Nous sommes le 18 oct. 2017, 22:18

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3
Auteur Message
 Sujet du message :
MessagePosté : 11 juin 2008, 12:51 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Affaire d'inceste d'Amstetten: la fille aînée est sortie du coma


L'une des victimes du drame de la séquestration et d'inceste d'Amstetten, une jeune fille de 19 ans, dont l'hospitalisation à la mi-avril à Amstetten avait permis de révéler l'affaire, est sortie du coma artificiel et a quitté le service de réanimation, a indiqué l'hôpital mardi.

La jeune fille, Kerstin, est l'aînée des sept enfants nés des relations incestueuses imposées par le suspect, Josef Fritzl, à sa fille séquestrée pendant 24 ans dans la cave de sa maison. Le suspect avait accepté qu'elle puisse quitter le réduit dans lequel elle vivait avec sa mère et deux frères, pour être hospitalisée dans un état grave le 19 avril.

Les médecins l'avaient alors plongée dans un coma artificiel et avaient lancé un appel pour contacter la mère afin de pouvoir diagnostiquer le mal mystérieux dont elle souffrait. La mère, Elisabeth, 42 ans s'était présentée le 26 avril aux médecins auxquels elle avait révélé toute l'affaire.

Kerstin "a été sortie du coma artificiel" et a pu quitter "il y a quelques jours déjà" le service de réanimation de l'hôpital d'Amstetten, a indiqué Klaus Schwertner le porte-parole de l'institution.

Cependant elle "a encore besoin d'une assistance médicale et thérapeutique intensive", a-t-il ajouté.

Selon les médias autrichiens, la jeune fille aurait pu rejoindre les autres victimes du drame, sa mère et ses frères et soeurs, qui sont suivis par des psychologues dans une unité de la clinique psychiatrique d'Amstetten.

Aucune indication n'a été donnée sur la durée du traitement pour les victimes qui ont été installées dans un appartement spécialement aménagé à l'abri des médias.

Le principal suspect Josef Fritzl, 73 ans, dont la détention préventive a été prolongée vendredi dernier de deux mois, a avoué la séquestration et les viols.

Sur les sept enfants nés durant la séquestration dans une cave de 60m2, l'un, un jumeau, est mort peu après la naissance. Fritzl a admis avoir brûlé le corps dans la chaudière de l'immeuble.

Il avait réussi à adopter trois des enfants en faisant croire aux autorités que sa fille avait disparu dans une secte et qu'elle avait déposé les bébés devant sa porte à plusieurs années d'intervalle.

Source : 20 Minutes


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 juin 2008, 05:55 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Josef Fritzl a reçu 400 lettres d'amour

" Elisabeth Fritzl a été séquestrée par son père dans une cave pendant 24 ans.Le monstre autrichien Josef Fritzl a reçu plus de 400 lettres d'amour en prison. Lettres dans lesquelles des femmes lui déclarent leur flamme et expliquent que Fritzl n'est pas mauvais et a bon coeur.

Dans la majorité des lettres, ces femmes qui écrivent du monde entier expliquent que Fritzl a simplement voulu protéger sa fille Elisabeth en l'enfermant dans cette cave et ce pour l'écarter du mauvais chemin, pour éviter qu'elle n'entre en contact avec la boisson et la drogue.

Maternité

La joie de la maternité est un sujet qui revient souvent sur le tapis dans ces lettres. Pour ces femmes, Fritzl aurait fait sept enfants à sa fille pour qu'elle connaisse la joie d'être maman.

Josef Fritzl, 73 ans, a été arrêté le 27 avril dernier dans son village d' Amstetten en Autriche. Il abusait de sa fille depuis qu'elle avait onze ans. En août 1984, alors qu'elle venait d'avoir 18 ans, il l'a séquestrée dans la cave de la maison.

De ces abus répétés sont nés sept enfants âgés de 5 à 19 ans. Trois d'entre eux, Lisa, Monika et Alexander ont été élevés par Fritzl et sa femme Rosemarie. Michael, un des jumeaux engendrés par Elisabeth est décédé quelques jours après sa naissance. Fritzl a brûlé le corps dans un four. "



Source : Belga


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 11 juil. 2008, 18:56 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Elisabeth Frizl entendue par un juge


Pour la première fois depuis que l’affaire a été révélée fin avril, Elisabeth Fritzl a été entendue vendredi par un juge. Elisabeth Fritzl avait été séquestrée et violée pendant 24 ans par son père Josef dans une cave de la maison familiale à Amstetten.

