Nous sommes le 17 juil. 2018, 15:31

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Francis Heaulme
MessagePosté : 21 nov. 2006, 23:10 
Hors ligne
administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 23:41
Messages : 616
Et que penser de Francis HEAULME... Le considérez vous comme psychopathe ou psychotique? Que penser de sa signature criminelle?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 déc. 2006, 23:48 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 03 févr. 2004, 00:53
Messages : 155
Moi je dirais que Fracis Heaulme est psychopathe. Je pense que si son enfance n'avait pas été aussi malheureuse il ne se serait pas retrouvé à tuer toutes ces personnes.

Il a fallu un déclic pour qu'il se mette à tuer.

C'est pour ça qu'il faut qu'il passe le reste de sa vie en prison, personne ne peut et pourra le soigner.

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 déc. 2006, 23:54 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 232
Localisation : Ile de France
Avant de répondre, je voulais me documenter sur la différence entre un psychopathe et un psychotique.
Je n'en ai pas encore eu le temps.

Dès que j'aurai compris en quoi consiste les différences entre ces deux formes d'affection, je donnerai mon avis.

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 déc. 2006, 23:54 
Hors ligne
administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 23:41
Messages : 616
à quel moment est-il passé de l'autre côté du miroir justement, et pourquoi ce moment plus qu'un autre?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 déc. 2006, 00:33 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 232
Localisation : Ile de France
D'après ce que j'avais lu une fois, le psychotique souffrait de psychose (ça c'était facile à trouver :wink: )
Une psychose serait liée à une sorte de peur, d'angoisse obsessionnelle. Or dans le cas de Heaulme, on retrouve cette peur obsessionnelle, comme une agression qu'il ressent de la part de l'autre. Et cet autre qui "l'agresse", il doit le supprimer.

Dans un des meurtres, c'est la nudité d'une femme sur la plage, et la nudité de cette femme l'agresse.
Dans un autre, c'est un homme qui se lamente sur la mort récente de son épouse ; le chagrin de cet homme le dérange, l'agresse, et en même temps il sent que cet homme souffre de son chagrin ; alors il le tue. Lui-même ne sera plus dérangé par la souffrance de l'autre, puisque cet autre ne souffrira plus.
S'il est bien le meurtrier des 2 enfants de Montigny les metz, cela s'explique également puisque les deux garçons s'amusaient bruyamment et l'auraient agressé à coups de pierres.

Pour le peu que j'ai lu sur le sujet, le psychopathe, en revanche, tire une espèce de gloire de son crime (Fourniret). Ce qui n'est pas le cas de Heaulme. Heaulme, en tuant, se débarrasse de ses peurs, de ses angoisses, de ses obsessions.

Enfin, je vais étudier cela de plus près.

Très amicalement

Lydie

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 déc. 2006, 19:26 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 03 févr. 2004, 00:53
Messages : 155
ludivine a écrit :
à quel moment est-il passé de l'autre côté du miroir justement, et pourquoi ce moment plus qu'un autre?

Ma réponse ne va pas être extraordinaire mais je dirais que c'est à la mort de sa mère, il a dû se retrouver seul et ça lui a cassé la barrière entre le bien et le mal

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 déc. 2006, 19:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 03 févr. 2004, 00:53
Messages : 155
La psychopathie est un processus déviant du développement, qui se traduit par un trouble fonctionnel de la personnalité, caractérisé notamment par un excès d’agressivité pulsionnelle et une incapacité à nouer des relations d’objet. Le terme de psychopathie représente à la fois une catégorie, une classe diagnostique, et un continuum de perturbations psychologiques, dont l’intensité et la nature sont variables d’un individu à l’autre en termes de traitement notamment. (J. Reid Meloy)

J'ai pris cette définition pour psychopathe

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 févr. 2007, 18:49 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 03 févr. 2004, 00:53
Messages : 155
Si la peine de mort était toujours autorisée en France. F. Heaulmes aurait sans doute eu cette sentence.
Est-ce que la décision de justice qui a reconnu son erreur dans l'affaire Dils aurait été la même si F. Heaulmes avait été guillotiné?

