Nous sommes le 16 nov. 2018, 06:06

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page 1 2 3 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : L'affaire Leprince
MessagePosté : 11 juil. 2006, 23:03 
Hors ligne
Avatar du membre

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 232
Localisation : Ile de France
Cette affaire-l? également est ? suivre :

(Figaro Magazine : 13 mai 2006)

Dany Leprince, condamné en 1997 pour les meurtres de son frère, de sa belle-soeur et de deux de leurs enfants, n'est pas forcément coupable. La justice s'intéresse ? ses proches. On pensait tout savoir de l'affaire Leprince. En septembre 1994, il n'avait fallu qu'une semaine aux gendarmes de la section de recherches d'Angers pour identifier le quadruple meurtrier de Christian Leprince, de son épouse Brigitte et de leurs deux fillettes de 10 et 7 ans, Audrey et Sandra. Tous avaient été massacrés dans leur maison de Thorign?-sur-Du? dans la Sarthe, avec une arme pouvant être une ?feuille de boucher?.
Un mod?le d'enquête et une justice droite comme un sillon. En 1997, après trois ans d'instruction judiciaire, Dany Leprince - frère et voisin de Christian - était renvoyé devant la cour d'assises de la Sarthe et condamné ? la réclusion criminelle ? perpétuité pour ce carnage. Dans un premier temps, ? l'issue de quarante-deux heures de garde ? vue, Dany Leprince avait reconnu le meurtre de son frère mais jamais ceux de sa belle-soeur ni de ses petites ni?ces. Mais par la suite, il s'était rétracté, le 17 septembre 1994, en refusant de prendre part ? la reconstitution. Le 24 janvier 1995, dans le cabinet de la juge Bruneti?re, il avait même directement accusé son épouse Martine - qu'il avait pourtant pris soin jusqu'ici de mettre hors de cause dans toutes ses déclarations - d'avoir ?assassin? Christian, Brigitte, Sandra et Audrey?. Jusqu'ici, Dany Leprince avait toujours protégé son épouse, version qui satisfaisait tout ? la fois les enquêteurs, les magistrats, une opinion publique soulag?e et des m?dias passionn?s par ce huis clos familial. L'assassin rapidement identifé, peu importait alors d'évaluer le degr? d'implication ou l'?ventuelle complicité de son épouse dans cette horrible trag?die qui avait véritablementsecou? le pays et décimé les deux pans d'une famille : Christian et Brigitte Leprince laissaient une petite fille de 2 ans, Sol?ne, miraculeusement ?pargn?e dans la maison du drame. Quant ? Dany Leprince et son épouse, eux-mêmes étaient parents de trois filles : Celia, 14 ans, Marion, 10 ans, et Pauline, 5 ans.
Neuf ans plus tard, plus rien n'est sûr. Le 5 avril dernier, la commission de révision des condamnations pénales a pris la décision courageuse d'ordonner un compl?ment d'information dans le dossier de Dany Leprince après avoir écouté ses deux nouveaux avocats, Samuel Cornut et Dominique Chambon. C'est maintenant au magistrat désigné par la commission de révision d'organiser la contre-enquête ordonnée dans l'affaire Leprince.
Incontestablement, Dany Leprince, actuellement incarcéré ? la centrale de Poissy (Yvelines), a bénéficié d'avocats convaincants mais aussi d'un dossier solidement étayé par la contre-enquête de l'association ?Action Justice? menée par Corinne Justice et Roland Agret, lui-même acquitté et réhabilité après révision de son procès en 1984 devant les assises de Lyon pour un double meurtre qu'il n'avait jamais commis.
?Nous avons convaincu la commission de révision, commente Me Samuel Cornut, parce que les éléments recueillis au cours de notre contre-enquête sont imparables au vu des carences du dossier d'instruction et des incoh?rences prof?r?es par les accusateurs de Dany Leprince. Par ailleurs, nous avons mis en lumière, sur un couteau, la présence d'un ADN inconnu susceptible d'appartenir ? un proche de Dany Leprince. Or ce couteau a servi au crime puisqu'on y retrouve le sang de la petite Audrey. De plus, les témoignages nouveaux recueillis par Roland Agret et Corinne Justice nous obligent ? vouloir que soit vérifié l'emploi du temps de proches de Martine Leprince auxquels on ne s'est jamais intéressé dans l'enquête initiale. Nous venons également de découvrir que Martine Leprince a lavé, imm?diatement après les faits, une quantit? de linge importante alors qu'elle savait déjà - comme le prouveront ses déclarations ult?rieures - que derrière la porte ensanglant?e de la maison voisine de son beau-frère gisaient quatre cadavres atrocement mutil?s qu'elle venait de voir et d'enjamber.?
L'avocat poursuit: ?Malgr? cela, Dany Leprince a été seul condamné alors que l'on sait que le pantalon qu'il portait ce soir-l? n'a pas été lavé, qu'il a été analysé et qu'il ne comportait aucune trace de sang humain. Et enfin, aucune trace de Dany Leprince, ADN ou autre, n'a jamais été trouvée dans la maison des meurtres.?
L'enquête est donc relanc?e alors que l'expertise scientifique a largement évolué en douze ans, notamment dans la recherche des traces d'ADN. Si les archives ont bien été conserv?es, les vingt-quatre scell?s qui n'ont jusqu'ici jamais été analysés (N? 2 ? 5, 7 ? 13, 15, 16, 18 ? 21, 24, 25, 27 ? 30 et 46) permettront peut-être de faire appara?tre enfin la vérité dans cette affaire où les secrets de famille p?sent très lourd.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 23 sept. 2009, 16:58 
Hors ligne

