http://www.justice-affairescriminelles.org/forum/

Requête en révision
http://www.justice-affairescriminelles.org/forum/viewtopic.php?f=45&t=2169
Page 1 sur 1

Auteur :  Sophie [ 12 juin 2009, 17:54 ]
Sujet du message :  Requête en révision

(Requête 22-05-2009 au format PDF)

Daniel Massé a déposé une Requête en Révision auprès de la Commission de Révision des condamnations pénales de la Cour de Cassation le 22 Mai 2009.

Cette requête de 257 pages est à présent librement disponible en téléchargement au format PDF Acrobat, tout comme ses annexes, après identification sur le site Presume-coupable.com.

N'hésitez pas à prendre connaissance ci-dessous des documents et des éléments nouveaux présentés qui mettent à jour le véritable mobile qui ne concernait pas Monsieur Massé, mettant au contraire en cause certaines des personnes liées à la propriété de l'entreprise et qui souhaitaient s'en emparer.


Merci pour votre soutien.
Le comité de Soutien à Daniel Massé

Requête 22-05-2009 au format PDF

Auteur :  ymasse [ 12 juin 2009, 23:37 ]
Sujet du message : 

::super::

Auteur :  ymasse [ 27 juil. 2017, 19:30 ]
Sujet du message :  Re: Requête en révision

Bonjour,
Ceci est une annonce de http://yannickmasse.com

UNE ERREUR JUDICIAIRE ORDINAIRE
Une plongée au cœur des mécanismes politiques et judiciaires français

Ce livre, aux allures d’un roman policier, décrit une part de l’Institution judiciaire en dévoilant l'engrenage par lequel enquêteurs, juges, parquetiers, avocats, pris dans l’écheveau d’une instruction à charge et dépourvue d’objet, usent de toutes les méthodes et de toutes les procédures - quitte à les contourner ou bien les dévoyer - afin de ne jamais avoir à rendre compte de l’erreur commise, et que jamais elle ne puisse être réparée.
Le récit de Yannick Massé dévoile un univers sombre et féodal, dont personne ne revient indemne

Image Image

Récit autobiographique - Parution : Août 2017 - 525 pages – 145 x 220 cm – Broché
EAN : 979-10-699-0187-2 – ISBN : 9791069901872 - Yannick Massé

"Alors nous devisâmes sur le livre qu’il conviendrait d’écrire, qui tenterait de faire connaître aux citoyens français ce qu’il nous était advenu, tout autant de la solidité de la requête, de la relation fortunée que j’entretenais avec Daniel et les souvenirs qui me rattachaient à lui.

J’ai voyagé durant la nuit entière, atteignant la ville rose après quatre heures du matin. Je m’absorbais dans l’espérance en osant croire qu’il demeurait un peu de bonne foi au cœur de l’institution judiciaire.

Comme je me trompais."

« Jamais au cours de leurs perquisitions Daniel n’a été autorisé à me parler, ne serait-ce que prononcer un mot. Cependant, dans un élan suprême d’humanisme, lorsqu’il sollicite celui des policiers qui s’entretient avec l’un de ses collègues, l’officier consent à un geste magnanime : – Oui, d’accord ! murmure-t-il dans un mouvement.

Alors mon père vient me prendre dans ses bras tout contre lui.

— Ah embrasse bien ton père ! déclame -t-il avec fausse componction, car quand tu le reverras, tu seras peut-être grand-père…

À cet instant, je suis pris d’un sentiment de culpabilité. Qu’ai-je fait du haut de mes 15 ans pour mériter cette condescendance sinon ranger ce qu’ils se sont employés à démettre sans méthode ? Peut-être cela ne se fait pas de désigner par ce geste leur impuissance. Pourtant je ne connais pas les procédés dont ils ont coutume, non pas pour résoudre une affaire – ils n’ont pas découvert grand-chose – mais pour imposer une accusation dont ils s’arrogent la clef.

Nous n’étions plus des citoyens, nous n’étions plus non plus êtres humains, nous étions devenus la simple matière d’un mécanisme.»

http://yannickmasse.com

Page 1 sur 1 Heures au format UTC+02:00
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Limited
https://www.phpbb.com/