Nous sommes le 20 oct. 2018, 03:11

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message : La vie à Fleury Mérogis
MessagePosté : 18 déc. 2008, 19:59 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
En 1968, "Paris-Match qualifiait Fleury-Mérogis de 5-étoiles"



La prison de Fleury-Mérogis filmée clandestinement par des détenus
http://www.lemonde.fr/societe/video/200 ... id=1077759

Reportage La prison de Fleury-Mérogis filmée de l'intérieur



En 1968, "Paris-Match qualifiait Fleury-Mérogis de 5-étoiles"

Comment la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis a-t-elle été conçue ?

Le Monde.fr a diffusé, jeudi, une vidéo montrant les conditions de vie des prisonniers de Fleury-Mérogis. L'un de vos proches – ou vous-même – a été incarcéré. Hygiène, surpopulation, accès aux soins... A quoi ressemble le quotidien d'un prisonnier ?

La maison d'arrêt a été inauguré en 1968 dans une période où on construisait de très nombreuses opérations de logements sociaux. C'était une époque où l'on érigeait des constructions très importantes, de grande dimension. De la même façon qu'on inaugurait des grands ensembles d'habitation de 4 000 logements, on trouvait logique de concevoir une prison gigantesque avec 3 200 cellules.

La méthode de conception est, elle aussi, significative de cette période : pour des raisons économiques et d'efficacité, les travaux suivaient un process industriel avec le recours à des coffrages-tunnels, des sortes de caissons métalliques, autour desquels on coulait du béton. Fleury-Mérogis a ainsi été construite en quarante et un mois. Mais comme on ne maîtrisait pas encore parfaitement ce matériau, le résultat s'est révélé très médiocre avec des performances techniques très limitées. Quinze ou vingt ans plus tard, le béton de la maison d'arrêt a commencé à se dégrader en profondeur.

Fleury-Mérogis devait servir de modèle pour les prisons françaises ?

Tout à fait. Fleury-Mérogis marque une étape capitale, puisqu'on pousse la logique de géométrie et d'efficacité spatiale jusqu'à son paroxysme, en y ajoutant l'automatisation d'une partie des fonctions de la prison. C'est perçu comme un pas en avant même si, dans l'esprit, on se situe dans la logique, déjà ancienne, qui remonte à la fin du XVIIIe siècle, du panoptique. L'idée, classique pour les prisons, est d'organiser la surveillance autour d'un point central qui permette de visualiser l'ensemble des cellules, sur 360 degrés.

Fleury-Mérogis se caractérise par l'existence d'un panoptique dans le panoptique puisque les tripales [bâtiments à trois branches] qui abritent les prisonniers s'organisent autour d'une rotonde centrale. A l'époque, Paris-Match qualifie Fleury-Mérogis de 5-étoiles. L'inauguration ne passe d'ailleurs pas très bien dans l'opinion publique qui ne comprend pas forcément qu'on loge les détenus comme les classes moyennes.

Pourquoi la situation s'est-elle autant dégradée ?

Très rapidement, l'administration pénitentiaire s'est rendu compte qu'elle avait généré un monstre. Elle n'a d'ailleurs plus construit de prisons de cette taille. Humainement, Fleury-Mérogis est invivable dans la mesure où, parfaitement géométrique, elle n'offre aucune possibilité de rupture, de désordre et très peu d'activités. Ajoutez à cela la surpopulation et l'insalubrité et vous avez le résultat actuel. Et comme les bâtiments sont conçus en un seul bloc, les rénovations se révèlent complexes et très coûteuses.

Source : Le Monde


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 21 déc. 2008, 10:07 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
L'un des prisonniers interrogés, dont la voix a été altérée afin de préserver son anonymat, déclare : «On lance un appel pour qu'on change tout çà. Et de ne pas croire qu'ici c'est un lieu pour se réinsérer. Parce qu'il y a des mélanges. Cet après-midi, par exemple, je vais serrer la main à quelqu'un qui a fait un attentat».


« Montrer l'autre côté de la détention »

L'un des auteurs des images explique au Monde que «quand on est en détention, on voit plein de reportages télé sur les prisons. Mais ils ne montrent jamais ce qui se passe vraiment parce que l'administration organise les visites et ne montre que les bâtiments en bon état. On s'est dit qu'il fallait montrer l'autre côté de la détention».

L'Administration pénitentiaire (AP) a réagi dans l'après-midi en assurant que «les conditions de prise en charge des détenus sont pour elle une préoccupation permanente» et que la prison de Fleury-Mérogis «fait l'objet d'une rénovation pour laquelle le gouvernement a dégagé une enveloppe de 400 millions d'euros».

Mille détenus de trop
La prison, d'une capacité de 2.855 places, héberge actuellement 3.873 détenus, et 1.420 personnels pénitentiaires y travaillent «dans le strict respect de la déontologie», a ajouté l'AP dans un communiqué.

Les images brutes tournées dans l'établissement ont été confiées par leurs auteurs à deux réalisateurs, Karim Bellazar et Omar Dawson, qui dirigent la société de production I-Screen, dans le but d'en faire un documentaire et de le proposer à des diffuseurs.

Source : Le courrier Picard


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com