Nous sommes le 19 nov. 2018, 18:25

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Prison à ciel ouvert
MessagePosté : 12 nov. 2008, 08:32 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
En campagne de Bubry, une prison à ciel ouvert


Le chantier extérieur du centre d'insertion morbihanais combat d'abord la récidive. Il va aussi aider, cette année, cinquante détenus à se reconstruire.
Jour après jour, pierre après pierre, le hameau de Bréhédigan reprend vie. Jour après jour, dans cette belle campagne de Bubry, des détenus condamnés préparent leur retour à la vie en société. « Ici, c'est plus dur que la prison, il faut savoir résister aux tentations, leur promet à leur arrivée Isabelle Bernard, la directrice du centre. Et parfois, la rééducation s'avère plus douloureuse que l'hospitalisation... »

Réussir la sortie de détenus du centre pénitentiaire de Ploemeur, c'est d'abord « éviter leur récidive. Nous y parvenons dans 70 % des cas, autant que pour leur accès à l'emploi ». Mais le chemin est long et parsemé d'embûches. Il faut déjà, qu'à mi-peine, le juge d'applications des peines (JAP) de Lorient décide du placement du détenu.

Dès son installation, ce dernier va devoir se plier au règlement intérieur, long de seize pages. Se lever chaque matin pour travailler. Accepter aussi les dépistages d'alcool et de stupéfiants inopinés. Et, surtout, se soigner. Car « de près ou de loin, tous ici ont un problème d'addiction ». Qui un jour leur a fait perdre la maîtrise d'eux-mêmes, le fil de leur vie...

« C'est presque la sortie »

Incarcérés, ils n'ont pendant de longs mois « ni ouvert une porte, ni même éteint une lumière. Ils ont donc d'énormes difficultés à se projeter », observe Isabelle Bernard. Les douze détenus du centre doivent reprendre pied dans le quotidien, après avoir connu un parcours de vie difficile. « Ça n'excuse pas tout mais il faut le prendre en compte pour leur montrer qu'il y a d'autres manières de fonctionner. »

Et, déjà, « ne plus être tributaire d'un produit ». Ensuite, veiller « à s'approprier son corps autrement », en se rendant par exemple chez le dentiste à 7 km de là, à bicyclette... Et si cinq encadrants « balisent » leur quotidien, de nombreux intervenants extérieurs sont sollicités pour leur parler argent, santé, emploi ou parentalité.

La reconstruction du hameau de Bréhédigan, c'est aussi la leur. « En prison, certains ont compris tout ce qu'ils avaient perdu : la confiance d'une compagne, un emploi, un logement... » De ce passé, André veut faire table rase. « Je soigne mon problème d'alcool après avoir fait le tri dans mes potes. Puis je me réinstallerai avec ma petite famille. »

« Quand on est enfermé, en prison, poursuit ce Pontivyen de 32 ans, on peut avoir des projets, ça aide à garder le moral. Mais ici, ces projets prennent vraiment forme. » À la faveur d'une permission, le temps d'un week-end. Sans jamais oublier que le centre de Bréhédigan, « c'est presque la sortie. Mais ce n'est pas encore la sortie ».

Source : Ouest France


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com