D’après l’agence de presse autrichienne APA, qui cite des sources judiciaires, l’audition a eu lieu dans un endroit tenu secret pour protéger la victime des médias.

Elisabeth Fritzl, 42 ans, avait mis au monde sept enfants issus des relations incestueuses imposées par son père, 73 ans, pendant sa séquestration dans la cave. Un des enfants est mort en 1996 peu après sa naissance.

Procès prévu cette année

La principale victime de cette affaire ainsi que ses enfants devraient être encore entendus prochainement, selon le quotidien Kurier citant le porte-parole du parquet de Sankt Pölten, Gerhard Sedlacek.

Toutes les auditions des victimes sont filmées pour leur éviter une confrontation avec le père incestueux devant le tribunal lors de son procès que la justice autrichienne veut organiser cette année, selon Kurier.

Elisabeth et ses six enfants encore en vie et sa mère vivent depuis début juin dans un appartement aménagé spécialement dans le complexe hospitalier de la clinique psychiatrique d’Amstetten.

Source : 20 Minutes


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 04 août 2008, 22:02 
Hors ligne
administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 23:41
Messages : 616
Affaire Fritzl : le père de la jeune femme séquestrée pourrait être poursuivi pour esclavage
Lundi 4 août 2008

" VIENNE — Josef Fritzl, cet Autrichien qui a séquestré sa fille Elizabeth pendant 24 ans et a eu sept enfants avec elle, pourrait être poursuivi pour esclavage, a annoncé lundi un procureur.

Le procureur de St. Poelten, Gerhard Sedlacek, a également affirmé que les autorités espéraient disposer d'une série d'accusations officielles pour fin septembre et qu'un procès pourrait débuter en décembre.

Selon les enquêteurs, Josef Fritzl a reconnu avoir retenu sa fille Elisabeth prisonnière à partir de 18 ans, avoir abusé d'elle sexuellement et avoir eu sept enfants avec elle, dont un mort peu de temps après sa naissance. Des analyses ADN ont confirmé qu'il était le père des six enfants qui ont survécu.
Il pourrait être inculpé de meurtre s'il est déclaré responsable de la mort de l'enfant décédé après sa naissance.

Selon Gerhard Sedlacek, les enquêteurs ont fini d'interroger Elizabeth et attendent maintenant le rapport d'un médecin chargé d'essayer de déterminer comment l'enfant est mort.
L'accusation attend aussi l'opinion d'un expert sur l'état mental de Josef Fritzl, a expliqué le procureur.
S'il est reconnu coupable d'esclavage, Josef Fritzl risque 20 ans de prison. "


Source : LA PRESSE CANADIENNE 4 août 2008

_________________
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillants avant d'avoir l'air con".
Comment se fait-il que certains paraissent si cons même sans lumière ? C'est de la métaphysique pure.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 31 août 2008, 14:00 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Autriche : Josef Fritzl sera jugé avant décembre



Le bourreau autrichien et père incestueux Josef Fritzl, âgé de 73 ans, devrait être jugé avant la fin de l’année 2008, le parquet étant en train de boucler l’acte d’accusation. Il sera jugé pour la séquestration de sa fille Elisabeth pendant vingt-quatre années dans le sous-sol de sa maison à Amstetten, où il avait aménagé une cache.

Il devra également répondre des viols commis toutes ces années sur sa fille et de la séquestration de six enfants nés de ces viols. Les magistrats auront également à juger la disparition du corps du septième enfant, mort juste après sa naissance dans la cave et incinéré dans une chaudière par Fritzl. L’accusé, qui a avoué les faits juste après son arrestation en avril dernier, garde désormais le silence. Son avocat a laissé entendre qu’il pourrait plaider la démence.

Les six enfants de l’inceste sont actuellement toujours hébergés sous haute protection à la clinique d’Amstetten-Mauer avec leur mère Elisabeth et leur grand-mère Rosemarie. Cette dernière a été mise hors de cause par sa fille et n’était pas au courant des agissements criminels de son mari. Elle a élevé trois des enfants de l’inceste, que Fritzl avait extraits de la cache quelques mois après leur naissance et qu’il avait présentés à son épouse comme des enfants qu’Elisabeth soi-disant partie dans une secte leur confiait.