On va dire qu'il aurait été éxécuté après ses déclarations sur l'affaire à Mr Abgrall

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 févr. 2007, 19:53 
Hors ligne

Enregistré le : 13 janv. 2007, 17:00
Messages : 74
Localisation : Nord de la France
Une psychose, c'est un délire, la personne raconte son histoire, le raisonnement est correct bien construit, mais un petit détail cloche, et fait varier la suite du récit. Chaque détail est bien construit, mais souvent le postulat de départ du psychotique est faux. C'est ce qui est le plus difficile à constater. La personne atteinte de psychose n'en a pas conscience, elle vit son délire (contrairement aux nevroses où le patient est conscient de son mal).
Exemple un délirant jaloux, part du principe que sa femme le trompe, et va interpreter chaque geste chaque fait comme une suite logique. Si sa femme fait les courses, c'est pour retrouver son amant....Tout cela parait logique sauf que la base est fausse. Souvent les délirants jaloux vont jusqu'au meurtre.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 févr. 2007, 20:27 
Hors ligne

Enregistré le : 13 janv. 2007, 17:00
Messages : 74
Localisation : Nord de la France
Dalakhani a écrit :
Si la peine de mort était toujours autorisée en France. F. Heaulmes aurait sans doute eu cette sentence.
Est-ce que la décision de justice qui a reconnu son erreur dans l'affaire Dils aurait été la même si F. Heaulmes avait été guillotiné?

On va dire qu'il aurait été éxécuté après ses déclarations sur l'affaire à Mr Abgrall


Il me semble que sans l'abolition et dans l'hypothèse où Heaulme aurait été guillotiné, Patrick Dils l'aurait été également. N'oublions pas que Heaulme a été condamné bien après Dils


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 mars 2007, 19:01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 03 févr. 2004, 00:53
Messages : 155
Ca ne change rien au fait que l'on peut décharger la mémoire d'un mort.

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 01 mai 2007, 09:09 
Hors ligne

Enregistré le : 30 janv. 2006, 20:04
Messages : 273
Localisation : RP 95
J'avais lu un truc je ne sais plus où qui expliquait le cheminement de l'acte criminel.

Il y a souvent un élément déclencheur, d'ordre psychologique, un choc dans l'enfance ou dans la vie pré adulte.

Ce qui est terrible, c'est qu'un premier acte criminel va souvent en entrainer un autre. Le psychopathe devient un prédateur parce qu'il "prend goût" à l'acte en lui-même comme une espèce de fascination, comme un besoin irrépressible.
C'est l'animal sauvage qui est attiré par l'odeur du sang.

Un documentaire scientifique américain montrait très bien que nous ne sommes pas tous égaux face à certaines pulsions.
Comme nous ne sommes pas tous égaux en ce qui concerne les aptitudes sportives, intellectuelles, artistiques...

Pour ce qui est des pulsions agressives, ça se passe principalement dans la région du cortex si je me souviens bien.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 14 mai 2007, 20:45 
Hors ligne
administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 23:41
Messages : 616
jpasc95 a écrit :
J'avais lu un truc je ne sais plus où qui expliquait le cheminement de l'acte criminel.

Il y a souvent un élément déclencheur, d'ordre psychologique, un choc dans l'enfance ou dans la vie pré adulte.

Ce qui est terrible, c'est qu'un premier acte criminel va souvent en entrainer un autre. Le psychopathe devient un prédateur parce qu'il "prend goût" à l'acte en lui-même comme une espèce de fascination, comme un besoin irrépressible.
C'est l'animal sauvage qui est attiré par l'odeur du sang.

Un documentaire scientifique américain montrait très bien que nous ne sommes pas tous égaux face à certaines pulsions.
Comme nous ne sommes pas tous égaux en ce qui concerne les aptitudes sportives, intellectuelles, artistiques...

Pour ce qui est des pulsions agressives, ça se passe principalement dans la région du cortex si je me souviens bien.

Dans le cas de Francis Heaulme, il semblerait que la mort de sa mère soit l'élément phare...la catalyseur, comme si la présence, le regard de sa mère avait représenté le dernier rempart vers la criminalité...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 07 mai 2008, 14:38 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Montigny-lès-Metz : le parquet veut de nouvelles investigations


De nouveaux témoignages mettent en cause Françis Heaulme, qui a bénéficié d'un non-lieu pour ce double meurtre en décembre 2007.
Le procureur général de Metz, Jacques-Philippe Segondat, vient de demander à la chambre de l'instruction de la cour d'appel de la ville d'ordonner de nouvelles investigations pour élucider le double meurtre de Montigny-lès-Metz.

Mis en examen en juin 2006 pour homicide volontaire dans cette affaire dans laquelle deux garçonnets avaient été retrouvés en septembre 1986 le crâne fracassé, Françis Heaulme avait pourtant bénéficié d'un non-lieu, faute de « charges suffisantes ».

