Nous sommes le 16 déc. 2018, 14:01

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 50 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 Suivante
Auteur Message
Message non luPosté : 18 mai 2018, 16:40 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1048
Comme ça, c'est mieux:
Fichier(s) joint(s) :
pantalon.jpg
[attachment=0]


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Message non luPosté : 30 nov. 2018, 16:02 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 oct. 2018, 17:28
Messages : 29
Pensez vous sincèrement que c'est le pull que l'on aurait fait sentir au chien, pour retrouver le cadavre ?

Le bon sens, voudrait que ce soit des effets personnels de la fillette, mais ce fameux pull, sert tellement bien la cause des innocentistes, qu'on le mentionne constamment...


Haut
   
Message non luPosté : 04 déc. 2018, 18:25 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1048
Citation :
Louis Pierre à écrit :
Pensez vous sincèrement que c'est le pull que l'on aurait fait sentir au chien, pour retrouver le cadavre ?
Sincèrement, rien ne permet d’avancer que le gendarme arlésien, a effectué sa mission en ne respectant pas les « règles de l’art ». Sa mission, lui a été fixée par le capitaine Gras. A l’arrivée à la galerie, il n’est pas impossible que le pull-over ait été montré au maître-chien, par un gendarme d’Aubagne. Comme il n’a pas été établi que le conducteur du coupé Peugeot était bien le propriétaire du vêtement, il est plus que probable que le maître-chien n’a pas mis en piste Dirol à partir du pull.
Ce qui compte, c’est que le chien a bien suivi une piste. Ce n’est ni celle du porteur du pull, ni celle de Ranucci.
Citation :
Louis Pierre à écrit :
Le bon sens, voudrait que ce soit des effets personnels de la fillette,
La fillette, quelle fillette ?. Au moment où le chien est mis en piste à la champignonnière, les gendarmes n’ont aucune information, comme quoi un enfant aurait été vu en compagnie du conducteur du coupé Peugeot que ce soit à la galerie ou au bord de la nationale.
C’est bien à cause de cela et compte tenu du fait que le véhicule accidenté ne correspondait pas au véhicule recherché, que les gendarmes ont organisé la battue seuls, sans prévenir les autorités judiciaires et policières, en charge de l’affaire.


Haut
   
Message non luPosté : 06 déc. 2018, 14:25 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 19:29
Messages : 42
Citation :
Pensez vous sincèrement que c'est le pull que l'on aurait fait sentir au chien, pour retrouver le cadavre ?

Le bon sens, voudrait que ce soit des effets personnels de la fillette, mais ce fameux pull, sert tellement bien la cause des innocentistes, qu'on le mentionne constamment...
Personne ne le sait à ce jour vu que le rapport du MC ne ne précise pas.
Quand le capitaine Gras a été interrogé il a mentionné avec "certitude" la voiture de Ranucci et au sujet du PO "je ne pense pas" et "Je ne peux pas dire si".
Problème: la voiture de Ranucci n'était pas sur les lieux à ce moment là, sa version est donc matériellement impossible. Il l'a ensuite modifiée en donnant les "traces [de boue] de la voiture" (!) ce qui est complètement abracadabrantesque.
Je ne crois pas trop à l'oubli: il indique bien qu'il était présent sur les lieux et c'est sans doute l'affaire de sa vie.
Si c'était qqchose appartenant à la fillette il l'aurait dit, s'il était techniquement possible que le chien ait suivi une piste sans rien renifler avant (ce qui est en + sujet à controverse sur la faisabilité) il l'aurait dit aussi. Cette fable des traces de boue montre pour moi qu'il est coincé. La façon dont il parle du PO lui laisse une porte de sortie au cas où d'autres témoignages surgiraient.
Ma conviction c'est donc que le chien a reniflé le PO ou d'autres effets retrouvés dans la galerie, mais bien sûr c'est impossible à prouver.


