Nous sommes le 21 juil. 2019, 14:30

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 151 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 511 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : CR et ses phrases mystérieuses
Message non luPosté : 07 juin 2008, 21:50 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3536
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
QUEL SENS DONNEZ-VOUS A SES DIFFERENTES PHRASES ? (innocent ou coupable)


A partir de la déposition de Mr Guazzone du 5 juin 74 :

"Je l'ai questionné sur cette aile froissée car cela semblait récent. L'individu me répondit qu'il n'avait pas eu l'accident dans la galerie et que celui qui avait provoqué l'accident payerait tout et le reste."

"Je précise qu'au début je lui ai posé la question s'il était seul, il me répondit 'heureusement que je suis seul, d'ailleurs, cela m'arrive toujours quand je suis seul'."


Puis à JF LF, son avocat :

"C'est obligatoirement moi"



Enfin au cours du procès :

"Avec l'assassin de la gamine, nos routes se sont croisées ; je ne la connaissais pas et c'est tout".


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 07 juin 2008, 22:22 
On peut bien sûr trouver ces phrases mystérieuses si l'on veut. Mais je trouve qu'on peut tout aussi bien les trouver banales et sans mystères. Certaines d'entre elles, du moins.
Citation :
1.
"Je l'ai questionné sur cette aile froissée car cela semblait récent. L'individu me répondit qu'il n'avait pas eu l'accident dans la galerie et que celui qui avait provoqué l'accident payerait tout et le reste."
Il me semble que cette phrase n'a rien de bien énigmatique : il pensait à Martinez, tout simplement. Comme beaucoup de conducteurs qui ont eu un accident avec un autre conducteur, sa première pulsion l'a incité à rendre automatiquement l'autre responsable (à tort ou à raison, j'ignore qui était réellement responsable dans l'accident de la Pomme et peu importe). Il a eu la réaction on ne peut plus banale de n'importe quel conducteur qui s'estime automatiquement victime d'un chauffard et vocifère contre "ce connard, ce salaud etc. !".

"..et le reste" : on s'est ingénié à trouver toutes sortes de significations à ces 3 mots. Je pense que c'était une fin de phrase comme on en prononce sans y penser, et qu'il ne faut pas chercher une signification précise à ces quelques mots

Citation :
"Je précise qu'au début je lui ai posé la question s'il était seul, il me répondit 'heureusement que je suis seul, d'ailleurs, cela m'arrive toujours quand je suis seul'."
Là aussi, rien de bien extraordinaire. A mon avis, il voulait dire tout simplement que, quitte à avoir un accident, mieux valait encore ne pas avoir mis une ou plusieurs autres vies en danger. Quand au "D'ailleurs, cela m'arrive toujours quand je suis seul", je ne sais pas exactement ce qu'il a voulu dire mais je n'y vois rien de particulièrement d'insolite...Il voulait probablement dire que, chaque fois qu'il a eu un embêtement (panne d'essence ou autre) il était seul et devait se débrouiller tout seul.

Citation :
Puis à JF LF, son avocat :

"C'est obligatoirement moi"
Ca, c'est différent ! Cette phrase ne me semble, elle, pas anodine.
Elle fait pour moi partie des éléments à décharge. Elle m'a longtemps incliné à penser que CR devait avoir ce jour-là absorbé non seulement de l'alcool mais peut-être aussi une drogue hallucinogène. Ne pouvant se fier à ses souvenirs confus, brumeux, morcelés, incapable de départager le vrai du faux (de l'hallucinatoire), il aurait fini par accepter une culpabilité qu'on lui aurait démontrée et dont on lui aurait affirmé qu'il existait des preuves accablantes.
Même maintenant, il m'arrive de penser que cette explication est peut-être la bonne.
Ce qui, d'ailleurs, ne résoudrait pas le problème, cette incapacité à se souvenir pouvant aussi bien recouvrir l'innocence que la culpabilité ou la complicité.

Citation :
Enfin au cours du procès :

"Avec l'assassin de la gamine, nos routes se sont croisées ; je ne la connaissais pas et c'est tout".
On peut comprendre cette phrase de différentes manières :

- S'il est ou se croit sincèrement innocent, il est normal qu'il pense et dise cela. Il estime tout simplement s'être trouvé au mauvais endroit au mauvais moment.

- S'il est complice et le sait très bien, on pourrait comprendre cette phrase comme une allusion cachée à ce complice, qu'il aurait rencontré par pur hasard et qui l'aurait amené (avec son consentement ou en abusant de sa bonne foi) à enlever une petite fille "qu'il ne connaissait pas".