Les enfants feront leur rentrée sous protection renforcée
Ces trois enfants, Lisa, 15 ans, Monika, 14 ans, et Alexander, 12 ans, s’apprêtent à effectuer leur rentrée scolaire, quatre mois après la révélation de l’affaire, a rapporté hier le quotidien autrichien « Kurier ». « La rentrée est imminente, comme pour des milliers de familles en Autriche », a indiqué au journal le responsable de la sécurité de la famille à la clinique psychiatrique d’Amstetten-Mauer, où les victimes sont suivies par des spécialistes. Il a précisé que cette rentrée s’effectuerait dans des conditions de protection renforcées afin d’éviter qu’ils ne soient harcelés par les paparazzis. L’école reprend la semaine prochaine en Autriche.

Ces enfants avaient pu mener une scolarité normale jusqu’à la découverte, fin avril, de la séquestration dans la cave de la maison familiale de leur mère Elisabeth, 42 ans, et de trois de leurs frères et soeur également nés de l’inceste. Leur futur lieu de scolarisation n’a pas été précisé, mais les responsables des anciens établissements scolaires des trois enfants à Amstetten ont indiqué se préparer à les accueillir. La directrice d’une école privée d’Amstetten a précisé que la fille de 15 ans avait recommencé à fréquenter son établissement dès le mois de juin et avait terminé son année scolaire avec un bon bulletin. Les trois autres enfants, de 18 et 19 ans, et le plus jeune âgé de 5 ans, qui n’avaient jamais quitté la cave, bénéficieront de cours privés, a précisé leur avocat, Christoph Herbst.

Source : Le Parisien


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 04 sept. 2008, 11:58 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Le bébé de Fritzl aurait pu survivre

Le père incestueux autrichien Josef Fritzl pourrait être inculpé pour homicide après les résultats d'une expertise montrant que le bébé décédé en 1996 dans la cave d'Amstetten faute de soins aurait pu survivre, selon le magazine News à paraître jeudi.

L'enfant, l'un des sept auxquels Elisabeth Fritzl a donné naissance pendant les 24 années de sa captivité, était "capable de survivre", rapporte News, citant un expert mandaté par le parquet. Le nourrisson était malade dès la naissance et avait de grandes difficultés à respirer, des symptômes identifiables même pour les profanes.

Expertise

Josef Fritzl "aurait dû savoir que l'enfant mourrait s'il ne recevait pas des soins médicaux adéquats", conclut-il. Le rapport d'expert se base entièrement sur le témoignage d'Elisabeth Fritzl, la dépouille du bébé ayant été brûlée dans la chaudière de la cave par son père. Le porte-parole du parquet de Sankt-Pölten, dans l'est de l'Autriche, a confirmé mercredi que le rapport avait été remis mais n'a pas commenté son contenu.

Il a précisé que des détails seraient révélés uniquement quand Josef Fritzl, 79 ans, sera inculpé, probablement mi-octobre. Le parquet attend encore une expertise psychologique et le dossier d'enquête complet des services de police avant de poursuivre la procédure. L'expertise psychologique déterminera si M. Fritzl peut être traduit devant la justice. Son avocat avait indiqué vouloir plaider l'irresponsabilité.

Peine maximale

Si, reconnu responsable, le père incestueux est inculpé de meurtre, il risquera la prison à vie. Sinon il encourt 15 ans de réclusion maximum pour viols et séquestration. Cette affaire d'inceste et d'abus sexuels, la plus retentissante en Autriche, avait été découverte fin avril, quand un des enfants d'Elisabeth Fritzl avait dû être hospitalisé.

Sur les six enfants ayant survécu, trois ont été élevés avec leurs "grands-parents", tandis que les autres ont grandi reclus avec leur mère, sans voir la lumière du jour, dans une cache au sous-sol d'une maison d'Amstetten, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Vienne

Source : 7 sur 7


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 oct. 2008, 07:53 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Josef Fritzl jugé responsable par une expertise

Le père incestueux autrichien Josef Fritzl, qui a séquestré et violé sa fille pendant plus de 24 ans dans la cave de sa maison d'Amstetten (est), a été jugé "tout à fait responsable" par une experte psychiatre, rapporte le quotidien Der Standard à paraître mardi. L'avocat de M. Fritzl, Rudolf Mayer, comptait plaider l'irresponsabilité pour éviter la prison à son client qui a fait sept enfants à sa fille Elisabeth pendant ces années de détention.

