Nous sommes le 26 sept. 2018, 03:50

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 70 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Affaire Krombach
MessagePosté : 30 mars 2011, 13:12 
Hors ligne

Enregistré le : 24 juil. 2005, 16:25
Messages : 294
J'ignore si, sur le plan strictement légal, la décision de maintenir le procès de Krombach malgré la manière illégale dont le prévenu a été livré à la justice peut ou non être considérée comme bonne.
J'aurais plutôt tendance à penser qu'elle ne l'est probablement pas car il est évident qu'elle peut donner des idées à bien des gens et donner lieu à toutes sortes de dérives.

Du point de vue affectif, je dois par contre avouer si je suis sincère que, dans ce contexte donné, cette décision me satisfait pleinement.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Affaire Krombach
MessagePosté : 31 mars 2011, 06:55 
Hors ligne

Enregistré le : 30 janv. 2006, 20:04
Messages : 273
Localisation : RP 95
Je pense qu'elle l'est également parce que le procès en Allemagne a été rapide et baclé, une sorte de parodie de justice.
Quand je vois la réaction de la fille de Herr Krombarrrrrr qui défend son petit papounet délicat, je crois que c'est encore plus une bonne chose que ce procès ait lieu, sans préjuger de l'innocence ou la de culpabilité du docteur.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Affaire Krombach
MessagePosté : 31 mars 2011, 08:43 
Hors ligne

Enregistré le : 24 juil. 2005, 16:25
Messages : 294
Citation :
Je pense qu'elle l'est également parce que le procès en Allemagne a été rapide et baclé, une sorte de parodie de justice.
Ce que je sais sur le procès pratiqué en Allemagne me porte à penser moi aussi que le procès a été bâclé. Je ne cesse d'ailleurs de m'interroger sur les raisons de cet escamotage et des protections évidentes dont a bénéficié cet homme, alors que les charges qui pesaient sur lui étaient loin d'être minces.

Mais le problème juridique me semble malgré tout subsister : Un particulier a-t-il le droit de provoquer un nouveau procès en livrant par des moyens illégaux à la justice d'un pays un prévenu dont on estime qu'il a été acquitté à tort dans un autre pays ? Et, une fois le mis en cause livré à cette justice étrangère, est-il licite que cette juridiction étrangère juge cet homme ? N'est-ce pas la porte ouverte à tout et n'importe quoi ? Quid de la souveraineté des états ?

C'est à ce niveau que j'hésite à me prononcer.

Pour le reste, je comprends parfaitement Monsieur Bambersky, aurais probablement fait la même chose à sa place si j'avais pu et suis ravie qu'il l'ait fait et que le procès ait lieu.
Mais ça, c'est ce que je ressens. Dès que je commence à raisonner, la réponse n'est pas pour moi aussi évidente.

Sur le plan du principe, la question reste ouverte

Citation :
Quand je vois la réaction de la fille de Herr Krombarrrrrr qui défend son petit papounet délicat, je crois que c'est encore plus une bonne chose que ce procès ait lieu, sans préjuger de l'innocence ou la de culpabilité du docteur.
J'ignore si la fille de Monsieur Krombach croit sincèrement à l'innocence de son père. J'aurais tendance dire que oui et comment reprocher à une fille de ne pas parvenir à voir en son père autre chose que son papa ?
Rares sont les gens qui sont capables de séparer leurs sentiments et leur jugement en deux compartiments bien étanches dès lors qu'il s'agit d'une personne chère accusée d'un crime horrible.
Je n'ai pas le coeur de reprocher à la fille de Monsieur Krombach de défendre son père. Et de le croire innocent (en admettant qu'elle le croie sincèrement innocent).


Haut
   
 Sujet du message : Re: Affaire Krombach
MessagePosté : 31 mars 2011, 09:19 
Hors ligne

Enregistré le : 30 janv. 2006, 20:04
Messages : 273
Localisation : RP 95
Incontestablement, M Bamberski a employé des moyens illégaux afin d'obtenir le procès d'un homme qu'il considère comme le meurtrier de sa fille.
Sur ce point, je suis d'accort, c'est dangereux.
Cela dit, il n'a pas fait réellement justice lui-même. Il demande que justice soit faite en obtenant un vrai procès.