Ce nouveau « supplémentent d'information » est motivé par « un certain nombre de témoignages postérieurs au prononcé du non-lieu qu'il convient à présent de vérifier », selon le parquet. Selon le Républicain Lorrain, plusieurs témoins se seraient en effet manifestés, désignant Françis Heaulme. Le journal cite notamment, sans l'identifier, un témoin qui aurait affirmé avoir vu un cycliste en sang le soir du crime en lequel il aurait reconnu Heaulme. Il fait également état d'un détenu auquel le « routard du crime » aurait confié avoir tué les deux enfants. La cour d'appel de Metz devrait statuer sur le réquisitoire de son procureur général dans la deuxième quinzaine de juin.

L'avocate de Francis Heaulme, Me Liliane Glock, a estimé que «cette affaire était en train de tourner au fantasme collectif». Le double meurtre de Montigny-lès-Metz a en effet marqué l'opinion, non seulement par la violence du crime, mais aussi par ses suites judiciaires. En 1989, un apprenti-cuisinier de 16 ans, Patrick Dils, avait été condamné à la perpétuité par la cour d'assises des mineurs de la Moselle pour ce double meurtre. Une condamnation confirmée en 2001, mais annulée en 2002 à Lyon. Présentée au cours de ce troisième procès, une enquête de synthèse de la gendarmerie avait conclu que le double meurtre portait la «quasi-signature criminelle du routard du crime, Francis Heaulme».

Source : Le Figaro


Madame Gabrielle Beining en accord avec son avocat Me Boh-Petit a décidé de faire appel contre le non-lieu accordé à F Heaulme. La prochaine échéance judiciaire pour cette affaire aura lieu le 18 novembre 2008 à 8 heures 30


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 03 juin 2008, 09:28 
Hors ligne

Enregistré le : 31 janv. 2008, 14:52
Messages : 917
Meurtre de Montigny: examen d'un supplément d'information sur l'affaire Dils/Heaulme

METZ (AFP) — La cour d'appel de Metz examinera mardi l'opportunité d'ordonner un supplément d'information dans le double meurtre de Montigny-lès-Metz (Moselle) pour lequel Francis Heaulme a bénéficié d'un non-lieu, a-t-on appris lundi auprès de l'avocate du tueur en série.

Le 7 mai, le procureur général de Metz, Jacques-Philippe Segondat, avait demandé à la chambre de l'instruction de la cour d'appel d'ordonner de nouvelles investigations pour élucider le meurtre de deux garçonnets de huit ans, Cyril Beining et Alexandre Beckrich, retrouvés en septembre 1986 le crâne fracassé sur une voie ferrée de Montigny.

"Nous avons reçu un certain nombre de témoignages postérieurs au prononcé du non-lieu qu'il convient de vérifier", avait alors expliqué M. Segondat.

"Nous sommes d'accord pour que ces auditions soient entreprises mais elles doivent être réalisées, en ma présence, par un juge, et non par des gendarmes ou des policiers", a déclaré à l'AFP, l'avocate nancéienne de Heaulme, Me Liliane Glock, ajoutant qu'elle demanderait la publicité des débats.

Déjà condamné à six reprises pour meurtre, Francis Heaulme avait été mis en examen, en juin 2006, pour homicide volontaire dans l'affaire de Montigny.

Mais le 18 décembre, le juge d'instruction messin Thierry Monfort avait rendu un non-lieu en sa faveur, constatant qu'il n'avait pas de "charges suffisantes" pour un nouveau procès. Le magistrat avait néanmois laissé la possibilité qu'il soit rouvert "s'il survenait des charges suffisantes".

En 1989, un apprenti-cuisinier de 16 ans, Patrick Dils, avait été condamné à la perpétuité par la cour d'assises des mineurs de la Moselle pour le double meurtre de Montigny. En 2001, il avait été à nouveau condamné à 25 ans de réclusion par la cour d'assises de la Marne lors d'un procès en révision.

Mais le 24 avril 2002 à Lyon, M. Dils avait été acquitté par la cour d'assises du Rhône.

Me Glock a indiqué qu'elle demanderait à la chambre de l'instruction d'entendre Patrick Dils. "Cette audition est nécessaire depuis la parution récente d'un nouveau livre sur l'affaire et dans lequel sont révélés des éléments jusqu'ici inédits", a-t-elle expliqué.

"L'affaire Dils-Heaulme, contre-enquête sur un fiasco judiciaire" du journaliste Emmanuel Charlot est paru en mars. ( voir ci-dessous)

Source : AFP

Le livre dans le forum rubrique BIBLIOGRAPHIE
http://www.justice-affairescriminelles. ... php?t=1192


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com