Ni le parquet de Sankt-Pölten où est instruite l'affaire, ni Adelheid Kastner, la psychiatre mandatée pour l'expertise, n'ont souhaité faire de commentaire lundi soir, rapporte l'agence autrichienne APA.
Selon 'Der Standard', le docteur Adelheid Kastner s'est entretenu à six reprises avec Josef Friztl, 73 ans et a pu établir qu'il ne souffrait d'aucune maladie mentale et qu'il ne pouvait pas ne pas être responsable de ses actes.

Le porte-parole du parquet de Sankt-Pölten interrogé par le Standard a indiqué que l'acte d'accusation serait prêt "d'ici trois bonnes semaines", mais le procès - probablement à huis-clos - ne devrait pas avoir lieu avant 2009 a précisé au quotidien un porte-parole du tribunal de Sankt-Pölten.

Selon des informations de presse non confirmées officiellement, Josef Fritzl pourrait être accusé de meurtre et risquer la prison à perpétuité. Un nourrisson issu de son union avec sa fille est mort dans le cachot faute de soins a estimé un expert mandaté par le parquet dans le magazine News en septembre. Sinon il encourt quinze ans de réclusion maximum pour viols et séquestration.

Cette affaire d'inceste et d'abus sexuels, la plus retentissante en Autriche, avait été découverte fin avril, quand un des enfants d'Elisabeth Fritzl avait dû être hospitalisé. Sur les six enfants ayant survécu - âgés entre 5 et 19 ans -, trois ont été élevés avec leurs "grands-parents", tandis que les autres ont grandi reclus avec leur mère, sans voir la lumière du jour, dans une cache au sous-sol d'une maison d'Amstetten, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Vienne.

Source : 7 sur 7


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 22 oct. 2008, 18:40 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
"Je suis né pour violer"

Les mauvais traitements infligés par sa mère au père incestueux Josef Fritzl dans sa jeunesse expliquent notamment qu'il ait séquestré et abusé de sa fille, enfermée près d'un quart de siècle à Amstetten à l'est, d'après une expertise publiée par le journal Österreich mercredi.

Agressions humiliantes
Le parquet de Sankt-Pölten où est instruite l'affaire n'était pas joignable mercredi matin pour un commentaire. "Son récit décrit un climat familial imprévisible avec des agressions humiliantes et non motivées de la part de la mère. Son enfance l'a prédisposé idéalement à une invalidité émotionnelle", a écrit la psychiatre Adelheid Kastner dans son rapport remis au parquet d'après Österreich.

Posséder un être humain
En conséquence, il a eu le besoin "de posséder un être humain tout entier", a ajouté l'experte selon le quotidien. Le journal affirme s'être procuré les 130 pages du rapport d'expertise, remis la semaine dernière au parquet qui jugeait Josef Fritzl "tout à fait responsable" selon des informations de presse.

"Né pour violer"
"Je suis né pour violer et je me suis retenu relativement longtemps", a déclaré M. Fritzl à la psychiatre selon Österreich, reconnaissant avoir "une veine maléfique". Josef Fritzl, 73 ans, avait déjà été condamné pour viol dans les années 1960. Il est accusé d'avoir séquestré et violé sa fille Elisabeth pendant plus de 24 ans dans la cave de sa maison d'Amstetten, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Vienne.

Décédé faute de soins
Sept enfants sont nés de cette union incestueuse. Un nourrisson est décédé quelque temps après sa naissance faute de soins, a estimé un expert mandaté par le parquet dans le magazine News en septembre.

Jamais vu la lumière du jour
Sur les six enfants ayant survécu - âgés entre 5 et 19 ans -, trois ont été élevés avec leurs "grands-parents", tandis que le que les autres ont grandi reclus avec leur mère, sans voir la lumière du jour

Source : 7 sur 7


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 31 oct. 2008, 10:31 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Josef Fritzl a également séquestré sa mère


Nouveau rebondissement dans l'affaire Josef Fritzl. Selon la presse locale, l'Autrichien de 73 ans a avoué avoir séquestré sa mère malade dans le grenier de la maison familiale jusqu'à sa mort en 1980, soit quatre ans avant le début de la séquestration de sa fille Elisabeth, rapporte le figaro.fr jeudi.

Il aurait expliqué avoir agi par vengeance. Un rapport psychiatrique a récemment mis en valeur que les mauvais traitements infligés par sa mère dans sa jeunesse expliquent notamment qu'il ait séquestré et abusé de sa fille.

