Nous sommes le 07 mars 2021, 21:18

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante
Auteur Message
Message non luPosté : 07 sept. 2008, 11:48 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 janv. 2006, 17:10
Messages : 1863
Bonjour: sur le plan de la gendarmerie, la 304 et aperçus par martinez, lorsque cette 304 et 8 m de la ligne stop qu'il y a de marqué au sol et martinez et quand a lui a une vingtaine de mètres de celle ci.
le mieux donc! serais de pouvoir ajusté la voiture bleu et rouge, aussi bien en avant quand arrière et réduire les vitesses jusqu'à 20km h pour tout le monde.

_________________
"Aimons-nous vivants, n'attendons pas que la mort nous trouve du talent." ( Pierre Delanoë)
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 07 sept. 2008, 13:59 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4415
Localisation : Paris
La subtilité de la position de de M.Aubert déporté sur la gauche sera difficile à mettre en évidence...

M.Martinez indique qu'il s'est lui aussi porté versl le milieu de le route... la trajectoire du camion, par la gauche ou la droite peut en être affectée.

Les "quelques minutes" qu'on lit dans le PV de déposition de M.Martinez pour qu'arrive M.Aubert sont évidemment puvérisées...

Le reste est cohérent en prenant en compte les remarques de bruno


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 07 sept. 2008, 14:04 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4415
Localisation : Paris
Mais cette reconstitution a une faiblesse (ou une force)... dans cette configuration, M.Aubert, et Mme sont aux premières loges pour voir Ranucci ...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 07 sept. 2008, 17:28 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 janv. 2006, 17:10
Messages : 1863
Citation :
La subtilité de la position de de M.Aubert déporté sur la gauche sera difficile à mettre en évidence...

M.Martinez indique qu'il s'est lui aussi porté versl le milieu de le route... la trajectoire du camion, par la gauche ou la droite peut en être affectée.

Les "quelques minutes" qu'on lit dans le PV de déposition de M.Martinez pour qu'arrive M.Aubert sont évidemment puvérisées...
Tu a raison webrider en fait, en 3 secondes il son déjà arrête a la hauteur de martinez, avec cette configuration bien sur; ce qui laisseras comme retard des Aubert sur ranucci un peut prés 6 a 7 seconde dans la mesure, ou, si ce que dit martinez les aubert son partis aussitôt après avoir échanger quelques mots et que sa a permis a ranucci d'effectuer qu'une cinquantaine de mètres.
Sa fait très peut quand pour ranucci d'effectuer tout ce que les aubert déclare avoir vue dans leur PV et encore pire quelques années après

_________________
"Aimons-nous vivants, n'attendons pas que la mort nous trouve du talent." ( Pierre Delanoë)
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 07 sept. 2008, 17:53 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4415
Localisation : Paris
je n'avais pas envisagé qu'après s'être glissé ente la R16 et le camion comme le précise M.Martinez, Ranucci pouvait être passé juste devant les Aubert.
Dans cette configuration, Mme Aubert a pu le voir aussi bien que son mari et d'autant plus s'il s'est tourné vers eux, ce qui est normal dans cette circonstance (il y vait danger d'une nouvelle collision)... et ainsi, comme son mari était elle en mesure de le reconnaitre le 6 juin ... ouf...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 07 sept. 2008, 17:58 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4415
Localisation : Paris
Ce ne serait donc pas quand il doublait que M.Aubert aurait vu Ranucci, mais quand la 304 est passée juste devant la R15...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 sept. 2008, 23:46 
Citation :
Bonjour: sur le plan de la gendarmerie, la 304 et aperçus par martinez, lorsque cette 304 et 8 m de la ligne stop qu'il y a de marqué au sol et martinez et quand a lui a une vingtaine de mètres de celle ci.
Non, Bruno, ce n’est pas ce que dit le plan.
Il faut regarder les petits numéros qu’il y a sur les voitures.
Quand la 304 est au niveau du panneau stop, elle porte le numéro 2. Il faut donc regarder le dessin de la R16 qui porte le numéro 2. Donc, quand la R16 « attaque la gomme »(début des 9m), la 304 est vers le panneau stop. La 304 est représentée en trait plein, c’est que les gendarmes se sont fiés aux déclarations de Martinez.

On voit aussi une autre position de la R16, à 17m (9+8 ), une vingtaine de mètres pour toi. Elle est représentée en pointillé et elle porte le numéro 1. Il faut comparer cette position, à celle de la 304 représentée en pointillé, à quelque chose proche de 15m, qui porte le numéro 1.

Les deux voitures qui portent le numéro 1 sont représentées en pointillé. Il ne s’agit pas d’un constat, mais d’une supposition.