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 juin 2008, 08:20 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 16:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
"Je l'ai questionné sur cette aile froissée car cela semblait récent. L'individu me répondit qu'il n'avait pas eu l'accident dans la galerie et que celui qui avait provoqué l'accident payerait tout et le reste."


Je ne comprends pas comment il peut dire que celui qui avait provoqué l'accident payerait tout et le reste puisqu'il a fait un délit de fuite, se retrouve plusieurs heures plus tard dans une galerie et qu'il n'a jamais eu le moindre contact avec l'autre conducteur. A moins qu'il ne se dise "on m'a vu, on a noté mon numéro et on va me retrouver" ? ethink

_________________
My soul is painted like the wings of butterflies


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 juin 2008, 08:35 
Il me paiera ça et le reste !

ça : ce devrait être l'aile froissée.
le reste : se demande t-il déjà à ce moment là comment il a fait pour atterrir dans un endroit aussi inattendu que la galerie d'une champignonnière ?
s'il a été lucide et éveillé du carrefour jusqu'à la champignonnière, il ne peut pas se poser cette question là.
Il se peut que qch se soit passé dans la champignonnière. S'est il reposé après avoir réparé la roue ? A t-il été repéré par le meurtrier pendant son sommeil ?
C Ranucci peut penser que le type du carrefour l'a rattrapé et lui a joué un sale tour pendant qu'il dormait.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 juin 2008, 08:41 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 05:45
Messages : 4415
Localisation : Paris
Ces phrases prêtées à Christian Ranucci que l'on analyse mot à mot, nous viennent en fait indirectement, d'un témoignage : rien ne permet d'être certain qu'elles son absolument fidèles à ce que Ranucci a pu dire réellement, ni qu'elles constituent l'intégralité des propos que Christian Ranucci a pu tenir à M.Guazzone...
Une fois Ranucci disparu, on a pu lui faire dire tout et n'importe quoi.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 juin 2008, 08:47 
Citation :
Chantal
Je ne comprends pas comment il peut dire que celui qui avait provoqué l'accident payerait tout et le reste puisqu'il a fait un délit de fuite, se retrouve plusieurs heures plus tard dans une galerie et qu'il n'a jamais eu le moindre contact avec l'autre conducteur. A moins qu'il ne se dise "on m'a vu, on a noté mon numéro et on va me retrouver" ?
Tu as raison sur le plan rationnel, Chantal.

Il est en effet absurde de penser qu'il pourrait faire payer quoi que ce soit à l'autre conducteur, bien content encore si lui-même s'en tire sans dommages !

Mais j'ai observé je ne sais combien de fois dans ma vie qu'après un accident, c'est généralement la réaction la plus primaire et la plus viscérale qui l'emporte, chacun des conducteurs impliqués dans l'accident considèrant automatiquement que le fautif ne peut être que "l'autre enfoiré !" et ne pensant, au mépris de toute vraisemblance, qu'à "casser la gueule à ce connard !".


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 juin 2008, 11:19 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Citation :
Ces phrases prêtées à Christian Ranucci que l'on analyse mot à mot, nous viennent en fait indirectement, d'un témoignage : rien ne permet d'être certain qu'elles son absolument fidèles à ce que Ranucci a pu dire réellement, ni qu'elles constituent l'intégralité des propos que Christian Ranucci a pu tenir à M.Guazzone...
Une fois Ranucci disparu, on a pu lui faire dire tout et n'importe quoi.
Comme le dit effectivement webrider, nous n'avons pas l'intégralité de la discussion entre M Guazzone et C Ranucci, seulement qqs mots, une ou deux phrases
Ils sont restés ensemble pendant tout de même un petit moment (peut-être 1/4 d'heure ou plus et leur conversation ne tient certainement pas que dans ces qqs mots
Dès l'instant où l'on sort une phrase de son contexte, on peut l'interpréter de différentes manières et tenter de traduire ces quelques mots ne peut que conduire à des suppositions plus ou moins fausses.

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 juin 2008, 11:45 
Je suis d'accord avec Webrider et Didi sur le fait que, d'une part, la conversation CR/Guazzone et CR/Rahou ne s'est pas réduite à ces 2 phrases rapportées par Guazzone et que, d'autre part, il faut compter avec la déformation induite par le fait de rapporter un propos.
Lorsqu'on relate ce que quelqu'un nous a dit, on rapporte souvent le sens général de ce qui a été dit et pas forcément le mot-à-mot. De sorte qu'on peut raisonnablement supposer que les 2 citations de Guazzone ne sont probablement pas fidèles au mot près. Sans compter qu'il y manque l'intonation, l'expression du visage, la gestuelle.