Enregistré le : 20 nov. 2007, 00:33
Messages : 75



Ce soir à 22h45 et +, sur W9 "Enquêtes Criminelles"

_________________
Anne


" La peine irréparable suppose un juge infaillible" Victor Hugo


Haut
   
 Sujet du message : Re: L'affaire Leprince
MessagePosté : 04 avr. 2010, 23:51 
Hors ligne

Enregistré le : 04 avr. 2010, 19:56
Messages : 1
La Commission de Révision des Condamnations Pénales devrait rendre sa décision d'ici l'été 2010 !
En attendant, vous pouvez retrouver l' Affaire Dany Leprince sur http://www.affaireleprince.com, site officiel, entièrement bénévole et garanti sans guéguerres...


Haut
   
 Sujet du message : Re: L'affaire Leprince
MessagePosté : 17 mars 2011, 10:24 
Hors ligne

Enregistré le : 20 nov. 2007, 00:33
Messages : 75
Dany Leprince a-t-il été condamné à tort ?
Par Alexandra Guillet , le 17 mars 2011 à 06h00, mis à jour le 16 mars 2011 à 18:37


La Cour de révision va réexaminer jeudi la condamnation à la perpétuité de ce sarthois pour un quadruple meurtre commis en 1994.

L'heure tant attendue est enfin arrivée pour Dany Leprince. Ce jeudi, la Cour de révision va se pencher sur le quadruple meurtre qui l'a conduit en prison seize ans plus tôt. L'apparition d'éléments suffisamment troublants dans cette affaire avaient, en effet, conduit la commission de révision des condamnations pénales à réenquêter et à saisir la haute instance.

Le drame, qui avait scellé le sort de Dany Leprince, remonte au 5 septembre 1994, à Thorigné-sur-Dué, dans la Sarthe. Ce jour là, son frère Christian, 34 ans, sa belle-soeur Brigitte, 36 ans, et ses deux nièces Sandra, 10 ans, et Audrey, six ans, sont retrouvés sauvagement assassinés dans leur maison, distante de 20 mètres de la sienne. Seule Solène, le troisième enfant de son frère, âgée de deux ans, a miraculeusement échappé à la tuerie. Rapidement, Dany Leprince, est désigné comme le coupable. Au bout de 46 heures de garde à vue, il avoue le seul meurtre de son frère, avant de se rétracter. Depuis, il n'a cessé de clamer son innocence. En 1997, celui que l'on surnomme alors le "boucher de la Sarthe" est condamné à la perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 22 ans.

