Nous sommes le 10 déc. 2019, 15:54

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 101 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 57 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Son attitude au procès
Message non luPosté : 26 avr. 2004, 22:05 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 janv. 2004, 13:06
Messages : 41
Il ne me semble pas inutile de se pencher sur le comportement de Christian Ranucci au cours de son procès en assises.
Il est clair que son attitude froide, que certains n'ont pas hésité à qualifier de méprisante, hautaine et suffisante, dénuée d'humanité, a été pour beaucoup dans sa condamnation à la peine capitale...il a inspiré la haine.
j'aimerais bien avoir votre avis sur l'attitude de Ranucci, que vous livriez votre sentiment sur son attitude...
considérez vous qu'elle est la traduction du comportement froid et destructeur d'un assassin ou au contraire l' attitude d'un homme qui ne se sent pas concerné par son propre procès, désinvolte face à ses juges , convaincu qu'il aurait pu être par l'evidence de son innocence ou au moins convaincu des failles et des incohérences des éléments à charge?


Haut
   
 Sujet du message : Re: le procès de Ranucci
Message non luPosté : 26 avr. 2004, 23:25 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 nov. 2003, 21:38
Messages : 222
Citation :
Il ne me semble pas inutile de se pencher sur le comportement de Christian Ranucci au cours de son procès en assises.
Tout à fait d'accord avec vous sur ce point. Il y a des choses à creuser, à essayer de comprendre, dans son attitude, ses réactions, et non seulement au cours du procès mais dans l'ensemble de l'affaire depuis le début.
Citation :
considérez vous qu'elle est la traduction du comportement froid et destructeur d'un assassin ou au contraire l' attitude d'un homme qui ne se sent pas concerné par son propre procès, désinvolte face à ses juges , convaincu qu'il aurait pu être par l'evidence de son innocence ou au moins convaincu des failles et des incohérences des éléments à charge?
On a vraiment le choix qu'entre ces deux possibilités ........ ??!

D'une part, une "carécature" vite expédiée ("comportement froid destructeur assassin"), qui à l'évidence n'a RIEN à voir avec Christian Ranucci : NON! BIEN EVIDEMMENT ! (mais c'était bien là le but de cette carécature j'imagine...)
--> DONC c'est forcément l'autre solution ( le "ou au contraire" de l'articulation logique du raisonnement), développée cette fois en longueur, et avec force de compassion, et qui présente Christian Ranucci comme une victime de son innocence, frêle fêtu de paille pris dans la tempête...

Y'aurai pas des solutions intermédiaires, un peu plus proches de la réalité ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 26 avr. 2004, 23:30 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Il faut considérer plusieurs choses. Vous entrez en prison à 20ans et l'on vous place en isolement. Donc pendant deux ans, Christian Ranucci ne voit que des gardiens, certes compatissants pour certains, ses avocats et sa mère trois fois par semaine. Peut-être l'aumonier de temps en temps.

Il faut tenir compte d'une première chose, la détention provisoire sert avant toute chose à casser les gens et elle y parvient très bien. À moins que vous ne soyez très solide.

Ensuite il y a un deuxième malheur, c'est que Christian Ranucci se rend compte que l'instruction est menée en dépit du bon sens et qu'il existe un élément qui le disculpe : Mme Mattéi.

Seulement, ce qu'il ne sait pas, c'est que sa condamnation est inéluctable, quoi qu'il se passe en cour d'assises, à moins de ruer dans les brancards, il sera condamné à mort. Que penser d'une justice qui agit tandis que des gens (qui n'ont jamais pêché eux-mêmes et donc se permettent de jeter la première pierre) crient sous les fenêtres du palais "à mort !" ?
Que penser d'un président de cour d'assises qui accepte qu'une audience ait lieu dans de telles conditions ?
La lettre de la République est peut-être là, mais pas son esprit. Vraiment pas. Le lynchage n'a que peu à voir avec la démocratie et la vraie justice.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 26 avr. 2004, 23:41 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Il arrive dans le tribunal, cassé par l'isolement, projeté dans un cénacle totalement hostile, avec un président qui est tout sauf neutre. Il faut bien le dire.