Haut
   
Message non luPosté : 08 déc. 2018, 10:09 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 22:05
Messages : 1692
Citation :
La fillette, quelle fillette ?. Au moment où le chien est mis en piste à la champignonnière, les gendarmes n’ont aucune information, comme quoi un enfant aurait été vu en compagnie du conducteur du coupé Peugeot que ce soit à la galerie ou au bord de la nationale.
C’est bien à cause de cela et compte tenu du fait que le véhicule accidenté ne correspondait pas au véhicule recherché, que les gendarmes ont organisé la battue seuls, sans prévenir les autorités judiciaires et policières, en charge de l’affaire.
Pourtant le PV du maitre-chien est sans ambiguité sur ce point: ..../....5. Nature de l'affaire : Recherche de la jeune Maria-Dolorès RAMBLA, victime d'un enlèvement commis le 03.06.74, l'auteur présumé ayant été aperçu le même jour sur la commune de Peypin - BDR - à 800 mètres environ du carrefour formé par les routes N8 bis et 96.
6. Déroulement des opérations : à 15h40, Dirol est mis en piste à l'endroit où le véhicule de l'auteur présumé a été immobilisé (champignonnière).

De toute évidence à 14 heures le lien est fait par les gendarmes entre l'enlèvement de la fillette et la présence sur les lieux du conducteur du coupé peugeot, désigné comme l'auteur présumé.
Tout est écrit dans ce PV: c'est bien la petite qui est recherchée et le conducteur de la 304 qui est suspecté par les gendarmes.
Pourquoi ne pas admettre ces faits avérés ? Où est le problème ?


Haut
   
Message non luPosté : 11 déc. 2018, 08:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 19:29
Messages : 42
Citation :
Tout est écrit dans ce PV: c'est bien la petite qui est recherchée et le conducteur de la 304 qui est suspecté par les gendarmes.
Au sujet de Ranucci présenté comme "auteur présumé" dans le PV du MC: par définition le PV a été rédigé après l'intervention du MC, l'intitulé ("nature de l'affaire") du PV était il défini avant l'intervention du MC ou bien après (au moment de la rédaction du PV par exemple) ? il faudrait connaître les procédures gendarmesques.
Car à l'issue de l'intervention, il y a un lien qui est établi (à tort ou à raison on n'en sait rien vu que personne ne sait dire ce qu'à reniflé -ou pas- le chien) entre le lieu où se trouvait la voiture de Ranucci et le lieu de crime, sans autre élément pouvant venir en contradiction (les gendarmes n'ayant accès ni aux témoins de Marseille ni à Ranucci) la conviction Ranucci auteur présumé va venir assez naturellement au moment de la rédaction du PV ...

Par ailleurs, pour en revenir au débat paquet/fillette, cet intitulé du PV du MC exclut pour moi l'erreur de la gendarmerie souvent avancée par certains au sujet du PV de synthèse de Gras, 2 fois la même erreur (dans la synthèse de Gras et dans le PV du MC) ne me paraît pas crédible (il aurait alors été écrit dans ce PV du MC "l'auteur présumé ayant été aperçu avec une fillette", puisque les gendarmes partent de toute façon du principe que Ranucci est bien l'homme aperçu par Aubert).
Donc il ne reste plus que 2 possibilités: soit Aubert a bien parlé d'un paquet, soit il a parlé d'une fillette et les gendarmes ont décidé de mentir sciemment, et ceci dés la découverte du corps, dans ce cas pour les partisans de Ranucci auteur il faut assumer cette dernière thèse.