Ce qui est également incontestable, c'est que l'attitude des magistrats et peut-être des politiques allemands n'est pas digne de la coopération européenne qui est censée opérer, le fameux moteur franco allemand..

Il est vrai que les Allemands ne sont jamais en reste pour nous réserver des coups bas et indélicats. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que ça arrive en matière de justice et dans d'autres domaines également.

Quant à la fille du docteur, quand elle se permet de dire que M Bamberski est un fou un maniaque responsable de la merde dans laquelle son père et elle se trouvent, je la trouve vulgaire et bien dans le registre de ce que l'on appelle la finesse germanique.
Il y a un article de la Dépêche qui livre le témoignage de l'ex beau frère de M Krombach qui est plutôt inquiétant.
http://www.ladepeche.fr/article/2011/03 ... mbach.html


Haut
   
 Sujet du message : Re: Affaire Krombach
MessagePosté : 31 mars 2011, 10:15 
Hors ligne

Enregistré le : 24 juil. 2005, 16:25
Messages : 294
Citation :
Incontestablement, M Bamberski a employé des moyens illégaux afin d'obtenir le procès d'un homme qu'il considère comme le meurtrier de sa fille.
Sur ce point, je suis d'accort, c'est dangereux.
Cela dit, il n'a pas fait réellement justice lui-même. Il demande que justice soit faite en obtenant un vrai procès.
Certes, Monsieur Bamberski aurait pu réagir de manière plus agressive, plus primaire, plus criminelle. Il aurait pu tuer ou torturer Krombach de ses propres mains ou charger un tueur à gage de le faire.
Il a limité l'illégalité de son intervention au minimum et a tenu à ce que Krombach ait un procès en bonne et due forme.
Je ne le conteste pas et j'éprouve de toute manière personnellement, je l'ai dit, beaucoup de sympathie pour cet homme.

Il n'en reste pas moins que son intervention, pour limitée qu'elle ait pu être, risque fort de faire école.

Citation :
Ce qui est également incontestable, c'est que l'attitude des magistrats et peut-être des politiques allemands n'est pas digne de la coopération européenne qui est censée opérer, le fameux moteur franco allemand..
Sauf informations remettant les choses en question, je suis d'accord avec vous. Cette bienveillance envers Krombach me paraît on ne peut plus suspecte et les questions qu'elle suscite ne peuvent guère être bénéfiques à l'entente franco-allemande.
Citation :
Il est vrai que les Allemands ne sont jamais en reste pour nous réserver des coups bas et indélicats. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que ça arrive en matière de justice et dans d'autres domaines également.
Pouvez-vous me donner d'autres exemples ? A quelles affaires vous référez-vous ?
Citation :
Quant à la fille du docteur, quand elle se permet de dire que M Bamberski est un fou un maniaque responsable de la merde dans laquelle son père et elle se trouvent, je la trouve vulgaire et bien dans le registre de ce que l'on appelle la finesse germanique.
Je suis tombée sur une bribe de l'intervention de la fille de Monsieur Krombach mais ces 2 minutes ont suffi pour me faire moi aussi ressentir cette femme comme vulgaire, primaire et agressive. Et je n'ai même pas entendu les propos que vous dites.
Cette femme ne me plait pas, c'est sûr. Ce que j'en disais dans mon post précédent était d'ordre général et portait sur la difficulté compréhensible qu'il y a pour chacun d'entre nous à accepter qu'un proche puisse être un Mister Hyde alors qu'on n'a jamais connu que le bon Dr Jekyl.

Quand à la finesse germanique (dont je comprends bien que vous l'utilisez en antiphrase)...
Il faut se garder de tous les clichés, qu'ils soient positifs, négatifs ou même neutres.
Définir un peuple, quel qu'il soit, à coup d'expressions consacrées lapidaires ne rime pas à grand chose.
Un peuple, c'est toujours plusieurs millions d'individus, plusieurs millions de cas particuliers.