Bref, ces incertitudes de base ne facilitent pas précisément l'interprétation de ces 2 remarques, dont je continue à penser qu'elles étaient plus probablement anodines.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 juin 2008, 13:54 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3536
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
Citation :
Ces phrases prêtées à Christian Ranucci que l'on analyse mot à mot, nous viennent en fait indirectement, d'un témoignage : rien ne permet d'être certain qu'elles son absolument fidèles à ce que Ranucci a pu dire réellement, ni qu'elles constituent l'intégralité des propos que Christian Ranucci a pu tenir à M.Guazzone...
Une fois Ranucci disparu, on a pu lui faire dire tout et n'importe quoi.
Sur le fond Web vous n'avez pas tort.

Cependant, celles qui me gênent le plus sont celles prononcées publiquement lors de son procès et à Guazzone.

"celui qui m'a fait cà, me le paiera et tout le reste" (j'ai peut-être modifié un chouilla là)

"avec l'assassin de la gamine, nos routes se sont croisées, je ne la connaissais pas et c'est tout".

Ces deux phrases me laissent vraiment penser à une thèse de complicité même passive, comme s'il avait été manipulé donc avait subi les conneries d'un autre, qu'il ne veut pas dénoncer puisqu'il n'en a jamais parlé.
Est-ce qu'il s'est passé quelquechose qu'il n'ose pas dire, entre cet éventuel complice et lui ?

Et de se retrouver dans le box tout seul alors qu'ils auraient du être deux.

Peut-être est-ce une idée que je me fais ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 20 août 2008, 10:00 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 11 déc. 2004, 07:17
Messages : 102
j'ai toujours pensé que "quelque chose" a du troublé CR à son réveil dans la galerie. peut etre le pullover rouge visible dans la galerie ou même dans la voiture ou encore, le couteau taché de sang. bref quelque chose qui ne devait pas se trouver là et qu'il a peut etre lui meme caché ou tenté de cacher. ce qui me fait penser ca, c'est le fait qu'il a trainé dans le coin, y compris au moment où il aurait pu repartir au plus vite comme si il avait cherché à comprendre ce "quelque chose". et ceci peut aussi expliquer les phrases "mystérieuses".


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 20 août 2008, 11:24 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3536
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
[quote="Anne"][/quote]

"avec l'assassin de la gamine, nos routes se sont croisées, je ne la connaissais pas et c'est tout".


Cette phrase là ne peut en aucun cas lui être prêtée puisqu'il l'a prononcée au cours de son procès qui était public à ma connaissance.

Pour les autres, a-t-il improvisé du fait qu'il ne comprenait pas ce qui lui arrivait ?
ethink


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 20 août 2008, 12:59 
Citation :
Alanito
j'ai toujours pensé que "quelque chose" a du troublé CR à son réveil dans la galerie.


En disant cela, vous présupposez que le réveil de CR dans la galerie (et les heures de sommeil qui sont sensées l'avoir précédé) est un fait avéré.
Or, nous n'avons pour le penser que ce qu'en dit CR dans son récapitulatif, où il dit s'être réveillé dans cette galerie sans savoir comment il y était venu.
Vous avez malgré tout raison d'émettre cette hypothèse, et je serais mal placée pour vous le lui reprocher, puisque je ne fais pratiquement rien d'autre sur ce forum.
Mais il ne faut pas perdre de vue que la base sur laquelle vous raisonnez ne constitue pas une réalité incontestable.

Citation :
peut etre le pullover rouge visible dans la galerie ou même dans la voiture ou encore,


Non, ça, je ne le pense vraiment pas. Certains d'entre nous - dont moi - ont vu lors de notre visite de la galerie en mai 07 l'endroit où le pull aurait été trouvé. Outre qu'il fait bien trop sombre pour que ce pull ait pu sauter aux yeux de CR, je crois savoir que le pull a été trouvé caché derrière des portes (en bois ou en métal selon les ouvrages) posées contre le mur.
Citation :
le couteau taché de sang. bref quelque chose qui ne devait pas se trouver là et qu'il a peut etre lui meme caché ou tenté de cacher.


CR ne dit pas dans son récapitulatif qu'il a trouvé un ou son couteau taché de sang à son réveil.
C'est Gilles Perrault qui émet dans son livre l'hypothèse selon laquelle CR se serait réveillé tout vaseux dans la galerie sans savoir comment il y était venu. La découverte de ce couteau taché de sang sur lui ou à côté de lui aurait ajouté à son malaise et l'aurait poussé à le jeter, dans comprendre, dans le champ de tourbe.

Cette explication en vaut bien une autre, après tout. De là à la considérer comme une vérité incontestable ..