Quels éléments ont conduit Dany Leprince en prison ?

Le dossier d'accusation contre lui repose exclusivement sur trois dépositions à charge, celle de sa femme Martine Compain, de leur fille aînée Celia, et de la fillette survivante du crime. Les deux premières disent avoir vu le suspect tuer son frère mais pas les autres victimes. Après avoir avoué le seul meurtre de son frère lors de sa garde à vue, puis devant un juge, dans des déclarations contestées et aussitôt rétractées, Dany Leprince a ensuite toujours clamé son innocence.

Aucune preuve matérielle n'a pu être apportée à l'appui de ces déclarations. Les empreintes digitales et génétiques relevées sur les lieux du crime ne correspondant pas à celles de Dany Leprince. Les empreintes de pas correspondaient à celles d'une femme. Ce qui a été considéré comme étant l'arme du crime, une "feuille" de boucher, l'outil de travail de Dany Leprince, a été apporté aux gendarmes par un ami de la famille liée à l'épouse de l'accusé. Le mobile retenu était celui d'un litige financier entre les deux frères.

Quels éléments nouveaux pourraient l'innocenter ?

La commission de révision, pour saisir la Cour, a retenu plusieurs éléments nouveaux présentés par un comité de soutien. Elle a retenu que les dépositions de Martine Compain, l'épouse de Dany Leprince, ont été fluctuantes et qu'un couteau saisi à son domicile pourrait avoir servi au massacre. Lors d'une expertise psychiatrique nouvelle ordonnée sur Martine Compain, cette dernière a déclaré : "Je me demande si je n'ai pas fait quelque chose. J'ai peut-être tué quelqu'un, je l'ai dit à mon avocate".

La contre-enquête menée par la commission de révision a en outre montré qu'un des gendarmes enquêteurs et un auditeur de justice en poste chez le juge d'instruction avait des liens privés avec Martine Compain, jugés "incompatibles avec la procédure". Des doutes sont aussi apparus sur les dépositions à charge en raison de précisions horaires apportées au dossier grâce aux explications de Dany Leprince concernant une émission de télévision qu'il aurait vue le soir des faits.

Quelles suites pour Dany Leprince ?

En juillet dernier, la commission de révision des condamnations pénales a décidé de saisir la Cour de révision. Elle décide également de suspendre la peine de Dany Leprince, qui est libéré après 16 ans de détention. Cette décision atteste des doutes sérieux qui planent sur la culpabilité du Sarthois. Dany Leprince est depuis soumis à un strict contrôle judiciaire. Interdit dans la Sarthe, la Mayenne et le Maine-et-Loire, il a choisi de s'installer à Marmande, dans le Lot-et-Garonne, où réside sa nouvelle femme, Béatrice. Mais il reste sous le coup d'une condamnation à perpétuité avec une période de sûreté de 22 ans.

Si la Cour de révision rejetait sa requête en révision, Dany Leprince serait renvoyé en prison. Mais elle peut aussi décider, soit d'un nouveau procès, soit d'annuler purement et simplement sa condamnation.

La révision, une procédure rarissime

Malgré un assouplissement des règles de saisine, les révisions de condamnations pénales restent rares en France. Depuis 1945, six accusés ont bénéficié d'une révision, décrochant finalement l'acquittement après un nouveau procès. L'année dernière la Cour a décidé deux révisions coup sur coup, concernant Marc Machin, condamné à 18 ans de réclusion pour le meurtre d'une femme sous le pont de Neuilly en décembre 2001, et Loïc Sécher, frappé de 16 ans de réclusion pour viols sur mineure en 2000. Mais les deux hommes doivent encore être rejugés par une cour d'assises avant de pouvoir être définitivement blanchis.

