellement recherché qui chaussait les « Docks Martins » ?

On s’est contenté de visiter quelques chausseurs… alors qu’à Thorigné sur Due, ce genre de chaussures n’est pas utilisé par tout le monde et peuvent se remarquer !

- A-t-on comparé les ADN avec des proches de la famille ou autres, dans l’environnement du dossier ?

Non.

- A-t-on recherché un éventuel amant de Martine Leprince alors que la question se posait ?

Non, les enquêteurs, sur la seule morphologie de Martine, certifient qu’elle n’a pas d’amant.

- Nous savons que Martine Leprince a un coup au dessus du nez. Elle dit que c’est avec un tuyau semi-rigide qu’elle se l’est porté, en frappant un cochon.

Les gendarmes ont tenté une reconstitution qui sera loin d’être probante et ils vont se contenter de retrouver… le marchand de tuyaux et sa facture à Martine.

Si l’on sait que Brigitte comporte des blessures de défense, qu’elle s’est battue à l’aide d’un tisonnier… Une expertise était indispensable sur la réelle nature du coup, mais elle n’a jamais été faite.

- De même pour la mèche de cheveux coupée : à défaut d’ADN, il aurait été impératif que l’on compare la couleur et la texture…

- Quelques 24 scellés n’ont pas été analysés, ainsi on ne saura jamais s’ils étaient essentiels ou pas.

C’est avec ces trous et ces éléments-là que Dany Leprince, malgré ses protestations d’innocence, sera condamné à perpétuité !

Seul dans le box des accusés, pouvait-il en être autrement ?



Et en clair, ajoutant un drame au drame, cette décision de Justice a totalement oublié les deux criminels dénoncés par leurs empreintes.

Cela signifie également que pour déclarer Dany Leprince coupable, on a validé le fait que, disons en quelques minutes : il a été capable d’assassiner 4 personnes, utilisant plusieurs couteaux et une feuille de boucher, traîné le corps de son frère dans le couloir intérieur, pratiqué la mise en scène des cheveux et de la reconnaissance de dette (pour sûrement vouloir s’accuser lui-même) Et enfin, il aurait été capable de ne pas laisser la moindre empreinte.

Aussi incroyable qu’impensable.

Mais depuis un an, le dossier est rouvert ! Une chance pour la Justice de débusquer la vérité et de traquer les criminels passés entre les mailles du filet troué des gendarmes…


Ce que nous savons aujourd’hui, qui était alors totalement inconnu au moment du verdict :

- Martine a un amant, un très proche du couple Leprince, qui s’est empressé de participer à tout ce qui pouvait accuser Dany.

- Cet amant a été révélé par un nouveau témoin, qui les a vu en pleins ébats dans une grange.

- L’ex-maîtresse de cet amant affirme que ce dernier s’affichait avec elle pour dissimuler sa relation avec Martine, qu’il est très violent, qu’il lui interdit de parler de l’affaire, que le soir des crimes il a ramené ses enfants alors qu’il en avait la garde jusqu’au lendemain.

Ces éléments, incontestablement nouveaux n’impliquent-ils pas :

- Une nouvelle audition de Martine Leprince ?

- De sa fille Célia qui a caché à l’époque la liaison de sa mère et qui, récemment a été reconnue formellement par un témoin qui affirme que peu de temps après les crimes, elle se trouvait à Connéré en compagnie d’un homme en veste à carreaux, se dissimulant dans une voiture ?

- L’audition de la personne ayant surpris Martine et son amant ?

- L’audition de l’ex-maîtresse du dit amant ?

- L’audition de l’amant qui doit apporter quelques clarifications sur ses comportements et emploi du temps ?

- L’audition des parents Leprince ? De Corinne Justice, présidente du Comité

Leprince ? Mon propre témoignage puisque j’ai participé avec elle à la recherche de ces éléments nouveaux ?

- Et enfin, procéder, par voies de conséquences, à des comparaisons ADN avec les allèles contenues dans le dossier ?



