Nous sommes le 23 nov. 2017, 02:07

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2
Auteur Message
 Sujet du message :
MessagePosté : 12 sept. 2007, 21:15 
Hors ligne
administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 23:41
Messages : 616
A ce sujet d'ailleurs, france 5 a diffusé samedi 8 septembre une emission plutôt bien faite sur ce sujet

http://education.france5.fr/programmes/ ... bjId=14254

toutes les thèses possibles concernant la disparition de Marilyn ont été passées en revue....


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 16 mars 2008, 19:50 
Hors ligne
administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 23:41
Messages : 616
et pour poursuivre, le journaliste William Reymond vient de publier un ouvrage sur l'affaire:
http://www.williamreymond.com/
le dernier secret...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 mars 2008, 13:54 
Hors ligne

Enregistré le : 19 mars 2008, 10:00
Messages : 4
Concernant William Reymond et son dernier livre sur Marilyn, vous trouverez ici des vidéos intéressantes: son interview sur I Tele à l'occasion de la sortie de son livre ainsi que deux bandes-annonces du bouquin:
http://www.dailymotion.com/williamreymo ... itw_people


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 mars 2008, 15:17 
Hors ligne
administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 23:41
Messages : 616
Je suis en train de lire son livre à ce sujet.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 17 janv. 2009, 21:53 
Hors ligne

Enregistré le : 17 janv. 2009, 03:37
Messages : 8
Localisation : nord
Sous ses dehors bonhomme, William est effectivement un dogue qui ne lache pas facilement son os.

Si celà vous intéressait vraiment, Ludivine, je dois toujours posséder dans le fin fond de ma bibliothèque le livre de Nogguchi.

En résumé, concernant l'examen médico-légal de Marylin, il convient aussi d'ajouter qu'aucun récipient d'eau ne fut retrouvé près du corps... or, en admettant que cette prouesse d'absorbtion extravagante eut été capable, jamais elle n'aurait pu être possible sans boire... et l'estomac de Marylin ne contenait pas d'eau... d'autre part, si mes souvenirs sont exact, le seul verre retrouvé été propre comme sortant du lavage.

Autre indice troublant ; la disparition du carnet rose de Marylin, où elle notait toutes les reflexions de JFK dont les connaissances la complexaient; la pauvre se voyait deja 1° dame des Etats unis ! Disparu le soir du drame, ce carnet aurait contenu des confidences géopolitiques de JFK passées sur l'oreiller. La théorie de la présence de Bob la veille de sa mort reposerait essentiellement sur la récupération de ce carnet.

Marylin aurait accepté la "passation" à Bob en croyant que John lui reviendrait par la suite... Les choses du sexe intéressaient médiocrement la jeune femme. Sans doute les séquelles traumatiques du viol dont elle fit l'objet à 9 ans. Elle ignorait tout de l'orgasme et trouvait les exercices physique banaux ( autre bouquin qui doit trainer dans ma bibliothèque signé par un producteur pilier d'Hollywood; Marshall, si je ne m'abuse)... Ce qui ne l'empêchait cependant pas d'être intérieurement rongée par ce "handicap" de l'amour.

Réalisant qu'elle avait été prise pour une dinde, elle s'était récriée ; "s'ils me prennent pour un morceau de viande, ils vont voir !). Paroles imprudentes !

Autre "gracieuseté" vécue par la pauvre, Sinatra n'aurait pas hésité à la droguer pour la livrer à la concupiscence de Giancana qui partageait, déjà ! avec JFK une autre conquête ; Judith Exner (ortho non garantie) messager dont les formes aussi appétissantes étaient aussi réputées au sein de la Mafia que l'hospitalité de son jardin secret... enfin, si l'on peut dire sans tomber dans l'excès du "public", l'accès graçieux n'ayant rien de gratuit.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 22 janv. 2009, 12:06 
Hors ligne
administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 23:41
Messages : 616
michel-j a écrit :
Sous ses dehors bonhomme, William est effectivement un dogue qui ne lache pas facilement son os.

Je vois que vous connaissez ... :wink: Oui, il a quelque peu ce tempérament :lol:
Mais il est avant tout passionné dès qu'il attaque un nouveau sujet d'investigation.

Citation :
Si celà vous intéressait vraiment, Ludivine, je dois toujours posséder dans le fin fond de ma bibliothèque le livre de Nogguchi.

Bien evidemment, je suis intéressée, je vous remercie.
Je ne voudrais cependant pas vous en déposseder...tel un vulgaire vautour
:wink:

Citation :
En résumé, concernant l'examen médico-légal de Marylin, il convient aussi d'ajouter qu'aucun récipient d'eau ne fut retrouvé près du corps... or, en admettant que cette prouesse d'absorbtion extravagante eut été capable, jamais elle n'aurait pu être possible sans boire... et l'estomac de Marylin ne contenait pas d'eau... d'autre part, si mes souvenirs sont exact, le seul verre retrouvé été propre comme sortant du lavage.