Jugé en janvier

Cette affaire d'inceste et d'abus sexuels, la plus retentissante en Autriche, avait été découverte fin avril, quand un des enfants d'Elisabeth Fritzl, avait dû être hospitalisé. Josef Fritzl est notamment accusé de lui avoir fait sept enfants, dont l'un est mort après sa naissance.

Il doit être jugé en janvier et devra répondre aux accusations d'homicide involontaire, pour la mort du bébé, de viol, d'inceste, et de séquestration. Il risque la prison à vie.

Source : 20 Minutes


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 nov. 2008, 20:04 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Josef Fritzl accusé de meurtre


Le père incestueux Josef Fritzl, 73 ans, qui avait séquestré sa fille durant 24 ans dans sa cave en Autriche, est également accusé, depuis ce jeudi, du meurtre d'un des enfants qu'il a eu avec elle. Il risque une condamnation à perpétuité.

Le parquet l'estime responsable de la mort en 1996 d'un nouveau-né pour avoir «malgré la conscience que la vie du nourrisson était en danger, négligé de recourir à une aide tierce», selon , selon l'acte d'accusation.

Il nie la non-assistance à personne en danger

Au cours de ses auditions, Fritzl a reconnu avoir brûlé dans la chaudière de l'immeuble le corps de l'enfant, né dans la cave en même temps qu'un jumeau qui a survécu. Il a cependant nié la non-assistance à personne en danger, affirmant que le bébé était mort-né.

Un expert mandaté par le parquet a toutefois estimé, sur la base des indications de sa fille, Elisabeth, aujourd'hui âgée de 42 ans, que l'enfant aurait pu être sauvé s'il avait pu être pris en charge médicalement.

Responsable et incurable à la fois

Elisabeth Fritzl a donné naissance à sept enfants dans cette cave, dont trois sont restés sequestrés avec elle. L'affaire avait éclaté lorsque la fille aînée, âgée de 19 ans, avait été hospitalisée inconsciente et souffrant d'un mal mystérieux.

Josef Fritzl est en outre accusé d'esclavage, de viol, séquestration et inceste. Des chefs d'accusation qui ne sont passibles que de 15 ans de prison maximum en Autriche, où les peines ne peuvent pas s'additionner. Mi octobre, une experte psychiatre l'a jugé à la fois «tout à fait responsable» et incurable. De source judiciaire, on estime que le procès ne s'ouvrira pas avant janvier, voire mars 2009.

Source : 20 Minutes


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 22 déc. 2008, 21:10 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Fritzl voulait vendre les PV de ses auditions

L'Autrichien Josef Fritzl, qui avait séquestré sa fille pendant 24 ans, l'avait violée et lui avait donné 7 enfants, cherchait à encore se faire des bénéfices depuis sa cellule en prison.

D'après un article du périodique Stern, l'homme de 73 ans, originaire d'Amstetten, voulait vendre les PV de ses auditions à un tabloïd britannique pour la somme de 4 millions d'euros. Le septuagénaire espérait ainsi rembourser ses dettes qui s'élèvent à 3,5 millions d'euros et mettre de l'argent de côté pour sa "retraite". L'accord n'a toutefois pas été concrétisé.

Fritzl, qui séjourne à la prison de St. Pölten, sera probablement jugé au printemps prochain. Il est accusé de meurtre, d'esclavage, de viol, de séquestration et d'inceste. Il pourrait écoper d'une peine de prison à perpétuité ou d'une mise à disposition du gouvernement à vie. Selon le magazine Stern, Fritzl se serait adressé à un agent célèbre pour réaliser la vente. Il aurait par ailleurs demandé à son avocat Rudolf Mayer de rassembler les documents en question.

L'agent a négocié avec des représentants de différents tabloïds britanniques mais sans parvenir à trouver un accord avec l'un d'eux. Le périodique allemand a également révélé que la fille de Fritzl, Elisabeth, tenait une sorte de journal sur sa détention de 24 ans. Elle y décrit longuement sa séquestration dans la cave et apporte entre autres des détails sur la nourriture

Source : 7 sur 7


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 30 déc. 2008, 08:13 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Autriche: Elisabeth Fritzl et ses six enfants sortent de clinique


AFFAIRE FRITZL - Elle avait été séquestrée et violée pendant 24 ans par son père...

