Nous sommes le 15 mai 2021, 22:44

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 60 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 Suivante
Auteur Message
Message non luPosté : 17 mars 2010, 21:58 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 mai 2005, 22:47
Messages : 194
Bonsoir,

je m'interroge sur un point: on n'a jamais vraiment confronté le témoignage des Aubert sur le comportement de MD sortant de la voiture avec Ranucci avec ce qu'en pensait la mère de MD.

Je m'explique: le comportement de MD selon les Aubert apparait pour le profane surprenan: ainsi, quand MD sort de la voiture, elle ne pleure pas, ne crie pas pourtant avec ce qu'elle devait avoir subi etc; de plus elle ne semblait pas avoir peur de Ranucci (1 personne qu'elle ne connaissait pas) aux dires des Aubert.

Trouve-t-on des témoignages de la mère de MD (mère qui était le mieux à même de connaitre sa propre fille) reconnaissant qu'une telle attitude de sa fille avec un inconnu était possible? Je n'ai jamais rien trouvé à ce sujet de clair...

Et du point de vue des autres membres de la famille Rambla, exceptés Jean et Pierre, on sait aussi que MD avait 1 frère et 1 soeur 1 poil plus jeune qui étaient faux-jumeaux: se sont-il déjà exprimés à ce sujet?

Au delà de la terrible souffrance vécue pour cette famille, une chose m'a toujours frappée dans les témoignages des Rambla sur l'affaire Ranucci, c'est qu'aucun autre membre de la famille ne s'est semble-t-il exprimé sur le sujet pour affirmer la culpablité de Ranucci: car même lorsque Jean était en liberté, ce n'était que lui et son père qui s'exprimait sur les plateaux de télévision... Seul Pierre a rédigé son livre, actuellement sous le pilon...

Volonté familiale? je m'interroge si certains membres de la famille Rambla ont pu avoir un doute sur la culpabilité de Ranucci, ou si le poids pour ceux-ci a été trop lourd et ils se sont délibérément tus pour laisser parler seul Pierre et Jean...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 mars 2010, 22:16 
bonsoir Pat

je vous invite à consulter l'article " archives VOIX DU NORD " edition 5 juin 1974 ( dispo sur ce site ) ... vous y trouverai un petit temoignage de Mme Ramble

amicalement


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 mars 2010, 22:16 
.... Mme Rambla


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 mars 2010, 22:37 
Les Rambla - je crois même qu'il s'agissait de Mme Rambla - ont dit aux enquêteurs que MD ne serait jamais montée avec un inconnu.

Cela, ajouté au fait que la petite, qui avait de nombreuses occasions de sortir de la voiture de son ravisseur entre Ste Agnès et le Lieu du crime *, semble bien avoir suivi son ravisseur avec confiance, laisserait penser qu'elle connaissait peut-être ce dernier.
Mais si tel était le cas, il faudrait supposer que l'homme n'était quand même pas un intime de la famille, car le petit Jean l'aurait forcément connu aussi.

C'est vrai, seuls M. Rambla et son fils Jean se sont exprimés sur l'affaire. Jean, c'est normal, il est le seul à avoir vu le ravisseur de près. Pourquoi la mère s'est-t-elle toujours tenue à l'écart des médias ? Difficile à dire. Trop émotive ? Peut-être maîtrisait-elle moins bien le Français que son mari ? Je ne sais pas.

Les jumeaux Noël et Karin ? Ils devaient avoir environ 3 ans à l'époque du drame et ne peuvent avoir aucun souvenir ni de leur soeur ni de ces journées tragiques. S'ils ne se sont pas exprimés, c'est parce qu'ils n'avaient vraiment rien à dire qui puisse aider à l'élucidation de cette affaire.



