Nous sommes le 09 déc. 2019, 15:07

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 56 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juin 2008, 09:03 
Citation :
Jean Michel,
tout le monde, y compris moi d'ailleurs, pourrait se tromper, il n'y a aucun souci à cela...
Je suis bien d'accord sur le fait que Ranucci a tout d'abord appris la fausse nouvelle de la grâce, mais je crois vraiment qu'il a appris ensuite qu'il allait être exécuté...sans toutefois, evidemment, connaitre le moment et la date exacte de l'exécution puisqu'il était d'usage de ne pas les lui donner.
Ludivine,
Loin de moi l'idée de penser que je ne me trompe jamais contrairement aux autres. Et ce n'est en aucun cas une attaque contre un membre quelconque de ce forum ... Simplement je ne suis pas d'accord sur le fait que CR aurait su avant l'aube fatidique du 28/07/1976 que la grâce était rejetée, d'où sa surprise au moment de l'annonce du refus : "qu'est-ce qu'on a encore raconté à Giscard ?"


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juin 2008, 09:47 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Je pense également que C Ranucci n'a eu connaissance du refus de la grâce que quelques minutes avant son exécution, d'où cette phrase :

"Mais qu'est-ce qu'on a encore été raconter à Giscard ?" s'écrie C Ranucci au moment où on lui passe les menottes.

C'est donc que jusqu'à cet instant-là, il pensait qu'il allait être grâcié par Valéry Giscard d'Estaing

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juin 2008, 10:44 
Je maintiens que C Ranucci était au courant au plus tard le 27 au matin.

Même s'il a prononcé cette phrase "qu'est qu'on a été raconter à giscard ?", ça peut aussi signifier qu'il voudrait savoir pourquoi Giscard a refusé la grâce.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juin 2008, 11:07 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Citation :
Je maintiens que C Ranucci était au courant au plus tard le 27 au matin.

Même s'il a prononcé cette phrase "qu'est qu'on a été raconter à giscard ?", ça peut aussi signifier qu'il voudrait savoir pourquoi Giscard a refusé la grâce.
C'est une question qu'il aurait pu poser dès le 27 juillet au matin alors

Pourquoi ne l'a-t-il pas posée plus tôt ?

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juin 2008, 11:12 
A votre avis ?

Vous croyez que les autorités se sont précipitées pour lui expliquer ?
Faut pas rêver.
C Ranucci était déjà mort pour la société. On ne perd pas son temps avec un mort.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juin 2008, 11:26 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Il n'aurait pas réussi à s'endormir comme un bébé, s'il avait eu connaissance du rejet de sa grâce

Il serait devenu enragé dans sa cellule dès qu'il aurait su le rejet de la grâce.

Pour moi, jusqu'au moment où on l'a réveillé le matin du 28 juillet, il était dans l'attente de la décision, et qui plus est, il y croyait encore.

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juin 2008, 11:41 
Peut-être était il résigné ou même détruit mentalement !
A qui pouvait il hurler sa rage au fond ?
le dernier contact qu'il a eu avec la justice était le 27 décembre 74 dans le bureau de la juge.
On sait ce qu'elle a fait de cet entretien Ilda Di Marino!!

Il était au courant que c'était fichu pour lui.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juin 2008, 11:51 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Citation :
Peut-être était il résigné ou même détruit mentalement !
A qui pouvait il hurler sa rage au fond ?
le dernier contact qu'il a eu avec la justice était le 27 décembre 74 dans le bureau de la juge.On sait ce qu'elle a fait de cet entretien Ilda Di Marino !!

Il était au courant que c'était fichu pour lui.
Ah non, quand même !! Il y eut les 9 et 10 mars 1976

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juin 2008, 11:57 
ah vous parlez du procès ?
vous appelez ça un procès ?
bravo, vous avez de drôles d'arguments !


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juin 2008, 12:03 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 21:41
Messages : 3751
Localisation : Paris
Citation :
Il n'aurait pas réussi à s'endormir comme un bébé, s'il avait eu connaissance du rejet de sa grâce

Il serait devenu enragé dans sa cellule dès qu'il aurait su le rejet de la grâce.

Pour moi, jusqu'au moment où on l'a réveillé le matin du 28 juillet, il était dans l'attente de la décision, et qui plus est, il y croyait encore.
Il est tout de même possible qu'il se soit endormi par epuisement moral, allons savoir....
le temps passé en cellule à penser et repenser est sans doute décuplé et d'autant plus epuisant.
Et puis, je pense vraiment ( même si j'admets qu'il aurait pu effectivement enrager, je l'admets) qu'il avait eu le temps bien avant d'exprimer sa rage. Peut être a-t-elle été etalée dans le temps....

_________________
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juin 2008, 12:08 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 21:41
Messages : 3751
Localisation : Paris
C'est sans compter en plus sur la joie qu'on nécessairement du ressentir certaines personnes à l'annonce du rejet de la grâce...
Un gardien lui a annoncé ( certes c'etait alors une bonne nouvelle pour lui mais bon) la fausse nouvelle de la décision de grâce.
J'ai peine à croire que personne n'ait eu ne serait ce que le "bon gout " de lui annoncer sa mort prochaine....même indirectement.
quand on constate la véritable haine qui régnait au moment du procès , à l'extérieur, j'ai franchement peine à croire que le silence ait pu être de mise jusqu'à la mort...

_________________
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juin 2008, 12:12 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Citation :
ah vous parlez du procès ?
vous appelez ça un procès ?
bravo, vous avez de drôles d'arguments !
Vous évoquez bien bien ceci :
Citation :
le dernier contact qu'il a eu avec la justice était le 27 décembre 74 dans le bureau de la juge.
Vous parlez de Mle Marino ? Vous parlez de son instruction ? Vous reliez cela à "un dernier contact qu'il a eu avec la justice" ? Quand elle lui répond explicitement qu'elle n'en a rien à faire de ce qu'il dit !!!

Ah vous parlez de l'instruction ?
Vous appelez ça une instruction ?
bravo, vous avez de drôles d'arguments !


:wink:

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juin 2008, 12:20 
Je reste quand même perplexe sur le fait qu'il n'ait pas, dans le cas d'une complicité active, craché le morceau.
Ca me rappelle l'affaire du courrier de Lyon. Courriol qui était vraiment coupable des faits a livré au juge Daubenton, juste après le verdict, le nom de celui que les témoins ont pris pour Lesurques, Duboscq.

Tout de même, même dans le cas de l'obtention de la grâce, il aurait donc accepté de vivre toute sa vie avec ce terrible mensonge envers sa mère et de protéger son complice qui serait le vrai meurtrier de la petite ?
Ca fait beaucoup je trouve.

Lui qui était tout pour sa mère et réciproquement, je suis persuadé qu'il aurait pu compter sur son pardon.

J'ai du mal à croire qu'il soit parti sur un mensonge.

Inutile de dire que je crois encore moins à une complicité passive. Je crois vraiment qu'il faut être complètement débile pour ne pas en dire un seul mot à ses avocats et à sa mère.

Mais je tiens à rappeler que l'on n'a pas le moindre commencement d'élément permettant d'envisager une complicité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juin 2008, 12:26 
Je suis d'accord avec vous Jean-Pascal, j'ai beaucoup de mal à croire à une complicité de CR, active ou passive d'ailleurs. Sur ce point je rejoins Gilles Perrault : ce genre de crime s'accomplit seul ..


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juin 2008, 12:27 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Et là, je suis tout à fait d'accord avec vous, jpasc, sur l'ensemble des points de votre dernier message

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 56 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com