On peut remarquer (en traçant une droite sur le plan), que de la position de conduite de la R16 repérée 1, on ne peut pas voir la 304 repérée 1 également, parce qu'elle est cachée par le mur de la propriété.

On peut remarquer aussi que pour passer du repère 1 au repère 2, les deux voitures parcourent 8m dans le même temps. Elles vont donc à la même vitesse. On peut envisager qu’avant de rentrer dans cette zone, Martinez (qui n’a pas encore vu la 304) roule au moins à 70km/h.
Comme Ranucci n’a laissé aucune trace de freinage, est-il envisageable, qu’il est franchi la ligne de stop, à cette vitesse là ?

Enfin, les 8m que parcourt Martinez avant de laisser de la gomme, correspondent au temps de réaction. 8m, cela correspond à une vitesse de 26 km/h. Impossible


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 sept. 2008, 23:49 
Citation :
je n'avais pas envisagé qu'après s'être glissé ente la R16 et le camion comme le précise M.Martinez, Ranucci pouvait être passé juste devant les Aubert.
Dans cette configuration, Mme Aubert a pu le voir aussi bien que son mari et d'autant plus s'il s'est tourné vers eux, ce qui est normal dans cette circonstance (il y vait danger d'une nouvelle collision)... et ainsi, comme son mari était elle en mesure de le reconnaitre le 6 juin ... ouf...
Comme à l’époque, personne n’a déclaré quelque chose qui pourrait donner corps à cette situation, je crois plutôt qu’il faut remettre en cause la simulation.

La simulation fait passer le camion à gauche de la R16 qui d’après Martinez était « au milieu ». A choisir, autant rouler sur la partie droite de la chaussée, surtout à l’approche d’un virage qui cache la circulation venant en face.

Par rapport aux vitesses différentielles du camion et de la R16, au moment du choc, le camion est au mois à 80m. Cela, nous n’arrivons pas à le simuler. Il faudrait pouvoir le placer au moins à 120m, au départ de l’action.

Dans la simulation, le point de choc est placé trop loin. La 304 doit aller (pratiquement) en direction du poteau béton dont on voit l’ombre sur la route.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 sept. 2008, 20:17 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4415
Localisation : Paris
L'élément le plus significatif de ce schéma est que la304 a pu passer sous le nez des Aubert, ce qui donne une base raisonnanble à leur témoignage et permet de constater qu'ils avaient bien ou voir le viasage de Ranucci, tous les 2. Ce ne serait donc pas sur la gauche de la route que M.Aubert seul aurait pu le voir...

Sur l'emplacement des véhicules et du point de choc, la simulation tient compte du schéma du constat.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 sept. 2008, 22:13 
Citation :
L'élément le plus significatif de ce schéma est que la304 a pu passer sous le nez des Aubert, ce qui donne une base raisonnanble à leur témoignage et permet de constater qu'ils avaient bien ou voir le viasage de Ranucci, tous les 2. Ce ne serait donc pas sur la gauche de la route que M.Aubert seul aurait pu le voir...
Bien, mais vous allez nous dire comment vous pouvez affirmez cela, alors que la R15 des Aubert n'apparaît pas sur le schéma en question.
Citation :
Sur l'emplacement des véhicules et du point de choc, la simulation tient compte du schéma du constat.
Comment pouvez-vous dire une chose pareille ?
Sur le schéma, le point de choc est exactement dans l'alignement du milieu de la zone "terre plein" tracée au sol, à l'arrivée de la N8bis. Pas 4m plus loin en direction d'Aubagne, comme nous pouvons le voir sur la simulation.
Sur la simulation, seule la 304 est positionnée conformément à la position 1 quelle a sur le schéma. Faut-il vous rappeler que cette position n’est que supposée et en rien une constatation.
Le seul autre véhicule que nous voyons sur le schéma, est la R16. Dans sa position1, il est à 17m (9+8 ). Au démarrage de la simulation, la R16 est représentée à plus de 30m et nous pouvons la placer où bon nous semble.
Le camion et la R15 des Aubert ne sont pas sur le schéma et pourtant ils sont sur la simulation.
Donc, non, il n'est pas possible de dire que la simulation tient compte du schéma .......et c’est heureux.
C’est heureux, parce que d’abord le schéma n’est pas réaliste et j’ai dit pourquoi.
C’est heureux, parce que ce n’est pas ce qu’il y a sur le schéma que nous cherchons à simuler, mais ce qui a pu se passer, avec tous les véhicules en présence. Vous ne me contredirez pas sûrement pas, vous qui cherchez, par cette simulation à savoir ce qu’on pu voir les Aubert, qui je le rappelle, n’apparaissent pas sur le schéma (enfin leur voiture).