Source : LCI

_________________
Anne


" La peine irréparable suppose un juge infaillible" Victor Hugo


Haut
   
 Sujet du message : Re: L'affaire Leprince
MessagePosté : 22 mars 2011, 17:10 
Hors ligne

Enregistré le : 30 janv. 2006, 20:04
Messages : 273
Localisation : RP 95
Si Mme Compain se souvient qu'elle a quelque chose à se reprocher (elle a déclaré : "Je me demande si je n'ai pas fait quelque chose. J'ai peut-être tué quelqu'un.."), il serait bien qu'elle se souvienne de quoi précisément et que la justice ne se gêne pas pour l'entendre.


Haut
   
 Sujet du message : Re: L'affaire Leprince
MessagePosté : 06 avr. 2011, 07:41 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Dany Leprince va savoir si sa condamnation pour meurtre est annulée


Dany Leprince saura mercredi si sa condamnation à perpétuité pour un quadruple meurtre commis en 1994 dans la Sarthe est annulée par la Cour de révision, et si un nouveau procès doit se tenir au vu des éléments nouveaux qui ont semé le doute sur sa culpabilité.

Surnommé un temps "le boucher de la Sarthe", Dany Leprince avait été condamné en 1997 à la réclusion criminelle à perpétuité pour les meurtres de son frère, de sa belle-soeur et de ses nièces de six et dix ans, perpétrés le 4 septembre 1994 à Thorigné-sur-Dué (Sarthe).

Seule Solène, deux ans, avait échappé à la tuerie.

Après seize années derrière les barreaux, M. Leprince, 53 ans, est sorti de prison le 8 juillet 2010.

Une semaine plus tôt, la commission de révision des condamnations pénales avait relevé de nombreuses failles dans l'enquête qui avait mené à sa condamnation et décidé de saisir la Cour de révision. Dans la foulée, elle avait ordonné sa libération immédiate, une décision rarissime.

Il est depuis soumis à un strict contrôle judiciaire. Interdit dans la Sarthe, la Mayenne et le Maine-et-Loire, il s'est installé à Marmande, dans le Lot-et-Garonne, où réside sa nouvelle épouse.

La Cour de révision a trois options: elle peut rejeter la requête de Dany Leprince et le réincarcérer, décider d'un nouveau procès ou annuler purement et simplement sa condamnation.

Lors de l'audience du 17 mars, le parquet général avait critiqué les défaillances de l'enquête et demandé à la Cour de révision d'annuler la condamnation de M. Leprince, et de lui accorder un nouveau procès.

Il avait aussi suggéré qu'une nouvelle enquête soit ouverte, pour examiner le rôle éventuel dans la tuerie de l'ex-femme de Dany Leprince, Martine Compain.

Les révisions de condamnations pénales restent rares en France: ce type de procédure n'a abouti que huit fois en matière criminelle depuis la Seconde Guerre mondiale.


Source : AFP


Haut
   
 Sujet du message : Re: L'affaire Leprince
MessagePosté : 06 avr. 2011, 12:17 
Hors ligne

Enregistré le : 30 janv. 2006, 20:04
Messages : 273
Localisation : RP 95
les 8 révisions pénales n'ont été obtenues que pour des personnes condamnées et encore vivantes au moment de la demande dé révision mais jamais pour celles qui étaient décédées (Seznec, Ranucci...).


Haut
   
 Sujet du message : Re: L'affaire Leprince
MessagePosté : 06 avr. 2011, 14:57 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Dany Leprince va retourner en prison après le rejet de sa requête en révision

La Cour de révision a rejeté mercredi la requête en révision de Dany Leprince condamné à perpétuité pour un quadruple meurtre commis en 1994 dans la Sarthe, et ordonné son retour en prison.


"Je suis innocent, je ne comprends pas", a protesté Dany Leprince à l'énoncé de la décision.