Ca commence mal, par l'interrogatoire de personnalité. Le président tente de le faire passer pour un demeuré. Il ricane, du haut de ses 22ans. À 18 ans il tenait le bar quand qa mère n'était pas là. Il a couché avec des filles à 16 ans. Il est parti à l'armée et il a un emploi, il sort en boîte etc. Et le président, abusé par un dossier scélérat, tente de le prendre pour un gamin qui ne serait jamais sorti du giron de sa mère. Ce qui ne correspond pas à la réalité. Comment voulez-vous qu'il réagisse, dès qu'il tente de parler, le président lui coupe la parole.

Il ne faut pas se figurer que l'on est dans une enceinte démocratique dans laquelle on va vous laisser vous épancher. Ce n'est pas vrai. Dès que l'accusation va sentir qu'elle perd pied, elle va bloquer.

Mais ici se place l'incurie des avocats, ils ne cherchent pas à rétablir la vérité sur la personnalité de Ranucci. L'avocat de la défense pourrait lui poser des questions. Lui demander qui il est en vérité, audelà de ce que le président a tenté de faire passer.
Il ne le fait pas. Ranucci est foutu. Il est désarçonné une première fois.
Et les gens disent : il a ricané, il est méchant. Mais non, il a ricané parce que l'image que l'on présente de lui est fausse, archifausse.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 26 avr. 2004, 23:51 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 nov. 2003, 21:38
Messages : 222
Christian Ranucci ne semble à aucun moment être conscient de l'épée de Damoclès qui est suspendue au dessus de lui.

Cette attitude n'est pas propre à un simple sentiment d'innocence il me semble...

Samedi dernier, soir, il y avait une émission sur un procès en assise, et l'inculpé, démontrant un grand sentiment d'innocence, et d'inconscience même lorsqu'on pouvait envisager de le reconnaître coupable, parce qu'il ne pouvait pas mesurer cela, eh bien, au fil du temps, puis lorsqu'il s'est agit d'être devant la cour, il a vraiment mesuré cela, et il a "balisé", et envisagé le fait qu'il soit condamné (il a finalement été acquité, et son soulagement et ses larmes montrait qu'il avait mesuré le "péril" qu'il encourait).
Ceci n'a pas été le cas de Christian Ranucci, loin s'en faut...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 avr. 2004, 00:19 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Oui mais il faudrait savoir de quoi il était accusé ? Ce n'est pas la même chose s'il s'agit d'un vol en réunion avec violence et du meurtre d'une petite fille.

Un innocent peut-être totalement inconscient de ce qu'il lui arrive, parce qu'il mélange ses propres histoires et des culpabilités autres à celle qui est l'objet du procès.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 avr. 2004, 00:22 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
On l'a vu d'ailleurs avec Dils. C'est tellement énorme qu'il ne dit plus rien, il est tétanisé en quelque sorte et donc on dit il est coupable puisqu'il ne hurle pas qu'il est innocent. Mais hurler pour quoi ?

Le problème c'est qu'il n'y a pas de stéréotypes de l'innocence ou de la culpabilité. Chaque personne s'arrange différemment. Et tous ces comportements sont déroutants.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 avr. 2004, 07:37 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 janv. 2004, 13:06
Messages : 41
Citation :
On a vraiment le choix qu'entre ces deux possibilités ........ ??!

D'une part, une "carécature" vite expédiée ("comportement froid destructeur assassin"), qui à l'évidence n'a RIEN à voir avec Christian Ranucci : NON! BIEN EVIDEMMENT ! (mais c'était bien là le but de cette carécature j'imagine...)
--> DONC c'est forcément l'autre solution ( le "ou au contraire" de l'articulation logique du raisonnement), développée cette fois en longueur, et avec force de compassion, et qui présente Christian Ranucci comme une victime de son innocence, frêle fêtu de paille pris dans la tempête...