* il faut traverser plusieurs localités et attendre à de nombreux feux rouges


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 mars 2010, 22:48 
dans l'emission non elucidé diffusée le 7 mars , une criminologue explique les astuces employées par les pedophiles pour kidnapper les enfants ( .. les faire monter en toute confiance dans leur vehicule ) ... parmi les exemples , elle cite le subterfuge du chien perdu


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 06 avr. 2010, 13:25 
Citation :
dans l'emission non elucidé diffusée le 7 mars , une criminologue explique les astuces employées par les pedophiles pour kidnapper les enfants ( .. les faire monter en toute confiance dans leur vehicule ) ... parmi les exemples , elle cite le subterfuge du chien perdu
Oui, le coup du chien perdu est un grand classique. Et c'est bien parce qu'il a existé avant et après l'enlèvement de MDR qu'il n'est pas possible de conclure que d'autres cas non élucidés - et notamment l'affaire de Ludovic Janvier, près de Grenoble - où il a été utilisé doivent forcément être attribués au ravisseur de MD (si l'on suppose CR innocent).


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 07 avr. 2010, 10:38 
Citation :
Je m'explique: le comportement de MD selon les Aubert apparait pour le profane surprenan: ainsi, quand MD sort de la voiture, elle ne pleure pas, ne crie pas pourtant avec ce qu'elle devait avoir subi etc; de plus elle ne semblait pas avoir peur de Ranucci (1 personne qu'elle ne connaissait pas) aux dires des Aubert.
Explications possibles :

-
Les Aubert ont vu en réalité une scène moins anodine qu'ils ne veulent bien le dire et l'ont minimisée par la suite pour justifier leur non-intervention.

-
La petite MD manifestait un comportement tranquille parce qu'elle connaissait son ravisseur et lui faisait confiance


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 07 avr. 2010, 13:23 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 mai 2005, 22:47
Messages : 194
Citation :
Explications possibles :

La petite MD manifestait un comportement tranquille parce qu'elle connaissait son ravisseur et lui faisait confiance
oui et c'est ce d'ailleurs ce que disait la mère de Christian ds sa lettre du 25.4.76
"La malheureuse victime qui le connaissait certainement, étant peu liante, a affirmé sa mère, elle a consenti à partir tenue par la main, de la cité, avec l'homme au pull rouge. Telle façon a bien dit son frère le petit jean, se rappelant de l'accent marseillais (NOTÉ) de l'homme, puis rappel de l'exactitude de cet enfant la phrase du petit chien noir perdu, dite 3 jours avant à Agnès Mattéi, 13 ans, Carole 12 ans, qui ont bien décrit l'homme et sa voiture (aux Tilleuls)".


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 07 avr. 2010, 14:01 
Le fait que MD n'aurait pas suivi un inconnu (je n'ai encore lu cette affirmation de Mme Rambla sur aucun PV mais elle m'a probablement échappée et je la suppose vraie) va fortement dans le sens d'un ravisseur connu de la petite.

Pour en avoir le coeur net, il faudrait savoir très exactement en quoi avaient consisté les mises en gardes de ses parents.

S'ils s'étaient contentés de lui dire des généralités du genre :"Ne suis jamais quelqu'un que tu ne connais pas !", il se peut qu'elle ait momentanément oublié ces recommandations parce que l'histoire du chien l'intéressait et parce qu'elle ne voyait pas le danger que pouvait comporter le fait de faire le tour d'un immeuble en voiture.

Si, par contre, ses parents avaient longuement insisté, donné de nombreux exemples ("N'accepte jamais de suivre même 1 minute un ou une inconnu/e ! Ne monte sous aucun prétexte dans une voiture, sur une moto, sur un vélo, ou autre, avec quelqu'un que tu ne connais pas !!!!! " Si quelqu'un te dit qu'il est envoyé par tes parents pour te chercher, ne le suis jamais, en aucun cas, quoi qu'il puisse te dire !", etc., on pourrait dans ce cas avoir une quasi certitude que, si elle a suivi son ravisseur, c'est qu'elle le connaissait.

Il faudrait alors admettre qu'elle le connaissait mais qu'il n'était malgré tout pas un intime de la famille Rambla puisque le petit Jean, lui, ne le connaissait pas.