"Il n'existe aucun fait nouveau ou élément inconnu de la juridiction au jour du procès de nature à faire naître un doute sur la culpabilité de Dany Leprince", a expliqué la Cour de révision dans son arrêt.

En décembre 1997, Dany Leprince, que certains avaient surnommé "le boucher de la Sarthe", avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité par la cour d'assises de la Sarthe pour les meurtres de son frère, de sa belle-soeur et de ses nièces de six et dix ans, perpétrés le 4 septembre 1994 à Thorigné-sur-Dué (Sarthe).

Seule Solène, deux ans, avait miraculeusement échappé à la tuerie.

"J'ai vécu 16 années d'enfer, mais sans jamais désespérer. Je souhaiterais que soit mis un terme à ce calvaire", avait dit Dany Leprince en quittant la Cour de révision le 17 mars.

Après seize années derrière les barreaux, M. Leprince, 53 ans, était sorti de prison le 8 juillet 2010. Une semaine plus tôt, la commission de révision des condamnations pénales avait relevé de nombreuses failles dans l'enquête qui avait mené à sa condamnation et décidé de saisir la Cour de révision. Dans la foulée, elle avait ordonné sa libération immédiate, une décision rarissime qui atteste des doutes sérieux qui planent sur la culpabilité du Sarthois.

Il est depuis soumis à un strict contrôle judiciaire. Interdit dans la Sarthe, la Mayenne et le Maine-et-Loire, il avait choisi de s'installer à Marmande, dans le Lot-et-Garonne, où réside sa nouvelle femme, Béatrice.

Le 17 mars, le parquet général avait critiqué les défaillances de l'enquête et demandé à la Cour de révision d'annuler la condamnation de M. Leprince, et de lui accorder un nouveau procès.

Plus encore, l'avocat général Claude Mathon avait suggéré qu'une nouvelle enquête devrait être ouverte afin d'examiner plus précisément le rôle éventuel dans la tuerie de l'ex-femme de Dany Leprince, Martine Compain.

"Pourquoi n'a-t-elle pas été mise en examen ? (...) C'est incompréhensible", s'était étonné le représentant du ministère public.

"J'ai honte", avait-il poursuivi, en évoquant l'acte d'accusation qui affirme que Dany Leprince a reconnu le quadruple meurtre en garde à vue, alors qu'il n'avait avoué que celui de son frère, avant de se rétracter. Quant aux scellés, "il est absolument inadmissible qu'ils aient été détruits", avait-il tonné, avant de critiquer le travail des médecins-légistes.

Parmi les faits nouveaux apparus depuis 1997 figurent pêle-mêle : l'incompatibilité des créneaux horaires, la découverte d'un couteau gravé Leprince dans une carrière voisine, la saisie chez Dany Leprince d'un couteau jaune avec des traces compatibles avec l'ADN de Martine Compain ou encore la découverte de relations privilégiées que cette dernière entretenait avec les enquêteurs, ainsi qu'avec un auditeur de justice mêlé à la procédure.

L'avocat de Dany Leprince, Me Yves Baudelot, avait alors affirmé que ces faits "font naître plus qu'un doute sur la culpabilité de Dany Leprince: ils établissent même son innocence".

Les révisions de condamnations pénales restent rares en France: ce type de procédure n'a abouti que huit fois en matière criminelle depuis la Seconde Guerre mondiale.

Source : AFP


Haut
   
 Sujet du message : Re: L'affaire Leprince
MessagePosté : 06 avr. 2011, 15:05 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Réaction de son avocat

Yves Baudelot, l’avocat de Dany Leprince, a hurlé sa colère dans le Palais de Justice après l’énoncé du verdict, peu après 14h. « On a remis les menottes à Dany Leprince, il retourne en prison, c’est un drame terrible, un échec personnel, un échec pour la justice. Deux formations de magistrats ont dit exactement le contraire à deux mois d’intervalle. La commission de révision avait émis des doutes tellement forts qu’elle avait pris une décision exceptionnelle en libérant Dany Leprince et la chambre criminelle décide exactement le contraire alors qu’il n’y a rien de changer dans le dossier. C’est invraisemblable, je ne baisse pas les bras, je continuerai à me battre.»