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 sept. 2008, 09:42 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 13:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Moi je trouve cette simul très intéressante car on découvre beaucoup de choses. Que Ranucci était carrément devant les Auberts quand il prend la fuite. Ensuite, dans ces conditions, on peut facilement estimer leur temps d'arrêt en dessous de 20 voire 10 secondes. Ce qui fait que la poursuite entamée par Aubert peut-être crédible à condition que le camion n'ait pas tourné à droite.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 sept. 2008, 10:16 
Citation :
Moi je trouve cette simul très intéressante car on découvre beaucoup de choses. Que Ranucci était carrément devant les Auberts quand il prend la fuite.
Non, c'est faux. La simulation n'est pas juste. Le 3 juin 74, Martinez connaît la route. Cela fait 10 km qu'il est derriere ce p..... de camion. Alors au sortir du virage, la ligne droite fait environ 290m, il y va et il appuie..............
Le camion se traine 65, 70km/h.
Au moment du choc, Martinez a foutu 80 à 100m (10 s)au camion. Et ça, on ne peut pas le simuler.
Citation :
Ensuite, dans ces conditions, on peut facilement estimer leur temps d'arrêt en dessous de 20 voire 10 secondes. Ce qui fait que la poursuite entamée par Aubert peut-être crédible à condition que le camion n'ait pas tourné à droite.
Ben justement non, le camion il a déjà 10 s de retard et Aubert est derrière le camion.
Si le camion va tout droit, il va forcément ralentir, voire s'arrêter. Il y a un véhicule à l'arrêt au milieu de la route et un "clampin" qui gesticule.
Dans le meilleur des cas, s'il ne marque pas l'arrêt, il va avancer au ralenti. Et Aubert et toujours derrière.
Ce n'est qu'une fois que le camion sera parti, que Aubert va arriver à la hauteur de Martinez.
Là, il va y avoir discussion entre Martinez et Aubert.
Et cette discussion, elle ne s'est pas faite en 2s. Il a bien fallu que Martinez donne suffisament d'information pour que Aubert, ne se trompe pas de véhicule.
Tout cela fait que le retard de Aubert sur Ranucci et sûrement plus près de la minute que des 10s.
Il est en tout cas supérieur à 40s, (que l'on peut évaluer ainsi: 10s de retard, 10 s passage au ralenti, 20 s de discussion (c'est vraiment peu)) si le camion ne marque pas l'arrêt, mais cela, personne n'en est sûr.


Haut
   
Message non luPosté : 10 sept. 2008, 10:33 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 13:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
Tout cela fait que le retard de Aubert sur Ranucci et sûrement plus près de la minute que des 10s.
Il est en tout cas supérieur à 40s, (que l'on peut évaluer ainsi: 10s de retard, 10 s passage au ralenti, 20 s de discussion (c'est vraiment peu)) si le camion ne marque pas l'arrêt, mais cela, personne n'en est sûr.
Si tel est le cas, alors la poursuite et ce que racontent les Auberts est impossible. En moins d'une minute, Ranucci a largement eu le temps de fuir, de s'arrêter et de se cacher dans les fourrés. Et ce, bien avant que les Auberts se lancent à sa poursuite! Ca impliquerait qu'ils auraient tout inventé (l'histoire du type qui sort de la 304 et qui s'enfuit avec un paquet/enfant)?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 sept. 2008, 10:47 
et puis, il y a cette étonnante contradiction entre les aveux de C Ranucci et le témoignage des Aubert.

C Ranucci dit qu'il est sorti après la petite car sa portière était bloquée alors que les Aubert disent qu'ils ont vu un type qui était dehors côté passager et sortant l'enfant de la voiture.

L'hypothèse de l'évanouissement a un avantange, elle permet de répondre à cette question compliquée du timing dont nous avons très peu d'éléments fiables.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 sept. 2008, 12:01 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 13:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Citation :
et puis, il y a cette étonnante contradiction entre les aveux de C Ranucci et le témoignage des Aubert.

C Ranucci dit qu'il est sorti après la petite car sa portière était bloquée alors que les Aubert disent qu'ils ont vu un type qui était dehors côté passager et sortant l'enfant de la voiture.
Justement, le problème il est là: était-elle bien bloquée à ce moment-là? Quand on voit la position de la 304 dans le garage lors de la saisie par la police...

Il est étonnant que lors des aveux, les enquêteurs ne se soient pas attardé sur ce point et n'aient pas exigé plus de précision pour l'éclaircir.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com