Moi qui ai vécu à peu près aussi longtemps en France qu'en Allemagne (pour prendre 2 exemples que je connais car on pourrait dire la même chose de n'importe quel autre peuple), je serais à l'heure actuelle incapable de vous dire ce que "sont" les Français ou les Allemands.
Tout au plus peut-on, après une longue pratique quotidienne d'un peuple et d'un pays, dégager quelques comportements, quelques réflexes, quelques mécanismes qui sont peut-être un peu plus fréquents dans tel ou tel pays que dans tel autre (et qui trouvent toujours leur explication dans l'Histoire du pays concerné). Mais qui comportent tellement de contre-exemples et auxquels il faudrait apporter tellement de nuances qu'ils sont finalement inutilisables.

Je peux décrire tel ou tel individu de telle ou telle ou telle nationalité dès lors que je le connais bien (et encore, on a parfois des surprises ...) mais ne me demandez pas de vous donner une définition du Français, de l'Espagnol, de l'Allemand, etc.

Citation :
Il y a un article de la Dépêche qui livre le témoignage de l'ex beau frère de M Krombach qui est plutôt inquiétant.
http://www.ladepeche.fr/article/2011/03 ... mbach.html
Merci. Je le lirai


Haut
   
 Sujet du message : Re: Affaire Krombach
MessagePosté : 31 mars 2011, 10:52 
Hors ligne

Enregistré le : 30 janv. 2006, 20:04
Messages : 273
Localisation : RP 95
serviteur :
Il est vrai que les Allemands ne sont jamais en reste pour nous réserver des coups bas et indélicats. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que ça arrive en matière de justice et dans d'autres domaines également.

danou :
Pouvez-vous me donner d'autres exemples ? A quelles affaires vous référez-vous ?

En matière de justice, dans les affaires de séparation de couples franco-allemands, la justice allemande donne systématiquement gain de cause et de manière expéditive aux parents allemands qui conservent de manière autoritaire la garde des enfants, que ce soit des hommes ou des femmes. Les Allemands n'aiment pas beaucoup perdre de temps en discussion et palabres en tout genre.

En matière économique, même si l'Allemagne ne cherche pas à nuire en particulier à la France, je vous propose de lire l'article suivant : http://www.globalix.fr/content/peut-on- ... e%E2%80%9D

Je ne vis pas avec le passé mais tout de même l'Allemagne est un pays qui a une histoire particulièrement violente sur plusieurs siècles et qui a beaucoup de mal à se remettre en question.
Je ne vis pas avec le passé, je suis trop jeune pour me plaindre de ce qui s'est passé en 39-45. Ils ont commis des horreurs en particulier envers les Polonais (surtout les Juifs) durant cette période mais aussi envers lers Français et ce depuis l'occupation romaine.
Le seul chancelier allemand qui a présenté des excuses pour tout le mal que l'Allemagne avait fait à la France, c'est Gerhard Schröder en 2005. C'est étonnant non ?
Je n'en veux absolument pas aux jeunes générations allemandes mais aux plus anciens là c'est différent. J'ai discuté avec des Allemands d'un certain âge (70-75 ans) quand j'étais à Cologne pour quelques jours dans les années 80 avec un ami.
On s'est rendu compte qu'ils n'avaient quasiment aucun remords des atrocités commises durant la seconde guerre mondiale mais par contre affichaient toujours une certaine nostalgie d'Hitler, un homme considéré comme ayant fait beaucoup de bien à l'Allemagne.
Encore une fois, Je n'en veux pas aux jeunes générations allemandes, mais j'ai quand même l'impression qu'eux mêmes ne veulent plus que l'on parle de cela et n'aiment pas trop cette évocation honteuse de l'histoire nazi qui est leur histoire.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Affaire Krombach
MessagePosté : 31 mars 2011, 13:18 
Hors ligne

Enregistré le : 24 juil. 2005, 16:25
Messages : 294
Je ne peux vous empêcher de voir les choses comme cela si vous l'avez décidé mais je sais bien, pour avoir de ce pays une connaissance très approfondie, que les choses ne sont ni aussi simples, ni aussi tranchées ni aussi monolithiques que vous le pensez.
Comme partout, on peut trouver en Allemagne les opinions et les sensibilités les plus diversifiées. Et dans des proportions sensiblement égales à ce qui est le cas en France, par exemple.