Source : Ouest France


Haut
   
 Sujet du message : Re: L'affaire Leprince
MessagePosté : 06 avr. 2011, 16:32 
Hors ligne
administrateur
Avatar du membre

Enregistré le : 12 mars 2005, 23:41
Messages : 616
Citation :
Réaction de son avocat

Yves Baudelot, l’avocat de Dany Leprince, a hurlé sa colère dans le Palais de Justice après l’énoncé du verdict, peu après 14h. « On a remis les menottes à Dany Leprince, il retourne en prison, c’est un drame terrible, un échec personnel, un échec pour la justice. Deux formations de magistrats ont dit exactement le contraire à deux mois d’intervalle. La commission de révision avait émis des doutes tellement forts qu’elle avait pris une décision exceptionnelle en libérant Dany Leprince et la chambre criminelle décide exactement le contraire alors qu’il n’y a rien de changer dans le dossier. C’est invraisemblable, je ne baisse pas les bras, je continuerai à me battre.»

Source : Ouest France
Même s'il continue à se battre, cela devient compliqué tout de même à ce stade....si la plupart des éléments nuveaux ont été soulevés.
Avec le temps, il devient difficile d'en trouver d'autres.
Il est parfois nécessaire de ne pas user trop vite toutes ses cartouches...c'est bien le drame.

_________________
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillants avant d'avoir l'air con".
Comment se fait-il que certains paraissent si cons même sans lumière ? C'est de la métaphysique pure.


Haut
   
 Sujet du message : Re: L'affaire Leprince
MessagePosté : 06 avr. 2011, 17:17 
Hors ligne

Enregistré le : 30 janv. 2006, 20:04
Messages : 273
Localisation : RP 95
Ce qui est terrible à dire, c'est que l'on n'est pas étonné.
Incompétence des magistrats, aveuglement, sénilité ou tout ça en même temps ?!

En tout cas, Médaille d'honneur dans l'ordre du genfoutre et pour l'ensemble de leur oeuvre !

Souvent l'indépendance de la justice est une excellente chose mais quelques fois, je me demande si une intervention de la chancellerie ne serait pas judicieuse afin de palier à la médiocrité de ces magistrats.
Il faudrait peut-être désigner une instance supérieure devant laquelle ces personnes auraient à répondre et subir des sanctions pour faute professionnelle au même titre que l'immense majorité des salariés dans ce pays.


Haut
   
 Sujet du message : Re: L'affaire Leprince
MessagePosté : 06 avr. 2011, 17:25 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 28 août 2006, 23:38
Messages : 13
http://www.leparisien.fr/faits-divers/c ... 396369.php

_________________
Sophie


Haut
   
 Sujet du message : Re: L'affaire Leprince
MessagePosté : 06 avr. 2011, 19:32 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Reste une demande en grâce Présidentielle.


Haut
   
 Sujet du message : Re: L'affaire Leprince
MessagePosté : 06 avr. 2011, 19:38 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 28 août 2006, 23:38
Messages : 13
et surtout le dépôt d'une requête auprès de la CEDH

_________________
Sophie


Haut
   
 Sujet du message : Re: L'affaire Leprince
MessagePosté : 06 avr. 2011, 21:19 
Hors ligne

Enregistré le : 20 nov. 2007, 00:33
Messages : 75
Citation :
et surtout le dépôt d'une requête auprès de la CEDH

Je pense que c'est bien l'intention de l'avocat de Dany Leprince.

Quelle honte que notre justice ! Reste à considérer aussi ce qui se passe en amont ... sad:

_________________
Anne


" La peine irréparable suppose un juge infaillible" Victor Hugo


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page 1 2 3 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com