Il faudrait pouvoir parler avec M. et Mme Rambla. Mais ils sont malheureusement fermés à tout dialogue et n'acceptent de parler qu'avec les gens dont ils savent de manière certaine qu'ils sont convaincus de la culpabilité de CR.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 07 avr. 2010, 14:04 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 16:31
Messages : 2686
Une autre explication possible, plus conforme aux déclarations des uns et des autres présentes dans le dossier: les Aubert n'ont jamais vu de fillette, cette vision fut induite par la police.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 07 avr. 2010, 14:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 mai 2005, 22:47
Messages : 194
la question de MD fuyante ou non naturellement peut être résolue en relisant les coupures de presse de l'époque.

Héloise mathon prend cette source quelque part et je suis sur que ce sont ds les journaux de juin 74 -ce qui semble assez logique, elle n'a pas pu parlé à mme rambla, et moi il me semble aussi que j'avais vu quelque chose grace aux coupures de presse ici en ligne... mais je ne peux donner la source exacte car la recherche dedans est fastidieuse (vive les recherches plein texte :lol: ).


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 07 avr. 2010, 14:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 16:31
Messages : 2686
Cette question sur la fillette se résout beaucoup plus facilement. Il n'est pas recevable de dire que Martinez ne l'aurait pas mentionné dans sa plainte, si Aubert le lui aurait signalé comme il le prétend des années plus tard. Il faut tenir en compte qu'à cette époque les assurances ne fonctionnait pas comme aujourd'hui et que Martinez avait tout intérêt à faire noter tous les détails bizarres en défaveur du fuyard. Détail qu'il n'a pas manqué de se rappeler puisqu'il a prétendu que le conducteur qui avait brulé le stop lui était rentré dedans. Que le gendarme ait pu refuser de l'écrire dans le PV est encore plus loufoque. On lui parlerait d'une fillette impliquée dans un délit de fuite et il se refuserait à le consigner ?
Le petit mensonge de Martinez sur qui percute qui au carrefour laisse penser qu'il essaye de couvrir une infraction de sa part. Il allait probablemente au-delà de la vitesse permise au carrefour. Détail qui n'apporte pas grand-chose à l'affaire elle-même mais, puisqu'on en est à essayer de tout remettre dans un ordre logique, c'est la seule explication à ce mensonge persisté et signé dans le PV.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 07 avr. 2010, 15:43 
certainement pas des années plus tard puisqu'il en fait état le 6 juin 74 devant les policiers.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 07 avr. 2010, 16:29 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 16:31
Messages : 2686
Le 6 juin Martinez parle d'un gosse et semble confirmer la version Aubert. Des années plus tard, il apporte tout un tas de précisions jusqu'à son histoire de forme qui bascule dans la 304.

Mais:

- dans son appel à la gendarmerie recueilli dans le PV 610, il ne fait pas état que cette indication que Aubert lui aurait apporté sinon qu'il déclare qu'un enfant aurait pu se trouver à bord. Pourquoi ne pas mentionner Aubert à ce moment si c'était vrai?

- pourquoi ne pas le mentionner dans la plainte de l'accident puisque c'est un élément important dans le cadre du délit de fuite qui lui permettra de s'en tirer face à l'assurance?

- pourquoi ce témoignage sur l'enfant n'apparait qu'à l'Évêché? La suite interminable de mensonges sur le déroulement des fait à l'hotel de police, comme les appels qu'auraient faits Aubert et Martinez, laisse pourtant bien voir la manoeuvre que l'on essaye d'occulter depuis des années. Sans parler du reste, mensonge sur les tapissages, faux plan, 2 heures de recherches d'un couteau au lieu de 40 minutes d'aller-retour pour boucler définitivement l'affaire, etc...

Donc, il n'y a rien de plus logique que de penser que le témoignage de Martinez a lui aussi évolué à partir du moment où il a mis les pieds à l'Évêché. Il s'en défend depuis des années et c'est ce que j'ai voulu dire.