Par son Président, la Commission des Révisions pense certainement que non, se crispant sur une volonté judiciaire qui veut nous assurer que ces vérifications ne semblent pas indispensables à la manifestation de la vérité. Cautionnant de fait et de loi un scandale judiciaire. Ce qui aurait été fait, via un juge d’instruction de Le Mans, pendant presque un an, reprenant les mêmes gendarmes qui en somme vont vérifier s’ils avaient bien fait leur travail à l’époque :

- Ils auraient entendu une chirurgien dentiste qui a reçu un coup de téléphone d’une personne qui croyait s’adresser à la gendarmerie. En effet, à un chiffre près, c’est le même numéro.

Qu’a dit cette personne qui a révélé son identité : Au moment du drame, j’étais dans le grenier, je faisais de l’électricité, payé au noir. J’ai entendu des hurlements puis une accalmie. Je suis descendu par l’escalier escamotable et j’ai vu les corps. J’ai pris « la puce » (Solène) avec moi avec un rechange de pyjama et je l’ai montée avec moi. Je suis resté toute la nuit et au petit matin, aux premiers bruits, je l’ai changée et couchée dans sa chambre et me suis enfui par les chenaux.

J’ai reconnu Martine et deux autres hommes. Je n’ai jamais parlé parce que j’ai eu des histoires avec la police.

Si les horaires qu’il donne ne correspondent pas avec ceux de la tuerie, il apporte des éléments qui n’ont pas pu être relevés dans la presse, comme il nous a dit lorsque nous l’avons rencontré, bien transpirant.

Le surnom de « la puce », à par les très proches…

L’escalier escamotable et le grenier sont une autre découverte. Ils existent bien alors que tout le monde s’est fourvoyé en parlant des combles aménagées qui existent aussi.

Quant à fuir par les chenaux, bien sûr, le fils d’une ancienne propriétaire prenait cette voie pour s’échapper.

Quant à l’électricité dans le grenier, bien sûr également puisque toute l’installation démarre de là.

Cette personne, qui n’a pas pu lire cela dans la presse, semble aujourd’hui amnésique et je dois mentionner que dans notre rapport, on l’a certes signalé, mais en pointant les contradictions…

En fait, la seule chose qui a été rapportée par la presse, c’est le fait que Solène a été retrouvée dans son lit, étonnamment propre.

Martine, dans sa dernière version s’en est sûrement inspirée puisqu’elle affirme avoir changé sa couche le soir de l’horreur.

Et le lendemain matin elle est encore propre ?

Voilà ce qui s’apprête à être le complément d’enquête qui doit nous conduire à toute la vérité sur la tuerie de Thorigné sur Due…


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 21 juin 2009, 08:15 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Je vous communique le message que j'ai reçu du groupe Renée Leprince, qui confirme les propos de Roland Agret ( voir copie de sa lettre )

Dissolution du Groupe Renée Leprince :


Depuis 15 ans, avec des proches et des amis, nous nous sommes battus pour Dany et à la mémoire de notre bien regrettée Renée, souvent avec des embûches.

Nous sommes des petites gens honnêtes qui avons fait de notre mieux, avec nos propres moyens.

Depuis plus d’un an, nous subissons des attaques terribles pour nous. Nous avons même été jusqu’à être accusés d’avoir manipulé la pauvre Renée pour lui soutirer de l’argent à propos d’une enquête à refaire…

C’est honteux mais ça fait mal.

En fait, nous nous sommes rendu compte que nous ne sommes pas à la hauteur pour nous défendre contre les mensonges, puisque nous ne le pratiquons pas.


Aujourd’hui, Dany est sur facebook, avec sa femme et « Les amis de Dany » qui ont constitué un Comité, pour refaire l’enquête et le faire libérer. Pour nous, c’est la relève et il est bien entouré.

Jusqu’à ce jour, nous vous avons donné les informations dans la mesure où nous le pouvions. Aujourd’hui, il vous suffira de contacter « Les amis de Dany » qui se feront certainement un plaisir de vous renseigner.

Cela nous fait du bien de savoir que le relais est bien pris par des gens de volonté.

Le blog restera en place, mais inerte, le Groupe n’existe plus.

Roland Agret qui a tant fait, que toute la famille ne remerciera jamais assez pour son enquête bénévole, qui a beaucoup donné en temps et en argent pendant des années, qui a beaucoup supporté d’insultes lui aussi, nous a adressé une lettre qu’il envoyait à tous ses amis.

Nous la produisons.

Dans l’affaire, il reste seulement à la disposition de ses amis, Maîtres Yves Baudelot et Jean-Denis Bredin.