Je suis d'ailleurs convaincue, sans prétendre avoir fait le tour du monde, que la même chose est probablement valable pour n'importe quel pays de la planète.
Tout simplement parce que la nature humaine comporte un certain nombre de constantes qui se retrouvent partout, toutes cultures confondues.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Affaire Krombach
MessagePosté : 01 avr. 2011, 19:04 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 14 mai 2005, 16:23
Messages : 136
Localisation : belgique
«J'attends que Dieter Krombach dise la vérité»
Mots clés : Affaire Kalinka, Procès Krombach, Danielle Gonnin, André Bamberski, Dieter Krombach, Kalinka Bamberski

Par Stéphane Durand-Souffland

31/03/2011 | Mise à jour : 21:51 Réactions (21)

Danielle Gonnin (ici à la sortie du tribunal, mardi) ne s'est constituée partie civile qu'en mars 2010, car elle refusait de croire que le Dr Krombach avait pu tuer sa fille Kalinka. Crédits photo : CHARLES PLATIAU/Reuters
Aux assises de Paris, devant ses deux ex-maris, l'accusé et son accusateur, Danielle Gonnin, mère de Kalinka, témoigne.

La femme aux cheveux gris-blond qu'une pince maintient en chignon se campe timidement à la barre. Aujourd'hui, elle se nomme Danielle Gonnin, mais au fil de sa vie, elle fut successivement Mme André Bamberski et Mme Dieter Krombach. Elle est debout entre les deux hommes. Le premier est au banc de la partie civile, le second dans le box des accusés. Seule la tête de ce dernier émerge de la balustrade de bois, drôlement penchée. Il a mis ses deux mains, remarquablement fines, en coquille derrière ses oreilles pour mieux entendre le mince filet de voix qui coule à côté du micro. Un sourire éclatant, parfois, illumine sa beauté délabrée: on entrevoit alors l'homme irrésistible qui, en 1974, séduisit la mère de Kalinka dont voici le récit.

«Il a flashé sur moi»
Ils se sont rencontrés à Casablanca, à des réunions de parents d'élèves expatriés. «Il a flashé sur moi et après, il ne m'a plus lâchée», raconte Mme Gonnin, qui ne s'est constituée partie civile qu'en mars 2010 car pendant vingt-huit ans, elle a refusé de croire que le beau médecin bavarois avait pu tuer sa fille chérie. Il est vrai que M. Krombach a de la suite dans les idées. Veuf et remarié, il veut à présent cette jolie jeune femme qui fait moins que son âge et dore au soleil du Maroc. Alors il invite ses deux enfants à venir jouer avec les siens, leur passe des films de Chaplin et, pendant que la marmaille rit aux pitreries de Charlot, fait une cour en règle à Mme Bamberski. Celle-ci lui résiste, mais avec de moins de détermination. Son mari se rend compte de la situation au bout d'un an et exige un tête-à-tête avec le rival. Il en revient et déclare à son épouse: «Il ne te lâchera jamais, on rentre.» La famille fait ses bagages et repart pour Toulouse, en voiture. À Algésiras, on débarque du ferry. Un individu, chapeau et lunettes noires, s'approche de Danielle: c'est le Dr Krombach, qui la suit jusqu'à la Ville rose. Mme Bamberski se lance à corps perdu dans une liaison. «M. Bamberski, soupire-t-elle, avait la haine des Allemands depuis la guerre. Manque de chance, c'est un Allemand qui m'a séduite, ça n'a pas arrangé les choses.» Au demeurant, M. Bamberski n'est pas du genre à spontanément arranger les choses qui fâchent. L'épouse s'exile en Allemagne, où elle épouse son amant en 1977, il se bat pour garder leurs deux enfants mais Kalinka et Nicolas iront finalement s'installer chez leur beau-père, au bord du lac de Constance.