Je sais bien que votre hypothèse a besoin de la présence d'une voiture, d'un enfant et des Aubert à l'aplomb du lieu où fut découvert le cadavre, mais permettez-moi de douter de ces trois éléments même pris séparément et à plus forte raison tous ensemble. Ce n'est pas parce que je n'ai aucune hypothèse alternative à proposer que je dois avaler l'impossible et la description des faits faite par Aubert et combinée avec l'endroit est impossible.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 07 avr. 2010, 17:41 
Citation :
Le 6 juin Martinez parle d'un gosse et semble confirmer la version Aubert. Des années plus tard, il apporte tout un tas de précisions jusqu'à son histoire de forme qui bascule dans la 304.

Mais:

- dans son appel à la gendarmerie recueilli dans le PV 610, il ne fait pas état que cette indication que Aubert lui aurait apporté sinon qu'il déclare qu'un enfant aurait pu se trouver à bord. Pourquoi ne pas mentionner Aubert à ce moment si c'était vrai?
A mon avis, il est possible que M Martinez se trompe en toute bonne foi en racontant 30 ans plus tard qu'il en a parlé au gendarme ce jour là.
Ce 3 juin 74, il n'y a pas pensé parce qu'à ce moment là la seule chose qui compte pour lui, c'est l'accident et le délit de fuite dont il est la victime. Je crois vraiment que le reste, il en a rien à cirer.
Citation :
- pourquoi ce témoignage sur l'enfant n'apparait qu'à l'Évêché?
Selon moi, le dilemne de M Martinez est qu'il n'a pas vu d'enfant ce 3 juin dans la 304. Il confirme cela également le 6 juin.
Mais, il se souvient de ce que M Aubert lu a dit et finit par croire que tout cela avait peut-être un lien avec l'enlèvement de la petite MDR mais sans grande conviction.
Il ne faut pas oublier que lui a vu une "peugeot 204" (sic) le 3 juin. Or, les journaux, l'appel à témoins le 4 juin sur Europe 1 parle d'une simca grise.
Ca peut expliquer qu'il ne soit pas précipité pour se manifester auprès de la police.
Citation :
Donc, il n'y a rien de plus logique que de penser que le témoignage de Martinez a lui aussi évolué à partir du moment où il a mis les pieds à l'Évêché. Il s'en défend depuis des années et c'est ce que j'ai voulu dire.
Le témoignage de M Martinez n'a jamais été formellement accusateur envers C Ranucci.
Je continue à le croire sincère quand il évoque la phrase de M Aubert mais pas du tout quand il essaie d'expliquer 30 ans après qu'il a vu une forme basculer vers l'arrière. C'est d'ailleurs impossible puisque le choc fut latéral.
Citation :
Je sais bien que votre hypothèse a besoin de la présence d'une voiture, d'un enfant et des Aubert à l'aplomb du lieu où fut découvert le cadavre, mais permettez-moi de douter de ces trois éléments même pris séparément et à plus forte raison tous ensemble. Ce n'est pas parce que je n'ai aucune hypothèse alternative à proposer que je dois avaler l'impossible et la description des faits faite par Aubert et combinée avec l'endroit est impossible.
Je ne comprends toujours pas ce blocage que vous faites sur la possibilité de s'arrêter 70 mètres après le virage.
Si C Ranucci s'est vraiment évanoui comme il l'a expliqué dans son Récapitulatif, il a très bien pu s'arrêter quelques mètres au delà de l'aplomb du Lieu du crime.
De plus, je ne suis pas du tout convaincu que les Aubert ont bien C Ranucci s'enfuir du fait qu'il n'y a pas de PV de tapissage en règle. Des journaux et France Inter (selon Danou) ont d'ailleurs signalé qu'ils ne l'avaient pas formellement reconnu.
Ca laisse une porte ouverte pour qu'ils aient vu un autre homme, d'où l'hypothèse du vrai meurtrier présent sur les lieux et s'enfuyant avec la petite que l'on retrouvera dans un endroit incongru.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 60 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com