Y'aurai pas des solutions intermédiaires, un peu plus proches de la réalité ?
bien entendu Vincent, vous avez le choix entre toutes les possibilités que vous le souhaitez :) . Il s'agit avant tout d'un débat, d'une ouverture au dialogue, et j'ai simplement voulu ( maladroitement, j'en conviens :wink: ) ouvrir le fil...et reprenant les deux principales versions, idées développées dans les ouvrages consacrés à l'affaire....
au contraire, je suis curieuse de lire votre opinion, votre sentiment sur Ranucci...je n'ai pas voulu qu'une position binaire, voire manichéenne soit retenue...Ranucci était avant tout un être humain ... :wink:


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 avr. 2004, 12:01 
Citation :
Et les gens disent : il a ricané, il est méchant. Mais non, il a ricané parce que l'image que l'on présente de lui est fausse, archifausse
Peutêtre auusi qu'il a ricané parce qu'il savait qu'il était encore pire que qu'on ne le croyait
et puis c'est vrai qu'enlever une enfant de huit et l'assassiner de 14 coups de couteaux ce n'est pas fait méchamment, non... il n'était pas méchant christian ranucci,
peut-être...


Haut
   
 Sujet du message : le procès ranucci
Message non luPosté : 27 avr. 2004, 14:06 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
l'erreur qu' a peut-être commise Mme Mathon est d'avoir(et on peut la comprendre) annoncé à son fils qu'un témoin( Mme mattei) savait que ce n'était pas lui l'assassin de la petite.

Ce témoin, il le cherchait désespérément, il disait que ça n'était pas possible,que quelqu'un devait savoir ou avait vu quelque chose!

Et voilà sa mère, tel le Messie qui vient lui annoncer que tout est réglé.
Et tout celà que sur la seule parole de Mme Mattei.

Et on voit bien que le comportement de ranucci change après cette annonce, il parle de son innocence qui va éclater au grand jour, il parle aussi de vengeance , ils doivent payer et pécunièrement et psychologiquement pour leur passer l'envie de recommencer. Et à partir de ce moment, il n'est plus question de sa culpabilité, il ne fait que des projets, il dit:" quand je serai libre, on fera ci, on fera ca.

Et le seul endroit où il pourra (selon lui) régler son compte à la justice, c'est au procès. Et là, la preuve de son innocence sera faite et il faudra bien que ceux qui l'ont accusé, s'expliquent.

Il ira sûrement au procès, hautain et plein de haine, sûr de lui, l'heure de sa vengeance ayant enfin sonnée.

Il s'est complètement planté. lolo


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 avr. 2004, 15:38 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 22 janv. 2004, 13:15
Messages : 21
Le problème qui se pose aussi, c'est que, sûr que son innocence va écalter au grand jour, Christian refuse tout compromis, tout négociation visant á lui faire obtenir des circonstancces atténuantes qui sauveraient sa tête. Il est innocent, point barre, il n'y a pas á transiger, pour lui pas de 1/2 mesure. Il ne réalise même pas, si cela se trouve, que sa vie est en jeu. En plus, ses 3 avocats n'étaiant pas d'accord sur la stratégie á tenir, ce qui n'a pas dû l'aider non plus.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 avr. 2004, 21:27 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 janv. 2004, 13:06
Messages : 41
je partage en ce qui me concerne l'opinion de Gihel.
j'ai, en outre, le sentiment que Ranucci était fier et entier et que dévoiler une once d'humanité au moment de son procès aurait pour lui était synonyme de faiblesse; on lui a reproché de ne manifester aucune émotion entre autres face à la plaidoirie de Me COLLARD...
mais il n'a pas plus manifesté d'émotion à l'approche de sa propre mort, devant la guillotine, face à son bourreau....alors peut on vraiment dire que c'etait le crime de MDR qui ne suscitait aucune émotion pour lui ou bien est il possible d'y voir plus largement un trait de sa personnalité...paradoxalement explosive et indifférente?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 avr. 2004, 22:12 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :
Le problème qui se pose aussi, c'est que, sûr que son innocence va écalter au grand jour, Christian refuse tout compromis, tout négociation visant á lui faire obtenir des circonstancces atténuantes qui sauveraient sa tête. Il est innocent, point barre, il n'y a pas á transiger, pour lui pas de 1/2 mesure. Il ne réalise même pas, si cela se trouve, que sa vie est en jeu. En plus, ses 3 avocats n'étaiant pas d'accord sur la stratégie á tenir, ce qui n'a pas dû l'aider non plus.
En vous lisant, on a l'impression que s'il a été condamné à mort et exécuté, c'est de sa faute.