Citation :
ce qui me fait penser ca, c'est le fait qu'il a trainé dans le coin, y compris au moment où il aurait pu repartir au plus vite comme si il avait cherché à comprendre ce "quelque chose". et ceci peut aussi expliquer les phrases "mystérieuses".
C'est aussi l'interprétation de Gilles Perrault : il considère que cette attitude calme de Ranucci et le fait qu'il n'ait manifesté aucune hâte à quitter les lieux vont clairement à décharge.
Et il suggère que le fait que CR se soit au contraire attardé et ait essayé de retrouver Guazzone pour le remercier s'explique probablement par le désir de CR de comprendre ce qui lui est arrivé.

Cette explication n'est effectivement pas impossible.

A cette réserve près qu'il ne serait pas le premier à faire preuve d'un comportement calme et normal après avoir commis un crime horrible. Il y a d'autres exemples (phénomène de déni ?).

Supposons CR innocent :

Son attitude avec Rahou et Guazzone est dans ce cas tout à fait logique et conforme à ce qu'il était, de l'avis de tous ceux qui le connaissaient : un garçon bien élevé.

Supposons CR coupable mais totalement amnésique du crime

Même chose. Il aurait dans ce cas entièrement réintégré sa personnalité habituelle - calme et courtoise - après une pulsion meurtrière aussi brève que subite et dont il n'aurait gardé aucun souvenir.

Supposons-le coupable et conscient de l'être (pas d'amnésie)

Il faudrait admettre dans ce cas que le calme dont il a fait preuve n'est qu'un exemple parmi d'autres de meurtrier capable de demeurer impassible après avoir commis un meurtre. Encore une fois, il y a d'autres exemples. On sait que la chose est possible.

Et le fait qu'il se soit éloigné sous prétexte de rechercher Guazzone pourrait alors être interprété sous un autre jour :

il se serait en réalité éloigné pour essayer de retourner au champ de tourbe afin de déterrer le couteau.
Il aurait caché ce couteau avant de savoir qu'il ne pourrait pas se désembourber et serait obligé de demander de l'aide.
Mais comme il se sait à présent repéré, il comprend qu'il a intérêt à le déterrer afin d'aller le jeter à 100 ou 200 kilomètres.
Il aurait donc essayé de le retrouver, n'y serait pas parvenu, aurait eu peur d'être surpris s'il s'attardait plus longtemps sur les lieux, et aurait finalement laissé tomber en se persuadant que personne ne viendrait le chercher dans ce champ de tourbe.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 20 août 2008, 20:43 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 22:05
Messages : 1693
CR dit aux psychiatres : « Je suis allé très loin.., j’ai changé la roue…, je me suis embourbée dans une champignonnière, personne ne m’a aidé à sortir…, j’ai tout essayé, finalement je suis allé cherché de l’aide, puis on m’a dépanné… »
Que veut-il dire par ‘personne ne m’a aidé’, une personne était-elle présente dans la galerie ? susceptible de l’aider ?

A lire ses déclarations on n’a pas l’impression qu’il soit amnésique, CR parle de Salernes et de première nuit, de Marseille et de son copain….


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 26 août 2008, 23:42 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 sept. 2007, 23:38
Messages : 5
Tout dépend de la façon dont les psy procèdent pour rédiger leur rapport. Il se peut que cette phrase procède en fait d'une série de questions-réponses:
- Vous avez cherché à vous désembourber par vos propres moyens?
- Oui, il le fallait bien, j'étais seul, personne ne m'a aidé, et, après avoir tout essayé, je suis allé chercher...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 août 2008, 07:34 
Citation :
"CR dit aux psychiatres : « Je suis allé très loin.., j’ai changé la roue…, je me suis embourbée dans une champignonnière, personne ne m’a aidé à sortir…, j’ai tout essayé, finalement je suis allé cherché de l’aide, puis on m’a dépanné… »
Que veut-il dire par ‘personne ne m’a aidé’, une personne était-elle présente dans la galerie ? susceptible de l’aider ?"

Tout dépend de la façon dont les psy procèdent pour rédiger leur rapport. Il se peut que cette phrase procède en fait d'une série de questions-réponses:
- Vous avez cherché à vous désembourber par vos propres moyens?
- Oui, il le fallait bien, j'étais seul, personne ne m'a aidé, et, après avoir tout essayé, je suis allé chercher...
Je suis entièrement d'accord avec vous, Davy. C'est très probablement ce qui s'est passé.
Il ne faut quand même pas tomber dans l'outrance et chercher une mystérieuse signification cachée à chaque phrase prononcée par CR.

Et ce, d'autant moins que les phrases qui lui sont attribuées dans les PV sont toutes des phrases réécrites.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 151 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 511 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com