Haut
   
Message non luPosté : 11 déc. 2018, 18:46 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1048
Citation :
Arlaten a écrit:
La fillette, quelle fillette ?. Au moment où le chien est mis en piste à la champignonnière, les gendarmes n’ont aucune information, comme quoi un enfant aurait été vu en compagnie du conducteur du coupé Peugeot que ce soit à la galerie ou au bord de la nationale.
Citation :
yargumo a écrit :Pourtant le PV du maitre-chien est sans ambiguité sur ce point: ..../....5. Nature de l'affaire : Recherche de la jeune Maria-Dolorès RAMBLA, victime d'un enlèvement commis le 03.06.74, l'auteur présumé ayant été aperçu le même jour sur la commune de Peypin - BDR - à 800 mètres environ du carrefour formé par les routes N8 bis et 96.
C'est cela, le PV du maître-chien est sans ambiguïté par rapport au point en question qui je le rappelle concerne le fait que:"les gendarmes n’ont aucune information, comme quoi un enfant aurait été vu en compagnie du conducteur du coupé Peugeot que ce soit à la galerie ou au bord de la nationale". Le gendarme arlésien a bien écrit que le suspect a été "aperçu le même jour sur la commune de Peypin ". Il ne parle pas d'un enfant et encore moins d'une fillette. Ce PV n'infirme pas le fait que personne n'a vu un enfant avec le conducteur de la 304. Au contraire, il le confirme.
Au cous de sa mission, ce qu'a pu entendre le maître-chien, c'est ce qui se disait au pied du talus le 5 juin. François Missen du Provençal y était. Il le rapporte dans l'édition du 6 juin. Il travaillait aussi pour RTL et il l'a dit dés le 5 en soirée.
Fichier(s) joint(s) :
paquet.JPG
Citation :
yargumo a écrit :De toute évidence à 14 heures le lien est fait par les gendarmes entre l'enlèvement de la fillette et la présence sur les lieux du conducteur du coupé peugeot, désigné comme l'auteur présumé.
Non, ce n'est pas à 14h, c'est de suite après l'appel de Martinez que les gendarmes décident de s'intéresser à cette "piste" qui leur a été donnée par trois "témoins" différents.
Citation :
yargumo a écrit :Tout est écrit dans ce PV: c'est bien la petite qui est recherchée et le conducteur de la 304 qui est suspecté par les gendarmes.
Tout cela a été largement discuté. Ce n'est pas parce que vous ne répondez pas aux messages que l'on vous laisse, que vous pouvez revenir avec les mêmes erreurs.


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Message non luPosté : 11 déc. 2018, 18:51 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1048
Citation :
ph75 a écrit:
Donc il ne reste plus que 2 possibilités: soit Aubert a bien parlé d'un paquet, soit il a parlé d'une fillette et les gendarmes ont décidé de mentir sciemment, et ceci dés la découverte du corps, dans ce cas pour les partisans de Ranucci auteur il faut assumer cette dernière thèse.
Dans la soirée du 5 juin, des journalistes sont entrés en contact avec les Aubert et ce qu'ils rapportent confirme le "paquet assez volumineux".


Haut
   
Message non luPosté : 11 déc. 2018, 19:25 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 19:29
Messages : 42
Citation :
Dans la soirée du 5 juin, des journalistes sont entrés en contact avec les Aubert et ce qu'ils rapportent confirme le "paquet assez volumineux".
Sauf que Aubert a renié tous ses témoignages aux journalistes qui (en substance) "racontent n'importe quoi" (sauf à Colombani et Aubert, probablement les 2 seuls entretiens enregistrés, un pur hasard sans doute), et aux gendarmes à qui il n'aurait jamais parlé.
Mais pour ma part ma conviction c'est que l'épisode du paquet a bel et bien été relaté par Aubert, je veux bien que les journalistes racontent n'importe quoi mais 1) inventer à partir de rien une histoire de paquet ne leur apportait strictement rien dans leur récit de l'affaire, 2) transformer un enfant en paquet est aberrant, les journalistes peuvent enjoliver mais jamais l'inverse, et puis de toute façon il aurait fallu qu'ils se concertent tous, sinon chez le deuxième l'enfant se serait transformé en valise, chez le troisième en roue de secours, etc etc ...