Mme Gonnin décrit l'homme du box en mari attentionné, généreux, galant, qui la couvre de fourrures et de bijoux, éduque les enfants avec sévérité mais jamais brutal. On la sent encore attachée à lui, bien qu'elle nourrisse à son égard, depuis peu, d'horribles soupçons. Elle savait qu'il l'avait copieusement trompée, parfois avec des adolescentes. Elle a découvert qu'il avait violé une jeune fille de 16 ans, que d'autres l'accusent du même crime. La présidente, Xavière Simeoni: «Qu'éprouvez-vous aujourd'hui à son égard?»

Mme Gonnin: «De la pitié, à le voir comme ça… Mais j'attends la vérité, qu'il dise ce qui s'est passé. Il faut qu'on sache. Pendant vingt-huit ans, j'aurais mis ma tête à couper qu'il était innocent. Mais avec tout ce que j'ai lu… ça m'a chamboulée.»

André Bamberski réclame la parole. Il est furieux après celle dont il refuse même de croiser le regard, et qu'il accuse de mentir: «Je voudrais que les jurés oublient ses mots», tempête-t-il, demandant à l'avocat de son ex-épouse qu'il la «cadre». C'est terrible, l'image de cette femme debout entre deux hommes qu'elle a aimés, entre deux rives dont aucune ne peut l'accueillir, forcément poursuivie par le fantôme de Kalinka: Dieter Krombach, don juan fané de 75 ans, répond d'un crime odieux; André Bamberski, 73 ans, la repousse non par dépit d'une infortune ancienne, mais parce ce qu'il exige, à ce procès, le monopole du deuil.

source : Le Figaro


Haut
   
 Sujet du message : Re: Affaire Krombach
MessagePosté : 01 avr. 2011, 19:29 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 14 mai 2005, 16:23
Messages : 136
Localisation : belgique
Pour une vue plus précise du procès : http://www.justice-kalinka.com/


Haut
   
 Sujet du message : Re: Affaire Krombach
MessagePosté : 04 avr. 2011, 11:26 
Hors ligne
administrateur

Enregistré le : 14 mai 2005, 16:23
Messages : 136
Localisation : belgique
Affaire Kalinka :
le Dr Krombach hospitalisé
Mots clés : Procès, Meurtre, Dr Krombach, Kalinka Bamberski

Par Stéphane Durand-Souffland

04/04/2011 | Mise à jour : 10:49 Réagir

Dieter Krombach, 75 ans, est accusé d'avoir tué Kalinka Bamberski, 14 ans, le 10 juillet 1982 à Lindau, en Bavière. Crédits photo : BENOIT PEYRUCQ/AFP
Le procès du médecin allemand soupçonné d'avoir tué sa belle-fille, Kalinka Bamberski, est suspendu lundi matin.

Le procès de Dieter Krombach devant la cour d'assises de Parispour le meurtre de la jeune Kalinka Bamberski, morte en 1982, est suspendu au verdict des médecins: l'accusé, âgé de presque 76 ans, semble avoir été victime, dimanche après-midi, d'un malaise cardiaque. Il a été transféré de la maison d'arrêt de Fresnes à la Pitié-Salpêtrière. Prévenus dimanche aux alentours de 23 heures, ses avocats, Mes Levano et Ohayon, ne disposaient pas d'informations détaillées en milieu de matinée. Ils laissent cependant entendre que l'état de santé de leur client nécessite une hospitalisation de «trois jours, minimum».

La présidente Xavière Simeoni a repris l'audience à 10 heures, devant un auditoire clairsemé - on reconnaissait toutefois, dans le public, la silhouette familière du comédien Jean-Pierre Darroussin. Elle a indiqué qu'un point de la situation serait fait dans l'après-midi, vers 15h30.

S'il s'avère que M. Krombach doit subir, à défaut d'une intervention, plusieurs jours d'examens, il est à redouter que son procès soit ajourné, ce qui constituerait un rebondissement de plus dans une procédure excpetionnellement longue, parsemée de manoeuvres dilatoires. La partie civile soupçonne d'ailleurs le cardiologue allemand de simuler le malaise qui, quel que soit le diagnostic des praticiens de la Pitié, perturbe sérieusement le cours d'une audience déjà très en retard sur le calendrier initial.

Source : Le Figaro


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 70 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com