Après 24 ans d'horreur, Elisabeth Fritzl et ses six enfants vont-ils enfin connaître une vie normale? Cette femme violée et séquestrée par son père pendant 24 ans, et ses six enfants, sont sortis de la clinique psychiatrique où ils se trouvaient depuis la découverte de l'affaire en avril.

La famille réunie pour un nouveau départ

Elisabeth Fritzl et ses enfants, âgés de 5 à 19 ans, vivaient dans une clinique à Amstetten-Mauer, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Vienne, où ils ont reçu des soins médicaux et ont été tenus à l'abri des curieux et en particulier des paparazzi. La famille vit maintenant dans sa propre maison, a précisé l'avocat, Christoph Herbst, se refusant à donner plus de détails.



Elisabeth Fritzl, à présent âgée de 42 ans, a été retenue prisonnière dans une cave et violée par son père Josef . Elle a donné naissance à sept enfants. L'un d'entre eux est décédé peu après sa naissance et trois autres ont été adoptés par Josef Fritzl et sa femme, qui vivaient dans la maison au-dessus de la cave. Les autres enfants sont restés séquestrés avec leur mère, sans voir le jour, durant toute leur existence jusqu'à ce que la fille aînée, âgée de 19 ans, soit hospitalisée en avril, mettant au jour le scandale.

Josef Fritzl, 73 ans, est accusé de meurtre, viol, séquestration, inceste et esclavage. Son procès devrait débuter en mars.

Source : 20 Minutes


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 08 mars 2009, 13:42 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Le procès de Josef Fritzl, s'ouvrira le 16 mars. Il sera jugé pour avoir séquestré et abusé de sa fille pendant 24 ans dans une cave à Amstetten. Il va plaider coupable de la plupart des faits qui lui sont reprochés


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 16 mars 2009, 22:17 
Hors ligne
administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 23:41
Messages : 616
Joseph Fritzl plaide coupable de viols et d'inceste

Reuters
Le procès de Josef Fritzl, un Autrichien qui a retenu pendant vingt-quatre ans prisonnière dans une cave sa fille Elisabeth, dont il a eu sept enfants, s'est ouvert lundi à Sankt-Pölten, à l'ouest de Vienne.

Fritzl, 73 ans, doit répondre de séquestration, viols, inceste, menaces aggravées, esclavagisme et homicide - pour la mort d'un nouveau-né qui a péri faute de soins.

Dès l'ouverture du procès, il a plaidé "en partie" coupable de viols et d'inceste, laissant entendre qu'il allait probablement contester la formulation de l'accusation.

Mais il s'est déclaré innocent des crimes d'esclavagisme et d'homicide.

Portant un costume gris dépareillé, l'accusé est entré dans la salle d'audience escorté de six policiers, tentant, avec un petit classeur bleu, de dissimuler son visage aux photographes de presse et aux équipes de télévision.

Il a gardé le silence, impassible, ignorant les questions des journalistes jusqu'à l'entrée du juge et du jury de huit personnes.

Il a placé ses documents sur le bureau en face de lui une fois les cameramen sortis de la salle.

S'il est reconnu coupable de meurtre, il encourt la réclusion criminelle à perpétuité, ou au moins une peine de dix à quinze années de prison. Le verdict est attendu jeudi ou vendredi.

Son avocat a affirmé que Fritzl n'était pas un "monstre sexuel" mais s'attendait à passer le reste de sa vie derrière les barreaux.

La fille de Fritzl, aujourd'hui âgée de 43 ans, a vécu séquestrée dans la cave de la maison de son père à Amstetten avec trois des enfants nés des viols qu'elle avait subis. Tous vivent aujourd'hui sous de fausses identités dans un endroit tenu secret.

Ses enfants sont aujourd'hui âgés de six à vingt ans.

Les experts ont conclu que l'état mental de Fritzl, en détention provisoire depuis avril 2008 à Sankt-Pölten, en Basse-Autriche, lui permettait de répondre devant la justice des accusations portées contre lui.

C'est dans le sous-sol spécialement aménagé et insonorisé de sa propre maison qu'il avait séquestré Elisabeth.