Haut
   
Message non luPosté : 11 déc. 2018, 20:56 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 22:05
Messages : 1692
Imaginez la stupéfaction générale quand, après 16 heures, ce jour-là, la nouvelle de la découverte du corps se répandit. A ce moment l'enquête semblait au point mort; aucune piste sérieuse et les investigations de routine ne donnaient rien. Les journalistes collaient aux basques des policiers ne pouvaient que constater leur impuissance et puis voilà le dénouement redouté, soudain, ruinant les derniers espoirs des observateurs.
Arrivé au talus les correspondants de presse (comme les policiers et magistrats) sont étonnés par l'importance du dispositif de gendarmerie mis en place depuis le début de l'après-midi, apprennent-ils rapidement sans que quiconque en soit averti.
Le capitaine Gras bafouille ses explications ; un accrochage le 3, le jour de l'enlèvement, à une heure compatible, un délit de fuite, une course poursuite, un arrêt au bord de la route, la vision du conducteur s'enfuyant dans les taillis avec ….. il faut bien l'admettre puisqu'elle est là, avec la petite, le dépôt de plainte du conducteur du véhicule.
Forcément les journalistes choqués sont néanmoins perplexes devant les explications du chef de brigade d'autant qu'ils comprennent que le fuyard s'est réfugié dans une champignonnière et s'y est enlisé, sorti de ce piège en fin d'après midi par le propriétaire qui est là, bavard : « oui c'était bizarre, je l'ai dit aux gendarmes dès le lendemain »........
Que d'indices ! Et pourquoi ce délai, deux jours tout de même.
L'officier :« Parce que les témoins n'étaient pas si catégoriques, ce matin encore, ils parlaient de paquet assez volumineux... », assez pour être le corps de la petite ??


Haut
   
Message non luPosté : 12 déc. 2018, 08:39 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1048
Citation :
ph75 a écrit:
Sauf que Aubert a renié tous ses témoignages aux journalistes qui (en substance) "racontent n'importe quoi" (sauf à Colombani et Aubert, probablement les 2 seuls entretiens enregistrés, un pur hasard sans doute), et aux gendarmes à qui il n'aurait jamais parlé.
Aubert a menti aux policiers. Aubert a menti au tribunal. Rien d'étonnant à ce qu'il mente encore plusieurs années après.


Citation :
ph75 a écrit:
Mais pour ma part ma conviction c'est que l'épisode du paquet a bel et bien été relaté par Aubert, je veux bien que les journalistes racontent n'importe quoi mais 1) inventer à partir de rien une histoire de paquet ne leur apportait strictement rien dans leur récit de l'affaire, 2) transformer un enfant en paquet est aberrant, les journalistes peuvent enjoliver mais jamais l'inverse, et puis de toute façon il aurait fallu qu'ils se concertent tous, sinon chez le deuxième l'enfant se serait transformé en valise, chez le troisième en roue de secours, etc etc ...
Les interlocuteurs que Aubert a pu avoir n'ont rien inventé. C'est Aubert qui n'a pas pu définir ce qu'il avait vu. Pour les gendarmes c'est devenu un "paquet assez volumineux". Pour les journalistes, en fonction de ce qu'ils écrivent, il est possible de définir leur source. François Missen parle aussi du "paquet volumineux". Nous savons qu'il le tient du capitaine Gras qu'il a pu interviewé pour le compte de RTL sur les lieux du crime. Panzani lui, parle d'une "sorte de colis". Ciomei lui écrit: "Il tenait dans ses bras une forme blanche. J'ai cru qu'il s'agissait d'un paquet".


Haut
   
Message non luPosté : 12 déc. 2018, 08:58 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1048
Citation :
yargumo a écrit :
Arrivé au talus les correspondants de presse (comme les policiers et magistrats) sont étonnés par l'importance du dispositif de gendarmerie mis en place depuis le début de l'après-midi, apprennent-ils rapidement sans que quiconque en soit averti.
Qui sont ces "correspondants de presse" qui sont arrivés au talus ?. Pour moi, il n'y en avait qu'un. C'est François Missen.
Où trouve-t-on une trace de l'étonnement de tout ce monde ?
Citation :
yargumo a écrit :
Le capitaine Gras bafouille ses explications ; un accrochage le 3, le jour de l'enlèvement, à une heure compatible, un délit de fuite, une course poursuite, un arrêt au bord de la route, la vision du conducteur s'enfuyant dans les taillis avec ….. il faut bien l'admettre puisqu'elle est là, avec la petite, le dépôt de plainte du conducteur du véhicule.
On connaît l'interview du capitaine Gras sur RTL. Ben non, il ne bafouille pas.
C'est parce que l'on découvre le corps le 5, qu'il faut admettre que le 3 l'individu est monté dans la colline avec la petite. Ben voyons
Citation :
yargumo a écrit :
Imaginez la stupéfaction générale quand, après 16 heures, ce jour-là, la nouvelle de la découverte du corps se répandit. A ce moment l'enquête semblait au point mort; aucune piste sérieuse et les investigations de routine ne donnaient rien. Les journalistes collaient aux basques des policiers ne pouvaient que constater leur impuissance et puis voilà le dénouement redouté, soudain, ruinant les derniers espoirs des observateurs.
Arrivé au talus les correspondants de presse (comme les policiers et magistrats) sont étonnés par l'importance du dispositif de gendarmerie mis en place depuis le début de l'après-midi, apprennent-ils rapidement sans que quiconque en soit averti.
C'est bien cela. Avant 16h, les autorités judiciaires et policières en charge de l'affaire ne sont pas au courant de ce qui ce passe du côté de Peypin. On voit bien que l'appel à l'Eveché de Martinez et de Aubert le 5 juin n'a jamais existé.