Menfin faut pas rigoler. Ce sont les jurés qui sont les assassins de Christian Ranucci et Viala et Antona, et Giscard par dessus le marché, en notre nom en plus. Au nom du peuple français. Moi je demande pardon à Mme Mathon et à Christian Ranucci pour l'injustice ignoble qu'on a commis à son endroit.

C'était au président d'arrêter les frais et de garder sa neutralité. c'était au président de demander des précisions à Ranucci. Il n'y a pas de compromis qui tienne.
Ce que vous lui suggérez c'est de se compromettre avec une accusation totalitaire qui n'entend rien et qui refuse d'instruire correctement. Tout simplement.
Les rapports des psy sont des monuments de nullité et de fausseté. Qu'est-ce que vous voulez qu'il réponde ? Quand on présente un témoin à décharge, il est aussitôt bombardé, le président lui coupe la parole.
Où est la neutralité ? Ou est la justice équitable que devait garantir la Convention Européenne de Sauvegarde des droits de l'Homme ?

Quand on évoque l'homme au pull-over rouge, il était du devoir du président Antona de demander un supplément d'enquête. Il ne l'a pas fait.
C'est tout de même lui le principal responsable de ce carnage judiciaire.

Il y en a assez de jeter comme ça la responsabilité d'une justice minable sur un jeune homme de 22ans, qu'un avocat sur trois a délibérément abandonné à la curée.


Haut
   
 Sujet du message : Re: le procès ranucci
Message non luPosté : 27 avr. 2004, 22:19 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :
l'erreur qu' a peut-être commise Mme Mathon est d'avoir(et on peut la comprendre) annoncé à son fils qu'un témoin( Mme mattei) savait que ce n'était pas lui l'assassin de la petite.

Ce témoin, il le cherchait désespérément, il disait que ça n'était pas possible,que quelqu'un devait savoir ou avait vu quelque chose!

Et voilà sa mère, tel le Messie qui vient lui annoncer que tout est réglé.
Et tout celà que sur la seule parole de Mme Mattei.

Et on voit bien que le comportement de ranucci change après cette annonce, il parle de son innocence qui va éclater au grand jour, il parle aussi de vengeance , ils doivent payer et pécunièrement et psychologiquement pour leur passer l'envie de recommencer. Et à partir de ce moment, il n'est plus question de sa culpabilité, il ne fait que des projets, il dit:" quand je serai libre, on fera ci, on fera ca.

Et le seul endroit où il pourra (selon lui) régler son compte à la justice, c'est au procès. Et là, la preuve de son innocence sera faite et il faudra bien que ceux qui l'ont accusé, s'expliquent.

Il ira sûrement au procès, hautain et plein de haine, sûr de lui, l'heure de sa vengeance ayant enfin sonnée.

Il s'est complètement planté. lolo

Je ne suis absolument pas d'accord. Ce n'est pas Christian Ranucci qui s'est planté. C'est la justice française qui s'est couverte de boue.

Il n'était pas plein de haine. C'était la foule qui était haineuse et barbare. Il en voulait aux enquêteurs, mais c'était son droit. Que penser de ces gens qui cachent des PV parce que ces Pv les dérangent ?
On en voudrait à moins.

Vous feriez quoi à sa place ?


Haut
   
 Sujet du message : le procès ranucci
Message non luPosté : 28 avr. 2004, 07:04 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
déjà, s'il était innocent, je n'aurai pas aimé être à sa place!

Il n'en est pas moins que son comportement a changé lorsque sa mère lui a parlé du témoin Mattei.

Au procès, même ses avocats ont été excédés par son comportement.

Mais ceci était justifié pour ceux qui croient en son innocence.

Mais ceci frisait l'insolence pour ceux qui croient en sa culpabilité.

Vous voyez tout dépend de quelle côté on se place. lolo


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 101 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 57 Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com