Fritzl avait brûlé dans une chaudière le corps du petit garçon mort peu après sa naissance. Selon les enquêteurs, il avait également menacé de tuer ses prisonniers en les gazant.

http://fr.news.yahoo.com/4/20090316/tts ... 02f96.html

_________________
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillants avant d'avoir l'air con".
Comment se fait-il que certains paraissent si cons même sans lumière ? C'est de la métaphysique pure.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 mars 2009, 21:39 
Hors ligne
administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 23:41
Messages : 616
Le "monstre d'Amstetten" Josef Fritzl condamné à la prison à vie

L'accusé a accueilli le verdict sans broncher et ne fera pas appel. Auparavant, parlant en dernier, comme le veut la loi, avant que les jurés ne se retirent pour délibérer, il avait laconiquement déclaré : "Je regrette de tout mon coeur, mais je n'y peux plus rien, malheureusement." La veille, mercredi, Josef Fritzl avait créé la surprise en se déclarant "coupable" des chefs d'accusation de meurtre - passible de la prison à vie - et d'esclavage, qu'il avait récusés jusque-là, plaidant en revanche "coupable" pour les quatre autres chefs d'accusation : séquestration, viols, inceste et menaces aggravées. Il a été reconnu coupable de tous les six chefs d'accusation.

En conséquence, Josef Fritzl sera d'abord interné dans un établissement psychiatrique spécialisé ou dans une prison disposant d'un centre psychiatrique. En cas de guérison de ses "déviances sexuelles" constatées par l'expertise psychiatrique, il quittera le centre psychiatrique pour purger le reste de sa peine dans une prison.

Auparavant, le procureur, Christiane Burkheiser, avait requis contre l'accusé "la peine maximum", c'est-à-dire la prison à vie, et son internement psychiatrique pour une durée indéterminée. Le procureur a justifié ses réquisitions en arguant du "risque de récidive" et de "la dangerosité" de l'accusé, en dépit de son âge avancé de 73 ans. En cela, Christiane Burkheiser a suivi les recommandations de l'experte psychiatrique, Adelheid Kastner, qui avait indiqué à la barre que Josef Fritzl lui avait confié être "né pour violer".

La peine de prison à vie était celle encourue par Fritzl en raison de la mort d'un des enfants nés dans la cave-cachot de la maison familiale, où il avait réduit sa fille Elisabeth en esclavage sexuel. Le nourrisson souffrait de graves troubles respiratoires, mais son père avait refusé de l'hospitaliser et il était décédé deux jours après sa naissance. Quant à l'avocate des victimes, Me Eva Plaz, elle s'est faite le porte-parole d'Elisabeth : "Elle veut qu'il soit rendu responsable de ses actes jusqu'à sa mort."

En riposte, l'avocat de la défense, Me Rudolf Mayer, avait estimé que, compte tenu des troubles psychiques de son client et de ses aveux, il devait bénéficier de "circonstances atténuantes". Le procès a été marqué par le bouleversant témoignage vidéo, long de 11 heures, d'Elisabeth - âgée de 42 ans aujourd'hui mais de seulement 18 lors du début du drame, alors que son père en comptait 49 - qui a retracé "le martyre inimaginable", selon les termes du procureur, enduré pendant plus de la moitié de sa vie.

L'Autrichien Josef Fritzl a été condamné à la prison à vie et placé en internement psychiatrique par la cour d'assises de Sankt-Pölten pour séquestration et viol de sa fille Elisabeth pendant 24 ans, ainsi que pour le meurtre d'un bébé né de l'inceste par non-assistance à personne en danger. C'est le verdict rendu jeudi dans l'après-midi par les trois magistrats et les huit jurés de la cour d'assises à l'issue de quatre jours de débat du "procès du siècle", comme il a été qualifié par les journaux autrichiens.

L'accusé a accueilli le verdict sans broncher et ne fera pas appel. Auparavant, parlant en dernier, comme le veut la loi, avant que les jurés ne se retirent pour délibérer, il avait laconiquement déclaré : "Je regrette de tout mon coeur, mais je n'y peux plus rien, malheureusement." La veille, mercredi, Josef Fritzl avait créé la surprise en se déclarant "coupable" des chefs d'accusation de meurtre - passible de la prison à vie - et d'esclavage, qu'il avait récusés jusque-là, plaidant en revanche "coupable" pour les quatre autres chefs d'accusation : séquestration, viols, inceste et menaces aggravées. Il a été reconnu coupable de tous les six chefs d'accusation.


Source: Le point et AFP
http://www.lepoint.fr/actualites-societ ... 0/0/327033

_________________
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillants avant d'avoir l'air con".
Comment se fait-il que certains paraissent si cons même sans lumière ? C'est de la métaphysique pure.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com