Autre indice troublant ; la disparition du carnet rose de Marylin, où elle notait toutes les reflexions de JFK dont les connaissances la complexaient; la pauvre se voyait deja 1° dame des Etats unis ! Disparu le soir du drame, ce carnet aurait contenu des confidences géopolitiques de JFK passées sur l'oreiller. La théorie de la présence de Bob la veille de sa mort reposerait essentiellement sur la récupération de ce carnet.

Marylin aurait accepté la "passation" à Bob en croyant que John lui reviendrait par la suite... Les choses du sexe intéressaient médiocrement la jeune femme. Sans doute les séquelles traumatiques du viol dont elle fit l'objet à 9 ans. Elle ignorait tout de l'orgasme et trouvait les exercices physique banaux ( autre bouquin qui doit trainer dans ma bibliothèque signé par un producteur pilier d'Hollywood; Marshall, si je ne m'abuse)... Ce qui ne l'empêchait cependant pas d'être intérieurement rongée par ce "handicap" de l'amour.

Réalisant qu'elle avait été prise pour une dinde, elle s'était récriée ; "s'ils me prennent pour un morceau de viande, ils vont voir !). Paroles imprudentes !

Autre "gracieuseté" vécue par la pauvre, Sinatra n'aurait pas hésité à la droguer pour la livrer à la concupiscence de Giancana qui partageait, déjà ! avec JFK une autre conquête ; Judith Exner (ortho non garantie) messager dont les formes aussi appétissantes étaient aussi réputées au sein de la Mafia que l'hospitalité de son jardin secret... enfin, si l'on peut dire sans tomber dans l'excès du "public", l'accès graçieux n'ayant rien de gratuit.

Merci pour ce résumé...ce qui pourrait être intéressant, ce serait de dresser un comparatif sur tous ces points avec les autres lectures sur le sujet, justificatif éventuellement à l'appui.

_________________
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillants avant d'avoir l'air con".
Comment se fait-il que certains paraissent si cons même sans lumière ? C'est de la métaphysique pure.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 22 janv. 2009, 12:28 
Hors ligne

Enregistré le : 17 janv. 2009, 03:37
Messages : 8
Localisation : nord
La Vérité sur Marilyn Monroe ; Glenn Fergusson. Walter Beckers éditeur. Kappelen-Anvers.... pas mal de détails intimistes du quotidien de la Star.

Le livre que Nogguchi ( ortho non garantie ) consacra à sa propre gloire en narrant ses autopsies de stars ; il fut légiste à Hollywood.

Les autres éléments relèvent de lectures plus anciennes, notamment sur quelques pontes de la Mafia tels que Sam Giancana ou sur ses rapports avec le clan Kennedy.

Pour ce qui est des livres ayant trait à Marilyn, je puise dans mes cartons dès que j'ai le temps nécessaire pour cela... tous les livres n'ont pas retrouvé le chemin des rayons devenus trop petits depuis mon dernier déménagement... au point que j'ai du en offrir pas mal.

Je dois cependant vous dire, au cas où vous l'ignoreriez, que Nogguchi fut vivement contesté... y compris par un autre légiste local, son chef hiérarchique si mes souvenirs sont exacts, concernant les conclusions écrites du rapport médico-légal.


Haut
   
MessagePosté : 14 juin 2010, 16:06 
Hors ligne

Enregistré le : 24 déc. 2009, 07:54
Messages : 17
oui, c'est la mort qui a donne beaucoup d'influences au cinema mondial
5 août 1962, 4 h 25 du matin : Marilyn Monroe est retrouvée morte dans sa maison de Los Angeles. Quelques heures plus tôt, trois hommes en sortaient précipitamment. Parmi eux, un des personnages les plus puissants du pays. Crime ou suicide ? C'est au suicide que conclut à l'époque une enquête bien vite menée, et dont les zones d'ombre n'ont cessé d'intriguer depuis.

Don Wolfe, journaliste américain, livre ici sa propre version des faits, fruit d'une enquête de quinze ans qui l'a mené des collines d'Hollywood aux couloirs de la Maison blanche. Témoignages inédits de vieillards qui se décident à parler trente ans après les faits, rapports secrets longtemps dissimulés par des intérêts trop puissants, documents de la CIA et du FBI, Wolfe s'appuie sur une immense masse de documents (dont certains sont reproduits en annexe) pour reconstituer la vie de celle qui fut l'un des mythes du XXe siècle.

_________________
Voyage vietnambaie halongplage Phu Quoc


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com