Haut
   
Message non luPosté : 12 déc. 2018, 17:45 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 22:05
Messages : 1692
C'est cela ... Oui
Et le commandant départemental de gendarmerie a mis tout cet effectif à disposition du capitaine Graspour retrouver un paquet
Citation :
C'est parce que l'on découvre le corps le 5, qu'il faut admettre que le 3 l'individu est monté dans la colline avec la petite. Ben voyons
Oui, en premier oui. Comme rien dans les constatations ultérieures ne contredit cette hypothèse, on ne peut la négliger. Puisque c'est le signalement des agissements de cet individu à cet endroit qui conduit à la découverte du corps de la petite, il n'y a guère de doute.


Haut
   
Message non luPosté : 13 déc. 2018, 18:04 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 10:57
Messages : 1048
Citation :
Arleten a écrit:
C'est parce que l'on découvre le corps le 5, qu'il faut admettre que le 3 l'individu est monté dans la colline avec la petite. Ben voyons
Citation :
yargumo a écrit:C'est cela ... Oui
Et le commandant départemental de gendarmerie a mis tout cet effectif à disposition du capitaine Graspour retrouver un paquet
Un paquet.......mensonge. Il est question d'un paquet assez volumineux. Alors quand on a écrit que ce "paquet assez volumineux" pourrait être le corps de l'enfant, on ne peut exclure que les gendarmes aient eu cette idée aussi.
Fichier(s) joint(s) :
corps.JPG
D'autre part, les gendarmes ne cherchaient pas que "le paquet assez volumineux qui pourrait être le corps de l'enfant". Non, les gendarmes cherchaient "en même temps", une voiture et son conducteur qui avaient été désignés par trois "témoins" comme pouvant être impliqué dans l’enlèvement d'enfant de Marseille.
Après les recherches menées par la brigade de Greasque, la surface a quadriller étant importante, la nécessite de poursuivre les recherches avec un effectif conséquent c'est imposée.

Citation :
yargumo a écrit:Oui, en premier oui. Comme rien dans les constatations ultérieures ne contredit cette hypothèse, on ne peut la négliger.
hypothèse farfelue vite anéantie par la constatation que personne, absolument personne n'a vu le conducteur de la 304, en compagnie d'un enfant, à l'endroit précis où le corps a été retrouvé.

Citation :
yargumo a écrit:
Puisque c'est le signalement des agissements de cet individu à cet endroit qui conduit à la découverte du corps de la petite, il n'y a guère de doute.
Non, c'est faux. Il y a trois "témoins". Ils parlent tous d'un endroit différent. Aucun n'a dit aux gendarmes avoir vu un enfant en compagnie du conducteur de la 304. Seul Aubert (et Mme) ont vu la 304 arrêtée au bord de la nationale à un endroit différent de l'endroit où le corps a été retrouvé.
Les Aubert ne sont pour rien dans le déclenchement de la battue. et donc de la découverte du corps.


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Message non luPosté : 14 déc. 2018, 06:15 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 22:05
Messages : 1692
Oui, et, Aubert n'était pas avec sa femme mais avec une pro, parti faire des galipettes dans la champignonnière avec la voiture d'un client et en plus c'était pas le lundi mais la veille ......
En fait, les gendarmes ont eu un flair incroyable. Bravo à eux!


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 50 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com