En plus, comme nous, il en a marre de se monter à la télé pour cette affaire, et nous sommes persuadés que les amis de Dany le feront aussi bien, sinon mieux que nous.

Dany, son épouse, ses amis, prennent à présent bateau que nous leur cédons volontiers. Nous ne voulons pas faire double emploi et ne pas interférer sur leurs actions et celles de Béatrice.

Nous leur souhaitons de faire beaucoup mieux que nous et que Dany soit libéré au plus vite.

Notre décision n’est pas une simple démission, sous influence de qui que ce soit, sauf que nous avons été très peinés par la décision de Roland, qui en plus nous a dit que c’était la première fois qu’il s’arrêtait en route.

Comme nous, il est à bout et on le comprend.

Et en plus, Dany n’est pas seul.

Nous embrassons tous ceux qui nous ont soutenus.


Sophie Hémonnet

NOUVEAU SITE

http://lesamisdedany.wifeo.com/les-amis-de-dany-.php


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 21 juin 2009, 08:35 
Hors ligne

Enregistré le : 30 janv. 2006, 20:04
Messages : 273
Localisation : RP 95
les obstacles sont essentiellement judiciaires ?

C'est cela qui a contraint Roland Agret à quitter le groupe Renée Leprince ?
Ca m'étonne de sa part, il n'est pas homme à baisser les bras facilement.


Haut
   
 Sujet du message : ///////////////
MessagePosté : 24 juin 2009, 00:03 
Hors ligne

Enregistré le : 05 mars 2007, 22:06
Messages : 3
Localisation : le mans
les raisons qui ont pousse reellement roland agret a se retirer de l'affaire sont avant tout privée, sa femme marie jo etant souffrante...

(info roland agret, par telephone)

_________________
qui vivra verra


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 juil. 2009, 10:37 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Comme vous le savez, Roland Agret ainsi que le Groupe Renée Leprince ont décidé de se retirer de L'affaire Leprince..

Beaucoup de raisons ont été évoquées ces derniers jours dans la presse et sur les différents forums Internet. Mais après plusieurs entretiens avec Roland Agret, nous sommes aujourd'hui en mesure de vous donner les raisons exactes de ce départ.

En effet celui ci à décidé de se retirer, non pas à cause du groupe des Amis de Dany, mais à cause de personnes qui sont intervenues sur le site de Mr Roger Marc Moreau et sur le Forum de Complement d'Enquete de France 2, en terme injurieux pour Mr Agret et pour la mémoire de Mme Renée Leprince, ce que nous ne pouvons cautionner.

De plus, Marie Jo Agret étant actuellement très souffrante, Mr Agret va dorénavant consacrer son temps à s'occuper de son épouse.

En ce qui concerne, le groupe Renée Leprince, ceux ci ont décidé de se retirer suite à diverses attaques et insultes subites sur le site de Mr Roger Marc Moreau et ont été très affectés par les propos tenus.

Nous tenons donc une nouvelle fois à préciser que ces retraits n'ont rien à voir avec le groupe des Amis de Dany Leprince en soit, et que nous entretenons toujours de bon rapport avec Mr Agret.


Nous tenons a apporter tous nos remerciement pour le travail effectué par Mr Roland Agret et son épouse Marie Jo, depuis de nombreuses années, ainsi qu'à remercier la famille Hemmonet, pour tout le soutien qu'elle a apporté à Dany depuis 15 ans.

Nous tenons tout particulierement, à souhaiter un bon rétablissement à Mme Agret.

Voici donc les vraies raisons qui ont poussé Mr Agret à se retirer de l'affaire ainsi que celles du Groupe Renée Leprince.



Du fond de sa cellule, Dany a appris la triste nouvelle du départ de Marie Jo et Roland Agret, ainsi que la dissolution du groupe Renée Leprince.


Dany comprend et respecte leurs décisions et tient à les remercier de tout le travail et le dévouement qu'ils ont eu à son égard.


Maintenant Dany compte sur la motivation de vous tous pour l'aider à faire éclater la vérité, VERITE qui démontrera son innocence et permettra sa sortie de prison.


De plus Dany remercie profondément tous ceux qui lui ont témoigné leur sympathie à la date anniversaire du départ bien trop prématuré de sa chère Maman.

Source : Les Amis de Dany


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 71 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com